Encore une fois seule l’armée est en mesure de faire la transition d’un système dictatorial(soft ou hard…) à un système démocratique. Les mercenaires de Bob Denard ne constituent en aucun cas une solution politique. Car la suite donnerait naissance avec le temps à un autre régime dictatorial fonction du XXI ème siècle(un certain degré de liberté :de la presse ,des individus ,des groupes(de la société civile)…) mais il s’agit d’un leurre que la société occidentale comprend et font semblant de « laisser pisser ». Une centaine ou plus de mercenaire ici ou là pour créer la peur ,la panique, la souffrance psychologique des pauvres citoyens est un non-sens à un printemps dit arabe. Car ,il faut qu’il existe une paralysie(économique,sociale…) de la société arabe en question pour se faire entendre par le régime dictatorial et quand l’avertissement par les armes donne naissance à un cauchemar d’une guerre civile ,là il faut dire que le printemps arabe est manipulé de l’extérieur et n’est plus une volonté d’un peuple qui veut se démocratiser. Donc si on dépasse la dose des armes supposées avertir le régime en place ,le régime doit empreinter la méthode égyptienne. Les mercenaires seront devant le fait accompli car l’affrontement n’est plus avec le régime mais avec l’armée car les mercenaires terrorisent aussi tout un peuple qui veut le changement mais pas à un prix exorbitant et non plus ce peuple ne veut pas non plus rester dans la dictature d’un régime,que faire donc et quel dilemme pour ce pauvre peuple ? L’extension de l’armée libre est une guerre civile . Car il faut souligner que l’armée n’est qu’un avertissement au pouvoir en place et d’inciter l’armée régulière à rentrer en scène ,le cas de l’Égypte. Assad comme les autres dictateurs arabes qui sont encore là(et ils n’ont rien compris du message du printemps arabe)devrait avoir en esprit cette anecdote;c’est un loup qui veut s’échapper d’une centaine de mouches qui l’attaquent ,le seul moyen était de plonger dans une rivière tout en arrachant un morceau de son étoffe qui reste flotter sur la surface de l’eau et toutes les mouches dessus(de cette étoffe),le loup sortait de l’autre côté de la rivière. Difficile à réaliser dans un cas concret mais qui n’est pas impossible. Il est certain le tout(média, diplomatie…) ,aujourd’hui, se concentre sur la Syrie et avec une provocation d’une série de blocage psychologique pour les décideurs Assad et son entourage. Or le monde à l’extérieur s’en fout complétement. Mais cela ne veut pas dire qu’Assad doit avoir comme variable que le temps ou d’attendre une variable de détournement des intentions ,mais par contre ,il faut étudier le cas égyptien qui semble une des meilleures voie à suivre. L’armée avec le consentement d’Assad de jouer l’arbitre est donc par voie de conséquence les mercenaires sont devant une armée qui suggère le cas égyptien pour une démocratie à la syrienne…et cette méthode est la méthode du colonel Chélouati au Maroc.

Le dernier discours de Nasrallah n’a pas de poids politique ,car il faut plus d’actions (envoyer les missiles à Jérusalem (agrandir le problème ,il se rétrécit )),à commencer la guerre,selon l’Islam «الحرب خداع» et vous n’auriez jamais de paix avec les psychopathes d’Israël. Car l’erreur de Nasrallah est qu’il croit que les choses se passeront dans un état normal or le psychopathe de juif est là pour tracer et comploter et Hizbollah est un mal pour tous les juifs du monde. D’ailleurs, les avertissements de responsables juifs sur les armes chimiques de la Syrie à Hizbollah est une vraie fausse information car Nasrallah en posséde de tous les genres y compris les missiles aux têtes nucléaires.

La diva Oum Kaltoum chantait :

cela veut dire la diplomatie est une donne dont le temps n’est qu’une dimension parmis d’autres variable.RE10HGMT28

Advertisements