La définition de la dictature est toujours la même et le Maroc ne fait l’exception. Toutes les dictatures ont un point commun ,à savoir les mêmes erreurs et la dictature ne tire jamais de leçon ; il y a un an , l’Égypte de Moubarak , son parti national avait raflé la mise alors que l’homme et la femme de la rue savaient qu’il y avait une manipulation ,encore une fois du pouvoir en place , 4 mois plus tard ,la chute de tout un régime. Le Maroc est sur la même voie ,car personne ne peut badiner avec la volonté de tout un peuple. Pour certains observateurs ,le Makhzen veut jouer dans la cour des grands en appliquant ,l’adage du colonisateur « diviser pour régner »;l’introduction de la langue amazigh (et donc donnant-donnant), l’utilisation du parti (de couleur Islam, des faux représentants…) pour tordre le coup à l’Islam au Maroc(une idée des psychopathes juifs) car les gens se tourneront contre ce parti …du moment qu’aucun parti politique (juste le nom (ils sont sans formation politique)) ne peut redresser la situation et les milliards d’euros accumulés par le pouvoir en place ne peuvent être restituer que par un face-à-face. Si le parti qui prétend gagner a un atome d’intelligence doit renoncer à ce cadeau empoisonné (de pseudo gain des élections).

Le Makhzen provoque une guerre civile au Maroc et, doit donc assumer toutes les responsabilités. Il veut la continuité ,ni plus ni moins . Donc comme quoi , une dictature ne se soigne jamais par une démocratie ,car les deux mondes sont différents et sont opposés. Les manifestations continueront tous les jours ou à une cadence (la plus part des protestataires sont sans emploi(y compris avec un emploi mais pas de pouvoir d’achat(ce qui revient au même)…)). Une provocation ,avec la force de l’ordre ,dans le temps est inévitable et la situation se transformera ,du jour au lendemain à une situation à l’égyptienne(au mieux) sinon à la syrienne…

Cette dictature marocaine comme dans les 22 pays arabes est finissante(tricheries, …). La première république marocaine ,une véritable démocratie ,…un État de droit,est l’issue et il n’ y a pas d’autres voies; un peuple qui se gouverne dans la transparence.

Oum Kalthoum chantait :  « أفِقْ خَفيفَ الظِلِ » ,cela veut dire , la voie de la démocratie est une voie irréprochable et la voie de la dictature est méprisable et devant le national et l’international car ,le monde occidental sait que ces élections était un secret de Polichinelle et tout le monde attend le passage du Maroc vers une véritable démocratie ,ce jour se profile à l’horizon ,tôt ou tard. Or ce régime marocain (comme les autres dictatures)n’ a pas les moyens intellectuels de comprendre ,car comme vous ,vous observez d’autres vous observent, donc «أفِقْ خَفيفَ الظِلِ » ou encore  «وما نيل المطالب بالتمني ولكن تؤخذ الدنيا غلابا

». Nous reprenons  le débat …RE07HGMT55

Advertisements