Vidéo

La propagande d’Etat

1377460_222355777926095_155101639_n (3)

La Propagande d’État : définitions , développement, les exemples sur le Maroc, France,Algérie… les conséquences qui en découlent ,les perspectives ,…conclusions.

Ici, c’est un texte académique, difficile et plus compliqué ,seuls les chercheurs en politique, en psychologie,en droit,…peuvent avoir une compréhension. J’ai commencé à rédiger ce texte il y a plus d’un mois qui correspond à la phase théorique de tout travail de recherche. Et comme d’habitude ,les intrus d’un système dictatorial ,n’arrêtez pas de voler ce travail en élaboration et le propager dans des TV,car je ne suis pas un hacker ou aidé… un autre point important, il s’agit d’une étude universitaire,des perspectives, la lumières sur des coins sombres sur ce que je peux ajouter aux autres études universitaires et les observateurs sont pour la plupart des universitaires, de ceux des chefs d’États et de gouvernements, peuple averti…à travers leurs publications, leurs déclarations à la presse…une étude universitaire purement théorique reconnue par son avancement universitaire…

L’art d’État est dans sa propagande . En tout le temps la propagande est une partie innée ,du pouvoir en place. Et la propagande est par naissance et donc par définition est négative . Propager des informations d’ordre publique ou d’ordre privé ,le récepteur est déjà préparé pour recevoir cette propagande et non seulement mais de penser cette propagande et d’en faire son leitmotiv et usage …les différentes définitions de la propagande essaient de donner une image complète de cette définition mais néanmoins restent restrictive;ces auteurs ,que je ne décèle,au passage, aucun arabe, font remonter la propagande aux alentours de 1626 à l’époque du pape Urbain VIII et plus exactement à Gregory XV,donc pour eux c’était un phénomène purement ecclésiastique mais pour une honnêteté intellectuelle , les arabes et les pays conquis étaient au nom de la religion de l’Islam et l’exercice des fonctions de chefs suprêmes de tous les musulmans suppose la fonction implicite de propagandiste de ce chef suprême;à savoir manipuler les musulmans au point d’offrir leur vie à la seule cause l’Islam donc pour régner cela suppose ,au début, une compréhension parfaite de la psychologie de masse et ensuite ,le chef suprême n’est jusqu’à aujourd’hui qu’une simple marionnette entre les mains de ses conseillers directs et/ou indirects. Et dans la même lancée tous les autres pouvoirs religieux ou non avant l’Islam étaient de la même teinte psychologique. La propagande existe donc depuis toujours .

Donc la propagande a pour rôle ,entre autres,de donner une certaine éducation aux gens à une pratique politique ,sociétale…et donc de former des citoyens modèles au projet de l’État en question. Le propagandiste a la capacité de lier l’odorat avec une image d’un autre temps et avec l’auditif des autres …une combinaison ,quoi! Afin que le message de propagande puisse être considéré par la victime ,oui , il s’agit d’un travail des illusionnistes qu’au lieu de s’occuper, d’améliorer leur sort de vie ,ils servent la propagande d’État ,des esclaves à qui le poème arabe s’applique » لا تشتري العبد إلا والعصا معه . ». La propagande a pour objet d’occuper la totalité de la psychologie de masse ne serait-ce que pour un temps et puis la propagande d’État dont je discute est celle dirigée contre les individus DIJ(dissidents politiques ,les intellectuels, les journalistes d’investigation…) et puis celle dirigée contre les groupes sociaux et enfin celle qui est dirigée contre les États ennemis et/ou amis. Cette propagande d’État s’occupe et de l’individu et de la masse , un effet psychologique provoque des lésions cérébrales et donc la propagande touche le système nerveux qui donnerait par la suite des troubles de comportements d’un peuple hors du temps ,des habitudes qui donnent naissance à un suivi héréditaire et leurs enfants seront dans cette même mentalité que leurs parents et considèrent les choses habituées par l’État est la ligne juste et tout devient une simple habitude et une répétition répétée à plaisirs dont cette dernière n’est rien d’autres qu’une certaine relaxation cérébrale de la personne et/ou du groupe, afin, d’éviter toute réflexion sur une propagande d’État car comme disait un psychiatre suisse les gens trouvent la réflexion difficile ,ils préfèrent juger. C’est une erreur or pour s’y faire ,comme dans les systèmes de recherche il faut que l’État leur donne des moyens et des objets de comparaison . Dans un État dictatorial ,c’est impossible ,dans un État démocratique ,l’État fourni un seuil qui est de plus en plus réduit ,par exemple en France,comment le système politique qui influe l’État a diaboliser le front national comme parti politique et ce parti ne représente rien de comparaison sur les faits comme le troisième Reich sous Hitler;car il faut une pratique pour pouvoir juger . Néanmoins, il s’agit d’une bonne raison pour les lobbys juifs ,en particulier,de faire tout ce qui est dans leur pouvoir de nuisance pour empêcher le front national d’avoir une assise politique et qui existe réellement et puis ce lobby permettrez avec ses actions de garder tous les privilégies d’un peuple faible et, par la même occasion, de garder en protection l’État fantôme ,qui a été créer par et pour ces lobbys ,par exemple ,d’empêcher la France, de reconnaître l’État Palestine ,bien que le peuple est pour et leurs représentants (les députés et sénateurs ) sont pour . Et puis ,entre autres, de garder une main basse sur les décisions politiques, car c’est l’exécutif de quoi il s’agit. Car aussi, il faut remarquer,le régime et/ou le système politique a une vision ,en général étroite et cela va de soi, vu cette vue est une fonction ,donc variante,d’une démographie galopante et, surtout du niveau intellectuel de tout un peuple avec la question permanente qui s’impose faut-il instruire un peuple , une populace en leur donnant les moyens et si le peuple n’a pas suffisamment de ressource faut-il à l’État de prendre en charge ces moyens y compris la formation ,ou alors ,ne rien faire si ce n’est de réduire le degré de liberté de tout un peuple à commencer par une populace qui ne cesse de se mouvoir dans des sables mouvants et ensuite ,à un niveau atteint d’approfondissement,l’État se montre comme ce  »Zoro » pour sauver un peuple ,une populace en détresse ,un petit  »chouia », afin que le peuple ne se révolte pas contre son système politique. La propagande d’État dans des pays dictatoriaux et en particulier dans les 23 pays arabes et plus précisément au Maroc , l’État ne sauve rien ,car le régime en place ,ne veut pas car aussi l’État, est intéressé par une situation dégradante et le niveau de vol de l’État se fait de plus en plus en courbe croissante ,voire exponentielle….le pouvoir en place, dans les démocraties,ne peut pas et dans les sociétés dictatoriales ne veut pas et ne peut pas à la fois,donner de la parole à tout le monde ,comme c’était autrefois dans les amphithéâtres grecs,pendant la civilisation grecque. La vie politique d’une société de 200.000 ou un million d’habitants ne se gère pas de la même manière qu’une société d’aujourd’hui de plus de 10 millions ou de 35 millions d’habitants comme au Maroc(statistiques officielles et imparfaite et officieusement, entre 45 et 50 millions) ou à des millions d’habitants ou plus…il faut donc des structures qu’aucun pays au monde n’est en mesure de constituer ces structures solides pour un État solide ,le dernier exemple en date est l’élection de Macron à la présidence française qui montre qu’il n’existe pas de fond politique ,solide pour sauver un pays européen, occidental des extrémistes et, des vides politiques, le système politique français s’est contenté d’un novice et donc une présidentielle sous la cinquième république qui suppose un président fort comme le fondateur, le général De Gaulle, qui ose dire oui quand tout le monde dira non ,par exemple lors de la visite de Macron,au Maroc , il aurait fait entendre la voie des droits de l’Homme de 1789,comme disait autrefois le général:vive le Québec libre ,ou vive l’Algérie indépendante , Macron avait peur de ses conseillers , de le punir, pour dire vive la première république marocaine ou tout de moins le changement de régime s’impose vers une monarchie parlementaire ou carrément une première république marocaine…et donc n’en parlons pas des États dits de tiers monde l’Iran ou le Maroc…ou encore le pseudo État ,fantôme,d’Israël,donc, tout le monde politique patauge dans le vide ,car il n’y a pas de volonté politique encore moins des chevronnés en politique et donc pas de respect d’un peuple et par voie de conséquence pas de respect de la souveraineté de l’État ,encore faut-il qu’il existe sur le terrain ,le respect et l’application de la définition de l’État.

Donc tout dépend , de la couleur de cette propagande ,blanche, noire ou grise ou glauque… dont j’ajoute une autre incolore , car le nombre comme disait le mathématicien Gödel qui ne peut être cerné ,car il y a tant de mélanges possible,du moment le temps évolue et la nature de la propagande aussi ; on ne peut pas démontrer la cohérence d’un système,aussi grand qu’il peut être, tout en restant à l’intérieur et toute énoncé mathématique contient une part de l’indécidabilité qu’on ne peut ni infirmer ni confirmer,il faut donc l’observer de l’extérieur, Godël se limite à des opérations arithmétiques et au nombres des axiomes limitées ,c’est pour cette raison , qu’il parlait d’incomplétude dans un domaine précis,mais il faut aller à l’ordre n voire l’infini et donc de se philosopher sur cette incomplétude,dans la vie de tous les jours ,d’une vue encore plus générale, plus philosophique. Incolore ,car à mon sens est invisible au grand publique, j’y reviendrais ,sous forme d’exemples… Sans une relation de cause à effet, je passe, à une explication encore plus large, à l’époque de Jésus ou de Mahomet ,s’ils existaient les moyens techniques d’aujourd’hui ,la diffusion de leur message céleste aurait pris beaucoup moins de temps et la propagande aurait déjà sens pré établi,à supposer positif , d’un système religieux si nous considérons que la religion apaise les esprits et des pratiques qui s’éloignent de toute violence ou terrorisme et ,dans un sens encore plus précis ,de s’occuper d’une vie monotone qui ne cherche pas à évoluer scientifiquement car les deux esprits sont différents et l’esprit scientifique qui ,lui seul,vérifie la validité ou non d’un esprit religieux,comme disait Pasteur qui faisait cette différence:quand je rentre au laboratoire je laisse dieu à la porte. Cette propagande vécue qui consiste à travailler sa victime comme un test , au point pour un observateur de l’extérieur,observera la différence du comportement ,avant l’enroulement de la victime IGE(individu,groupe ,État) et après avoir subit l’endoctrinement psychologique ,la victime est dans une phase seconde car il ne peut même pas,effectuer des gestes très simple tel écouter les autres versions pour pouvoir faire la comparaison et de se faire une idée ,c’est de ne pas ennuyer les autres ,la cible prévue par ceux qui l’ont endoctriné, des psychopathes au service de l’État ,pour le Maroc au service de Makhzen. Et à cette occasion et puisque de ce Makhzen ,toutes les propagandes d’État se divulguent ,une sorte de bifurcation ou la source (sous certaines conditions),consciemment ou inconscient ,de grès ou de force ,dans toute la société marocaine, je tiens donc,à corriger des journaux français qui limitent le Makhzen à une administration royale . Non, il n’est pas que cela , le Makhzen est ce que personne ne peut imaginer comme définition de ce mot . Les journaux voulaient donner une définition plus démocratique , il y a certes, une administration royale mais sert tout simplement les protocoles, les relations entre les pays : correspondances, les nominations,…et les relations internes qui sont aussi du même ordre, les correspondances des ministres, des doléances des quelques citoyens(et encore !), des nominations…mais le Makhzen de quoi il s’agit dans les manifestations et dans tout changement de régime et en particulier chez les putschistes militaires ,est cette administration abstraite ,ce club privé ou se côtoie des bureaux d’études installés à l’étranger, qui sont spécialisés à trouver des issues à des manifestations en faveur du système royal et pas spécialement le roi, se sont des coups bas,des coups de téléphones et des correspondances incognitos dont il n’existerait aucune preuve,par la suite, se sont des non dits sur quoi l’ordre est donné, se sont des centres de torture dans des coins obscures au Maroc et même à l’étranger, s’est un centre de ralliement de toutes les forces abstraites qui veulent appuyer la torture au Maroc ,ces services vont des éliminations physiques, à l’intimidation ,à s’introduire (ou de donner l’impression) dans les têtes des dissidents ou des opposants par lecture de leurs pensées, par télépathie, par utilisation des textes des sorciers (berbères, juifs,…) ,par des gens qui perfectionnent l’art de l’illusion au point que tout le monde se sent paralysé, psychologiquement parlant,par tout ce qu’un citoyen lambda ne peut imaginer, ces services ne sont pas toujours récompensés financièrement mais ont des équivalents à rendre des services; à octroyer la nationalité marocaine mais aussi des nationalités européennes car le bras de Makhzen est très long. Le Makhzen est cette substance abstraite et qui a une histoire depuis le roi juif qui a gouverné le Maroc juste avant cette dynastie ,c’est ce roi juif aidé par des psychopathes juifs de l’époque qui avait instauré ce genre de torture est de donner cette définition compacte de Makhzen et, depuis,basée sur la crainte et la peur. Cette grosse propagande, était d’abord dirigée,contre tous les descendants du prophète Mahomet qui avaient été expulsés dans des coins éloignés du Maroc, vers le Sahara dit aujourd’hui occidental qui faisait partie du Maroc ,comme cette arrière-cour. Le Makhzen était et toujours constitué des européens ,à l’époque c’était les gens expulsés de l’Espagne,Andalousie, car les juifs vivaient en harmonie avec les arabes et finalement ,la psychopathie touchée et les juifs et les arabes d’Andalousie et avec une précision, la psychopathie des juifs était contenues chez les arabes d’Andalousie …Et depuis 1912, par des colonisateurs français ,espagnoles,…car avant cette date l’objectif de l’autre Maroc dit Siba était de découdre avec ce Makhzen qui n’est pas marocain,au sens noble du terme ,encore moins musulman car il ne tient compte de rien et de tout ce qui est Islam; le Makhzen, préfère diviser les marocains(berbère/arabe) pour régner plus de temps… ,qui n’a aucune pitié comme l’Islam le suggère, qui utilise les pauvres pour les lâcher,comme des chiens, sur les autres classes sociales afin de leur rendre la vie difficile ,par l’instauration de l’insécurité au point que tout le monde se réfugie vers le Makhzen, cette méthode est beaucoup utilisée par des psychopathes d’origine juive. Et ,les caïds du terre Siba ,avaient pour objectif l’instauration d’une première république marocaine et pourtant des 1629 les réfugiés d’Andalousie essayaient d’instaurer une république dite de Bouregregue (Rabat,Salé) au nom d’un philosophe marocain et, leurs efforts s’étendaient de 1629 à à peu près 1663, mais le Makhzen du roi juif a pu capter et attirer à ses services de Makhzen,ces réfugiés ,qui avait un projet à faire trembler ce roi juif qui,ce dernier,était un simple valet, dans la dynastie d’avant, ce projet est celui d’une démocratie ,déjà ! à l’époque et avant les anglais et avant les français,car c’est ce qu’ils avaient échoué à le faire en Andalousie ,tellement la force de l’Église de Rome sous les papes de l’époque ,Urbain VIII,Gregoire XV et avant lui, était forte en armes et surtout en guerre psychologique et ,c’est l’Église qui utilisait dans cette guerre la crainte et la peur pour faire fuir les arabes d’Andalousie ,du moment que les structures de la composition de la civilisation arabe étaient faibles et remarquables, que les chrétiens avec l’aide de leurs bergagues sentaient le besoins d’envahir l’Andalousie et la question qui s’impose pour les historiens politiques,pourquoi l’Église n’avaient pas envahi le Maroc?! Et pourtant, c’est ce pays d’où est venue toutes les invasions arabes et dont les berbères étaient des bons soldats certes, mais des simples soldats y compris le grand Tarek Ibn Ziad d’origine rifaine(bérbère de Rif) était sous commandement militaire de l’arabe ,Moussa Ibn Noussaïr… et, il ns s’agissait d’aucun cas ,d’une faiblesse psychologique des chrétiens qui, par la suite, aurait donné naissance à une hésitation. La réponse, la plus probable est tout simplement , l’Église avait peur des subterfuges des arabes qui avaient su introduire l’Islam au Maroc et rendre les berbères des fervents musulmans et dont l’Église comptait des papes berbères avant la religion musulmane…; donc l’Église avait peur que cette facilité de voir les musulmans fuyaient pour le Maroc et comme les européens sont méfiants et prudents, ils avaient ,certainement, conclus qu’il ne s’agit que d’un trompe œil et de les introduire au Maroc et de les éliminer à petit feu, même si le pouvoir en place de l’époque,au Maroc, était faible d’apparence car la dynastie de l’époque ne semblait pas avoir la clairvoyance d’une autre dynastie antérieure, représentée par Youssef Ibn Tachafine et puis, l’Église avait en tête, la stratégie de guerre chez les arabes et était connue par les officiers militaires européens et donc, de se trouver devant une armée marocaine prêts à envahir ,à nouveau l’Europe ,en toute tranquillité et jusqu’au pôle nord! Car,faut-il le préciser, seule l’Église de Rome qui avait cette force constituait des européens, à se combattre pour l’idéal chrétien  » au nom de terre de l’Église » ,sinon l’Europe est grande ouverte à tous les envahisseurs et surtout des arabes au nom de l’Islam.…Et, depuis 1912 ,seuls les européens avait droit à la parole au sein de Makhzen et que le maréchal Lyautey,avec une intelligence militaire, avait su, comment s’y prendre et par voie de conséquence,comprendre le noyau dur de cette dynastie, au point,le Makhzen ne faisait rien sans l’approbation de Lyautey . Évidement, si ce dernier avait dirigé ces intuitions à faire du bien à tout un peuple ,il avait donc,la possibilité d’instaurer une première république marocaine ,mais, les pressions coercitives de son état major à Paris de se limiter vers une exploitation de la richesse naturelle du Maroc,… la première guerre mondiale et Abdelkrim Alkhatabi qui ne voulait pas se mélanger à ce palais royal et puis l’intervention du Maréchal Pétain dans la guerre du Rif et sans ses subterfuges et ses connivences avec les espagnoles et utilisation massive des armes chimique et en particulier le gaz moutarde; interdit déjà à l’époque…Abdelkrim Alkhatabi aurait sans aucune difficulté instauré sa république du Rif ,car son projet était pré établi avec ses ministres et les structures d’un État moderne…donc le Makhzen c’est ce serpent qui change souvent de peau en utilisant d’autres forces (colonisateur, l’armée marocaine,la police …) …Et d’autres coins ,noir de Makhzen ne sont pas encore connus ,jusqu’à nos jour. Selon beaucoup de percepteurs de propagande d’État ,Le Makhzen est le problème et non la solution, depuis ce roi juif qui relève de la psychiatrie, car les psychopathes qui ont inventé le Makhzen ,comme force de frappe et de torture dans toutes ses couleurs ,au Maroc, relèvent de la psychiatrie et dire autrement ,les percepteurs de la propagande d’État Maroc ont utilisé cette méthode décrite sous forme d’histoire et, donné le nom de Makhzen, un nom qui fait peur et ,entretenir le Makhzen afin que tout un peuple craint ce fantôme ,car il n’est pas visible qui correspond à cette propagande incolore ,physiquement parlant,qui comprend la langue et la religion de tout un peuple et, les psychologies internes des citoyens pour pouvoir exercer toute destruction de leur imaginaire religieux et comportementale et scientifique…le côté histoire est entretenu, par la présence du colonisateur français, car depuis 1912 , les tortures reprenaient comme avant Siba . Le maréchal Lyautey savait que ce Makhzen est un serpent qui peut se tourner contre lui(la France) et ce qui s’est passé en 1953 et 1955 ,comme quoi , Lyautey savait ,implicitement aux dires des témoignages des officiers militaires français de l’époque(si on peut lire entre les lignes et de saisir la compréhension)car ,le colonisateur français qui avait introduit la propagande d’État au Maroc se comportait dans le sens de la destruction du Maroc et se fusionner avec la propagande d’État au Maroc qui existait avant 1912 ,qu’il n’y avait qu’une solution est l’instauration d’une première république marocaine et tout arrangement avec le Makhzen etait une simple illusion !!!mais comment faire ?! Il faut mettre à l’évidence les percepteurs de Makhzen sont des psychopathes et ne cherchent qu’ à détruire la cellule sociétale marocaine et peu importe toute autres considérations, ils n’ont pas de valeurs humaines ,ou des bribes d’une certaine démocratie…Et donc, les percepteurs de la propagande d’État Maroc ,sur cet exemple, sont dans un jeu de haut voltige ,ils sont tous en Europe ou USA …et les risques du jeu ne les touchent pas pour provoquer un changement de comportement ou un abandon . Et ce sont ces percepteurs de propagandes qui contribuent fort à la réalisation de la politique d’État à suivre et contribuent à l’historique pour pouvoir manipuler la politique de l’État ,car ils instaurent des limites psychologiques que la majorité des citoyens n’ose pas dépasser (des vagues dans un verre d’eau,psychologiquement parlant) .Donc c’est un travail de longue haleine et le temps n’a aucune importance pourvu que le travail de propagande continue et s’améliore ,pour exemple, la propagande d’État Maroc est en activité et la même à savoir , une propagande incolore, depuis le XVII siècle jusqu’à nos jours , aussi,la propagande est incolore ,de ce pseudo État d’Israël ,continue depuis 1948(au bas mot ,si ce n’est avant le XIX ème siècle…).

Et donc la victime est censée ,de lui-même ,reproduire cette propagande chez les autres ,à travers des lectures de l’histoire du pays ,du moment les conditions préétablies sont les mêmes. Je veux dire la propagande dont je donne le nom de pseudo-intellectuel qui consiste à utiliser des moyens de psychanalyse et de la sorcellerie et de l’illusionnisme et même des textes utilisés par les sorciers…tout à la fois . Les propagandistes cernent la personne(IGE);l’État ennemi est représenté par des hommes et des femmes qui sont dans l’exécutif et qui gèrent l’État, dans un environnement fermé, d’une façon générale dans un système clos qui peut être son environnement habitation, centres sportifs ou de loisirs ,l’école, prison,…, ensuite ,la victime est sous observation ,sous tous les angles ,agrandissement ,écoute minutieuse…grâce à des caméras et appareils auditifs sophistiqués et aussi, la pénétration par des systèmes de psychologie ou de sorcellerie de saisir et d ‘écouter la pensée sauf la pensée collective de tout un État qui est épargné de ce système d’enfer…dont les propagandistes étudient ces vidéos prises à l’insu de la victime et les étudient tranquillement dans des bureaux feutrés ,à New-York; ou en Europe ou même dans un périmètre non lointain ,c’est pratiquement le monde décrit par d’autres tel Orwell(livre:1984) … mais pas à un point flagrant où le  »robotisme » fait son jeu mais , il faut être réaliste,la tendance de toutes les propagandes d’État, est dans ce sens ;de rendre les citoyens comme des simples robots,…il faut remarquer pour cela les effets de la propagande d’État;tout le monde croit et réagit de la même manière et donc la propagande devient alors leur leitmotiv;par exemple le bannissement des juifs ordinaires(pas les sionistes ou…) car il faut faire la différence avec les juifs sionistes ou pseudo qui nuisent aux autres juifs du moment , que les pseudo juifs ne savent pas faire la paix et ceci depuis 1948 sur la question palestinienne,car ils veulent s’imposer qui est une méthode des lobbys juifs dans les pays occidentaux;ils sont dans cet état des choses : le tout ou rien . Aucune conscience politique si ce n’est la mafia dans la jungle et donc à la recherche d’une confrontation armée, dont il faut préciser que les juifs ne sont pas des militaires comme le reste du monde mais font des business dans cette pseudo armée juive ,qui est constituée de beaucoup de non juifs pour faire les guerres de ce pseudo État, c’est pour cette raison , si la guerre est longue les juifs fuient Israël ,se sauver fait partie de leur psychologie interne et donc, avec Iran ou juste avec Hizbollah et dont Nasrallah ne cesse de les avertir qu’il est plus armé qu’hier et il ne cherche qu’une étincelle ,car Nasrallah est en position de défier cet État fantôme qui n’a aucune légitimité internationale,proprement dite et que, déjà Roosevelt avertissait des extensions sionistes comme Einstein qui n’avait pas reconnu cet État dans ses extensions et ses exactions,donc , le monde était enchaîné,comme encore aujourd’hui et, personne ne pourrait contrer ,diplomatiquement parlant ,les réalisations de force de ce pseudo État . Or, depuis un certain temps ,Israël voit ses limites et veut se faire petit mais Nasrallah n’a aucune pitié pour les sionistes ni dans le choix des armes ni dans le bannissement de ce pseudo État,qui ces juifs ont un faux projet destructeur du monde arabe et ,il sait pertinemment, que le peuple juif ordinaire est victime de ses politiques non choisis qui engendrent des politiques extrémistes ,xénophobes, étriquées…En tout cas les juifs comme les soussis au Maroc sont très nuisibles et pour un juif ordinaire d’épouser la cause sionistes ,il n’ y a qu’un pas que tous les juifs et surtout du Maroc avaient franchi; car de nuire aux gens qui est une monnaie courante et d’être un vrai sioniste qui défend une injustice ,c’est déjà fait et cela est prévu par les percepteurs de la propagande juive ,engendrée par la propagande des différents États qui engendrent le terrorisme d’État(voir mon youtube ou ma publication sur youscribe intitulé : terrorisme d’État) et que tout le monde peut avoir une lecture ; par exemple la bombe de Bogota de ce mois de juin,de toucher un centre commercial fréquenté tout le temps ,par des immigrés a ,certainement, été conçu en Europe par des psychopathes juifs ,tel et connu dans toute la presse arabe BHL ou Debré qui n’ ont rien apporté à la philosophie mais apporte beaucoup au terrorisme d’État , je ne met en cause personne mais l’évidence montre ce tracé ,car les gens de l’Amérique latine n’ont aucun complexe des immigrés et c’est l’Amérique latine qui avait reçu tout le troisième Reich en 1945 et les a protégé, à l’exception de Heisman en 1960, mais c’était un donnant-donnant ,mais tout le reste du troisième Reich avait vécu en paix et donc pour les propagandistes d’État, l’Amérique latine est l’ennemi juré des sionistes ,d’ailleurs le problème du FARC en Colombie avait débuté en1964 ,sous approbation des sionistes pour alourdir l’espace politique de Colombie et de créer une nuisance avec tous les pays voisins ….cet état d’esprit ,ressemble énormément, avec l’esprit du peuple de Souss au Maroc dans le sens sur une anecdote, un restaurant tenu par des soussis se voit venir un client , les soussis sculptent ,comme toujours,le visage du client et se sont aperçus que le client a vraiment faim,alors les soussis ont conclu qu’ils peuvent lui donner n’importe quoi à manger y compris des choses malsaines et lui compteraient un prix exorbitant , car le client qui devient de lui même une victime mangerait à sa faim et payerait le prix demandé ; c’est exactement ce qu’avaient fait les psychopathes des juifs d’Israël avec Yasser Arafat. Donc le mal chez eux est inné et ils ne font que le perfectionner dans leur jeunesse et ce travail fait partie de la tâche des percepteurs de propagande d’État , car une chose déjà connue et habituée des gens qui trouveront facile et sans réflexion à refaire mais cette fois-ci à l’échelle des percepteurs d’État et des propagandistes. D’où le théorème : la propagande est cette peigne ,qui peigne dans le sens de la poile. Mais ,je n’extrapole pas. Dirais-je donc,ou des musulmans ordinaires …est le résultat escompté d’une propagande d’État ,qui avait servi jadis, par exemple la seconde guerre mondiale ou, pendant l’expulsion de tous les musulmans du sud de l’Espagne et qui avaient(ces musulmans) pourtant ,fait des miracles scientifiques et ont donné une civilisation inoubliable et que, les chrétiens avaient volé toutes leurs richesses intellectuelles(plus de 90%) et, les ont expulsé au Maroc et de l’autre côté de la méditerranée et jusqu’à présent, Rome n’a pas demander pardon à ces millions de musulmans,arabes ,car comme d’autres, ces musulmans arabes ,se sont dispersés dans un Maroc ou ailleurs qui souffrait d’un illettrisme incroyable et qui revient toujours à dire la propagande d’État de l’époque est seule responsable et de l’illettrisme et du brassage des savants avec des illettrés. Car les États étaient déjà constitués ,n’en voulaient pas d’une évolution ,d’une progression des peuples ,d’un lettrisme ,d’un savoir …ou tout de moins de continuer la civilisation des arabes au Maroc ou dans les pays arabes …et dont les raisons sont nombreuses. Donc ,il s’agit d’une propagande verticale qui se dirige vers un peuple démuni et dont la source est connue qui est l’Église de Rome pour stopper tout intellectualisme arabe.

Je disais, avec des intervenants pour chaque expérience suggérée, par ces observateurs, sur la victime . Cet ensemble d’observations est relié à un système de réseau Internet avec une touche d’encourager le monde extérieur à une mouvance qui émane de la victime. Les médias sont utilisées en premier lieu et ,les propagandistes font avancer le fonctionnement par exemple l’application d’un audimat pour donner une popularité à une chaîne …donc ce genre de propagande est beaucoup plus aiguë que toutes les autres ,car la(s) source(s) n’est pas connue ni comme amicale ni comme ennemi ,ni comme oblique et cette propagande n’est pas connue du grand public,car le pourquoi est tellement obscure et à vrai dire, ces États ont un niveau intellectuel ,très bas et donc il y a un résultat à souligner et que le niveau intellectuel d’un État est fonction de sa propre propagande. Cette propagande est incolore et inodore …qui veut dire propager une information sur la victime(IGE) et le résultat escompté est d’appuyer ou de rejeter la victime et souvent cette propagande sert à l’isolement de la victime; car la propagande d’État ne fait pas la différence entre un individu(politique, intellectuel, journaliste d’investigation…) et un groupe ou un autre État.

Donc comme d’habitude ,il faut chercher la source de la propagande( qui est une mission presque impossible surtout dans une propagande incolore) et son pourquoi et son objectif;un des éléments est de permettre de connaître l’ensemble. Car la raison n’est pas la somme des raisons mais la somme des raisons est la raison . Par exemple au Maroc ,c’est le roi ,en Algérie le FLN…qui constitue le blindé et qui selon le dicton militaire  »suivez moi et vous êtes protégés », car, c’est justement le blindé qui cause des préjudices si vous tenez une distance acceptable ,modulables,par les citoyens libres, du blindé et ce n’est pas l’ennemi de l’extérieur qui vous touche , c’est donc, un dilemme ,car pour l’État tout brebis égaré de leur propagande ,est en danger qui peut être utilisé par d’autres États ennemis et en politique il n’ y a pas d’État amis;il faut être constamment prudent, mais ici, les brebis ne sont pas égarés mais exigent une distance avec le pouvoir en place… Si on ne connaît pas la source ,on doit chercher le but escompté , l’ensemble des résultats…j’y reviendrais .

Si argumenter revient à dire convaincre ,la propagande impose son argumentation et invite avec force et détermination ,à faire changer, la vue et les pensées internes de la masse à commencer par l’individu et donc le choix de l’individu est important chez les propagandistes pour traîner, par l’individu choisi, toute une masse . La psychologie donc de l’individu sert la psychologie de masse et donc le pouvoir politique et par voie de conséquence le pouvoir en place ,qu’il soit démocratique ou dictatorial. La thèse de Gwenole Fortin intitulé L’Argumentation dans les débats politiques télévisés… nous donne plus d’éclaircissement sur ce point.

De la psychologie de masse à la manipulation de masse ,il n’y a qu’un pas qui est souvent franchi à travers la propagande d’État. De là, il existe la relation équivoque entre émetteur qui est l’État et récepteur un peuple soumis; au doigt et à l’œil. La politique dite de « bergague » ,de délateur ,…est propulsée par l’État ,car ce dernier a besoin de fortifier sa base et naviguer dans la psychologie de masse afin de faire avancer ou plutôt de faire avaler aux citoyens les faux projets souvent imaginaires dans le but de voler tranquillement les richesses du pays ,entre autres,sans être poursuivis en justice ou ne serait-ce que d’être interpellé par des débats démocratiques . Le récepteur reçoit et n’a pas le droit au chapitre et l’émetteur (l’État) émet dans une tranquillité d’esprit large ,grâce à cette force des ignorants qui sont les bergagues par exemple au Maroc.

Il y va donc de soi, que pour le citoyen lambda ,il existe un gouvernement invisible ,introduit dans les cerveaux des pauvres citoyens,par les percepteurs de la propagande d’État ,qui peut être constitué des conseillers ,de l’entourage ,des lobbys internes et externes…or la vérité et selon le droit ,toute personne qui a une responsabilité est lui même responsable devant la justice de ses faits publics et donc en aucun cas, la loi ne fait de relation de cause à effet entre le concepteur et celui qui donne l’ordre à exécuter et cette affirmation n’est pas absolue mais reste relative fonction d’autres conditions si par exemple l’ordre est donné pour exécuter une tâche et celui qui exécute excelle ,il est donc condamné au même titre et plus que celui qui a donné l’ordre ,en tout cas ,le chemin vers le concepteur qui peut être à l’intérieur du pays ou à l’extérieur n’est pas exploité,à l’état actuel des choses, car le chemin est plein d’embûches de tout ordre matériel mais surtout psychologique et de là cerner la psychologie du meneur du groupe de tout un peuple est une mission encore impossible.

La propagande n’est pas seulement la relation entre l’individu et le groupe ,mais il s’agit d’une relation très influente au niveau de la compréhension entre le sous-groupe rodé sur une méthode de propagation avec tous ses moyens technologiques du moment et les autres sous groupes qui constituent le peuple ,dans plus de 98% de sa substance constituée; car dit plus haut la somme des raisons est la raison est non le contraire ,sinon à certaines conditions.

Les moyens qui constituent le fondement du travail du propagandiste est justement le discours persuasif . Comment persuader ? Persuader une populace n’est pas la persuasion que celle utilisée pour d’autres groupes sociaux;des intellectuels ou des diplômés ou …si vous effectuez une interview de plusieurs couches sociales sur la source d’une propagande quelconque , par exemple : pouvez-vous prouver cette propagande est juste ou non ? Vous aurez plusieurs réponse car le propagandiste a pour intuition de coller à la peau de la victime et d ‘épouser sa culture….ou autres. Par exemple quand Qatar épaulait le printemps arabe à travers ces chaînes de télévision Al Jazeera , il épousait la culture politique des opposants choisis par l’État Qatar pour faire progresser les revendications au niveau le plus insécuritaire est celui de l’affrontement avec des armes à feu. Quand Al Jazeera sur ordre de l’État de Qatar donner des reportages ou des interviews , on dirait se sont les syriens entre eux, ou les égyptiens entre eux ou des tunisiens entre-eux…al Jazeera collait à la peau des opposants mais aussi Al Arabia tv ,une chaîne de l’État Arabie Saoudite , ce collage est à l’opposé de la déontologie journalistique d’une presse libre. Aujourd’hui seulement ,que la propagande d’État fait tourner la veste mais reste active et ,de trouver un bouc émissaire aux pays dévastés par cette organisation DAESH qui s’est faite invitée au printemps arabe ,dans les 23 pays et en particulier au moyen orient. La propagande d’État n’épargne personne et aucun État . Il suffit d’être à côté et de dire  » cachez moi ce sein que je ne saurais voir » tellement l’envie et l’affrontement de cette propagande est la destruction de l’État victime qui engendre la destruction psychologique de tout un peuple.

La propagande n’est pas basée sur une compréhension théorique mais sur un acte escompté; un acte attendu par le propagandiste dont il faut faire le distinguo entre le percepteur et celui qui est chargé de mettre en application cette perception. L’effet non désiré est celui de se contenter d’une compréhension et de non l’appliquer ou l’appliquer autrement. Il y va donc de soi, les propagandistes ont un esprit étriqué car l’attente est une chose de très petite dimension ,comme un chaînon et qui par la suite, la force de tous les chaînons, peut être une compréhension générale et donc une habitude qui donne naissance à une automatisation d’un ou des actes. Et dans ce cas de figure ,la cybernétique de l’État fonctionne à merveille!

L’ instrumentalisation par le pouvoir, politique ,comme système dit démocratique ou dictatorial qui consiste à donner sens ,choisi par le propagandiste ,l’intentionnalité symbolique mise en œuvre dans la représentation des objets;car les objets n’ont pas une même définition et donc la compréhension n’est pas intrinsèque ,évidement , la compréhension de l’angle de vision choisi par le propagandiste est cet angle qui est fonction de la populace ou les autres couches de la société aux quelles le message du propagandiste s’adresse ,car ce dernier cherche à convaincre avec les idées de ses victimes ,la force des autres et, donc son discours persuasif dont ses argumentations doit faire corps avec la bassesse de la compréhension de toute une populace ou des autres. Je mets en exergue ce niveau de compréhension car si la victime possède un degré de liberté et donc un atome d’intelligence …il serait vite le vrai du faux mais la victime est bloquée ,un black out total, pour qu’il ne fasse pas ce chemin intellectuel et faire la séparation des variables. Il est vrai ,le travail du propagandiste est constitué à plus de 90% ,à débuter son travail par un lavage cerveau de la populace ou...et donc rendre les gens plus perceptibles;par exemple la peur est une des techniques utilisée par tous les propagandistes:par exemple en France tous contre Marine Lepen;toutes la société civile, les religieux ,les politiques…au point , de supposer que les élections étaient truquées . Car la meilleure façon ,d’être transparent , est l’ouverture de bulletin de vote par l’électeur lui même est tout le monde peut assister dans les bureaux de vote …c’est la manière la plus noble et transparente. La France cache son jeu politique et donc tout est possible!! . Dirais-je ,la peur est d’une part ,les électeurs voteront contre et d’autre part la fraude à compter les bulletins d’autres urnes comme en Iran et de déclarer un résultat escompté par les percepteurs de la propagande d’État . L’autre point ,est celui de la crainte qui est supérieure à la peur. Il y a aussi la situation économique où patauge toute une populace voire un peuple ,par exemple au Maroc ou dans les 23 pays arabes; cette situation rendrait les gens plus dépendant des propagandes d’État et sont au doigt et à l’œil des propagandistes et des bergagues qui sont sous le commandement du propagandiste, un commandement qui se distingue de 2 catégories: explicite que les propagandistes donnent l’ordre à qui veut l’entendre et l’implicite qui est une incitation par plusieurs biais qui passe des menaces à des offres positifs. Et dans ces pays arabes , la propagande d’État utilise à la fois la peur et la situation de misère dont l’État est responsable. Et ces États utilisent d’autres moyens encore plus coercitifs pour les citoyens…

Mais il existe d’autres outils que les propagandistes de l’État utilise autre que la peur… Car ce qu’il faut comprendre ,c’est le résultat qui compte. La franc maçonnerie a des méthodes d’appréhension d’un public ,par exemple , égarer un peuple pour enfin l’orienter vers leurs objectifs. La répétition d’un canular finira par s’accrocher dans la psychologie d’une populace...à force de forger on devient forgeron ,est l’adage de tous les propagandistes.

Quand Louis XIV faisait sa remarque modeste, « L’État c’est moi. », il était dans cet état d’optique, en d’autre terme , il ne faisait plus la différence entre le réel et l’imaginaire ou encore entre lui ,son système interne (comme tout individu) et, le système extérieur qui est la société. Il pouvait donc manipuler à sa guise toutes les couches de la société ,le principal point était son pouvoir et l ‘évolution qu’il accorde à sa politique. Et le reste est littérature y compris son comportement politique envers d’autres États…

Et la constante de la propagande était et toujours et restera la seule manière de forger un peuple. Car cette constante est la seule garante pour qu’une propagande prend racine chez un peuple ou un individu . À la limite , la religion et quelque soit ,est une simple propagande , à ses début et la constante avec le temps la rend incontournable ,une habitude qui donne selon les temps une action automatique, des rites, des symboles, la sorcellerie…il est donc indispensable,aux propagandistes de tenir compte de cette endurance ,par exemple pour la perpétuité d’un pouvoir dictatorial ou un mode ou style politique dit démocratique en Europe ,par exemple en France le clivage gauche/droite n’a plus de sens, mais ce système au lieu d’être condamné ,les politiques ,sur un accord discret ,implicite,…le perpétue ,car les percepteurs de la propagande d’État, n’ont pas trouvé d’autres systèmes politiques et de ce fait, tout le monde fait barrage,en France, par exemple, à l’extrême droite ,sans savoir pourquoi…car pour la simple raison, il n’y a pas de plan B et encore moins C.

Il est vrai, le rôle fondamental des propagandistes de l’État est de conserver le pouvoir exécutif, surtout. Car il y a des intérêts de l’État ,mais surtout de la classe politique dirigeante, des lobbys de toutes sorte… Le président Wilson qui était convaincu de participer à la première guerre mondiale et pour le prestige des américains ,mais aussi pour une hégémonie du monde et la question posée par les historiens pourquoi ce moment précis de rentrer en guerre et pas au début de la guerre;pour certains ,dont je fais partie, l’Europe était déjà à plus de 95% détruite , les armées fatiguées …et donc c’était un « état de chaos et qui ressemble beaucoup à ce château de carte ,il suffit d’un  »chouia » pour tout mettre à plats et l’armée américaine,en ce moment précis, apparaîtra comme le sauveur et donc le système politique américain comme gagnant et qui a le droit à sa part de lion. Il est vrai Wilson faisait subir à l’armée américaine des pertes humaines et matériels par la non formation militaires des bénévoles et les masser dans des endroits chauds ou la guerre faisait ravage ,par exemple sur le chemin des femmes en Picardie ,supposé,où les allemands maintenaient une position fortes;militairement parlant…au point qu’à la fin de la guerre personne ne se doutait de la bonne foi du président Wilson et encore moins de bureau de propagande pour transformer une bonne part des jeunes américains en martyres par l’engagement volontaire à faire de la guerre en Europe sans aucune formation militaire…aujourd’hui encore avec Trump qui utilise le même système dans ses bases mais épouse son temps avec Internet…aller combattre DAESH , une poignée d’individu à tout casser 1000 qui gèrent les nouveaux combattants du monde entier qui peuvent atteindre les 50000 combattants ou terroristes ou des tueurs à gages…et ,pendant des années, cela relève donc,d’un fantasme ou d’une chimère, comment donc croire qu’une armée la plus forte du monde se trouve coincer devant cette mafia de DAESH au style de torture purement hollywoodien. Donc c’est faux , mais par contre si vous ajoutez des intérêts comme le Pétrole ,le gaz…et la géopolitique de la région … l’équation devient solvable et même au prix de détruire l’Irak,la Syrie…et que ces pays ne soient que de simple réserve pour les américains mais aussi pour les européens …cette politique qui ne dit pas son nom et qui se résume par les 23 pays sont bons à exploiter, sans les arabes et indigènes qui sont sur le sol ,de même pour l’Afrique sans les africains…et ceci ,représente l’esprit profond des psychopathes ,des percepteurs de la propagande d’État;dit autrement,c’est une des philosophies des propagandistes d’État.

Les procédés sont nombreux et qui sont utilisés chez tous les propagandistes des États. Par exemple de monter une population contre une autre ,tout en sachant ,toutes les populations sont dans le besoin de l’État, mais ,ce dernier a d’autres visées et, obligé de favoriser une population sur une autre, par exemple au Maroc , tout le monde est pour une première république marocaine(si vous faites un micro trottoir) car les différentes situations politiques,économiques,sociétales sont au rouge et le Makhzen n’est plus et toujours pas en mesure de résoudre le quoi que se soit et, d’autant plus une population galopante et la corruption qui crève toutes les courbes en exponentielle et les manifestations dans tous les coins reculés du pays ,la misère fait rage et le pouvoir d’achat est en déséquilibre profond ,en chute libre,avec les maigres salaires…et les propagandistes de l’État ,trouvent encore le temps et des subterfuges pour faire escalade sociétale sur les populations qui sont dans le besoin total…un cauchemar ! Dont le point d’orgue est l’ illettrisme qui se répand dans tout le Maroc ,si nous tenons à ce pays qui ne diffère en rien des 23 pays arabes ; le pouvoir en place ,se dispute ,bec et ongle avec toutes les couches de la société et il sait pertinemment que ce peuple a raison, mais les propagandistes de l’État travaillent avec l’adage de certains psychopathes de ne donner que si les citoyens l’arracherons de force , c’est donc à ces manifestants d’appliquer la chanson d’Oum Kalthoum »وما نيل المطالب بالتمني ولكن تؤخذ الدنيا غلابا » ,ce genre de propagande est grise et dont la source n’est pas le Makhzen mais des États européens qui ont l’intention de coloniser et de chez eux ,le Maroc , car , ils peuvent aider les marocains en supprimant les visas et envoyer des structures pour constituer les entreprises marocaines avec des marocains ,à leur apprendre comment faire une industrie petite ou moyenne et n’importe quelle fabrication et de réformer l’État …

En effet ,il s’agit d’une éducation profonde pour faire les éléments incontrôlés dans une société qui aspire à vivre selon le barème international, ni plus ni moins. L’image qui se donne ,les pouvoirs en place, d’une vie paisible des citoyens qui les font distraire par le foot ou la musique…et pour garder un ton démocratique de les inciter à aller voter ; mais voter pour qui et pour quel programme et pourquoi voter… ? C’est pour cette raison selon plusieurs lectures des observateurs politiques et de tout bords,que les militaires qui sont à l’écoute de la société et sont aptes pour un coup d’État militaire afin de pouvoir faire, honnêtement, la séparation de variable et de dire au pays les vrais chiffres et vers où se dirigent les richesses du pays et comment dresser le pays …afin d’éviter un nouveau colonialisme, tout ceci est une propagande blanche car la source est connue ,c’est le peuple qui demande les comptes à l’État. Il suffit de voir , aux événements récents de Qatar , plusieurs pays veulent intervenir pour aider Qatar et même Erdogane dont l’armée turque prépare sa revanche , tellement, Erdogane a humilié cette armée turque et les citoyens turque qui n’en veulent plus de cet homme qui fait des tours de passe-passe. Lui aussi veut contrôler la région du Golfe et les richesses naturelles qui en découlent.

Il est vrai la classe politique dirigeante ou le régime en place visent à développer chez les assujettis les croyances favorables à l’existence et à l’exercice de la relation de domination.voir la thèse d’Aurelie Roger . Qui est une exactitude partielle car tous les propagandistes d’État, évoluent et avec le temps et avec les choses publiques,que la classe dirigeante croyait valables autrefois , changent selon le temps et savent pertinemment, les changements de régime est une question d’opportunité et du temps,c’est pour cette raison que tous ces régimes dictatoriaux et même démocratiques font très attention de la composante qui est vecteur de changement et qui peut être l’armée en première position mais aussi les manifestations qui dégénèrent en guerre civile ou la multiplication des vautours…et dont l’armée devrait être présente pour remettre de l’ordre dans le pays et d’instaurer un changement de régime ,en douceur …par exemple ,au Maroc , une première république marocaine, en Algérie une deuxième république algérienne,…c’est le but cherché par les percepteurs de la propagande d’État dans les 23pays arabes, c’est une propagande blanche et dont le sens du bas’la peuple) vers le haut(les 23 États arabes).

Il y a des éléments que tous les propagandistes cherchent pour édifier leur discours. Aujourd’hui, ils utilisent plus les moyens technologiques alors qu’auparavant il fallait solliciter des connaisseurs de la pensée de la masse;pour savoir écouter et voir et donner l’interprétation adéquate à leurs observations. Ensuite intervient le propagandiste car il dispose d’une panoplie d’informations sur la masse et sur les individus supposés intéressants pour les propagandistes. Car le rôle de ces derniers est d’informer par la désinformation ou la non-information et, de persuader ,ne serait-ce qu’un temps,mais surtout la propagation des messages ,des propagandistes ,par ses premières victimes;car une propagande est comme son nom l’indique de propager un message ,une fausse information ou même une vraie dans le sens de servir d’autres objectifs ,plus tard de nature extravagante. L’enjeu consiste à surveiller les gens dans les moindres détails pour pouvoir s’assurer d’une propagation . Il faut rappeler que la désinformation consiste aussi, à positionner le mensonge dans l’esprit du citoyen ,cela veut dire , le mensonge se trouve dans le subconscient du citoyen à son insu,qui veut dire accepter de bon gré , car le propagandiste cherche toujours les points faibles et les sensibilités internes des citoyens ,il ne lui reste qu’à parler au nom du subconscient du citoyen car aussi ,le citoyen fait cause de cette désinformation toute en étant dans une phase seconde ,une phase interne à lui et donc, il ne fait pas la différence entre le réel et son espace interne de telle sorte il fait remonter à la surface ses rancunes et pourquoi pas , ou autre ,donc il ne se maîtrise plus . Arriver à ce stade le propagandiste comme celui qui apporte les fiches sur les gens ,a réussi avec, une seule précision que le propagandiste lui importe très peu le temps pendant lequel la propagande fait son effet. L’important est que la propagande fonctionne pendant un temps qui lui est nécessaire ensuite les propagandistes et les teneurs de fiches sur les gens se sauvent et se disparaissent dans la nature. Pour exemple ,les juifs pendant la seconde guerre mondiale ,aujourd’hui ces juifs foutent la merde et personne ne peut rien faire car ils ont déjà été victime de l’irréparable du troisième Reich et il faut préciser ,au même titre que les communistes, les Roms…donc ces juifs sont devenus à leur tour des psychopathes et torturent avec la bénédiction des européens et des USA, les palestiniens et tout le monde arabo-musulman. Les arabes et l’islamophobie fait partie de la propagande surtout des juifs et que les chrétiens ou les athées peuvent difficilement faire quelque chose anti cette propagande et pour cause; les lobbys juifs et les psychopathes juifs font du chantage à l’égard des pays européens et des pays occidentaux ,ce chantage est de faire sortir le dossier de la Shoah et de mettre en lumière toutes les purges que les juifs avaient subit à cause de leur psychopathie . Les arabes ne sont pas dans cet état d’optique ,tout de moins pour l’instant.

Dans les pays dictatoriaux ,la communication de l’État qui est une forme de propagande d’État,n’est soumise à aucune restriction ou interdiction;à la limite tout est permis pourvus qu’à l’information souhaitée ,être communiquée au publique soit ainsi sans entrave ni de l’opposition ni d’autres États étrangers ,ni des lobbys de l’intérieur comme de l’extérieur…la propagation se fait toujours dans le même rythme à savoir donner l’information qui en général une désinformation partiellement ,c’est la méthode choisi par tous les propagandistes ,pour la simple raison , le peuple a qui s’adresse n’est pas suffisamment instruit ou carrément pas instruit. Et puis il faut donner du temps au temps comme disait Mitterrand. Il faut signaler que ce genre de peuple qui est déjà plongé ,avec d’autres problèmes de sa survie et que l’État ne veut pas résoudre tel le chômage ou l’insécurité …fait en sorte que le citoyen se donne à bras ouvert à ce genre de propagande d’État ,véhiculée par la police et par tout ces auxiliaires (les bergagues et sur deux anecdotes , j’ai été à Tanger ,au Maroc et, venait un moi un bergague, en civil;ils sont des gens parfaitement ordinaires ,une sorte de »mouchard », pour m’inciter à rentrer chez moi à Rabat, alors je lui avait posé la question de décliner son identité, une chose banale, il me répondait avec l’air de me faire peur : si vous regardez à droite, nous regardons aussi à droite et si vous regardez à gauche nous regardons aussi à gauche et si vous regardez au ciel nous regardons aussi au ciel et si vous marchez nous marchons et si vous courrez nous courrons et si vous prenez un café nous prenons un café et si vous buvez de l’alcool nous buvez de l’alcool…voilà qui nous sommes et sûr de lui même. Alors j’ai insisté et je lui ai dit , je n’ai rien compris de tout cela ,encore une fois ,qui êtes vous …et j’ai été obligé de quitter le lieu pour qu’il s’en allez et il était tout le temps à Tanger à contrôler les pauvres citoyens , ces bergagues ont un complexe d’infériorité et des peureux ,des cons notoires,…Et une deuxième anecdote à Fès, j’ai eu la visite , en pleine rue,de 3ou 4 pseudo gendarmes sans tenues puisqu’ils venaient, me semble-il,d’une caserne de gendarmerie, alors je leur ai demandé de décliner leur identité ou d’un seul suffirais , sur cela, un chef à eux me montrait un insigne en métal, je lui ai dit que ce que c’est ,non, je veux votre nom ,êtes vous de la police ou de la gendarmerie,et de quelle brigade font partie…alors ils me rependaient tous à la fois , nous déclinons notre identité seulement à notre chef supérieur et, puis ils ont fait appel à la police avec toutes les insultes que j’ai reçues de leur part ,avant la venue de la police qu’elle m’avait libéré aux portes de commissariat car il n’ y a rien à me reprocher et ,pas devant les bergagues ,comme quoi il existe une connivence et les uns protègent les autres dans une harmonie complète, une mafia quoi!) ,les commerçants, les petits fonctionnaires …car tout ce monde ,ne font pas la différence entre un État et un régime dictatorial.

Il faut aussi souligner que les citoyens sont cernés cérébralement(d’une façon parfaitement schématique) et rien ne marche dans la société;tout le monde espionne tout le monde ,par exemple au Maroc,de telle sorte, le pouvoir dictatorial en place peut voler les richesses du pays tranquillement…entre autres.

La propagande n’a ,en aucun cas,pour rôle de changer le citoyen de l’intérieur mais de l’habituer à un comportement spécifique pour un temps déterminé. Qui veut dire la pensée de l’individu est intact car il dispose de tout un temps pour comprendre les subterfuges d’une propagande donnée et qui n’est rien d’autres que la pensée unique du pouvoir en place. Il est vrai ce ,qui intéresse le propagandiste est l’instant ou la propagande court et ensuite le propagandiste ne s’occupe jamais de faire apparaître la vérité ou de cesser une torture psychologique ou un harcèlement moral, car il est tout le temps occupé à créer et à fabriquer ou revoir d’autres propagandes du passé. Le citoyen ,en tout le temps, est sur ces nerfs et en général son illettrisme le rend restreint et de se constituer en petits de groupes ,des petites mafias et, la peur de payer les pots casser des autres, le tourmente encore plus ,car il joue dans le terrains des autres propagandistes. J’ajoute quand un propagandiste rencontre de résistance de la part d’un citoyen , il l’isole pour ne pas faire tache d’huile au près des autres citoyens. Il faut remarque que le propagandiste d’État ,fonctionne sur la base de l’individu et ensuite du groupe et non l’inverse.

L’idée qui s’approche le plus d’un réel est celle de la définition de propagande donnée par Goebels,qui est une propagande d’État, et qui consiste à alimenter la propagande comme une feuille de route ou toute personne touchée y adhère en faisant lui même la propagande et développe ses extensions. Donc la propagande a un point de départ ,une naissance et un objectif fonction du temps. Quand une propagande se déclenche ,elle est brute car il faut de la sensation et du non sens. Et donc par définition la propagande n’est jamais douce ou arc en ciel ,mais toujours dure pour la victime et aussi pour les gens qui ont une conscience et ,personne n’arrive à stopper ni les effets ,ni la propagande par manque de volonté, de courage …mais aussi et surtout par peur et par crainte car le milieu des propagandistes est un milieu horrible, ni loi, ni respect, tout le monde se jette sur tout le monde, …seule une force extérieur à l’État ou l’institution de l’armée en révolte qui peut faire reculer les propagandistes qui sont des hommes d’ombres du pouvoir en place.

À la différence de ce qu’on appelle la propagande dure issue d’un régime totalitaire ou de propagande douce qui est très discrète, on peut ajouter une troisième qui a toutes les couleurs de l’arc en ciel et qui consiste à toucher et le système totalitaire mais aussi le système démocratique, cette propagande touche plus les intellectuels mais aussi les dissidents politiques qui ont une autre vision pour le monde et en général contraire au système politique préétabli. Cette propagande a pour objectif , double, le ralliement de ces intellectuels ou dissidents ou encore, leurs bannissements de la société.

Le bourrage de crane anesthésie les élites, tout en laissant renaître une vie culturelle relativement autonome. La propagande touche peut-être à deux domaines plus essentiels : la désinformation et l’influence.La propagande,comme on dit le plus souvent, est la servante de l’idéologie. La pratique de la propagande suppose la dénégation. La propagande et la démocratie sont deux idées qui s’excluent: démocratie/bien/communication et dictature/mal/propagande. La propagande d’État se doit d’être dénoncée, non seulement parce qu’elle se rattache à des régimes politiques condamnables, mais aussi parce qu’en elle-même elle relève d’un art dont la finalité découle d’une volonté de tromper. Alexandre DORNA dans son livre* Discours de propagande et techniques de manipulation ;la propagande véhicule des attitudes binaires. Le propre de tout machiavélisme– même au nom de la démocratie– est de détourner les moyens légitimes de l’exercice de la souveraineté.la propagande actuelle utilise les leviers de la désinformation, de l’intoxication, de l’omission et du mensonge.Les manipulations dans la propagande politique.La parole s’adresse autant à l’oreille qu’à l’œil. L’ampleur des gestes s’accompagne d’une intensité profonde de la voix. Les gestes s’accordent et se synchronisent avec les mouvements de la foule.Les mots nazis, ne s’adressant ni à la conscience ni à la logique, pénétraient directement l’être moral.une langue de la peur pathologique où la forme reste mais où le sens est corrompu. Nous sommes pour une large part gouvernés par des hommes dont nous ignorons tout, qui modèlent nos esprits, forgent nos goûts, nous soufflent nos idées. La propagande utilise les médias. »… et j’ajoute cette propagande chez les pays dictatoriaux s’adresse plus à l’œil qu’à l’oreille car les citoyens de ces 23 pays arabes et en particulier au Maroc, sont des saint Thomas , le citoyen entant qu’individu et en tant que masse fait confiance à ce qu’il voit car ,il est illettré et n’a pas la conscience critique et de ne même pas savoir ,qu’il se trouve dans un monde qui s’est fait par l’acharnement des peuples ,en Europe et ailleurs et donc par voie de conséquence les pays dictatoriaux utilisent plus la propagande noire dont la source est inconnue ,à l’œil nu, que les pays dits démocratique, pour la simple raison que la propagande n’est pas contrôlée ,elle est sauvage ,tournée vers tout un peuple sauf au régime en place car la source ,vue au microscope qui veut dire un seuil d’intellectualisme,est justement le régime qui n’a aucun niveau intellectuel ou une conscience politique;par exemple au Maroc , en Arabie Saoudite, …se sont des pays considérés comme des modérés car ils obéissent comme des esclaves au grand patron américain et s’ils avaient une conscience et un intellectualisme, ils seraient dire non quand il fallait le dire, comme Merkel face à Trump, car les psychopathes de juifs aux USA n’arrêtent pas de punir les allemands et ceci depuis 1945 !, par contre ces régimes sont sans vergogne ,avec leurs propres citoyens , un laboratoire de torture,une psychiatrie à ciel ouvert et ceci fait parti des buts escomptés par les percepteurs de la propagande d’État dans ces pays dictatoriaux. Et pour être juste ,contraire à Dorna , personne ne peut modeler nos esprits, ou forger nos goûts ou encore plus souffler nos idées ,pour la simple raison l’Homme n’est pas une machine et donc doué des degrés de liberté en veille ,ni plus ni moins et, ceux qui croient manipuler l’Homme de l’intérieur ne peuvent en réalité rien faire de plus ou de moins ,mais l’être humain évolue dans sa sphère et quand il décidera , il fera sa révolution et fi sur tous les pseudo intellectuels ou pseudo manipulateurs scientifiques ou des apprentis sorciers…mais Dorna a raison dans la mesure où il conditionne sa pensée avec le temps choisi ;quand nous limitons le temps , pour une période donnée ,dans ce cas oui …,il y a de l’invisible ,au Maroc, par exemple, la mouvance de Rif est-ce, un canular de Makhzen pour se faire respecter ou une vérité matérielle;une mayonnaise qui s’est prise, avec des constituants faibles ,car dans un tel mouvement ,il devrait y avoir plusieurs leaders, si ce n’est le peuple entier et la force de l’ordre à quel point ne sent pas le malaise des autres qui sont aussi leurs malaises et que pense l’armée qui est le seul à établir une première république marocaine sans passer par un juge du régime et une prison . Et aussi, les USA changent de stratégies mais ,prêts à épauler tout mouvement d’un printemps arabe par eux même ou par des États interposés ,autrefois c’était Qatar… donc l’invisible ! Et par voir de conséquence et à ce niveau, c’est la propagande incolore dont les sources sont multiples.

La soumission des individus est obtenue par la propagande et la terreur; faisant usage du mensonge ou de la désinformation ou encore de la non information. La propagande et ses corollaires : le mensonge, la pression et la manipulation de l’information.propagande doit donner l’impression d’être personnalisée : “il faut que chacun se sente individualisé, écrit- il, que chacun ait l’impression que c’est lui qu’on regarde, que c’est à lui qu’on s’adresse”, ici il s’agit de la propagande d’État dirigée vers les DIJ. Quatre catégories de la propagande : les propagandes politique et sociologique, d’agitation et d’intégration, verticale et horizontale et rationnelle et irrationnelle.dont on peut ajouter une propagande ouverte et une fermée.
propagande sociologique” , écrit-il. Il s’agit donc de la pénétration d’une idéologie par le moyen de son contexte sociologique, qui conduit à la participation active des masses et à l’adaptation des individus. Cette propagande n’a pas l’apparence d’une propagande : “elle saisit l’homme dans ses mœurs, dans ce qu’il y a de plus inconscient dans ses habitudes. C’est donc une adaptation progressive à un certain ordre de choses, c’est une certaine conception des relations humaines qui, inconsciemment, modèle les individus et les rend conformes à la société”.l’objet de la haine soit le Bourgeois, le Communiste, le Juif, le Colonialiste, on peut ajouter l’arabe, cela revient au même, écrit- il. Cette propagande réussit à chaque fois qu’elle désigne l’auteur de la misère” .Le peuple à qui elle s’adresse est moins cultivé, moins informé. propagande verticale et la propagande horizontale :

la propagande horizontale, elle s’effectue à l’intérieur d’un groupe et par le moyen de ce groupe où tous les individus sont en principe égaux et où en principe il n’y a pas de leader
propagande irrationnelle propagande délirante sans aucune référence à la réalité. la propagande va essayer de cerner l’homme par toutes les voies possibles, aussi bien dans l’ordre des sentiments que dans celui des idées, par l’action sur la volonté ou sur les besoins, par le conscient et par l’inconscient. « propagande blanche » provient d’une source ouvertement identifiée

« propagande noire » provient d’une source qui s’en cache, prétendant appartenir à un côté du conflit alors qu’en réalité elle appartient à l’autre.

« propagande grise » n’a pas de source identifiable :Les techniques particulièrement employées sont la diffamation, la rumeur et le dénigrement.

le bourrage de crane est la méthode simple et simplifier dans les pays dictatoriaux. Cette méthode est à double étage le premier concerne la populace et le second à neutraliser les intellectuels. Et les 9 principes connus pour qu’une propagande prend racine s’applique aussi aux individus ,aux intellectuels, aux dissidents politiques.

Principe n° 1 : nous ne voulons pas la guerre qui correspond pour l’individu nous ne voulons pas lui faire du mal.
Principe n° 2 : l’adversaire est seul responsable de la guerre qui correspond au niveau individuel c’est lui qui nous provoque.
Principe n° 3 : l’ennemi a le visage du diable qui correspond au niveau individuel il est méchant.
Principe n° 4 : nous défendons une noble cause qui correspond au niveau individuel lui a tort et nous ,nous avons raison .
Principe n° 5 : seul l’ennemi commet des atrocités délibérées qui correspond au niveau individuel il est responsable de tout ce qu’il fait comme atrocités(même si la victime ne fait pas d’atrocité )
Principe n° 6 : l’ennemi utilise des armes non autorisées qui correspond au niveau individuel il utilise son intellectualisme comme non autorisé car les autres sont largués.
Principe n° 7 : l’ennemi subit bien plus de pertes que nous qui correspond au niveau individuel il souffre plus que nous.
Principe n° 8 : les artistes et intellectuels nous soutiennent qui correspond au niveau individuel tout le monde nous soutient contre lui.
Principe n° 9 : notre cause a un caractère sacré qui correspond au niveau individuel nous faisons que notre devoir car notre cause est sacrée.

Et donc un bourrage de crane et statistiquement, il y a plus de 96% de la populace qui remplissent les rues et les ruelles et tous les commerces de base …en sont convaincus et donc se donnent volontiers à bourrer leur crane car leurs intérêts est ailleurs et il n’ont pas suffisamment d’intellectualisme pour peser le pour et le contre et de faire la différence entre une information et une désinformation.

Hitler écrivait en 1925 ,la propagande n’ a pas à rechercher objectivement la vérité, si celle-ci est favorable aux autres, et à l’exposer aux masses sous couleur d’une équité doctrinaire, mais à poursuivre uniquement celle qui lui est favorable à la propagande . Car la propagande ne fait pas la différence entre une masse et un individu du moment ce qui compte est le but recherché ou escompté. Et ceci est valable dans les deux systèmes connus aujourd’hui démocratie et/ou dictature . Et il est plus aisé de trouver le mélange des genres dans un système dictatorial ,totalitaire .

Chomsky donne une liste de dix points et qui n’est pas exhaustive.

1 La stratégie de la distraction : à détourner l’attention du peuple des problèmes importants et des mutations décidées par l’élite politique et économique, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes : le football, le sport en général, les Jeux olympiques, certaines émissions de télévision…dans certains pays dictatoriaux les télévisions publiques ou privées suivent une feuille de route du ministère de l’information qui est en lui même un ministère de propagande et dans la plupart de ces pays, les gens sont équipés d’un satellite numérique pour aller chercher l’information ailleurs . La télévision d’État qu’elle soit privée ou publique ne donne aucune perspective aux gens ,seule l’horizon fermé avec du foot et de la musique du country du pays et les télé-feuilletons sont à dormir debout que des tableaux sombres ! …de telle sorte les citoyens n’ont aucune solution ni à leur pensé ni à leur problème dont en premier lieu le chômage de masse ni une amélioration du salaire fonction d’un pouvoir d’achat…encore moins ,une ouverture de leur horizon.
1. 2 Créer des problèmes, puis offrir des solutions : «problème-réaction-solution». Qui est une monnaye courante dans les pays dictatoriaux;par exemple au Maroc le bergague crée des problèmes qui est sous les ordres de fil à aiguille ,le régime en place et donc, des créations psychologiques par exemple ;pas d’amitié ,de la trahison fréquente, du vol …ou encore tout le monde se méfie de tout le monde à ce point le Makhzen est tranquille et peut voler ,entre autres,tranquillement ou…il s’agit d’une propagande grise .
2. 3 La stratégie de la dégradation: accepter l’inacceptable : chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, baisse des retraites et allongement de la durée du travail… autant de changements à l’avantage du néolibéralisme et de la mondialisation, qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement . La situation économique, financière est très précaire au Maroc par exemple ou le citoyen doit accepter les basses besognes pour se nourrir et lui et sa famille et donc cela passe par gonfler les rangs de cette grosse mafia de bergague;des gens qui font tout , pourvue qu’il y est au moins quelque chose à mettre sous la dent;des gens qui font tout et ne recule devant rien, si ce n’est les armes ,là ,ils fuient comme des lapins…
3. 4 La stratégie du différé: faire accepter une décision impopulaire;par exemple au Maroc faire élire un groupe politique sans que personne n’est allée voter et changer la tête du premier ministre selon leur bon gré car le palais royal est l’État dans l’État…là, c’est une propagande blanche puisque la source est connue.
4. 5 S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge ,toujours au Maroc le discours royal commence toujours par mon peuple ,dit autrement mes petits enfants dormez bien je veille sur vous…
5. 6 Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion :registre émotionnel permet d’ouvrir un accès à l’inconscient afin d’y « implanter » certains désirs, idées, peurs, pulsions ou comportements. Par exemple au Maroc , les instructions royales sont indiscutables ou en Algérie un ministre peut faire ses valises au bout de 3 jours de sa nomination et personne ne sait le pourquoi du comment ? aucune réflexion n’est permise et donc pas de réflexion…le peuple n’est pas invité à réfléchir.
6. 7 Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise :le public soit incapable de comprendre les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. Par exemple au Maroc ,les gens dans des manifestations pour leur droit crient vive le roi dont personne ne sait pourquoi mais donne une légitimité ou pseudo pour se faire entendre parmi les manifestants et créer le sentiment de la peur…
7. 8 Encourager le public à se complaire dans la médiocrité :Encourager le public à la bêtise, la vulgarité et l’inculture. Par exemple au Maroc celui qui se présente comme un cinglé, il est vite aimé et protégé par la police même qui veut dire le niveau intellectuel est très bas ,la police politique ou autres, comprennent facilement un cinglé par la répression et dont le cinglé répond positivement, qui l’encourage à rester ainsi ,puisque cette police possède certaines clés ,différemment des intellectuels ou pseudos car le Makhzen n’a pas les moyens de les comprendre ,et donc, il fait en sorte de les déclasser, de les décourager ,par exemple ,leurs youtubes ne dépassent pas une dizaine de personne qui ont vu la vidéo, en sus, des insultes dans les commentaires…la propagande est blanche puisque la source présumée connue.
8. 9 Remplacer la révolte par la culpabilité :Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur ;au lieu de se révolter contre le système, le peuple se culpabilise . C’est se qui se passe dans le Rif au Maroc;culpabiliser les manifestants ,la région toute entière et de traiter ses enfants de fainéants ou  » أوباش  »(cette saleté qui existe entre la peau et l’ongle) alors que le pouvoir en place suit un ostracisme inventé par le colonisateur espagnole et français depuis 1926 et s’exécute à merveille depuis 1959 ,jusqu’à nos jour. Cette propagande est grise car ,il est difficile d’être observée par tout le monde et cette propagande est verticale et dont le sens est du haut de la pyramide vers la base (le peuple).
9. 10 Connaître les individus mieux qu’ils se connaissent eux-mêmes :biologie, la neurobiologie, la psychologie… le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain.par exemple au Maroc, ce rôle est donné à la police et aux bergagues pour faire des fiches sur des gens ,en s’introduisant dans la pensée des individus par plusieurs biais et en particulier par des spy caméra chez lui et donc l’individu vit à découvert pour ce Mahkzen,le premier tortionnaire et, sur le marché ,il n’ y a pas de détecteur à vendre ou des appareils qui détectent les trous dans les murs …à partir de là ,l’individu est fiché, en comparaison , ce que faisait la Gestapo de Hitler pendant la seconde guerre mondiale…cet affichage et indispensable ou l’État croit indispensable de ficher tous les DIJ et les DIJ des États ennemis et ceux qui sont dans l’exécutif …

10. Et j’ajouterai à cette liste ,la manipulation de l’individu devant tout le monde pour que la peur règne et les gens sont maintenant avertis et un homme averti en vaut deux et donc une mainmise sur les pensées humaines des pauvres citoyens ,qui servent à véhiculer la propagande de l’État qui veut dire ne rien voir,ne rien dire ,ne rien écouter et ne rien faire seul le Makhzen a droit au chapitre ,même si l’évidence existe d’un système délabré ,arriéré mental ,…pas d’évolution ,pas de progrès ,la pensée unique et vieillotte du Makhzen se fait sentir de loin et dire que les espions de l’intérieur qui font appelle aux pays puissants car personne ne peut rien faire dans le système interne à force que tous les cadenas de l’État marche car tout le monde veut préserver son poste et ses avantages en substance ,donc l’appel à l’étranger devient une nécessité et les États étrangers se font invités ,d’autres part ,le nombre d’espion augmente car le Makhzen n’ a pas d’alternative. Et c’est le même constat pour les 23 pays arabes. Il s’agit d’une propagande à plusieurs vitesses et en forme de scie(développée par la suite)qui va des individus vers l’État …

Il faut souligner que les percepteurs sur qui , ordres sont théorisés ,et sur quoi les propagandistes travaillent pour donner formes et qui ,peut être de toutes les formes ,l’hypnose est souvent utilisé chez les dissidents ,les intellectuels ,les journalistes d’investigations…les illusions et la sorcellerie et même la télépathie sont des monnaies courantes . Ici je traite la propagande du point de vue politique et non économique ,industrielle entre autres. La victime qui est censé faire l’écho du propagandiste est souvent peut être remarqué dans son comportement bizarre ,mais la mafia derrière le propagandiste exploite au moindre détail les faiblesses dues à l’hypnose ou…car derrière la victime ,il existe une panoplie des suivistes et qui sont à l’œil;donc la propagande passe par ces victimes avant d’atteindre ceux qui sont derrières. Il se trouve qu’aujourd’hui les gens sont conscients de ces manipulations de l’État

Le propagandiste se dirige toujours vers les personnes qui ont une certaine influence et il ne se dirige jamais chez les  »bidonvillars »(ceux qui habitent les bidonvilles). La propagande dite de glauque est la plus répandue car cette propagande n’attire pas l’attention des gens et le propagandiste peut travailler sa victime à sa guise . Cette propagande fait intervenir le subconscient ,les éléments psychologiques spécifiques à la personne et donc dit autrement se sont des opérations chirurgicales que la victime seule,sent et souffre et personne ne croira sa version des choses . En tout cas ,le résultat escompté est que la victime s’allie ou s’isole . La victime dans la plus part des cas a peur et donc ,un peuple qui a peur et qui demande incessamment plus de sécurité ,plus d’intervention policière…devient donc un peuple plus perceptif aux idées du propagandiste et donc l’État fait de ce peuple ,un peuple esclave aux doigt et à l’œil ,d’où l’idée la plus répandue est celle utilisée par les forces de sécurité est de ne pas poser la question mais de laisser le peuple démuni pose sa question piège . Car la peur est dans les yeux ,les comportements ,les paroles ,les dires, les amusements, le commerce, les services rendus… Cette propagande est moins dangereuse que la propagande incolore, invisible,vue plus haut.

Arrivé à ce point de propagandiste ,c’est qu’il y a une mafia qui n’est rien d’autre,ce corps constitué de ces psychopathes et des pseudo psychologues, psychanalystes, psychiatres qui constituent le coté académique mais aussi ceux qui sont des spécialistes des illusions et de la sorcellerie. Le propagandiste sur le terrain dispose de ses connaissances de près sur la victime ; son environnement et puis les bergagues sont une mafia de plusieurs personnes dans les coins les plus reculés du pays ,donc la victime subit même des tortures en essayant de lire dans ses pensée ,la victime dans son milieu libre ou en prison, c’est pareil . Donc l’État fait de la société une grande prison à ciel ouvert ,c’est ce qui se passe au Maroc et c’est pour cette raison que le Makhzen ne sait pas parler aux rifains et à toutes les régions car, les manifestants sont plus sûr ,car ils manipulent à leurs tours les bergagues et donc les propagandistes de l’État . Ce dernier est démuni et le roi est nu! Car l’État est biaisé par ses propres bergagues qui changent de camps…

Le viol psychique est la monnaie courante dans 23 pays arabes et surtout au Maroc que tout le monde est dressé contre tout le monde;qui est une politique du Makhzen et qui n’est riien d’autre que l’exécution des plans de percepteurs de la propagande d’État ,qui se définit comme les personnes qui défendent le palais royal ,même si ce dernier a tort . Ces défenseurs sont dans l’exécutif mais aussi dans le législatif…ce viol psychique fait partie des instruments de la propagande glauque ,a pour objectif de rendre la personne puis le groupe par effet de transmission et d’exemple donné par la victime plus réceptif à la propagande . Se sont en effet , des groupes de mafia qui sont à l’ordre. L’effet de la propagande a un temps déterminé mais au Maroc par exemple , il n’y pas de temps limite et tant que le système fait toujours de la propagande , l’État n’ a pas besoin de créer le quoi que se soit, mais le socle de propagande est énorme car ce pouvoir absolutiste prospère grâce à la propagande;il a limité la pensée humaine à faire des choses tellement  »bidon » et donc tout colonisateur n’aura pas de problème à affronter ce peuple plus docile et plus réceptif d’ailleurs, si vous faites un micro trottoir sur cette question ,les gens ne croient plus à la citoyenneté ou à défendre un pays et si un nouveau pouvoir les faits traîner comme ces déplacés de l’Irak ou de Syrie…ce peuple trouvera ceci parfaitement ordinaire et normal,car toujours manipulé par le bergague qui constitue la composante centrale du propagandiste, a tellement violé leur psychique et à maintes prises ,donc un viol, de plus ou de moins …

L’État donc exploite tranquillement les richesses du pays, sans que personne puisse dire le quoi que se soit ,un kilo de sardine à 2euros et personne ne dit rien car ils(les citoyens) savent cela ne sert à rien ,par contre dans le Rif épicentre de protestation, le kilo de sardine est de 0.5 euro le kilo ,le chemin donc à faire pour les citoyens qui veulent se libérer de ce système de propagandiste est clair. Qui est une ruse des percepteurs de la propagande d’État Maroc. J’ajoute qu’il existe d’autres effet ,de propagande qui émanent d’ailleurs des psychopathes juifs par exemple ,qui consiste à donner envie à la victime alors qu’il s’agit de le faire souffrir et personne ne peut faire la différence de vouloir donner et de pouvoir donner sans donner alors que tous le monde ne prend pas cela au sérieux car tout ceci passe par un amusement aux yeux de tout le monde alors qu’il s’agit d’une souffrance de très bas niveau pour que la propagande grise ne soit pas détecter. Donc les percepteurs de la propagande peuvent être autres que le système dictatorial en place, au passage tous les percepteurs et les propagandistes sur le terrain sont des dictateurs. La propagande exploite à merveille les différences ethniques ,des races…un propagandiste est par définition un raciste ,un xénophobe ,un séparatiste,un dérangé,un con , un inintelligible populaire, un psychopathe…

La propagande d’État comme son nom l’indique ,il y a une présence d’État ,l’objectif est celui qui est tracé par l’État afin d’adapter ces mesures à la masse populaire ,afin que les mesures d’État soient compréhensibles. Ceci quand la propagande a des objectifs positifs qui veut dire de ne pas nuire ni à l’individu ni au groupe et que cela suppose le droit de réponse, de la critique, de la contestation de la part des citoyens en tant que groupe et en tant qu’individu. Cette propagande est appelé aujourd’hui la communication politique qui suit et obéit à des conditions de la démocratie. Cette propagande est utilisée par les systèmes politiques et dans l’exécutif et/ou dans le législatif. Et beaucoup de pays dits en voie de développement imitent ce système en introduisant cette communication politique mais l’imitation s’arrête là ,car personne n’a droit au chapitre ni l’opposition ,ni la société civile ,seul le régime dictatorial en place qui dose et prend la température de la rue et donc en mesure de changer ou non ces décisions politiques.

Ce que je développe ici ,la propagande proprement dite négativement, dans les pays dictatoriaux ,dans les 23 pays arabes et en particulier le Maroc. La propagande n’est pas seulement une stratégie de communication ,mais aussi une tactique qui évolue avec l’aire du temps et l’humour des citoyens dont l’objectif est influencer les actions des individus ,car par les individus ,le message de calme ou de protestations passe au groupe et donc tous les intellectuels sont visés ,les politiques et dans la pseudo majorité et dans l’opposition ,la société civile, la société militaire… car la transparence est l’ennemi juré des dictateurs. Et de là à rendre une société démocratique n’est pas à la portée de n’importe quelle dictature ,le contre exemple est celui de l’Espagne qui passe d’une dictature franquiste à une démocratie européenne ,ou le Portugal ou la Grèce ,…mais voilà, il y a des pays de tradition démocratique chavirent peu à peu vers une dictature ,par exemple la France ou le système politique est présidentiel ,la cinquième république, alors maintenant avec l’élection d’un jeune ,novice en politique est dirigé ,orienté dans ses pas par des groupes politiques de tout bord et surtout par des lobbys et donc un groupe de technocrate …alors que le fondateur de la cinquième république, le général De Gaulle avait taillé cette constitution pour prendre de la hauteur des partis politiques et leurs lobbys et donc la décision présidentielle émane du chef d’État en personne , ici Macron suit les ordres ni plus ,ni moins ,il n’a aucune étoffe d’un président de la république . Il y va donc sans dire, que la propagande teintée d’une communication politique a fait un travail énorme pour déclassifier tous les politiques dans leur propre camp et à la présidentielle ,seul Macron doit affronter une chevronnée de la politique française même si Marine Lepen a des solutions radicales a un certain nombre de problème et qui demande un front politique pour les résoudre …donc la propagande avait dépasser le stade des politique pour s’orienter vers le peuple dont une bonne part a un niveau intellectuel en dessous du seuil de l’intellectualisme souhaité dans un pays européen et démocratique , la populace veulent voter pour leur choix et la société civile qui avait étudié les questions récurrentes telle le chômage, l’immigration, la transformation de la France fille aînée de l’Église, à l’enfant rebelle de l’Islam , à la xénophobie à l’ostracisme à la phobie de l’Islam, de l’arabe à….Marine Lepen avait plus de chance que Macron et donc la propagande est noire car la source est invisible ,à l’œil nu et oblique qui consiste à ce que certaines sources émanent de l’étranger et donc le citoyen français paye les pots cassés ; cette propagande est arrivée à manipuler les électeurs qui ne voulaient pas de Macron et pour cause! À s’abstenir ou à voter pour se donner une image d’un citoyen compréhensible et tout cela n’était pas encore suffisant les propagandistes ont fait des fraudes,à supposé à plus de 98% vraies ; au niveau de comptage ou au niveau de changement des urnes …en tout cas , l’image ne peut être claire que si les électeurs ouvrent eux même leur bulletin de vote pour dire , pour qui ,ils ont voté et ce changement devrait être inscrit dans la constitution ,une réforme donc s’impose…du moment cette transparente n’était pas respectée car ,il faut souligner d’un autre côté , les propagandistes ou les percepteurs de la propagande ne laisseront jamais les politiques d’élaborer un texte de loi pour rendre cette transparence qui est une restriction de liberté et élément à charge pour les percepteurs de la propagande d’État France,car il faut savoir que tous les propagandistes savent qu’il existe deux phases,au moins , pour qu’une propagande réussisse : il faut une phase théorique et une phase pratique et là il y a intervention des propagandistes pour travailler d’arrache-pied dans les eaux troubles et falsifier les résultats et ceci ressemble fort à ce qu’avait fait l’Iran pendant ses élections présidentielles où des voitures sont stationnées dans des ruelles ,avec des urnes pour que les compteurs de voix ne tombent que sur le président de leur choix ,la France se dégringole;il faut donc à toute une société de s’insurger contre un système vieillotte et par voie de conséquence sur les propagandistes qui sont des faiseurs du roi!de toute façon, Macron commettra des erreurs énormes et les propagandistes ne peuvent rien si ce n’est de condamner leur propre roi , comme dit plus haut l’une des caractéristiques du propagandiste est la lâcheté…C’est comme ces terroristes d’État qui ne veulent pas comprendre leur contradiction car ils n’ont pas un niveau intellectuel correct ,à savoir la terreur a pour objectif d’atteindre une personnalité ou des citoyens innocents,pour pouvoir faire avancer leur revendication et quand la personnalité ou les citoyens sont touchés , les terroristes ont tout échoué;un échec pour toujours car il ne fallait pas toucher la personnalité choisie ou quelconque . C’est pour cette raison ,ceux qui s’avancent ou s’aventurent sur cette voie préfèrent faire des dégâts matériels seulement et , en aucun cas ,des dégâts humains. Et cet exemple est pris en considération par les percepteurs de propagande d’État mais ils n’ont pas les moyens intellectuels de le détourner, ils font donc des essaies.

Aussi ,il ne faut jamais prendre de la propagande à la légère. La propagande d’État qui se dirige vers les DIJ est comme ces petits chaînons qui peut soulever des tonnes avec le temps passé, c’est pour cette raison ,la propagande d’État contre un autre État est toute de suite pris au sérieux ,exemple Qatar ou la Corée du Nord ou encore l’Algérie vis-à-vis de la propagande marocaine qui veut un grand Maghreb ou avec leur demande constante à ce que l’Algérie ouvre ses frontières avec le Maroc et ce dernier se précipite à bâtir des murs de plusieurs kilomètres et, a toujours accusé l’Algérie ,pour cette propagande (Maroc/Algérie) c’est le Maroc qui a une peur au ventre de l’Algérie car il existe un règlement de compte qui date de 1963,  »la guerre des sables » où le Maroc de l’époque avait observé des dérives à l’intérieur du Maroc comme à l’extérieur et en particulier à sommer une Algérie fraîchement indépendante et là , la main de l’ancien colonisateur français était visible qui s’est basé sur l’adage » moi ou le déluge ». Cette propagande est glauque et horizontale car se sont des États .

Peut-on contrer la propagande dans un système dictatorial. À plus de 98% non. Pour la bonne raison est que l’environnement est préparé et organisé et le groupe social où baigne la victime est au doigt et à l’œil et rodé à isoler ,à affronter , à se battre …les juifs pendants la seconde guerre mondiale et les palestiniens aujourd’hui…et en ce qui concerne les États pour les USA ,la Russie ,la Corée du nord…et tout se qui se passe n’est pas couvert par le droit et le droit ne cite aucun harcèlement d’État car il faut des preuves et l’État s’en débarrasse, à moins s’il s’agit d’une propagande contre un autre État ,par exemple l’Iran qui possède ses propres moyens pour démonter la propagande américaine…mais ,quand il s’agit des DIJ ou des groupes sociaux ,la question est pratiquement insolvable ! ,dirais-je,comme un délit puni par la loi soit nationale soit internationale et ceci est pratiquement le même problème qu’affronte le terrorisme d’État’ (voir mon youtube ou sur Youscribe ou Internet Archive Search mon texte intégral sur ce thème qui a pour titre  »terrorisme d’État ») . La propagande prend donc son vol ,sans que la victime ne puisse rien faire ,mais aussi les tortionnaires qui forment le groupe:commerçant, fonctionnaire, policier, des passants…ne se rendent pas compte de la vérité mais même certains le savent, ils ne peuvent passer à la délation , on dirait la rancune noire dans les cœurs des pauvres citoyens car après tout se sont ces gens qui constituent l’environnement de chacun. Il faut donc une enquête c-à-d solliciter les services d’un détective privé qui coûte très chère ,pour arriver à savoir de quoi il s’agit et dans la plus part des cas, c’est faux mais par contre de savoir qui déclenche cette propagande sa hiérarchie dans l’État ,là c’est important . Toute autre propagande s’annule devant un État dictatorial ,à moins si l’État dictatorial est en déconfiture et la propagande de l’État est en phase d’embauche pour sauver l’État dictatorial ,comme par exemple au Maroc où jeune et moins jeune sont sollicités par la police ,pour faire partie de cette mafia de  »Bergague »(des délateurs de tout poile)dans ses propres composantes sont dans la propagande d’État. Comme quoi , l’État est paralysé et n’a pas de supports pour création d’entreprises ou d’industries … à cause de sa propre propagande incolore.

L’État dictatorial est dans son intérêt de maintenir et d’entretenir sa propagande car la dictature est un état d’esprit étriqué et plus le citoyen s’intellectualise plus l’État dictatorial cède le pas à un État démocratique et plus le citoyen s’appauvrit intellectuellement plus l’État démocratique cède le pas à un État dictatorial. Le théorème est donc tout changement de régime ou de système est fonction de l’intellectualisme de ses propres citoyens.

Donc le percepteur envoie le message ,les propagandistes mettent en application le message et le citoyen individu ou groupe exécute le message et cette exécution peut engendrer d’autres résultats qui se transformeront par d’autres propagandes et ainsi de suite , il n’y a pas de limite ou une repentance , le temps pour les propagandistes est une dimension virtuelle c’est pour cette raison toute insurrection populaire , l’État se trouve paralyser et il fallait que l’État crée d’autres propagandes fonctions d’un nouveau environnement . Si Hitler avait réussi la seconde guerre mondiale, c’est ce qu’il ferait, car il n’avait pas d’autres alternatives. Donc le propagandiste est au service de l’État dans un système dictatorial et il faut faire la différence entre le propagandiste issu de la police ou autres et donc de l’État et du propagandiste invisible qui lui émane du régime en place. Ce dernier ne peut être ni attaqué, ni traduit en justice …il est invisible ,comme cette propagande incolore, pour ne pas porter atteinte au régime en place ,mais dans les rares cas ou il est coincé ,il est vite libéré par la police du régime qui font partie de la police nationale et ils sont indispensables au régime pour savoir se qui se passe dans les différents services de la police et cette police de régime est placée dans les différentes hiérarchies de l’État et en particulier au summum de la décision policière ,donc cette police de régime intervient partout et ont la possibilité de bloquer toute décision de la police nationale, en d’autre terme, ils sont aux ordre du régime et non du droit écrit… en contre partie cette police bénéficie de beaucoup d’avantages et en premier lieu leurs promotions rapide…exactement ,dans l’armée , qui sont là pour mettre en dérive toute tentative de coup d’État militaire et de paralyser l’armée et ils sont responsables des retards de promotions des militaires ordinaires et surtout des militaires qui veulent ardemment changer le régime en première république marocaine, d’où, l’isolement de ces officiers militaires ,de les préoccuper par des problèmes futiles,…Mais les percepteurs de la propagande d’État savent pertinemment et, diffusent cette interprétation, que c’est une question de temps et toutes ces distractions ne sont pas fiables,même si cela a durée des années durant depuis 1963,1969,1971,1972,1975…ils savent et retiennent ce qu’avait dit le général El Kathani,dont son généralat est issu de l’époque du colonialisme français et non du palais royal, en 1963, en indiquant du doigt : »vous ,le palais royal ,vous avez provoquez l’armée car c’est la seule refuge de tout un peuple qui souffre de vos exactions et vos injustices car vous êtes une mafia qui s’enrichit au détriment de tout un peuple, vous aurez donc l’armée à l’intérieur de votre système royal et cette armée marocaine établira la première république marocaine …ce n’est qu’une question de temps »ces dires ont été reporté par des officiers militaires de l’époque .

Il faut préciser une chose importante est que l’État de quoi il s’agit, est une bande constituée des groupes soudés ,une sorte de mafia à l’italienne, qui tiennent toutes les articulations de l’État et donc toutes les institutions comme fonctionnaires de tout grade et d’autres sont dans le privée et d’autres sont mélangés au peuple …donc l’État fonctionne non sur un droit écrit transparent mais sur des appréciations et des intentions de ce groupe soudé… le régime dictatorial est ainsi constitué, par exemple au Maroc c’est le Makhzen ,un groupe très soudé et qui a un historique de plus de 3siècles(voir plus haut)!!!et donc c’est un groupe qui change de peau régulièrement et se renouvelle autant que possible…et utilise beaucoup de catégorie de propagandes…en France quand Chirac avait gagné les élections présidentielles ,Mitterrand disait : »Chirac rentre à l’Élysée et ses hommes d’ombres aussi » . Au passage tous les présidents de la cinquième république avaient leurs hommes d’ombres…et tous les chefs d’État et de gouvernement ,du monde entier, tout dépend donc de la dose et fonction de l’état d’esprit d’un régime dictatorial ou d’un système politique qui est dans l’exécutif…

Avant que le propagandiste ou le percepteur de la propagande jette sa propagande sur les DIJ,il a besoin de s’assurer sur : l’environnement externe et interne de la victime ;que cette victime soit un individu ou un groupe social. Car la propagande est un état d’esprit qui correspond beaucoup à l’état d ‘esprit que tous les citoyens possèdent,une fiche donc établie sur chacun, individuellement ou groupe. Cette fiche est pratiquement la même que celle demandée par le ministre de l’intérieur français, en 1917, aux préfets à des différences près avec les autres ministres d’intérieurs ,dans les autres pays européens et occidentaux ,d’une façon générale:
1. 1 Impression produite par la correspondance du front. Qui correspond aujourd’hui, les relations qui peuvent exister ou supposées exister entre victime et le réel et la chose concertée par le pouvoir en place , la victime se consent ou non aux actes du pouvoir dictatorial en place ; autrement dit ,approuve ou désapprouve les méthodes utilisées par le pouvoir en place …
2. État d’esprit des permissionnaires. Ce qu’ils disent. Leur confiance ou leur pessimisme. Leur influence sur les populations.Qui correspond aujourd’hui les gens qui ont subit les maux faits du pouvoir en place et sous toutes ses formes de spy caméra à la torture et physique et morale ,ce qu’ils disent , est-ce amplifié leurs souffrances ou disent la vérité ,est-ce qu’ils montrent leurs preuves comme Zefzafi au Maroc ou non et que tout le monde s’accorde à dire que la police judiciaire n’avait rien fait du mal qui est une preuve en soit que la police judiciaire n’avait aucun élément et sait pertinemment qu’il s’agit d’un règlement de compte entre le Makhzen ,dans le palais royal et, ces manifestants, mais les percepteurs de la propagande d’État mettent plus l’accent sur un comportement innocent alors que la vérité est autrement. Ces manifestants ne sont ni des poseurs de bombes ou qui tiraient avec des armes à feux ,à l’heure ou ces quelques lignes sont écrites…ils ne sont pas des terroristes mais il fallait donner une couverture d’un État de droit et que la police fait son travail , à l’occasion tous les rifains et tous les marocains peuvent se diriger vers ces centres pour demander d’être torturés … dit autrement, la police judiciaire ,ces agents sont des simples employés et qui sont aux ordres , mais ils n’ont aucune charge contre Zefzafi et compagnie et selon la compréhension des dires de ceux qui se sont exprimés ,c’est le procureur général qui en créait à la demande d’un palais , à la demande implicite des percepteurs de la propagande d’État ,donc des interprétation de ce genre courent les rues,qui tend vers le système répressif, plus coercitif et donc par voie de conséquence c’est la théorie des percepteurs de la propagande d’État Maroc et, qui peut créer autant avec n’importe quel citoyen ordinaire pourvu que cela sert la propagande d’État Maroc à savoir la crainte et la peur. Et seuls les percepteurs de cette propagande savent ou non(partiellement) quand un changement de système et un passage vers une démocratie et puis de l’autre côté, seule l’armée peut rendre caducs tous les plans des percepteurs de la propagande d’État. Et dans ce cas de figure, de Zefzafi, c’est une autre police, celle du régime en place et leurs associés (des bergagues,…)qui s’en est chargée de détruire et de torturer les manifestants à l’intérieur d’un système clos ,ni vu ,ni observé, cette police se cadenasse et font leur sale boulot dans une tranquillité absolue et ignore même l’existence de dieu, même situation dans le pseudo État Israël ,ces psychopathes font tout ,des prisonniers palestiniens ;des études psychologiques ,de les administrer des médicaments pour expérimentations ,des souffrances physiques et de l’élimination des prisonniers …Au Maroc , les percepteurs de cette propagande d’État veulent arriver à la pensée de la masse, à dire :seule , l’armée peut intervenir et faire souffrir ceux qui font souffrir les innocents , l’armée seule peut imposer une première république marocaine…toutes ces souffrances que subissent les leaders du Rif et des autres régions du Maroc est un non-sens, qui est un sentiment dégagé par tout un peuple réprimé et ceci est valable dans tous les pays du monde ,donc la propagande est un non-sens,puisque tout cela émane des percepteurs de la propagandes d’État . Et les fiches sont ainsi,remises à jour…par exemple en Turquie ,Erdogane utilise une police secrète depuis qu’il était maire à Istanbul et ensuite il introduisait les éléments de DAESH puisqu’il les entretenait en armes, soins…qui se sont occupés à torturer les putschistes militaires de la tentative du coup d’État militaire de 2016 et donc les percepteurs de la propagande d’État Turque veulent un État militaire solide car Erdogane est condamné par l’institution militaire et à charge de revanche , c’est aussi une question de temps et d’opportunité, Erdogane et son parti ,dit l’Islam modéré,qui ne cesse de fleurter avec le lobby juif d’Israël ,au détriment des pauvres palestiniens,savent pertinemment ,tout cela , et qu’un jour , le monde occidental approuvera le coup d’État militaire contre le régime d’Erdogane…et ce n’est qu’avec le consentement de l’armée et du peuple …,comme corollaire, qu’un système politique peut s’établir . Car , il faut contenir toutes les tendances politiques, par exemple , en Égypte, le maréchal Sissi fait fausse route sur les frères musulmans, car les frères musulmans aussi nuisibles qu’ils peuvent être , sont des égyptiens et ,en conséquence de cause ,ont droit au chapitre politique , car il s’agit de la même erreur que Erdogane avec les militaires turques ,la réponse est la même ,à savoir,Sissi et Erdogane sont invités à quitter le pouvoir un jour ou l’autre, pour x et y et z…raisons , mais l’institution militaire et les frères musulmans non ,c’est une constante du temps. Certes , il faut les raisonner mais c’est tout le sens du débat politique ,encore faut-il que la télévision égyptienne , qui manquait un général de l’armée ,à sa direction pour donner de l’ordre à ces journalistes et à leurs directeurs d’information, du moment que ce personnel n’est pas en mesure de faire leur propre ménage;aujourd’hui cette télévision patauge dans les services secrets de l’État mais aussi des autres États , le personnel ne respecte pas la déontologie journalistique internationalement reconnue;comme les sujets de débat, ou comme comportement isolationniste et des fausses grandeurs, ou le choix des sujets des journaux télévisés,… d’ailleurs Sissi avait fait déjà cette remarque à ce que la télévision développe des sujets ou des directs qui n’ont pas lieu d’être…Sissi devrait travailler dans ce sens en sus, de ses bons projets qui relèvent d’une volonté militaire ,même c’est insuffisant, car il s’agit de satisfaire un peuple de plus de 90 millions…et même le monde de cinéma égyptien, Sissi devrait s’introduire pour rétablir une justice fiscale, au niveau des impôts concernant le monde du cinéma et dont l’État a tellement besoin et cet impôt devrait être du même ordre que chez les européens et non des indiens ; soit 50% que chacun (actrices ,acteurs, producteurs…) devrait à l’État égyptien ,afin, de ne pas créer une société à deux vitesses ,les misérables d’un côté et les riches égyptiens de l’autre côté ,car la société égyptienne comme la marocaine tend de plus en plus, à réduire une couche des pauvres ou de classe moyenne …tout cela est voulu et conçu par les percepteurs de la propagande d’État Égypte ,à ce que,ce pays patauge dans l’ignorance et aucun lien avec le réel ,même si la qualité est très basse ,c’est ainsi et pas autrement. Il s’agit, d’une propagande incolore qui circule dans toutes les structure de l’État Égypte et que personne ,au sens de l’intellectualisme ,ne peut rien ; les égyptiens comme les marocains n’ont pas le niveau intellectuel nécessaire pour détecter cette propagande incolore et exactement la même remarque pour les 23 pays arabes et puis de débattre de quoi ?! C’est cette fin de non recevoir que les percepteurs de la propagande d’État fait sentir aux 23 pays arabe et quel défi! au lieu d’utiliser ce slogan bête et méchant :  »نعم ياريس  » devrait se former pour des débats politiques qui est un contre sens de tous les percepteurs de la propagande d’Etat…Sissi est conscient puisqu’à chaque fois il donne ce genre d’avertissement mais c’est insuffisant,…les frères musulmans est une exception dans le monde arabe mais, c’est un problème comme un autre qui doit avoir une solution politique et militaire quand le cas se fait sentir ,c’est exactement comme au Maroc,le système politique en place issu du régime dictatorial en place, fait la séparation ethnique et sociale et, donne beaucoup de privilège pour contrer les autres couches de la société, avec des exactions qui font parties de leur état d’esprit. Les percepteurs de la propagande d’État mettent en exergue, sous forme de propagande horizontale (les citoyens entre eux) et il s’agit d’une propagande glauque par certains aspect mais aussi incolore et en sus , une propagande fermée dans le sens seule la victime est consciente de ses méfaits et personne n’écoute sa version pour lui venir en aide, en l’occurrence,les soussis qui sont pour la plus part des pauvres commerçants qui constituent plus de 90% des commerces à l’intérieur du Maroc, ils sont d’après les dires populaires ,des pédophiles notoires qui attaquent beaucoup d’enfants de moins de cinq ans et sont atteints de l’homosexualité avec les adultes ,en sus, ils sont utilisés par la police pour toute propagande de nature sexuelle et ils n’ont aucun atome d’intelligence pour pouvoir faire la différence entre le réel et le mensonge et ceci colle à leur caractère cerebral, qui donne naissance à une mémoire d’éléphant et pour un vrai ou un faux car les soussis ne cherchent jamais à comprendre car se sont des illettrés à plus de 98%!;qui se résume par la rancune qui ont à l’encontre des arabes qui,les rend toujours sur le quai vif à venger leurs ancêtres et aussi leur maladie de pédophilie qui eux ou l’État ne les a pas soigné . Certes, la pédophilie est condamnée partout dans le monde sauf au Maroc et, les percepteurs de la propagande d’État Maroc sont conscients et usent et abusent des errements de toute une populace; ils existent deux anecdotes qui montrent devant tout le monde et avec un avouement des faits de leur part(les soussis), à savoir la pédophilie des soussis:dans des épiciers et dont le propriétaire est à plus de 98% est soussi, ses serveurs sont d’abord des soussis , l’acte sexuel et souvent se font baiser ,est omniprésent dans leurs comportements avec leur monde et le monde extérieur et donc avec le nouveau serveur,l’ancien serveur,à commencer par le propriétaire s’occupe toujours du nouveau ,comme condition siné qua non ,avant son embauche,ceci pour eux est normal, comme les singes dans la jungle, à la différence que les soussis ont une tendance très pesantes vers l’homosexualité ,ils ne sont pas capables d’entretenir des relations normales avec la femme ,ils sont exactement comme les touarègues qui cachent leur vice et dont les femmes touarègues les dénoncent souvent. Il s’agit d’un vice et une maladie ,de pédophilie. La deuxième anecdote ; j’ai interviewé un soussi sur l’origine de ce vice;la pédophilie et son extension à l’utiliser comme moyen social pour s’intégrer, il me répondait que lui est condamné à rester dans ce job et dans le même endroit et sa maladie qui engendre ce vice ,lui, n’a pas les moyens de se soigner et l’État ne lui offre pas de soin,donc la priorité pour lui est de répandre son vice, afin de trouver une place sociale dans son milieu et que les enfants grandissent ne viennent plus l’emmerder dans son job…,Donc d’abord ,sa maladie qui le pousse à entretenir son vice qui devient donc une addiction et ensuite sa peur de retourner à sa région de Souss, car, l’État utilise ce subterfuge du moment que cette populace est illettrée et, l’utilise aussi aux autres ethnies de la société marocaine ,par exemple les atlassis sont traités de la même manière est les propagandistes ont le même plan à le faire fonctionner: à savoir d’abord le point faible qui est d’après les dires des marocains ,la plupart des atlassis sont des bergagues de premier plan; car ils aiment créer la zizanie et pratiquent la délation au profit du Makhzen …et ont un art dans la provocation des citoyens honnêtes et en particulier les arabes, il faut remarquer au passage, les berbères soussis, touarègues et atlassis ne respirent pas l’arabe, pratiquent juste le nécessaire la langue arabe, une pratique légère de l’Islam(peu ou pas de ramadan…) et les atlassis peuvent aller au Hajj avec de l’argent sale qui émane surtout des délations et du travail de bergague et comme récompense d’espionnage des pauvres citoyens, en créant des fausses propagandes et utilisent souvent une propagande de teinte sexuelle comme les soussis et les touarègues et cachent aussi leur homosexualité pesante car celle-ci pèse énormément sur leurs comportements avec les arabes…; par exemple comme zizanie,de voler ce texte encore en élaboration ,pour l’offrir à qui le veut et surtout aux psychopathes juifs qui l’utilisent dans d’autres sérails des pouvoirs dans les 23 pays arabes et dans leurs presses télévisées ou autres ,pour arriver à une conclusion  »mesquine » que l’auteur n’avait fait que copier/coller et ceci se fait avec la collaboration des idiots cadenassés des atlassis et des autres ethnies marocaines et quel culot! Comme disait Hitler ,c’est ce genre de citoyens qui ont ouvert ,grand large leur pays à ce que le troisième Reich colonise leur pays …cela fait partie de leur mode de vie ,des malades qui relèvent de la psychiatrie et puis ,tout en sachant dans le Coran( le livre sacré que tous les musulmans du monde n’ont pas le droit de le mettre à défaut ) interdit à tous les musulmans d’espionner ,il y a une interdiction d’espionner les gens : »r »et puis ,pour aller à la Mecque il faut disposer d’une somme d’argent de la sueur de son front ,d’un travail honnête, car une fois à la Mecque dieu ne veut pas d’eux selon les dires des savants de l’Islam car l’argent est sale ,mais pour les atlassis , l’espionnage fait partie de leur caractère ,ils espionnent aussi au profit du Makhzen qui les utilise et à la Mecque ou ailleurs et, donc comme les soussis et les touarègues sont connus du grand public marocain de leur vice et de leur homosexualité ,les atlassis sont connus par de l’espionnage dans les cafés ,les voies publiques, l’administration et sont très nombreux dans la police et surtout comme bergagues de première classe ,se sont ,par excellence ,les premiers qui attirent les nouveaux colonisateurs au Maroc ,car ils ne peuvent pas vivre en harmonie avec les arabes, ils sont au mêmes titre que les soussis et les touarègues et revendiquent tout le, temps le Maroc berbère et ils sont donc les premiers séparatistes d’un Maroc uni et ces berbères n’ont aucune pitié pour les arabes au point d’actionner leur rancune à l’égard des arabes. Il s’agit ici, d’une propagande glauque car la source est inconnue et qui date depuis des siècles et avec le temps cette propagande est aussi noire car cette propagande est sans pitié pour les arabes vers qui s’adresse et elle es horizontale car cette propagande est de citoyens à citoyens et en même temps ,elle est verticale car l’État est partie pris , d’ailleurs depuis ce roi juif ,seules les ethnies, Souss,touarègue et atlas sont acceptés à l’intérieur du palais royal ,qui constituées une force de frappe … Les percepteurs de la propagande d’État Maroc comprennent tout cela et dans les détails ,par exemple, comment les atlassis peuvent bannir des arabes en utilisant une méthode qui date de leurs ancêtres lointains, de faire chercher les points faibles d’un public vers qui leur propagande sera utilisée et de chercher à provoquer leur victime à ce que la victime heurte les sentiments internes du public visé ,qui sont les points faibles de ce public pris d’abord individuellement et ensuite sous forme de groupe et si le public est réticent ,les atlassis commencent par faire aimer la victime au publique et ensuite le provoquer au point de heurter le public visé ,de telle sorte ,tout ce public rejette avec rancune la victime et voilà le tour est joué et personne ne sera la vérité sauf eux et bien entendu les gens avertis et ceux qui ont un degré d’intellectualisme ,sinon, plus de 90% non, car la plupart de ce public,dit plus haut, est illettré et ces atlassis se servent des soussis et des touarègues dans leurs propagandes. Seuls les rifains qui ne veulent pas être de la partie et pour cause !!! aussi, ces atlassi de très bas niveau , sont encouragés par l’État, sous forme de menace ,comme avec les soussis à les faire renvoyer dans leur région et les touarègues à les expulser au Mali ou au Niger et enfin les atlassis à leur grand Atlass ,à leurs patelins où l’État est absent et donc pas d’eau ,pas d’électricité ,pas de routes;pas d’écoles et en général ,aucune infrastructure,une fois qu’ils n’ont plus rien à faire dans les grandes villes . Ici il s’agit d’une propagande blanche car la source est connue et cette propagande est verticale . Je n’extrapole pas ,car il y des bons et des mauvais partout, mais sur des exemples connus du grand public de classer cette propagande car après tout se sont que des simples propagande qui gèrent le quotidien des citoyens… , mais le travail des percepteurs de la propagande d’État Maroc est à la généralisation car leur objectif premier ,est la destruction du citoyen marocain de l’intérieur, psychologiquement parlant, en passant par la séparation des berbères et des arabes comme le colonisateur français l’avait tenté en 1934;.. , par exemple ,aux touarègues qui ont une couleur de peau noire ,facile donc à les faire poursuivre par une autre couche de la société ou par les intrus de l’État qui ,en possède beaucoup; ces groupes ethniques non instruits juridiquement parlant sont des parias pour le pouvoir en place et ce sont ces groupes ethniques qui aident l’État à véhiculer la propagande d’État…Donc l’État les assomme ,d’une façon implicite,de les expulser vers leur région et le résultat escompté est d’apaiser leur climat de piéger ,tout le temps,des arabes(vol, propagande à leur niveau, incitation des gens à se comporter autrement, introduction de force de la langue berbère…) et aussi ,d’un autre côté,d’aider la police dans sa propagande d’État, le rend donc,plus fou ,de faire n’importe quoi;les serveurs de café peuvent apporter au client une tasse de café qui peut contenir des choses nuisibles avec le consentement de la police ou même de leur propre chef et puis, encouragé par l’État, ce malade peut foutre la merde sans que personne ne lui dise le quoi que se soit ,exactement comme le psychopathe de juif ,au passage les deux sont des psychopathes…car les deux aiment être traité de malin, d’intelligent …pour que la société les respecte et fait très attention de ces deux races de là ,découle la substance de Bergague ; tout baigne pour le meilleur du Makhzen et plus précisément des percepteurs de propagande qui entretiennent ces vices et usent et abusent des différentes ethnies selon les vices de chacune… Certes , l’État les encourage car il ne fait ni enquête ni leur offre un psychiatre d’État ou un psychologue pour soigner ces pauvres intellectuellement parlant. Non, c’est une faute monumentale des systèmes dictatoriaux en place et puis quand un pauvre ,un faible dépasse ses limites, il faut lui montrer et par la force, si c’est nécessaire ,ses petits souliers, comme Qatar(quand il s’agit d’un autre État) …par contre il faut le soutenir pour ses revendications avec l’État qui suppose que les pauvres comprennent leur position sociale et ne nuisent à personne qui suppose l’État ne utilise pas les pauvres contre les DIJ ou autres…c’est l’opposé de ce que planifient les percepteurs d’État Maroc,… sinon ,c’est le monde à l’envers et source d’une guerre civile interminable et dont ces pauvres sont des victimes potentielles et personne n’ a pitié d’eux ,encore moins, le système dictatorial qui les fait travailler comme des esclaves,car ils dépassent leurs limites ,pour ennuyer les autres…donc ,il s’agit de contrer la propagande par une anti propagande qui n’est rien d’autre l’opposée de celle proposée par les percepteurs de la propagande d’État. Les percepteurs de la propagande d’État pensent à tout cela et dans les détails, car le pauvre d’une façon générale, est une donne soignée et entretenue par toutes les religions et aussi par les États dits démocratiques . Les percepteurs de la propagande d’État tiennent compte et savent que la société politique veut trouver une solution mais les percepteurs de la propagande d’État ne veulent pas . En effet seule ,une guerre civile ou un changement de régime ou encore un coup d’État militaire,par exemple au Maroc, qui peut changer la donne des percepteurs de propagande d’État Maroc. …tout dépend de ces calculs…Je mets en exergue, la propagande de pseudo État d’Israël , une propagande verticale et en même temps horizontale (entre les États) et plus horizontale que verticale et , cette propagande est blanche car la source est connue mais aussi grise car les objectifs ne sont pas toujours connus, qui consiste à faire de la question palestinienne une sorte d’appât;ainsi , les pays arabes du Golfe donneurs de l’argent en substance pour que les psychopathes politiques et leurs lobbys puissent donner le droit à un État Palestine ,ainsi le seul problème ,puisqu’il engendre tous les pays musulmans et tous les musulmans du monde,qui persiste depuis 1948 a trouvé une réponse ,mais les percepteurs de la propagande d’Israël ont trouvé mieux, le rétablissement des relations ,de toutes sortes avec les 23 pays arabes et comme ces pays sont ,pour des dictatures, la corde sensible est donc à découverte, du moment que tous ces pouvoirs en place ne demandent qu’une seule chose est de les laisser voler les richesses du pays en toute tranquillité et même l’argent volée est investi non pas dans leur pays mais dans les pays occidentaux ,pourvu que les chefs d’États et de gouvernements occidentaux ne dérangent pas leur tranquillité du vol, par les droits de l’Homme ou que sais-je. Les propagandistes de ce pseudo État jouent sur cette corde sensible et l’exploitent à fond . Car le calcul est simple, une fois les relations sont établies, la question palestinienne aurait une pseudo réponse , à vrai dire, cette question reste seulement,en veille ,puisque les plus de 5 millions de réfugiés palestiniens n’auront jamais le droit du retours à leur terre patrie. Et les 23 pays arabes seront exploités ,en plein jour et rentreront dans le partage de la richesse de ces pays pour finalement auront non seulement la part du lion ,mais carrément le tout avec un autre plan qui se profile à l’horizon, l’expulsion de grès ou de force de tous les régimes dictatoriaux des 23 pays arabes et toujours au nom de la démocratie…dont on peut ajouter d’autres fonction du moment. Et pour résoudre le problème des dissidents politiques et des indépendantistes , les percepteurs font revenir la question palestinienne en utilisant le système hitlérien , car l’esclave imite toujours son maître, ces psychopathes de juif imitent la méthode de Goebels ,de Himler…, par un rasage de tous les palestiniens sur le sol de la Palestine qui sert à faire peur à l’ensemble de la population arabe qui ne trouveront de salut que dans une émigration massive vers l’Europe et si ce plan trouve des lacunes ,les psychopathes de juifs n’hésiteront pas à utiliser l’arme nucléaire s’ils possèdent les clés ou arrivent à les dérober, et c’est donc Hiroshima et Nagasaki ,dont je rend hommage à ces victimes, à ce point ,les percepteurs tiennent compte des réactions internationales qui se limitent à des bobards et arriver à ce point, les dissidents se font rare car c’est la naissance d’une nouvelle propagande qui donne naissance à une nouvelle politique basée sur un espace très large avec toute leur richesse naturelle et dont les maître ,comme par enchantement, ne sont pas des juifs mais leurs maîtres qui ne sont d’autres que les européens qui ont le vice du colonialisme et des chambres à gaz pour les récalcitrants de psychopathes de juifs, comme ces derniers sont des idiots notoires pour les européens qui les utilisent à leur grès et usent et en abusent de cette masse de juif avec une seule astuce européenne et que les psychopathes juifs cherchent à préserver l’intelligence alors qu’ils sont loin du de cette intelligence . Le général De Gaulle s’offusquait tout le temps, dans les années trente des dires des juifs »l’année prochaine ,Israël » , certes, je n’extrapole pas car ,il existe chez eux comme chez tous les peuples du monde des gens réalistes …mais les percepteurs de la propagande de ce pseudo État ,jouent sur cette fibre juive qui constitue plus de 98% des psychopathes juifs . Et donc par voie de conséquence , ce scénario a une probabilité de se réaliser. Heureusement, il existe des forces qui s’opposent à la création d’État fantoche d’Israël , comme Iran par l’intermédiaire de Hizbollah et même si l’Iran subit des attaques américaines voire israéliennes , Hizbollah peut s’activer seul car tout porte à croire que l’Iran avait déjà donner son feu vert à Hizbollah de rentrer en guerre quand le moment où l’opportunité semble bon pour Hizbollah . Et les percepteurs de la propagande de ce pseudo État tiennent compte dans ces moindres détails et évoluent avec les donnes ,avec leur objectif de maintenir ou au cas échéant de se soustraire de cette propagande, par exemple, si Nasrallah décide d’attaquer Israël et que les américains ne veulent plus défendre Israël,car à supposer l’élément nucléaire qui lie Israël aux USA n’est plus important… Pour l’instant, les psychopathes de juifs se croient avoir raison ,mais ils ne se sont jamais posés les vraies questions et de se rendre compte qui sont tout simplement manipulés par le vieux monde qui n’est rien d’autres que l’Europe et sous une certaine forme Rome le siège de la chrétienté qui ne veut ni de juifs ni de musulmans et qui sait pertinemment comment les arabes avaient traité les juifs pendant la civilisation arabe et, comment les arabes avaient conquis le monde et colonisé une partie de l’Europe et donc un système colonial arabe ,par voie de conséquence, les mêmes causes donnaient les mêmes résultats et la solution devant le colonialisme ne peut être résolue que par les armes et rien d’autres ! Les arabes étaient chassées de l’Espagne, Portugal,France…par la force armée de l’Église de Rome, les pays africains, arabes,…ont pu avoir leur indépendance par les armes. La Palestine ne peut pas faire l’exception ,même si la solution semble à porter de main ,mais à vrai dire c’est le mirage sinon , pourquoi ce chemin de combattant pour les palestiniens de se faire accepter par tout le monde qui est une mission impossible ,c’est carrément ,ce seau troué que les cinglés veulent le remplir…les propagandistes de l’État Palestine joue sur cette corde de la reconnaissance de l’État Palestine, avec un leitmotiv qu’il suffit aux palestiniens de faire ce pas, ou il n’y a qu’à… et ceci dure ,depuis 1948, il y a eu des milliers de pas et l’État Palestine se fait toujours désiré! …donc finalement ,il s’agit d’une propagande incolore ,invisible pour pouvoir déterminer une solution politique et peut donc être militaire.
3.
4. Les percepteurs de la propagande d’État travaillent toutes formes d’État :État fantoche ,État fantôme , État constitué, État en devenir, État nouveau …le système est toujours le même , il faut que les percepteurs, dégagent une propagande qui donnerait naissance à une politique de l’État en question . Car pour la bonne raison, un État est d’abord ses relations avec le monde extérieur ,avec les autres États établis sur d’autres propagandes d’État. Les percepteurs de la propagande d’État ,occupent tous les champs et sont pour d’autres propagandes des sous États ,d’où les divisions que veulent les percepteurs opérer dans le monde arabe ,par exemple y compris au Maroc, avec le Sahara occidental , le Rif dans le nord et les autres régions du Maroc ,un bel exemple qui donne un aperçu sur les plans B,C,D,E…des percepteurs de la propagande d’État , le Maroc en l’occurrence. Les percepteurs cherchent toujours pour une propagande d’État ou pseudo État …sur le Sahara occidental: referendum (accepter ou refuser ),poursuites judiciaires pour toute exploitation des richesses naturelles de Sahara occidental, satisfaire l’Algérie d’avoir un droit de mer à l’océan ,avec une autoroute large jusqu’à l’océan,comme l’Iran vient d’avoir à Tartouss en Syrie, créer de la zizanie dans les camps sahraouis(Tindouf,…) afin que ce peuple qui vit dans une grande prison à ciel ouvert ,puisse se tourner contre leurs dirigeants , les sahraouis qui font peur au Maroc par des risques d’introduire les éléments de DAESH dans Laayoune et les autres grandes villes sahraouis, des reconnaissances des États au sahraouis et au Maroc alors que tout baigne dans l’ignorance,…là, il s’agit d’une multitude de propagande , à la limite toutes à la fois car il n’y a pas encore une propagande principale d’où une politique générale peut réincarner une politique d’État .les percepteurs de propagande d’État disposent de toute une panoplie mais on peut présumer qu’il s’agit d’une propagande d’État Algérie qui fait main basse sur la question du Sahara occidental , dans le sens qu’elle monopolise toutes les autres propagandes des autres Etats qui soutiennent la question du Sahara occidental , une propagande donc blanche la source est supposée connue et horizontale car c’est une propagande entre les Etats (au sommet des Etats) mais incolre et donc invisible du moment que la source ne se montre pas et aussi glauque dans la mesure où tous les subterfuges des Etats sont pris dans un sens sociétal, avec des essais sur le terrain pour pouvoir dégager une propagande d’État qui à l’état actuel des choses, cette propagande ne montre pas sa couleur pour pouvoir la traiter correctement et, rien n’est laissé au hasard et de deux ,les percepteurs ne se fatiguent jamais et finiront ,selon les observateurs qui remarquent l’acharnement des percepteurs de propagande d’État et partout dans le monde ,par exemple la Tchéquie et la Slovaquie…par créer des micros États ,par exemple le Rif,Sahara occidental, Souss,… le sud Soudan pour exemple ou Israël a été créer de la même manière avant 1948 mais encore une fois, les percepteurs de la propagande d’État savent qu’ils sont dans un terrain miné et rien ne permet de dire qu’ils arriveront à leur fin et la non fin est aussi une fin pour les percepteurs de la propagande d’État et depuis avec cette politique qui est la même car cette politique d’injustice ,de non compris, que la force qui rend la raison ,…est bénéfique pour les percepteurs et une bibliothèque et un appui inestimable pour pouvoir trouver d’autres propagandes d’État à d’autres États ou de faire subir des changements à des États existants si nécessité se fait sentir ,en division ou en fusion. Encore une fois la chanson d’Oum Kalthoum: »وما نيل المطالب بالتمني ولكن تؤخذ الدنيا غلابا » est un des remèdes et que tous les percepteurs des États tiennent compte. Quand Nasrallah met en garde Israël ,se sont d’abord les percepteurs de l’État Israël qui sont avertis et cherchent les différents éléments de vérité dans le discours de Nasrallah qui ne ment pas (en général)et prendront une décision politique et les lobbys juifs et le pseudo État Israël met en application ,sans discussion !! dire un pseudo État , car c’est une mafia et que des États puissants qui ont pu, par la force militaire et diplomatique installé cette mafia qui prend,avec le temps passant, la forme d’un État;les structures de l’État …or rien de tout cela n’est vrai puisque les percepteurs de ce genre de propagande ont instruits des exemples historique ,des États neufs, mais aussi des calculs préconçues depuis la seconde guerre mondiale. Dit autrement , Israël était conçu pour un temps limité,selon des observateurs de l’époque qui étaient très attentifs à ce pas diplomatique européen ,car les américains sous Roosevelt ,surtout,ont monté ,comme d’habitude les vagues européennes,de ce foyer créer et qui prendra par la suite la forme d’un État souverain et que les illettrés palestiniens vont demander leur insertion alors que c’est leur territoire,ces observateurs savaient se transfert de foyer en État s’effectuerait,tôt ou tard et, la question diplomatique,qui avait été calculée pour un temps limité , contre les exactions du troisième Reich ,afin de donner une forme de justice aux juifs d’Europe ,car à vrai dire implicitement, les politiques européens savaient pertinemment que l’une des provocations majeurs qui a donné naissance à la deuxième guerre mondiale est justement ce comportement extravagant des psychopathes juif,en Allemagne et partout en Europe ,qui touchait la psychologie interne des dirigeants du troisième Reich et ce sentiment avait trouvé écho dans tous les coins de l’État et dans toute la société germanique et non seulement , la société française se plaignait aussi, les pays nordiques, l’Espagne du général Franco,…ce même sentiment se développe aujourd’hui en France après que le lobby juif(c-à-d, il y a des juifs mais aussi des non juifs ,des pro juifs,des athée…qui sont tous d’accord sur le projet qui a une teinte juive, raciste, xénophobe,une vue restreinte, …) a pu installé un novice à l’Élysée et ouvrir la danse avec un changement de député qui sont pour une bonne part issus du Maroc ,car, considérant ce pays comme une marionnette ,un pays qui le modèle à leur forme souhaitée ,historiquement parlant, il y avait un roi juif et qui a introduit des juifs au palais royal ,pour passer le pouvoir à cette dynastie ,c’était sa condition principale et une deuxième condition qui fait suite à la première condition est de chercher les touarègues du Mali,…comme les américains qui faisaient autant pour la culture de coton et d’autres sortes d’esclavagisme ,les installer aux palais royaux afin de protéger les psychopathes juifs et non le palais royal et ce système fonctionne encore aujourd’hui car toutes les articulations du système royal et donc de l’État marocain sont des touarègues;des jeunes généraux ,des jeunes divisionnaires…et dans les ministères comme des fonctionnaires de tout grade confondu … et les psychopathes de juifs travaillent tranquillement l’État marocain car ils sont protéger au Maroc, par les touarègues qui mettent en application les faux plans des psychopathes juifs et pas de démocratie ; car ils ne cherchent pas à démocratiser la société marocaine ;tout donc sauf la démocratie. Ces juifs ,des descendants de ceux qui ont vécu ,dans le XVII siècle, sont toujours là, à manipuler les militaires ,la police, …toutes les institutions de l’État; un atome d’intelligence que ces juifs ne possèdent pas ,mais jouent toujours aux subterfuges et aux pièges enfantins et ces nouveaux députés d’origine marocaine auraient mieux fait de rentrer au Maroc pour qu’une société arriérée, illettrée bénéficie de ces enfants d’abord …c’est toujours le projet de Marine Lepen car l’avenir de ces 4 millions de marocains qui vivent en France c’est au Maroc au sein de la première république marocaine et pourquoi pas dès maintenant à aider les marocains pour une première république marocaine, encore une fois ,les percepteurs de la propagande d’État Maroc ne veulent pas ou cherchent l’opportunité ou…ici, il s’agit d’une propagande blanche car la sorce est supposée connue , c’est l’Etat qui travaille sur la discorde de tous les citoyens marocains , » diviser pour continuer à régner » , mais il s’agit aussi d’une propagande grise et glauque ,à la fois car les sources sont cachées et les manipulation qui sont basées sur la crainte et la peur sont toujours à l’ordre du jour pour finalement concevoir cette propagande comme incolore et invisible car cette propagande n’est pas claire dans la mesure o les citoyens ne savent à quel saint se vouer.
3. Opinion des populations sur les choses de la guerre. Impression produite par les opérations militaires. Opinion sur nos alliés. Confiance, pessimisme des populations. Qui correspond aujourd’hui les gens écoutent ,voient et sculptent attentivement les dires de Zefzafi ou autres leaders(ici c’est un exemple marocain qui correspond) et à partir de cette donne ,les citoyens forgent leur idée sur le pouvoir en place ,le Makhzen. Et qu’ils ont toujours effectués ce genre d’opération ne serait-ce que depuis 1955…et tout le monde fait la remarque que le Makhzen fonctionne toujours de la même manière et seule une intervention de l’armée qui peut libérer ce peuple marocain des mains sales de Makhzen et comme chantait Oum Kalthoum  »أعطني حريتي أطلق يديا  » ou comme disait la prière du Christ »délivre nous du mal ». Et donc le propagandiste ou le percepteur de la propagande suit aussi attentivement ces événements et dispose de plus d’un élément dans son sac pour analyser mieux et pouvoir jeter d’autres propagandes qui innocentent le Makhzen et donc le palais royal. La désinformation est une des armes des propagandistes ,la peur des citoyen aussi, mais surtout la crainte qui est une arme suprême de Makhzen … la propagande ,ici, est glauque car le Makhzen change de couleur ,en tout le temps mais cette propagande est verticale dans le sens est du haut vers le bas et aussi ,mais dans des proportions moindres , horizontale ,car se sont des citoyens qui s’affrontent entre-eux , mais aussi des États entre eux pour pouvoir coloniser un Maroc et le télécommander de l’étranger , c’est le nouveau colonialisme.
4. Difficultés économiques et de main-d’œuvre. Impression produite par les restrictions.Qui correspond aujourd’hui, les propagandistes surveillent énormément les impressions des citoyens et les effets des restrictions et donc une sorte de dépolarisation du mensonge / vérité et à chaque fois que les gens s’approchent de la vérité les propagandistes corrigent leurs mensonges pour détourner encore les intentions des citoyens . Car dit autrement, si les gens arrivent au résultat ,le pouvoir en place est une dictature pure et simple et qui se cache derrière des étoffes d’une démocratie ,alors une manifestation de plusieurs millions couvriront tous les artères des grandes villes et Zefzafi ou autres leaders ,leurs arrestations ne donnent aucun privilège au Makhzen(c’est un disque rayé!) mais au contraire le Rif comme les autres régions du Maroc sont de plus en plus persuadés par un changement de régime, de système politique et beaucoup d’entre eux demandent et exigent maintenant une première république marocaine … c’est tout le sens de cette propagande incolore,invisible.
5. Difficultés ouvrières, grèves. Mouvements à prévoir et en quels lieux.Qui correspond aujourd’hui ,que le pouvoir en place car ici, il faut être clair, seul le palais royal qui gère et pas de ministre ou de préfet ou d’autres institutions de l’État ,si État existe, dans ce genre de cas. Donc seul ce pouvoir qui s’intéresse si la pilule a été avalée par le peuple ou doit-il changer de direction ,donc ce pouvoir est en fonction des conseillers(des faux! Si on se limite aux actes de ce pouvoir) qui peuvent être des psychopathes notoires.
6. Influence des journaux (grande presse locale). L’action des journaux (grande presse et presse locale). L’action des journaux socialistes et syndicalistes locaux.Qui correspond aujourd’hui cerner tous les réseaux sociaux et orienter les actions et donc suivre la politique du Makhzen où le facebook où twitter où sites sont censurés ,rien ne passe au grand publique et vous donner l’impression qu’il y a des visiteurs à vos réseaux sociaux qui est une manipulation d’un autre temps,comme quoi la souffrance est toujours la même ,seuls les moyens changent . Il s’agit donc d’une propagande glauque, verticale ,du haut vers le peuple).
7. Bruits pessimistes mis en circulation. Qui correspond aujourd’hui la propagande épouse ce genre de mouvement et la désinformation qui est au moins de deux ordres;soit un mensonge que le propagandiste fait circuler soit une vérité accessoire qui n’a rien avoir avec l’objet;par exemple ,la police utilise souvent cette information « voulez-vous que le bergague se courbe à vos pieds » la réponse instantanée est non ,de ce non, la police tire d’autres fausses conclusions ,cela veut dire le travail n’est pas correctement établi ; et cette police de jadis ,car les gens rentraient à la police sans aucun niveau . C’était la politique de ceux qui ont conseillé Hassan II et surtout son entourage qui avait une influence énorme sur Hassan II à qui , on lui a fait miroiter une intelligence de sa part alors que tous ces conseillés de loin ou de prés ont utilisé Hassan II pour leurs propres intérêts;argent, biens,services d’État … et puis surtout de faire passer les plans de la propagande d’État qui donnerait naissance à une liaison avec le système du passé et plus exactement celui du XIX ème siècle ,avant Siba où la torture était monnaie courante;de ces états des choses, le Maroc renoue avec le passé est devient ,par excellence, un État dictatorial…alors beaucoup d’officiers marocains y compris le général El Kettani ont conseillé au roi et d’une façon implicite ,de faire passer le système politique au Maroc vers une monarchie parlementaire voire directement vers une première république marocaine ,car c’était le bon moment ,avant que le palais royal s’enrichisse avec des milliards d’euros et lui serait difficile de changer de système politique ,si ce n’est par la force des officiers militaires dits officiers libres de toute contrainte ou de liaison avec le palais royal et donc ne servent pas le régime en place et ne contribuent pas à s’occuper des opposants militaires ou civils du régime et sont carrément dans l’opposé en aidant ceux qui souffrent encore ,des tortures infligées par des anciens militaires qui travaillaient le palais royal pour avoir des subsides et des miettes …alors qu’ils savent pertinemment, qu’ils n’ont aucun niveau militaire fonction du grade atteint ; ni guerre, ni avoir entendu siffler les balles à leurs oreilles , ni école d’état major pour s’installer à l’état major, ni une vraie instruction militaire, …rien!c’est pour ces raisons qu’ils ne sont pas des officiers libres car ils vivaient tout le temps derrière leur uniforme non méritée et ils n’ont pas de conscience ,ils sont toujours au service des mouchards du palais royal et tous de l’avis du palais même ,s’ils savent le palais est faux et sont donc devenus ces officiers militaires du chah qui leur demandaient d’effectuer un coup d’État militaire sur Khomeiny tout en sachant ,que ces officiers n’étaient que des simples valets et qui les a fait profiter de ces richesses du chah et sont donc devenus des non soldats ,vidés de toute substance militaire et, par voie de conséquence ,ils ne peuvent pas faire des coup d’État militaire … heureusement ,ils ne sont pas nombreux sur près de 200.000 soldats actifs et 200.000 des réservistes(selon Internet) ,leur nombres est estimé (toujours selon une théorie d’observation)moins de 0.5% en actif et 1% comme réserviste ,donc le peuple marocain peut encore espérer dans son armée d’établir une première république marocaine . Ces conseillers de Hassan II,détruisaient les marocains dans leurs œufs et ne faisaient la promotion que des marocains faibles ,soumis, illettrés… donc la propagande d’État Maroc se joue aussi sur ces cordes sensibles des marocains ; le marocain s’arrête de s’instruire et de s’intellectualiser avant ces vingt ans, selon les directives non écrites du système politique marocain qui donne tout son importance au système de bergague ,de beltaji… il est vite donc,orienté par le système de Bergague vers un diplôme avec toutes les facilités pour l’avoir car l’État avait choisi cette voie facile depuis 1963, de ne pas heurter les sentiments des jeunes pour qu’ils ne fassent plus de grève qui peut se généraliser et donnerait accès à une guerre civile interminable et donc à un changement de régime vers une première république marocaine,car dans les années soixante et tout début des soixante dix, c’étaient des années blanches dans les lycées et les facultés…et donc pour démocratiser une société marocaine et les apprendre à obtenir satisfaction de leurs revendications car l’État de droit ne va jamais en paire avec un État dictatorial et peu importe la teinte de cette dictature(arc en ciel, dure,souple…). Dirais-je ,avoir un diplôme, le marocain trouve un travail car le système de Berguage est rodé à lui trouver un job ,il faut remarquer personne de ces diplômés ,ne cherche à établir ou à former une petite industrie ou une petite société pour se faire de l’argent propre et en faisant travailler des chômeurs de son quartier, pour la bonne raison ,l’État ne donne rien et pour une raison encore meilleurs c’est que les diplômés n’ont pas le niveau nécessaire; une enseignante me disait et c’est de l’avis de beaucoup d’enseignants, il suffit de faire un micro trottoir aux prés des enseignants marocains qui ont un certain niveau car quelque soit l’enseignant qui a un petit niveau ou plus, espère toujours, voir ces élèves le dépassent ,dit autrement le disciple qui dépasse le maître, me disait ,le niveau des élèves et des étudiants ne dépasse pas 5 sur 20 ,mais l’État les oblige,explicitement, à être plus généreux ,plus cléments et donc,celui qui a 5 se voit avec un 15 sur 20, voilà ,comment le Maroc ,comme l’Égypte ou dans les 23 pays arabes, se dégringole doucement mais sûrement à cause de sa propre politique de Bergague,puisque le système royaliste est toujours le même! Dirais-je, le marocain ,après avoir trouvé du travail se fait diriger vers le mariage et ensuite l’éducation de ses enfants qui est de faire très attention de cette peste ,en l’occurrence, le système Bergague, pour que son enfant puisse trouver à son tours ,l’itinéraire de son père en toute tranquillité. Qui veut dire les enfants de dissidents politiques ne trouveront jamais la vie simple ou une certaine tranquillité car c’est le même système de Bergague qui s’occupe d’eux et d’arrache-pied à ce que ces enfants restent, sans travail, sans mariage,de la discorde à l’intérieur de ces familles…un exemple donné à la société ,aux citoyens de faire la différence de deux modes de vie et à l’évidence la plupart s’oriente vers le premier ,au point personne ne peut même pas se manifester ,ou demander des revendications ou encore moins faire de la délation au profit des gens qui souffrent des méfaits de système de bergague dont tous les bergagues savent leur sort comme celui du caïd Al Baghdadi quand la première république marocaine s’établira,quitte à rentrer dans une guerre civile ,impitoyable et ,dont son degré de dangerosité ,dépasse celui de la Syrie et de l’Irak…à la fois. Il s’agit ,ici, d’une propagande grise mais aussi noire dans la mesure où la source n’est pas clairement identifiée , mais aussi incolore car aucune autre version n’est acceptée par le pouvoir en place et, tout le monde baigne dans l’ignorance complète et l’État fait et fabrique ses héros ses intellectuels et au passage,sur ce dernier point qui peut avoir la même source des psychopathes juifs et qui consiste à voler le travail intellectuel des dissidents,comme le mien et, de le propager par leurs intellectuels choisis par eux qui n’ont rien d’intellectuel mais ils choisissent les formes physiques pour quelle puisse coller avec leur propre psychologie et avec celle pré établie par ces psychopathes de toute une psychologie et ceux d’hier sont encore valables aujourd’hui du moment que l’intellect de masse ne les dénonce pas , ils sont payés à merveille alors que moi je n’ai même pas une reconnaissance pour mes travaux de recherche en politique et si je passe ce travail sur Youtube ,il n’aura que quelques vues et pourtant ,c’est un travail de recherche comme un autre, j’ai déjà écrit cette remarque sur mon facebook dont ces visiteurs sont limités à quelque dizaine ,au plus, alors que l’Internet a beaucoup de milliards d’internautes ! j’ai une censure incroyable sur tous mes travaux intellectuels et des entraves dans ma vie privé et, ceci dure depuis,au moins, 1975 !!! il s’agit en effet d’une tactique de ces psychopathes ,comme quoi les propagandistes d’État fonctionne sur le long terme et je fais partie des DIJ qui sont tout le temps attaqués…donc ainsi , ces psychopathes du régime en place,entre autres, exercent sur tout intellectuel libre ,une pression qui est celle de l’esclavagisme et ceci pour ces psychopathes est normal ,car pour eux c’est toujours le faible qui paye , la jungle quoi!!! de leurs donnés des plages dans les TV et qui font circuler mon intellectualisme ou celui des autres et, sont donc aux ordres de ces psychopathes de juif et finalement ,ces derniers sont respectés et sont considérés comme des intelligents…alors qu’ils ne font que voler les chercheurs, les intellectuels…et les vrais intellectuels sont taxés des pseudo intellectuels ,qui ne font que des copier/coller et, pour anecdote,dans les années 80 le virus de sida a été découvert par un français, non juif Montaigne et, un psychopathe juif des USA s’imposait pour la paternité de la découverte ….cela fait partie de leur psychologie interne ,à mentir non seulement aux gens mais à eux même ,de même, le retard des promotions et des avancements dans les institutions de l’État et surtout de l’armée , ces psychopathes sont responsables . Donc les percepteurs de la propagande d’État orientent le Maroc dans ce sens et oui ,ces percepteurs sont d’abord des psychopathes ,des faibles, des impuissants, …car la destruction des citoyens est leur leitmotiv. Ces percepteurs caressent toujours leurs victimes dans le sens de la poile et, personne ne peut rien, peut-être la délation de tout un système qui a engendré un tel régime dictatorial depuis 1955 !et une certaine solidarité avec les victimes d’État Makhzen ; les gens sont paralysés ,peu importe manifestations ou pas , vols ou violes,… car l’État qui est le Makhzen est lui-même paralysé, … les percepteurs de la propagande d’État Maroc s’orientent vers une monarchie parlementaire pour se diriger ensuite vers une première république marocaine et ils veulent éviter les règlements de compte avec les Bergagues royalistes , une mission impossible et une guerre civile est le devenir . Il faut remarquer la répression de l’État aux manifestations du Rif est un comportement qui ne diffère en rien du comportement des psychopathes juifs et de fil à aiguille , il n’est pas étonnant de trouver dans la hiérarchie des percepteurs de la propagande d’État, des européens qui orientent ce pseudo État d’Israël et l’État Maroc à ce genre de souffrance humaine et encouragent ce genre de torture qui a pour objectif la destruction du citoyen de l’intérieur ,de toucher son subconscient, de le rendre esclave, c’est Michel Jobert ,ancien ministre des affaires étrangère en France qui , si on se permet de croire les rumeurs de l’époque relatées par des officiers militaires marocains, qui avait incité Hassan II à se débarrasser du général Dlimi…le citoyen au service donc, du Bergague qui lui même au service du Makhzen qui lui même au service des psychopathes juifs des différentes nationalités qui eux mêmes au service des européens…les percepteurs de la propagande d’État …!!
8 Manifestations pacifistes. Désignation des points où se manifestent les tendances pacifistes. Qui correspond aujourd’hui le Makhzen est très préoccupé à chercher les racines des manifestations ou les manifestations naissantes et surtout les maillons faibles comme Zefzafi ,les faibles en général pour exercer leur tyrannie facilement sans résistance et cela donnerait un recul automatique à toutes les têtes chaudes et par voie de conséquence à tous les groupes qui sont derrières à l’intérieur du pays mais aussi à l’extérieur à ce que ces derniers ne cherchent pas des reconnaissances des États et exposition de leur bien fondé au conseil de sécurité , avec un slogan : »le Rif est en danger » malgré les réticences du Guterres ,le secrétaire général de l’ONU qui fait des battons dans les roues des mouvance du Rif et des autres régions du Maroc,c’est une question de volonté et d’intellectualisme et on peut suppose que le Makhzen s’occupe de tout intellectuel de l’extérieur ou autres qui cherchent à aider ce Rif car il s’agit d’une question d’existence pour le Makhzen  »être ou ne pas être ou encore la guerre civile qui pend son nez!! ». Ici, il s’agit d’une propagande blanche car la source est connue et manifeste mais aussi grise car cette propagande dispose de plusieurs leviers et verticale de l’Etat vers le peuple. Le propagandiste fait en sorte que sa propagande sert d’un levier à détourner les intentions et les actions des gens ,car à supposer les gens sont passifs ,seule faute est que nous sommes au XXI ème siècle et les gens sont de plus en plus formés et constitués sous forme des groupes et sous-groupes. La peur d’hier n’est plus de mise ,le propagandiste se dirige alors vers le crainte comme disait Roosevelt et Johnson ,qu’il n’y rien à craindre que de la crainte.
9. L’état d’esprit des soldats des dépôts, récupérés et jeunes classes. Qui correspond aujourd’hui le pouvoir cherche à enrouler et à engager plus de jeunes dans leurs rangs ,c’est la police marocaine qui va chercher les jeunes,selon les dires de toute une population marocaine et qui cette fois-ci ,la rumeur fait surface ! et les moins jeunes de chez eux pour qu’ils acceptent le boulot de bergague ,un délateur et un poseur de bombe psychologique ,en lui offrant beaucoup de service qui font le contre poids avec un salaire trop maigre . Cet état d’esprit que cherche le propagandiste ,par exemple pour tirer l ‘alarme d’une situation économique catastrophique et le temps passe, pour trouver un travail et s’il existe, un travail honnête … pour que les jeunes acceptent facilement, le sale boulot…qui consiste à faire des démonstrations et donner des exemples ce que peut le Bergague sans qu’il soit taxé de bête , ou d’un idiot cadenassé, ou d’être poursuivi en justice ,ou quoi que se soit;par exemple , d’isoler la victime ,tout en sachant que tout le monde vit dans une société et comme son nom l’indique une sociologie qui suppose des relations entre les gens …un contre sens, avec des spycaméras, de l’humiliation, de dresser les gens et son entourage contre la victime ou encore de le faire autrement, de rendre la victime plus ,une marionnette ,un clown qui ne fait qu’amuser les autres tout en exploitant y compris ses paroles ou ses écrits ou son comportement sain …à ce point ,la victime est isolée et ne peut avoir ni un vrai travail , ni mariage ,…rien ,quelle cruauté de ces faibles esprits représentés par leur bergagues sur le terrain et ,tout ce monde de bergague baigne dans l’ignorance car l’État est hors la loi… mais ces bergagues qui sont des illettrés pour plus de 98% ne savent pas la contre partie de ce qu’ils font régulièrement et tous les jours et ils ne peuvent se sauver nulle part , ils payeront très chère tout ce qu’ils avaient fait depuis,leur jeunesse ,responsables devant le droit de la première république marocaine…même scénario d’attaque,avec les États étrangers ,ce que subit Qatar ou autres est de même nature ,mais avec une puissance de moyens ,ni plus ni moins et toute la bande qui dirige l’État ciblé, est cernée, exactement comme l’individu , les DIJ au sein de la société. Il s’agit donc, d’une propagande grise et horizontale ( de citoyen à citoyen).
10. Desiderata des populations relativement aux choses du front.Qui correspond aujourd’hui la désinformation est le leitmotiv du pouvoir dictatorial en place . Si la vérité éclate ,par exemple au Maroc,la première république marocaine s’impose.

La propagande est un travail qui devient de plus en plus indispensable pour les États. En théorie ceux qui pratiquent la propagande sont des gens faibles ; en général, ils n’ont pas les moyens solides d’affrontement et donc ils se dirigent vers des subterfuges ,des non dits , des supputations et des suppositions …sont donc démunis de tout intellectualisme par exemple au Maroc, dans les événements du Rif ,mai et juin 2017, après que l’État ,par le procureur général d’arrêter zefzafi car il avait troublé l’ordre publique dans une mosquée(alors que le même cas a été ,tout le temps ,réalisé dans d’autres villes et qui n’avaient pas donné de poursuite judiciaire ,mais l’objectif de Zefzafi est de le questionner sur d’autres choses qui est en soit une dictature et un détournement des procédures judiciaires et c’est un phénomène qui a pour message de créer la crainte au sein de tout un peuple et, tout le monde se sauverait de la police car n’importe quelle provocation n’est qu’une facette apparente de l’Iceberg et qui peut faire quoi que se soit si ce n’est les militaires pour rendre une justice équitable aux citoyens et donc une première république marocaine), et donc son seul chef d’accusation;le procureur et avant lui toute une armada de policiers ,des bergagues …lui posé non seulement la question de son seul chef d’accusation mais sur d’autres et d’autres crées pour l’occasion et, toutes les bassesses possibles ,ceux ci montre l’État se croit tendre des pièges à ces citoyens et donc l’État ne respecte rien et les citoyens sont des simples cobayes, il faut préciser l’État c’est le Makhzen, cette mafia,comme disent les pancartes dans toutes les manifestations qui a un défaut de vision et confond une propriété et un État ,car dans cette affaire comme dans d’autres, l’État ne fonctionne pas c’est un régime qui est en activité et qui paralyse l’État de l’intérieur, seuls ,leurs polices ,leurs juges, leurs prisons…qui fonctionnent. Il s’agit en effet d’un travail de lâche ,des décérébrés ,des arriérés mentaux …face à des citoyens illettrés ,à plus de 42% et donc il n’y a pas un État de droit mais un État terroriste qui attaque selon son grès et selon l’angle qu’Il préfère; une sorte de torture à petit feu . Et ceci travaille la psychologie de masse que le message est clair: tout le monde est susceptible d’être agressé par l’État . Cette méthode fait croire que le Maroc n’est qu’une simple prison à ciel ouvert et les citoyens sont traités avec toute la négligence ,en sus, de faire croire qu’il existe un État de droit, une constitution qui n’a que le nom de constitution ,rien ne se respecte et pour cause;ceux qui volent l’État n’ont aucun intellectualisme, des idiots cadenassés ,pas d’intelligence politique , le message suite à leur propagande est de les laisser voler les richesses de pays en toute tranquillité et de faire du Rif ,vu son climat , juste une terre pour l’agriculture du kif et ces rifains sont des simples esclaves ,des apatrides, toujours selon des observateurs de la propagande d’Etat . Autre chose ,le problème du Rif apparaît tous les 30 ans et à chaque fois le roi de l’époque a , à peu près,la cinquantaine ,comme quoi les percepteurs de ce genre de propagande travaillent le long terme et ces percepteurs sont d’origine française ,may-be des psychopathes des juifs de nationalités française ou autres… Seul remède est que le peuple marocain rentre en affrontement avec la force qui devient ,chez beaucoup de percepteurs des manifestations ,à l’ordre du jour , et qui sait si les armes à feu existent déjà dans les coins sombres du Rif ,il n’y a que des grottes…,vu la mer qui donne une fenêtre grande ouverte ,au monde extérieur et à d’autres combattants d’autres nationalités ,algérienne,…ou DAESH . Les autres régions du Maroc qui veulent se soulever contre le pouvoir en place eux aussi disposent d’une panoplie de méthode pour obtenir les armes et même des casernes qui sont loin d’être acquises pour le pouvoir central…je ne fais que des supputations intellectuelles,ni plus ni moins, selon les observateurs de la propagande d’État ,en effet, les percepteurs de la propagande d’État sont des monstres. Cette méthode, selon beaucoup d’observateurs, est la seule qui permettrait de contrer et la propagande d’État et les propagandistes et les concepteurs de ce genre de propagande incolore et invisible, verticale de l’État vers tout un peuple,de rendre tout un pays au doigt et à l’œil d’une clique mafieuse qui s’en gorgent de toutes les richesses du pays en pétrole, gaz, phosphate,poissons, …et il est sûr que les percepteurs de la propagande d’État,qui améliorent cette méthode reçoivent de l’argent par milliers voire des millions d’euro ,car les percepteurs ont les moyens de tourner leur propagande d’État contre le pouvoir en place,établi par eux …

La publicité mensongère et la propagande ont même objectif est celui ,d’atteindre un résultat escompté . Ce résultat émane d’un public ou d’un groupe d’individu ,soit à acheter ,soit à adhérer . Qui veut dire orienter ,le stimuli à effectuer un acte qui veut dire télécommander les gens de l’extérieur ,un vrai bourrage de crane . Car à force de forger on devient forgeron ,la répétition est le leitmotiv des propagandistes; une chose répétée est une chose acquise ,même s’ elle est fausse,finira par s’accrocher dans le subconscient et donc conçue par la victime et de là, l’action devient automatique . Mais , pour la contrer , il faut tout un arsenal pour voir les tenants et les aboutissants de la méthode utilisée et qui reste sous secret d’État comme cette formule chimique. Et il faut préciser, qu’il s’agit d’un travail de groupe et non d’un travail isolé.

La propagande qui nous intéresse ici, est celle qui émane et donc sa source, de l’État et dictatorial et pas l’inverse qui est aussi intéressante par exemple le mouvement du Rif ,si nous considérons qu’il existe effectivement une volonté des rifains de l’intérieur comme des rifains qui vivent en Europe ou aux USA qui eux peuvent demander et exiger des instances internationales ,la reconnaissance de la région du Rif comme une région autonome , une indépendance comme cela avait été réussi de 1920 à 1926 par Abdelkrim Alkhatabi ,le père fondateur de la république du Rif; avec ses ministres ,toutes les structures de l’État…il n’avait voulu faire aucun arrangement ni avec les espagnoles et encore moins avec les français sinon l’Espagne et la France étaient prêts pour un arrangement et fi sur le roi du Maroc de l’époque;car pour eux , »business is business » ,le colonialisme sous toutes ses formes est un simple business.

À l’époque de Hassan II ,la presse nationale ,était muselée et celle de l’étranger était soudoyée et tous les journalistes ne disaient rien des événements du Rif de 1958, comme ce journal au Bahrein était fermé sur ordre de Khalifa car le journal écrivait un article sur la situation des rifains au Maroc. Or aujourd’hui, la donne a changé ,les réseaux sociaux sont libres et la Grande Bretagne de May(le premier ministre) qui veut réglementer l’Internet est une chimère, mission impossible. Donc ,personne et aucun pouvoir au monde ne peut restreindre cette liberté tant que le monde des réprimés en a besoin. Les propagandistes se trouvent avec ce nouveau élément et qu’ils ne peuvent rien mais ils peuvent tourner leur propagande ,par exemple sur le Rif marocain, à orienter le système vers une monarchie parlementaire comme en Espagne… , mais les propagandistes qui ne regrettent jamais leurs échecs peuvent s’orienter vers une première république marocaine ,à vrai dire , si le peuple marocain qui veut dire citoyen ordinaire, fonctionnaire d’État, la société civile s’oriente vers cet objectif.

Quand Louis XIV disait justement « L’État c’est moi. ». car celui qui tient la rue ,tient le changement politique. Et sur notre exemple , l’État marocain avait peur que Zefzafi oriente tout le monde vers  »la chute du régime  » et donc faire fonctionner une propagande blanche ou noire par certains côtés, oblique dont le sens est du peuple vers l’État,bien que Zefzafi n’est pas un intellectuel au même titre qu’Abdelkrim Alkhatabi qui avait su donner corps à une revendication ancestrale ,à une première république du Rif ,quitte ensuite devient une première république marocaine . L’État donc devient, par enchantement, lui , Zefzafi ,c’est pour cette raison dans beaucoup de commentaires les gens conseillaient à Zefzafi de laisser la place de leader à d’autres plus formés politiquement et juridiquement parlant et, ainsi de suite jusqu’à l’objectif atteint ,car aujourd’hui il est difficile d’apparaître comme Abdelkrim Alkhatabi en bloc,vu que les percepteurs de la propagande d’État marocain ont tout fait pour lui barrer le chemin…et si tout le monde suivait ces consignes, le propagandiste ne peut rien avec cette nouvelle donne , les percepteurs de la propagande qui règnent depuis le colonisateur jusqu’à nos jour et qui avait rendu un peuple marocain esclave et au doigt et à l’œil, de Makhzen et que ce dernier à la possibilité de faire rentrer le Maroc dans une guerre civile interminable ,si ce n’est par le retour à la situation du Maroc d’avant 1912 , terre de Makhzen contre terre de Siba(désordre selon l’angle de Makhzen qui est basé sur le dilemme de la révolution française  »ceux qui ne sont pas avec nous, sont contre nous » …) . l’État dictatorial est toujours convoité et s’adresse au peuple ou donne un comportement coercitif, engendre une avalanche de réactions qui se termine sur le terrain par un affrontement entre les pro Makhzen(qui sont minimes ) et le reste du peuple qui sont des républicains convaincus. Zefzafi manqué d’assistanat pour le seconder ,selon les propagandistes et qui l’ont piégé , car ces derniers cherchaient d’abord à faire l’événement sur le Rif ,à des cadences dans le temps, respectées et avait besoin d’un novice pour faire avancer leur propagande soit en faveur du régime soit à inciter le régime à changer. Il faut remarquer , ce genre de propagande d’État est basé sur une psychose et sur une association de sociologie politique et d’environnement politique . Ce dernier, a jeté toute une région dans un basculement de pauvreté vers la misère qui rend la propagande plus sûr et s’accroche ,tout doucement et lentement . C’est une propagande basée sur le non dit et sur le refus d’État de rendre à César ce qui est à César. Cette propagande a un fil conducteur est d’anéantir toute une région et de lui donner une spécialité de cultivateurs de hashish ,comme si le Maroc est à plusieurs vitesses et une grande ferme d’un propriétaire qui est le Makhzen. Donc une propagande glauque vue plus haut se coïncide avec celle-ci dans la mesure où les deux propagandes sont dirigées par des mains invisibles et l’État marocain est au doigt et à l’œil de cette source de percepteurs de ce genre de propagande. Certes le palais est un État dans l’État marocain ,mais les mains invisibles dirigent le palais d’une manière ou d’une autre. La preuve est quand ils arriveront à changer le régime non de l’intérieur mais de l’extérieur, car ils savent de l’intérieur le système est pourri car ils avaient introduit le système de bergague, la corruption à la moelle, …rien donc ne marche. Mais l’extérieur ,oui, car une monarchie constitutionnelle ,parlementaire ,première république marocaine ,le jeu se diffère énormément car il faut commencer à réformer les institutions de l’État une chose qui n’est pas possible avec un système monarchique.comme dit plus haut ,les propagandistes sont comme des joueurs professionnels , ils peuvent échouer, mais pour eux ce n’est qu’une partie remise et s’améliorent avec le temps; ils s’en foutent complètement combien de victimes avait fait leur système de propagande ou combien les gens souffrent ,oui, ces percepteurs de propagande d’État et les propagandistes sont des psychopathes notoires. Ils ne sont intéressés ni par la démocratie ni par les droits de l’Homme…leur seul objectif, est la destruction de tout un peuple . Ce sont eux qui disent souvent que par exemple le Maroc est bon mais sans ses habitants. Ce sont des conservateurs d’un autre temps ,des tortionnaires qui exercent leurs tyrannies ,de loin ,plus sûr et, croient être à l’abri.

Il y a plusieurs remèdes aux propagandes . Sur un exemple , à l’époque de la colonisation française au Maroc , le caïd Glaoui utilisait une méthode radicale , car la propagande est vraiment propagande quand elle se répand dans le milieu visé par les percepteurs de la propagande, il s’asseyait sur une chaise dans sa ferme et observe qui peut passer à côté de sa clôture extérieure et, s’il remarque qu’il y a un bédouin qui ose passer ,il lui envoie ses agents,dits à l’époque Makhzen, pour arrêter le bédouin et le ramener à lui , après lui avoir posé la question ,bête et méchante:pourquoi il passe le long de sa clôture , à cette question qui laisse n’importe qui ,stupéfait et découle de cette question, un certain comportement bizarre, du bédouin en particulier ,là ,le caïd Glaoui ordonne ses agents de lui frapper avec des battons taillés à cet effet , ensuite , le caïd lui dit de ne plus passer par là et de transmettre à ces amis le message avec pour preuve les coups que le bédouin a reçu. Cette méthode est dictée par le colonisateur français qui faisait souffrir les marocains sur un aboiement de son chien , il lui dit » si le chien aboie c’est que vous êtes méchant ,anti colonialisme… »et oui, n’importe quoi!!parfaitement radicale, mais il avait le mérite de soigner le mal à sa juste valeur,à sa racine; du moment la victime est illettré et ignorant donc toute discussion pour le raisonner est vouée à l’échec . Cette propagande est blanche puisque la source est connue mais elle est aussi grise et incolore car cette propagande fait fonctionner d’autres extensions et dont le sens est d’État vers le peuple. Et puis ,les tenants de ce genre de propagande sont des gens qui voulaient tout simplement, un enrichissement personnel. L’opération inverse, du peuple vers les sommets d’État, sous certaines conditions, s’est produite , toujours au Maroc, par les propagandes des caïds et cette propagande avait trouvé un remède aussi radical , car les victimes n’oublient jamais et attendent passionnément de rendre l’ascenseur et c’était le cas avec un autre caïd du nom Albaghdadi qui au moment de changement de carte politique et donc l’ancien protecteur avait plié bagage car c’est le passage du colonialisme à l’indépendance et par voie de conséquence, le nouveau protecteur est le roi et, au moment où tous les caïds venaient lui faire l’allégeance et devant une masse populaire,cette dernière avait jetée de l’essence sur le caïd Albaghdadi et lui a allumé le feu et personne ne pouvait rien encore moins le palais royal fraîchement débarqué qui avait peur pour lui et ni les assistants n’ont pu le sauver et, la masse populaire qui avait été torturée des années par le caïd Albaghdadi ,tapée sur le tambour marocain » البندير »en chantant  »واه يالبغدادي شفتي المند ما شفتي هدي  »oh Albaghdadi tu avais vu ton salaire versé par le colonisateur ,pour que tu nous torturais, mais tu n’avais pas prévu ce feu  » À vrai dire ,tous les propagandistes étaient convaincus de ce sort et, avaient prévenu tout cela ,des années auparavant et se sont fuis à l’étranger,en France en particulier. Pour ainsi dire , ce genre de remède avait servi par la suite ,jusqu’aux événements de Rif de 1958 car cette fois-ci ,le nouveau pouvoir avait utilisé les différentes propagandes du colonisateur et français et espagnole et blanche et grise et glauque et incolore et toujours vers le peuple, Et là ,le Maroc est à nouveau colonisé par les marocains eux-mêmes et que Hassan II ,encore prince et roi par la suite ,disait, tout le temps aux officiers militaires marocains de l’époque, qu’il est prêt à partager ce Maroc avec eux ,pour ne pas subir un coup d’État militaire et donc il avait peur d’une première république marocaine lui et tout son entourage et aussi les percepteurs de la propagande d’État.

Le remède,de prime à bord, donc ,de la propagande dépend d’abord de savoir qu’il s’agit d’une propagande . Et donc la diffusion d’une idée plus caractéristique au groupe ou à l’individu et que cette propagande émane de l’État . C’est simple ,mais en même temps, c’est très difficile à établir la vérité qu’il s’agit ,effectivement,d’une propagande. Le temps aussi est une dimension à ne pas négligé qui est fonction de l’environnement ,de l’époque ,du système politique en place , de la valeur industrielle ou de service de la propagande quand il s’agit d’une propagande économique pour favoriser un objet ou un comportement ou de bannir l’autre produit…à partir de cet instant il faut en général ,un état major pour commencer à étudier la riposte et cela suppose des hommes et des femmes et du material en abondance ,comme Internet …pour organiser une réponse qui devrait être disproportionnée …en effet ,il s’agit d’un travail de groupe et surtout d’un travail de laboratoire.

Quand le propagandiste met en exergue une propagande et il ne donne pas suite à son travail d’acharnement ,c’est que l’État n’est pas parti pris, car l’État n’oublie pas et s’acharne sur les victimes de sa propagande ; quand Hitler avait débuté sa fonction de chancelier , l’idée était déjà existante ,au moins depuis 1924 avec son livre mein kampf , sa fonction a fait venir ,tous les propagandistes et la propagande par exemple,anti communistes,anti Roms ,anti juifs…et non anti arabe,était mis en exécution par le gouvernement de Hitler car il donnait les moyens de sa propagande et celle-ci dure le temps des percepteurs et des propagandistes ,ici c’était 1945 ,mais sinon ,il aurait continuer. Par exemple , quand Sarkozy attaquait Devillepin ,car le fond du problème ne méritait pas cet acharnement mais plutôt pour faire de l’ombre sur un opposant politique qui avait plus de chance à décrocher l’Élysée et quand Sarkozy ne pouvait plus rien et il savait c’est Hollande qui occupera l’Élysée ,il a lâché le morceau Devillepin, sa prise… ,mais il n’avait pas pardonner car les propagandistes ne savait pas ce que c’est le pardon . Donc il s’agit d’un effort durable pour atteindre et continuer à atteindre les objectifs.

La non information est aussi une désinformation. La non orientation de l’État est aussi une désinformation . Le non respect des droits de l’homme est aussi une désinformation. L’ignorance de l’État est aussi une désinformation. Donc l’État utilise tous les subterfuges pour mettre à jour ou pour exécuter ses propres propagandes. Quand la télévision de l’État et même les privées fonctionnent sur une matrice : le foot ,la musique, les films et les téléfilms et les séries télévises qui ont une teinte négative comme les nostalgies à persévérer ,à regarder le rétroviseur ou seulement les côtés négatifs dans le sens il n’y a pas de perspective d’avenir ,tout est clos et, le regard est vers le passé …en d’autres termes ,la propagande de l’État a pour tâche de rendre les téléspectateurs ou auditeurs ou …comme des simples robot décervelés ,des cobayes qui ne voient que leur cocon ,les citoyens sont invités à ne pas penser ,tout simplement. Donc ce genre de propagande d’État sert les intérêts du régime en place ,une clique qui est au sommet de l’État et préserve et améliore leur quotidien ,leur richesse . Cette propagande veille coûte que coûte à ce que les citoyens restent préoccuper des choses futiles et de désaccord entre citoyens au point de créer un système de bergague qui n’arrête pas de piéger les gens, qui veut dire de détourner, quotidiennement et tous les jours leurs intentions afin qu’aucune idée sur le changement de régime ne prend racine.

Mais la propagande n’est pas toujours négative;la religion à ses début n’était que de simple propagande qui montre à l’occasion que la propagande ne date pas de la première guerre mondiale ou avec Hitler et Goebbels. Et puis cette propagande religieuse a donné naissance à une doctrine ,à un mode de fonctionnement sain pour tous les gens qui épousent cette religion;l’Islam par exemple. Il faut remarquer que les gens qui se sont adhérés à l’Islam ,il y a plus de 14 siècles ont trouvé bénéfique cette voie religieuse au point que les gens de Médine qui baignaient à l’époque dans un summum de critique ,de littérature arabe …ces arabes n’accordaient même pas de remerciement et avec Mahomet c’est tout le contraire,dans leur chanson disait que le remerciement nous est obligatoire ;car il s’agit d’imposer à leur conscience ,leur hauteur psychologique , leur courtoisie qui doit être méritée …ils chantaient  » وجب الشكر علينا…ياخير داع »donc nous remercions ,comme obligation sur le soi-même le meilleur propagandiste Mahomet. Évidement ,ici il s’agit d’une propagande positive et puis cette propagande lu a été dicté par Dieu et par l’intermédiaire de l’ange Gabriel , donc une vérité préconçue qui s’avère juste et meilleure de ces apprentis propagandistes…néanmoins, les esprits critiques détectent des contradictions dont par exemple, Dieu de Mahomet a écrit le destin de tout le monde , tous les comportements ,les pensées humaines,…sont préétablis et écrits par Dieu et d’un autre côté ,le Dieu de Mahomet qui est aussi le même Dieu , dit qu’ il avait donné des degrés de liberté à chacun pour peser le pour et le contre et de suivre Dieu de Mahomet de son propre grès , alors,les esprits critiques disent qu’il existe une contradiction ,si le destin est écrit et l’Homme ne fait qu’ exécuter son destin comment donc , peut-il avoir des degrés de liberté de se dévier d’un destin à supposer bon ou mauvais ? Et puis , dans des anecdotes religieuses, Dieu a ses hommes sur terre qui exécutent les tâches de Dieu ,comment cela fait-il puisque Dieu est omniprésent et partout et en tout le temps , de tuer à sang froid un hors la loi à l’époque de Moïse, les esprits critiques disent que , Dieu ferait mieux de l’orienter vers le bon chemin et l’exemple est mieux conçu pour tous les observateurs. Donc , il faut lire que la propagande de la religion musulmane n’était pas négative , dans son ensemble,mais organise toute une société au delà de la société arabe et puis il faut préciser ou faire une démonstration par l’absurde si cette propagande était négative ,tous ces pays conquis par l’Islam ont des penseurs, des intellectuels qui auraient trouvé les failles et la négativité de cette propagande qui mènerait à un rejet ,tôt ou tard et automatique de l’Islam. Donc la propagande a deux facettes celle des percepteurs de la propagande et l’autre facette celle des gens ,du public vers qui cette propagande est dirigée et si les deux facettes font une seule pièce alors si c’est le cas,la propagande a réussi son pari. Aujourd’hui encore, les effets de la propagande pour la religion musulmane se fait tous les jours ; des milliers d’adhérents à la différence du christianisme ou du Bouda ou encore le judaïsme qui n’avait pas trouvé des nouveaux adhérents pour défendre Jérusalem .

La propagande prend forme si elle est étayée par des preuves tangibles ,vérifiables en tout le temps est quelque soit l’espace ou l’individu ou le groupe qui expérimente cette propagande. Et de là, émane la contre propagande qui cette dernière obligée de se mettre à jour. Par exemple ,en Islam ,il y a le Ramadan qui veut dire entre autres, de ne pas manger du levé du soleil jusqu’au couché du soleil et pour ceux qui vivent dont le soleil se couche à minuit et se lève une heure plus tard ,donc dans ce cas l’Islam n’est pas universel et pour remédier à ce problème les penseurs musulmans travaillent aujourd’hui encore sur le levé et le couché du soleil valable pour toute une région ,ou pour le monde entier par exemple de l’Arabie Saoudite. Ou dit autrement les dogmes de l’Islam et donc de cette propagande qui est celle de l’État doit subir des changements fonctions de l’époque pour que la propagande d’Islam puisse continuer à servir des citoyens des États et donc l’État restera le seul Maître de cette propagande afin de gérer au mieux cette institution.

Ce qui nous permet de dire que la propagande d’État peut gérer les autres États .Comme la définition même de l’État contient dans sa composition le peuple qui veut dire des citoyens ,jeunes ou moins jeunes et l’État devrait tenir compte des agitations de ces propres citoyens. C’est pour cette raison , à l’époque communiste ,beaucoup de pays ont fait interdire les livres et les préceptes du communisme à pénétrer le pays car ils avaient peur que le peuple soit influencé et les systèmes politiques sur place sont donc menacés …par exemple la propagande américaine est le hamburger ,la vie facile sans faire des soucis pour trouver un job qui vous donne un pouvoir d’achat et la personne peut vivre en fonction des prix de consommation et tout le monde peut remplir son panier alimentaire,acheter de la technologie…or c’est faux car le nombre de chômeurs est aussi élevé car comme les européens dans leurs statistiques l’État et les services affilés ne comptent ni les seniors, ni les handicapés,ni les non diplômés,ni ceux qui ont un diplôme non fonction du marché de l’emploi, ni les femmes enceintes,ni les prostituées, ni…et la propagande trouve un excellent élan car l’État donne des preuves sur la véracité de leur propagande « I want you » avec cette publicité qui fait le bourrage du crane et ,les immigrés ne se rendent compte qu’une fois sur place . Mais cette propagande touche tous les jeunes du monde entier et chez eux ,dans leur pays d’origine ,à travers les masse médias. Et il existerait toujours les percepteurs de cette propagande ,car l’État américain comme les 28 États européens ont besoin de cette masse d’immigré dans des secteurs pénibles telle la construction ou… À supposer ,ces États ont pu trouver d’autres moyens pour combler leurs vides et de trouver qui s’occuperaient de ces boulots sensibles;par exemple le robot ou …la restriction donc,d’entrée dans leur pays serait effective et total; car aujourd’hui ce sont ces États qui laissent leurs systèmes d’entrée faibles et en contre partie des milliard d’euros s’investissent dans ces systèmes ,en Europe il y a ,entre autres, frontex …l’argent est du contribuable européen et de l’argent des États dictatoriaux qui payent pour ne pas soulever la masse populaire contre leur régime dictatorial. Un paradoxe!!! Et la propagande de l’Islam est l’opération inverse qui pénètre ces États dits démocratiques;leurs citoyens se convertissent de plus en plus vers l’Islam et donc l’hégémonie des États se trouve donc équilibrée sauf les frontières restent toujours fermées et des deux côtés;l’un explicite qui exigent un visas et l’autre implicite qu’une fois à l’intérieur de leur pays dictatorial, l’État ,à travers son système de bergague et surtout dans les 23 pays arabes ,encercle le touriste par des bergagues qui dérangeront sa tranquillité avec des spy caméra dans les hôtels , les maisons à louer , …à faire des fiches sur les touristes pour l’attaquer implicitement …jusqu’à ce que le touriste s’en va car pour l’État qui ne fait,soit disant, que de se défendre craint la propagande en forme de scie qui a pour sens des citoyens des autres États à attaquer l’État Maroc et peu avoir deux directions et horizontale sur les citoyens marocains ou verticale sur l’État Maroc ,cette propagande fait peur à tous les États du monde et surtout dans les 23 pays arabes d’où leur condamnation unanime des ONG…; par exemple au Maroc ce genre d’habitude mal saine est monnaye courante y compris chez les marocains de souche qui vivent depuis toujours au Maroc, car le pouvoir en place veut saisir l’eau à l’état liquide dans leurs mains ! C’est leur politique pour garder une mainmise sur les richesses du pays au détriment des citoyens ,par million ,en général. Ces États par leurs propagandes espèrent un résultat à ce que tous les citoyens se contenteront de peu octroyé par l’État;pas de pouvoir d’achats; pas de sécurité sociale, pas de salaire fonction de la vie(il est souvent de 3fois à 4 fois moins )…et dans tout cela ,le meilleur citoyen chez eux est celui qui dit tout haut; »oh mon seigneur est généreux » . Le pire est que les percepteurs de propagande comme les propagandistes qui sont sur le terrain sont conscients de cette réalité économique et qui engendre des situations sociétales catastrophiques.

L’amalgame et le dilemme et d’autres sont les moyens avec lesquels le propagandiste fait tourner la tête des pauvres citoyens et qui sont à plus de 98% de la population totale. Car d’un autre côté ,les citoyens sont privés de beaucoup de leur droit et pour combler ces lacunes le pouvoir en place utilise cette propagande qui consiste à rendre les citoyens plus méfiants ,prudents et que chacun se méfie de l’autre ,cette méthode ne permet aucun rassemblement ou de poursuite judiciaire contre l’État ou quoique se soit qui exige d’abord une union des forces et donc cette méthode était et toujours utilisée par le pouvoir en place dans les 23 pays arabes et en particulier au Maroc depuis 1912 ,l’année où le colonisateur français avait mis les pieds sur le sol marocain car il établissait sa propre propagande et s’est donné les moyens;par exemple pour unir les deux Maroc , celui du Makhzen et celui du Siba(terre des troubles) ,le colonisateur français désigné les chefs de mafia qui régnaient dans les terres de Siba comme des caïds et ayant un équivalent du grade de commandant dans l’armée française et ils disposaient donc d’une force de l’ordre sous l’ordre du briguant et les exemples sont nombreux , caïd Glaoui en était un et avait pris ses fonctions il y a cent ans maintenant ,donc pendant la première guerre mondiale et juste après ,le système de propagande du colonisateur français avait pris racine et l’ordre politique était donc établi et le colonisateur français avait travaillé avec cette propagande qui consistait à diviser pour régner jusqu’au protocole berbère qui voulait séparer les berbères des arabes et même jusqu’à chasser la famille royale en 1953 et de trouver un remplaçant de la famille royale, au lieu d’établir une première république marocaine; car Mohamed V devenait trop encombrant au point qu’Eric Lebon ,gouverneur général du Maroc, disait sa fameuse phrase ,en 1949 :« que Mohamed V se soumet ou se démet » . qui veut dire la propagande a beaucoup d’écailles et la propagande peut prendre plusieurs tournures . Mais ,la France ne voulait pas de république marocaine démocratique par crainte d’avoir plusieurs leaders d’État à convaincre du bien fondé de leur colonisation. Néanmoins , la France ,par la suite était toujours pour une première république marocaine et tous les présidents qui se sont succédés à l’Élysée, d’une manière ou autre, était pour; le président Mitterrand en 1981, avait voulu découdre avec un système royaliste à la marocaine ,l’affaire du général Dlimi ,en dit long ou encore le général De Gaulle en 1965 sur l’affaire Ben Barka… Mais il faut rappeler que toute propagande dépend de ceux qui la font circuler sur le terrain ,aujourd’hui se sont les bergagues ,en ce qui concerne le Maroc et donc, ce que disait Hitler sur les propagandistes des pays conquis qui sont les plus mauvais citoyens car ils appliquaient la propagande de Hitler pour envahir leur propre pays (Pologne, Tchécoslovaquie de l’époque , la France…) car d’un autre côté ,ces propagandistes sont issus du peuple et subissent ce que le peuple ,en entier, subit de la part du pouvoir en place qui utilisent d’autres bergagues des autres États;par exemple le Maroc ,selon les dires,utilise ,encore aujourd’hui des bergagues français, suisses…car il s’agit d’un travail comme un autre et pour les étrangers , ils sont très rémunérés par rapport aux bergagues marocains ,pour x et y et z raisons . Pour les connaître il suffit de s’apercevoir leur délation auprès des services de police et mot pour mot de ce que dit la victime …et d’un troisième côté le bergague marocain qui a failli à son devoir ,par exemple au situation du Rif marocain et dans les autres régions du Maroc ,car aussi selon les dires populaires,c’est qu’il existe encore chez eux des nerfs de nationalisme et qui espère un changement de système vers une première république marocaine ,pour gagner son salaire honnêtement et donc ils sont pour la multiplication des industries, des services…et si vous faites une enquête ,vous apercevez que plus de 90% ne sont pas fait pour un travail de bergague.

La propagande est implicite et explicite à la fois. Le côté implicite est ce que l’ennemi de l’État ou tout simplement la victime ne se rendra pas compte ,tout de moins aux premiers instants. Ensuite, s’il s’agit d’un adversaire qui est aussi un État , les choses commencent à se compliquer ,dans la mesure où l’adversaire prépare sa défense et attaque en même temps. Ceci me permet de dire que la propagande a quatre voies : soit la propagande est horizontale ,soit verticale, soit en forme de scie, soit oblique. Je m’explique pour une propagande horizontale est celle qui se dirige vers un adversaire de même taille par exemple d’État à État . La propagande verticale celle qui se dirige du summum de l’État vers des individus (dissident politique, intellectuel, journaliste d’investigation…). La propagande en forme de scie est celle qui se dirige de l’État vers les individus et les groupes d’un autre État( les défenseurs d’un objet politique par exemple,sur les frontières ,les zones de  »no man’s land » , ou les questions ethniques les berbères de Tizi-ouzou qui défendent et soutiennent les rifains du Maroc…). Et enfin ,dont on peut ajouter d’autres, la propagande oblique qui se dirige des individus aux États. Mais la pire de toutes ces propagande est celle utilisée par l’État implicitement et sous forme d’individu à individu ou de groupe à individu;cette propagande est utilisée en particulier au Maroc afin d’éliminer tout défenseur et toute personne qui attaque l’État ou présumer être ; la société ressemble à ce corps qui possède plusieurs agents pour le défendre et tout intrus est vite cerné et détruit si ce n’est expulsé. Donc détruit s’il est marocain , expulsé s’il est étranger. Donc ce corps d’État ne connaît pas les intrus mais c’est l’État à travers ses agents qui désigne l’intrus ,le reste est un jeu d’enfant car toute la société fait son travail de destruction psychologique et ensuite physique ou suit la méthode de l’expulsion . Le corps sociétal est parfaitement soudé de police ,de justice, de commerçants…donc la propagande de l’État fonctionne à merveille ,puisqu’à chaque fois, il est difficile pour un esprit léger , un illettré …de faire la liaison entre les faits et la propagande de l’État. Le citoyen est condamné à ne rien révéler ou faire des délations à la victime pour deux raisons:la première raison l’illettrisme des citoyens;les gens ont peur pour eux et pour leur famille à ce que les effets de cette propagande passe à eux et la deuxième raison est la peur d’être expulsés dans leur patelin;par exemple ,les soussis ont peur d’un retour à leur terre mère qui est la région de Souss là où, il n’ y a ni agriculture ,ni infrastructures, ni même de se protéger d’un soleil de plomb et l’eau est très rare…donc pour se faire petit devant l’État et que l’État ne procède pas à cette expulsion de masse vers leur région , les soussis comme les touarègues et les atlassis, font du zèle et se montrent plus efficace à faire circuler toutes les propagandes de l’État car après tout ,ils se sentent ou encore l’État leur a donné ce sentiment qu’ils sont des simples immigrés de l’intérieur et donc , ce sont eux qui trouveront des conneries à faire aux victimes dont l’État veut se débarrasser de ses dissidents ou …et se sont ces berbères qui suggèrent la propagande à l’État et sont donc contenu chez les percepteurs de propagande qui sont des psychopathes de juifs entre autres. Comme dit plus haut ,ce monde des idiots , des cons notoires, des non intellectuels, des gens qui vivent dans l’ombre des autres ,qui ne sont pas,éventuellement ,des nationalistes ou des défenseurs de l’État de droit …ces gens qui torturent les autres citoyens arabes jouent comme des enfants de chœurs au sein de la propagande de l’État en se servant de la protection d’un État dictatorial comme contre partie, pour ne pas être dans la situation des juifs en Allemagne ,de la seconde guerre mondiale…

Il faut remarquer une chose importante chez les propagandistes c’est qu’ils sont les premiers à défendre la victime si celui qui est à côté de lui ,lui est inconnu. C’est comme un jeu du chat qui se régale de la souris ; toutes les voies de secours de la victime sont closes et tout degré de liberté est donné ,à compte goutte , l’État qui orchestre ce jeu et que les percepteurs de la propagande de l’État tiennent compte pour réussir leur propagande qui est la destruction de la cellule sociale et de garder et sauver la dictature et, comme dit plus haut,se sont eux mêmes qui se révoltent contre l’État et exigent un État de droit,par le biais des ONG , …Faut-il poser la question fondamentale du pourquoi? La raison qui apparaît plus plausible, est que l’État dictatorial commence de l’extérieur de l’État , par exemple pour le Maroc c’est à Paris, à New-York ,à Jérusalem…pour que l’influx passe vers le palais royal et en parallèle dans toutes les sections qui ont un lien direct et dont la propagande suit un itinéraire classique avec ou sans l’approbation du Makhzen ,finalement se sont ces succursales d’où vient la dictature au Maroc et le palais n’a qu’à exécuter les ordres ou se démet comme en 1953, par voie de conséquence le palais royal devient un élève assidu pour qu’il fasse évoluer et progresser sa richesse et ses prestiges ,après tout ,les candidats parmi les esprits faibles marocains sont légions!

Donc la propagande précède la politique d’État. Et c’est à partir de tout ce qui est image de la propagande que la politique d’État fait son chemin. Les images ,les photos, les vidéos, les articles, les livres tel mein kampf de Hitler, des réseaux sociaux …se scindent et se fusionnent pour donner un look , une apparence , une image politique démocratique ou dictatorial à un pays , … et il faut toujours garder à l’esprit que les percepteurs de la propagande de l’État font très attentions des voix critiques qui sont celles des dissidents politiques ,des intellectuels , des journalistes d’investigation…dans les pays dictatoriaux ,c’est une chasse aux sorcières: interdiction de publier;une interdiction implicite car l’État ou plus exactement , le régime est le vrai État ,fait diffuser une propagande sous forme de message à tous les éditeurs de rejeter les écrits des DIJ(dissidents politiques, intellectuels et journalistes d’investigations) car l’État se croit malin!!! ou explicite par voie des interdictions solennelles avec un zeste de démocratie qui consiste à utiliser le droit mais si vous prêtez attention ,il n’existe aucune relation entre se pseudo droit qui doit subir des changements et le fait sur le terrain par exemple des vices de procédures ou tout simplement des interrogatoires interminables sur tous les côtés des DIJ ; par exemple, pour le Maroc,Zefzafi a été interrogé sur les manifestations , l’argent, …alors que son seul chef d’accusation était d’avoir troublé le discours de l’imam dans une mosquée , il s’agit d’un exemple de propagande de l’État qui a pour base de faire peur à tous les citoyens et comme tout le monde a quelque chose à cacher qui peut être n’importe quoi: avoir ,par exemple,une deuxième femme non déclarée et avec des enfants à charges…personne n’ose donc,affronter cet État gourou . Donc la propagande chez les États dictatoriaux est une obstination sur une chose ou sur même une partie de l’individu et, qu’importe la chose soit réellement vraie ou fausse l’important c’est que les gens croient . Et chez les pays démocratiques ou dits démocratiques ,les DIJ sont très surveillés par le système ,par exemple Noam Chomsky aux USA et d’autres en Europe ,sous une certaine forme Marine Lepen en France …se sont des gens qui montrent les failles du système dit démocratique ; il est vrai 90% de ce qu’ils disent est juste pourquoi donc ne pas les écouter et de corriger le système. En réponse ,le système est comme un château de carte, si vous touchez à une carte tout peut s’effondre.

Sur cette propagande qui sévit au Maroc, par exemple mais aussi ,dans d’autres pays arabes ,sont aussi porteur de la même propagande d’État ,le Maroc est donc considéré ,internationalement comme un pays très dangereux ,au même titre que la Thaïlande classé parmi les 20 pays les plus dangereux, officieusement. Car il faut expliquer que cette propagande de l’État est une destruction du corps sociétal ; à commencer par les spycaméra chez toute personne suspectée qui veut dire il faut être un con et ne pas penser ou réfléchir …pour que vous ne soyez pas suivi par leurs spycaméras , de deux, personne ne vous vend l’appareil de détecteur de spycaméra ,de trois une fiche est établie sur la personne par les commerçants ,les badauds qui font partis de la police ,par vos réactions vis-à-vis d’une chose provoquée…cette méthode enfantine est d’un esprit non évolutif et à la différence, les enfants évoluent dans le temps, comprennent parfaitement ce que font les grands enfants mariée ,propriétaires , des enfants à charges…cette propagande est grise mais aussi incolore, invisible à l’œil nu et verticale et horizontale à la fois et dont le sens est toujours vers le peuple.Ce résumé qui est loin d’être exhaustif ,les propagandistes au Maroc ciblent et frappent la victime ,seule la chance ou dieu peut les sauver; ils utilisent des poisons et administrés par les amis comme le cas Yasser Arafat et dire ensuite que se sont des propagandistes, des psychopathes juif , il n’ y a qu’un pas mais les soussis utilisent aussi cette méthode , les touarègues…donc le Maroc est un pays très dangereux et déjà pour lui même d’où l’idée qui fait longtemps son chemin est un coup d’État militaire ou encore se qui se passe au Rif ,l’objectif premier n’est pas des revendications simples mais de changer le système vers une première république marocaine pour voir enfin qui sont les responsable au nom de la démocratie ,même l’autonomie du Rif ne peut avoir cette tranquillité et encore moins la décentralisation ou tout autre formes fédération ou confédération , mais par contre au sein d’une première république marocaine tout devient discutable. Les rifains comme les autres régions du monde savent pertinemment que la propagande de l’État marocain date depuis 1912 ,depuis le colonisateur français et cette propagande aiguë ne peut être démantelée qu’avec un changement de régime ,car cette propagande est taillée sur mesure et par les français et par les espagnoles . Certes un changement de régime vers une monarchie parlementaire ou carrément une première république marocaine donnerait naissance à une autre propagande donc un peuple qui se sentirait plus libre , pas de bergague , vers beaucoup d’industries…et dont la propagande serait dirigés vers l’État et rien d’autre que l’État.

La propagande de l’État a aussi pour fondement de jeter les bases pour une nouvelle propagande qui donnerait naissance à un autre système politique. Par exemple ce qui se passe au Maroc dans le rif montre qu’il existe une lecture en air d’une nouvelle propagande qui peut être résumer par la chanson d’Oum kalthoum  »وما نيل المطالب بالتمني ولكن تؤخذ الدنيا غلابا » car le Makhzen avait contré à 3 reprises les révoltes de Rif avec l’aide du colonisateur car ce dernier avec le maréchal Pétain en 1926 ,avait à défendre les intérêts de la France et sans ces intérêts la France ne serait jamais intervenue contre l’avis de la société des nations et avec l’utilisation des armes chimiques interdites déjà en 1921 ,déjà à l’époque. Avec l’aide d’une partie de l’armée marocaine sous la direction du commandant Oufkir(en 1958) car ces militaires voulait rendre raison au prince de l’époque(Hassan II) qu’il avait tord de se comporter ainsi et de se rendre à l’évidence pour une première république marocaine et donc par voie de conséquence ,rendre ,déjà, le Maroc un État démocratique et il n’avait trouvé acte à leur projet qu’en faisant une tentative de coup d’État militaire en 1963, 1971, 1972, 1975, 1982…et ce n’est pas fini, que si l’armée réussisse leur coup d’État militaire ,comme disait le général ElKathani  » ce n’est qu’une question de temps »car l’armée surveille de très près les effets des propagandes d’État jetée dans la société marocaine et que les marocains sont de plus en plus paralysés et passent de la pauvreté à la misère et ils n’ont plus les moyens pour vivre correctement ,beaucoup ne font plus Ramadan car il n’ y a plus rien à mettre sous la dent …Et par la police en 1984 . donc le Makhzen s’arme toujours des autres forces et les rejette par la suite ,cette fois tout le monde est averti des méfaits de la propagande de cet qui n’est rien d’autre que le Makhzen qui est le vrai État . C’est une raison de penser que les précepteurs de la propagande de l’État marocain sont entrain de passer d’un système à un autre ,vers une monarchie parlementaire mais l’armée a les moyens d’établir une première république marocaine par un coup d’État militaire ou un semblant si les percepteurs en décident ,les contacts avec les officiers marocains des chefs de bataillon ou de régiments seraient ou est déjà ,à l’ordre du jour,en théorie qui impose tout changement de l’armée se fait de la part des bataillons et des régiments, en Egypte ou en Algérie ou ailleurs ; se sont eux qui ont cette force de faire bouger l’armée, au Maroc comme ailleurs, y compris dans les pays dits démocratiques en France ,en 1958 , avec le général De Gaulle craignait par toute uns classe politique de l’époque et dont Mitterrand encore un simple député écrivait  » le coup d’État permanent » et qu’il avait abusé de la constitution de la cinquième république ,par la suite . Donc la nouvelle propagande est ce qui existe avec la mouvance de Rif qui donnerait une nouvelle forme politique au Maroc, il y a un seul bémol, est que les grandes villes ,les autres régions ne sont pas encore motivées, suffisamment, comme les rifains ,pourquoi donc ?! Les propagandistes qui travaillent le système politique marocain sont prêts et avec prudence, à établir une première république marocaine mais pour eux la question qui s’impose ,à quel prix ? Et personne n’est capable de donner une réponse claire ,n’empêche la propagande de l’État, d’une façon générale ,a ses limites et peut se tourner contre l’État par un changement radical ou partiel,c’est pour cette raison que l’État doit discuter sa propre propagande et ensuite de discuter la monarchie parlementaire ou république marocaine comme système politique qui en découle.

Pour l’instant il y a un changement qui s’opère en air , il suffit qu’un vent souffle dans les autres régions pour dire les percepteurs de la propagande d’État ,au Maroc , veulent changer la donne. La propagande,ici, est glauque et incolore qui laisse penser qu’une autre propagande est à supposer ,suite aux événements, cette propagande est verticale d’apparence mais ,à vrai dire est horizontale car cette propagande se trait d’État aux États.

La propagande est un monde obscure . Abstraction faite sur toutes les manifestations explicites comme : images, photos ,livres , films, les réseaux sociaux …car tout cela ,n’est que ce qu’on voit de l’Iceberg alors sa face cachée ,il y a du tout , des chefs d’État et de gouvernements, des patrons des grosses entreprises d’États et privées, les hauts fonctionnaires de l’État, …ce sont ces personnages qui décident de la propagande de l’État à suivre et orientent les percepteurs de la propagande y compris pour un changement de régime ou de système politique du pays. La propagande est celle de l’État , qui est constituée des non dits et des orientations majeures dans la politique de l’État. Il faut faire la remarque que tous les États du monde ont leur propre propagande ,pour la survie entre autres, de leur propre État, dit autrement, c’est le microbe nécessaire. Et il y va sans dire de cette propagande d’État qui engendre le terrorisme d’État , car ce dernier ,sert aussi ,les intérêts de l’État et selon leur importance ,USA, les 28 États européens. Et pourtant , il y a de l’horreur qui est rejeté par tout le monde et donc l’utilisation de l’amalgame et du dilemme est une chose fréquente chez les pays dits démocratiques et encore plus chez les pays dits du tiers monde ou en voie de développement ,tel Qatar,Arabie Saoudite ou encore le Maroc. Dans ce dernier pays c’est le Makhzen , selon les observateur de la scène politique marocaine,qui organise les manifestations anti Makhzen et pour preuve aucune satisfaction pour les manifestants car toute réponse positive à l’égard des manifestants est un pas de plus vers une première république marocaine . Et pour être juste, les manifestants n’ont pas la suite dans les idées comme cela se passe dans toutes les révolutions en France ou ailleurs sinon , le passage à l’affrontement avec la force de l’ordre ou la distribution des armes serait confirmé leur intention première de demander et d’exiger une réponse de l’État et pour parapher, la révolution bouffe ,souvent ses enfants. Et tout cela les percepteurs de la propagande au Maroc le savent et c’est pour cette raison, entre autres, l’État fait des manifestations un point convivial, une promenade du Dimanche et le professionnel du Dimanche. Donc la propagande fait en sorte de vérifier la validité de l’État auprès des puissances mais aussi ,de tester la rue . L’État éloigne tout dérapage et l’État se permet toutes ses dérives . Donc la propagande implicite ne peut être détecter que par les faits, les actions, le comportement sociétal…qui donne la valeur et l’intensité de la propagande d’ État ,dit autrement ,ce que l’État veut faire avaler au peuple . Quand , l’État parle de ses infrastructures ou de la distribution des paquets d’alimentation pour Ramadan ,ou des mesures moins coercitives sur l’immigration ou autres ,l’État dans ce cas de figure fait sa propagande de progressiste et l’État n’oublie personne surtout pas les pauvres et les misérables . Mais quand l’État par ses intermédiaires place des spycaméras chez les citoyens ordinaires et surtout chez les DIJ ,alors la propagande de l’État s’étale chez les citoyens et son message est justement la peur ,plus, d’autres choses psychologiques . Dit autrement ,moi l’État qui équivaut à dire moi la peur ou la crainte ,moi la souffrance…il faut avoir peur de moi sinon ,je vous avale et la preuve est toujours présentable sous forme d’injustice que tout le monde craint pour sa personne. Même le comportement que devrait empreinter beaucoup de citoyens;par exemple , de tenir compte des pauvres et de les distraire et si le pauvre vous vole ,il faut le laisser faire car il n’a rien et me dirai-je où est l’État qui dresse les uns contres les autres et de ne pas avoir de sécurité sociale ou ne serait-ce qu’un filet de sécurité pour les pauvres de les sauver de la faim et de la soif et de la rue ou le désert pour dormir…,par exemple au Maroc ,où se trouve la richesse et la vente du pétrole, gaz, phosphate, les minéraux découverts, la vente de toute sorte de poissons pour que le citoyen pauvre est orienté par l’État à attaquer les honnêtes citoyens qui ont gagné ce qu’ils ont par la sueur de leur front , par les guerres auxquelles ils avaient participé ,l’arme à la main… Et dire que les percepteurs de la propagande d’État marocain comme pour les 23 pays arabes ,épargnent la classe dirigeante qui sont,selon la majorité des observateurs ,ou pour une bonne part, des voleurs en plein jour et orientent la colère des pauvres citoyens,qui sont passés à la misère et, en douceur, vers l’autre partie du peuple afin de tout détruire et seule la bande au pouvoir ou pro pouvoir échappe de ce carnage…Non, les propagandistes ont négligé l’armée qui observe ,tout cela et, reviendront aux galops,un jour ou l’autre et l’armée n’oubliera jamais les anciens et o ! combien, ils sont négligés et torturés à petit feu ,eux et leur famille ,par cette bande de bergagues aux services du Makhzen ,de près ou de loin,car ,l’armée marocaine a la suite dans les idées: avant la tentative de coup d’État militaire de Skhirat en 1971,il y avait 1963 et après 1971, la tentative du coup d’État militaire du général Oufkir en 1972 et les différentes tentatives d’après , l’armée donc doit réussir pour débarrasser le Maroc de cette propagande qui sévit au Maroc depuis 1912, si ce n’est depuis l’indépendance en 1955 et de se débarrasser d’une bande qui ne cesse de sucer le sang des honnêtes citoyens en bien et en psychologie… Et dont le remède ne peut être que la réaction du mangouste contre le serpent qui n’est rien d’autre que l’État ,au Maroc c’est le Makhzen. Et donc la frappe de l’État est loin d’être négligeable mais le mangouste se réveille et dévore le serpent ou encore le commodo qui attaque le serpent(l’État) dans sa moitié de longueur et finira aussi par dévorer le serpent. Les percepteurs de le propagande sont aux courants de tout cela ,c’est pour cette raison ,il y a des propagandes qui persistent depuis x temps car ,à chaque fois les propagandistes détournent la difficulté et endorment plus les citoyens libres qui voient le piège et donc les DIJ sont attaqués, par les propagandistes et de front. Parmi les propagandes au Maroc ,qui persistent celle par exemple ,de l’acte fait par le colonisateur qui est basé sur l’adage :  »diviser pour régner », cet acte dit berbère, qui date d’avant 1934 et qui a pour objectif de séparer les arabes des berbères. Comme quoi ,la propagande sert la politique du colonisateur français autrefois et, aujourd’hui ,cette même propagande sert des bandes qui sont des marocains eux-mêmes. L’État ne dit jamais qu’Il est responsable des propagandes qui sévissent dans la société et en particulier d’attaquer les DIJ. Pas de reconnaissance ,pas de poursuite en justice ,pas de remise en cause du comportement de l’État et comme exemple ,l’affaire Watergate dont Nixon en personne dirigeait cette propagande de l’État, puisqu’il utilisait les moyens de l’État ,contre son parti adverse et les politiques qui étaient susceptibles de gagner les élections présidentielles ,seul lui ,avait payé ,mais les autres se sont échappés de la justice dite démocratique…et donc ,comme il y a une injustice , ce qu’il avait fait Nixon est maintenant dans les mœurs non seulement américaines mais aussi européennes…

Suite à la propagande réussie ,l’État bâti une politique d’État avec des nouvelles orientations . Dans les pays dits démocratiques , le parlement prend le relais et le message tiré de la propagande d’État trouve sa voie ordinaire et il faut attendre d’autres leaders politique qui, sortent du magma du système établi, pour faire apparaître une vérité qui peut en cacher une autre propagande d’État. Dans les pays dits en voie de développements, la force de l’ordre fait passer les plans les plus fous et qui dénotent une dictature ,la politique de Bergague ou baltaji ,car il s’agit d’une politique avec une hiérarchie et un budget tiré dans les caisses noires de l’État. Les manifestations au Maroc n’ont pas encore leur lettre de créance et donc rien n’est tenu au sérieux ; les gens se fatiguent pour rien , …

Il faut remarquer qu’en général, la propagande d’État est une constante et ne varie pas selon les circonstances . Donc pas d’évolution au niveau de la propagande par exemple de supprimer la propagande ou d’évolution verticale d’améliorer la propagande . Cette dernière reste la même tant que l’objectif est le même indépendamment du temps et pour exemple si Hitler continuait à gouverner, la propagande d’État resterait active car pour le troisième Reich ,c’est dans l’objectif final ,qui est ,entre autres, de conquérir une bonne partie du monde que la propagande prend fin …car d’un autre côté les percepteurs de la propagande d’État sont pour une propagande qui est fonction des citoyens vers qui cette propagande se dirige. Et comme les gens n’évoluent pas réellement ,au niveau de la pensée et pour cause ! ,la propagande doit rester à leur portée , une compréhension qui fait le seuil de toutes les compréhensions qui est valable à plus de 98% d’un peuple . Par exemple , toutes les choses commises ont une correspondance au niveau de la pensée du citoyen lambda , pour qu’une propagande négative se propage il faut qu’elle contienne en elle,deux éléments essentielles,au moins, à savoir la peur et le sexe (comme disait Freud tout sur le sexe);la peur est la dimension principale et le sexe quand la propagande est dirigée vers les DIJ car la cibles est une personne et tout est permis ,pourvu qu’il existe une influence des DIJ et seront d’eux-mêmes actionner le message de la propagande, disait Havel quand la propagande se prend (comme la mayonnaise) la victime de lui même actionne et dans beaucoup de cas il fait corps avec le message de la propagande et le diffuse …cette propagande qui utilise le sexe est pour anéantir les DIJ car les citoyens prennent de la distance ,de peur d’être touchés et de cette manière les DIJ sont isolés car il faut attendre des générations des gens qui pensent et pèsent le pour et le contre pour arriver à la propagande d’État pour pouvoir contrer la propagande et il est difficile de s’en débarrasser car les gens ont d’autres soucis et ne cherchent pas la véracité de la propagande . Les élections présidentielles françaises ont donner l’avantage à un novice et Marine Lepen a été salie dans une propagande d’État puisque le système politique ne veut pas de l’extrême droite et pourtant cette formation est acceptée en Autriche et d’autres pays européens à la différence en France les différents lobbys font beaucoup d’efforts pour anéantir cette formation politique et dont personne ne sait réellement ce que le front national est capable de faire . Donc la propagande d’État est un manifeste non écrit qui est sous contrôle du système politique en place . Macron parle aujourd’hui le 03/07/2017 au congrès et dit  » le peuple m’a donné une légitimité » ,Non , le peuple français ne vous a rien donné ,mais ce sont les lobbys qui vous ont fait gagner les élections présidentielles et au nom de leurs intérêts, il faut s’y rendre à l’évidence , un novice qui pratique à merveille le cinéma , un bon acteur quoi ! Ni plus ,ni moins ,exactement comme en Iran ou des voitures sont stationnées dans des ruelles sombres ,avec d’autres urnes pleines ,au point , au comptage seul Rohani sortira des urnes, c-à-d, le président choisi par les lobbys qui représentent le système politique en place. Et ce qui s’est passé en France montre comment la propagande est repérée mais personne ne cherche à comprendre ce repérage qui est le même depuis toujours . Les percepteurs de la propagande d’État ont dans leur sac ,un élément essentiel, qui est la punition des contres propagandes;il suffisait de donner l’exemple sur quelqu’un ,pour que les citoyens ne discutent plus cette propagande. Et si vous faites un micro trottoir , vous vous apercevez que les gens sont pour une bonne part pour Marine Lepen mais personne n’ose avancer et cela a été remarqué au parlement européen quand Bendit, disait ,en pleine séance du parlement européen, aux eurodéputés : » il faut condamner Israël ,si vous observez des injustices » ,fallait donc cette remarque qui émane d’un eurodéputé d’origine juive pour que les eurodéputés commencent à dresser des barrières contre Israël ; car à vrai dire,les eurodéputés ne savaient pas quoi faire avec les lobbys juifs et pro juifs ,ils avaient peur d’être attaqués par les vices des lobbys juifs,mais d’un autre côté s’ils ne faisaient rien contre Israël ,ils manquaient à leur devoir;cette situation est créer par les percepteurs de propagandes qui donnent une certaine image de l’Europe des 28, mais l’image est arrivée à ses limites et il fallait un des juifs qui les encourage ,de telle sorte,tous les eurodéputés diront ce que je viens de dire. Donc la propagande est toujours imparfaite et a besoin des retouches…

La propagande d’État utilise des mots simples et vite compris dans ses interprétations. Quand un gouvernement démocratique ou un régime dictatorial met en exergue une propagande pour leur action ,il est souvent accompagné d’un plan B qui est le plus souvent une rétraction ou un dispositif de force d’ordre constituée de bergagues(au Maroc, par exemple) qui arrivent à faire détourner l’intention des gens sur une question ou des questions de la vie politique de la société ,par exemple les citoyens ne croient plus à cette politique de ce système qui poussent les citoyens à opter pour les manifestations et dont leur leitmotiv est le changement radical et qui n’est rien d’autres ,qu’une première république marocaine ou à la limite une monarchie parlementaire ,donc la propagande d’État favorise et donne la voie à une autre propagande et tout cela se fait avec le consentement du régime en place . D’un autre côté, les percepteurs de la propagande d’État ne cherchent jamais à compliquer les choses mais le système de propagande peut les échapper et donne un printemps arabe en Syrie,…

Et le droit dans tout cela ? Dans les constitutions du monde entier ,aucune référence n’est faite sur comment punir ,ou sanctionner ces pratiques illicites de l’État . La propagande d’État est un des carburants secret de l’État et seul l’État en use et abuse . Si nous faisons une démonstration par l’absurde , les États serait donc condamnables, vue la constitution ,car il n’y que la constitution qui peut condamner une telle pratique comme pour un coup d’État militaire , le nouveau pouvoir fait une nouvelle constitution et le nouveau pouvoir peut travailler en pleine légalité. Donc aucun État au monde ne peut se faire condamner par l’État même. Mais les États peuvent se condamner, entre eux, le Qatar aujourd’hui, est un exemple de la propagande d’État, qui se résout à couteau tiré et ,donc une justice qui juge les États à la Haye par exemple et,même le nom de Qatar est indexé par les chefs d’État et du gouvernement mais, il fallait que le terrorisme d’État atteint un niveau irréversible ,alors que la condamnation, peut se faire encore à son état embryonnaire ,par exemple,aujourd’hui, les chefs d’États et de gouvernements peuvent indexer du doigt :l’Algérie, le Maroc,l’Égypte…Le droit possède donc,un début;les grandes lignes, la constitution, qui à partir de cette donne ,les autres droits se constituent et par définition toute condamnation de l’État et nulle et non avenue si rien n’est prescrit dans la constitution mais les autres États peuvent poser plainte ou appuyer des plaintes des citoyens qui souffrent des exactions des États gourou qui une propagande en forme de scie, des États tortionnaires, des États qui favorisent le terrorisme à l’intérieur de leur État et à l’extérieur de leur État… La propagande de l’État est un phénomène implicite qui touche la psychologie de masse . Seul le harcèlement moral qui rentre dans cette rubrique et encore. Car ce genre de harcèlement touche les entreprises privées ou publiques qui doivent répondre de cette accusation et de donner la preuve que la personne ,la victime n’était pas objet de cette propagande . Les entreprises de l’État limitent cette responsabilité aux personnes qui ont la charge de l’entreprise et en aucune manière ceci peut s’étaler à l’État dans sa globalité ou un État étranger et pourtant ,il existent des pistes pour cette démonstration. Ici, il s’agit des individus qui sont victimes et dans toute la société ,au Maroc par exemple, la propagande d’État dictatorial par définition , s’étale sur tout le personnel; les retards dans les avancements ,ou la non rectification du droit de l’avancement, le bannissement des personnels au sein de leur travail, l’acceptation et l’entretien du personnel qui font partie du régime en place et peut importe mérite ou non, au nom de ces privilèges ,de même dans l’armée ; l’accès à un avancement dépend de plusieurs facteurs et en particulier à l’approbation du régime en place, comme dans les 23 pays arabes ,à la différence des pays dits démocratiques ,tout est fonction de l’institution militaire et pas de la clique politique qui est aux affaires d’État. Dans les 23 pays arabes ,l’État empêche et l’État met des entraves ,il y va donc de soi, les officiers militaires n’auront pas cette capacité militaire que suggère leur grade , ils n’auront donc pas une réelle valeur ,en situation de guerre ou de guerre civile car ils manqueront et de beaucoup des formations militaires car l’État s’immisce trop dans les affaires militaires au point de priver ,beaucoup ,des formations militaires ou encore ,le Makhzen ,par exemple, choisi ses officiers militaires et donc un non sens entretenu par les percepteurs de la propagande d’État. L’État utilise , en l’occurrence, la propagande noire ou grise ou glauque ,voire incolore car ,le secret demeure dans la non identification de la source et qui n’est rien d’autres que le Makhzen;c’est le Makhzen qui signe ou refuse de signer les promotions et les avancements en grade, chez les officiers militaires . Tout cela fait partie de la propagande d’État ,c’est à peu de chose près ce que fait la propagande de l’État Turque, d’Erdogane ; la propagande s’est introduite jusqu’aux toilettes des militaires et à donner une autre forme à l’institution militaire car la propagande d’Etat Turque a donner une fausse illusion à Erdogane et à son parti politique de gouverner indéfiniment qui est une erreur grave et ce que sa propagande lui reflète comme grandeur;il fallait avoir juste un atome d’intelligence et de comprendre l’institution militaire reste et défend le pays de l’intérieur comme de l’extérieur et Erdogane et son parti politique peut être dissout à tout moment , l’armée turque comprend parfaitement cette donne et prêt à refaire surface pour venger les putschistes de 2016 et redonner un sens à l’institution militaire qui fait donc un effet sur l’élimination de la propagande d’État sous Erdogane et donner une nouvelle propagande à l’État Turque et donc à son institution militaire qui a tellement besoin.

Donc la propagande d’État vis-à-vis de son institution militaire devrait être limitée par la volonté et politique et militaire de ses officiers militaires qui doivent avoir une seule orientation psychique,qui est entre autres, la situation sociétale car la propagande d’État qui touche cette institution est justement ,parmi ses résultats escomptés , le détournement de l’armée de son environnement et de se considérer comme des esclaves potentiels au profit du régime en place;par exemple au Maroc et selon beaucoup d’observateurs, l’officier militaire ,à partir du grade colonel major(équivalent d’un général de brigade) en général,peut avoir tout ce qu’il veut et a droit à un pourcentages du gain de l’État en phosphate, pétrole ,poissons…c’est ce qu’avait suggéré Hassan II ,fin des années cinquante et début de son règne  » nous partageons le Maroc » ,seulement voilà, ils y avaient des officiers libres et démocrates qui ne voulaient pas de ce partage des voleurs de haut calibre car ces officiers avaient introduit la dimension de tout un peuple qui vivait déjà dans le souffrance et avaient suggéré au roi de l’époque de tenir compte de tout un peuple et que Hassan II et ses conseillers de l’époque, en majorité des psychopathes juifs ,à commencer par Chaban Delmas…, avaient refusé et ceci, selon les dires des officiers militaires de l’époque ,le colonel Chelouati,… . Pour la petite histoire ,les quelques officiers qui avaient profité des avantages donnés par le Makhzen se sont retrouvés dans un grand regret (et encore aujourd’hui tous ces généraux qui sont à la retraite qui ont manqué leur présence dans l’histoire du Maroc libre, car ils étaient aussi faibles mais surtout paralysés par les services de propagande d’État… ),se sont fusionnés avec les officiers qui avaient refusé, dés le départ ce partage mal sain et ils sont rentrés en action pour un coup militaire de Skhirat de 1971, ils avaient réussi militairement ,mais la difficulté résidait dans la traduction de cette victoire militaire en victoire générale et ensuite politique . La propagande d’État donnait au général de division Al Bashir alBouhali et d’autres officiers d’avoir fait raté ce coup d’État militaire ,mais ceci n’est pas vrai, puisque le roi Hassan II était déjà en échec et mat ,entre les mains du général Al Madbouh et du général Oufkir et d’autres putschistes… mais par contre, la propagande de l’État marocain devrait trouver ses héros et ses sauveurs pour faire le plein de propagande sur le reste de l’armée. Nous rendons hommages à ces militaires qui ont marqué l’histoire du Maroc et surtout de l’institution militaire marocaine . Et depuis ,fin des années soixante dix, le Makhzen cernait et sélectionnait au volet les nouveaux généraux dont on peut dire aujourd’hui qui ont un caractère faible ou forcer d’être faible et d’accepter les privilèges du roi et ces généraux ,ne sont pas connus au sein de l’armée et encore moins au grand publique;ils terminent leur généralat comme une lettre à la poste, ni vu ,ni connu ,mais le grand publique marocain et international ,seuls les officiers militaires qui ont fait les guerres d’Indochine et ont vu les dégâts des guerres et suffisamment entendu siffler les balles, les obus, les avions de chasse, les blindés… … qui ont pu traduire leur savoir militaire par un coup d’État militaire à Skhirat,en 1971. Le Makhzen n’a pas pu les piéger ni par l’avancement rapide en grade, ni par les postes d’État offerts ,ni par l’argent en substance et qui coulait à flot, ni …. ces officiers militaires qui étaient respectés dans leur institution militaire avec avancement en grade ou non ( car beaucoup avait supporté l’injustice des psychopathes juifs de l’intérieur du palais royal et qui dirigeaient et dirigent encore le Makhzen, de près ou de loin, de bloquer les grades des officiers militaires pour donner l’exemple aux autres officiers militaires et donc la crainte et la peur à ne pas s’aventurer dans des coups d’État militaires contre le Makhzen) . Selon beaucoup d’observateurs, un tel comportement de ces psychopathes de juif qui est basé sur l’effet et son contraire ,se résume ainsi, à l’état actuel des choses vis-à-vis, d’autres victimes d’aujourd’hui par  » nous le protégeons ,nous l’aidons, nous le soignons,… »et ce vecteur sert aussi à faire torturer la victime comme opération chirurgicale que la victime seule sent la souffrance et personne ne peut lui venir en aide car les autres croient savoir au côté bien fait des choses ceci engendre l’isolement de la victime et donc personne ne sera la version de la victime. Et pour anecdote , Milosevik en Bosnie, avait mis en accusation et dans sa prison, l’ancien ambassadeur américain en Bosnie ,Holbrook,pour l’avoir encourager à rentrer en guerre contre les musulmans et ce dernier lui répondait , dans une avenue ,plein de badauds …par télévision interposée et, que Milosevik verra la réponse de Holbrook ,à la télévision de sa prison et donc le message des psychopathe juifs est que Milosevik souffrira seul en regardant que Holbrook est libre et avec des badauds dans une grande avenue et lui Milosevik en prison donc,une opération chirurgicale où seul Milosevik souffrirait de cette image… Et donc, avec ce couteau à double tranche , les psychopathes de juifs se projettent à connaître les faiblesses des gens comment ils croient facilement et comment se défendent et donc les psychopathes de juifs attaquent les pauvres gens à leur tour…Et donc ,par voie de conséquence et selon la conception des percepteurs de propagande d’État Maroc , seuls les officiers militaires aguerris qui peuvent débarrasser le peuple marocain de cette vermine qui n’est rien d’autres que la propagande d’État et d’instaurer une première république marocaine, un peuple qui se gouverne et dont l’armée doit être au commandement car la société est tellement imprégnée par le système implicite des psychopathes des juifs et ceci depuis le XVII siècle!!!donc à quoi ,veulent arriver les propagandistes ,à force d’injustice, de se croire malin devant un peuple démuni, illettré,.. Le peuple marocain qui souffre aujourd’hui ,avec des manifestations de tout ampleur et, nuit et jour…les rend hommage car ces officiers avaient de la vision, longue terme et qui méritaient,tous et devant l’histoire, le grade du généralat car dans les pays démocratiquement avancé, ce grade est donné par l ‘institution militaire et non par, comme dans les pays dictatoriaux, le régime en place, ces officiers méritaient ,ce grade,selon l’institution militaire marocaine ,à savoir le grade du général d’armée ,voire le grade de maréchal qui est un signe de mérite d’État(au sein d’une première république marocaine) et non un grade militaire ,ces officiers militaires sont des maréchaux par posthume,car ils défendaient et avaient la charge ,en tant qu’officier militaire de défendre le peuple marocain qui de ce peuple issu la définition même de l’État et le palais avec ses psychopathes de juifs,ne pouvaient rien avec leurs obstructions et leurs bergagues de tout bord, absolument rien !!! devant la clairvoyance de ces officies militaires et que toute l’armée reconnaît leur valeur militaire solide, leur savoir militaire solide et sur le terrain,en pratique et ,en théorie avec l’école d’État major,…avaient prévu ce cauchemar que vit le peuple marocain aujourd’hui , le peuple espère qu’il existe encore des officiers militaire qui peuvent venir en aide à la détresse de tout un peuple qui passe de la pauvreté à la misère, en théorie ,ce genre d’officier existe, il suffit d’avancer et à la guerre comme à la guerre …en instaurant une première république marocaine car aujourd’hui le climat de traduction d’une victoire militaire à une victoire politique est propice et d’éviter au peuple marocain,ainsi, une guerre civile interminable. C’est cette pensée que les percepteurs de la propagande d’État Maroc mettent en exergue, ici, je ne fais que d’essayer de lire cette pensée. Ils peuvent donner ainsi, confiance en leur armée et non l’armée d’un régime. Tout cela est le résultat escompté des calculs des percepteurs de la propagande d’État Maroc ,au point d’inciter implicitement à ce que tout le monde pense et veulent ardemment cette intervention militaire comme solution idéale à leurs maux ,à leurs souffrances,…donc les percepteurs de la propagande d’État veulent un changement de régime vers une démocratie et toutes ces injustices de ce régime ne sont que ce bois qui alimente le feu vers une monarchie parlementaire ou carrément une première république marocaine. C’est que la propagande est tellement petite et que personne ne peut faire de l’apnée pour la déterminer et seuls les vrais intellectuels qui peuvent comprendre et qui disent ,au nom de l’honnêteté intellectuelle,si le Maroc peut passer vers une monarchie parlementaire ou constitutionnelle ou carrément vers une première république marocaine… Autre chose, il n’y a pas de sorcellerie ou des choses paranormales ,exercées par les ethnies (Souss,Atlas,touarègues,Juifs…) pour empêcher les coups d’État militaire ou des manifestations énormes, ou un affrontement avec la force de l’ordre ,ou encore une guerre civile…il suffit toujours de mettre en exergue ces géologues qui trouvent des trésors qui datent des milliers d’années et qu’aucun fantôme ou je ne sais quoi,ne les a touché, ou les a empêché ni de prés ni de loin . Seule la propagande qui joue dans l’imaginaire des pauvres citoyens qui fait feu de tout bois.

Le droit donc devrait subir des réformes de fond que cela suppose des chercheurs en droit ,chevronnés car de quoi il s’agit d’un système mondial qui s’applique dans tous les États du monde , il faut donc rétablir ces vérités pour qu’enfin la démocratie puisse avoir un visage humain. Ce qui semble difficile voire impossible car tous les États fonctionnent avec cette composante de propagande ;c’est ce microbe qui est nécessaire à l’organisme à condition, qu’il faut le doser et donc savoir limiter les effets de cette propagande d’État et de sanctionner fortement tout abus,à la limite comme l’affaire Watergate où Nixon avait payé ,seul,très chère…. Car quand quelques institutions de l’État sont dans le coup;présentation des aides et de toutes sortes, par exemple par la police, les différents ministères (simples fonctionnaires et/ou des hauts fonctionnaires au Maroc par exemple , il est difficile de faire la différence entre un petit et un haut fonctionnaire car ils partagent et protège tous le même secret ,au nom de la transparence que le Makhzen exige de ses cobayes,pour ne pas avoir des comploteurs qui lui mènent à un coup d’État), le corps judiciaire(l’approbation des juges qui donne le feu vert pour la police judiciaire de ramer en toute sécurité),…quand tout cela fonctionne , Nixon ne devrait pas payer seul, les pots cassés des autres institutions de l’État. Donc ,un chef d’État ou de gouvernement n’est pas seul responsable de la propagande d’État ,qui sévit dans toute la société car il est aidé et parfois ,il ne fait pas l’ombre de lui même ,inerte ,mais ce sont les institutions de l’État qui font fonctionner la propagande de l’État . Il est certes responsable, car il endosse de bon ou mauvais gré , les effets de la propagande mais il n’est pas seul responsable ; car il est intéressé par les privilèges de la fonction ,de l’enrichissement personnel et même pas intéressé par faire passer le pouvoir et par contre , il est intéressé ou conscient qu’un changement de système peut s’effectuer.

Comme dit plus haut, c’est la propagande d’État qui donne ,avec d’autres, la politique de l’État . Au Maroc, par exemple, l’élément le plus apparent de la propagande d’État est la politique de Bergague qui consiste à faire de tout le monde une force de contrer tout le monde, d’être des délateurs inconscients , rien n’est laissé à la pensée humaine ,tout doit être dans la transparence si ce n’est servir le Makhzen et peut importe si vous êtes voleur ou sans conscience ou suivre le chemin pour de l’argent à ne pas payer d’impôts ou ne pas avoir des autorisations de l’État pour ,par exemple ,construire …la seule chose ou cette propagande d’État marocain joue, est de ne pas s’approcher politiquement ou autres du Makhzen représenté par le palais royal …le reste est permis ,la jungle quoi ! Comme disait Albasri, ancien ministre de l’intérieur , après Hassan II ,il y a eu des voleurs ,de gros calibres, Akhnouche ( un capital qui dépasse les 2 milliards d’euro ,les officiers militaires doivent chercher les sources de cette richesses car seul la richesse du palais royal qui émane des siècle antérieurs est justifiée ,pour le reste, les officiers militaires ont du travail à faire pour rendre cet argent à l’État marocain qui a tellement besoin y compris celle du palais royal mais celle-ci devrait passer par un consensus pour X raisons et au passage le peuple marocain sauvé par les militaires offre une prime ,substantielle,aux putschistes) et d’autres soussis qui ont voulu voler ,y compris, la grande montre publique qui se trouvait dans la grande avenue à Rabat…leur leitmotiv est de ne pas mettre en cause le Makhzen et le reste est permis… L’important est à ce que la société ne se rend compte de rien et baigne de leur propre gré dans la propagande d’État. Les citoyens demandent ,tout le temps , des comptes et exigent des revendications …et ne savent pas pourquoi l’État marocain ne répond pas. Pour la simple raison ,est pour le Makhzen une propagande qui a toujours fonctionné et a toujours donné des bons résultats pourquoi la changer?

Actuellement et pour être plus réaliste intellectuellement parlant,avec les événements du Rif et d’autres qui secouent le Makhzen ,tous ces manifestants de près ou de loin,se rendent compte de la chanson d’Oum Kalthoum  » وما نيل المطالب بالتمني ولكن تؤخذ الدنيا غلابا » soit donc et, selon beaucoup d’observateurs ,un coup d’État militaire , soit des mouvements de contestations épaulés de l’extérieur par des lobbys, ou des États tel Qatar ou Algérie…qui passent donc, par un affrontement direct avec la force de l’ordre et dont les armes à feu se font invitées ,à force des choses répressives,dans cet affrontement , l’exemple de la Syrie est toujours actif,…car comme disent les rifains le pouvoir en place ne veut pas se réconcilier et garde son emprise sur le Rif ,le Makhzen ne veut rien entendre , c’est ainsi et pas autrement , pour la plus part des rifains et des observateurs de cette mouvance de Rif s’accordent à dire et vue dans quel sens a été exploité le Rif pendant des dizaines d’années que la politique de Makhzen concernant le Rif doit rester une région à cultiver le kif ,et les rifains des simples paysans …car la propagande tient de plusieurs facteurs , l’histoire de la région avec leur leader Abdelkrim Al Khatabi , les descendants n’ont aucune pitié pour le Makhzen qui a fait appelle aux français et aux espagnoles pour gazéifier avec du gaz moutarde ,leurs ancêtres et la population souffre encore aujourd’hui , les maladies provoquées par les produits chimiques se sont transmises d’une génération à une autre, en sus, l’État français n’a pas payé les dommages et intérêts ,c’est sur ordre du maréchal Pétain que le Rif a été gazéifié et donc l’État français est mis en cause ,mais d’un autre côté cela fait partie de la faiblesse et de la lâcheté de l’État français de ne pas reconnaître ses fautes et ses errements comme par exemple d’octroyer la nationalité française à tous les militaires des anciennes colonies qui ont fait les guerres de France…, de deux la propagande tient du côté économique de la région qui rapporte beaucoup de devise à l’État marocain le Makhzen et non l’État en tant que tel car cet argent de la vente de Hashish n’ est pas comptabilisée au ministère des finances et dans aucun autre ministère mais carrément dans les poches privées et beaucoup d’observateurs concluent ,par un calcul simple , qu’une bonne partie de cet argent ,c’est le Makhzen qui en bénéficie et une petite partie rentre dans les caisses noires de l’État et juste une partie négligeable sert les petits projets du Rif. Et cette culture est irremplaçable car c’est elle qui rapporte le plus de bénéfice,…donc comment l’État et donc le Makhzen peut répondre positivement ?! L’État n’arrive pas au Rif, mais c’est le Makhzen qui investit dans le Rif les miettes de la vente du kif et, toujours par un calcul simple si on voit ce qui est investit,pas plus de 2% du bénéfice de la vente du kif puisqu’il y a de l’argent qui peut transformer cette région en eldorado ,mais seulement voilà!et pour rimer ,c’est kif-kif l’État ou le Makhzen … ; si par exemple, la région rapporte au pouvoir en place 100 euro l’État accorde 2% ,soit donc 2euros à investir dans toute la région et ceci et de même dans tout le Maroc pour d’autres exploitations de leur région ,c’est un travail très connu chez les psychopathes juifs d’exploiter les humains ,à fond, en Europe et de voler carrément les arabes,les africains ;exactement , comme leur style de propagande qui consiste à ternir l’image de la victime . Qui montre la propagande d’État marocain, par exemple, fait circuler le vice de l’injustice ,de la non répartition des richesses d’État, la non transparence , le non sens ;la force de l’ordre qui arrête les trafiquants de kif,sur ordre et obéit au même ordre ,ou encore ,on peut supposer des gens habillés en uniforme militaire,transporte la marchandise de kif dans les bateaux ,dans le large de la méditerrané,selon les dires des habitants d’une région Ksar Séguir, à destination d’Europe et avec la complicité des autorités espagnoles ,italiennes …donc pour la propagande d’État les intérêts du régimes priment sur l’ensemble et personne ne peut rien ,ni donneur d’ordre ,ni ceux qui exécutent l’ordre, car pour les percepteurs cela fait partie de la propagande Maroc qui sert la politique ,dit autrement , qui est la propagande internationale : le Maroc est un pays de Kif. D’où la somme des raisons n’est pas ,en général, la raison mais la raison est la somme des raisons ,en décomposition,car il existe un centre qui est l’ensemble et le reste est miette .

La perception de ce schéma peut se résumer ainsi: le percepteur qui est sollicité par un pouvoir, au moins au début et ensuite, le propagandiste chargé d’appliquer la propagande qui est fonction de son système de bergague et donc d’enroulement des jeunes et des seniors à apprendre ce métier qui sort de l’ordinaire et lui apprendre à tuer l’autre, psychologiquement parlant,pour survivre et voler en plein jour les richesses du pays y compris la richesse des citoyens honnêtes, au point que le monde au Maroc est illettré; les gens se volent entre-eux ,se font piéger entre eux avec la constitution des petites mafias qui respectent la grande mafia l’État et par peur comme ces animaux sauvages , un environnement préfabriqué et préconçu, par les précepteurs de propagande d’État , un monde imaginaire ,non réel, purement virtuel…au point que les bergagues qui sont par nature des psychopathes ne se rendent compte de la vérité qu’une fois qu’eux mêmes sont attaqués ou encore qu’un nouveau système par un coup d’État militaire ou des manifestations à la syrienne ou à l’irakienne ou par l’intervention des autres États…une guerre civile qui prend racine ,par exemple au Maroc n’est pas prêt à se terminer, des dizaines d’années et plus! Après tout, les intérêts de la guerre sont multiples et les différentes ethnies sont aussi une source de prolongement de la guerre ,la division de Maroc, par exemple, ne serait pas aussi la solution ,pour X ,Y,Z,T,U …raisons . Les propagandistes savent tout cela ,mais comme tout psychopathe se croie à la protection; plusieurs passeports, des trafics des pièces d’identité, l’argent dans des banques européennes…mais seulement voilà, ils ne savent pas que les meilleurs malfaiteurs ,à plusieurs personnalités… sont aussi piégés et tout dépend de la volonté politique et donc de la propagande d’État, indépendante, du régime en place ,le Makhzen par exemple au Maroc ,car lui même est paralysé dans ses moindres mouvements politiques ou autres. D’où ,le coup d’État militaire ici au Maroc comme dans les 23 pays arabes est à l’ordre du jour car à ce résultat escomptés des percepteurs de propagande d’État veulent arriver et peut importe si c’est en douceur ou dure. Et ceci selon tout intellectuel honnête et tout observateur politique chevronné…le débat est plus réaliste avec les percepteurs de la propagande d’État.

Si nous essayons de traduire la propagande d’État en mathématique, nous serions dire que la propagande est une grande fonction a plusieurs variables . Pour schématiser ,
soit F(x,y,t,…) = Somme de I varie de 1 à l’infini + Somme de G varie de 1 à l’infini + Somme de E varie de 1 à 193(selon l’ONU) + C .
avec :
-I qui sont des individus.
-G des groupes constitués.
-E des États du monde .
-C une constante d’ajustement.

-x les personnes prises individuellement.
-y les personnes prises au sein des groupes.
-t le temps .
Et on peut tenir compte de e la variable environnement dont il faut distinguer les e indices I et e indices G et e indices E.

La constante d’ajustement est en réalité une variable aléatoire fonction du temps et qui n’est jamais stabilisée. Car cette variable contribue à la continuité et à rendre la fonction propagande encore plus exponentielle.

Références non loin d’être exhaustives:

Agamben Giorgio.- Qu’est-ce qu’un dispositif ?.- Paris, Payot & Rivages pour la traduction française, 2007

Almeida F. Images et propagande, Paris, Castermann, 1995

Almeida F., 2005, La manipulation, Paris, PUF. Dacheux E., 2004, L’impossible défi. La politique de communication de l’Union euro- péenne, Paris, CNRS. Delporte C., 2007, La France dans les yeux. Une histoire de la communication politique de 1930 à nos jours, Paris, Flammarion.
2003,

Almeida Casterman/Giunti. D’Almeida F., 2002, « Propagande, histoire d’un mot disgracié », Mots. Les langages du politique, 69, pp. 137-148.

Fabrice d’Almeida, Images et propagande, Paris, et Giunti, Florence, Casterman, coll. « XXe siècle » (no 18), 1995.

Fabrice d’Almeida, Une histoire mondiale de la propagande : de 1900 à nos jours, Paris, Éditions de la Martinière, 2013.

P. Amaury dans Les deux premières expériences d’un ministère de l’Information en France, op. cit., p. 28. 5.

Philippe Amaury, Les deux premières expériences d’un ministère de l’Information en France, Paris, L.G.D.J, 1969

Arendt (Hannah), Le Système totalitaire, Paris : Seuil, 1972, p. 80.

Aronson A. R., Pratkanis E., 1991, Age of Propaganda. The Everyday Use and Abuse of Persuasion, New York, W. H. Freeman & Co.

Étienne Augé, Petit traité de propagande à l’attention de ceux qui la subissent, Ed. De Boeck Université, 3e édition

Suzanna Barrows, Miroirs déformants, Paris, Aubier, 1990

Baudrillard J. 1995, Écran total, Paris, Galilée, 1995 Bernays E ;Propaganda, 1928, réédition A. Bernays 200

BELLENGER Lionel, La persuasion, Presse universitaire, Paris, 1992

Bernays E. L., 1928, Propaganda. Comment manipuler l’opinion en démocratie, trad. de l’anglais par O. Bonis, Paris, Éd. Zones, 2007.

A. Beucler dans Les instants Giraudoux, Genève, Éditions du milieu du monde, 1948, p. 145

Blocq- Mascart, Chroniques de la résistance, Paris, Corrêa, 1945

J. Body, Giraudoux et l’Allemagne, Paris, Didier, 1975

BORDAS Nicolas, L’idée qui tue, Eyrolls, Paris, 2009

Boudon D., L’art de ses persuader des idées douteuses, fragiles ou fausses, Paris, Seuil, Points, 1990 Bougnoux D., La communication contre l’information, Paris, Hachette, Questions de Société,1995 Breton P., La Parole manipulée, Paris, la Découverte, 1999

BOURDIEU Pierre, Esquisse pour une auto-analyse, Raisons d’agir, Paris, 2004

Loïc Borgies, Le conflit propagandiste entre Octavien et Marc Antoine. De l’usage politique de la uituperatio entre 44 et 30 a. C. n., Bruxelles, 2016 (Collection Latomus, 357).

Breton P., 1997, La parole manipulée, Paris, La Découverte.

Burrin P., 2001, Fascisme, nazisme et autoritarisme, Paris, Éd. Le Seuil.

Oscar Butter, « La presse et les relations politiques internationales », dans Académie de droit international, Recueil des cours, III, Tome 45, Paris, Sirey, 1933.

Céfaï (Daniel), « La construction des problèmes publics. Définitions de situations dans les arènes
publiques », Réseaux n°75, 1996, pp. 50-51.

Marie-Thérèse Chabord, « Les services français de l’information de 1936 à 1940 »,Revue d’histoire de la Seconde Guerre mondiale, octobre 1966

Chaliand G. (présenté par), La persuasion de masse, Paris, Robert Laffont, 1992, Agora les Classiques, 1996 Champagne P. Faire l’opinion ; le nouveau jeu politique, Paris, Minuit, 1990

Chanial (Philippe), « L’éthique de la communication :
une politique des droits démocratiques ? », Quaderni,
n°26, 1995, pp. 43-57

Monica Charlot, La Persuasion politique, Armand Colin, 1970.

Chauvancy F., « La stratégie d’influence par la maîtrise de l’information », dossier spécial CASOAR, n°52, 1er trimestre 1999.

Jacques Chevallier, L’État de droit, Paris, Montchrestien, 1994, en particulier, p. 58-63.

Chomsky N., 2000, Propagande, médias et démocratie, trad. de l’anglais par L. Arcal, Montréal, Éd. Écosociété.

Noam Chomsky, De la Propagande et Dominer le monde ou sauver la planète, 10/18. Du même auteur l’article « Propagande & contrôle de l’esprit public » dans Agone, no 34, 2005, p. p. 27-41. [lire en ligne [archive]]

Cohen (Antonin),Lacroix (Bernard), Riutort (Philippe) (dir.)Les formes de l’activité politique. Éléments d’analyse sociologique XVIIIe-XXe siècle, Cohen (Antonin),Lacroix (Bernard), Riutort (Philippe) (dir.), Paris,PUF, 2006, p. 40.

J.- P. Cointet, La France à Londres, Paris, Complexe, 1990 p. 94

Combelles-Siegel Pascale, Targeting Bosnia : Integrating Information Activities in Peace Operations, Washington DC, National Defense University Press

Jean-Louis Crémieux-Brilhac, Les Français de l’an 40. La guerre oui ou non ?, Tome 1, Paris, Gallimard, 1990.

G. Demartial, Comment on mobilisa les consciences, F. Rieder et C°, 1922.

Alain Dieckhoff et Christophe Jaffrelot Repenser le nationalisme. Théories et pratiques.- Presses de Sciences Po, Paris, 2006

Dollot (Louis), Culture individuelle et culture de masse, Paris : Presses universitaires de France, 1993

Domenach J.M. La propagande politique PUF 1969 Durandin G. « Les mensonges en propagande et en publicité », éd. PUF, 1982.

DOMENACH J-M : La propagande politique, Paris, PUF, 1950.

Jean-Marie Domenach, La Propagande politique, PUF, 1969. •Alexandre Dorna, La propagande : image, paroles et manipulations (avec J. Quellien et S. Simonnet), L’Harmattan, Paris, 2008.

Alexandre Dorna, Les propagandes (avec J. Quellien), L’Harmattan, Paris. 2006.

F. G. Dreyfus, « Un non-conformisme des années trente », Revue d’histoire littéraire de la France, 5-6, septembre 1983. 6. N. Elias, La société de cour, Paris, Calmann-Lévy, 1974, p. 229.

Driencourt (Jacques), La Propagande, nouvelle force politique, Paris : Librairie Armand Colin, 1950, p. 79

Dupeux L., 1989, Histoire culturelle de l’Allemagne 1919-1960, Paris, Presses universitaires de France..

Durandin G., L’information, la désinformation et la réalité,, Paris, PUF, 1993 Ellul J. Histoire de la propagande PUF, 1967 Ellul J., Propagandes Paris, Armand Colin, 1962 réédition Economica 1990

Norbert Elias, La société des individus, Paris, Fayard, 1991, p. 205- 301.

Ellul (Jacques), « Propagande et démocratie »,Revue française de science politique, op. cit. ; Id.
Propagandes, Paris, Economica, 1962.

Ewen S., Consciences sous influence, Paris, Aubier, 1993

Ernest Pezet, Sous les yeux du monde Paris, Spes, 1935, p. 25.

Jacques Ellul, Georges Lavau, Le service public de l’information, Paris, Université de Paris, Faculté de droit, 1948

Ellul Jacques.- Propagandes.- Economica, Paris, 1990, (réimp. 2008)

Ellul J., 1976, Histoire de la propagande, Paris, Presses universitaires de France. Girardet R., 1986, Mythes et mythologies politiques, Paris, Éd. Le Seuil.

Jacques Ellul, Propagandes, 1962, Armand Colin ; réédition : Economica, 2008 (ISBN 978-2-7178- 1563-4)

Jacques Ellul, Histoire de la propagande, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », 1976.

Vincent Fabre, « Propagande et effets de propagande », Études rurales [En ligne], 171-172 | 2004, mis en ligne le 01 janvier 2006, consulté le 27 janvier 2017. URL : http://etudesrurales.revues.org/8096

Francart L. La guerre du sens, Paris, Economica, 2000 Fresnault-Desruelle, L’image manipulée, Paris, Edilig 1983

Faye J.P. Les langages totalitaires Paris Hermann 1972 Ferro M., L’information en uniforme, Paris, Flammarion, 1991 Fondation pour les études de défense, Les manipulations de l’image et du son, Paris, Hachette, 1996

S. Freud, « Psychologie des foules et analyse du moi » (1921), Essais de psychanalyse, Payot, 1987

Ganley, O. H. and Ganley, G. D. , To inform or to control? The new communication networks,. NY: Ablex Publisher, 1989

Francisque Gay, La propagande, Mémoire confidentiel, 1940.

Georgakakis D., 1995, « La double figure des conseils en communication politique »,

Géré F., La guerre psychologique, Paris Economica, ISC1997 Gourevitch, La propagande dans tous ses états, Paris, Flammarion, 1981

Gerstlé (Jacques) (dir.), Les effets d’information :mobilisations, préférences, agendas, Table ronde du 6ème congrès de l’Association française de science politique, Rennes, IEP, 1999.

Gerstlé J., 2008, La communication politique, Paris, Armand Colin. Krieg-Planque A.,

GHIGLIONE R. et al : Je vous ai compris, Paris, Colin 1989.

Jean Giraudoux, Pleins Pouvoirs, Paris, Gallimard, 1939, son article dans Marianne, 1933.

Gourevitch (Jean-Paul), La Propagande dans tous ses états, Paris : Flammarion, 1981, p. 70.

Gritti, J., Feu sur les médias, Paris, Centurion, 1992

Grusinski S., La guerre des images, Paris, Fayard, 1990 Guervereau, L., Les images qui mentent. Histoire du visuel au XX siècle, Paris, Seuil, 2000 Halimi S., Les nouveaux chiens de garde, Paris, Liber, 1995 .

Guido Zernetto.– Nation : the history of a word.- Review of Politics, 6, 1942

Habermas Jürgen.– Morale et communication. – Paris, Champs Flammarion, 1986

Habermas (Jürgen), « La publicité médiatrice de la politique et de la morale », in
L’espace public, op. cit., pp. 112-126

HALL Edward T., La dimension cachée (1966), Paris, Seuil, « Points Essais », 1971.

HAZAN E. : « LQR la propagande du quotidien », Paris, Éditions Raisons d’agir, 2007.

Huxley A Brave New World Revisited NY 1958, réédition Vintage UK, 2004

Huyghe F.B., L’ennemi à l’ère numérique Chaos, information, domination, P.U.F., 2001

François-Bernard Huyghe, Maîtres du faire croire. De la propagande à l’influence, Vuibert, 2008 (ISBN 978-2-7117-1194-9).

Jankowski James.- The government of Egypt and the Palestine question, 1936- 1939”.- In Middle Eastern Studies, Vol. 17, n. 4, 1981

Jowett G. Propaganda and communication : The Re-emergence of a research tradition, Journal of communication, Hiver1987

Kershaw, Ian, Le Mythe Hitler, Paris, Flammarion, 1987, p.15.

Dimitri Kitsikis, Propagande et pressions en politique internationale, Paris, Presses Universitaires de France, 1963, 537 pages.

KLEMPERER V. : LTI, la langue du IIIe Reich, Paris, A. Michel, 1996.

Frédéric Lambert.– Arts et industries de la croyance : le double du langage.

H.D. Laswell, D. Blumenstock, World revolutionary propaganda, New York, A. A. Knopf, 1939.

Le Bart C. Revue de sémio-linguistique des textes et discours, n 21, p. 19-47. Le Bart C., 2001, Le discours politique, Paris, PUF.

Le Bon G. La psychologie des foules 1895, édition Félix Alcan de 1905 téléchargeable sur http://www.uqac.uquebec.ca/ Lerner, D., Propaganda in war and crisis, New York, Arno Press, 1972

Legavre  J.-B., 1993, « Conseiller en communication politique. L’institutionnalisation d’un rôle », thèse de doctorat en science politique, Université Paris 1.

Le Net (Michel), L’état annonceur. Techniques,doctrine et morale de la communication sociale, Paris,Éditions de l’organisation, 1981, Livre blanc sur lacommunication sociale, Paris, Éditions de l’ICOS(Institut de la communication sociale), 1983.

LÉVINAS Emmanuel, Quelques réflexions sur la philosophie de l’hitlérisme

LÉVI-STRAUSS Cl., La pensée sauvage, Paris, Pocket, 1962

Libicki M. C, What is Information Warfare ?, Washington, National defense University, Institute for National Strategy Studies, 1996 Linebarger P., Psychological warfare, New York, Arno Press,1972.
Londres A., 1998, Contre le bourrage de crâne, Paris, Éd. Arléa.

J.-L. Loubet del Bayle, Les non-conformistes des années 30. Une tentative de renouvellement de la pensée politique française, Paris, Seuil, 1969

Machiavel (Niccolo), Le Prince, Paris : Fernand Nathan, 1984, p. 115

Maingueneau Dominique.- Analyser les textes de communication.- Paris, Nathan, 2000

Maingueneau Dominique.- L’analyse du discours.- Paris, Hachette, 1991

McLaurin L. Military propaganda : Psychological warfare and operation, New York, Praeger Publishers, 1982

André Malraux, La Tentation de l’Occident, 1926)

Mao Z., 1956, Une étincelle peut mettre le feu à toute la plaine, Pékin,

P. Marion, Leur Combat. Lénine, Mussolini, Hitler, Franco, Fayard, 1939.

Matard-Bonucci, Marie-Anne, 2000, « L’Homme Nouveau dans l’Europe Fasciste (1922-1945) »

Mercer D., The Fog of War, Londres, Heinemann, 1987

Megret, « Les origines de la propagande de guerre française », Revue du Comité d’histoire de la seconde guerre mondiale, janvier 1961 et P. Amaury, Les deux premières expériences de l’Information en France, Paris, LGDJ, 1969. (lèrc éd. : Londres, Harper, 1942).

Miège B., 1997, La société conquise par la communication. La communication entre l’industrie et l’espace public, t. II, Grenoble, Presses universitaires de Grenoble.

Miller C., Propaganda Analysis, NY: Institute for Propaganda Analysis, 1937

Miotto, Antonio, Folla e propaganda, in psicologica e vita contemporanea, Florence, 1952, p.32. In Ellul, jacques, Propagandes, Paris, Armand Colin, 1962, p.8. 33 : Ellul, jacques, Propagandes, Paris, Armand Colin, 1962, p.74.

Jean Mondange, Une industrie nouvelle : la fabrication de l’opinion publique, Hirondelle, 1950.

Cedric Mong-Hy. Le monde et Bataille. Etudes textuelles, contextuelles et prospectives. Litt´eratures. Universit´ e de la R´eunion, 2010. Fran¸cais. .

Morelli A. Principes élémentaires de propagande de guerre, Labor Bruxelles 2001

Moscovici S. L’Âge des foules, Complexe, 1985 Packard V. La Persuasion clandestine, Paris Calmann-Lévy, 1958 ; 1984

Mosse G. L., 2000, La Révolution fasciste. Vers une théorie générale du fascisme, trad. de l’anglais par J.-F. Sené, Paris, Éd. Le Seuil, 2003.

Albert Mousset, La France vue de l’étranger ou le déclin de la diplomatie et le mythe de la propagande, Paris, L’Île-de-France, 1926, p. 126.

Willi Munzenberg, La propagande hitlérienne, instrument de guerre, Sébastien Brandt, Paris 1938

Neveu É., 1994, Une société de communication ?, Paris, Montchrestien.

Nietzsche (Friedrich), La Volonté de puissance (tome II), Paris : Gallimard, 1995, p. 234

Oger (Claire), « Communication et contrôle de la parole : de la clôture à la mise en scène de l’institution militaire », Quaderni, « Secret et pouvoir. Les fauxsemblants de la transparence », n°52, 2003, p. 88.

Olivesi S., 2002, « De la propagande à la communication. Éléments pour une généalogie », Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique, n 86, Démocratie, pouvoirs et e propagande en France au xx  siècle, p. 13-28.

Ollivier-Yaniv (Caroline), L’État communiquant,Paris, Presses Universitaires de France, 2000, « La communication publique : communication d’intérêtgénéral et exercice du pouvoir. », in Sciences de l’information et de la communication- Objets, savoirs,discipline, Stéphane Olivesi (dir.), Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, pp. 97-112 ; Id., « Desformes de la communication gouvernementale »,Quaderni, Paris, n°33, hiver 1997

Orwell (George), 1984, Paris : Gallimard, 1990

R. O. Paxton, La France de Vichy (1940-1944), Paris, Le Seuil, 1973, p. 251.

Peschanski, op. cit., p. 649.

Ponsoby A.Falsehood in War Time, New York 1971

Pozzo Di Borgo Frédéric. L’instrumentalisation de l’ONU par les États-Unis lors de la crise iraquienne, sous la direction de Jean-Paul Joubert. – Lyon : Université Jean Moulin (Lyon 3), thèse soutenue le 8 juin 2012. Disponible sur : http://www.theses.fr/2012LYO30038

Bernard Pudal, Prendre Parti, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1989.

Puiseux H, Les figures de la guerre, Paris, Gallimard, 1997 Ramonet I., La propagande invisible, Paris, Galilée, 2000

P. Quentin, La propagande politique, Paris, Plon, 1943, p. 35 à 68

 Ramonet Ignacio , Propagandes silencieuses, Galilée, Paris, 2000.

Raynaud P., L’Art de manipuler, Paris, Ulrich, 1996

Reich (Wilhelm), La Psychologie de masse du fascisme, Paris : Payot, 1972

Reporters sans frontières, Les médias de la haine, Paris, La Découverte,1995

Riutort P., 2007, Sociologie de la communication politique, Paris, La Découverte.

Armand Robin, La fausse parole, Le Temps qu’il fait, 2002, (ISBN 2-86853-359-0)

Armand Robin, Expertise de la Fausse Parole (30 chroniques dans Combat 1947-48), Ubacs, 1990

Rosanvallon (Pierre) La contre-démocratie. La politique à l’âge de la défiance, Rosanvallon (Pierre), Paris, Seuil, 2006,p. 38.

G. Rossi-Landi, La drôle de guerre, Paris, Presses de Sciences Po, 1971, p. 180 ou encore P. Lazareff, De Munich à Vichy, New York, Brentano, 1944

p. Rossi, Les suggesteurs et la foule (1902)

Michel-Louis Rouquette, Propagande et citoyenneté, PUF, coll. « psychologie sociale », 2004.

Salmon C., 2007, Storytelling. La machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits, Paris, La Découverte

Schelling, Thomas C, Arms and Influence, New Haven, CT, Yale University Press, 1996

P.  Schepens, Semen 2006, « “Formules” et “lieux discursifs”. Propositions pour l’analyse du discours politique », entretien . 2010, « De l’opposition entre “propagande” et “communication publique” à la définition de la politique du discours. Proposition d’une catégorie analytique », Qua- o derni, n 72, Propagandes en démocratie, p. 87-100.

André Schiffrin, Le Contrôle de la parole, trad. Éric Hazan, La Fabrique, 2005.

Sibony, Daniel, Le « racisme », une haine identitaire, Paris, Christian Bourgois éditeur, 1997S.

Sighele, La foule criminelle (1891), Alcan, 1892

Soulez G., 2004, « Rhétorique, public et “manipulation” », Hermès, n 38, p. 89-95

G. Tarde, L’opinion et la foule, Paris, PUF, 1989 (lèrc édition 1901), p. 62. 2. A. Fontaine, La propagande et l’Université, Paris, Berger-Levrault, 1918. 3. Ch. Charle, La République des universitaires (1870-1940), Paris, Le Seuil, 1994, p. 343 et suiv.

Serge Tchakhotine, Le Viol des foules par la propagande politique, Gallimard, 1952

E. Taïeb éd Quaderni, 2010, n 72, Propagandes en démocratie, E. Taïeb éd.

Maria Tzvetkova, « La propagande politique », Balkanologie [En ligne], Vol. II, n° 2 | décembre 1998, mis en ligne le 02 juin 2008, consulté le 04 octobre 2016. URL : http://balkanologie.revues.org/259

Veyne Paul.- Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?.- Paris, Seuil, 1983

Vigneau Jean.- L’Idéologie de la révolution égyptienne.- In Politique étrangère n. 4, 1957

Virilio P., Stratégie de la déception, Galilée, 2001

Volkoff V.. La désinformation, arme de guerre, L ‘âge d’homme, 1986 Volkoff V. Petite histoire de la désinformation, éd. du Rocher, 1999

Watson P., War on the mind : The military uses and abuses of psychology, New York, Basics Books, 1978

Weber, Le savant et le politique, Paris, Pion, 1986, p. 118 et suiv. (éd. originale : Wissenschaft ah Beruf, Berlin, Dunker und Humblot, 1919) (lère éd. en français : Paris, Pion, 1959)

Wolton D., 1989, « La communication politique. Construction d’un modèle », Hermès, o n 4, Le nouvel espace public, p. 27-42

Woodrow A. Information Manipulation, éditions du Félin 1990

Zémor (Pierre) « La communication publique », Revue française d’administration publique, n°58, avril juin1991, Le sens de la relation.Organisation de la communication de servic public, Rapport au ministre d’État de la Fonction publique et de la modernisation des administrations,Documentation française, Paris, 1992, Messager(Marianne), La communication publique en pratique,Éditions d’organisation, Paris, 1994, « Chartedéontologique de la communication publique » del’association Club Cap’Com

le cours du Commandant Schieffer, l’un des acteurs de la propagande au deuxième bureau, dans son cours à l’Académie militaire en 1998. 72. AJ. 582.

Le Journal des débats, 20 mai 1933.

« Le Commissariat Général à l’Information et la drôle de guerre », dans Mélanges de l’École française de Rome. Italie et Méditerranée, tome 108 – 1 -, 1996, p. 39-54

La psychologie des foules (1893), PUF, 1963

Guerres et propagande ou comment armer les esprits (catalogue d’exposition : Passage 44), Bruxelles, Crédit Communal de Belgique, 1983

« Pour une histoire de la propagande et de la communication politique », o Vingtième siècle. Revue d’histoire, n 80, p. 3-4.

1962, Propagandes, Paris, Economica.

Sociétés contemporaines, n 24, p. 77-94. —  2004, La République contre la propagande.

Aux origines perdues de la communication d’État en France (1917-1940), Paris, Economica.

La société conquise par la communication, PUG, 1989, p. 141-142

Fait à Rabat le 04/07/2017

webcam-toy-photo18

si-page-001

Rachid ELAÏDI, politique

Vidéo

Code de déontologie pour les journalistes de la première république marocaine

déontologie des journalistes de la premièrerépublique marocaine

L a déontologie : journalisme .
Il s’agit d’une déontologie du journalisme pour la première république marocaine. Ce projet passera en lecture et subirait des amendements dans le premier parlement de la première république marocaine. Il est aussi vu et amendé par le syndicalisme du journalisme de la première république
marocaine . Ce projet fait suite à la déontologie de la police
http://www.youscribe.com/BookReader/Index/2757285?documentId=2948161 et de la constitution
de la première république marocaine http://www.youscribe.com/BookReader/Index/2487329?
documentId=2464366 . Il y va de soi ,pour la cohérence , il faut que le ministère d’information soit
sous commandement de l’armée ,de près ou de loin,pour assurer la non déviation vers des
corrompus de l’État et de l’utilisation à des fins négatifs;l’armée est là ,pour assurer ,le bon
fonctionnement.
Article 1 : Tout le monde, sans exception d’age ,a le droit à une formation journalistique.
Article : Une formation est dans une école privée ou publique .
Article 3 : L’État doit assurer cette formation et trouve les institutions aptes de donner une
formation journalistique adéquate.
Article 4 : Ta formation n’est pas validée par un diplôme mais par le nombre de stages dans les mass
média .
Article 5 : Les stages sont comptabilisés pour une sécurité sociale .
Article 6 : L’embauche n’est pas tributaire à un diplôme mais à un savoir faire .
Article 7 : Le savoir faire est attesté par un comité mixité État et privé .
Article 8 : Le comité peut statuer sur les travaux du candidat et sa présence n’est pas obligatoire.
Article 9 : Les travaux peuvent être présentés à plusieurs comités et des gens de la presse.
Article 10 : Toute personne qui suit cette formation doit avoir un niveau compétent à la fin de son stage et l’école est responsable de sa réussite et qui doit lui trouver un premier embauche.
Article 11 : L’État doit multiplier les centres d’apprentissage au métier du journaliste .
Article 12 : Une formation ne doit pas dépasser quelques mois avec une concentration de
l’orientation du candidat ,dés le départ; papier, radio ,tv,…
Article 13 : Tout candidat misérable dont il ne dispose d’aucune ressource a le droit à une aide de
l’État qui ne dépassera pas le temps de sa formation et a le droit a un crédit et dont l’État est garant.
Article 14 : L’obtention d’ un savoir faire journalistique n’oblige en aucun cas l’État à trouver un
travail pour le candidat,si le marché du travail est saturé .
Article 15 : L’État doit veiller à ce que l’argent prêtée soit rendue dans un délais raisonnable.
Article 16 : La formation doit contenir et dés le départ un apprentissage complet de la déontologie
journalistique .
Article 16-1 : Pour toutes les presses , le(a) journaliste doit avoir avoir un vestimentaire fonction du
temps.
Article 16-2 : Le(a) journaliste doit faire la part des choses entre ses sensibilités et le métier qu’il
exerce dans une parfaite autonomie.
Article16-3 : le(a) journaliste est responsable devant toute juridiction de son comportement visuel
ou parlé ou écrit .
Article 16-4:Le(a) journaliste doit respecter ses invités avec des vouvoiements, pas de rire, pas de
geste déplacés ,les 2 mains présentables , écoute attentivement l’invité(e), ne promet rien, ne donne
pas de rendez-vous, se comporte comme un subalterne devant son invité(e).
Article 16-5 : Le(a) est sous la responsabilité du directeur de l’information ,du réalisateur dans les
limites stipulées par la loi qui n’autorise pas à ses supérieurs de le manipuler à leurs guise.
Article 16-5-a : Le(a) journaliste a droit de se protester contre ses chefs quand ils veulent le
manipuler alors que le(a) journaliste est en direct ,radio et TV. Pour la presse écrite , quand il s’agit
d’une déviation de son article à d’autres fins ,autre que la ligne directrice du journal.
Article 16-5-b : Le(a) journaliste n’a pas le droit d’obéir de lui-même ou par un consentement sur
des propositions de sa direction ni dans les coulisses ni en direct.
Article 16-5-c : Le(a) journaliste n’est punissable par aucune amende mais par un retrait des directs
à la TV et à la radio et qui doit signer sa sanction écrite sur le pourquoi de son retrait et il peut
soulever son cas auprès d’une juridiction de son choix et sera assisté par un avocat attribué par le
ministère de justice ; s’il ne dispose pas de moyen suffisant pour payer un avocat.
Article 16-6 : Le(a) journaliste ne doit en aucun dévoiler ses sources .
Article 16-7 : Le(a) journaliste est défini par son affiliation à un journal ou une TV ou une radio et
qu’il existe un contrat qui le lie à sa presse y compris un contrat à durée limitée.
Article 16-8 : Le(a) journaliste ne peut ni insulter son audience ; ses invités ou l’auditoire, ni d’être de mauvaise mine, ni ne pas suivre la discussion et les dires de ses invités ,ni d’être hors sujet ,ni de
s’amuser avec ces chefs avec les oreillettes ou avec audience .
Article 16-9 : En cas d’absence répéter plus de trois fois ,le(a) journaliste doit faire un rapport à sa
direction pour son état d’absence répétée. Il est donc susceptible de présenter sa démission et qui
doit être signer par sa direction le jour même.
Article 16-10 : Le(a) journaliste doit avoir une spécialité et n’a pas le droit d’animer plus d’une
émission .
Article 16-11 : Le(a) journaliste doit faire preuve de sa compétence intellectuelle dans l’émission
qu’il anime. Et de ne pas être corrigé(e) plus de 2 fois par ses invités sinon ,sanction de sa direction
s’appliquerait à la lettre.
Article 16-12 : Le(a) journaliste doit supporter tous ses invités qui sont au niveau intellectuel
souhaité ou non .
Article 16-13 : Le(a) journaliste peut dévoiler ses sources avec ses invités dans l’esprit du débat.
Article16-14 : Le(a) journaliste n’a pas le droit de piéger ses invités ou de les exposer à la justice.
Article 16-15 : Le(a) journaliste doit résumer les dires de ses invités dans l’intérêt du débat.
Article 16-16 : Le(a) journaliste ne doit en aucun cas privilégier un invité sur l’autre invité et doit
accorder la même durée pour tous ses invités.
Article 16-17:Le(a) journaliste a le droit de refuser 2 fois ,d’interviewer un ou des invités. En cas de
refus répéter ,le(a) journaliste doit présenter sa démission à sa direction et aucune poursuite ne serait
engagé contre lui . Il peut avoir sa lettre de licence avec une motion qu’il peut travailler ailleurs.
Article 16-18 : Le(a) journaliste, dans ses reportages , à l’extérieur de son studio, est responsable de
ses choix portés sur les gens à interviewers.
Article 16-18-a : Le(a) journaliste doit savoir choisir ses invités fonction du sujet à débattre.
Article 16-18-b : Le(a) journaliste est responsable de tout débordement .
Article 17 : Tout(e) journaliste prouvé(e) qu’il(elle) est corrompu(e) par de l’argent ou d’autres
services devrait être rayé du journalisme et ne sera de retour au métier qu’après enquête et
engagement de sa part par écrit.
Article 18 : Tout(e) journaliste a droit à une vie privée et toute atteinte devrait être signalée à un
comité de journaliste qui prendrait la décision de poursuite judiciaire à l’encontre d’une personne
physique ou moral qui a porté ou l’intention de porter atteinte ,par menace ou autre ,au journaliste.
Article 19 : Le(a) journaliste est poursuivi en justice en cas de manquement à son
travail;comportement, des paroles en l’air, des phrases prononcées en dehors du sujet, des clins
d’oeil,toute déviation du sujet à débattre ,tout habillement ou signe d’une manifestation quelque part
dans son corps vu au public.
Article 20 : Le(a) journaliste a droit à une prime d’habillement dans la presse visuelle.
Article 21 : Le(e) journaliste est neutre dans ses dires.
Articles 22 : Le(a) journaliste qui travaille pour une presse d’État ou dans une presse privée doit
tenir compte de la ligne directrice de sa direction et il n’est en aucun responsable juridiquement
parlant, des attaques ou des manifestations de sa direction ,mais, la direction seule est responsable
devant les juridictions sur les dires et les analyses et commentaires de ses journalistes.
Article 23 : Tout(e) journaliste ne peut lire son bulletin d’information que s’il est signé par son
rédacteur en chef et par le directeur de l’information ou dans le cas échéant par sa direction sauf si
dans le contrat d’embauche est mentionné que la direction assume les dires et écrits de ses
journalistes.
Article24 : Tout(e) journaliste ne peut pas accumuler plus d’un travail dans une station et tout
changement doit quitter l’ancien studio de presse pour un nouveau.
Article 25 : Le droit du journaliste a des primes régulières en sus de son salaire qui est basé sur le
SMIC plus 45%.
Article 26 : Il faut faire la distinction entre un(e) journaliste qui ne fait que lire l’information et un
autre qui fait des commentaires et un troisième qui est charger d’analyser.
Article 26-1 : Le salaire des commentateurs est le SMIC plus 81% en sus des primes.
Article 26-2 : Le salaire des analystes est de deux fois le SMIC.
Article 26-3 : Le salaires des reporters ,à l’extérieur du studio ,est le SMIC plus 45% en sus ?nourris
et logé par la direction et en sus des primes.
Article 27 : Les journalistes ne devrait pas faire plus de 2heures de direct à la tv et de 5heures à la
radio et le reste devrait se charger d’autres tâches à l’intérieur du studio .
Article 28 : Les journalistes doivent respecter le cycle d’être en vedette à la télévion ou à la radio.
Article 29 : Les journalistes qui présentent les bulletins d’information doivent être un journaliste
différent à chaque nouveau bulletin .
Article 30 : Un bulletin est réalisé toutes les heures en sus d’un direct.
Article 31 : Un bulletin général peut être réalisé toutes les 4 heures .
Article 32 : Chaque bulletin d’information se diffère de l’ancien;de présentation et d’un contenu
différent légèrement.
Article 33 : Afin de faire travailler plus de journaliste articles 27 ci-dessus est applicable.
Article 34 : Au cas de manquement ou de défiance des journalistes ,un comité est chargé à vérifier
les disponibilités des journalistes et d’étudier les causes de leur manquement ou de leur absence .
Suite à cela ,le comité prendrait des sanctions ou des encouragements à l’égard des journalistes qui
manquaient à l’appel.
Article35 : Tous les journalistes peuvent faire la comparaison avec les autres analyses et
commentaires des autres sites de presse .
Article 36 : Tout5e) journaliste peut se débattre avec d’autres journalistes des autres sites de presses
avec arguments et preuves de leurs dires et de leurs écrits et avec un respect mutuel.
Article 37 : Les journalistes ont tous droits à des avancements de salaire annuel qui ne devrait pas
dépassé 2 à 5 % de leur salaire brut et des avancements au niveau des postes ; de présentateur au
commentateur à l’analyste …
Article 38 : La direction est sensé embaucher tous les 3mois et peut licencier avec preuve à l’appui.
Article 39 : Le(a) journaliste doit toujours répondre à ses 6 questions:ou,qui,quoi ,comment,
pourquoi,quand, même si il existe une évidence des questions et doit ,à rythme régulier , répéter
l’objet du débat.
Article 40 : Le(a) journaliste ne doit en aucun cas se dérober ou soustraire des questions qui font
l’objet du débat.
Article 41 : Le(a) journaliste est mieux à même de diriger les bulletins d’informations et des débats .
Il peut y avoir une autre équipe de journaliste plus âgé(e)s ou de non journalistes mais ils sont
capables de diriger des débats et ce code leur est applicable.
Article 42 : L’age de présentation de bulletin d’information est de la trentaine et l’age de présentation
des émissions est de le quarantaine.
Article 43 : Le(a) journaliste débute dans toutes les presses à faire des enquêtes journalistique ,à
connaître mieux le milieu ,à savoir comment chercher les sources d’information tout en restant
indépendant,à rédiger des rapports qui seront présentables à la TV ou à la radio ou à la presse
écrite .
Article 44 : Le(a) journaliste est soutenu(e) par les anciens journalistes ou les plus âgé(e)s en contre
partie une rémunération ou des primes d’avoir parrainé un(e) des jeunes.
Article 45 : Le(a) journaliste est censé comprendre les sujets du bulletin d’information et des débats
à animer.
Article 46 : Le(a) journaliste est dissout dans le débats comme un des invités ; il n’attire pas
l’intention.
Article 47 : Le(a) journaliste doit répondre avec courtoisie ,à chaque auditeur ou téléspectateur ou
correspondance ,même si ces derniers représentent un caractère diffamatoire ou d’impolitesse.
Article 48 : Le(a) journaliste doit connaître le droit dans ses branches applicable à son métier.
Article 49 : Le(a) journaliste ne doit avoir aucun favoritisme envers ses invités.
Article 50:Le(a) journaliste doit traduire tout ce que dit l’invité ou écrit en langue étrangère et il est
responsable de cette traduction ou sa direction le fera pour lui et la direction est responsable de cette
traduction.
Article 51:Le(a) journaliste ne peut jouer avec les sentiments des invités ou répondre aux dires des
réalisateurs de l’émission en plein tournage.
Article 52 : Le(a) journaliste a droit à une carte de presse selon son niveau d’apprentissage et ceci
depuis le début de sa formation et il est rémunérer des sa formation à l’ordre d’un SMIC et plus ,si
promesse d’embauche existe.
Article 53 : L’État doit se charger de trouver les stages d’embauche dans les entreprises ,les
industries et dans le milieu de la presse . Toutes les institutions de l’État sont censées avoir des
attachés de presse.
Article 54 : Le5a) journaliste doit rendre ses comptes à ses supérieurs avant et après les programmes
dont il a la charge.
Article 55 : Le(a) journaliste doit donner une copie conforme à ses invités si l’invité fait la demande.
Article 56 : Le(a) journaliste dispose d’un repos de 20 minutes toutes les 2 heures qui sera abrogé en
cas de direct.
Article 57:Le(a) journaliste doit avoir une ligne téléphonique ,son portable, et un email de son choix
pour rester en contact avec ses sources et ses invités et les personnes qui l’interrogent.
Article 58 : Le(a) journaliste doit répondre à toute personne qui demande à lui parler par
téléphone ,email ou par caméra interposée ; il doit faire un agenda.
Article 59 :Le(a) journaliste doit réserver des plages de son temps pour répondre et être attentif aux
questions ou propositions suggérées par les intervenants extérieurs et à raison de 2 heures par jour;il
doit se rappeler qu’il est au services des auditeurs ,téléspectateurs et des lecteurs.
Article 60 : Le(a) journaliste ne doit jamais couper la communication sans présenter le pourquoi de
son geste et doit reprendre la communication si amélioration existe .
Article 61 : Le(a) journaliste doit présenter son programme pour une nouvelle émission afin de
donner le temps à ses auditeurs et spectateurs de lui préparer des questions .
Article 62 : Le(a) journaliste doit s’assurer du bon fonctionnement du standard , en suivant avec une
oreillette ,qui sonne au standard et doit donner la chance à tout le monde dans la limite du temps qui
lui est reparti.
Article 63 : Chaque auditeur(trice) ou téléspectateur(trice) ne doit pas poser plus d’une question en
moins d’une minute.
Article 64 : Le journaliste ne doit pas avoir un maquillage gras ou débordant le visage pour les
journaliste de télévision .
Article 65 : Le(a) journaliste doit se différencier de toute sortes d’autres formation politique,
d’historien,communication.
Article 66 : Le(a) journaliste doit rester neutre dans toutes les circonstances et doit toujours avoir le
sourire léger.
Article 67 : La direction auquelle appartient le journaliste est responsable devant n’importe quelle
juridiction si cette direction présente des chantages ou des harcèlements à ses journalistes.
Article 68 : Le(a) journaliste doit avoir un avocat pour conseils ,concernant les traitements subits ou ce que les autres lui font subir.
Article 69 : Le(a) journaliste ne demandera aucune faveur de ses invités ou autres et ne doit rendre
aucun service en faveur d’une cause ou d’un mouvement politique .le(a) journaliste est neutre.
Article 70 : Le(a) journaliste est censé répondre est suivre ses correspondances car le métier exige
une grande ouverture d’esprit et de communication.
Article 71 : Le(a) journaliste chevronné(e) son salaire peut atteindre 10 fois le SMIC et ces
journalistes sont rares.
Article 72 : Le(a) journaliste peut changer et rompre son contrat avec des simples justifications par
écrit daté et signé par lui même.
Article 73 : Aucune sanction n’est prise à l’encontre du journaliste sans être écrite datée et signée par
le directeur de la chaîne ou du journal et par son ancien rédacteur en chef et par un comité chargé de
sanctionner tout débordement du journaliste et de sa direction.
Article 74 : Le(a) journaliste a le droit de faire la promotion de ses débats .
Article 75:Le(a) journaliste n’a pas le droit d’être invité ou consultant pour une autre chaine .
Article 76 : Le(a) journaliste a le droit de faire une formation ou d’entamer un cycle de formation
dans une école privée ou publique et rémunéré.
Article 77 : Le(a) journaliste doit reconnaître ses erreurs quand il est corrigé par les invités ou les
auditeurs ou téléspectateurs ou les lecteurs ou les intervenants.
Article 78 : À deux erreurs ,le(a) journaliste doit se diriger vers une formation approfondie.
Article 79 : Le(a) journaliste doit toujours avoir des invités pour le bulletin d’information et pour les
débats qu’il anime .le temps des interventions de ses invités ne doit pas dépasser 3minutes.
Article80 : Toute personne qui a un savoir faire journalistique peut être embaucher par une presse et
suivrait une formation interne et a droit à une carte de presse et les avantages avec.
Article 81 : Les journalistes doivent avoir des relations avec de la police , les militaires et toutes les
institutions de l’État pour constituer une multiplication de sources.
Article 82 : Ces relations peuvent être formelles ou informelles.
Article 83 : Le(a) journaliste doit maîtriser sa langue de travail.
Article 84 : Les journalistes doivent avoir un syndicat pour défendre l’intérêt général des
journalistes et d’appartenir ou non à une section syndicale.
Articles 84 : Le(a) journaliste n’ a pas le droit de laisser son travail pour les activités syndicales.
Article 85 : Le(a) journaliste exprime sa colère par les voies légales .
Article 86 : Le(a) journaliste peut se manifester avec son syndicat quand la gréve est générale.
Article 87 : Le(a) journaliste ne sera pas payé(e) quand il fait une gréve mais il peut exprimer sa
gréve implicitement sans perturbation des émissions ou des bulletins d’information et de même pour
la presse écrite .
Article 88 : Le(a) journaliste peut demander d’être remplacé par un stagiaire qui le parraine.
Article 89 : Le(a) journaliste peut demander de faire un reportage à l’exterieur.
Article 90 : Le(a) journaliste ne doit pas avoir un comportement d’un robot et doit montrer sa joie de
vivre.
Article 91 : L(a) journaliste doit montrer ou dire ou écrire ses réferences des livres ,articles,…sur un
sujet à débattre.
Article 92 : Le(a) journaliste n’est pas tenu(e) à se faire omniprésent dans le débat ,mais il lui est
conseillé avec l’aide d’autres commentateurs et des analystes , derrières caméra,à aiguillé le débat .
Article 93: À chaque fin de débat ,le(a) journaliste apparaît pour résumer le débat et donner les
points forts de ce débat avec l’approbation des invités.
Article 94 : Le(a) journaliste signera le résumé ou le débat intégral et le mettra sur
Internet(youtube,…).
Article 95 : Le(a) journaliste n’est pas tenu(e) à répondre aux commentaires sur Internet.
Articles 96 : Le(a) journaliste peut faire des enregistrements youtube ou autre donnant des analyses
sur des sujets divers et n’est tenu à expliquer le pourquoi du comment;cela fait partie de sa vie
privée et ne fait pas partie de son travail.
Article 97 : Le(a) journaliste peut utiliser ses youtubes ou autres comme des pièces à réference d’un
débat.
Article 98 : Le(a) journaliste doit accepter le débat et ses contraintes pour débattre ou pour
interviewer ses invités.
Article 99 : Le(a) journaliste doit mettre à sa disposition les conditions nécessaires pour exercer
sans contrainte ni matérielles ni humaine sa profession .
Article 100 : Le(a) journaliste est professionnel à partir de sa première année d’embauche.
Article 101 : Le(a) journaliste a un congé annuel ,en théorie, de 30 jours et 2jours tous les 3
semaines, à condition qu’il n’y a pas d’événement ,sinon tout est annulé mais reporté pour après .
Article 102:Le(a) journaliste ne cumulera pas son congé annuel.
Article103:Le(a) journaliste doit subir une formation obligatoire dans des stations ou des télévisions
ou des journaux dans les pays européens et dans les pays asiatiques et dans les pays africains. La
durée de cette formation est de 1semaine et plus si dérogation est acceptée par le pays d’accueil.
Article 104 : Le(a) journaliste est censé(e) représenter sa presse et pas plus .
Article105:Aucun journaliste n’est censé(e) ignorer les poins faibles de sa chaîne et doit veiller à contribuer à améliorer l’image de sa chaîne de presse .
Article 106:Le(a) journaliste donne l’image de son pays car les chaînes sont satellitaires et donc
quelque soit la position dans la globe du téléspectateur ou de l’auditeur ou du correspondant.
Article 107:Si l’intervenant est d’un pays éloigné et si sa communication est payante ,il faut l’écouter
en premier.
Article 108 : Le(a) journaliste n’a pas le droit de se dévier de la ligne directrice de sa presse ou de se
moquer des intervenants des pays éloignés, en langue ou en débat ,mais ,il faut tenir compte des
habitudes extérieures à son pays d’origine.
Article 109 : Le(a) journaliste doit introduire dans ses débats des statistiques.
Article 110 : Le(a) journaliste ne doit pas interrompre ou retarder le débat sur un point de sa
discussion.
Article 111 : Le(a) journaliste doit rendre le débat plus fluide.
Article 112 : Le(a) journaliste doit toujours commencer par définir son sujet par lui même. Et doit
tout le temps du débat rappeler la définition du sujet à débattre et ceci est valable pour les
interviews.
Article 113 : Les journalistes qui mènent un débat devraient se conformer comme une personne qui
dirige le débat pour ne pas faire apparaître la discontinuité et le désagrément entre les journaliste et
doivent se respecter et respecter le temps pour chaque journaliste qui ne doit dépasser 1minute au
plus à poser sa question et il est tenu à ne pas répéter ou confirmer ou être en désaccord avec
l’invité.les journalistes devraient rester neutre.
Article 114 : Le(a) journaliste doit toujours commencer par une salutation respectueuse et finir par
ouvrir les horizons d’un autre débat futur.
Article 115.Le(a) journaliste doit avoir une lecture moyenne moins;moins lent et pas rapide ou autre
forme incompréhensive de ce qu’il dit et ceci est valable pour la presse auditive et visuelle. Et donc
de quelque décibels moins que le seuil:chaque phrase qui contient 17 mots doivent être lus en 12
secondes et mieux articuler les mots;il faut toujours avoir à l’esprit les gens sont des mal entendants
et des illettrés. Il faut être un pédagogue.
Article 116 : Le(a) journaliste ne doit jamais indiquer par son index mais par une main ouverte.
Article 117 : Le(a) journaliste ne doit pas fixer du regard son invité.
Article 118 : Le(a) journaliste doit écouter la réponse de l’invité sans l’interrompre et sans hocher la
tête.
Article 119 : Le(a) journaliste doit accorder à l’invité au plus 3 minutes pour qu’il puisse répondre et
le journaliste doit savoir l’interrompre et non lui couper la parole et doit donc enchaîner et non
revenir sur ses incompréhensions.
Article 120 : Le(a) journaliste est supposé(e) maîtriser son sujet soit dans un bulletin d’information
soit dans un débat, mais toujours doit être invisible car ce sont les paroles de l’invité qui sont
cherchées .
Article 121 : Le(a) journaliste doit présenter ses invités comme des spécialistes de la question à
débattre et non d’un titre académique.
Article 122 : Le(a) journaliste ne doit pas faire l’apologie d’un savoir d’un invité ou d’étaler ces
diplômes car la presse est toujours en mouvement et les titres académiques sont statiques sauf pour
les chercheurs ; les auditeurs et les téléspectateurs ont besoin de comprendre une question en
mouvement et pas d’introduction d’un titre quelconque.
Article 123 : Le(a) journaliste doit tenir compte des considérations du temps avec une marge de plus
ou moins 1minute.
Article 124 : Tout débordement du journaliste envers ses invités ou ses intervenants au téléphone est
sanctionné juste après le programme .
Article 125 : Plusieurs journalistes préparent un débat et en cas de manquement du journaliste un
autre peut le remplacer.
Article 126 : L’égalité entre l’homme et femme est respectée dans les temps d’antenne et dans les
rémunérations.
Article 127 : La journaliste peut tomber enceinte et a droit à son congé matérnité mais ne doit pas
passer en direct jusqu’après accouchement .
Article 128 : Le(a) journaliste ne doit pas présenter régulièrement une émission ou un bulletin avec
la même journaliste;il doit y avoir un mouvement de présentation.
Article 129 : Le(a) journaliste doit être sobre et omniprésent et ne doit pas avoir l’esprit ailleurs.
Article 130 : Le(a) journaliste doit toujours saluer poliment les téléspectateurs et les auditeurs, tout
au long de son émission à raison d’une fois toutes les 10 minutes.
Article 130 : Le(a) journaliste doit tenir compte des coupures publicitaires ,environ toutes les 20
minutes pour une durée d’au plus 1minutes 30 .
Article 131 : Le(a) journaliste doit se présenter toujours ; en reportage ou dans une conférence de
presse ou autres : nom et prénom et affiliation à une chaîne de presse et son poste d’envoyer spécial
ou de correspondant.
Article 132 : Le journaliste doit s’exprimer clairement et correctement et doit respecter la cadence
de la phrase avec un sujet ,verbe et complément.
Article 133 : Le(a) journaliste avec l’aide des analystes et des commentateurs de poser des questions
intelligentes; il est là pour ajouter de la connaissance à ses auditeurs et téléspectateurs et lecteurs.
Article 134 : Le(a) journaliste ne doit pas mettre trop de statistique ou plusieurs définitions ou de
rendre le débat trop brumeux.
Article 135 : Le(a) journaliste doit établir une question de sondage pour son émission afin de
consulter son audimat et voir s’il a été intéressé par les auditeurs et téléspectateurs et lecteurs.
Article 136 : Le(a) journaliste doit tirer les conclusions de son incompétence si cela s’est avéré vrai;par les sondages ,les commentaires…et de se diriger vers un cycle d’apprentissage et qui est
rémunéré par sa chaîne de presse .
Article 137 : Si le(a) journaliste réussi ses émissions ,il a droit à demander à sa direction, une prime
toutes les 3 émissions réussies.
Article 138 : Le(a) journaliste doit être équipé d’habillement pour les reportages à l’extérieur dans
toutes les saisons et en période de guerre ou de manifestation d’un gilet inscrit presse devant et
derrière et d’un casque inscrit presse devant et derrière et, tout manquement à ces règles
élémentaires exposerait le(a) journaliste à une sanction de sa direction.
Article 139 : Le(a) journaliste ne doit pas combiner ses propres intérêts avec les intérêts de sa
chaîne de presse et ne tirer aucun profil de ses rencontres.
Article 140 : Le(a) journaliste ne doit rien donner de sa personne pour réaliser une interviews ou
une rencontre avec des invités .
Article 141:Le(a) journaliste ne doit pas mêler sa voix à celle des manifestants.
Article142:Le(a) journaliste doit comprendre les enjeux politiques et d’éviter d’être le fusible.
Article 143 : Le(a) journaliste doit être à l’écart de toute tension politique et de garder ses distances
et de défendre son indépendance vis-vis de ces invités et de l’extérieur.
Article 144 : Le(a) journaliste doit respecter de lui-même,les tranches d’âge pour présenter une
émission ou un bulletin d’information.
Article 145 : Le(a) journaliste ne doit pas exercer ou subir du racisme sous toutes ses formes.
Articles 146 : Le racisme et la xénophobie est sanctionné par la loi et au sein du studio de presse la
sanction est graduelle d’obstruction de présentation au payement des amendes qui peut être le
salaire du journaliste en question ou s’il s’agit de l’administration qui est fautive et pour ne pas
amplifier la question, la chaîne de presse doit payer le(a) journaliste une amende qui vaut un double
salaire du journaliste .
Article 147 : Le(a) journaliste doit se sentir que sa direction respecte le quota des différentes ethnies
et de la répartition égale des femmes .
Article 148:Le(a) journaliste ne peut pratiquer une quelconque forme d’ostracisme .
Article 149:Le(a) journaliste doit porter plainte au près du comté chargé des réconciliations avec
tous les membres de la presse.
Article 150 : Tout(e) journaliste qui se sent exercer sur lui un harcèlement morale ou sexuel , peut
porter plainte dans une juridiction de son choix.
Article 151 : Le(a) journaliste doit donner son vrai nom et prénom et insiste à ce qu’ils soient
afficher en bas de l’écran pour une durée au plus 10 secondes . De même pour les autres presses ,il
faut que l’auditeur ou le lecteur sache d’abord qui parle et qui écrit.
Article 152 : Le(a) journaliste doit acquitter de la sanction qui existe sur la liste des sanctions avant
de continuer dans sa presse.
Article 153:Les sanctions est une phase complète de ce code . À chaque faute ou erreur correspond
une sanction.
Article 154 : Le(a) journaliste doit signer cette charte avant son embauche et être courtois dans son
comportement .
Article 155:le(a) journaliste est conscient(e) de l’énormité de sa mission et doit tout le temps rendre
les comptes et évoluer dans le temps.
Rachid ELAÏDI : Politique
Fait à Rabat ,le 25 avril 2017

Vidéo

Le terrorisme d’Etat

Recherche politique:

Le terrorisme d’État.
Définition, caractéristiques ,développement homogène ,
propositions…
Le terrorisme d’État est la source de toutes les autres formes de terrorisme. Selon l’ONU « toute
action […] lorsque le but d’un tel acte est de forcer un gouvernement ou
une organisation internationale à prendre une quelconque mesure ou à s’en abstenir » dont ,il faut
ajouter le droit des mouvements de libérations nationales , faut-il les inclure dans cette définition
onusienne et sinon faut-il faire la différence ou le distinguo des deux éléments fondamentaux et sur
quoi est définit l’acte et non l’intention…
l’origine du terme terrorisme pour les occidentaux date de 1792 c-à-d de la terreur de Robespierre
en France,qui exécutait et torturait toute personne soupçonnée anti révolution de1789 et qui
pratiquait l’adage de l’époque “ si vous n’êtes pas pour la révolution ,vous êtes donc contre “ qui
était donc le dilemme de la révolution française utilisé par la suite jusqu’au XX ème siècle et par les
occidentaux mais aussi et surtout par les pays colonisés qui sont devenus par la suite des dictatures
et donc une application ,pure et simple, de la dictature de l’État et de là à passer au terrorisme de
l’État ,il n’y avait qu’un pas et la majorité de ces États en particulier arabe , ont fait ce pas, avec la
complicité des pays colonisateurs et en particulier la France et la Grande Bretagne… mais le
terrorisme datait bien avant et je prend pour référence les Califes arabes ,les différentes dynasties ,
au point que tous les savants arabes ne pouvaient travailler tranquillement leur savoir et le faire
évoluer et dont l’Europe s’en est servis largement et encore d’autres ouvrages ne sont toujours pas
exploités…sans qu’ils(ces savants) donnent leur approbation au pouvoir en place dictatorial(il faut
souligner qu’ ils pratiquaient la terreur sous forme de la cinquième colonne) et sollicite ainsi, la
protection du Calife et donc par voie de conséquence ,la cinquième colonne que le général Molla a
découvert en 1936 et qui était formée principalement des rifains du Maroc que le général Franco
allait chercher…existait belle et bien chez les Califes musulmans.
Le terrorisme est le bras armé des individus et des groupes d’individus. Ainsi,existe-t-il un parallèle
entre résistance,guérilla ,combat pour la liberté, les mouvements d’indépendance … ? oui, si on
considère l’utilisation des mêmes moyens de destruction à l’exception de l’arme nucléaire qui est un
risque potentiel et que tous les États puissants savent pertinemment que ces armes nucléaires sont
déjà entre les mains des bandes terroristes ou des résistants tel Hizbollah au Liban que tous les
observateurs s’accordent à dire , une résistance contre le pseudo État juif qui n’a pas une vraie
légitimité et dont les vrais dirigeants juifs sont des psychopathes et préfèrent la destruction de ce
petit pays que d’empreinter la voie de l’État du Sud Soudan qui a une assise internationale
,juridiquement parlant et une acceptation régionale et internationale;mais pour s’y faire ,Israël doit
acquitter sa note salée au prés des pays de la région sinon ,ce litige est la source entre autres ,d’une
troisième guerre mondiale. Et les armes nucléaires sont entre les mains des États et ceci
montre,dans ce sens qu’il existe une relation quelconque de cause à effet avec les États puissants…
D’où la différence qui s’impose entre terrorisme et résistance légale qui respecte les règles du droit
international…certes ,dans un État de droit ,la résistance a une autre connotation que dans un État
dictatorial ,quoique que cela fonctionnait à merveille hier mais pas aujourd’hui et encore moins
demain, car l’internalisation du terrorisme s’impose;du fait que le terrorisme d’État se cache derrière

2 Le terrorisme d’État
les mouvements de résistance nobles pour l’indépendance de leur pays ou autres… et les situations
précaires chez les occidentaux exemple au Japon mais aussi en Europe et ceci est par définition
,sont un fait incontournable pour tous les États du monde.
La cinquième colonne est une forme de terrorisme d’État et qui fait donc partie de la classification
des actes liés à l’État appelée donc le terrorisme d’État ,dans sa forme violente, dans une situation
qui semble une situation de stabilité et une situation de paix . Par exemple,le non respect des
minorités par l’ État est une forme de terrorisme d’État ou d’encourager les minorités à attaquer la
majorité ethnique par exemple au Maroc,les berbères les Souss et ceux de l’Atlas et les
touarègues,sauf les rifains, attaquent volontiers les arabes,implicitement ,du moment l’État par
l’intermédiaire de la police du régime ,les protègent…; car soit la constitution ne le stipule pas ,soit
non applicable par l’État ,mais dans un État dictatorial, la vraie constitution est celle qui s’applique
avec la probation implicite des États ou plus précisément des régimes en place et ;donc la
constitution écrite est une marchandise destinée aux États dits démocratiques, par respect ou et
surtout, par peur des États puissants , l’ordre mondial imposé par les États puissants…
Et qui dit terrorisme d’État dit son financement par l’État.Le financement du terrorisme est un
chapitre ,pour plus tard , car le realpolitik qui permet d’engager plus facilement des milliers de
personne du monde entier et donc le financement vient en première cause d’engagement avant
l’idéologie et toute idéologie religieuse sont trompeuses, par exemple ,au Maroc, Algérie…ou dans
les 23 pays arabes où la misère et la pauvreté sont le quotidien des millions de citoyens, les citoyens
deviennent des simples cobayes orientés vers le terrorisme et sont la chaire à canon utilisée
sciemment,dans le terrorisme d’État et l’idéologie religieuse n’est qu’une fausse façade. Mais il faut
faire le distinguo entre le financement des terroristes en période de paix qui est en substance argent
et, peut même être juste une considération de la personne psychologiquement parlant,et donc le
financement de ceux qui forment le gros bataillon de la cinquième colonne se disperse de simple
considération psychologique ,à des services de l’État, à des rémunérations qui sont rares ou dire une
rémunération fonction d’un acte et pas plus( à la tâche effectuée!) et puis il existe ,la rémunération
en période de guerre par exemple Syrie,Irak…qui est une rémunération conséquente par mois est de
l’ordre de 500 euros et plus ,logés et nourris et même des « femmes » pour distraction appelées jihad
« anikah »,qui veut dire littéralement,jihad de la « baise ». Et donc il est intéressant de savoir d’où
vient cette argent ? Mais avant ,il faut faire la différence entre un engagement et un recrutement
chez les terroristes ,il n’y a pas d’acte juridique qui lie les deux parties mais il existe un acte orale
qui est de jurer sur l’honneur de la cause ou la pseudo cause et, quand il existe une défaillance de la
part de l’engagé ,il existe un service dans cette organisation terroriste à éliminer les engagés qui ont
retrouvé leur raison ,en faisant d’eux des kamikazes ,malgré eux, ou sans le savoir et donc, rares qui
arrivent à s’échapper et ,en général ,ils sont calfeutrés pour ne pas dévoiler leur position ,ceci est en
période de guerre . Et ceux de période de paix ,ils sont à la merci de l’organisation de la cinquième
colonne qui n’est rien d’autres que l’État dictatorial qui peut en cacher d’autres États et même des
États puissants ,proportionnellement, par exemple la France ou…,ils subissent des méfaits, en forme
de propagande, contre eux et à leurs enfants ,pas de repli si ce n’est par un changement de régime,
car ce dernier se substitue à l’État et donc ,comme en 1963 au Maroc, les opposants politiques et
militaires ,sont rentrés à l’intérieur du palais royal de Rabat,ou en 1971 les militaires sont rentrés à
l’intérieur du palais royal de Skhirat ,pour découdre avec le régime en place, par emprisonnement
du roi et donc neutraliser ceux qui sont ou prétendent être des royalistes et le roi donc, devient une
marchandise de négoce entre les opposants et le roi ou plus précisément ses prétendants amis ,
d’ailleurs cette scène était déjà produite, en 1971, entre le général Oufkir et le général Medbouh qui
sont passés pour des prisonniers ,aux yeux de Hassan II . Et c’est le seul remède de passer à une

3 Le terrorisme d’État
première république marocaine ou à la limite une monarchie constitutionnelle sous contrôle de
l’armée ,comme en Espagne, qui par la suite donnerait naissance à une république marocaine et
encore une fois contrôlée par l’armée et, il n’ y a pas d’autres choix ! Le printemps arabe aussi pour
découdre avec les régimes arabes en place et jamais pour la destruction de l’État… Après
recrutement , il existe une phase dite ,à mon sens, de complaisance que le recruté peut s’approcher
des dignitaires de l’organisation ainsi la familiarisation avec le milieux et de toucher le premier
salaire et tous les avantages ,ensuite, il passe directement à la deuxième phase dite phase
d’accompagnement et enfin la phase de responsabilité et de tracer et d’exécuter ,après
approbation ,des actes terroristes …ici ,le recruté pour des raisons financières car c’est la
correspondance fondamentale d’un dit recruté , passe à l’état d’engager;il épouse donc,à son tour la
cause des terroristes ou supposée être une idéologie et en troisième phase ,qui est rare, il peut
mélanger une idéologie et un enrichissement personnel et un commandement et ,cette phase est
choisie par les États puissants qui manipulent l’organisation de l’intérieur…
Et que fait le droit international ? les résolutions de l’ONU telle 1373 a été adopté, suite à « nine
eleven » ,car la contribution américaine est de 25% du budget de l’ONU est donc le gros
contributeur est vite récompensé alors que s’il s’agissait d’un pays comme la Palestine ou les les Îles
marshalls …il n’ y aurait jamais ce genre d’intérêt et pas de résolutions contraignantes…
Les différentes résolutions ne donnent pas de solutions juridique complètes au terrorisme ; se sont
des résolutions qui ne traitent que des cotés ,ou certaines cotés juridiques certes,dits chez les
terroristes ,côtés marginaux et cela a pour cause la non définition exacte du terrorisme pour
sanctionner le fond du problème,car la définition est mobile, évolutive et non statique . Donc par
voix de conséquence, la définition juridique n’est jamais exacte et il faut donc s’adapter ou essayer
de trouver une définition large . Qu’appelle-t-on donc,une définition large ? Et qui dit juridique dit
son application ,contre vent et marée et qui dit aussi de laisser un terrain d’entente dit un consensus
contraignant à ce que le terrorisme ne pourrait plus être mijoter ou manipuler des États et donc, tout
terrorisme est condamnable à son origine qu’il faut chercher ces racines, dans les États mêmes ,donc
ce cas de figure, tout le monde ,concepteur et terroriste sur le terrain, savent en quoi se tenir .
Seule en période de paix qu’on parle du vide juridique et du rôle de la police et de la relation qui
devrait exister entre la police et la justice . Mais ce qui nous intéresse ici ,entre autres, le rôle de la
police en période de guerre et de l’armée face à une armée de terroriste invisible . Donc ,en cette
période, le côté juridique n’a plus d’influence ,mais il existe une sorte de droit qui ressemble
beaucoup au droit coutumier dit , à mon sens, droit d’approche,à la seule différence est que ce droit
évolue très vite par rapport au droit coutumier et donc une adaptation plus rapide. Et donc ,comme
toute guerre le commandement suprême est celui de l’armée sur la police et comme la police
travaille autrement ,il faut qu’il existe un pont entre les deux institutions et donc un contrôle aussi
sur des affaires policières car le terrorisme joue sur ce pont et la police seule ne peut rien et l’armée
seule aussi ne peut rien…et donc on peut ajouter cette dimension pour la période de paix s’il existe
un État démocratique qui a pour charge, entre autre, la protection des citoyens.
Comment donc épargner les droits fondamentaux ,sur les droits de l’homme et le respect des
individus et des libertés publiques ,des sentences contre les actes terroristes et, comment distinguer
un acte terroriste pur et gratuit d’un acte d ‘une cause considérée juste internationalement et enfin
comment empêcher la dérive de cette dernière vers un terrorisme pur. Peut-on parler d’un droit
d’exception ?

4 Le terrorisme d’État
En période de paix ,il faut distinguer ,les États qui s’engagent dans des actes terroristes à l’extérieur
de leur territoire ,implicitement et explicitement et d’autres qui ne s’engagent pas mais font souffrir
leurs citoyens sous leur cinquième colonne et donc, ils font de leurs citoyens des futures terroristes
car psychologiquement parlant ,la société se robotise sous les effets de la cinquième colonne.
Faut-il généraliser les mesures contre le terrorisme ?
Le TPI(tribunal pénal international) ne peut être activé qu’en période de paix.

La lutte contre le terrorisme aux usa, en Europe et partout ailleurs sont des mesures adaptées aux
pays ,mais pas universelles ,à tous les pays du monde, intrinsèques. En Europe, il y a nécessité de
tenir compte des droits fondamentaux ,dans les pays dits du tiers monde ,le Maroc,l’Algérie …il n’ y
a rien à respecter..
Le principal problème pour définir d’abord ,le terrorisme et non pas de classer les définitions,
comme Schmid et Jongman ont fait, dans les années 80 mais, d’essayer de trouver l’élément évolutif
de la définition du terrorisme et pour cela il faut remonter très loin dans le temps pour déterminer
les points communs qui évoluent avec le temps et de les saisir;l’État peut être ce point commun !
L’État a toujours exister sous une forme ou, une autre car si à chaque fois on ajoute une définition
c’est que la définition n’est toujours pas saisie ,je prend pour exemple la peine capitale est définie
pour tout crime majeur et donc fait correspondre ,la peine capitale et, la société européenne a
évolué vers une prison à vie…donc il existe une définition évolutive, fonction de temps et de la
société.
Autre chose me semble importante est que le terrorisme n’est lié ni au religion ni au politique mais à
l’état psychologique de l’individu fonction de sa pauvreté ,de sa misère intellectuelle … mais peut
aussi être lié à l’opulence individuelle ou à l’exercice des fonction d’État et donc, un travail qui
n’est pas comme tout autre, mais il y a des éléments comme la grandeur de l’État ,son histoire, ses
phases héroïsmes …que la personne qui y travaille utilise et dans l’obligation psychologique d’en
tenir compte et devient à la longue des terroristes de l’État malgré eux…. Et la religion Islam ou
autre n’est que le catalyseur;car les terroristes existent en période de paix comme en période de
guerre se sont tout simplement les citoyens ,de même la politique qu’elle soit l’Islam politique ou les
chrétiens démocrates ou des juifs de la Torah…sont aussi des simples aiguilleurs des citoyens ,au
nom de la religion;quand les communistes utilisaient les citoyens en se substituant au classe des
pauvres ,des démunis et pour atteindre leurs objectifs politique qui se différent largement de leur
idéologie ,se sont les simples citoyens qui commettaient des actes terroristes et la direction du parti
raflait la mise avec des considérations politiques et ils sont arrivés à manipuler les centrales
syndicales…donc ,quand Rodinson liait le terrorisme à la religion ou au politique est une vue
partiale du problème de la définition.
La définition de Wilkinson est incomplète mais contient en elle un élément essentielle celui de la
peur qui change radicalement les comportements et d’abord des individus, des groupes
politiques …car en général ,le chemin le plus court pour un changement de mentalité sur une chose
publique est la force des choses;la propagande par exemple, mais aussi, la force dans toutes ses
formes: le dilemme est clair pour tout citoyen et quelque soit son niveau intellectuel ,la chose
publique persiste jusqu’au nouvel ordre…la définition de Schmidt est aussi proche d’une vérité en
précisant que les acteurs sont étatiques car ,dans un sens,il n’y a que ceux qui sont dans les 5 Le terrorisme d’État institutions de l’État qui peuvent commettre des actes abominables ,par exemple la police , l’armée… mais surtout ceux qui sont liés aux politiques qui sont ou étaient aux affaires de l’État….donc des acteurs étatiques. J’ajoute le terroriste est très contrôlé par sa source est donc il n’est qu’un simple pion dans l’échiquier politique et ,pour exemple ,les kamikazes japonais pendant la seconde guerre mondiale ou d’aujourd’hui en Irak…et les assassins de Kennedy dont la cour de l’époque n’a pas pu trouvé un seul témoin potentiel, à charge présent au,moment des faits soit dans n’importe quel entourage présidentiel ou dans des mafias de l’époque ou dans les institutions de l’État américain complices du meurtre de Kennedy mais aussi de « nine eleven »… …autre chose nécessaire qui semble être contraire à tout intellectuel qui veut répertorier l’individu terroriste en analysant son groupe derrière ,il faut dire dans la plupart des cas sont inconnus avant l’acte et encore plus,après acte ,ils sont dispersés comme le cas de Kennedy ,donc la biographie est impossible à l’établir et même après si le politique qui est aux affaires de l’État ne veut pas ou ne peut pas donner suite(Johnson aux USA) et donc les enquêtes sont discontinues;avant ,il n’ y a pas de moyen à faire cette biographie des membres du groupe,en général et pour être juste , les cellules terroristes dans les partis ou les mouvements politiques sont invisibles à l’œil nu ,à moins s’il faut scanner tous les citoyens:mission donc impossible et que le Maroc s’engage ,comme un fou, dans cette voie avec des spy caméras chez les citoyens ,de remplir l’espace visuel des dissidents politiques et des militaires politiques,…et pardessus tout ,il exporte dans les différents pays faibles pour renforcer les dictatures partout dans le monde…
Néanmoins étudier ou essayer de donner une définition du terrorisme à partir de la cible, les victimes entre autres,semble être un chemin de combattant et secondaire qui n’est pas l’objet de cette étude car il faut définir qui est une anticipation du mouvement terroriste de ce que peut être le terrorisme et donc d’épargner les victimes.
Peut-on parler du terrorisme comme une tactique ou une stratégie ou encore une vision ?
Peut-on considérer que tout acte violent est un acte terroriste ,c’est dire la relation équivoque ,puisque le terrorisme est un acte violent en biens ou en personnes ? Car les textes juridiques traitent l’infraction en tant que telle et spécifique et donc ,plus général . Aussi peut-on dire que les actes terroristes trouvent leur terrain propice chez les démunis ,les faibles ,les sans protections ?
Comme pour Wikilson ,les arabes s’approchent d’une définition puisqu’ eux aussi insistent sur la peur « … semer la terreur parmi les citoyens ou à les effrayer en mettant en danger leur vie… » car ces arabes savent de quoi ils parlent;la cinquième colonne qui existe dans les 23 pays arabes sont gérées par leurs services des régimes en place ,par les proches et en période de guerre ils ne font que calquer leur système de souffrance à une échelle plus flagrante qui s’internationalise …leur définition manque de sérieux comme celle de Wikilson ,car il faut créer des Tribunaux pour juger les régimes dictatoriaux en place.
Il existe deux sortes de définition sur l’engagement d’un peuple vers sa libération soi a) une libération d’un pays extérieur ou d’un colonisateur soit b) vers une libération d’un régime ou d’un système dictatorial ,par un coup d’État militaire ou des actes de sabotages par tout un peuple démuni tel le printemps arabe qui court toujours sous plusieurs formes.
La sécurité internationale est-elle menacée par le fait de l’appui des États aux actes terroristes ?
Un acte terroriste n’est jamais un acte d’un individu isolé,mais toujours lié à un groupe qui par

6 Le terrorisme d’État chaînon, c’est l’État ou tout de moins ceux qui sont dans les affaires de l’État ,pour un exemple léger , un groupe terroriste fait exploser un pont ,l’État en construit un autre qui desserre un point actif pour un tel politique de cet État.
Définir les actes terroristes, en droit pénal, est une obligation nécessaire mais non suffisante. Le droit dans les 28 États ,en Europe,ne fait pas mention de la terreur psychologique que les citoyens ordinaires et les immigrés subissent de la part de l’État et cette terreur engendre les actes terroristes en biens et en personnes.
L’article européen 421-2-1 permet à toute personne d’exercer la délation sinon ,c’est la poursuite judiciaire . Mais cet article se trouve dans l’impasse car toutes les personnes de près ou de loin sont menacées, par des organisations mafieuses et qui exercent le chantage ,de tout ordre sur les citoyens européens ,s’ils accomplissent leur devoir de délation ou de de toute fuite vers l’autorité . Donc cet article provoque de brouillard ,de grabuge et donc dans le sens contraire de ce que peut souhaiter le législateur ,vers un État de droit qui se respecte et évite les actes terroristes…
Comment donc,exclure l’arbitraire et être conforme au droit de l’Homme qui stipule que nul ne peut être puni qu’en vertu d’une loi établie ?
Et l’infraction terroriste est à définir mais ce qui importe est d’établir les actes terroristes et cette définition est évolutive selon le temps donc le temps qui signifie les époques et passées et futures est une dimension à ne pas négliger,d’où l’arsenal juridique adapté.

La définition de l’acte juridique ne devrait en aucun cas se baser sur les intentions des terroristes, tant que les intentions ne sont pas encore traduits en acte transparent qui trouble l’ordre publique soit psychologiquement , soit matériellement. Ce travail constitue la base de toute étude sur le terrorisme et donc de l’État à remettre en cause l’intimidation exercée par l’État …mais l’intention prime pour déterminer sa constitution dans l’esprit des terroristes ,chercher donc les causes, dont la pauvreté et la misère ne sont pas les seules à considérer . Certes ,le droit pénal ;général , spécial,ou…juge les actes commises et pas les intentions.
Le terrorisme ne diffère en rien de l’assassinat qui est une composante dans la panoplie des actes terroristes de l’État. Si ce n’est les objectifs qui s’approchent d’un objectif d’ordre, plus qu’un et qui donne une résonance sur l’objectif politique choisi par les politiques qui sont des terroristes de gré ou de force. Le jihadisme est une forme de terrorisme d’un autre temps ,aujourd’hui ceux qui sont derrières n’ont rien avoir avec l’Islam et donc peuvent être des sionistes qui ont un objectif politique ne seraitce le ‘’showing’’ d’un Islam ce que j’appelle l’implosion de l’Islam et pour conséquence tous les États du monde font ,maintenant très attention,des musulmans et considère même l’Islam comme une secte (Angola…) ou encore Trump,par exemple interdit l’usa aux musulmans ,progressivement…
Non contraire à Sageman, le terrorisme n’est pas la seule arme dont dispose le jihadiste ,car il faut distinguer plusieurs forme de jihadisme , le prophète Mohamed cultivait la terre qui est pour lui une sorte de jihad car le travail est jihad et ensuite il prêchait ,donc la préparation psychologique qui engendre l’idéologie et qui donne naissance à des combattants pour l’unicité de dieu ,et qu’il faut rappeler que le jihad du savoir est le plus important du jihad armé et n’est en aucun cas lié aux destructions par les armes des personnes et des biens et comme contre exemple, comment l’Islam a

8 Le terrorisme d’État vu le jour en Indonésie ,à Samarcande…donc contre les États puissants d’aujourd’hui ,il n’ y a pas de différence qu’auparavant ,mais il faut dire la situation de répression choisie par les politiques et donc par le législateur et par l’exécutif ne donne aucun repli pour les démunis psychologiquement parlant et les desseins des sionistes ,de chrétiens qui font aussi cause commune avec des psychopathes juif, donc on peut observer ,par exemple,dans les HLM en France comme dans toute l’Europe le brassage croissant et forcé avec la population musulmane, tout en sachant que les musulmans n’ont pas d’autres choix alors que les autres ethnies ont d’autres choix et peuvent habiter ailleurs(tout ce qui se rassemblent se ressemblent culturellement, linguistiquement…) et donc, leur première fonction(pour une bonne part d’entre-eux qui ne sont pas des musulmans mais de la société souche, est de contrôler et d’orienter ces pauvres musulmans déboussolés,indirectement au jihad afin ,dans le futur d’expulser ces musulmans vers leur pays d’origine ,c’est une tactique de l’extrême droite politique dans toute l’Europe ,la même tactique qui a été utilisée au XIV ème et XV ème siècle, par les chrétiens de Rome pour chasser les musulmans de l’Andalousie ,hors du territoire européen. Ceci montre que le jihadisme utilisé par ces musulmans européens est un de leur légitime de défense contre les méfaits des lobbies idéologiques, politiques, religieux et même contre la dictature de leur pays d’origines et en particulier, dans les 23 pays arabes, ils sont dans l’impasse et que faire ,j’ajoute ceux qui s’oriente vers un jihadisme armé représente moins de1%…et certes, c’est trop !
Et il n’ y a pas de lavage de cerveau, au sens propre du terme ,la seule composante qui existe est l’intégration ou l’insertion de ce groupe de démunis dans une société qui reconnaîtrait leur valeur humaine et comme la société du pays d’accueil réserve ce privilège (qui font de cette valeur un privilège) aux personnes immigrés choisies au volet,selon leurs critères étroits ,l’Islam les accueille ,aux grands bras ouverts, mais ne les oriente pas à prendre les armes contre le pays d’accueil ou un autre État, ce pas léger pour une religion lourde de préceptes,les psychopathes de juifs et des chrétiens durs font sauter ce pas,volontairement ,autre exemple ,de la négligence de l’État français par exemple de ne pas octroyer la nationalité française…
Dans des thèses, si l’échantillon sur le jihad pris était juste:on dirait ces immigrés sont doués d’une intelligence incroyable une sorte d’armée de robot de haute technologie ,non,ce n’est pas vrai , ceux que représente l’échantillon ,pris différemment et sous tous les angles ,est de moins de 0.5% de la population qui sont activés pour un jihadisme armé et donc n’est pas représentatif …
le portrait robot d’un jihadiste armé…se diffère d’une vue occidentale à une autre vue des pays dictatoriaux à sa compréhension historique et selon les religions.
il faut savoir qu’il existe seulement,une partie infime qui s’oriente vers le jihadisme armé en s’insérant ou en se ralliant à un groupe terroriste mais, la plupart utilisent les autres formes de jihad non armé…imaginez donc par la méthode de l’absurde si tous ces immigrés musulmans sont des jihadistes armés ,l’Europe serait en guerre civile pour des années et la paix serait signée qu’avec ces jihadistes armés car on ne fait la paix qu ‘avec l’ennemi et voilà l’Europe considère l’Islam comme une religion d’État (français, belge,allemand…) , rien qu’en France il y a 4 millions de marocain et autant d’algérien…cela fait beaucoup et par voie de conséquence la guerre civile serait très longue , donc le cas d’extrapoler d’un petit sondage les effets négatifs pour les pays d’accueil européens est inexacte,même constat pour les USA.,oui le président Trump se trompe, et largement…à moins s’il s’agit d’une politique implicite pour favoriser ou aider d’autres politiques est c’est l’adage qu’on ne fait pas une omelette sans casser d’œuf.

9 Le terrorisme d’État Si ,cette fois-ci,l’article 2 de la convention de la Haye de 1907 suppose l’existence des États ,avec le terrorisme conçu aujourd’hui ,il faut chercher au préalable les États qui se cachent derrière le terrorisme et les actes de violences ,une tâche loin d’être simple et donc il fallait une autre convention des années 2000 qui avait mis à jour, celle de 1907 cela supposait un travail d’acharnement car l’enjeu est justement dans l’invisibilité des États qui sont derrières et qui se scindent en deux parties ceux qui sont visibles par exemple autrefois, Libye …et ceux qui sont invisibles les USA ou la France qui est responsable des renversements des régimes en Afrique francophone et dont, la plus part c’était des échecs car la France dans plus de 90% instaurait des dictatures(Foccard) qui engendraient du terrorisme d’État et donc des cinquièmes colonnes en période de paix et des combattants terroriste en période de guerre ,car la méthode est acquise en période de paix de faire souffrir les pauvres citoyens avec des spycameras chez les citoyens et, de parler avec eux en état de cause ,donc des degrés de libertés réduites, les citoyens n’ont plus le droit d’être libre de paroles ou…pas de croyance, d’un abstrait manipulé…et donc en période de guerre poser des bombes dans des endroits non attendus par les services de sécurité est un jeu d’enfants pour les bergagues qui sont les véritables terroristes ;en Irak les bergagues sont ceux de l’ancien régime Sadam qui était le seul à les neutraliser ,c’est pour cette raison l’élimination d’un dictateur, ne résout en rien le problème mais il faut par son intermédiaire neutraliser ses partisans de sa cinquième colonne ,d’un autre côté si le colonel Boumediane avait éliminé Ben Bella ,il aurait plongé le pays dans le chaos ,donc pour les nouveaux pouvoirs ,coups d’État militaires …de tenir compte de cette variable . Et il faut remarquer, ils existent des exceptions qui confirme la règle ,le cas de Tsar en Russie en 1917 ou sous d’autres forme ,le roi d’Égypte en 1952 …
En quoi diffère le droit national du droit international en matière du terrorisme ?
La discussion est sur les personnes qui agissent au nom de l’État et donc un engagement de l’État :Milosevik, les dirigeants nazie;les dictateurs arabes ,les sionistes juifs qui ont donné naissance à un pseudo État et réagissent au nom de ce pseudo État qui ne datent que de 1948 à la différence du sud Soudan qui datent de 2010 mais n’utilise pas leur État, qui est établie avec le consentement de tous les membres de l’ONU…à des fins terroristes, tout de moins pas pour l’instant, sont tous des acteurs politiques effrayants dont la peur ,la terreur , le « sauvagisme »… sont leur leitmotiv ,de quoi se nourrissent dit philosophiquement , les forces du mal qui dévient et essayent de chavirer le monde dans une obscurité totale, une guerre mondiale interminable, vers l’age des pierres et des roches …
L’État utilise souvent ses moyens de subterfuge qui ne sont rien d’autres que le terrorisme pour faire accélérer leur dessein politique sur une région ,un autre État en la déstabilisant, en commençant par les individus et les groupes et en période de paix comme en période de guerre , donc depuis des lustres mais il faut remarquer au grand jour du vingtième siècle et grâce à la presse, le terrorisme d’État est connus chez tous les citoyens du monde et savent en quoi tenir et dans ce domaine il n’ y a pas de différence entre un État démocratique et un autre dictatorial;le terrorisme d’État est une propriété privé dont tous les États du monde use et abuse…cela veut dire les États ne sont pas soumis au droit ,les exemples sont légions…et l’état d’exception commence par l’accusation verbale des États qui pratiquent le terrorisme d’État.
Quand la cour qui dicte le droit international ou toute juridiction dit qu’elle considère que tout comportement contraire au droit d’autrui est une violation d’une obligation qui incombe à chaque pays cela suppose qu’il existe un environnement démocratique et donc des valeurs de l’État de

10 Le terrorisme d’État droit ,autrement dit un respect du droit écrit;toutes les textes et de ce fait le colonialisme et quelque soit sa forme est condamnable et tout ce qui est engendré par cet état de fait:des actes terroristes dont la cause est ce non respect de droit international . Il s’agissait en effet, d’apprendre aux États supposés indépendants, de comprendre un comportement qui diffère complètement de la charte des nations unies, du droit international de toute base de droit qui respecte les droits de l’homme et donne accès libre à un traitement extravagants aux citoyens infligés par les pouvoirs en place qui sont censés représenter les États indépendants ; je met en lumière les traitements des minorités ,le système d’apartheid que tous les États dits démocratiques n’ont pas pu s’insurger contre , la constitution des cinquièmes colonnes et que le Maroc l’exporte aux pays arabes et en Afrique subsaharienne où il existe une étude complète(à supposer qu’il existe ,sinon cette étude peut être faites à partir des observations qui ne manquent pas…) par tous les psychopathes qu’ils soient juifs ou berbères ou chrétiens…et que ces psychopathes soient illettrés ou des psychologues,des psychiatres ,des psychanalystes,des sociologues….pour faire évoluer la cinquième colonne ,pour comprendre mieux ces psychopathes qui font des essais de laboratoire ,sur des citoyens qu’ils soient des journalistes,des politiques,des dissidents afin de détourner leurs intentions de pensée d’agir autrement que le comportement dictatorial du régime dictatorial en place, imposé comme ligne de conduite qui peut se résumer ainsi par la destruction de l’autre et par tous les subterfuges,qui veut dire les citoyens sont en conflit entre-eux ,pas de confiance, pas d’amis,pas de regroupement…il leur suffisait un manuel… le régime dictatorial en place vit tranquillement en exploitant ,à sa guise les richesses du pays,le citoyen n’a le droit à rien si ce n’est au bon vouloir du pouvoir et encore….donc la cinquième colonne est une zone de non droit mais on peut accuser des États qui utilisent et commercialisent ce genre de comportement comme le Maroc ou…. donc ces États sont des hors la loi et ne respecte pas le droit international,il faut signaler dans ce genre d’État:Régime en place=Etat est l’équation juste et par excellence,car le droit national est au vu et au su du monde entier ,non applicable et, si ce droit n’est pas droit en soi car tout ce que le législateur fait devrait passer par des étapes avant que la loi votée par le parlement soit promulguée et l’étape essentielle est le respect des citoyens et donc le respect des droits de l’homme…sinon les citoyens deviennent cette chaires à saucisses ,ni plus ni moins et donc le peuple n’est pas représenté et par voie de conséquence, il n’y a un pseudo État et donc pas d’État au sens de la définition même du droit d’un État, de ce fait, ce genre d’État constituent des bases arrières d’un terrorisme international,la chaire à saucisse qui sont les citoyens et donc leur comportement est incontrôlable et deviennent des terroristes potentiels à l’intérieur de leur État mais surtout à l’extérieur:ils internationalisent leur savoir de la cinquième colonne et deviennent des recruteurs ou eux mêmes des kamikazes.de ce fait,ils sont aux services de leur État d’une façon indirecte ou directe c’est ce que j’appelle le terrorisme d’État en d’autre terme ,la main de l’État existe ,difficilement repérable et donc, pas de démocratie au sens occidental du terme, mais le raisonnement est à l’ordre n est que les États dits démocratique avec un enracinement des siècles dans leur compteur ,je prends l’exemple de la France ou la grande Bretagne ou l’Espagne…sont des manipulateurs de ces États dictatoriaux ,en exploitant leurs richesses en contre partie de ne pas les vasciller de leur fauteuils ; ces dictateurs d’un niveau intellectuel égal à zéro…donc la responsabilité incombe en premier lieu ces États dits démocratique et pour démontrer ce fait ,il faut jeter un coup d’œil sur les accords commerciaux et les privilèges accordés par les dictateurs à ces chefs d’État et de gouvernements telle la France…ici, il s’agit d’un fil de démonstration.
Rousseau ,un spécialiste de droit international ,parle des faits établis et ne va pas plus loin pour observer les faits non transparents qui démontrent par démonstration et dépoussiérage les faits des États dits démocratiques pour comprendre le comportement et les violations de droit international par les pays dits dictatoriaux et de cette compréhension on a donné le contre exemple qui met à faux

11 Le terrorisme d’État et les faits établis par Rousseau et donc sa conclusion est incomplète et insuffisante …et ici je ne faits pas de différence entre l’arc en ciel des dictatures car je suppose une dictature est une dictature et peut importe sa couleur ou sa consistance . Et donc de comprendre la violation des règles du droits international est dû à un colonialisme d’antan et que le cordon ombilicale est toujours existant et qui fait nourrir les chômeurs des États dits démocratiques et donc en général des États démocratiques ,attention, je n’extrapole pas ,par exemple les pays nordiques(Suède,…) ont un comportement correct .
Si nous considérons le droit international est un bac de tous les droits existants ,il faut s’interroger sur la constitution de ces textes de lois par exemple ,Israël est devenu un État car , en 1948, tous les États d’une nation unie encore neuve ,donc pas tous les États du monde car l’adhésion à cette enceinte s’est faite progressivement dans le temps ,ont décidé avec l’appui de la grande Bretagne qui était considérée comme une puissance de l’époque et de la France …d’octroyer la terre Palestine(des nomades palestiniens certes sans une construction d’un État Palestine au sens occidental du terme ,un peuple qui n’était pas organisé mais néanmoins, existait chez-eux une forme d’État au sens médiévale du terme,exactement tribale ;il y avaient des tribus des chefs de tribus et des lois coutumiers qui géraient ce peuple dans un ordre définie par l’histoire de ce peuple ,comme en Afrique avant l’avènement du colonialisme l’État a donc une nouvelle définition pour compter parmi les pays qui constituent l’ONU…) à un peuple certes démuni et a souffert des États démocratiques de l’époque et qui sont toujours considérés comme des démocraties ,aujourd’hui de quel droit ,personne n’ose répondre à cette question d’où ,à mon sens, la démocratie doit avoir un élément évolutif qui est l’autocritique et savoir corriger la faute d’un temps passé, aujourd’hui le minimum est la reconnaissance de l’État Palestine sur la trace de 1948 et non de 1967 ! il y va donc de soi ,Israël ne respecte pas les obligations des nations unies, ni rien en espèce, car les juifs d’Israël croient savoir que les puissances les protègent, les juifs n’ont pas confiance en eux, car aussi par voie de conséquence ce sont ces pays qui l’ont créée ,mais seulement voilà les puissances d’aujourd’hui ne sont plus d’hier de 1948 ,aujourd’hui ,la Chine commence a levé la voix contre cette injustice ,la Russie aussi;l’Europe même commence à tourner la veste par des petits gestes comme l’embargo sur les produits « made in Israël » ou encore l’ accélération politique sur le reconnaissance de l’État Palestine…
il me semble important que L’ONU doit insérer dans sa charte un parallèle au colonialisme perpétré par les États ,un autre perpétré par les personnes et donc les régimes dictatoriaux en place ,ce qui est appelé communément : le colonialisme d’intérieur perpétré par les citoyens eux mêmes qui accaparent le pouvoir au détriment des autres citoyens,qui dilapident les richesses des pays et exploitent tout un pays en bien ,en terre, en humain avec leur cinquième colonne . Car toutes les personnes qui ont une responsabilité au sein de l’État seraient être transparent et donc jugeable devant des juridictions compétentes en la matière. Faut-il donc se donner les moyens pour contrer leur cinquième colonne au nom de la loi international ou au nom de la démocratie….
il faut me semble-t-il à ce que les différentes résolutions de L’ONU ,ou les différentes jurisprudences ou toutes nouvelles lois soient rétroactives à la mesure du possible . Car pour les malfaiteurs qui cherchent dans le droit en général, les lacunes du droit international pour commettre et perpétrer des injustices . À une telle époque ,il existe un vide juridique ,le territoire a été annexé , ou colonisé un peuple …les nouvelles qui rétablissent le droit pour le présent et le future doivent s’étendre sur le passé jusqu’à une certaine limite à définir. Sur le Sahara occidental ,par exemple, doit-on considérer l’Espagne comme ancien colonisateur ou tout simplement un État fort de l’époque qui s’est installé ,par enchantement ,par fatigue avant leur destination de l’époque et pourquoi le 12 Le terrorisme d’État Maroc ne s’est pas manifesté à l’époque car probablement dû à la guerre civile qui sévissait au Maroc et avait divisé le Maroc en deux zones:l’une nommée Siba(le désordre;à vrai dire il existait un ordre établi entre les citoyens de cette zone),l’autre makhzane qui était supposé représentait tout le Maroc dont les juifs faisaient le bon et le mauvais temps à l’intérieur du palais royal qui sont l’État dans l’État et qui est donc par substitution l’État reconnu internationalement à l’époque qui était susceptible de s‘insurger contre l’Espagne. C’était le temps de la naissance de la nouvelle donne de l’État voulu et choisi par les puissances de l’époque ,qui présentait des lacunes déjà, mais la puissance de leur force imposait la définition de l’État et tout terrorisme d’État commis par ces puissances coloniales est considéré comme acte légal ou occupation légitime , ou comme acte légitime si on croit la conférence à Berlin de 1885.
encore faut-il poser la question ou définir les conditions nécessaires et suffisantes pour dire qu’un peuple est colonisé et pendant son indépendance supposée en droit international.et quand un peuple veut réellement son indépendance et enfin quand un peuple veut s’aligner à un autre État.
La cour internationale de justice qui rendait une sentence sur la Namibie en se basant sur l’autodétermination des peuples est un droit à mi-teinte ,car il faut trancher s’il existe une situation de colonisation ou non et si oui s’ il existe une dérive du droit international sur le respect des peuples de disposer de leur propre territoire et de constituer ,à leur forme qui leur convient ,un État . Le peuple vérifie une des conditions ,vu plus haut, pour que la Cour puisse donner un jugement sans équivoque ,ici sur la Namibie et sur l’Afrique du sud mais aussi sur le Sahara dit occidental ou sur le Tibet ou Taïwan ou d’autres régions du monde ou des conflits gelés persistent et dont le droit international n’ a pas fait le distinguo ,car le droit n’inscrit que ce qui existe sur le terrain comme acte présentable ,concret et non sur des effets qui n ‘ont pas encore eu lieu, mais il est vrai que le droit pénal international doit anticiper à sanctionner tout conflit gelé qui devient par la suite,un conflit armé et donc observable et palpable…
il y a un point qui me semble aussi important et de savoir s’il existe un mandat juridique avec un État ; est-ce un colonialisme ou non ,qui est pour prolonger sans mandat et arrive ,par des moyens subterfuges,à terroriser l’autre État ,par exemple sur le canal de Suez en Égypte ,en 1956,ou le protectorat sur le Maroc en 1953…,donc un terrorisme d’État sur un autre État et en observant l’histoire en s’aperçoit que tous les pays colonisés ont pu obtenir leur indépendance qu’en faisant évoluer le colonialisme vers un autre état de colonialisme plus poussé(supposé intelligent alors qu’il s’agit d’un système encore plus idiot qu’auparavant !) et ces pays ,dans le vrai sens de l’indépendance ,ils sont toujours colonisés sous d’autres formes…. L’ article 22 voté par la conférence de 1919 élaboré par Wilson donne un aperçu du terrorisme d’État.
Le Pacte Briand-Killog signé en 1928 constitue en lui la violation par ses signataires ,le droit international et le recours à la guerre pour régler leurs différents et donc le terrorisme d’État appliqué ,encore une fois ,car ce genre de violation est une monnaie courante pour les personnes qui représentent l’État et qui peuvent engager la responsabilité de l’État;la seconde guerre mondiale est le résultat non escompté par les signataires .
Donc ,comment traduire en terme juridique qui veut dire les sanctions qui en découlent ,car il devrait exister une correspondance entre les faits commis et les sanctions correspondantes ,suite à un colonialisme sous toutes ses formes :occupation ,protectorat, mandat…et d’expliquer la relation de cause à effet entre le terrorisme d’État sur l’État colonisé ou par son intermédiaire sur les citoyens de l’État colonisé et sur l’internalisation du terrorisme d’État. Donc la relation de

13 Le terrorisme d’État colonisateur(s) au peuple colonisé.
L’ article 2 du droit positif sur la convention pour la prévention de génocide est incomplet car il fallait ajouter la dimension de l’individu ,dissident politique ,par exemple, il fallait ajouté à b) atteinte grave à l’intégrité mentale de l’individu . Il ne faut pas oublier le centre de gravité de la société ,du groupe est l’individu et le génocide attaque les individus pour passer ensuite à toute une société et donc destruction de l’État et ceci est une conséquence du terrorisme d’État.
Le code de l’indigénat est un moyen exercé par l’État colonisateur envers les colonisés pour restreindre leur liberté mais surtout de les former à devenir des kamikazes ,des terroristes potentiels et donc le terrorisme d’État prime sur l’État de droit car le colonisateur était censé représenter l’État de droit et donc il se faufilait en terrorisme d’État pour satisfaire leur peuple affamé en Europe ou au Japon ou aux USA… les intérêts sont avant l’État de droit, politiquement parlant ,et donc avant démocratie…le code persiste et existe sur le comportement des États envers les États dictatoriaux ,le code s’applique donc aujourd’hui pour les personnes qui représentent les régimes en place ,sont donc considérées comme des simple indigènes et les politiques des États dictatoriaux sont dictés par les puissances d’autre fois et qu’ils le sont encore aujourd’hui car les puissance de 1945, sont tous encore des puissances aujourd’hui ,juste le rang qui a changé…
Peut-on parler encore de la souveraineté de l’État ? Où sa définition évolue avec le temps, du moment qui doit se soumettre aux règles du droit international et un État qui pratique le terrorisme d’État ne peut prétendre à une souveraineté car le monde respectueux du droit international est allergique à ce genre d’État. En théorie Il faut distinguer deux choses importantes : les États puissants et qui assurent leur souveraineté par la force et les États faibles qui sont des parias sur l’échiquier politique international. En général, dans ces pays pauvres, l’État se substitut au président de la république ou au roi ,ou à l’émir… exemple ,Al Bachir président du Soudan est suivi par un tribunal international et il engage avec lui,l’État soudanais, donc pas de souveraineté du Soudan aux niveau des traités , commerces,…avec la communauté internationale qui n’est rien d’autres que les pays occidentaux et leurs alliés’ à vrai dire ,les alliés sont aux ordres des États puissants),d’où le Soudan est sauvé par d’autres puissances à savoir ,la Chine ,la Russie mais aussi les alliés de ces puissances et aussi les pays dits non-alignés comme l’Inde et, la plupart des pays dictatoriaux par solidarité…les pays puissants n’ont pas à se justifier de l’exercice de leur terrorisme et il ne se considèrent pas comme des États qui exerce le terrorisme d’État mais, ils disent qu’ils sont entrain de corriger le monde et de balayer chez les autres États et de les débarrasser des dictateurs ,encore une fois pour eux un dictateur ce n’est pas celui qui fonctionne et perfectionne sa cinquième colonne à l’encontre de ses propres citoyens et qui rafle les richesses du pays et affame ses propres citoyens et qui utilise ou sollicite des psychologues,des psychiatres ,des psychanalystes pour manipuler les dissidents,les politiques, les pauvres citoyens ,une sorte de laboratoire à ciel ouvert,voire même de détruire les citoyens de l’intérieur,au niveau cérébral et de là les structures de l’État…, ces méthodes qui relèvent de la psychiatrie utilisées ,courrament, pendant la seconde guerre mondiale par les nazis et qui, pousse les citoyens à s’aventurer en mer méditerranée ou d’autres mers ,au risque et péril de leur vie pour trouver une Europe ou un autre pays dit démocratique ,loin d’être accueillant, mais au moins ils vivront libres sans ces contraintes psychologiques, administrer et orchestrer par tout un pouvoir dictatorial en place et si, le citoyen ne prend pas la route et d’émigrer ailleurs ,il peut rester sans travail ,toute sa vie et de ne pas se marier car le régime dictatorial et quelque soit, est un fou aliéné ,il n’arrête pas de faire souffrir les pauvres citoyens car c’est une méthode qui le permet d’exploiter la richesse de tout un pays sans contrôle ou un contre pouvoir….mais pour les États puissants un dictateur est celui qui met des cadenas sur les richesses de son pays et travaille son

14 Le terrorisme d’État pays et s’occupe de ses citoyens afin de rendre un État vivable pour ses concitoyens;un salaire qui correspond à un niveau de vie ,une économie fleurissante,un échange libre avec tout le monde…celui là est considérer comme dictateur et un renversement de son régime est à l’ordre du jour chez la CIA, la DGSE français,…. les français ont renversé plusieurs plus d’une vingtaine de régimes en Afrique ,sans état d’âme,…et certes , un dictateur peut être aussi ,réellement un dictateur aux yeux de sa propre population mais il a commis l’erreur de s’opposer aux intérêts des occidentaux…au Maroc ,le pouvoir en place ,plus il est garant des intérêts de ces pays puissants ,il dorlote les responsables politiques de tout bord ; il a contribué avec des milliards d’euros les élections américaines Clinton et Trump car qui gagne les élections leur sera reconnaissant , Sarkozy a eu droit à des billets de banque et une villa somptueuse à Marrakech pourvu que la France empêche le printemps arabe de s’installer au Maroc…et ce genre de comportement sur quoi joue politiquement les sahraouis du Sahara occidental et donc une surenchère avec le régime marocain…
Si la force est bannie par la charte des nations unies ,article2 , pour les relations interétatiques la déstabilisation et les coup d’États montés et supervisés des autres États est autorisé ,implicitement,du moment la charte ne dit pas mot et n’interdit pas ce genre de comportement interétatique car on touche ici à la souveraineté de l’État et dont les intérêts sont considérés comme une des composantes de la souveraineté ,il y va donc de soi, les intérêts de mes amis sont aussi mes intérêts et sont aussi défendables. Le printemps arabe est aussi dans l’intérêt des puissances et des citoyens concernés et donc il n’y a pas mieux à se faufiler ,il faut noter le Maroc , comme d’autres, a été épargné car les intérêts des États puissants sont ultra protégés avec des pots de vin en sus…alors que le peuple marocain est celui qui souffre le plus de tous les 23pays arabes confondus, mais personne n’aide ce peuple à se libérer de ce régime dictatorial et certes,d’un autre coté, le coup d’État militaire est légitime ou…pour démocratiser une société dictatoriale…la charte des Nations Unies comme l’ONU devrait changer et le monde de 1945 n’est plus celui d’aujourd’hui est depuis longtemps, la société des nations avait duré de la première guerre mondiale à la deuxième ,mais pas plus et tout le monde s’interroge de cette organisation qui ne fonctionne plus et même depuis sa création avec un problème injuste qui n’a pas trouvé sa solution ,celui de l’État Palestine violé par le droit international l’ONU et la création d’un État fantoche qui n’est pas défini en droit international de puis 1948 si ce n’est l’acceptation en droit ,une acceptation de fait , qui n’ a pas de base historique ou une approbation de tous les États membres de l’ONU ,comme le sud Soudan ,car le monde peut changer de géographie et des États peuvent naître mais avec l’approbation de tous les autres États et surtout régionaux ,l’ONU pour beaucoup d’observateurs est le problème et non la solution mais que faire devant un tel droit international qui enregistre beaucoup de lacune de par son impuissance devant les États puissants…
La cour internationale de justice ,la juridiction internationale et toutes les autres juridictions sont en harmonie avec les textes existants et donc pas de progrès juridictionnel pour condamner dans l’œuf le terrorisme d’État qui fait ravage et qu’aucune juridiction n’est en mesure de condamner ou de prévenir les États manquants à leur devoir du respect des autres États et donc au respect du droit de l’homme. Les juges jugent en s’appuyant sur des textes existants ou des jurisprudences qui dévient légèrement des textes de lois et donc ,il n’existe pas d’intelligence des juges, qui permet aux juges d’anticiper et de provoquer un débat parlementaire pour l’insertion d’autres textes par le législateur afin de contrer tout terrorisme d’État. Et en général, les juges sont dans l’œil du cyclone des régimes en place et des politiques des États dits démocratiques…

15 Le terrorisme d’État Le principe de libre choix évoquait dans la déclaration de manille de 1981 est une manière comme une autre de laisser libre cour aux États d’exercer le terrorisme d’État ,il suffit de donner un résultat pacifique à un différent qui peut s’exprimer autrement,les moyens employés justifient le résultat escompté . Il faut savoir la force ,le terrorisme…représentent la ligne directrice ,pour obtention d’un résultat et comme la ligne droite est le chemin le plus court par rapport aux différentes négociations ,aux diplomates chevronnés et encore faut-il avoir des diplomates et des politiques de ce niveau , d’être au niveau réellement pour faire valoir la supériorité de la diplomatie face à la force qui ne fait que des ravages et des victimes inutiles…donc le libre choix comme principe est une donne non transparente encore moins démocratique au sens occidental du terme. Mais les occidentaux peaufinent toujours leurs textes juridiques, qui est dans le sens de leurs actes sur le plan international et donc ce mot d’international n’est pas définit correctement et pour le faire il faut à l’ONU ou institution pareil de trouver la neutralité du mot à ce qu’il devient acceptable par tous les États du monde et en tout le temps ,une mission me semble impossible car les idéologies politiques sont différentes ,les cultures politiques aussi ,les coutumes juridiques aussi…par contre au niveaux des blocs d’États c’est possible car chaque bloc d’État parlent aux États qui constituent le bloc et la divergence des vues est réduite;avec une seule contrepartie le terrorisme d’État ne serait plus donc condamnables…
Le terrorisme d’État s’applique à merveille en période de conflit armé et les cibles civiles sont une monnaie courante ,les kamikazes aussi car les états majors veulent la victoire à tout prix et dans un laps de temps. Ceci constitue une violation des règles de droit de la guerre ,les prisonniers de guerre se font de plus en plus rares et il n’ y a pas de respect d’arrêt des tirs ou des hostilités pendant un temps;tout est une question de carnage et une course vers qui arrivera le premier à déclarer sa victoire ,sa supériorité militaire sur l’autre afin que les négociations politiques seront une façade devant l’international …il faut souligner tous les États non belligérants ont la possibilité de s’inviter à ce conflit armé soit pour appuyer un État ou une faction sur l’autre soit de s’immiscer pour d’autres raisons ,par exemple , d’être présents en période de paix ,pour une reconstruction ou autres et si l’intervention s’est faite implicitement c’est pour juger des forces des uns et des autres et de voir la projection de ce genre de conflit chez-eux. En tout cas si le terrorisme d’État semble avoir l’aval de tout le monde , il n’est en aucun cas en période de paix qui est une violation du droit international et une souffrance affligée aux pauvres citoyens et par voie de conséquence , le droit national se fait petit devant le droit international et la constitution d’une organisation juridique pour superviser et contrôler le droit national au vu du droit international donnerait un coup de pousse vers une démocratie véritable et il est vrai ,qu’il y a risque de heurter la souveraineté de l’ État ou encore faut-il donner aux citoyens le droit de porter plainte contre tout abus de leur État ou des autres États et donc de bannir la cinquième colonne utilisée et exporter dans d’autres États ,je pense au Maroc avec ses bandes des ignorants de ,tout droit des peuples de disposer d’eux mêmes .les différentes dispositions juridiques 1923,1938 ou de l’article 5 de 1956 qui interdisent toute attaque sur les civiles sont sans aucun effet;le terrorisme d’État s’applique et s’acharne sur ce genre de dispositif juridique qui est une manière comme une autre de gagner les esprits pour gagner ainsi la guerre par usure et par des situations de sauvagerie extrêmes qui peut conclure une victoire par abandon …
D’où par définition, toute attaque contre une population civile est pour terroriser les civiles et donc tout un peuple démuni. Si l’une des conséquences ,la répression de l’État sur ses propres citoyens et la responsabilité endossée à l’État ennemi , donc la population civile subit deux sortes de terrorisme d’État et de la part de son propre État et des belligérants,en sus des autres États…

16 Le terrorisme d’État Le CICR(comité international de la croix rouge),les différents TPI(tribunal pénal international pour…);DIH(droit international humanitaire),les TS(les tribunaux spéciaux pour…)…ne sont pas évolutifs et restent tributaires des États et la puissance des États à pratiquer et dans quelles conditions leur terrorisme d’État. Le CICR comme le CR(le croissant vert) sont des organisations indépendantes de façade mais le DIH ne peut exister si les États en question n’autorise pas ,réellement,un couloir humanitaire si non les victimes ne sont plus sauvés et les démunis sont à leur état de prisonniers de guerre déclarée ou non ,malgré eux d’une guerre non voulue par eux et qui n’ont même pas été ni consultés ni prévenus. Et cette population ne savent même pas qui représente l’État chez-eux encore moins chez les autres États en guerre contre eux ou contre les intérêts qu’eux mêmes n’ont jamais bénéficié en période de paix…
Tous les pays de l’ONU n’ont pas criminalisé le terrorisme ;car aussi ,ceux qui défendent une cause légale indépendance du pays ou…utilisent,encore aujourd’hui les mêmes méthode qu le terrorisme gratuit et donc il est difficile pour tous les Etats du monde de faire le distinguo et de condamner le terrorisme qui revient à dire de condamner tous les résistants au même titre que les terroristes et, le terrorisme d’État en période de guerre et parmi ceux qui l’ont criminalisé ,il y a certains pays qui se détournent de leur engagement qui est une monnaie courante dans les affaires internationales et dont le pourquoi en général est tributaire aux politiques ,ou au changement de régime…la cour de Nuremberg avait criminalisé les actes des dirigeants du troisième Reich comme terrorisme d’État ,en période de guerre . Mais ensuite ,toutes les autres guerres après la seconde guerre mondiale ,le terrorisme d’État était et encore aujourd’hui omniprésent.
En théorie, les infractions terroristes commises dans un État ou dans une région, la responsabilité incombe aux États qui constituent cette région et donc par voie de conséquence ,infraction terroriste commise dans un État c’est donc le droit de cet État en question qui serait applicable en matière du droit pénal;cela suppose qu’il existe dans l’arsenal juridique de cet État et qui doit satisfaire tous les autres du monde, de quoi juger ces infractions terroristes et donc à commencer par les terroristes pris dans leurs infractions qui ont commis ces infractions avec preuve à l’appui et ensuite les condamnations suivent leur trajectoire juridique en émettant des condamnations par contumace et cela n’est toujours pas suffisant car il faut que l’enquête judiciaire détermine l’État qui est derrière et donc les personnes qui sont dans l’exécutif ou législatif voire judiciaire ,je reconnais l’enquête est difficile et complexe car cette enquête heurte à la souveraineté des autres États et il n’existe pas encore un droit international fort qui peut affronter les États ou négliger la souveraineté ,pour le temps de l’enquête….ou encore ,les infractions sont commises dans une région qui englobe plusieurs pays dans ce cas il devrait y avoir en droit national de chaque pays une harmonisation juridique pour pouvoir jugé correctement et dans les mêmes termes que s’il s’agit d’un seul État,en terme de poursuite judiciaire ; il fallait préciser ces points car ils existent des lacunes à ce niveau du droit international pénal . C’est pour cette raison, entre autres,le droit européen s’harmonise de plus en plus et considère tout l’espace européen des 28 États, comme un seul espace juridique et donc d’éviter la divergence juridique sur un acte terroriste pour qu’il soit correctement jugé. À l’état actuel des choses il existe une divergence juridique dans toutes les régions du monde ,d’où la nécessite, d’unir les efforts ce qui est une mission impossible, vus les différents qui existent entre les pays voisins de nature politique ou autres sur les frontières ou des régions contestées chez les uns et pas chez les autres ou encore les systèmes politiques des États puissants sur les subdivisions des États souverains et en particulier,pour l’instant les 23 pays arabes et ensuite les États africains et ensuite les États de l’Asie…. Il me semble le système d’extradition est faible par rapport à un jugement sur place des

17 Le terrorisme d’État terroristes ,mais, il est impossible d’extrader ou de mener une enquête dans un autre État si nécessite l’exige et pour la transparence de l’enquête car comme on dit, couramment :plus les États réclament haut et fort à ne pas toucher leur souveraineté et donc il s’agit d’une impasse que personne au monde ne peut lever. C’est pour cette raison , l’évolution d’un droit pénal progressif dans le sens qu’il subit une évolution positif ,il faut harmoniser un droit régional et le fortifier …
À l’ordre n ,il est donc difficile d’extrapoler pour une fin d’unification du droit pénal, il faut me semble -t-il surmonter toutes les entraves surtout politique des États ,pour abréger ;un système socialiste ou communiste ne s’accorde jamais totalement avec un système capitaliste, ou encore faire la différence entre un libérateur qui défend une cause et un autre qui est esclave d’un autre ou d’un groupe ou d’un État :le fameux problème entre terroriste et défenseur d’une cause juste ; l’indépendance de leur pays ,par exemple et qui utilise les mêmes moyens qu’un terroriste gratuit pour le compte des autres…
L’approche de ce problème de terrorisme se diffère d’un État à un autre mais aussi d’une région à une autre et d’une façon générale d’un système politique d’un État à un autre. En Europe l’accent est mis sur un jugement basé sur les droits fondamentaux et les droits de l’homme ,pour l’Europe qui a observé une avancée en la matière, la vie humaine est précieuse et, toute condamnation à la peine capitale est vite commuée à une prison à vie . Donc ,tous les terroristes et surtout les recruteurs des terroristes que ces derniers n’ont rien à craindre de leur vie ,ils seront même protégés dans les prisons européennes exception faite avec Milosevik qui , beaucoup observateurs parlent d’un assassinat et non du suicide de Milosevik à l’intérieur de la prison ou d’autres dans les hôpitaux … l’argument tient bon et les recruteurs l’utilisent souvent avec leurs recrutés dans leurs formations sur les actes terroristes. Il est intéressent de souligner que toute évolution du droit pénal rencontre sur son chemin la chose évolutive et sa contradiction et donc un retour à l’origine du droit pénal des temps anciens qui n’est rien d’autre l’œil pour œil et dent pour dent …la loi du talion.
À définir une infraction terroriste revient à trouver dans l’infraction les revendications politiques qui sont derrières tout acte de cette nature. Les mouvements politiques, les États , les séparatistes ,…sont les donneurs d’ordres et de ce fait l’acte devient par excellence une infraction terroriste et donc condamnable en des termes juridiques dans la section du droit pénal . Sinon ; il n’existe réellement aucune revendication , l’infraction n’est pas mentionnée comme acte terroriste mais comme un acte gratuit dont une simple enquête policière détermine l’autre nature de l’infraction et faisant ainsi partie du droit commun . Donc revendication politique est la source principale de toute infraction dite et qualifiée de terroriste…
D’après Luigi Bonanate le terrorisme séparatiste (révolutionnaire) fait partie de sa classification du terrorisme ,il me semble si on peut le considéré ainsi alors il s’agit d’un terrorisme explicite et comme tout acte terroriste est basé sur la surprise, sur de l’implicite et dont les revendicateurs ne sont pas connus pour engager une discussion politique, de peur ou par calcul tacticien ,si le séparatisme et pour une indépendance due et établie par deux peuples qui se diffèrent de culture, de linguistique …et se trouve dans un même territoire , la légitimité de leur acte de séparation est une donne et pour exemple les kurdes dans 4 États(Turquie,Syrie,Irak,Iran) , les rifains au Maroc ,le Tibet pour la Chine , le soudan du sud , le Corse pour la France, Tizi Ouzou pour l’Algérie …exactement pour lui les terroristes à vocation contre une occupation étrangère ceci aussi à mon

18 Le terrorisme d’État sens ne peut être classifié comme du terrorisme car il existe transparence parfaite ,la diplomatie chevronnée peut résoudre ce problème sans passer par les infractions terroristes à la seule condition qu’il existe une volonté politique des deux côtés. Par contre la religion ne peut pas être considérée comme du terrorisme au XXI ème siècle ,la donne était effectivement dans le passé avec les différentes expansions pour une religion ou une autre ,mais cette donne a vraiment évolué en dogme comme en acte et toute religion préserve la vie humaine ne donne pas son autorisation, à des infractions terroristes ,mais par contre la religion musulmane en particulier, avec toutes les formes du passé Al Qaida, ou DAESH ou d’autres formes dans le future proche ou lointain ,est utilisée par des États ,des organisations obscures qui ont des liens avec des États et qui manipulent des recruteurs, des terroristes à des fins d’une autre géopolitique d’un autre colonialisme qui colonise les personnes et exploitent la richesse des autres sans se déplacer pour une vision d’un monde sauvage ,les puissances et les esclaves et pas d’intermédiaire ,heureusement d’autres puissances naissent et mettent à mal ces projet rocambolesques. Par contre on peut ajouter à cette classification ,le terrorisme qui détruit les cerveaux humain , quand une société ne peut se manifester contre leurs dirigeants et réagissent à plus de 90% en faveur de leurs dictateurs est une société qui est touchée de l’intérieur et les gens souffrent et le confirme qu’ils sont des simples parias ,des malades mentaux qu’ils n’ont prise sur rien et ils sont à la merci des ‘’bergagues’’ des simples personnes qui sont à leur tours manipulées pour manipuler les autres;le printemps arabe voulait corriger cette anomalie et il continue son chemin, non apparent,sous d’autres formes …là c’est un genre de terrorisme d’État et des États arabes en particulier et il n’existe pas en droit pénal des sanctions contre ce genre de terrorisme car il est considéré comme chose publique acquise par le droit international ,alors qu’on est loin de la coupe aux lèvres ,les citoyens ‘’robots’’ sont aptes à passer aux infractions terroristes car les États en forment ce genre d’obéissance aveugle, des soumis au bon vouloir des illettrés et des méchants qui constituent les gros maillons des institutions d’États…
il me semble le tribunal de Nuremberg qui avait jugé et dont le jugement était contesté car pour beaucoup d’observateurs le jugement était rapide, expéditif et non basé sur l’ensemble des témoignages des dirigeants nazis qui pourrait éclairer le monde sur le pourquoi du comment avait agit de la sorte ;est-ce toute responsabilité était vraiment considérée dans ses sources et qui sont les vrais responsables pour beaucoup d’observateurs c’était la justice des vainqueurs qui ont donc limités les enquêtes judiciaires loin d’eux pour ne pas les mêlés et rendre les vrais responsables des actes commis ou supposés commis par les nazis ,ici je ne défend personne, mais d’essayer d’apporter une lumière sur un coin obscure de l’histoire et…éventuellement Nuremberg est une première instance juridique ,international,qui définissait sous une forme simple et abrégé le terrorisme d’État et qui donc se distingue en deux phases l’État ou les États concernés et l’État ou les États qui sont derrières et qui contrôlent ou s’immiscent dans le terrorisme d’État des autres États. Ceci est du à la mentalité des gouvernants ,à la psychologie politiques des dirigeants politiques et qui empêchent toute unification du droit pénal international en matière de terrorisme d’État. Certes ,il existe des tentatives ,par exemple des tribunaux qui peuvent juger les États(une en Belgique, une autre aux USA…) mais sont sous contrôles des États puissants et qui ont la possibilité d’empêcher et d’entraver toute poursuite judiciaire à l’encontre des États qui pratiquent le terrorisme d’État en période de guerre comme en période de paix…et j’ajoute ils existent des lois qui peuvent juger des criminels de guerre sur le non respect des règles de guerre ,entre autre, mais encore une fois ces lois ne s’applique pas sur les États puissants comme USA ou la Grande Bretagne ou la France.ou sur les États vainqueurs, une justice injuste ,non reconnue internationalement dans les faits et aucun État libre ne peut reconnaître son impartialité ,par la suite comme pour le procès de Nuremberg ,tout le

19 Le terrorisme d’État monde dira une justice imparfaite et expéditive …
D’une façon comme un autre ,le droit international est écrit par des hommes des États puissants en période dite de paix et si ces hommes ne sont pas d’accords ,il existerait un droit pénal écrit mais plein de lacunes….
la convention internationale sur la haute mer de 1958 est une convention qui limite les responsabilités des États mais peut-on considérer les piratage sur la mer somalienne ou s’approchant de la zone internationale des détournements des navires ,de nourriture ou de pétrole comme des infractions terroristes internationales? L’engagement politique derrière ou revendication est la misère de tout un peuple et qu’aucun État ne veut donner une aide conséquente à ce peuple démuni. Est-ce ces actes sont des actes terroristes ou comment on peut les classifier ? En droit pénal international ,il n’ y a pas de sanction contre tout un peuple qui crie misère , à peu de chose prés ,celui qui vole pour manger car il n’y a pas de travail pour gagner de quoi manger est considéré en droit commun comme un acte légal sinon le voleur court un danger pour sa santé…donc la piraterie est en droit international ,un terrorisme international qui ne vise personne ni État;ni entité….mais il est un terrorisme d’État qui encourage et donne les moyens à ses concitoyens d’attaquer les navires de marchandise ,pourquoi il s’agit d’un terrorisme d’État car d’abord n’a pas une existence réelle ,les guerres civiles qui se sont multipliées avaient ravagé les structures de l’État n’empêche il existe des personnes politiques comme les seigneurs de guerre qui parlent et traitent au nom de l’État ,par exemple la Somalie et donc tout politique chevronné a en lui le diplomate qui peut régler les affaires de son État sans le recours à la force. Mais il existe des États qui ne sont pas en guerre et utilisent ce genre de terrorisme d’État pour satisfaire leur propre besoin ou les besoins de leur peuple ,souvent en matière première et aussi en nourriture . Et il existe un troisième cas celui des organisations terroristes qui sont couvertes par des États et donc le terrorisme d’État implicite et qui insiste les organisations telle DAESH à se servir de la richesses des autres et du matériel de guerre des pays conquis pour satisfaire toute la chaîne derrière et surtout pas le peuple qui est colonisé. Des actes de terrorisme d’État qui n’ont aucune signification ou considération humaine ,seul l’intérêt prime et rien d’autres les infractions terroristes commises sont télécommandés des États terroristes et qui peuvent être des personnes jamais complètement isolées ou des agents des États dits et connus comme démocratiques.donc les infractions terroristes sont aussi des crimes,même s’il n’ y a à déplorer que des dégâts matériels, des exploitations et d’extirper les richesses des pays par force et détermination. Et par voie de conséquence, tout acte commis ,violent en être humain ou en matériel où la force prime est une infraction terroriste et quelque soit l’ampleur de ces infractions il existe toujours au moins un État derrière et aussi une revendication politique , sinon ,l’acte ne relève plus d’un droit pénal international mais un délit qui relève du droit commun et ce qui fait le distinguo entre le terrorisme d’État qui a une consonance d’État et un délit qui relève du droit commun. Il faut noter ce qui est applique sur la piraterie maritime s’applique aussi sur la piraterie aérienne ; détournement des avions pour attirer l’attention sur des situations particulières et seulement…
la quatrième conférence tenue à Paris en 1931 limitée les actes terroristes à des actes d’une certaine ampleur mais cette conférence n’avait pas précisé que ces actes sont protégés par des États qui exercent le terrorisme d’État et sans cette protection ,personne n’oserait s’aventurer dans ces zones troubles. À cette époque le colonialisme était à son apogée et les États puissants de l’époque visaient les différents mouvements de libération qui chercheraient l’indépendance de leur pays ,était donc une façon astucieuse pour décourager toute demande armée ,pour les mouvements politiques d’indépendance.la conférence à Copenhague de 1935 renforçait celle de Paris de 1931,dans la

20 Le terrorisme d’État mesure ,où la conférence s’étale sur d’autres formes qui seront ensuite condamnables par la loi des vainqueurs ,les États puissants et pas autres. En 1937 , deux conventions en vues le jour sur la condamnation du terrorisme international et il faut souligner que la convention ne donnait pas d’échange pour limiter le terrorisme ou condamnée le terrorisme État et la deuxième convention est celle d’instituer une cour criminelle internationale qui ne juge pas le terrorisme d’État et donc les États qui pratiquent ce genre de terrorisme et ,coupe tout lien avec les États qui pratiquent le terrorisme d’État ,le colonialisme anglais,français…sont des exemples de ce genre de terrorisme d’État.
Comme la sécurité est de plus en plus régionale,quand il n’ y a pas de différents entre les pays de la région , en Afrique du nord le Maroc et l’Algérie ne peuvent pas harmoniser leur législation sur le terrorisme mais ces deux pays sont sur un pied de guerre armée pour la supériorité du vainqueur sur toute la région et non seulement le Sahara occidental. Le principe qui considère que toute infraction terroriste devrait exister en correspondance de ces infractions un arsenal juridique qui traite de la ou les pénalités correspondantes car un juge ou des juges si on considère la sécurité régionale dépend de cet arsenal juridique sur quoi les juges peuvent se baser en premier lieu avant toutes déviations qui constituent des jurisprudences en la matière et qui sont conditionnées selon l’ espace et le temps des infractions .
Il y va donc de soi, que si une région qui contient plus de deux États veulent une sécurité commune ,il faut d’abord unifié les textes juridiques de base. Et pour comparaison ,je prends le cas de l’union européenne . Une police qui exerce sur un grand espace devrait exister une harmonie policière basée sur une harmonisation des textes juridiques. Et pour s’y faire les européens ont préféré baser toute aide interétatique se base sur la confiance entre les institution des États européen. Et donc il doit exister des valeurs commune sur quoi les textes juridiques ont été établis:le respect des droits de l’homme ,le respect de la vie humaine, le respect des droits fondamentaux…à partir de cette donne une mutualisation des applications des sentences de justice peuvent être respecter partout en Europe, ou tout de moins avec les États qui souhaitent une coopération juridique. Il faut signaler cette coopération avait commencé en janvier 2001, soit avant les événements de « nine eleven » des USA qui avait servi comme un moteur turbo de consolider cette coopération judiciaire et ensuite le conseil européen de Laeken de décembre 2001 par la formation des juristes sur un espace européen plus large et ensuite le conseil européen du juin 2002 relatif aux mandats d’arrêt européen et ensuite lors du conseil européen de novembre à la Haye en 2004,… toutes ces conclusions ne font que suite au conseil européen de Tempéra de 1999 ,là ou les européens avaient décider d’aller plus dans leurs coopérations juridiques en matière et surtout d’une forme de terrorisme , mais il n’ont fait aucune allusion ou d’ouvrir une brèche sur le terrorisme d’État qui est la forme primordiale et essentielle pour juger ensuite les autres formes de terrorisme,je prends pour exemple, la France qui vacille tous les États africain francophones et non seulement ,la grande Bretagne(avant le Brexit) aussi ,à signaler ces deux pays n’ont coupé le cordon ombilical avec leurs anciennes colonies et donc au nom de quoi ,ils interviennent régulièrement et s’immiscent en donnant les bons et les mauvais points aux États africains et arabe… il s’agit ,d’un cas de terrorisme d’État qui encourage le terrorisme de l’État américain à faire autant . Donc la confiance et la reconnaissance mutuelle des décisions de justice trouvent une impasse et ne solutionnent qu’une partie de la question ou du problème de terrorisme celui des individus ,des groupes et à la limite de certains États qui ne heurte pas avec les intérêts des États européens ou des États puissants quoique le terme puissant est à considérer dans son élément économique ,une indépendance économique et une sorte de politique sociale qui donne plus de degrés de libertés aux 21 Le terrorisme d’État citoyens et se diffère donc du terme ancien qui est basé complètement sur le colonialisme de force et donc considéré État puissant …
Mais, il est un point important à souligner qu’il existe un effort important fait par les européens et qui représente un exemple pour d’autres régions au monde ,je pense à l’espace des 23 pays arabes qui devrait se réaliser qu’une fois la démocratie est pleine , un changement radical des pouvoirs dictatoriaux d’aujourd’hui et établissement des États de droit , du respect du citoyen arabe en commençant par son instruction civique et par la destruction de la cinquième colonne ou de la dévier vers d’autres objectifs plus noble et non la destruction psychologique des citoyens arabes,qui est une lourde tâche et non une mission impossible avec une première république marocaine ,une deuxième république algérienne…il s’agirait alors d’un nouveau sang plus démocratique et dont la transparence des affaires d’État est un des leitmotiv de l’État de droit.
Je ne parle pas de calquer l’Europe mais d’avoir un autre espace démocratique au sens arabe du terme ; il y a des valeurs humaines qui sont intrinsèques telle l’État de droit ,le respect des droits de l’homme, la liberté d’expression assurée , le respect des doléances des manifestants dans le secteur privé comme dans le secteur public en donnant des solutions et en répondants aux manifestants et ne pas utiliser la force publique et de dresser les uns contre les autres…le Japon est une démocratie au sens japonais du terme, USA est une démocratie au sens américain du terme…et donc il existe des valeurs communes …
Certes le traité de Lisbonne parle de la reconnaissance mutuelle mais de confiance; il faut voir dans la reconnaissance une confiance;si je ne vous fait pas confiance je ne peut pas reconnaître vos décisions juridique, pas de coopération policière et pas de coopération judiciaire…mais il est vrai si la confiance devrait dans un changement de traité souhaité par beaucoup d’européens…et donc pour être juste ,il s’agit d’une confiance relative et non absolue.
Y-a-t-il une différence entre le droit commun des britanniques et le droit civil chez les français ou les allemands … ? les deux notions ne représentent qu’une seule finalité est le non traitement du terrorisme d’État mais un traitement des délits ordinaires ,donc un degré bas en matière du droit pénal par rapport aux États terroristes; du moment que les États ne donnent pas la même définition des infractions qui impose donc le seuil à partir duquel on peut dire que l’ampleur de l’infraction est une infraction terroriste.
Peut-on parler d’un juge communautaire en comparaison avec un juge national.
Certes, pour toute insertion dans n’importe quelle constitution et en particulier les constitutions des 23 pays arabes, des conventions ou autres qui traitent de la lutte contre le terrorisme et en particulier le terrorisme d’État, il faut d’abord avoir une constitution large qui respecte les valeurs fondamentales telle les droits de l’homme et de ne pas être en contradiction qui suppose une constitution écrite en terme juridique et donc un respect de la constitution qui respecte l’État de droit …la constitution marocaine de 2011 n’est pas considérée comme une constitution proprement dite de beaucoup d’observateurs et ne peut être collé sur une constitution française établie par un général de Brigade, De Gaulle ,qui avait taillé sa constitution après des observations et sur la société et sur la société civile et surtout sur la classe politique française qui pataugeait dans le vide sous la quatrième république . L’État français ,que j’accuse, est responsable de cet alignement de l’État marocain sur les désirs et les loisirs de l’État français constitutionnellement parlant:il s’agit en effet , d’une forme de terrorisme d’État français sur un État ,supposé indépendant et souverain.

22 Le terrorisme d’État Et les différentes constitutions marocaines de 1962 à 1996 à 2011 ne sont que de la poussière aux yeux de l’international et par voie de conséquences,il n’ y a pas d’application des textes ni en forme encore moins en contenu car la base de toutes ces constitutions enregistre des lacunes car toute correction met au jour la question qui s’impose en tout le temps, le palais royal dans tout cela;en d’autres terme ,toute correction heurterait aux privilèges et donc les prorogatives du palais.
Il y va de soi que le terrorisme d’État est un crime contre l’humanité et crime de guerre larvé au sens qu’une guerre conventionnelle a des règles ,des batailles de tranchés:les deux armées qui s’opposent par les armes . Donc comment sanctionner le terrorisme d’État s’il existe une souveraineté des États qui reste intouchable et inamovible , il semble le plus important est de remettre en cause et de définir cette souveraineté des États qui devrait être fonction du droit international et de l’État de droit et donc une des méthodes de cette mise en œuvre est l’application dans tous les États du monde au niveau des parlements et dont le législateur qui est la sommation de tous les législateurs des différents parlements, devrait prononcer un texte juridique qui peut mettre en cause cette souveraineté en cas de litige juridique et donc le terrorisme d’État serait jugeable comme tout autre délit. L’État devrait réagir dans son cadre juridique et transparent et chez ses propres citoyens mais aussi au niveau international . De là ,à encourager la naissance des tribunaux spéciaux pour juger les États , il n’ y a pas qu’un pas à faire mais des pas et tout dépend de la volonté politique des États. Il faut donc faire la différence entre un ordre mondial basé sur le terrorisme d’État et un autre où l’État est justiciable au même titre que les autres personne physique ou morale.
Ces deux notions crime contre l’humanité et crime de guerre sont mieux décries au tribunal de Nuremberg dans sa charte mais ,il faut souligner que le jugement des personnes représentants l’État est un jugement de terrorisme d’État; l’État donc dans ses institutions sont représentées par des personnes physiques et parlent et décident et exécutent au nom de l’État ,donc se sont ces personnes qui sont jugées mais aussi leur système établi par eux et en l’occurrence des lois et des décrets et tout leur arsenal juridique qui est mis en cause et jugé et sont considérés comme des hors la loi par rapport à la loi du vainqueur . Et en aucun cas ces deux notions sont utilisé par des individus isolés; mais par une mafia qui sévit à l’intérieur de l’État pour utiliser tous les instruments de l’État à savoir la police, l’espionnage,l’armée…
Et toutes les autres juridictions ,les autres tribunaux internationaux ou spéciaux (pour le Rwanda, l’ex-Yougoslavie…) se basent sur un parallèle fait avec Nuremberg et l’évolution des crimes …
L’intervention humanitaire comme tout autre intervention se scinde en deux a)le droit de s’immiscer dans les affaires d’un autre État et b) le droit coutumier d’intervenir d’une façon neutre au nom de l’humanité et d’organiser avec les ONG et les États en questions,des couloirs pour acheminer de l’aide ,de toutes les consonances mais neutre vis-à-vis des conflits, cette dernière façon n’a jamais était neutre et depuis la première guerre mondiale, le monde s’est vu cette façon d’intervention est vouée à l’échec car il n’y a pas d’aide humanitaire au sens noble du terme,neutre;il y a seulement des intérêts des États et donc du terrorisme d’État vu sous plusieurs angles.
L’ONU comme l’OUA comme d’autres organisations régionales sont utilisées par les États qui pratiquent le terrorisme d’État et pour cause, les intérêts des États et des représentants des États, surtout de quoi il s’agit. Ces organisations sont infiltrées en profondeur, au point que toute décision émane de ces États puissants qui forment des lobbys avec d’autres États subalternes ,par exemple ,USA utilisent les pays modérés pour le monde arabe à savoir le Maroc, la Jordanie,l’Égypte et les

23 Le terrorisme d’État pays du golfe persique,alors qu’ à vrai dire ils ne sont modérés que parce qu’ils servent les intérêts américains mais tous ces pays sont des dictatures avec leur cinquième colonne qui ne donne aucun degré de liberté à leurs citoyens et tous les textes de lois nouveaux telle par exemple sur la libération des conditions de la femmes sont d’inspiration pour ne pas dire des ordres français, américains qui sont mis en œuvre par le régime en place …ce genre d’intervention juridique fait partie de l’arsenal des pratiques du terrorisme d’État a et les puissants sur ce genre d’État faibles dits modérés et ses faibles États sur leurs citoyens. ,donc toute décisions majeure au sein de l’ONU ces pays voteront pour les résolutions proposées par les américains et à tête basse. Il n’ y a pas une prise de conscience ou un état d’âme de la part des États puissants…
La torture pour une quelconque cause ne justifie jamais un État de modernité ou encore moins un État de droit. Mais cette pratique est monnaie courante dans tous les États qui exerce le terrorisme d’État .Avec la torture, l’État en question cherche au moins deux objectifs est l’un de trouver un consensus social contre tous les dissidents et un autre de rejeter l’État de droit. Ces deux causes sont sur quoi les personnes qui travaille l’État, en tant que groupe et qui sont et surtout dans l’exécutif mais aussi dans le législatif par créations des nouvelles lois anti-sociales qui ne respectent pas les droits de l’homme et aussi judiciaire avec des juge qui excellent dans des procès expéditifs qui suivent les instructions d’une police spéciale régime en place comme l’exemple le plus transparent est celui de la Turquie et , dans les 23 pays arabes… et qui n’ont aucune base de respect de la défense et de ne pas tenir ni des arguments et encore moins d’écouter les défenseurs comme dans tout État de droit qui se respecte car ,pour la simple raison,ils ne sont pas réellement des États de droits…
L’État est défini chez certain comme une réalité psychopathologique qui ne peut être ainsi en général car cela suppose que l’État en question est un cumule de tous les états psychologique des personnes qui font tourner les affaires de l’État et ne peut être conçu que dans ces actes transparents licites et illicites qui deviennent licites avec le temps ,ce qu’on appelle le temps qui fait son travail de mémoire pour le future, de ce qu’était fait à un moment donné. Donc quand l’État exerce le terrorisme d’État, il y a une chaîne d’information qui se forme pour donner naissance à des actes prohibés par le droit international et par les citoyens ,par exemple le « rainbowarrior » en 1986 où la France de Mitterrand était accusée d’avoir pratiquer le terrorisme d’État. Donc ,la multiplicité des individus qui ont la charge de l’État fonctionne dans un cocon et donc un régime qui est basé sur une idéologie quelconque et de la servir.,ces personnes constituent un groupe qui sert des objectifs déterminés non apparents au grand public et prédéfinies et qui n’ont rien avoir avec un État de droit en d’autres termes ,il existe deux sortes d’États qui pratique le terrorisme d’État ,d’abord tous les États dictatoriaux qui sont dits les pays du tiers mondes et ,l’État est une série d’erreur et de dérive de grès ,à ne pas s’aligner aux États de droit , il existe dans ces États en période de paix leur cinquième colonnes qui n’épargne aucun citoyen ,individu ou groupe politique et l’autre se sont des États dits démocratiques par exemple la France,la Grande Bretagne ou encore USA …qui pratique le terrorisme d’État mais d’une manière implicite qui veut dire ils ne donnent aucune chance au droit international de situer leurs actes envers les États ou les groupes d’individus chez eux mais aussi à l’extérieur ,à commencer par entraver toute action en justice mais aussi pour ne pas remplir les vides et les lacunes au sein et de leur droit national et du droit international donc ces États se croit malins en procédant de la sorte , …
Donc effectivement ,il s’agit d’une sous-société dans une large société ?
Il n’ y a chez ces individus qui sont au sommet de l’État et d’autres qui exécutent tête basses les

24 Le terrorisme d’État instructions des supérieurs et à ce que l’ensemble constitue les décideurs de l’État n’ont ni conscience ni un sentiment de communauté se sont des avatars, …en période de paix au Maroc ,par exemple, ceux qui sont chargés de la cinquième colonne travaillent à faire souffrir les pauvres citoyens sans rancune ni un sentiment d’une communauté , exactement ,comme il était Mao TseToung en Chine dans sa jeunesse mais quand il avait vieilli il est devenu peureux ,humaniste et ne supportait plus à faire souffrir les gens , l’age est une des raisons qui fait évoluer la raison et la conscience humaine …mais le terrorisme d’État s’appuie sur ces mafias dans tous les rouages de l’État et ,s’il existe un parlement chez eux le président du parlement comme les lobbys à l’intérieur du parlement sont ceux qui défendent les lignes directrices des supérieurs du pouvoir en place:des accords peuvent être approuvés malgré leur non légitimité ….en France , tous les anciens combattants de l’armée française qui ont fait les guerres de France n’ont jamais obtenu une justice de l’État français ni en argent de pension comme leurs frères d’armes français ni en reconnaissance avec octroie de la nationalité française et ceci devrait être un droit indépendamment de l’usage de la politique ,il s’agit d’un fait et si l’extrême droite au pouvoir de qui tous les politiques se cachent derrière ,l’extrême droite pourrait reconnaître le travail des militaires du Maroc,Algérie…ils étaient arme non au pied mais à la main à la chute de Dien Bien Phu …ceci concerne toutes les couleurs politiques qui se succédaient à l’Élysée. Donc par voie de conséquence, il s’agit des actes du terrorisme d’État qui n’ont aucun respect pour l’État de droit et pour le droit humanitaire et encore moins pour le respect des droits de l’homme , il est facile de défendre ces droits à l’extérieur de l’hexagone ou de l’Europe ou du monde occidental et chez-eux une dictature qui ne dit pas son nom….
Quand on parle de la volonté générale ,comme on dit en occident ou d’autres généralités il s’agit d’un simple leurre;car la volonté générale dans un État devrait être exprimée par referendum or ce dernier est toujours évité chez les pays dits démocratiques sauf la Suisse qui en abuse et, inexistant chez les pays dictatoriaux donc, ce qui existe ,pour être juste est la volonté générale de ce groupe de décideurs qui sont aux sommets de l’État qui justifie dans leur conscience politique donc mentir à soi, et devant leurs citoyens le bien fait d’un acte qui relève de la psychiatrie et de l’injustice vis-àvis du droit international et ceci se perpète tant que le droit ne met pas les États devant leur responsabilité et donc aux bancs des accusés…
La domination est une des caractéristiques de l’État et en particulier intervient comme moteur interne ,psychologiquement parlant pour exercer et pratiquer le terrorisme d’État . Cette domination engendre la soumission et l’esclavagisme … de ce fait les personnes qui se chargent de ce sale boulot sont dépourvues de toute conscience ,de tout humanisme est comme l’animal sauvage ne respecte que le plus fort , la force est le seul moyen à contrer ces personnes qu’ils soient donneur d’ordre, concepteur d’ordre ou exécutant d’ordre , c’est pour cette raison entre autre, le terrorisme d’État a une de ses limites est la force de l’autre , ils sont (qui pratique le terrorisme d’État) des belliqueux mais peuvent apparaître et ,qui est le plus souvent, comment des chercheurs de paix et pour être juste c’est eux qui disaient si vous voulez la paix il faut donc préparer la guerre, leur leitmotiv trompant.
Ainsi,le totalitarisme est un mot assez vague car il fait croire que toute la société dans ses moindres éléments est totalitaire ce qui n’est pas vrai ,dans la société comme dans l’État , il y a tout ce que l’humain peut présenter comme caractère désirable et indésirable . Or le totalitarisme comme la volonté politique de l’État est un cocktail de ceux qui sont aux affaires de l’État ,se sont ces personnes qui sont dans le totalitarisme ou autres car par absurde comment explique le totalitarisme des pays d’autrefois dits de l’Est ,sont devenus du jour au lendemain dans un monde dit aujourd’hui

25 Le terrorisme d’État occidental et démocratique telle la Hongrie d’Orban… Le passage psychologique d’une phase à une autre exige en psychologie des étapes et des sous-étapes et pas une coupure . Mais par contre, c’est la fuite de ceux qui étaient au sommet de l’État qui a rendu l’utopie des millions de citoyens une réalité . Il y a donc ceux qui fuient de toutes la hiérarchie de l’État et ceux qui restent soit par conviction soit par blocage de nouveau pouvoir populaire soit, par calcul . Et de ce fait, l’État se métamorphose d’un système à un autre mais pour y arriver, il faut, présent comme pour le passé d’une autre force extérieure et donc le terrorisme d’État appliqué et pratiqué sur d’autres États cela veut dire en peut envisager et voir le schéma autre ,par exemple se sont les pays de l’Est qui ont ou encore si c’est le nazisme qui a gagné la seconde guerre mondiale. Donc se sont des états d’esprits d’une communauté restreinte qui sont aux sommets de l’État qui gagnent le pari dans l’exercice et de pratiquer le terrorisme d’État. Par exemple, dans le XX ème siècle ,Mitterrand ,après avoir essuyé plusieurs revers de la part de ses hommes d’État ou supposé travailler sa ligne directrice pour la France disait à ces conseillés (une bonne part des psychopathes juif) et qui était prisonnier de ses conseillés :il ne faut toujours pas supposer que vous êtes les meilleurs, il en existe d’autres et il faut leur donner une chance et donc il s’est aperçu,tard, des ravages que fait le terrorisme d’État français ici, en l’occurrence.
La démocratie ,l’autoritarisme et le totalitarisme et j’ajoute le « robotisme » sont tours à tours joués par les États, qui pratiquent le terrorisme d’État et cela va de soi ,car mélanger ou brasser les cartes est une sorte de somme des cerveaux ,des pensés des citoyens et comme personne ne s’observe , l’État n’est jamais mis en cause pour ses exactions des injustices et des dérives …le terrorisme d’État est un animal à plusieurs pattes dont personne ne sait ou va mettre sa prochaine patte et donc quel est sa direction et son sens . Si on observe ces États, personne ne serait le pourquoi par exemple quand l’USA donne le feu vert aux juifs d’Israël d’exercer leur terrorisme, tout le monde serait se sont les juifs eux mêmes qui pratiquent la souffrance et personne ne sera pourquoi l’USA ne veulent toujours pas reconnaître l’État Palestine et pourquoi fait endurer des souffrances à l’encontre d’un peuple démuni ,ici les palestiniens ailleurs d’autres peuples en guerre mais d’autres peuples en période de paix, par exemple, le Maroc où toute une population souffre des méfaits d’une cinquième colonne , de même dans les 23 pays arabes et pourquoi détourner le printemps arabe…donc une batterie de question qui ne trouve pas une réponse ,une parmi d’autres, en l’exercice de terrorisme d’État pratiqué par des États puissants et comme dit plus haut il n’ y a que la force qui peut contrer la force ; la Chine commence à défendre le monde arabe sur la question palestinienne et ceci contre vent et marré et des américains et des européens …donc une attitude politique qui peut être aussi considérer comme donnant-donnant entre les États puissants ; je te tien par la barbe ,je te tiens par la barbichette . Donc ,dit autrement les limites de l’exercice de terrorisme d’État se trouve dans l’amélioration d’un droit international et non seulement mais aussi se donner les moyens pour l’appliquer et donc une force de frappe qui est la mise en place par les États puissants d’une institution ultra qui observe le droit. Il me semble qu’il s’agit d’une mission impossible si on considère le tempérament de ceux qui nous gouvernent qui relève de la psychiatrie ,à prime à bord, mais plutôt d’une autre forme de gouvernance ,d’un nouvel ordre mondial ,est-ce devront nous passer par une troisième guerre mondiale car le problème est mondial ou autre chose qui est l’intelligence humaine ou autres.
Sur le plan financier ,le terrorisme d’État a les moyens de l’État pour financer son terrorisme et de combattre le financement par des moyens économiques ,entre autres, suggérés par l’union européenne est dur voir une mission impossible . Quand la France intervient au Mali ou en Irak…elle engage l’État français et donc les moyens économiques et financiers de l’État de France. comment donc les européens comme un bloc peuvent contrer le financement et il faut souligner

26 Le terrorisme d’État ,l’État France ou autre engage ses espions, ses agent de la DGSE(services qui s’occupent et opèrent sur la scène international) ces contre-espionnages (utilisaient pendant des événements tel le printemps arabes)….et donc ces États( France,Grande Bretagne,USA,…) ont des intérêts à défendre ; les intérêts des États mais aussi de gonfler les comptes personnels des politiques qui sont aux affaires de l’État par exemple Sarkozy recevez à l’Élysée des valises pleines de billets d’euros de la part des dirigeants arabes par l’ancien émir de Qatar qui a sévoilé des pots de vin versés à Sarkozy en personne et à l’Elysée…ici donc l’intérêt de l’État français qui sont l’exploitation de loin, un nouveau colonialisme à visage multiple,les richesses naturelles des pays et en particulier des pays africains et des 23 pays arabes, comme le pétrole,le gaz …et sur ces richesses que l’Europe avait colonisé, une colonisation directe par les armes et les différentes sortes de torture et surtout de l’alignement de ces pauvres pays dits autrefois tiers monde ,terme donné par les historiens européens aux pays africains et arabes de l’époque et aussi à d’autres pays . Les richesses était exploitées en plein régime et tout ce que le colonialisme a fait comme route ou chemin de fer étaient juste pour acheminer les richesses exploitées au bon port et à destination de l’Europe , toute cette richesse en bien et en humain avait servit à contrer les deux guerres mondiales et le système d’indépendance avait était déclenché malgré les entraves qui constituent le terrorisme des États colonisateurs , à financer par des moyens subterfuges en espèce et en considération le terrorisme des cinquièmes colonnes à ce que les citoyens des pays colonisés s’affrontent mutuellement pour réprimer les tensions sociales et politiques qui défendaient contre vent et marré l’indépendance de leur pays. La France avait tué un million et cinq cents milles algériens pour rester à exploiter l’Algérie comme espace ,un territoire africain et avait même élargie la superficie de l’Algérie pendant les premiers temps de la colonisation et aussi, l’Algérie comme tremplin à tous les pays africains. Aussi il faut souligner le terrorisme d’État français ne donnait aucune considération aux citoyens algériens , les expériences nucléaire des années cinquante et soixante l’État français n’a donné aucun dommage et intérêt aux population qui souffrent encore aujourd’hui de la radio activité ,les descendants aussi . Et ce terrorisme d’État français et espagnole était déjà observé dans les années vingt à la guerre de libération du Rif par AlKhatabi où des avions français et espagnols avaient largués des tonnes des produits chimique alors c’était interdit par le droit de guerre sur des substances interdites et de par des lois qui étaient votées en France et par des résolutions de la société des nations dans les débuts des années vingts du XX ème siècle et ,encore une fois ni la France ni l’Espagne n’en veulent accorder des dommages et intérêts aux peuple rifains et dont les descendants des anciens combattants et de toute la population rifaine de l’époque ont gardé des séquelles. Et tout prés de nous , le terrorisme d’État français un de leurs actes terroristes est de ne pas accorder la nationalité françaises aux anciens combattants militaires de l’armée française des anciennes colonies à savoir Maroc, Algérie…et pour le terrorisme d’État français ,il n’y a pas de différence de traitement entre un mandat de protectorat et autres formes de colonialisme qui veut même le droit n’a pas été respecté par le pays des droits de l’homme de 1789 , quand l’Algérie a été colonisé en 1830, la France était considérée comme puissance et surtout comme un État de droit et donc le respect aux textes juridiques mais seulement voilà ,la France mijotait déjà sur le comment détourner le droit …ce constat est aussi valable pour les britanniques ,pour les espagnoles ,les portugais, les hollandais et d’une autre manière par les allemands qui avaient compris le terrorisme d’État français ,britannique,…d’où la venue de Hitler et donc le troisième Reich qui avait mis une transparence de ces faits au grand jour ,car le terrorisme d’État ne peut être affronter que par un autre supérieure de force et déjà en 1924 Hitler souligner dans son « mein kempf » l’apparition d’un État allemand fort donc un terrorisme d’État transparent ,explicite aux yeux et eu vu de tout le monde et dire plus haut ce terrorisme qui pratiquait et se pratique encore aujourd’hui, implicitement, par les autres États puissants…et qui ne reflétait que le sentiment amère des allemands à la veille de la défaite de 1918 et les annonces en droit de déposséder l’Allemagne(il

27 Le terrorisme d’État suffit de lire tous les dommages que l’Allemagne devraient payer aux États vainqueurs, pour voir l’ampleur de l’injustice des vainqueurs) qui jouait aussi avant 1914 ,comme les autres États européens et donc aussi l’Allemagne, pratiquait avec leur roi germanique le terrorisme d’État . Il faut souligner qu’il existe toujours des individus et des micros groupes dans les États qui pratique le terrorisme d’État ,ces micros groupes sont des individus liés par un sentiment et une approche aux questions posées sur la scène international et nationale par l’utilisation de la méchanceté et qui évoluent selon les degrés de l’évolution pour donner naissance à des crimes contre l’humanité ,à se dévier du droit international à contrer même le droit pénal nationale et des groupes d’État telle ce qui est entrain de se faire aujourd’hui dit le droit pénal européen…
Le fameux article trois de Patriot Act ,américain, donne ainsi ,une loi juridique mais seulement applicable par les américains qui criminalisent le financement de terrorisme. Qui est en lui-même en désaccord avec la politique suivie par Washington qui est justement de financer le terrorisme comme dit plus haut.Ce genre de financement était monnaie courante chez tous les anciens colonisateurs européens. Aujourd’hui ,selon les dires et des européens mais aussi des autres puissances de ce monde les américains financent le terrorisme et par les faits de découvrir en Syrie et ailleurs des débris des armes et de la nourriture …issues des USA ,par ces faits on peut conclure que le terrorisme d’État a pour source les États puissants et ces États avancent leur justification favoris que eux ne défendent et par tous les moyens,que leurs propres intérêts ,certains aux détriments des populations civiles, d’autres aux détriments même de leur valeurs des droits de l’homme et du respect de la vie humaine…donc un tel acte pour ces États et de se confondre dans un rayon de lumière qui est celui d’une libération d’un peuple arabe démuni et qui vivait et qui vit sous les bottes de leurs dictateurs en place et de libérer ces peuples arabes par le biais ,par exemple, du printemps arabe ,ceci est considéré comme une raison apparente mais la question qui s’impose estce vraiment pour libérer le peuple arabe des griffes de leurs dictateurs ,qui sont que des simples agents des États puissants ? Si de cet article trois , les USA peuvent designer et même poursuivre en justice les États qui financent le terrorisme et donc qui pratiquent le terrorisme d’État ,qui peut donc désigner les USA eux mêmes et pour suivre les USA en justice ,personne mêmes les États puissants d’aujourd’hui . Donc ce troisième article n’est pas intrinsèque et donc ne constitue pas un élément juridique du droit international ou faisant partie de l’arsenal juridique international. Donc cet article trois est nul et non avenue dit autrement un coup d’épée dans l’eau.
Il faut savoir aussi , un financement de terrorisme n’est qu’argent jetée par la fenêtre mais c’est l’argent qui rapporte beaucoup ; je prends pour exemple, l’argent des États qui finance DAESH en munitions, en armes …sont récompensées par une vente de pétrole irakien à très bas prix et que tous ces États derrières en bénéficient de ce rabais et avec une protection armée pour acheminer le pétrole ,le gaz, le phosphate…vers les bons ports ,des circuits établis par ces États qui ont aussi et font des alliances politiques pour protéger leurs intérêts et d’éviter toute poursuite judiciaire . Le blanchiment de l’argent qui émane des pays dits démocratiques mais aussi des pays dictatoriaux est un des moyens de financer le terrorisme et la vente des armes sont aussi un des moyens d’alimenter ce circuit de financement du terrorisme. Et les différents systèmes de surveillance n’ont aucun effet majeur sut la circulations de fonds noirs et le blanchiment de l’argent sale dans les circuits terroristes;car tout système de surveillance ,c’est l’État qui lui accorde une autorisation et comme le terrorisme d’État émane de l’État ,ce dernier ne peut pas et ne veut pas ‘’s’auto-sanctionner ‘’…
Les systèmes bancaires et les différentes institutions financières ne représentent pas un travail sérieux pour contrôler les chemins d’acheminement de finances au terrorisme , autrement dit ce n’est pas suffisants pour démonter les pourvoyeurs de fond car les système bancaires et les

28 Le terrorisme d’État institutions financières sont des voies ordinaires or le terrorisme est nullement dans ces voies ,il empreinte d’autres voies obscures , le blanchiment de l’argent sale empreinte sous conditions la voie du terrorisme ,parfois et non systématique , pour y voir plus claire, l ‘État qui pratique le terrorisme d’État est doué d’autres voies que rares peuvent observer et sont loin de toutes contraintes juridiques et l’argent devient propre même si le montant varie en baisse ou en contre partie ce que le terrorisme présente comme solution pour un blanchiment d’argent à travers l’État ou à travers les organisations dits parfois comme humaine qui aide un peuple en soin et alimentation ou tout simplement des ONG étatiques , rares les sociétés d’armes qui présentent ou offrent leur voie pour un blanchiment quelconque. Donc le terrorisme d’État est financé par ce genre d’opération qui n’ont pas de trace ni odeur et donc comment poursuivre juridiquement parlant les acteurs ….je parle ici d’un blanchiment par les voies terroristes mais existent d’autres voies qui ont alimentaient beaucoup comme la drogue ,les stupéfaits…
L’ONU comme la banque mondiale comme le fond monétaire international et comme d’autres organismes définissent le financement de terrorisme comme cet acte illicite d’envoyer et d’utiliser l’argent pour détruire toutes structures étatiques en bien et en humain. Donc toute aide financière devrait y avoir une trace et un objectif ,vers qui est destinée et comment est utilisée. Ce qui relève du chemin du combattant car dit plus haut l’État qui pratique le terrorisme d’État finance le terrorisme par d’autres moyens et d’autres circuit et qui peuvent passer par des États neutres mais comme tous les États du monde sont dans une grande connexions , le terrorisme d’État a les moyens de quoi financer et entretenir le terrorisme. Une simple remarque le terrorisme s’est multiplié pendant ces cinquante dernières années et prospère et ses groupes terroristes existent de plus en plus ,il y avaient ceux des années quatre vingt ensuite de quatre vingt dix et aujourd’hui comme le début du millénaire AlQaeda, Al Nosrah,DAESH et compagnies et le terrorisme évolue vers l’exploitation des richesses des États et la dislocation voir division des États et continuera sous d’autres formes car il n’ y a rien qui arrête le terrorisme d’État si ce n’est une troisième guerre mondiale et encore.
Le modèle de financement de terroristes publié en 2007 par le centre intégré des menaces utilise le terme d’objectivité comme s’il existe une trace ,non, ces opérations de soutien aux terrorismes par les individus ou les groupes peuvent être conçues mais jamais quand il s’agit de l’État ,pour ainsi dire les opérations financières et le moteur turbo du terrorisme sont indépendants car pour blanchiment d’argent sale n’a pas l’intention ou n’ a rien avoir avec la continuité ou la discontinuité du terrorisme et encore moins de faire la différence entre une cause juste(l’indépendance des États ou autres…) et un terrorisme gratuit.mais il est certes le processus de financement du terrorisme n’est pas un processus linéaire, il est cyclique ,circulaires et à la longue il est linéaire ,comprendre les personnes qui sont aux affaires d’État vous donnera un aperçu comment peut se bouger dans la transparence;une mission pratiquement impossible du moment du nombre d’acteurs qui se cache dans l’État comme conseillés de tous les calibres et pour les intérêts de l’État.. les circuits sont toujours obscurs.
Le financement du terrorisme d’État suit de moins en moins des voies transparentes et sont contestées mais considérées dans les mœurs et pour appliquer les sanctions ,pour l’instant ,mission est toujours impossible ,qui peut poursuivre les États puissants ,certes les petits États dictatoriaux tout le monde peut suivre et les États puissants larguent ses États qui constituaient une de leur plaque tournante ;le cas d’Oriega et même le cas de Mubarrak, de Ben ali….pendant la période du printemps arabe et ces Etats puissants peuvent larguer d’autres. Les petits États dictatoriaux sont

29 Le terrorisme d’État pieds et mains liés aux États puissants qui pratiquent le terrorisme d’État ?
D’où par raisonnement abstrait ,le terrorisme d’État est celui qui oriente les objectifs du terrorisme de DAESH …le terrorisme d’État finance le terrorisme avec argent et armes…sous conditions et parmis ces conditions les objectifs tracés par ces États et dictés aux terroristes , par abstraction si les États se neutralisent et n’interviennent pas ,il n’y aura pas de terrorisme mais pour arriver à ce stade il faut une intelligence plus grandes à ces dirigeants de près ou de loin et le terrorisme d’État ne peut fonctionner ainsi mais par d’autres moyens car il faut être réaliste ; les États font bouger leur ligne en utilisant le terrorisme d’État ,indispensable et nécessaire . Mais l’impasse est autre.
La manipulation des citoyens des autres États pauvres constitue en soi une des manœuvres de l’État terroriste et faire en sorte que les gouvernants dictatoriaux sont à leur merci. D’où le printemps arabe qui court toujours et sous plusieurs formes car la linéarité est un luxe et quand on peut faire difficile pourquoi se contenter du simple . L’État qui pratique le terrorisme d’État trouve toujours d’autres mouvements terroristes pour garder toujours ce volcan actif aux grès des dirigeants des États puissants , l’Europe est aussi un supra État qui ses membres ne sont pas tous innocents et loin d’être car c’est dans les gènes ,les exactions du colonialisme d’autrefois ,d’ailleurs il suffit de voir les injustices commises par les européens envers les pays dits du tiers mondes ou à l’encontre des citoyens dits de quatrième zone et qui sont les immigrés chez-eux ,en Europemais les systèmes des visas …la corruption est une des caractéristiques à pousser les dirigeants des États à pratiquer le terrorisme d’États …l’approximation des États n’est pas une condition nécessaire et suffisante pour pratiquer le terrorisme d’État car le monde est un petit village et ce qui se passe dans une région intéressent les régions lointaines ,c’est l’effet papillon. Le financement de terrorisme ne peut donc s’effectuer que par les États dit autrement par les hommes d’ombres des États puissants ,le terrorisme d’État applique et pratique les différentes sortes de tortures…
Les fonds terroristes émanent par voies officielles et non officiels ? Appelé chez les terroristes l’argent de guerre ,mais les vraies ressources sur quoi se fondent les terroristes est l’argent gagnée par eux-même ,pour DAESH, par exemple est la matière première vendue aux marchés noirs internationaux avec des pris imbattable et un rabais pour les pays qui forment les terroristes et qui leur offre leur pays comme refuge avec la complicité de la police et des services de renseignements et de contre renseignement. La rente de la vente du pétrole qui est de l’ordre des milliards d’euros couvre l’activité des chefs terroristes qui rafle une bonne part comme argent de poche et qui sont dans les banques américaines et européennes car ces dernières ne cherchent pas à identifié la source de cette argents sales du moment leur État se porte garant implicitement pour servir l’intérêt de l’État qui est une raison valable et suffisante à ce que les banques ne cherchent plus les sources …et se sont les mêmes banques que les présidents des États (roi,président,émir) déposent régulièrement leur milliards dérobaient à leur peuple et leur État. Et donc par voie de conséquence, se sont ses États dits démocratiques qui font le chantage avec ces terroristes ,y compris les présidents des États arabes, à geler leur argent;ils sont donc à la merci des États puissants. Par abstraction, il s’agit d’une des armes pratiquée par le terrorisme d’État.. Ainsi les terroristes sont assurés d’être payés ,sans retard de payement et avec des bonus de temps en temps ; car il faut distinguer différentes catégories de terroriste a) il y a ceux qui s’enrôlent car l’argent est facile utilisant les moyens de guerre ordinaire mais aussi sophistiqués, du moment que les armes de toutes sortes existent par donation des pays producteurs ,comme une avance et un appui de ces États aux terrorisme et il y a des pays qui leur payent les armes et en troisième lieu les armes gagnées à la guerre des bandes et d’usure ,ces armes sont appropriées par les terroristes et l’utilisent contre les armées régulières avec

30 Le terrorisme d’État
toutes ces armes le travail du terroriste devient facile et se constituent en armée de libération ,ces terroristes sont nourris,logés et payés à plus de 500 euro/terroriste . b) les terroriste qui sont enrôlés par idéologie , ce genre de terroriste se contentent d’une nourriture et de se marier à des filles des villes et villages conquis ou d’autres issues de l’ensemble terroriste appelée jihad de la baise , se sont des femmes qui leur donnent des enfants par mariage ,procuration…ces terroriste ne touche pas un sou car ils imaginent qui sont des soldats de dieu comme c’étaient autrefois à l’époque de prophète Mohamed, ou de l’époque du christianisme qui ont fait chassés les musulmans d’Andalousie, au nom de dieu tout puissant ,créateur du ciel et de la terre…cette catégorie est la plus dure . c)des terroriste qui sont dans l’administration comme faisant de la propagande ou s’occupe de la comptabilité;ils sont la colonne vertébrale de ces organisations terroristes et sur leur influence et leur imagination qui n’est pas neutre car les États qui sont derrières font des propositions de souffrance et de torture par leur intermédiaire de leur agent incruster dans les organisations terroristes ,en général se sont des psychopathes de juif issues d’Israël ou d’autres États puissants et ce sont eux qui dictent le genre de souffrance qui sera infligée aux récalcitrants ou dissidents ou des prisonniers de guerre .. filmés en vidéo pour la propagande internationale sous forme occidentale , des films de cow-boy américains….donc pour résumer ,le fond de terrorisme est un fond de qui contient l’argent des États puissants ou des puissances régionales et utilise le fond récolté par les terroristes . Dans les deux cas ,cela se fait avec la complicité des États et aux vus et au su de tout le monde.les terroristes qui gèrent sur le terrain sont des milliardaires, al bagdadi…et ces guerres peuvent durer éternellement puisque l’argent existe et à flot et la structure est rodée et tout personne qui veut s’aliéner ,s’enrôler est vite accepté dans leur structure qui montre qu’il s’agit d’une entreprise international au même titre que le « general motor » aux USA,ou Peugeot en France…ou autres ,le terrorisme n’est jamais déficitaire;le monde arabe dont dispose ces terroristes leur envoie aussi de l’argent par milliard pour qu’il n’atterrissent pas ces terroristes, chez-eux et la géopolitique arabe n’est plus qu’un jeux d’enfants pour les occidentaux qui pratique à merveille le terrorisme d’État . Il faut remarquer que tous ces États arabes ne contestent rien et sont au doigt et à l’œil des États puissants . Et par raisonnement simple ,il faut faire la différence entre les 23 États comme gouvernants et leur peuple qui sont en ébullition depuis 2011. les dictateurs en place payent énormément pour leur fauteuil d’où la facture est salée et donc par voie de conséquence, les pots cassés par les dictateurs ,en place ,sont payés par leur peuple qui se traduit par leur condition de vie ,par la cherté de la vie , par le non avancement comme au Maroc ils ont établis des voies parallèle pour les avancements qui ne pourraient se faire que par voie de concours et d’études poussées,un leurre ,dans l’armée ,au Maroc,rare qui arriveront aux grade de colonel major et encore moins aux différents grades du généralat tout passe par les concours d’étude et dans ces concours l’État par l’intermédiaire de sa cinquième colonne ne font réussir que ceux qui sont trillés aux volets cela veut dire ,ils orientent et s’incrustent en profondeur jusqu’au niveau d’examen ,jusqu’à la correction des examens …et comme résultat tout le monde est satisfait et personne ne se rendra compte qu’il s’agit tout simplement d’un jeu d’enfants et dont les psychopathes de juif jouent le rôle du valet qui passe et qui ne passe pas le seuil de grade ,exactement pour les dissidents civils à l’université ,sans CV , handicape pour chercher un travail et donc pas de travail et, ceci du à la faiblesse des esprits des psychopathes juifs dont la vue tordue ne dépasse pas le bout de leur nez, ils sont des marchands qui se marchandent sur le devenir des gens pourvu que l’État dictatorial paye ,des idiots éternels !.alors qu’il s’agit tout simplement d’une dictature qui évolue avec le tempérament des citoyens et l’argent personne n’en demandent d’augmentation car les caisses de l’État sont vidées par ceux qui sont au pouvoir dictatorial . Les États puissants savent ce jeu et exigent par le biais du terrorisme d’États, les pots de vin importants telle l’exploitation des richesses à des prix bas et non évolutif. Et plus l’exploitation des citoyens et n’importe quel citoyen peut être suivi directement par ces États puissants et dressent les uns contre les autres en faisant apparaître la

31 Le terrorisme d’État question ethnique ,par exemple au Maroc , les berbères contre les arabes et d’une façon plus implicite ,en jouant sur les comportements d’amusement ou autres… et son propre État ,le Maroc sur cet exemple ,ne peut rien faire pour défendre ces propres citoyens et le sommet de l’État fait passer la péllule par le Maroc est son parti politique et ces marocains sont amusants, alors ce que fait, la cinquième colonne relève de la psychiatrie et sous les ordres du régime en place…il n’ y a même pas de délation, car les dictateurs en place dans les 23 pays arabes ne tiennent compte que de leur fauteuil présidentiel ou royal ou…et se surveillent comme ces voleurs à la tire…la souveraineté dit plus haut, n’est pas en service dans les 23 pays arabes . Tout cela ,est l’argent utilisée par les États puissants pour travailler et aider les organisations terroristes DAESH …à travailler les objectifs des États puissants donc les vrais États terroristes . L’argent octroyée au terrorisme existe et existerait tout le temps et les organisations terroristes ne font que changer de look,ni plus ni moins.le terrorisme d’aujourd’hui de teinte islamiste peut aussi être et facilement aussi chrétienne ,juive, bouda chinois ou indien, ou athée…les limites sont dans l’autre conception des États puissants émergents,la Chine ,…veulent évoluer vers d’autres voies plus national et moins international car ils pensent qu’il faut apprendre à évoluer dans des voies honorable;création de richesses dans ces pays arabes ou tous les pays dits du tiers monde ,l’expérience chinoise ,peuvent être réaliser dans ces pays pauvres arabes, africain…mais pour s’y faire il faut retrousser les manches et dire ce qu’il avait dit Dien Xiaoping peut importe le chat soit communiste ou capitaliste ou d’une idéologie quelconque l’important que le chat attrape la souris
l’origine des fonds de terrorisme peut aussi émaner de la vente des stupéfaits , en sus de la rente du pétrole et du gaz et dont les prix sont fixés non par l’OPEP mais par les États puissants qui équilibre ,leur budget brut national par l’achat de matière première à des prix abordables et donc ces États puissants jouent sur l’offre et la demande et ce jeu aussi , est une des armes du terrorisme d’État, car le marché n’est pas libre et n’ a jamais été, les différentes réunions G7/8 régulent,implicitement ( par exemple des États puissants sont intéressés par l’achat du pétrole ou… à des prix avoisinants …et les pays pauvres producteurs l’OPEP ou autres fixe le prix respectant le souhait des États puissants ) d’avance le marché international pour tous les produits et sont les agents de l’ États qui utilisent les armes dont le terrorisme d’État applique..
Les différentes ratifications ne sont d’aucun effet car il n’existe pas encore d’harmonisation d’une justice internationale et donc un droit pénal international sur ce genre de pratique qui font état des anciens système d’antan des siècles passés. Si les États puissants sont des simples enfants ou relèvent de la psychiatrie comment donc appliquer un droit plein de lacunes et aucune volonté politique et un droit qui n’est pas encore applicable et quelque soit le pays.
Et les liens existent et persistent entre toutes les organisations internationales ,crimes organisés, le terrorisme jihadiste, …des ressemblances horizontales et verticales qui est et dans l’histoire et dans le présent et voire dans le futur sous forme de projection. Il y a un fait , est que ces organismes terroristes et de cette économie parallèle ,non visible non déductible d’impôt …sont issus des grandes guerre mondiales et qui se renforcent d’une guerre mondiale à une autre.
Ce système des ratifications régionale et/ou international mais comme en math ,il faut toujours raisonner à l’ordre n
les différents types de financement de terrorisme cités par le GAFI sont incomplets du moment

32 Le terrorisme d’État qu’ils se limitent à un monde transparent or le financement de terrorisme est un monde obscur ,opaque …donc je résume les types;à savoir ,par le commerce ,des ONG ,par la contre bande d’armes, par le trafics de drogue, les différentes types de stupéfaits.et puis l’existence des leaders politiques qui font la transition mais ce cas qui est fréquent est un cas particulier car il concerne la domination et de convaincre par d’autres moyens que par l’esprit politique ,en général ces politiques et ceux qui sont derrières ne sont pas chevronnés c’est le cas des leaders politiques au Niger et Nigeria révéler par l’autre organisation terroriste Boko Haram pour faire tourner le manège des terroristes ,n’empêche ce genre de politiques a pour source le terrorisme d’État qui utilise aussi cette carte démontrant les politiques qu’ils soient au parlement ou dans l’exécutif de l’État sont des simples agents qui exécutent les souhaits et les desseins des États puissants. Et qui constituent par effet de relation de cause à effet entre politique et terroriste des États .
Il y des observateurs qui traitent et de la lutte contre le terrorisme et la protection des libertés ,ces deux voies ne sont pas basées ni fondées car toute trace suppose deux composantes celle des hackers privés ou officieux et celle de la voie officielle et donc l’État;ces deux voies se heurtent au bon vouloir des États qui financent le terrorisme d’État et donc aussi d’entraver et de faire des déviations sur les traces de l’argent destinée aux terroristes est aussi considérée comme une arme utilisée par le terrorisme d’État qui veille à ce que rien n’entrave leurs démarches vers l’utilisation du terrorisme et d’entretenir les intérêts de ces États puissants ; il y va de soi ,les autres États moins puissants utilisent aussi à leur échelle ,à leur degrés les mêmes méthodes que les États puissants internationalement.
L’Europe travaille dans ces rapports avec le monde extérieur basé sur la convention du 4 novembre 1950 sur le respect de la vie humaine ,les bases fondamentales des droits de l’homme …mais l’erreur commise est que l’Europe essaye de travailler sur un fil très mince est de protéger cette convention de Rome et qui n’est pas possible car les traces des individus, achats, transports, correspondances par email…sont contraires à l’esprit de cette convention de Rome de 1950, la non protection des données ,la divulgations de la vie privé des citoyens européens ou des autres pays renforce l’idée qu’il existe une dérive large des buts de l’union européenne et les principes de bases ; le système de Sheïnguen ,Maastricht sont dans cette logique;il n’ y a pas de respects pour tout les citoyens du monde ,c’est que le problème est très grand ,large ,international que personne ne peut avoir les moyens de l’union européenne à combattre le terrorisme;ou alors dire l’Europe est aussi comme les autres États dictatoriaux au sens occidental du terme qui veut dire investir sur les voies obscures ,l’économie parallèle…
la cour européenne travaille aussi dans le sens contraire de l’aiguille de la montre en appuyant les décision des États et de l’union européenne de considérer et d’insister sur l’institutionnalisation des mesures car ils ont pour objectif à assurer la sécurité et donc des citoyens européens. Il y va donc sans dire , que la politique du chiffre est plus importante que celle des valeurs de 1789 et de 1945 des droits de l’homme et le respect des vies privées des citoyens.
Les 23 États arabes n’ont pas combattu le terrorisme ou le financement de terrorisme et pour cause les actes terroristes sont pratiqués par les dictateurs en place avec leur cinquième colonne qui usent et abuse de cette pseudo institution et qui l’exporte dans d’autres pays car le droit pénal chez eux est plein de lacunes si ce n’est aucune transparence et autre chose il n’y a pas d »application de droit en terme général. Il est vrai du point de vue d’un observateur extérieur les 23 pays arabes ont tous un arsenal juridique ,les choses publiques ont une allure honorable et ceci et cela et tout va pour le meilleur . Non ,il y rien ,pour s’y rendre à l’évidence ,aucun de ces dictateurs ne veut rendre une

33 Le terrorisme d’État démocratie chez eux eux par des changements des républiques et des royaumes en républiques car personne de ces dictateurs ne sont des politiques chevronnés mais des politiques de circonstances dit autrement des opportunistes et, leurs conseillés sont de cet ordre car tout débordement ou élargissement de vue expose ces conseillés à un bannissement de l’entourage présidentiel ,donc l’injustice est mot fort et ces dictateurs ne comprennent que la force qui est entre les États puissants car tous ces dictateurs arabes ou africains ont goutté au terrorisme des États puissants.ces dictateurs savent en quoi s’en tenir et donc toutes création d’un droit nouveau ou de correction du droit existant ou applications est à la merci des États puissants.
Peut-on supposer ou faire l’amalgame ou la confusion des termes et dire l’état du terrorisme est une guerre larvée qui est donc en soi une guerre mais une guerre particulière.tout de moins cela était tout au long du XX ème siècle ,mais à partir du deuxième millénaire cette guerre contre le terrorisme prend une autre forme plus militaire avec ses tactiques, ses stratégies et ses visions.une guerre des États par l’intermédiaire des autres États et donc le nouvel ordre mondial est ce qui est entrain de se faire. Et donc il n’ y a pas une guerre d’une organisation,ou un groupe d’individus mais c’est le terrorisme d’État qui est la matrice principale de toutes les autres formes de terrorisme.quand les armes;chars de combats ,des munitions ,sont gagnés et volés aux armées régulières est donc en mesure de considérer que l’enjeu est au niveau de ces États et donc un niveau d’une guerre mondiale puisque ce fléau de terrorisme peut toucher tous les pays du monde et donc ces guerres sont des guerres à outrance et DAESH ou autres ne sont que des entreprises d’écran ,car tout ce qui se mijote est au niveau des États avec des espionnages et des contres espionnages ,des interventions armées et de tous les systèmes de propagande dont la presse fait souvent l’écho…
Pourquoi donc chercher une terminologie pour le terrorisme puisque ces actes sont connus de tout le monde qu’il s’agit d’une autre forme de guerre mondiale . Si la seconde guerre mondiale avait vu une collaboration de tous les États du monde pour contrer le troisième Reich comme armée et comme idéologie …le combat aujourd’hui contre les organisations terroristes n’est une guerre ni contre l(Islam ou les musulmans ou les arabes dont leur diversité mais une guerre contre l’invisible et qui se mute d’une couleur de l’Islam vers d’autres couleurs car il s’agit de ce que disait autrefois Reagan une guerre des étoiles;une guerre qui se fait par procuration ,une guerre sur le dos des civiles innocents et,qui gagne aura la possibilité de changer la géopolitique d’une région est par effet papillon la géopolitique mondiale et donc ,pour l’instant ce n’est pas une guerre classique avec un gagnant et un non gagnant …et donc tous les contenus de définir le terrorisme soit lié au besoins des États et non des groupes d’individus isolés donc il existe un seul terrorisme est celui de l’État et pour être plus précis des États puissants qui ont besoin de se dilater ,comme l’univers,car leurs intérêts se renforcent et et au besoin ,leurs intérêts se coïncident avec les intérêts des autres États et donc le voleur volé qui se traduise sur le terrain des combats ignorants;car si nous supposons ces États se battent contre les organisations terroristes faut-il donc croire que tous ces États n’arrivent pas à vaincre un groupe d’individu ,Non,le groupe d’individu est d’apparence, al bagdadi ou zaouahiri ou autre…ne sont pas ces terroristes qui animent cette guerre larvée mais des États derrières qui sont tellement armés qu’aucun combat peut arrêter le terrorisme car il s’agit du terrorisme d’État,
Ce genre de terrorisme d’État,des États puissants se répercutent sur les États puissants régionaux et dont nous essayons de voir, abstraction faites sur les teneurs des cordes qui sont les États puissants mondialement. Je prends par exemple la région de l’Afrique du Nord et en particulier le Maroc et

34 Le terrorisme d’État l’Algérie et savoir si la stabilité de ces pays est liée à la sécurité de ces États car la dimension de sécurité est de la charge de l’État et non d’un peuple démuni. La question du Sahara occidental contraire à plusieurs presse est une question mondial mais n’a pas la dimension d’intérêt comme l’État Palestine. Néanmoins tous les États du monde veulent exploiter cette région riche en phosphate, pétrole et gaz…et donc le travail du terrorisme d’État est de jouer sur les deux tableaux est un soutien au Maroc et en même temps un soutien aux sahraouis sous forme de fourniture des armes et des munitions et des formations des sahraouis et même au niveau diplomatique qui observe des fluctuations d’un oui et d’un non selon les intérêts des États sur leurs intérêts qui varient selon le temps qui est une variable,à tenir compte pour tous les belligérants. Les deux pays sont à la fois au bord d’une guerre fratricide plus importante que celle de 1963 et plus intense socialement . Les deux peuples ne font aucune confiance à leurs dirigeants politiques qui sont des régimes semble-il inamovibles. Les deux peuples sont instables non seulement par un manque de sécurité du moment que les rangs de la police sont remplis par des citoyens loin de toute formation policière et plus n’ont aucune volonté pour travailler un État qui assume la responsabilité de leur sort, ni instruction civique , étude basée sur compter sur soi, ni un travail et donc un monde de travail prospère ni un salaire adéquat qui est fonction du quotidien , ni une formation au monde d’aujourd’hui basé sur l’Internet ni un accès à tout le monde ,il est inaccessible…ces constats sont valables pour le peuple algérien comme pour le peuple marocain , selon ,comme je disais plus haut,les estimations chiffrés de certaines études ,l’Europe devrait recevoir des millions de citoyen et algériens et marocains qui fuiront leur pays pour une guerre inouï, une guerre des systèmes , les déplacés algériens et les déplacés marocains et que personne ne veut défendre les régimes dictatoriaux en place . Pour être juste qu’appelle-t-on un régime dictatorial par exemple au Maroc et en Algérie et de là extrapoler pour les autres pays du monde ,à vrai dire il s’agit d’une pyramide conçue de la base vers le sommet qui sont les États dits démocratiques. En sus de ce que je disais plus haut sur le Maroc et l’Algérie le citoyen de ces pays n’a aucune perspective et j’ajouterai même pas un présent; les citoyens sont en conflit direct entre les citoyens animé et entretenu par les régimes qui sont les États car la notion d’État n’a pas la même définition qu’en droit international :le régime en place est l’État en question cela veut dire le peuple est un gros groupe d’individu marginalisé dans le sens ou un groupe est défini comme un magma d’individu qui partage des cultures différentes et des linguistiques et ont des centres d’intérêts égaux et différents, selon les besoins et un état d’esprit fondé sur l »intérêt des individus du groupe …et que ce peuple,après tout cela, n’a pas le droit au chapitre , donc on se demande que représente le régime en place qui ne représente pas le peuple ; le régime dictatorial représente ses propres intérêts ,l’enrichissement personnel d’où le trésor de chaque membre du régime dictatorial est de l’ordre des milliards d’euro car ,ils puisent de la richesse de l’État et utilise la politique à l’encontre des citoyens ‘’diviser pour régner’’;le peuple donc souffre sur plusieurs fronts:économique mais surtout psychologique car les notions traditionnelles d’amis ,de copine, de…n’ont aucune existence réelle tout le monde fait attention de tout le monde , les citoyens fonctionnent en groupe, en sous-société et ceci s’est accentué depuis la chute du mur de Berlin me disait déjà à l’époque des officiers militaires,dans ceux qui sont avancés en la matière dans le groupe il y a des médecins, des policiers, des fonctionnaires de l’État réel qui ne font pas partie dur régime et l’existence obligatoire d’un représentant,au moins, du régime dictatorial en place sinon le groupe est dissout qui veut dire les régimes dictatoriaux préfèrent et encouragent cette décomposition afin de simplifier le travail de la coïncidence du régime et de l’État . Ici, le terrorisme de ces États est justement dans ces applications de la mise en œuvre des politiques dits de « bergagues » et qui est intensifiée ces derniers temps par un recrutement massif des jeunes et moins jeunes dans les rangs d’une police qui n’a que le nom et aucune application concrète sur le terrain comme une formation en théorie et en pratique d’une police respectueuse des droits de l’homme ,respectueuses des valeurs fondamentales de la vie humaine…donc en faisant ce genre

35 Le terrorisme d’État d’embauche au rabais contre la volonté de tout un peuple et de faire ainsi une société policière ou rien ne va, ni création d’entreprise, ni commercialisations des produits made en Algérie ou made au Maroc …mais ce qui existe est le vol des pauvres citoyens est de marchander les citoyen et surtout d’exporter le système de bergague qui font souffrir les dissidents et les citoyens en général vers d’autres des États africains comme ce système leur a été importé par des États puissants;ainsi la stabilité de ces deux États est mise en cause et se déstabilise avec le temps , si vous faites un microtrottoir vous en apercevrez le dégoût des citoyens de leurs gouvernants et qui disent qu’il n’ y pas d’État qui les représente encore moins des parlementaires ou un droit applicable ou un progrès à travailler ce droit ce qui existe est hégémonie d’un palais royal au Maroc et d’une hégémonie d’un palais présidentiel en Algérie et le peuple dans tout cela est défini autrement pour faire partie de ce peuple il faut appartenir à des réseaux ,à des groupes constitués et en général il faut une allégeance aux groupes pyramidaux à l’intérieur du palais présidentiel algérien ou royal marocain . Et pour limite de cette définition dit autrement les limites des pouvoirs dictatoriaux en place est le printemps arabe et qui court toujours sous d’autres formes qui a remis en cause les pyramides de ces 23 États arabes et leur système dictatorial représenté , par le système politique de bergague…donc la déstabilisation est issue de la non sécurité de l’État aux citoyens et donc de ces régimes en place et aucune dictature en assure la sécurité pour tout ces citoyens la sécurité est assurée pour tout ce qui est affilés par allégeance au régime en place qui ne constitue même pas 1% de la population pour ces deux pays officiellement à peu près 35 millions d’habitants et officieusement plus de 55 millions d’habitant et la vérité statistique est entre ces deux chiffres. Maintenant ,il faut analyser le terrorisme de ces deux États. La question du Sahara occidental n’est qu’un simple parapluie pour les deux pays qui exercent leur terrorisme entre l’indépendance de l’Algérie en 1962 et le déclenchement des hostilités en 1963 et le bon départ vers un terrorisme d’État déclaré à partir de 1966 avec la venue du colonel Boumediane de son vrai nom Boukharouba , le terrorisme d’État marocain est allé plus loin jusqu’à élimination de boukharouba car ce dernier avait montée en toute pièce ,l’épine dorsale du Sahara occidental ,en passant par son appui trompeur ,à Hassan II, de l’Algérie ,militairement à côté du Maroc contre l’Espagne du général Franco que son pays l’Espagne était déjà en ruine, politiquement parlant et il aurait fallu près d’une dizaine d’année pour que l’Espagne retrouve son État , avec une nouvelle constitution et qui grâce au roi Juan Carlos ,l’Espagne est passé d’une république franquiste à une monarchie constitutionnelle et ensuite ,peut-être ,vers une vraie république démocratique.et donc ,après évacuation du dernier soldat espagnol l’Algérie de Boumediane s’attaquait au Maroc pour le faire payer la guerre de 1963 et que tous les citoyens algériens n’ont pas pu digéré l’envahissement militaire du Maroc sur un pays qui venait d’avoir son indépendance d’un colonisateur français qui avait tué un million et demi d’algérien et il était près à faire plus de victimes sans l’intervention de l’équipe de choc qui était avec le général De Gaulle et la prévoyance du général. Car l’État algérien de Boumediane n’en voulait pas de partage avec le Maroc d’un Sahara ni ces richesses qui étaient connues à l’époque, pour Boumediane et son équipe constituait aussi par Bouteflika ,le président actuel de déstabiliser le Maroc de fond en comble , un Maroc pour les politiques algériens rempli de traîtres ,des malfrats, des impies, des hors la loi ; …au fait d’un palais royal qui est la cause du mal avec l’Algérie et avec les pauvres citoyens marocains. Pour Boumediane qui était amis avec les militaires ,officiers supérieur du coup d’État militaire à Skhirat de 1971 , n’entendait rien au monde que d’établir une première république marocain ,dans ce cas et ce cas seulement, il y aura une réconciliation entre les peuples puisque le régime marocain est qui était la cause de la guerre dite des sables de 1963 ,aux échafauds et ensuite une réconciliation entre les États et ensuite les bonnes base pour un grand Maghreb qui va jusqu’à l’Égypte……donc , le terrorisme de ces deux États est suicidaires car le terrain sur quoi ils sont en conflit est un territoire très large autrefois appartenait au Maroc dans le XIX ème et XVII ème siècle …comme la le territoire palestinien était juif il y a

36 Le terrorisme d’État deux milles ans et romain il y a trois mille ans et pharaonique il y a plus de cinq milles ans …je ne dit rien sur le Sahara marocain ou non mais c’est l’armée marocaine,encore une fois, qui devrait trancher sur cette question,le débat n’est pas pour un autre temps …donc l’insécurité engendre et la déstabilisation mais aussi la stabilité avec l’intervention étrangère, le nombre des déplacés en million vers l’Europe qui serait contrainte d’annuler le système des visas. La relation est donc équivoque stabilisation et sécurité. Je ne discuteras pas de cette question épineuse du Sahara mais je crois démontrer le terrorisme d’État des deux États et cette démonstration est pratiquement la même dans les 23 pays arabes …
tous les actes des États à l’encontre d’autres États sont de la responsabilité des États et comme ils sont illégitimes donc des hors la loi internationales et dont le droit pénal ne dicte aucune sanction explicite et transparente et appliquée sur les États qui déclenche en premier les actes hostiles est un État qui pratique le terrorisme d’État, condamnable mais personne ne peut condamner si ce n’est la pyramide des États puissants qui peut sanctionner ces États le Maroc et l’Algérie . La France s’en mêle trop par nostalgie et surtout par intérêt, mais les autres États plus puissants qui peuvent sanctionner à leur façon le terrorisme de ces deux États, par d’autres actes de terrorisme d’État tant qu’une justice internationale n’est pas encore à l’ordre du jour et donc pas de droit pénal international pas encore de justice …
le Maghreb sécurisé n’est pas la tasse de thé des américains et/ou des européens ,à l’état actuel des choses. Les américains comme les européens savent pertinemment que ce Maghreb est aujourd’hui gouverné par des régimes dictatoriaux ,leur cinquième colonne constituée de bergague aux profit du régime dictatorial en place ,est sur une bombe à retardement ,un peuple démuni qui ne fait pas parie de la définition de l’État , au Maroc c’est comme cette époque de 1918 que le Maroc se partageait avec colonisateurs (français et espagnole),le makhzen et les seigneurs de guerre de l’époque qui étaient les seigneurs ou les caïds des zones dites de Siba ,Legloui est devenu un caïd respectable …, les américains et les européens craignent et chacun a sa crainte pour les européens d’être envahis par les déplacés maghrébins suite à une guerre civile et un éveil d’un peuple ,les américains craignent leur bases arrières d’être attaquées et donc une prolifération du terrorisme à outrance.,c’est pur ces raisons entre autres que et les américains et les européens commenceraient à tisser des relations étroites avec les organisateurs des mouvement 20 février au Maroc ou avec tous les mouvements civils ou militaires qui s’insurgeront contre le pouvoir en place et ceci est une donne de la politique international dictée par la realpolitik…. dont des tissages avec des officiers militaires libres dans ces pays du Maghreb car ils savent pertinemment que seule l’armée peut rendre la dignité à ces peuples et donc une démocratie ,au sens maghrébin du terme…le contrat avec le Maroc sur la pêche montrait la rapidité de décision politique européenne et son renouveau plus tard montrait aussi l’adaptation rapide de l’Europe avec la nouvelle donne mais aussi comment le régime dictatorial au Maroc,connu internationalement, sanctionne le manque de loyauté dont avait fait preuve les européens en 2011.
Rétablir la paix par l’ONU et la protection des civils sous le chapitre VII de la charte des nations unies n’apporte rien de sérieux . L’ONU qui est cette haute instance juridique et qui exécute ses résolutions observe des lacunes et des entraves pour fonctionner;il est donc impératif d’une refondation de cette organisation . Il n’ y a pas de consensus politique fort pour voter les vraies résolutions et encore moins à appliquer;d’où le terrorisme d’État sévit et ne trouve aucune contrainte de la part de l’ONU. La contribution financière des américains est importante devant les autres États du monde qui ne font aucun effort ni d’acquitté leur contribution financière ni de leur participation militaire et en outre, le droit de veto a paralysé cette organisation et se vague selon le bon vouloir des américains;il va donc sans dire la fameuse phrase du général De Gaulle dans les années

37 Le terrorisme d’État soixante de traiter l’ONU de « machin ». Et donc ses résolutions ne sont pas contraignante mais aux bons vouloir des États , le pseudo État d’Israël a été créer avec la naissance de l’ONU qui est déjà un non sens et toutes les résolutions sur Israël n’ont jamais été appliquées ,à quoi donc bon cette rubrique du droit international sous le chapitre VII ou VI ,les résolutions de l’ONU sont donc nulles et non avenues. Certes quand il s’agirait des résolution qui ne mettraient pas les intérêts des cinq États au conseil de sécurité,qui ont le droit de veto ;les résolutions s’appliqueront avec force et détermination et les États trouveront les militaires avec chars et avions pour l’application des résolutions et pour exemple l’invasion de l’Irak à deux reprises par les américains et par le monde en 1990 sous mandat de l’ONU et de 2003, pas de mandat de l’ONU, mais tout comme si car se sont les américains qui violent le droit international et aucun État n’est en mesure de dire le quoique se soit sauf avec certaine condition telle la position de la France dont Villepin qui était conseillé spécial de Chirac et donc très écouter qui a pu s’élever contre cette invasion sauvage ,mais en vain . Donc ici,il s’agit d’un terrorisme d’État appliqué par les américains, un hold up de l’ONU et dont le secrétaire général de l’époque n’a pu rien faire si ce n’est approuver implicitement ce genre d’intervention car aussi , il avait comme les autres secrétaires de cette organisation à l ‘exception du suédois qui a payé très chère son indépendance du système qui gère l’ONU et de ces réformes de fond qu’il comptait appliquer…une carrière de simple fonctionnaire et non d’un homme d’État qui pourrait défendre et aussi de réformer l’ONU ,mais un simple subalterne ! Plus tard l’invasion de Libye par la France et par l’OTAN constitue aussi un délit, voire un crime au nom de l’ONU,un crime de lèse majesté et, il s’agit aussi du terrorisme d’État de France ,pays des droits de l’homme de 1789 et les exemples sont légions …l’ONU devrait se réformer et si ce n’est pas le cas ,le monde se ment à lui même ,un crime de lèse majesté. La société des nations avait débouché sur une deuxième guerre mondiale, cette organisation des nations unies déboucherait aussi sur une troisième guerre mondiale ; certes le provisoire ne fait que durer avec la complicités des États puissants pour continuer leur commerce injuste et donc toute réforme ne peut se déclencher que par la révolte de ces cinq pays qui ont le droit de veto ; si la Chine et d’autres se retirent du conseil de sécurité et ne veulent plus exercer ce faux droit ,injuste ,le droit de veto ,l’ONU se trouverait dans l’obligation de changer et de se réformer sinon c’est la troisième guerre mondiale qui était déjà dans les desseins des créateurs de l’ONU en 1945 et s’est pour cette raison qui ont donné naissance à Israël comme plaque tournante de blanchiment d’argent ,du terrorisme d’État , des injustices commises et donc un monde parallèle à un monde que devrait être un monde juste issue des injustices de la seconde guerre mondiale…
l’ONU n’est respectée par aucun État au monde mais…
Certes le terrorisme d’une façon générale et d’une façon particulière celui du terrorisme spécifique à l’État est un crime de droit international comme cela a été souligné à la commission du droit international dans sa sixième session de 1954. et je dirais même il n’est pas un crime puisque le droit international ne peut sanctionner les États qui pratiquent le terrorisme d’État,avec preuve à l’appui et qui est une phrase connus chez tous les juristes à savoir,pas de droit sur la matière pas de crime : les juges ne jugent que sur texte juridique ,ainsi personne n’est censée ignorée la loi. Et sur cette grosse lacune de droit pénal international que les États puissants se basent sur leur commerce , c’est l’univers qui s’élargit dans des country obscures.
Les différentes résolutions de l’ONU sur le terrorisme ont pour origine la convention de 1937, conclue à Genève et dont la définition du terrorisme international n’ a pas tellement changé,si ce n’est des traitements chirurgicaux fonctions des infractions internationales;les aéronefs ou des assassinats ou des crimes de toutes sortes …les résolutions de l’ONU d’avant la résolution 2551 et

38 Le terrorisme d’État surtout pendant les risques de proliférations des armes nucléaire, entre les mains des terroristes et une étude plus approfondi faite qui montre que se sont des États puissants qui sont derrières, et après cette résolution celle de 1970 ,1971,1972 quand Kurt Valdhaeim était le secrétaire général et qu’il avait fait beaucoup d’effort dans ce sens , de part son histoire et son attachement à un droit universel,un droit international pour éviter les erreurs du passé qui ont donné naissance à une guerre mondiale, comme la résolution 3034 qui a pour mots clés la compromission des droits fondamentaux et donc arriver à cette position est de comprendre les exactions du troisième Reich qui donc évolue vers une guerre mondiale car trop d’injustice ,en réduisant les libertés individuelles, les États en assument toute la responsabilité. Car dit autrement qui peut réduire les libertés individuelles ?si l’État est fort et garant des libertés individuelles , c’est justement l’État ou avec sa complicité que les libertés individuelles sont compromises par exemple au Maroc les spy caméras chez les citoyens…et donc c’est le terrorisme d’État qui est activé ; quand il existe des cameras cachées chez les citoyens et des restrictions de toutes ordres c’est qu’il existe une complicité de l ‘État et donc l’État qui manipule à travers des bergagues et déstabilise le pays par le manque de sécurité ,encore une fois qui peut juger l’État ?
Le terrorisme d’État est à la fois un terrorisme national ,en période de paix et international puisque plusieurs États y participent. En Syrie ,Irak…il s’agit d’un terrorisme d’État de teinte internationale alors que le terrorisme d’État national ne se combine pas avec le terrorisme d’État d’ordre international agit sur ces propres citoyens ,contre,et donc l’international s’en serve pour détruire l’État et son terrorisme national .il faut souligner que les éléments du terrorisme national sont contenus dans le terrorisme d’État international car sans la collaboration des ces éléments ,il serait difficile aux États extérieurs, d’effectuer des opération des déstabilisations et de manque de sécurité ,à moins si la question est traitée sous forme de conflit international ou invasion des États se fait militairement…
Le terrorisme d’État viole tous les droits et non seulement ceux dictés par l’ONU à une seule différence est la pyramide des États ; un petit ou moyen État qui exerce le terrorisme d’État ; il ne peut violer tous les droits seuls donc les États puissants qui violent tous les droits …
Il semble aussi important de souligner que les infractions du droit commun ne sont pas des infractions terroristes et donc il n’ y a pas de terrorisme d’État ,à moins s’il faut considérer ces infractions sont issues d’un terrorisme d’État d’ordre national, la cinquième colonne en est une , les supposées revendications politique des États dictatoriaux pour faire glisser les plans politiques pour toute une société du tiers monde , l’utilisation de ces infractions et de donner accès libre à ce que les pouvoirs en place dictatoriaux veulent mettre en exécution,dans la société internationale…
Les crimes contre l’humanité adoptés par l’ONU sont des infractions politique alors que l’Europe les excluent dans leur convention de 1975 mais alors comment expliquer les horreurs et l’ampleur de ces crimes qui se perpétuent sinon attachés et de près ,aux revendications politiques qui sont difficilement dissociables avec des mouvements des libérations et de l’indépendance des États . Ce qui est important c’est si la volonté politique existe ,si on cherche, dans les États qui exerce le terrorisme d’État . Sur un exemple précis l’Algérie ,l’Afrique du Sud ,…sont des acteurs d’États qui réagissent et alimentent et font des crimes contre l’humanité en « brandant » et en soutenant la cause ou prétendument être du Sahara occidental ; au passage ,tous les États du monde peuvent soutenir ,dans les limites du droit international supposé complet, toutes les causes séparatistes ou autre;si les rifains ou les amazighes séparatistes en demandent les États d’ailleurs le Maroc soutient indirectement le mouvement amazigh à Tizi Ouzou en Algérie et les algériens le mouvement

39 Le terrorisme d’État séparatiste du Rif marocain… et donc le temps n’ a aucune influence sur l’exercice de leur infraction,car il y a distribution des armes aux séparatistes ;ce terrorisme d’État n’est pas lié à une personne ,y compris le chef de l’État mais à un système politique de toute une idéologie qui n’est pas transparente quant aux intérêts de ces États, de même le Maroc qui exploite les richesses du Sahara occidental n’ a pas le droit du moment qu’il existe un litige international concernant et les frontière et l’espace contenu d’ailleurs la justice européenne a fait comprendre au Maroc les actes du terrorisme d’État marocain …
Il est plus facile d’extrader des présumés terroristes car faut-il définir les individus qui sont chargés d’exécuter les actes terroristes d’eux mêmes et sans contre partie des États et puis le terrorisme au point de ne pas avoir des complices et donc il y a plus de terroristes que des individus qui peuvent bénéficier des jours heureux et donc plus facile d’extrader des simples individus sans responsabilités d’État que d’extrader des chefs d’États comme Al bachir le président soudanais ou d’autres comme l’ex-émir de Qatar ou…sur les crimes commis en utilisant la cinquième colonne ou participation à des guerres à outrance ou Bouteflika…ou encore Assad de Syrie ,ou Poutine sur la Tchétchénie ou Natanyahou de la pseudo État d’Israël ou Khaminei ou…ou Sarkozy sur la Libye,ou Bush sur les invasions de l’Irak ,infondées au niveau du droit international…et donc il s’agit d’un refus d’incriminer les États et ceci constitue un consensus politique sur un tel droit international . Et ceci constitue une des limites de la démocratie internationale à ne pas légiférer sur ce genre de crime d’État et permette d’une façon implicite d’autoriser le terrorisme d’État. Avec cette limite , nous apercevons l’existence d’un monde parallèle à celui qui promet des droits de l’homme ,le respect des droits fondamentaux…un monde obscure qui viole tout droit international ; toute démocratie et quelque soit son degré….peut-on ainsi parler d’une dictature mondiale ? Car les imbrications des droits d’ordre international et les enchaînements car tout est enchaîné ,tous les États le sont et le gros poisson mange et manipule les petits sous formes d’alliances ou autres . La souveraineté des États n’est qu’un simple mot sans signification concrète sur le terrain ,on dirait que la géopolitique de l’époque du colonialisme est toujours à l’ordre du jour , une troisième guerre mondiale celle de l’arsenal nucléaire peut tout remettre en ordre dans un désordre total.et donc ne pas incriminer les États contre les terrorisme d’État est un tort et non droit et rien d’autres. Ces États sont pour des fins de leurs politiques extérieures ,se sont donc des variables de tous les États et dire aussi des crimes internationale des États , ces crimes sont directs ou indirects par la déstabilisation des États tiers et mêmes au niveaux des États puissants, on dirait que la guerre froide continue et la chute de mur de Berlin n’est qu’un trompe l’œil . Le nouvel ordre mondial n’est toujours pas déclaré autant qu’après la chute du mur c’était les américains qui dictaient cet ordre aujourd’hui et depuis un temps se sont les russes ,les chinois…mais maintenant on parle aussi du nouvel ordre mondial dicté par la Chine qui ne s’appuie sur aucune immixtion dans les affaires des autres.et d’autres États émergents puissants militairement ou …le terrorisme d’État persiste et joue contre vent et marée ,une guerre mondiale donnerait les lettres de noblesses à un nouveau droit pénal international . Les différentes conventions … s’accordent sur un droit international unifié ,humanisé et harmonisé ? Les crimes de guerre ,contre l’humanité …sont commis par seulement des États et rien d’autres ,comme quoi le droit international est plein de lacunes et les États sont tellement faibles en personnes qui ont la charge de l’État…pour un droit qui mérite son nom et non un droit réservé qui ne s’exerce pas intrinsèquement donc État de droit qui a un nom d’État de dictateur
Il ne faut pas confondre le nazisme et les islamistes qui utilisent l’Islam à des fins idéologiques pour satisfaire les intérêts personnels. Mais par une comparaison peut être faites entre le pseudo État Israël et le nazisme dont la plus part des juifs ,les anciens communistes ,les Roms…connaissent en

40 Le terrorisme d’État détailles les effets ,les racines du nazisme en tant que terrorisme d’État et il se pourrait la non conformité d’Israël au droit international qui suppose une reconnaissance de tous les États du monde d’un État construit en toute pièce par des lobbys juifs juste depuis 1948 . les islamistes justifient leurs actions par une idéologie de l’Islam qui dépasse celle-ci car il s’agit d’une religions révélateur de Dieu ,tout puissant et qui est la correction de toutes les autres religions antérieures à l’Islam ,d’après le Coran. Ce faisant ,cette idéologie n’est pas un État en soi ,avec ses institutions comme tout autre État donc il ne peut exister un terrorisme d’État, il est vrai des États comme l’Iran peuvent et encore à démontrer qu’il existe un terrorisme d’État ,d’un État islamique et donc à démontrer et à chaque fois la main cachée des États. Exactement ,comme le procès de Nuremberg qui avait jugé les dignitaires nazis et que Göring ,…reconnaissait cette juridiction et tous les officiers supérieurs militaires qu’il s’agit d’une correction de l’histoire à défaut savoir une justice juste et non celle des vainqueurs . Aujourd’hui , tous les régimes ,les systèmes démocratiques ou dictatoriaux ont une crainte énorme de l’armée , car le leitmotiv de l’armée est l’ordre dans un Etat en plein désordre, un Etat non dosé, si l’ordre passe et par n’importe quel officier supérieur ,il doit s’exécuter par les militaires subalternes ,même Trump craint les militaires du Pentagone tout président à l’Élysée en France attend par document signé par l’État major militaire que l’armée est sous les ordres du président ou présidente de la république, Vue sous d’autres formes, l’Iran peut réagir de la même manière que les autres États du monde et surtout comme les USA du moment qu’il n’existe pas encore un droit international qui met aux bancs des accusés les États, leurs représentants et les juger sur les crimes contre l’humanité , et pourquoi dire une présidente car Lepen peut être la première présidente française ,avec Lepen présidente peut expulser tous ces millions de marocains qui ont la double nationalité d’aller travailler d’abord leur pays d’origine, eux et leur descendant et il n’ y a aucune différence devant une loi de l’extrême droite entre un thésard et un autre qui ne parle même pas le français , de même pour les algériens …Israël qui est une entité d’État qui pratique le terrorisme d’État donc en théorie jugeable et donc un Nuremberg ,au passage Lepen présidente , il faut aller sur les œufs pour ne pas être traduite dans un procès comme celui de Nuremberg. Les islamistes qui sont aux affaires des Etats, ne font que représenter les États qui par leurs intermédiaires exercent le terrorisme d’État et ceci qui explique l’ampleur du terrorisme appliqué par ces islamistes et que l’Islam est innocent des actes de ces islamistes de nom car ils n’appliquent pas les préceptes de l’Islam mais d‘une vision propre à eux de l’Islam . Faisant une approche différente, si effectivement leur but,des ces islamistes, considéré est un État avec un Calife qui représente tous les arabes musulmans et de les musulmans du monde qui ont une autre langue , la première des choses à faire est d’attaquer les dictatures en place dans les 23 pays arabes ,à quelques exceptions près et donc les systèmes dictatoriaux est une cible privilégiée pour essayer de changer un système préétabli par des dictateurs,en tant que système dictatorial, avec leur cinquième colonne et offrir ainsi aux pauvres citoyens un système plus démocratique et non un système d’un pseudo islam ou Islam vu et corrigé par ces teneurs d’idéologie islamiste. Or ce qui se passe est carrément le contraire plus , on sent la main d’une autre idéologie qui est à l’opposé de l’Islam qui met en exergue leur idéologie avec une teinte islamiste qui a pour conséquence de bannir et l’Islam et les musulmans du monde ; l’Angola en tant qu’ État avait décrété que l’Islam est une secte et il n’en voulait pas en Angola. Tous les extrémistes de droite en Europe sont animés par cette même inspiration de bannir l’Islam du continent européen , l’Islam est la cible des pays occidentaux, il va donc de soi, pour eux,il n’ y a aucune entente politique avec les États musulmans ou les groupes et individus de confession musulmane. Ceci est aussi une arme utilisée par le terrorisme d’État qui est en soi une idéologie et comme toutes les idéologies sont sectaires de par leur engagement ,leurs actes …cette idéologie qui fait fonctionner les États qui pratiquent le terrorisme d’État est néfaste pour la démocratie ,pour tous les peuples du monde et donc les personnes comme les conseillés supérieurs des personnes qui ont la charge de l’État ont une lourde responsabilité et si donc le droit

41 Le terrorisme d’État pénal international ne trouve pas une solution adéquate à ce terrorisme d’État, ce genre de terrorisme évoluerait et se tournerait contre les personnes qui ont la charge de l’État,et ceci est prévue par toutes sortes de conventions contre le terrorisme à protéger les personnalités de l’État, comme quoi à ce résultat ceux qui pratiquent le terrorisme d’État se protègent..comparaison est donc juste avec les méfaits appliqués par le nazisme et ceux qui sont exercés par Israël qui exerce les méfaits de ses tortionnaires nazis , des exactions de l’intérieur d’Israël et à l’extérieur ; quand Israël bombardé les installations nucléaires en Irak c’est un acte terroriste qui en théorie devrait juger ,dans le temps ou après car l’État est jugeable à n ‘importe quel moment,l’État d’Israël et pas les lobbys qui eux est le vrai moteur de souffrance ,derrière le rideau c’est pour cette raison ,l’État ne devrait écouter personne en dehors du sérail de l’État ; donc écouter ce qui peut être juger. La Libye à maintes fois voulu être bombarder par Israël , l’Iran d’aujourd’hui dans les collimateurs des avions de chasses juifs ou des pilotes de chasse de toutes autres nationalités qui pilotent ces avions avec le drapeau juif et qui sont payés par l’État juif ou, pseudo-État Nasrallah qui est un pseudoEtat ,puisque Hizbollah fonctionne en dehors de l’Etat libanais ou semble-t-il ,mais d’un autre côté , il s’agit d’un mouvement de résistance contre les méfaits de la pseudo-Etat d’Israël sinon que peut faire le Liban sans cette résistance contre les attaques des juifs de tout le Liban et dont aucun État au monde ne veut défendre encore moins l’ONU …qui fait l’équilibre avec pseudo-État juif…
Les États terroristes qui pratiquent le terrorisme d’État ne sont retenu que par une force supérieure à craindre ,si la peur est minime à l’encontre d’Iran ,Israël aurait déjà bombarder Téhéran même:car ce genre de terrorisme n’a ni toit ,ni loi ,ni religion…donc l’ONU a intérêt à se reformer et vite,si on veut un monde constitué des États de droit ou tout acte des États est condamnable et que les nouvelles résolutions d’une nouvelle ONU soient rétroactives.,si vous faites un micro trottoirs sur l’efficacité de l ‘ONU, il y a plus de 90% des personnes interrogées ne croient pas à l’efficacité de l’ONU et croient savoir que cette organisation est politisée et au doigt et à l’œil des USA…
Quand en parle du terrorisme d’État ,on ne peut faire l’impasse sur le pseudo État d’Israël et qu’il ne serait accepter que si tous les pays du monde l’accepte comme le Soudan du sud et donc à l’ONU de corriger sa faute initiale et qui traîne depuis et qui met à mal le sérieux de cette organisation de revoir si Israël a vraiment le droit de siéger ou non et l’existence de Palestine a une existence car il existait dans la société des nations et à l’ONU de 1945 à 1948 date de création et par quel droit international , car la grande Bretagne n’avait pas le droit de donner des pays ou de créer des États sur le dos d’autres peuples que s’ils étaient organisés au sens occidental du terme ,la Palestine aurait déjà un siège avant Israël et d’ailleurs tous les pays du monde se sont introduit à l’ONU progressivement …donc je ne veux étaler plus sur ce pseudo État d’Israël ,mais on peut dire ,comme il s’agit d’un pseudo et comme les ordres sont des lobbys juifs américains ou autres le terrorisme d’État est exercé ici avec une transparence de leurs actes car les donneurs d’ordre n’en veulent pas d’un État stable et sont les premiers à saboter toutes discussions de paix avec les palestiniens, ils n’ont aucune logique pour les comprendre sauf une, celle d’Oum Kaltoum tout se traite par la force et vous êtes respectés que par le rayonnement de votre force armée. Et rien d’autres. Qui veut dire avec une nouvelle organisation mondiale des nations ,avec l’existence d’un droit pénal international…le nouvel ordre mondial mériterait son nom et Israël se soumettrait ou se démonter pour un retour aux différents mellah dans tous les pays du monde et qu’ils seront jugé pour les crimes de leurs ascendants ; des crimes terroristes et des crimes contre l’humanité…
La menace, une simple menace, justifie l’utilisation d’un arsenal de défense énorme dit la NSS et donc l’utilisation d’un gros marteau pour tuer une mouche. Dans son rapport et dont Bush dans son discours de 2002 à l’ONU disait tout haut avec des termes appropriés que l’ONU ne peut entraver le

42 Le terrorisme d’État militarisme américain à outrance et donc le passage à une guerre est une question de temps et non de droit international donc Bush signifierait la violation de tous les droits en vigueurs et rendre par le fait accompli , les interventions militaires américaines dans les pays qui possèdent juste des allumettes pour se défendre , comme acte légitime pour contrer non seulement le terrorisme mais un terrorisme spécifique islamiste, s’il te plaît et par voie de conséquence l’Islam dans les différents pays occidentaux et dans leur pays d’origine et en particulier dans les 23 pays arabes. Donc c’est une guerre préparait dans les cartons au Pentagone mais aussi une évolution des esprits qui mettront en service et dépoussiéreront les cartons des archives . Il fallait créer ,comme chez tous les malfaiteurs, un casus et ensuite un casus-belli et donc la propagande jouait un jeu majeur dans l’évolution des esprits des citoyens en général…si vous avez remarquez dans ce genre de rapport américain, il y a toujours, une comparaison entre un géant et un nain , entre le mal (se sont toujours les autres) et le bien (eux); pour beaucoup d’observateurs quelle idiotie dont ils sont doués les gouvernants qui sont enrôlés au même titre que les petits citoyens ignorants.
On peut éventuellement voir une relation de cause à effet du discours de Dick Cheney à juste quelque mois du » nine eleven » ,sur la prolifération des armes nucléaire mais qui visait Cheney dans son discours ou ceux qui ont mis sur papier ce discours , la réponse était l’objectif apparent après le nine eleven comme cette mayonnaise , c’était donc l’Islam et dont Trump est une continuité de cette pensée néfaste et qui peut donc remettre en cause cette politique quand il est difficile de trouver le virus et l’astuce négative qui dictait et dicte ,encore aujourd’hui et peut-être demain cette hostilité à l’encontre des musulmans du monde entier et qui favorise le terrorisme d’État chez plus d’un milliard de musulmans , un grand laboratoire à ciel ouvert ,les États arabes sont à la merci des américains et des européens car ils(les européens) ont su dresser les citoyens contre leurs gouvernants mais d’une manière juste car les gouvernants sont des simples dictateurs à un niveau intellectuel nul . Mais les pays occidentaux sont intéressés par le statu quo et ils n’ont aucune intention ni de libérer ces peuples arabes , on se limite à cet exemple, en appuyant le printemps arabes ,ni en forçant les dictateurs en place à un génocide de leurs propres citoyens … il faut souligner que dans tous les pays occidentaux, il y a eu passage d’une préemption à une guerre préventive cela veut dire le passage d’une défense à une attaque . Seulement ,il y a un tic la Russie comme la Chine sont aussi États qui représentent beaucoup de ressemblance avec les pays arabes ,culturellement parlant, … mais le terrorisme de ces États occidentaux ne cherche pas à nuire à ces États puissants et pour cause , ils sont aussi des États armées jusqu’aux dents avec leurs propres industries d’armement ,leur commerce des armes,des chars, des tanks,des avions de chasse, les différentes sortes d’armes légers, les munitions…qui ont donc la possibilité de contrer de près ou de loin toute intervention américaine qu’elle soit militaire ou autre ,l’exemple d’invasion russe sur la Georgia et l’annexion de deux régions qui ont une superficie des petits États et la situation dérangeante en Ukraine et tout cela au su et au vu du monde entier;les américains n’ont rien fait et pas d’armada comme la guerre du golfe dans l’opération du désert sur des bédouins ,ici les américains ne s’approchent pas du grand ours blanc ,ou encore la situation au Tibet ou au Taïwan ou sur la Corée du Nord …là aussi ,les américains ne s’approche pas des chinois…donc le terrorisme d’État appliqué par les américains et les européens qui constituent l’occident trouve ses limites d’action dans la peur de l’autre.
Le nine eleven n’ a rien mis en avant ,le terrorisme ou encore d’inventer le mot terrorisme . Et l’internalisation du terrorisme existe avant;les assassinats de duc d’Autriche ou de ce roi à Marseille ,se sont des crimes qui ont été commis dans des terre étrangères ,les aéronefs de même dans les années soixantes…les USA est un pays comme un autre ,puissant comme d’autres qui ont une

43 Le terrorisme d’État existence et puis il y a beaucoup d’observateurs qui parle d’un terrorisme imparfait ,il a des connotations et la main et de la CIA ,du NSS et d’autres services puissants américain ,sur le temps et les gens étaient prévenus, très en avance et donc il s’agissait d’une destruction des immeubles avec hélas des victimes ignorants . Donc cet acte de terrorisme comme d’autres sont des terrorisme d’État et ici ,les USA ,l;d’autres preuves peuvent surgir comme l’histoire américaine est jalonnée de mystère qui a assassiné Lincoln ,tout le monde parle d’un secrétaire et qui a assassiner Kennedy personne ne sait car l’histoire est encore récente…le terrorisme d’État est toujours présent.
Les études comparatives sur le traitement de l’antiterrorisme ou comment le contrer par prévision ou préemption et comment le sanctionner ,dans les 28 États européens reste un terrain vague ; les approches de ces pays pris séparément sont différentes or il faut harmoniser et les sanctions pénales et il peut y avoir une divergence d’approche concernant et les préventions et les préemptions.et ceci y va de soi,le terrorisme est d’abord une question des États et il ne faut pas travailler ,théoriquement,au détriments des pauvres citoyens des autres États d’où par exemple le système d’extradition devrait être un système juridique internationalement reconnu comme signé par tous les États du monde qui suppose une investigation générale et une transparence générale et dont le jugement est dans les pays tiers pour assurer une transparence démocratiques. Les 28 États européens pris séparément sont dans cette logique cela veut dire un début de réponse pour internationaliser un droit pénal international,qui veut dire pas d’immixtion dans les affaires des autres États et surtout des États du tiers monde cela semble pour certain,la France et la Grande Bretagne comme une mission impossible . Et tous les candidats à l ‘Élysée, par exemple,ne jure que par plus d’interventions ,au nom de l’intérêt général de la France dit chez l’extrême droite retrouver la souveraineté de la France qui peut être conçue comme une indépendance de leurs actes ,la non transparence et si l’Europe s’en mêle une frexit(France exit) peut être organiser par referendum avec Lepen ,en exposant les cotés négatifs de l’Europe ,donc politiquement parlant il s’agit d’un isolement de la France de l’union européenne mais peut constituer une alliance avec d’autres qui ont les mêmes objectifs. Les différents coups d’État militaire en Afrique comme en Amérique latine ,la France était et toujours cette main cachée du terrorisme d’État en l’occurrence la France. Comment juger la France rétrospectivement ,car l’État de France existe toujours avec d’autres hommes et femmes aux affaires de l’État ,le jugement constituerait une première au niveau d’un droit international nouveau et donc un nouvel ordre mondial . C’est donc le jugement des États et rétrospectivement sur l’acte terroriste des États ensuite des jugement progressifs ,jusqu’ à l’état actuel des choses, les différentes interventions militaires qui ne sont pas transparentes et au niveau d’un droit international et au niveau des comportements des États vis à vis d’autres États. Donc les études comparatifs restent encore dans ces premiers pas,la France,la Grande Bretagne, l’Italie,l’Espagne,l’Allemagne …ont tous un passé colonialiste et donc un passé terroriste et pour se donner une peau vierge il fallait chercher un consensus politique avant un droit juridique qui lie tous ces États sur des sanctions et qui se différent d’un pays à l’autre cela suppose qu’il existe un arsenal de droit mais diffère dans son application d’un État à un autre ,tout l’arsenal juridique a pour base le respect de la vie humaine y compris celle des terroristes et surtout le respects des valeurs fondamentales sur quoi est basée l’union européenne, quitte s’il existe une réussite d’autres États du monde l’appliqueront . Abstraction faite ,ici, d’énumérer les différentes formes de terrorisme d’État dans les années soixante, soixante dix, quatre vingt, en France ,Grande Bretagne,Allemagne, Italie,Espagne …et qui sont comme ces volcans qui apparaissent avec le temps et avec d’autres hommes et de même objectif. le terrorisme d’État est toujours activé même s’il est opaque aux yeux de beaucoup d’observateurs.
Toutes les infractions terroristes n’ont pas besoins ni d’une définition générale et encore moins d’une

44 Le terrorisme d’État approche commune pour harmoniser la sanction pénale. Il semble les infractions et toutes sont de terrorisme d’État il suffit de faire une investigation plus approfondie qui suppose le partage juste de l’information au niveaux des services secrets des États pour déterminer qui est ou ,dans la plupart des temps les États qui sont solidaires sur un acte terroriste ,encore une fois sans l’approbation de la CIA ,de NSS et même du FBI, un consensus entre les différents service d’espionnage et de contre espionnage aux USA ,il n’ y aurait jamais eu nine eleven ,il y va de soi qu ‘il faut voir les politiques et qui sont dans l’exécutif et les différents lobbys qui font le bon et le mauvais temps aux USA . Donc le terrorisme a sa propre signature et les hommes de droits ont cette perception des choses ,reste donc la volonté politique pour trouver un droit pénal international qui serait approuvée par l ‘ensemble des États.
Il parait plus important de viser les sanctions proprement dites cela veut dire ces lois sur l’antiterrorisme sont approuvées par le conseil constitutionnel(par exemple en France) et en aucun cas ,la psychologie des juges constitutionnels ou de ceux des juges qui jugeront sur pièce d’en tenir compte de la psychologie des juges sinon le système juridique n’aurait pas de sens car il ne dépend plus des textes juridiques mais de la façon psychologique de certains juges, tout en sachant que ces juges changent et donc leur psychologie adapté à des textes devrait changer qui veut dire aussi les textes ne seront plus intrinsèques à moins s’il faut supposer des révisions à un rythme de temps respecté qui est une mission impossible vu la société judiciaire est fainéante et n’a agit qu’en fonction des faits nouveaux . Quand le législateur donne son texte ,les juges constitutionnels ont une seule tache qui est dépourvue de toute considération psychologique ,à savoir si le texte respecte l’esprit de la constitution ou si la constitution devrait subir des modifications approuvées par referendum. Toutes les considérations psychologiques sont de nature à alourdir les textes alors que le terrorisme fonctionne sans cette psychologie ,il pointe les frappes sans tenir compte des considérations autres les siennes. Le jugement des infractions doivent obéir à une loi de correspondance ,tout crime mérite sanctions et pour être juste il faut faire une investigation pour voir et sanctionner les mains cachées des États et donc, par voie de conséquence ,il faut internationaliser les sanctions pénales comme l’internalisation du terrorisme .les décrets-lois avec lesquels les gouvernements devraient réagir sur des actes terroristes est la voie rapide vers une législation harmonisée car ce genre de procédure est indispensable mais engage la responsabilité du gouvernement en place et donc ces décrets-lois devraient passer par le parlement pour en décider de la validité juridique intrinsèque avec le temps qui veut dire ces décret-lois ne sont valables que pour un temps donné. L’état d’urgence est un exemple qui ne peut se perpétuer sinon ,on est en guerre. Le conseil constitutionnel (pour conseiller) et la cour constitutionnelle (pour juger) devraient harmoniser leur position selon la projection des textes juridiques ; en France, si la cour décide selon les textes juridiques liés à la constitution française , le conseil a une autre tendance à ramer dans un droit international et européen en particulier pour se situer dans environnement juridique européen et international . C’est pour cette raison ,entre autres que les candidats à l’Élysée devrait confondre en une seule institution le conseil et la cours constitutionnel sur l’adéquation des textes de lois et donc les décrets-lois sont des initiatives pour des lois futures mais , le gouvernement est tenu pour responsable de toutes exactions et dérives .
Le terrorisme n’a pas pour but de tuer les civils ,victimes des situations abstraites créer par les deux belligérant à savoir celui qui fait une demande ,une revendication politique …et l’autre qui est toujours l’État par excellence. Pour attirer l’attention car les victimes se révoltent et créent une situation de désordre qui mène à une déstabilisation de l’État et qui passe donc par une insécurité à tous les niveaux . Mais le fond du problème comme sus mentionner est d’attirer l’attention ,dans ce cas il y a d’autres moyens pour se faire entendre , une attaque cybernétique au niveau de

45 Le terrorisme d’État l’informatique , ou encore une destruction complète des bâtiments administratifs ,quand il n’ y a personne à l’administration de telle sorte cela constitue un retard administratif énorme et les fonctionnaires exigeront de l’État une sécurité et des nouveaux bâtiments, une cybernétique de l’État qui consiste à ce qu’il y est une discontinuité ou un retard entre une émission et une réception et cela peut se faire socialement au niveau de la psychologie sociale et dont il faut remarquer la cinquième colonne, dans les 23 pays arabes est une sorte de cybernétique d’État ,qui constitue aussi un élément des actes, qui est recensé comme un acte du terrorisme d’État ,abstraction faite sur des groupes isolés,qui retarde la compréhension de l’évolution de toute une société puisque tout le monde fait attention de tout le monde;au Maroc ,il s’agit du leitmotiv de la police ,au point d’aller chercher les jeunes et moins jeunes de chez-eux pour remplir les rangs d’une police parallèle appelé « bergagues » qui sont chargés, de tourner l’attention des citoyens et de telle sorte personne ne peut évoluer encore moins se manifester pour demander et exiger les comptes d’un État défaillant, qui pratique le terrorisme d’État , en utilisant les moyens de l’État qui devraient être au services des citoyens et non à leur détriment. Donc d’autres moyens existent pour commettre des actes terroristes autre que de faire des victimes humaines.
Les propositions des candidats à la présidence par exemple en France, Lepen veut utiliser les moyens de l’État pour exercer une coercition sociétale sur la société;les propositions 17,21;28,29,30;31,42;142…sont des non-sens et, ce genre de propositions existaient et existent et existeront, la proposition 28 est un contre courant car les ambassades françaises ,par exemple au Maroc est qu’ il existe une connivence entre l’ambassade ,le consulat et le régime marocain représenté dans sa police avec les « bergagues »qui constituent le gros bataillon de la cinquième colonne et aucune demande ne peut être tenue pour sérieuse par l’ambassade , s’elle n’a pas le feu vert des bergagues et cela veut dire les gens ont droit mais les services de l’ambassade et consulaire travaillent dans un état de désordre complet et non dans un système conçu de l’extérieur comme un État de droit , les français qui travaillent dans l’ambassade et le consulat sont plus royalistes que le roi car ont une politique de s’adapter et de ce fait ils sont non seulement des racistes mais des apprentis dictateurs . La proposition 28 de Lepen est une mission impossible et donc non politique il faut donc remettre en cause le comportement et le service non rendu aux citoyens marocains et de leurs immixtions dans les affaires intérieures marocaines àtravers leurs agents aux consulaats et à l’ambassade : le mouvement de 20 février …et leur système d’exploitation des informations sur les marocains qui engendre un autre système plus cruel celui de la délation ,d’une note aux institutions financières sur les prêts de l’État marocain, sur les vraies statistiques dans beaucoup de forme humaine, financière ,psychologique et dont beaucoup d’observateurs et défenseurs des droits de l’homme ont dénoncé ce système de visa injuste et cruel et n’a pas lieu d’être et d’imiter comme l’Espagne à pas de visas de courte séjours pour l’Amérique latine car l’existence d’une langue commune était suffisante pour ce chambardement au niveau du traité de Sheïngen,Maastritch au niveau européen…et dont beaucoup de pays européen en abuse avec ce système de visas tel la France à espionner le Maroc et les citoyens marocains…et comme cela dit,le bergague et le personnel français de l’ambassade et du consulat travaillent la main dans la main avec un zeste ,le bergague marocain ,utilise l’État France à son gré qui est donc le gré de l’État marocain et qui n’est rien d’autre que le palais royal;un système qui ressemble à celui de la période de la colonisation ,est le vrai mot et non du protectorat ! Le consul général , les Caïd et le palais royal le reste qui est le peuple n’est que du cobaye, d’où est naît, le terrorisme d’ État sous cette forme qui donnerait naissance à un terrorisme d’État plus violent et on répondant au politique qui disait , qu’il faut à tous ces États colonisés qu’ils sont maintenant indépendants de la France et devraient réagir donc en adulte, et comment ils peuvent le faire si la France réagit en sous mains et se croit malin de continuer la colonisation du Maroc par exemple si la France ne veut pas réagir comme adulte au

46 Le terrorisme d’État lieu de foutre la merde et faire le jeu de l’autruche.. mais par contre Lepen peut utiliser le bras armée de l’État pour expulser tous ces marocains qui ont une double nationalité ,qu’elle les oblige d’aller travailler le Maroc chez-eux , il y a plus de quatre millions de marocains en France et autant d’algériens…le Maroc comme l’Algérie comme tous ces pays arabes et africains de cette masse, pour construire leur pays de donner les bases d’une démocratie adaptée à la société marocaine, algérienne…dans ce cas de figure le terrorisme d’État aurait un rôle positif.
Il faut reconnaître qu’on ne peut faire de comparaison quand les bases de la comparaison ne sont pas respectées;comment faire la comparaison entre un État marocain connu internationalement comme une dictature et un État France connu pour son respect de l’État de droit ,tout de moins au vu et au su de tout le monde et dont les valeurs du droit de l’homme de 1789 sont reprises par tous les États qui se veulent démocratique au sens européen du terme. Et donc un traitement juridique n’est pas le même. Un État fort ,en langage marocain est un État qui ne respecte aucune liberté humaine:les citoyens sont considérés comme des simples cobayes ,en France un État fort est un État qui renforce les droits du citoyen en respectant plus les valeurs de la révolution française de 1789 et donc, des degrés de plus vers une liberté des citoyens . Par exemple, en France tout terroriste est supposé ainsi que s’il existe un ensemble de preuve tangible et par la suite a le droit d’être mieux défendu juridiquement parlant avec autant d’avocat et la société civile française suit et contribue à la consolidation de l’État de droit et dans ce cas le terrorisme d’État français se fait petit qui est évidemment à démontrer ; par contre au Maroc ,il suffit que la cinquième colonne en décide que cette personne est terroriste sans preuve ,la cinquième colonne se charge de créer des preuves pour protéger les vrais terroristes ou pour d’autres fins et il existe deux niveaux de compréhension,au moins, les charges sont d’abord aux yeux des simples citoyens qui sont menés comme des brebis;par exemple ,tout est exploitable, comment la personne regarde;comment il mange si nourriture existe comment il discute…d’ordre banal et à chaque fois ces terroristes qui constituent la cinquième colonne protège la victime de leur choix qui ne peut être qu’un autre terroriste qui travaille et exécute les sales boulots, ordonnés par eux…et un autre niveau plus international ,des actes commises ailleurs et les attribuent à leur victime qui est un honnête homme pour lui attribuer leurs méfaits et l’endosser ainsi la responsabilité des actes terroristes commises par eux et pas par leur(s) victime(s) …oui, c’est le petit malin de l’État marocain qui est le même que celui des 23 pays arabes et qui déclenche facilement le terrorisme d’État qui reste tributaire du terrorisme des États puissants.
Le législateur adopte des lois relative aux terrorisme et établi par exemple l’instauration des caméras surveillance dans les endroits publics ,restaurants, rues des stations de gares…faisant partie des dispositions relatives aux conditions de contrôle et de prévenir les actes terroristes et de permettre de trouver le coupable comme c’était le cas au Japon dans un métro de la capitale Tokyo ; des mesures dans ce sens respectent la liberté des citoyens et le respect de la vie des citoyens . Au Maroc ils ont introduit des camera surveillance dans les foyers, les maisons des pauvres citoyens sans leur consentement et d’une façon illégale et sans que la victime sache le quoi que se soit de ces cameras qui le parcours dans son trajectoire à l’intérieur de chez lui , et donc aux opposants politiques, aux militaires aux policiers et aux bidonvillard(qui habitent les bidonvilles) ou toute personne soupçonner de loin . D’abord ce n’est pas légal donc il n’ y a pas d’assise juridique et de deux contre les libertés individuelles au point ces images volées sont utilisées pour contraindre les pauvres citoyens et de donner des interprétations des démons et Satan pour les esprits faibles qui n’arrivent pas à comprendre qu’à partir de ces images le bergague leur parle car il y des fiches qui se constituent pour chaque individu sur les personnes concernées sont tenu à ne pas mentir donc pas de liberté , ces personnes visées par des cameras vidéos sont tenues à se transformer en robots…voila

47 Le terrorisme d’État une des différences entre un système pénal français ou d’un pays dit démocratique et un système pénal marocain et son évolution , ou d’un autre pays dictatorial …et surtout dans les 23 pays arabes.
Il semble important de légiférer des lois antiterroriste tout en tenant compte des droits de l’homme et d’utiliser ce droit dit d’exception;il n’ y a que l’état d’urgence qui fait l’exception qui est donc limité dans le temps alors qu’une loi d’exception peut durer longtemps tant que la menace réelle ou fictive existe. Et donc par cette loi d’exception, le terrorisme trouve un terrain propice ,du fait qu’il existe une transparence sur un terrain et le terrorisme d’État s’applique sur un autre avec la bénédiction des citoyens et des institutions de l’État. et donc il s’agit d’une dégradation de l’État de droit, de la démocratie vers un État dictatorial qui ne dit pas son nom ,une régression des libertés individuelles ,par exemple aux USA quand un passager parle arabe dans un enceinte privée ou publique, dans un avion par exemple ,il est vite mal traité et refuser ses droits au transport et l’état d’exception dans le droit pénal américain est légion, approuver ce genre de comportement donc il s’agit d’une régression vers une nouvelle forme de dictature et donc tout le passé américain est dit démocratique est un coup d’épée dans l ‘eau., la raison fondamentale est que le terrorisme d’État joue sur plusieurs front et n’épargne personne et il est issue des États puissant qui se considère démocratique et cela est un fait.
Le droit international humanitaire n’est pas renforcé puisque tous les États sont contraires au sens de l’aiguille,du moment qu’il s’agit de terrorisme d’État qui se manifeste dans les tortures, …dans les pays dits des droits de l’homme et ceci en période de guerre comme en période de paix,. Le droit humanitaire est à éviter,du moment qu’il existe une adéquation entre ce droit humanitaire aux yeux de tout le monde et les comportements des États qui pratiquent le terrorisme d’État car se sont toujours ce genre d’État, car il ne faut pas extrapoler,qui sont des créateurs des tensions ,des crises, des conflits, du terrorisme …et le sabotage de ce droit humanitaire émane de ces États ,est de plusieurs formes et de l’explicite à l’implicite . Les États puissants et moins puissants qui pratiquent le terrorisme d’État ne reconnaissent jamais leurs erreurs et sont toujours ceux qui allument le feu et en même temps ceux qui aident les populations en détresse ,un non sens. Pour que les États donnent une compréhension et un sens à leurs comportements dictatoriaux,il faut se donner un temps au temps, de prolongation à ce que ces États ne mijotent plus ,ou de moins en moins,en pratiquant encore moins leur terrorisme d’État et s’approcher d’un État de droit qui est par définition un Etat transparent et dont la diplomatie est le maître mot . Le droit humanitaire international n’ a pas accès au chapitre car les agents de ces États puissants et moins puissants font tout ce qui est dans leurs possibles d’entraver ce droit humanitaire : la souffrance des pauvres citoyens innocents pour la plus part ne fait qu’endurer. Les vrais terroristes sont protégés par les États qui pratiquent le terrorisme d’État. …

48 Le terrorisme d’État Références: ABELLÁN HONRUBIA (V.), « La responsabilité internationale de l’individu », RCADI, vol. 280, 1999 Ackerman (Bruce), Les pouvoirs d’exception à l’âge du terrorisme, In : ≪ Terrorisme et contre-terrorisme : la guerre perpétuelle? ≫, Revue Esprit, n°327, août séptembre 2006, Adams Dale W. et Fitchett Delbert A., 1994, Finance informelle dans les pays en développement, Lyon, Pr. Univ. de Lyon. ADOUA Sydney, La lutte contre le terrorisme et le respect des droits de l’Homme, Master II,Université d’Orléans, 2003-2004. Aglietta Michel, 2012, La monnaie entre violence et confiance, Paris, Odile Jacob. AGO R.« Le délit international », RCADI, 1939-II, t. 68, p. 415 Alhmri.Abdalbast La résponsabilite internationale de l’Etat pour fait colonial. Droit. Université d’Auvergne – Clermont-Ferrand I, 2013. ALHOSSANI (Z), « Implantation du droit international humanitaire en Irak », Journal Egyptien du droit international, 2008, 73-92. ALLMANG Cédrik, Les masques de guerre, Stock, Paris, 1999, 238 p. ALVARO de Vasconcelos. La vague démocratique arabe. Paris : L’H SADNI-JALLAB armattan, 2014. ISBN : 978-2-343-02132-4. ANDREANI (G.) et HASSNER (P.), (dir.), Justifier la guerre ? De l’humanitaire au contre terrorisme,Presses de la fondation nationale des Sciences politiques, Paris, 2005, 359 p. APTEL C.« Justice pénale internationale : entre raison d’État et État de droit », Revue internationale stratégique, 2007/3 N°67, p. 80 Apter David E., 1988, Pour l’État contre l’État, Paris, Économica. ARDANT (PH.), « Les Constitutions et les libertés », Pouvoirs, n° 84, 1998 ARDANT (Ph), « Le néo-colonialisme : thème, mythe et réalité », in R.F.S.P., 15ème année, N° 5, 1965, 837-855. ARDANT P.« La responsabilité politique et pénale des chefs d’État, des chefs de
49 Le terrorisme d’État gouvernement et des ministres », RIDC, vol. 54, n° 2, avril-juin 2002, p. 465 Aristote. (1260). La Politique. Paris: Ellipses. ARONEANU (E.), Le crime contre l’humanité, Librairie Dalloz, Paris, 1961, 322 p. ARONEAU (E.), La définition de l’agression, Les Éditions internationales, Paris, 1958 ARONEANU Eugène. « La guerre internationale d’intervention pour cause d’humanité ». Revue internationale de droit pénal, n° 2, 1948, p. 173-244. ASCENCIO H., « État », in D. ALLAND (dir.), Droit international public, Paris, P.U.F., 2000, pp. 99-166. ASCENSIO (H.), L’autorité de chose décidée, op. cit., p. 424 ASHAAL (A), « Le droit international et le colonialisme », Magazine le droit international égyptien, 2009, 65-83. Assidon Elsa, 1991, Dette ou financement du développement, Paris, L’Harmattan. AUBERT Bernadette. « Le jugement des responsabilités politiques par les juridictions pénales internationales « ad hoc » ». In Danti-Juan Michel (sous la direction). La pénalisation des responsabilités politiques en droit interne et en droit international. Paris : Éditions Cujas, 2008,p. 185-205. (Collection Travaux de l’Institut de sciences criminelles de Poitiers) AUDÉOUD O., « L’intervention américano-caraïbe à la Grenade », A.F.D.I., 1983, pp. 217-228. AVRIL P. – « La responsabilité pénale du Président de la République », Journée d’étude, Centre de droit de la responsabilité de l’Université du Maine, 14 juin 2002 BAAB (F.), « La coopération judiciaire européenne dans la lutte contre le terrorisme », in SOS Attentats – Terrorisme, victimes et responsabilité pénale internationale, Paris, Calmann-Levy, 2003, Badie (Bertrand), De la souveraineté à la capacité de l’État, In : les nouvelles relations internationales : Pratiques et théories, (sous la direction de Marie Claude Smouts) Paris : Presses de Science po, 1998, BAL L.Le mythe de la souveraineté en droit international, la souveraineté des États à l’épreuve des mutations de l’ordre juridique international, Thèse de doctorat, Université de Strasbourg, 2012 BANNELIER (K.) et CHRISTAKIS (Th.), « Qu’est-ce qu’un génocide et quand un État estil responsable pour ce crime ? Analyse de l’arrêt rendu par la CIJ dans l’affaire Bosnie

50 Le terrorisme d’État Herzégovine c. Serbie-et-Montenegro, 26 février 2007 », RBDI, 2007-1, pp. 257-299 BANNELIER Karine, CHRISTAKIS Théodore, CORTEN Olivier et KLEIN Pierre (dir.), L‟intervention en Irak et le droit international, Éditions Pedone, Paris, 2004 BARTHE GAY (C), « Réflexions sur la satisfaction en droit international », A.F.D.I., vol. 49, N° 1, 2003, 105-128. BASSO, Les groupes de pression, Paris, 1983, Jean-Pierre Bat : Le syndrome Foccart : La politique française en Afrique de 1959 à nos jours p.136, éditions folio histoire, publication septembre 2012. Battistella (Dario), Théories des relations internationales, 3e édition, Paris : Presses de Science Po, 2009, Anthony Amicelle, « Etat des lieux de la lutte contre BEYE Pape Moussa Libéralisme et exception :l’État de droit et le système onusien de sécurité collective à l’épreuve du jihadisme international,Université Panthéon Assas,2016,thèse BECCARIA C.Des délits et des peines, Librairie Brière, Paris, 1822, chap. XX, p. 155 Béchillon D. , « Le gouvernement des juges : une question à dissoudre », D. 2002, p.973 BELAÏCH (F.), « Les réactions des gouvernements » BELKACEM (M-K), « Le caractère international de l’Algérie et le prestige du monde avant 1830 », Journal des Sciences Juridiques, N° 2, 1994, 112-130. BEN ACHOUR R., « La souveraineté des États : harmonie et contradictions », in R. Ben Achour et S. Laghmani (dirs.), Les nouveaux aspects du droit international, Paris, Pedone, 1994. Benjamin Nancy et Mbaye Ahmadou, 2012, Les entreprises informelles de l’Afrique de l’ouest francophone: taille, productivité et institutions, Montreuil, Pearson. BENSALAH, Mounir. Réseaux sociaux et révolution arabes. Paris : Michalon, 2012 BERGER (V.), « Le contrôle de constitutionnalité exercé par la Cour européenne des droits de l‟homme », L.P.A., n° spécial, n° 46, 2009, BERISTAIN (A.), « Les terrorismes en Pays-Basque et en Espagne », R.I.D.P., 1986, BERNADEZ SANTIAGO (T.), « L’examen de la définition de l’agression », AFDI, vol. 11, 1965,
51 Le terrorisme d’État Berr Eric et Combarnous François, 2007, « Une autre lecture de la soutenabilité de la dette »,Revue Tiers Monde, vol. , n°4, BETTATI M.« Du droit d’ingérence à la responsabilité de protéger », Outre-terre, 3/2007 (n° 20), p.38 BIGAUT (C.), « Les suspensions de la Constitution. Les régimes dérogatoires aux dispositions constitutionnelles : les suspensions provisoires de la Constitution », R.A., n° 325, 2002, Bigo Didier, 1996, Polices en réseaux : l’expérience européenne, Paris, Presses de Sciences Po. BISIOU (Y.), « Enquête proactive et lutte contre la criminalité organisée », in M.L. CESONI (dir.), Nouvelles méthodes de lutte contre la criminalité : la normalisation de l’exception, Bruxelles-Paris, Bruylant-L.G.D.J., 2007 BLACHER P.« L’État dans la doctrine « progressiste » du droit international public », Cités, 2004/2,n°18, p. 77 BLIX (H.), Sovereignty, Aggression and Neutrality, 1ére éd., Almqvist & Wiksell, Stockholm,1970, 62 p. BODEAU-LIVINEC P., « Le domaine réservé : persistance ou déliquescence des fonctions étatiques face à la mondialisation », in S.F.D.I., « L’État dans la mondialisation », Colloque de Nancy, Paris, Pedone, 2013, pp. 153 – 175 BONAFE B.I.« Responsabilité de l’État et responsabilité individuelle pour crime de génocide : une séparation purement théorique ? », in Ordine internationazionale e diritti umani, 1(2015), p. 130 Boukari Mamane La théorie de la libéralisation financière face aux enjeux du financement du développement en Afrique subsaharienne,2014,thèse Boukhobza Amelie . Jouissances jihadistes : genèse d’une haine intellectuelle. Psychologie. Université Nice Sophia Antipolis, 2015. Bourgeot (Andre), Des Touareg en rébellion, In : La tragédie malienne, Paris : Vendemiaire, 2013, BOURGUES-HABIF Catherine, Le terrorisme international en Droit International Pénal, sous la direction de H. Ascensio, E. Décaux et Alain Pellet, Edit. Pedone, Paris 2000. BOUSSOIS, Sébastien. Le Moyen-Orient à l’aube du Printemps arabe. Paris : 2011, ISBN : 978-2-84924-247-6. BRAIBANT (G.), « L‟État face aux crises », Pouvoirs, n° 10, 1979,
52 Le terrorisme d’État Braud Philippe, 2004, Violences politiques, Paris, Seuil. BREHAM Joseph, L’incitation aux actes de terrorisme, Master II, Université Toulouse I, 2005-2006. BRIBOSIA E. et WEYEMBERGH A., Extradition et asile : vers un espace judiciaire européen ?, Revue belge de droit international, 1997, BROMS (B.), « The Definition of Aggression » BROWNLIE (I.), International Law, 283 p. Bugnion, « Guerre juste, guerre d’agression et droit international humanitaire », Revue internationale de la Croix-Rouge, Vol. 84, No 847, septembre 2002, BURDEAU G., « La situation internationale de l’État révolutionnaire et la réaction des États tiers », in S.F.D.I., Révolution et droit international (Colloque de Dijon), Paris, Pedone, 1990, pp. 163-205.
CAHIN (G.), « La notion de pouvoir discrétionnaire » CAHIN G., « L’État défaillant en droit international. Quel régime pour quelle notion ? », in P. KLEIN et al., Mélanges offerts à Jan Salmon, Bruxelles, Bruylant, 2007, pp. 155-187. CAILLE P., L’état d’urgence, Revue du droit public, 2007, n° 2, mars 2007, CAPALDO G. Z.« Les facteurs de création ou d’instauration d’obligations de droit international particulier », RJCIJ, (1947-1992), p. 162 CARILLO-SALCEDO J.-A. – « Le relativisme du droit international » in Droit international et souveraineté des Etats : Cours général de droit international public, Recueil des cours de l’académie du droit international, RCADI, La Haye, 1996, p. 47 CARRE DE MALGERG R., La distinction de l’État légal et de l’État de droit, in Contribution à la théorie générale de l’État, Tome 1, Sirey, Paris, 1920, CASSESSE (A.), « Peut-on poursuivre les hauts dirigeants des États pour crimes internationaux ? », Rev. Sc. Crim. Dr. Comp., 2002, CASSESE A., « La guerre civile et le droit international », R.G.D.I.P., 1986, pp. 553-578 . CASSESE A.« Y a-t-il un conflit insurmontable entre souveraineté des États et justice pénale internationale ? », in CASSESE A. et DELMAS-MARTY M. (dir.), Crimes internationaux et juridictions internationales, Paris, PUF, 2002, p. 13 – « Peut-on poursuivre des hauts dirigeants des États pour des crimes internationaux ? », Revue de science criminelle, 2002, p. 479

53 Le terrorisme d’État CASSESE A., The Statute of the International Criminal Court: Some Preliminary Reflections,European Journal of International Law, 1999, CASSESE A. et DELMAS-MARTY M. (dir.)Crimes internationaux et juridictions nationales, PUF, Paris, 2002 CASTILLO (M.), « La compétence du tribunal pénal pour la Yougoslavie », RGDIP, 1994, CASTREN (E), « Aspects récents de la succession d’États », R.C.A.D.I., vol. 78, 1951, 379-506. CELERIER (J), « La colonisation italienne en Libye », in : Annales de Géographie, 1932, N°231, 329-330. CESONI (M-L.), « Nouvelles méthodes de lutte contre la criminalité organisée : paradigme de l‟efficacité et désuétude des principes fondamentaux. Introduction générale », in M.-L. CESONI (dir.), Nouvelles méthodes de lutte contre la criminalité : la normalisation de l’exception, Bruxelles-Paris, BruylantL.G.D.J., 2007, CHAIGNEAU, Pascal et PASCALLON, Pierre. Que devient la sécurité euroméditerranéenne avec les révolutions arabes ? Paris : L’harmattan, 2013, 219 p. CHARLIER-DAGRAS (M-D.), « La lutte anti-terroristes et les droits fondamentaux », in Mélanges J-P. MARICHY, Toulouse, Presses de l‟Institut d‟études politiques de Toulouse, 2003, CHARPENTIER J., « Les effets du consentement sur l’intervention », in Mélanges Séfériadès, École des Sciences Politiques « Panteios », Athènes, 1961, t. II, pp. 489499. CHAUMONT C., « Analyse critique de l’intervention américaine au Vietnam », R.B.D.I., (1968) CHAUMONT (C.) et FISCHER (G.), « Explication juridique d’une définition de l’agression»,AFDI, vol. 2, 1956, CHEMILLIER-GENDREAU M., « Portée et limites de l’ingérence humanitaire en Afrique », Afrique Contemporaine, Vol. 180, (1996), CHOMSKY Noam, Terrorisme, l’arme des puissants, Édition imprimée, décembre 2001. CLAMOUR (G.), « Al-Qaida (ou presque) devant le Conseil d‟État », D., jsp., 2005, CLARK (R. S.), « The Mental Element in International Criminal Law: the Rome Statute of
54 Le terrorisme d’État the ICC and the Elements of Offences », Crim. LF, 2001, CLARK (G.) et SOHN (L. B.), La paix par le droit mondial, PUF, Paris, 1961 Clark K Wesley, « L’Irak, le terrorisme et l’empire américain », édition Seuil, Paris, 2004, CLAUSEWITZ Carl Von, De la guerre, éd. de Minuit, Paris, 1959 COHEN S.« Les États et les nouveaux acteurs », Politique internationale, n° 107, Printemps 2005 CONDORELLI (L.), « L’imputation à l’État d’un fait internationalement illicite : solutions classiques et nouvelles tendances », RCADI, 1984, t.VI, 189, pp.19-221 Coquery-Vidrovitch Catherine, Hémery Daniel et Piel Jean, 2007, Pour une histoire du développement : États, sociétés, développement, l’Harmattan CORTEN et P. KLEIN, « L’autorisation de recourir à la force à des fins humanitaires ; droit d’ingérence ou retour aux sources », Journal européen de droit international, 1993, CORTEN (O.), « Lutte contre le terrorisme et droit à la paix : une conciliation délicate », in BRIBOSIA (E.), WEYEMBERGH (A.) (dir.), Lutte contre le terrorisme et droits fondamentaux, Bruxelles, Bruylant, Coll. Droit et justice, n° 34, 2002, CORTEN (O.), « L’arrêt rendu par la CIJ dans l’affaire du crime de génocide (BosnieHerzégovine c. Serbie) : vers un assouplissement des conditions permettant d’engager la responsabilité d’un État pour génocide », AFDI, 2007, pp. 249-290 COSNARD (M.), La soumission des États aux tribunaux internes. Face à la théorie des immunités des États, Pedone, Paris, 1996, 478 p.a Conférence de Potsdam de 1945 COSTANZO (P.), « La qualité des lois dans la jurisprudence de la Cour constitutionnelle italienne », in Liber Amicorum J-C. Escarras, La communicabilité entre les systèmes juridiques, Bruxelles, Bruylant, 2005, COTTEREAU (G.), « De la responsabilité de l’Iraq selon la résolution 687 » Cotteret, Gouverner c’est paraître, Paris, 1991, Courmont Barthélémy et Darko Ribnikar, Les guerres asymétriques Iris Puf 2002 COUZIGOU Irène, « La lutte du Conseil de sécurité contre le terrorisme international et les droits de l’Homme », RGDIP, n°1, 2008, CRAWFORD James, Les articles de la CDI sur la responsabilité de l‟Etat pour fait internationalement illicite : introduction, texte et commentaires, A. Pedone, Paris, 2003,
55 Le terrorisme d’État CUDAHY, D. W. CASSEL, « Le droit pénal international et l’impunité », R.I.D.P., 1996, Cutajar (C.) : « Le gel des avoirs terroristes, nouvel outil de lutte contre le financement du terrorisme » COLARD Daniel, Les Relations Internationales, Masson, Paris, 1987, 288 p. D’ARGENT (P.), Les réparations de guerre, op. cit., p. 3. V. aussi TOMUSCHAT (C.), « L’immunité des États en cas de violations graves des droits de l’homme », art. précité, pp. 71 et 72 D’ARGENT (P.), « Du commerce à l’emploi de la force : l’affaire des plates-formes pétrolières (arrêt du fond) », AFDI, 2003, DABIN Jean. La technique de l’élaboration du droit positif, Bruxelles, Bruylant, Paris, Sirey, 1935. Daguzan Jean-François, 2006, Terrorisme(s). Abrégé d’une violence qui dure, Paris, CNRS éditions. DAIGRE Jean-Jacques, « La lutte internationale contre le blanchiment et le financement du terrorisme », in La lutte internationale contre le blanchiment et le financement du terrorisme, éd. Société de législation comparée, Paris, 2007, DANTI-JUAN (M.), « Les principes directeurs du droit pénal et le Conseil constitutionnel », in J. PRADEL, Droit constitutionnel et droit pénal, Travaux de l‟institut de sciences criminelles de Poitiers, Paris, éd. Cujas, 2000 , DAVID Eric, Élément de droit pénal international : La répression nationale et internationale des infractions internationales, 4è éd., éd. Bruyant, Bruxelles, 1994. David Charles-Philippe, Roche Jean-Jacques, 2002, Théories de la sécurité. Définitions, approches et concepts de la sécurité internationale, Paris, Monchrestien. DE GOURNAY (C.), « Le Conseil constitutionnel et la loi “sécurité et liberté” », A.J.D.A., 1981, DE VISSCHER Ch.Théories et réalités en droit international, Pedone, Paris, 1953 DEBBASCH Odile, L‟occupation militaire. Pouvoirs reconnus aux forces armées hors de leur territoire national, éd. Librairie Générale de Droit Et de Jurisprudence, Paris, 1962, 425 p. DEFARGES (P-M), « L’Organisation des Nations unies et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes », in : Politique étrangère, vol. 58, N° 3, 1993, 659-671. DEGAN, « Création et disparition de l’État (à la lumière du démembrement de trois
56 Le terrorisme d’État fédérations multiethniques en Europe », R.C.A.D.I., 1999, DELBEZ (L.), « La notion juridique de guerre (Le critérium de la guerre) », RGDIP, 1953, Delcourt (Barbara) et Duez (Denis), ≪ La guerre d’Irak : prélude d’un nouvel ordre international? ≫, Peter Lang, 2004, DELMAS-MARTY (M.), Les grands systèmes de politique criminelle, Thémis, PUF, 1992.
DELOOZ et S. KOLANOWSKI, « Introduction au droit international humanitaire », Actualité du droit international humanitaire, dossier de la rev. droit pénal et criminologie 2001, DELORD Guillaume La mise en oeuvre des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies par l’Union européenne 2011,thèse université Nancy II DELPEREE (F.), « L’État et ses juges », in R. DRAGO, Le rôle et la place de l’État au début du XXI° siècle, Paris, P.UF., 2001 DEMICHEL (F.), « Le rôle de la souveraineté dans les relations internationales contemporaines »in Mélanges G. BURDEAU, Le pouvoir, LGDJ, Paris, 1977, DERRIENNIC (J-P.), Les guerres civiles, Presses de Sciences po, Paris, 2001, 281 p
DIALLO Thierno Regard sur l’État justiciable en droit international université de Limoge, 2016, thèse Diarra Souleymane, 2012, Effets des Chocs de Produits de Base sur la Mobilisation des Recettes Publiques dans les Pays d’Afrique Subsaharienne, Thèse de doctorat, Clermont Ferrand, Université d’Auvergne Clermont-Ferrand I.
DIEZ-HOCHLEITNER (J), « Les relations hispano-britanniques au sujet de Gibraltar : état actuel », A.F.D.I., vol. 35, N° 1, 1989, 167-187.
DIGNEFFE F. – « Crime de masse et responsabilité individuelle », Champ pénal/Penal Field, XXXIVe Congrès français de criminologie, 2008, Responsabilité/Irresponsabilité Pénale
Dion, Léon. 1965. Les groupes et le pouvoir politique aux États-Unis. Québec: Les presses de l’Université Laval.
Dispot Laurent, 1978, La machine à terreur, Paris, Grasset.
57 Le terrorisme d’État
Doumbè Brunet Marie Yaya Crime contre l’humanité et terrorisme,Thèse Droit privé et sciences criminelles. Poitiers : Université de Poitiers, 2014.
DONNEDIEU DE VABRES, « Le procès de Nuremberg devant les principes modernes du droit pénal international », R.C.A.D.I. 1947,
DONNEDIEU DE VABRES Henri, La répression du terrorisme : Les deux conventions de Genève, R.D.I.L.C, 1936.
DOUCET G. – « La responsabilité pénale des dirigeants en exercice », in Actualité et droit international, janvier 2001
DRAGO (R.), Souveraineté de l’État et interventions internationales, Dalloz, Paris, 1996, 74 p.
DROST (P. N.), The Crime of State. Humanicide. International Governmental Crime against Individual Human Rights, vol. I, A. W. Sythoff, Leyden, 1959, 358 p. DUBOST Ch. – « Les crimes des États et la coutume pénale internationale », in Politique étrangère, 1946-11ème année, n° 6, p. 553
DUGUIT (L.), Traité de droit constitutionnel, 3e éd., 5 volumes, Fontemoing, 19271930
DUMBERRY (P.), « New State responsibility for international wrongful acts by an insurrectional movement »
DUMONT H. – « Criminalité collective et impunité des principaux responsables : est-ce la faute du droit pénal ? », Revue de science criminelle, 2012/1, p. 3
DUMOULIN A., Vers une autonomisation de l’Europe en matière stratégique ?, Revue du Marché commun et de l’Union européenne, numéro 499, juin 2006,
DUPUIS (Ch.), Le droit des gens et le rapport des grandes puissances avec les autres États avant le Pacte de la Société Des Nations, Plon, Paris, 1921, 544 p.

58 Le terrorisme d’État DUPUIS-DANON Marie-Christine, Finance criminelle, comment le crime organisé blanchit l‟argent sale, PUF, Paris, 1998, 232 p.
DUPUY (P-M.), « Action publique et crime international de l’État : À propos de l’article 19 du projet de la Commission du droit international sur la responsabilité des États », AFDI, 1979, DUPUY P.-M.« L’unité de l’ordre juridique international », RCADI, 2002-V, vol. 297, p. 271.
DUTHEILLET DE LAMOTHE (O.), « Les limites du contrôle constitutionnel du point de vue européen », in Echange de vues avec « l‟Union des Cours et des Conseils constitutionnels arabes », Commission européenne pour la démocratie par le droit, Venise, 19-20 octobre 2007,
Easterly William, 2009, Le fardeau de l’homme blanc : l’échec des politiques occidentales d’aide aux pays pauvres, M. Haller. ECHAPPE (O.), « Tableau comparé des systèmes d‟exception », Pouvoirs, n° 10,1979
EISENMANN Ch., « Sur la légitimité juridique des gouvernements », in Institut international de philosophie politique, L’idée de légitimité, Annales de philosophie politique, vol. 7, Paris, P.U.F., 1967, pp. 97-127.
Enriquez Eugène, Haroche Claudine, 2002, La face obscure des démocraties modernes, Toulouse, Erès.
ESQUERRE, « Une nécessité complexe : la place des civils en contre-insurrection », Défense nationale,novembre 2009, EUSTATHIADES Constantin, « La Cour pénale internationale pour la répression du terrorisme et le problème de la responsabilité internationale des États », RGDIP, 1936,
Ewald F. L’État providence, Grasset, 1986
FATY MOUSTAPHA LA POLITIQUE DE Sécurité ET DE Stabilité AU MAGHREB,Université DE REIMS CHAMPAGNE-ARDENNE ,2016;thèse FAVRE (D.), « L’immunité de juridiction des États et des organisations internationales : la pratique suisse » in Droit des immunités et exigences du procès équitable, Pedone, Paris, 2004,
59 Le terrorisme d’État FENET A.« La responsabilité pénale internationale du chef d’État », Revue générale de droit, 2002, vol. 32, n° 3, p. 585 FERNANDEZ (J.), « L’expérience mitigée des Tribunaux pénaux internationaux. Les limites de la justice pénale internationale », AFRI, 2008, vol. IX, FERNANDEZ (J.), La politique juridique extérieure des États-Unis à l’égard de la Cour pénale internationale
FINCK F. – L’imputabilité dans le droit de la responsabilité internationale. Essai sur la commission d’un fait internationalement illicite par un Etat ou une organisation internationale, Thèse de doctorat, Université de Strasbourg, 2011 FONTAINE (L.), « La constitutionnalité des pouvoirs d’exception comme garantie des droits? L‟exemple des démocraties est-européennes à la fin du XX° siècle », Cahiers de la Recherche sur les Droits fondamentaux, n° 6, Pouvoirs exceptionnels et droits fondamentaux, 2008 , FONTETTE de (F.), Le procès de Nuremberg FORTEAU (M.), Droit de la sécurité collective et droit de la responsabilité internationale de l’État, Pedone, Paris, 2006, 699 p.
FOUCHARD Isabelle. « La formation du crime contre l’humanité en droit international ». InDELMAS-MARTY Mireille, FOUCHARD Isabelle, FRONZA Emmanuela, NEYRET Laurent. Le crime contre l’humanité. Paris : Puf, 2009, p. 7-43. Frachon Alain et Vernet Daniel, « L’Amérique messianique, les guerres des néoconservateurs », édition Seuil, Paris, 2004,
FRAGNON Julien Le discours antiterroriste. La gestion politique du 11-Septembre en France ,Université Lumière Lyon 2,2009,thèse
FRIER (P-C.), « Les législations d‟exception », Pouvoirs, n°10, 1979,
http://www.fatf-gafi.org
GAJA (G.), « Réflexions sur le rôle du Conseil de sécurité dans le nouvel ordre mondial. À propos des rapports entre maintien de la paix et crimes internationaux des États », RGDIP, 1993, p. 306 GARAPON A., Désaccords euro-atlantiques. A propos de la justice internationale et de la lutte contre le terrorisme, Esprit, août-septembre 2002, n° 287,

60 Le terrorisme d’État GARAPON A.« De Nuremberg au TPI : naissance d’une justice universelle ? », Critique internationale, 1999/4, n° 5, p. 167
GAUTIER M., Lutte contre le terrorisme et droits fondamentaux : le droit international sous la surveillance de la CJCE, La semaine juridique, édition générale 2008,
GEIB, « Asymmetric conflict structures », R.I.C.R., décembre 2006, vol. 88
GENEVOIS (B.), « La liberté individuelle, le droit d‟asile et les conventions internationales Ŕ À propos de la décision n° 86-216 DC du 3 septembre (loi relative aux conditions d‟entrée et de séjour des étrangers en France) », R.F.D.A., 1987,
GENSON R. et ZANDERS P., Le développement de la coopération policière dans l’Union européenne – Quel avenir pour Europol ?, Revue du Marché commun et de l’Union européenne, n° 504, janvier 2007,
Geoffard, Pierre-Yves. «Coûts multiples du terrorisme.» 11 Septembre 2006:
Géré, François. 1991. Les lauriers incertains: Stratégie et politique militaire des États-Unis 1980/2000. Par l’Observatoire de la Stratégie des États-Unis. Paris: Fondation pour les études de défense nationale.
GHANEM-LARSON Abir ESSAI SUR LA NOTION D’ACTE TERRORISTE ENDROIT INTERNATIONAL Pénal,2011,Université d’ AIX-Marseille III,thèse
GHEBALI (V-Y.), « La gestion des conflits internationaux par la Société des Nations : Rétrospective critique », Études internationales, vol. 31, n° 4, 2000, pp. 682 et 684
Giannoulis (V.) : « La question de la preuve européenne: un besoin de réformes pratiques pour améliorer la coopération judiciaire mutuelle » GIRAUD (E.), « Les Nations Unies doivent-elles mettre en veilleuse la sécurité collective ? », Politique étrangère, 1955, vol. 20
GLASER S.Infraction internationale, ses éléments constitutifs et ses aspects juridiques, LGDJ,Paris, 1957 GLASER, « L’ordre hiérarchique en droit pénal international », Revue de droit pénal et de criminologie, 1953,
61 Le terrorisme d’État Gordon, Peter, James E. Moore II, et Harry W. Richardson. «Analyse de l’impact économique des actes de terrorisme : Avancées et conclusions méthodologiques récentes.» Papier de référence N°2008-22, OCDE, 2008. GOTTFREDSON M.« A general theory of Crime », Stanford University Press, 1990 . GOUNELLE M.« Quelques remarques sur la notion de ‘crime international’ et sur l’évolution du droit de la responsabilité internationale de l’Etat », Le droit international : unité et diversité, Mélanges offerts à Paul Reuter, Pedone, Paris, 1981, p. 316 GOYA (lieutenant-colonel), « Les vainqueurs impuissants : l’évolution du moral dans les forces de la Coalition en Irak », Cahiers du Collège de l’Enseignement Supérieur de l’Armée de Terre (C.E.S.A.T.),septembre 2008, GRAVEN Jean, Les crimes contre l’humanité, R.C.A.D.I, 1950 GRUEV Radoslav Construction de l’acteur « ennemi »et institution concentrationnaire Étude comparative entre les camps de Rivesaltes (sous Vichy) et de Béléné (République populaire de Bulgarie),Université Paris Descartes,2013,thèse Guérin Isabelle, Lapenu Cécile et Doligez François, 2009, « La microfinance est-elle socialement responsable ? Introduction », Revue Tiers Monde, vol. 197, n°1, GUILLAUME Gilbert et LEVASSEUR Georges, Terrorisme international, A. Pedone, Paris, 1977, 134 p. GUILLAUME G., Terrorisme et droit international, Recueil des cours de l’Académie de droit international, Tome III, 1989, 416 p. HABERMAS J.Droit et démocratie. Entre faits et normes, Gallimard, Paris, 1997 HAGGENMACHER P., « L’État souverain comme sujet du droit international. De Vittoria à Vattel », Droits, (1992) HAN (H. H.) et al., Terrorism and Political Violence: Limits and Possibilities of Legal Control,1993, Oceana Publications, NY/London/ Rome, 452 p.
HANON J. P., Militaires et lutte antiterroriste, Cultures et Conflits, numéro 56, 2004,
HASSNER Pierre, La violence et la paix. II, La terreur et l‟empire, éd. du Seuil, Paris, 2006, 411 p. HEFFERNAN, « The Nuclear Weapons Opinions : Reflections on the Advisory Procedure of the International Court of Justice », Stetson Law Review, 1998, vol. 28, HEISBOURG F., Hyperterrorisme: la nouvelle guerre, Odile Jacob, Villeneuve d’Ascq, 2003,
62 Le terrorisme d’État HENNEBEL (L.), VANDERMEERSCH (D.) (dir.), Juger le terrorisme dans l’État de droit, Bruxelles, Bruylant, 2009.
HENRY N., « La doctrine américaine en matière de reconnaissance de gouvernements étrangers », R.G.D.I.P., 1928,
Hervieu (N.) : « Terrorisme et torture »
HOCHRANI F. (dir.)« La détermination du droit applicable devant le CIRDI », in CIRDI, 45 ans après,Bilan d’un système, Pedone, Paris, 2011 HOFFMAN B., La mécanique terroriste, Calman-levy, 1999,
HOIJER (O), « La responsabilité internationale des États en matière d’actes législatifs », R.D.I., vol. IV, 1929, 577-602.
HONG (L-J), « Des relations Corée du Sud-Japon à la fois interdépendantes et délicates », Géopolitiques japonaises, N° 2, 2010, 129-136.
HUET André et KOERING-JOULIN René, Droit pénal international, P.U.F, 2005.
HUGUENEY (L.) « Le procès de Nuremberg devant les principes modernes du droit pénal international », Revue Internationale de droit pénal, 1948,
JAN (P.), « État de nécessité contre État de droit (à propos de la loi sur la sécurité quotidienne) », D., Chron., 2001,
JARRIGE (R.), Souveraineté de l’État et de la personnalité du droit des gens, 1930, Rousseau et C°, Paris, 350 p.
KAMTO (M.), L’agression en droit international, Pedone, Paris, 2010, Kevin Constant KATOUYA Réflexions sur les instruments de droit pénal international et européen de lutte contre le terrorisme,université de Nancy 2 ,2010 KAUFF-GAZIN (F), « Les droits fondamentaux dans le traité de Lisbonne : un bilan contrasté », Europe, juillet 2008, KELLENS G., Quelle utilité pour l’harmonisation des sanctions au niveau européen ? KELSEN (H.), The Law of the United Nations, A Critical Analysis of its Fundamental Problems, London,Institute of World Affairs, 1950, p. 733

63 Le terrorisme d’État KERCHOVE G. et WEYEMBERGH A., L’espace pénal européen : enjeux et perspectives, éditions de l’Université de Bruxelles, Bruxelles, 2002, KRIEGK J.-F., Le mandat d’arrêt européen et les projets de lutte contre le terrorisme, Les Petites Affiches, 22 mai 2002, KHERAD (R.), « La question de la définition du crime d’agression dans le statut de Rome. Entre pouvoir politique du Conseil de sécurité et compétence judiciaire de la Cour pénale internationale » KHERAD R., « La reconnaissance internationale des États baltes », R.G.D.I.P., 1992, KLEIN (P.), « Le droit international à l’épreuve du terrorisme », art. précité, pp. 387-391 KOHEN (M. G.), « Les controverses sur la question de “terrorisme d‟État” », in K. BANNELIER, TH. CHRISTAKIS, O. CORTEN, B. DELCOURT (dir), Le droit international face au terrorisme, Paris, Editions A. Pedone, 2002, coll. Cahiers internationaux, CEDIN-Paris 1, n° 17, KOHEN M., « L’avis consultatif de la CIJ sur la Licéité de la menace ou de l’emploi d’armes nucléaires et la fonction judiciaire », E.J.I.L., vol. 8, 1997, KOLB R., « Du domaine réservé. Réflexions sur la théorie de la compétence nationale », R.G.D.I.P., 2006, KORMANICKI (T.), La question de l’intégrité territoriale dans le Pacte de la Société des Nations, (Article X), PUF, Paris, 1923, KWAHOU Charly Hervé L’effectivité de la Convention UNESCO 2005 sur la diversité des expressions culturelles,Université Paris-Est,2013,thèse Kydd, Andrew H., et Barbara F. Walter. «The Strategies of Terrorism.» International Security 31, n° 1 (August 2006): LA ROSA (A-M.), Juridictions pénales internationales. La procédure et la preuve, PUF, Paris,2003, Labévière Richard Les coulisses de la Terreur, Grasset 2003 LABORDE Jean-Paul, Etat de droit et crime organisé : les apports de la convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée, Dalloz, Paris, 2005, LALIVE (J-F.), « L’immunité de juridiction des États et des organisations internationales », RCADI, 1953, vol. III, Lamarque, Les groupes de pression, Paris, PUF, 1994,
64 Le terrorisme d’État LAMBERT (P.), « La liberté d‟expression et la sécurité nationale, l‟intégrité territoriale ou la sûreté publique, la défense de l‟ordre et la prévention du crime »,R.T.D.H., 1993, LATTANZI (F.), « Compétence de la Cour pénale internationale et consentement des États »,RGDIP, 1999, LAUCCI Cyril, La répression du terrorisme et le droit international, Mémoire de D.E.A. l’Université d’Aix-Marseille III 1995. LAURENS Henry, L’Orient arabe à l’heure américaine : de la guerre du Golfe à la guerre d’Irak, Armand Colin, deuxième édition, Paris, 2005, LAVIEILLE (J-M.), Droit international du désarmement LAZARUS (C.), « Le Statut des mouvements de libération nationale à l’Organisation des Nations Unies », AFDI, 1974, Leca Jean, 1971, « Le repérage du politique », Projet, n° 71, LECLERCQ (A.), La Cour pénale internationale : Le problème de son indépendance, mémoire de DEA, Défense Nationale et Sécurité Européenne, 1999-2000, Faculté des sciences juridiques,politiques et sociales de LILLE II, LEFEUVRE Cyprien LES EFFETS DE L’ÉVOLUTION DES CONFLITS ARMÉS SUR LA PROTECTION DES POPULATIONS CIVILES,Université d’AixMarseille,2015,thèse LEJEUNE P., La politique européenne de lutte contre le terrorisme, Thèse de doctorat, Lyon,1991. LEMASSON (L.), « Des terroristes présumés sont-ils des prisonniers de guerre ? Quelques remarques à propos de la troisième Convention de Genève », Rev. recherche juridique, 2003, LENOIR N., Les imperfections de l’espace pénal européen: des réponses dans la future Constitution européenne ?, Revue du Marché commun et de l’Union européenne, n° 469, juin 2003, LERICOLAIS Marine Terrorisme international et mesures de sûreté : analyse économique du comportement du voyageur sur le réseau de transport aérien mondial,UNIVERSITÉ LUMIÈRE LYON 2,2011,thèse LETAMENDIA (P.), « La question basque : permanence et évolution », in Dix ans de démocratie constitutionnelle en Espagne, Paris, éd. C.N.R.S., 1991, LETTERON R., L’Etat de droit face au terrorisme, Institut des hautes études de la Défense nationale, 2007,
LEVRAT (N) et NIANG (F), « Droit et science politique dans lřanalyse de la dimension extérieure de lřUE », in R. Schwok et Frédéric Mérand, L’Union européenne et la sécurité internationale – Théories et pratiques, Université de Genève, Bruylant, Louvain-la-neuve 2009,
Levy-Bruhl Henri, 1964, « Les délits politiques: Recherche d’une définition », Revue française de sociologie, vol. 5, n°2, Avril-Juin,
LHOMMEAU Géraledine, Le droit international à l‟épreuve de la puissance américaine, L’Harmattan, Paris, 2005,
Linhardt, Dominique. «Clore le soupçon. La sûreté et la prévention du terrorisme à Orly.» mémoire principal de master 2 sous la direction de Luc Boltanski, Paris, 1998.
LIWERANT O. S. « Les exécutants », in H. ASCENSIO, E. DECAUX et A. PELLET (dir.), Droit international pénal, Pedone, Paris, 2000, p. 211 LOMBART (L), « Gibraltar et le droit à l’autodétermination-perspectives actuelles », A.F.D.I., N° LIII, 157-181. Lyon (David), Le 11 septembre, la « guerre au terrorisme » et la surveillance généralisée, In : Au nom du 11 septembre, les démocraties à l’épreuve de l’antiterrorisme, Sous la direction de Didier Bigo, Laurent Bonelli, Thomas Deltombe, Paris : Editions La Decouverte, 2008, MADELAINE C.« L’anticipation, manifestation d’un dialogue « vrai » entre juge national et juge européen », IDEDH, 2007, p. 129 MAILLARD DESGRÉES du LOÛ (D.) (dir.), Les évolutions de la souveraineté, Montchrestien,Paris, 2006, 229 p. MAISON (R.), La responsabilité individuelle pour crime d’État en droit international public, Bruylant, Editions de l’Université de Bruxelles, Bruxelles, 2004, 539 p. MAKBOL (A), « Excuses et de réparation du dommage pour les crimes du colonialisme », document de travail, Colloque scientifique sous le thème le droit des peuples à une indemnité pour la période coloniale, Nouakchott, Mauritanie, 2010, 244-252 p. Malabat (V.) : « Les procédés de l’internationalisation du droit pénal Ŕ Rapport de synthèse » MALENKOVSKY (J), « Lřenjeu délicat de lřéventuelle adhésion de lřUnion européenne des droits de lřhomme : de graves différences dans lřapplication du droit international, notamment général, par les juridictions de Luxembourg et de Strasbourg », RGDIP 2009, MANACORDA S., L’infraction d’organisation criminelle en Europe : Allemagne, Espagne,

France, Italie, Union européenne, PUF, ARPE, collection Faculté de droit de Poitiers, 2002, MANDELSTAM (A.), « L’interprétation du Pacte » MANNONI Pierre, Les logiques du terrorisme, Éditeur : In Press, Collection : Psycho-Polis 2004. MANSOR (Y), « Les relations internationales », Trhog, 1991, 23-36. MARANGONI (A.-C.), « Le financement des opérations militaires de lřUE : des choix nationaux pour une politique européenne de sécurité et de défense ? », EU Diplomacy Papers, 6/2008, Collège dřEurope, Bruges 2008 Marchetti Dominique, 2008, Communication et médiatisation de l’État. La politique invisible, Grenoble, PUG.
MAREK K.« Criminalizing State Responsibility », RBDI, 1978-1979, p. 463 MARENSSIN, E., La bande à Baader ou la violence révolutionnaire. Paris, Ed. Champ libre, 1972, Marguénaud (J.-P.) : « Lutte contre le terrorisme international et respect des droits de l’homme relatifs » MARIATTE F., La sécurité intérieure des Etats-Unis…ne relève pas des compétences externes des Communautés, Europe, 2006 MARTIN M., Franchir l’infranchissable ? Coopération judiciaire et reconnaissance mutuelle dans un espace européen de justice, liberté, et sécurité, Cultures & Conflits, n° 62,février 2006, MASSÉ Michel. « La criminalité terroriste ». RSC, n° 1, janvier-mars 2012, p. 89-107. MASSON A.-T.« La condamnation de Charles Taylor : Une première historique pour un chef d’Etat »,Dalloz, 2012, p. 2191 Mathieu (R.) : La défense européenne contre le terrorisme ; Bruxelles, CRISP, 2005. Meyer (C.) et Leglu (D.) : La menace chimique et biologique ; Paris, Ellipses, « Référence géopolitique », 2003. MAYER P., « Droit international privé et droit international public sous l’angle de la notion de compétence », R.C.D.I.P., 1979.
MEGRET (F.), Le Tribunal pénal international pour le Rwanda, (CEDIN, Paris I, Perspectives internationales N° 23), Pedone, Paris, 2002, 249 p. MEHANNA Mohamed, Le terrorisme et la crise du droit international, thèse de droit, Clermont-Ferrand, 1989
MENDY A., La lutte contre le terrorisme en droit international, Thèse soutenue pour l’obtention du grade de docteur, sous la direction du Professeur Jean-Pierre COLIN, Université de Reims Champagne-Ardenne, 2008, p. 16. Voir également CHALIAND G., Terrorismes et guérillas, Bruxelles, Editions Complexe, 1988,
MEOUCHY-TORBEY (M-D), L’internationailisation du droit pénal. Le Liban dans le monde arabe, Brulant/Bruxelles, LGDJ/Paris, Delta/ Liban, 2007,
MERCADAL Barthélémy. « Recherches sur l’intention en droit pénal ». RSC, 1967, n° 1, p. 1-47
MERTENS Pierre, Du terrorisme à la terreur légale ?, Revue Nouvelle, 1977.
METANGMO (V. M.), « L’autodétermination interne des peuples : une règle constitutive de l’État de droit ? », Mémoire de MASTER II, Université de Lille 2, 2004,
METANGMO Véronique Michèle LE CRIME D’AGRESSION : RECHERCHES SUR L’ORIGINALITÉ D’UN CRIME À LA CROISÉE DU DROIT INTERNATIONAL PÉNAL ET DU DROIT INTERNATIONAL DU MAINTIEN DE LA PAIX,Université Lille 2,2012,thèse
Michaud, Violence et Politique, NRF, 1978, p 186 MILANOVIC (M.), « State Responsibility for Genocide », EJIL, June 2006, vol. 17, n°3,
MIRON A., La jurisprudence du tribunal de première instance à propos de l’inscription sur les listes terroristes, Revue du Marché commun et de l’Union européenne, numéro 511, septembre 2007,
Mnaouri Abderrafia Approche comparée de l’appareil législatif Franco-Marocain en matière de lutte contre le terrorisme,UNIVERSITE DE PERPIGNAN,
MONGIN O., Terrorisme d’Etat, Etat terroriste, Esprit, octobre-novembre 1994
MONNIER (J-Ph), « La succession d’Etats en matière de la responsabilité internationale », A.F.D.I., vol. 8, N° 1,1962, 65-90.
Moreau (R.) : La menace terroriste NBC, nucléaire, biologique, chimique : comment faire face et se protéger ; Monaco, Éd. du Rocher, 2002.
MOREILLON (L.), KUHN (A.), BICHOVSKY (A.) (dir)., Droit pénal humanitaire, Helbing &Lichtenhahn, Bâle, 2006,
MORELLET J., « Le principe de souveraineté de l’État et le droit international public », R.G.D.I.P., 1926,
MOUCHERON M., Le terme terrorisme et la construction européenne: une histoire obscure,Revue de droit pénal et de criminologie, 2004,
MOUTON J.-D., « L’État selon le droit international : diversité et unité », in S.F.D.I., L’État souverain à l’aube du XXIème siècle, Colloque de Nancy, Paris, Pedone, 1994,
Murielle Renar, Les infractions du terrorisme contemporain au regard du droit pénal. Thèse de doctorat, 1996, Université du Panthéon Sorbonne,
NAUD F., L’embargo : une valse à trois temps, Nations unies, Union européenne et Etats membres, Revue du Marché commun et de l’Union européenne, janvier 1997,
NEVEU (S.), L’internationalisation des conflits armés, Université de Poitiers, Thèse de doctorat,Faculté de droit et de sciences sociales, 2005,
NGUYEN-ROUAULT (F.), « L’intervention armée en Irak et son occupation au regard du droit international », RGDIP, 2003,
Novel, Anne-Sophie. «Les leviers et stratégies économiques utilisés par les États-Unis pour lutter contre le terrorisme transnational.» Thèse de doctorat, Institut d’études Politiques de Paris, Paris, 2009.
Osman Ziad . Les approches juridiques de la lutte antiterroriste : les nouvelles extensions du droit international, la coopération européenne et les réglementations du monde arabe. Droit.Université du Droit et de la Santé – Lille II, 2011. OUEDRAOGO (A), « L’évolution du concept de faute dans la théorie de la responsabilité internationale des États », revue québécoise de droit international, 2008, 129-166.
OULD MOHAMED (B), « Le concept du colonialisme », document de travail, Colloque scientifique sous le thème le droit des peuples à une indemnité pour la période coloniale, Nouakchott, Mauritanie, 2010, 2-30 p.
PAECH (N.), « Les apports du procès de Nuremberg au droit pénal, international de l’époque » in Le procès de Nuremberg, conséquences et actualisation, Collection de droit international,Bruylant, Éditions de l’Université de Bruxelles, 1988, Actes du Colloque international, PALMISANO (G.), « Les causes d’aggravation de la responsabilité des États et la distinction entre ‘crimes’ et ‘délits’ internationaux », RGDIP, 1994, vol. 2,
PAYE J. C., La fin de l’État de droit – La lutte antiterroriste et l’Etat d’exception à la dictature, La Dispute, SNEDIT, 2004,
Peduzzi (J.-L.) : L’argent de la terreur ; Paris, Presses de la cité, « D. Document », 2006.
PELLA (V.), « La codification du droit pénal international » RGDIP, 1952, Tome XXIII,
PELLET (A.), « Les articles de la CDI sur la responsabilité de l’État »
PENA-GAIA (A.), La justice constitutionnelle, Belgique – Espagne – Italie – Allemagne, vol. II,Paris, La Documentation française, 1998.
PENN (W.), « Essai sur la paix présente et future de l’Europe » dans LEFUR (L.), Recueil de textes de droit international public, Paris, 2e ed., 1934,
PETRY (R.), « Les Tribunaux internationaux » in Droit pénal humanitaire
PINGEL (I), « Rapport introductif », in I. Pingel (dir.), Les sanctions contre les Etats en droit communautaires, Pedone, Paris 2006, PINGEL-LENUZZA (I), Les immunités des États en droit international, Bruylant, Bruxelles, 1998,
PORTALI, S.« Problématiques de la contrainte pénale », Dalloz Actualités, 7 juillet 2015.
Poulon Frédéric, 1988, « Le circuit en économie ouverte et la capacité d’endettement international », Économies et sociétés, n° 6-7,
Pourteau Lionel, 2003, « L’ennemi à l’âge des conflits asymétriques », Sociétés, vol. 2, n° 80,
Pozzo Di Borgo Frédéric. L’instrumentalisation de l’ONU par les États-Unis lors de la crise iraquienne, sous la direction de Jean-Paul Joubert. – Lyon : Université Jean Moulin (Lyon 3), thèse soutenue le 8 juin 2012.
PRADEL J. et GEERT CORTENS, Droit pénal européen, Précis Dalloz, 2ème édition, Paris,2002,
Prévost, Assistant à l’Université de Paris X. Thèse (Paris H) : Les effets des traités conclus entre États à l’égard des États tiers, 1973,
PREZAS I.« La répression internationale face au juge international : à propos de l’affaire de l’entraide judiciaire en matière pénale », AFDI, 2008, vol. 54, p. 237 PRZETACZNIK F.« La responsabilité internationale de l’Etat à raison des préjudices de caractère moral et politique causés à un autre État », RGDIP, 1974, p. 960

QUENEUDEC (J. P.), « Les Nouvelles menaces contre la paix et la sécurité et l’ordre public international » in Les nouvelles menaces contre la paix et la sécurité internationales, Journée franco-allemande, SFDI, Pedone, Paris,2004 Quermonne, L’appareil administratif de l’État, P0aris, Février 1991,
QUIRICO O.Réflexions sur le système du droit international pénal – la responsabilité pénale desEtats et des autres personnes morales par rapport à celle des personnes physiques en droit international, Thèse de doctorat, Université des Sciences sociales ,Toulouse 1,2005
Fornasier Raffaello. Le droit international face au risque nucléaire. In: Annuaire français de droit international, volume 10,1964. pp. 303-311;
RAMBAUD (P.), « La définition de l’agression par l’Organisation des Nations Unies »
RATOVONARIVO (R-C), LOUBRADOU (S), « Presse malgache de la restriction à la liberté surveillée », Mada.pro, 1-19.
REDOR (M. J.), (dir.), L’ordre public : ordre public ou ordres publics ? Ordres publics et droits fondamentaux, Bruylant, Bruxelles, 2001,
RENAR M., Infractions de terrorisme contemporain au regard du droit pénal, Thèse, 1996.
RENAULT G., Schengen un modèle pour l’Europe pénale ?, Dossiers du Journal des tribunaux, Bruxelles, 1995, n°6
RENE (S), « Une autocritique de la colonisation britannique », in Politique étrangère, vol. 27, N° 3, 1962, 288-294.
RENZETTI Patrick, Les problèmes juridiques du terrorisme international, thèse de doctorat,Nice, 1982.
RICHARD Ph., « Droit de l’extradition et terrorisme, risques d’une pratique incertaine : du droit vers le non-droit ? » AFDI 1988, Vol. 34, 1989,
RIDEAU (J.), Le droit au juge dans l’Union européenne, Paris, L.G.D.J., 1998.
RIPHAGEN (W), deuxième rapport sur la responsabilité des États,le contenu, les formes et les degrés de la responsabilité internationale (deuxième partie du projet d’articles), in Ann. C.D.I., 1981, vol. II, 1ère partie, doc.A/CN.4/344, 81-105 p.

Robert Emilie. L’État de droit et la lutte contre le terrorisme dans l’Union européenne : Mesures européennes de lutte contre le terrorisme suite aux attentats du 11 septembre 2001.Droit. Université du Droit et de la Sante – Lille II, 2012. Roland Gaucher : Les terroristes, Paris, A. Michel,
RÖLING (B.V. A.), « The Law of War and the National Jurisdiction Since 1945 »,
RÖLING (B. V. A.) et RÜTER (C. F.), The Tokyo Judgment, The International Military Tribunal for the Far East, vol. I, APA-University Press, Amsterdam, BV, 1977, vols. I et II, 1148 p.
Romagni, Le lobbying, Paris, 1993.
Roudier Karine . Le contrôle de constitutionnalité de la législation antiterroriste : Etude comparée des expériences espagnole, française et italienne. Droit. Université du Sud Toulon Var,2011.
ROUGIER A., « La théorie de l’intervention d’humanité », R.G.D.I.P., t. XVII, 1910,
ROUJOU DE BOUBÉE François De la désistance à la contrainte :contribution à l’étude de la sanction en milieu ouvert,Université Toulouse 1 Capitole,2015 ,thèse
ROULOT (J. F.), Le crime contre l’humanité, L’Harmattan, Paris, 2002,
Roumier (W.) : « Lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme », Revue Droit pénal, n° 10,octobre 2004.
ROUSSEAU (Ch.), « L’indépendance de l’État dans l’ordre international »
SAAFI HAMDA Kalthoum VERS UNE PLATE FORME DE MODERNISATION DE LA PENSÉE ISLAMIQUE,
SAINT BONNET (F.), L’État d’exception, Paris, P.U.F., 2001.
Saint-Pau (J.-C.) : « L’internationalisation du droit pénal », Revue Droit pénal, n° 9, septembre 2006
SALAH (M. M.), « Interrogations sur l’évolution du droit international »
Salas Denis, 2005, La Volonté de punir, essai sur le populisme pénal, Paris, Hachette.
SALDANA O.« La justice pénale international », RCADI, 1925, vol. 10, p. 227
SALMON J., « Reconnaissance d’États », R.B.D.I., 1992,
SANDS (P.), From Nuremberg to the Hague: The Future of International Criminal Justice,
SARKIN (J), FOWLER (C), « Réparation des violations des droits de l’homme historique [..] », l’homme d’examen des droits, vol. 9, 2008, 8-14.
SAUVE J.-M. « Le principe de subsidiarité et la protection des droits de l’homme », Recueil Dalloz,2010, p. 1368
SAVARESE E.« Complicité de l’Etat dans la perpétration d’actes de génocide : Les notions contiguës et la nature de la norme en marge de la décision Application de la convention sur la prévention et la répression du crime de génocide (Bosnie-Herzégovine c. Serbie-et-Monténégro) », AFDI, 2007, vol. 53, p. 280 SCELLE G.« Arbitrage interétatique », Annuaire de la Commission du Droit International, 1950,II, p. 121
SCHINDLER D., « Le principe de non-intervention dans les guerres civiles », Ann. I.D.I., 1973,
Schutter (de) (O.) : « La Convention européenne des droits de l’homme à l’épreuve de la lutte contre le terrorisme, in Lutte contre le terrorisme et droits fondamentaux, Bruxelles, E. Bribosia & A. Weyemberg, Bruylant, « Droit et Justice », n° 34, 2002, p. 141.
SEGAL S., « Le domaine réservé (suite et fin) », R.D.I.L.C., t. 15, 1934,
SÉMELIN Jacques. « Du massacre au processus génocidaire ». Revue internationale des sciences sociales, 4/2002, n° 174, p. 483-492.
SEVILLA Jean, Le terrorisme intellectuel, Paris, Perrin, Coll. tempus n°49, 2003.
SICILIANOS (L-A.), « L’invocation de la légitime défense face aux activités d’entités nonétatiques», HYIL, 1989,
SIEBER U., A propos du Code pénal type européen, Revue de droit pénal et de criminologie,1999,
SIKELI J-P, La lutte contre le terrorisme en droit international, Mémoire pour l’obtention du Diplôme d’Etudes Approfondies, sous la direction du Professeur Francisco Djedjro MELEDJE, Faculté de droit de l’Université d’Abidjan-Cocody, 2006,
SIMON (D.) et SICILIANOS (L-A.), « La contre violence unilatérale. Pratiques étatiques et droit international », AFDI, 1986,
SIORAT Lucien, Les problèmes des lacunes en Droit international, contribution à l‟étude des sources du Droit et de la fonction judiciaire, éd. Librairie générale de Droit et de jurisprudence, Paris, 1958,
SOCINI (R), FISCHER (G), « La tutelle Italienne sur la Somalie », A.F.D.I., vol. 2, N° 1, 1956, 571-581.
Sommier Isabelle, 2006, « La menace terroriste : entre logiques expertes et mobilisation des passions politiques », in Dillens Anne-Marie (dir.), La peur : émotion, passion, raison, Bruxelles, Facultés universitaires Saint-Louis,
SOREL (J. M.), « L’élargissement de la notion de menace contre la paix »
SOTTILE Alain, Le terrorisme international, Paris, Sirey, 1939.
SOUYRI (P-F), « La colonisation japonaise : un colonialisme moderne mais non occidental », in FERRO (M) (dir.), Le livre noir du colonialisme, 1ère éd. Paris, Hachette, 2005, 543-574.
SPERDUTI G., « Le principe de souveraineté et le problème des rapports entre le droit international et le droit interne », R.C.A.D.I., t. 153, 1976-V, pp. 319-410.
SPINEDI M.« La responsabilité de l’Etat pour « crime » : une responsabilité pénale ? » in H.ASCENCIO, E. DECAUX et A. PELLET (dir.), Droit international pénal, CEDI, Paris X, Pedone, Paris, 2000, p. 93
STEENBERGHE (R.), « Le Pacte de non-agression et de défense commune de l’Union Africaine : entre unilatéralisme et responsabilité collective »
STERN B.« Pinochet face à la justice », Revue Études, 2001/1, Tome 394, p. 7
STERN Jessica, The Ultimate Terrorists, Harvard University Press, 1999.
Steven Metz, « La guerre asymétrique et l’avenir de l’Occident », Politique Étrangère, 1/2003,
SUDRE F Droit européen et international des droits de l’homme, PUF, 10ème éd., Paris, 2011
SUKIENNICKI (W), Essai sur la souveraineté des États en droit international moderne,

Pedone,Paris, 1926, 423 p.
SUR (S.), « La Résolution 687 (3 avril 1991) du Conseil de sécurité dans l’affaire du Golfe :problèmes de rétablissement et de garantie de la paix », RGDIP, 1991,
Sweeney Morgan L’égalité en droit social Au prisme de la diversité et du dialogue des juges,UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE,thèse
SZUREK (S), « La lutte contre le terrorisme sous l’empire du chapitre VII : un laboratoire normatif », RGDIP 2005,
TAKIS (G.), Aspects juridiques du crime de génocide, Mémoire de DEA de défense nationale et sécurité européenne, 2000-2001, Université de Lille 2, Faculté des sciences juridiques et politiques,
TÉNÉKIDÈS G., « Régimes internes et organisation internationale », R.C.A.D.I., t. 110, 1963-III, pp. 271-418.
THEVENON Jean Maurice, L’élément objectif et l’élément subjectif de l’infraction, thèse Université de Lyon, Faculté de droit, 1942.
THIAM OUMAR L’ÉVOLUTION DU DROIT INTERNATIONAL PUBLIC ET LA NOTION DE DOMAINE DE COMPÉTENCE NATIONALE DE L’ÉTAT,2014,thèse
THOREAU Henri-David, La désobéissance civile, Éditions José Corti, 1849.
Thuillier, François. «La menace terroriste : essai de typologie.» Revue politique et parlementaire, n° 1028 (2004):
TIGROUDJA (H.), « Quel(s) droit (s) applicable (s) à la ‘guerre au terrorisme’ ? », AFDI, 2002,vol. 48,
TOMUSCHAT (C.), « L’immunité des États en cas de violations graves des droits de l’homme »,RGDIP, 2005,
Toni Pfanner, Le rôle du CICR dans la mise en oeuvre du droit international humanitaire, Law in Humanitarian Crises, Publications offi cielles des communautés européennes, 1995, Vol. I
TOUCHOT O., Étude comparative des législations antiterroristes en France, au RoyaumeUni, et aux États-Unis, Thèse de doctorat, Paris –II, 2004.
TRAININE (A.N.), « Le tribunal militaire international et le procès de Nuremberg », RIDP,

1946, TRAININE (A. N.), Hitlerite Responsibility under Criminal Law, Hutchinson & CO, London,1945, 108 p.
TRIEPEL H., « Les rapports entre le droit interne et le droit international », R.C.A.D.I., t. 1, 1923-I, pp. 77-121.
TROPER (M.), CHAMPEILS-DESPLATS, GRZEGORCYK (C.), Théorie des contraintes juridiques,Paris, L.G.D.J., 2005.
TUNKIN (G. I.), Theory on International Law, Harvard University Press, 1974, p. 422
VAN BOGAERT E., « Les antinomies entre le droit international et le droit interne », R.G.D.I.P., 1968,
VANDEPOORTER (A.), Organisations non étatiques armées, Thèse de Doctorat, Université de Paris II, Panthéon-Assas, 2005,
VERDROSS A., « Le fondement du droit international », R.C.A.D.I., t. 16, 1927-I, pp. 247-323.
VERHAEGEN (J.), Le droit international pénal de Nuremberg, Acquis et régressions, Bruylant,Bruxelles 2003, 227 p.
VERNIER Eric, Techniques de blanchiment et moyens de lutte, Dunod, deuxième éd.,Paris, 2008, 287 p.
VILLALPANDO (S.), « L’affaire Pinochet : beaucoup de bruit pour rien ? L’apport au droit international de la décision de la Chambre des Lords du 24 mars 1999 », RGDIP,
VIRALLY (M.), L’Organisation mondiale, Armand Colin, Paris, 1972, 589 p. VERHOEVEN J., « Relations internationales de droit privé en l’absence d’une reconnaissance d’un État, d’un gouvernement ou d’une situation », R.C.A.D.I., t. 192, 1985-II, pp. 9-232. VERHOEVEN (J.) « L’État et l’ordre juridique international », RGDIP, 1978,
VIRALLY M. La pensée juridique, LGDJ, Paris, 1960
WACIORSKI Joanna, Le terrorisme politique, Paris, A. Pedone, 1939 WECKEL (P.),« Le chapitre VII de la Charte et son application par le Conseil »

WEHBERG H., « L’interdiction du recours à la force : le principe et les problèmes qui se posent », R.C.A.D.I., t. 78, 1951-I, pp. 1-121. WEHBERG (H.), « Le problème de la mise de la guerre hors la loi », RCADI, 1928, WEILER (H. H.) et al., International Crimes of State. Critical Analysis of the International Law Commission’s Draft Article 19 on State Responsibility, European University Institute, 1989, WILHELM R.-J., « Problèmes relatifs à la protection de la personne humaine par le droit international dans les conflits ne présentant pas un caractère international », R.C.A.D.I., t. 137, 1972-III, pp. 311-417.
WYLER (E), « Quelques réflexions sur la réalisation dans le temps du fait internationalement illicite », R.G.D.I.P., vol. 95, 1991, 881-914.
WYZANSKI (J. C. E.), « Nuremberg. A Fair Trial ? »,
ZAFRANE Farid Les avatars de la présence militaire française en Afrique:de la tutelle postcoloniale aux missions internationale du maintien de la paix université Lilli II,thèse
ZAGOUD (A), « Les excuses de l’Italie et son importance comme un précédent dans les relations internationales », document de travail, Colloque scientifique sous le thème le droit des peuples à une indemnité pour la période coloniale, Nouakchott, Mauritanie, 2010, 282-289 p.
ZAPPALÀ (S.), La justice pénale internationale
ZOUBEIDI-DEFERT Y. – « La responsabilité du chef de l’État : la révision constitutionnelle du 23 février 2007 », Revue Pouvoirs, 2007/3, n° 122, p. 155OLLER Elisabeth. « La définition des crimes contre l’humanité ». JDI, n° 3, 1993, juillet août-septembre, p. 560. ZOUREK (J.), L’interdiction de l’emploi de la force en droit international, Leyden, Sijthoff, 1974, …

Conformément à l’article 43 (2) du Protocole additionnel I, « Les membres des forces armées d’une Partie à un conflit (autres

que le personnel sanitaire et religieux visé à l’article 33 de la IIIème Convention) sont des combattants, c’est-à-dire ont le droit de participer directement aux hostilités ». Conformément à l’article 50 (1) du Protocole additionnel I, « Est considérée comme civile toute personne n’appartenant pas à l’une des catégories visées à l’article 4 A 1), 2), 3) et 6) de la IIIème Convention et à l’article 43 du présent Protocole. En cas de doute, ladite personne sera considérée comme civile ».
Au titre de l’article 4 (1) et (2) de la quatrième Convention de Genève: « Sont protégées par la Convention les personnes qui, à un moment quelconque et de quelque manière que ce soit, se trouvent, en cas de conflit ou d’occupation, au pouvoir d’une Partie au conflit ou d’une Puissance occupante dont elles ne sont pas ressortissantes. Les ressortissants d’un État qui n’est pas lié par la Convention ne sont pas protégés par elle. Les ressortissants d’un État neutre se trouvant sur le territoire d’un État belligérant et les ressortissants d’un État cobelligérant ne seront pas considérés comme des personnes protégées aussi longtemps que l’État dont Le droit international public est défini comme « l’ensemble des règles juridiques qui président à la conduite des
sujets du droit international ». SALMON (J.), Dictionnaire de droit international public, op. cit., p. 386
Les travaux de la Commission de Londres ont duré six semaines et ont abouti à la publication de l’Accord et de la Charte du TMI de Nuremberg
Statut du Tribunal militaire international de Nuremberg, 8 août 1945
Résolution S/RES/1377(2001) du 12 novembre 2001 sur la Déclaration ministérielle sur l´action menée à l´échelon mondial contre le terrorisme mondial contre le terrorisme.
Rapport A/64/161/Add.1 du 18 septembre 2009 : Mesures visant à éliminer le terrorisme international.
rapport A/64/140/Add.1 du 9 septembre 2009 : Mesures visant à empêcher les terroristes d’acquérir des armes de destruction massive.
Critiques et proposition de l’Association américaine de juriste, « La réforme des Nations Unies », Centre Europe-Tiers monde, juin 2005.

Responsabilité de l’Allemagne à raison des dommages causés dans les colonies portugaises du sud de l’Afrique (sentence sur le principe de la responsabilité), (Portugal contre l’Allemagne), 31 juillet 1928, R.S.A., vol. II, § (E), (4), pp. 1028-1029.
Réclamations britanniques dans la zone du Maroc espagnol, 1925, R.S.A., vol. II, p. 649. Affaire du Carthage, (France c. Italie), 6 May 1913, R.S.A., vol. XI, pp. 449-460.
Questions concernant l’entraide judiciaire en matière pénale, (Djibouti c. France), arrêt du 4 juin 2008, Rec. CIJ., 687 (1991) Résolution du 3 avril 1991, La situation entre l’Iraq et le Koweït. 180 (1963) Résolution du 31 juillet 1963, Question relative aux territoires administrés par le Portugal.
La pénalisation des responsabilités politiques en droit interne et en droit international. Paris : Éditions Cujas, 2008, p. 185-205. (Collection Travaux de l’Institut de sciences criminelles de Poitiers) « Le procès de Nuremberg devant les principes modernes du droit pénal international ». RCADI, 1947, I, tome 70, p. 481-582. « Conseil européen de Tempera Conclusions de la présidence », 16 octobre 1999, document téléchargeable en ligne : http://www.consilium.europa.eu/ueDocs/cms_Data/docs/pressdata/fr/ec/00200r1.f9.htm .
http://www.un.org/fr/sc/ctc/laws.html#t16. les infractions
Convention sur la protection physique des matières nucléaires, signée à Vienne le 26 octobre 1979 (entrée en vigueur le 8 février 1987). Amendement à la Convention sur la protection physique des matières nucléaires, signé à Vienne le 8 juillet 2005.

Convention sur l’interdiction de la mise au point, de la fabrication et du stockage des armes bactériologiques (biologiques) ou à toxines et sur leur destruction, Londres, Moscou et Washington, 10 avril 1972. Disponible sur : http://www.un.org/fr/disarmament/instruments/btwc.shtml Protocole de Berlin du 6 octobre 1945 rectifiant le texte du Statut du tribunal de Nuremberg. Reproduit dans Procès des grands criminels de guerre devant le Tribunal militaire international : Nuremberg, 14 novembre 1945-1er octobre 1946 : texte officiel en langue française. Tome I, documents officiels. Nuremberg : Tribunal militaire international, 1947, p. 20. Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, adoptée par l’Assemblée générale dans sa résolution 39/46 du 10 décembre 1984 (entrée en vigueur le 26 juin 1987). Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale, adoptée par l’Assemblée générale dans sa résolution 61/148 du 19 décembre 2006. Convention sur l’interdiction de la mise au point, de la fabrication et du stockage des armes bactériologiques (biologiques) ou à toxines et sur leur destruction, Londres, Moscou et Washington, 10 avril 1972. Disponible sur Convention sur l’interdiction de la mise au point, de la fabrication et du stockage des armes bactériologiques (biologiques) ou à toxines et sur leur destruction, Londres, Moscou et Washington, 10 avril 1972. Disponible sur Convention sur l’interdiction de la mise au point, de la fabrication et du stockage des armes bactériologiques (biologiques) ou à toxines et sur leur destruction, Londres, Moscou et Washington, 10 avril 1972. Disponible sur Convention pour la protection des droits de l’homme et de la dignité de l’être humain à l’égard des applications de la biologie et de la médecine, 4 avril 1997 (entrée en vigueur le 1er décembre 1999). Convention (III) de Genève relative au traitement des prisonniers de guerre, 12 août 1949. Protocole additionnel aux Conventions de Genève du 12 août 1949 relatif à la protection des victimes des conflits armés internationaux (Protocole I), 8 juin 1977. Déclaration universelle des droits de l’homme. A/RES/217/A (III), 10 décembre 1948.
CJCE, 9 mars 1978, Affaire Administration des finances de l’Etat c. Simmenthal, Aff. n° C106/77. Troisième Rapport sur la responsabilité des Etats, Annuaire CDI, 1971, vol. II, 1ère partie, p.

218 Situation in Darfur, Sudan- The Prosecutor v. Omar Hassan Ahmad al Bashir (2010), Affaire n°ICC-02/05-01/09-OA (Cour pénale internationale, Chambre d’Appel).
Direction des études et de la prospective de l’école d’application de l’infanterie, « L’infanterie dans le contrôle des foules », Objectif Doctrine, avril 2005,
Jugements des Criminels de guerre devant le TMI de Nuremberg, 14 novembre 1945-1er octobre 1946 CNUCED, 2013, Rapport sur l’investissement dans le monde 2013, Rapport annuel, Nations Unies.
Procès des grands criminels de guerre devant le Tribunal militaire international, Nuremberg, 14 novembre 1945-1er Octobre 1946, Nuremberg, 1947-1949, (41 volumes pour la version française et 42 volumes pour la version anglaise)
OCDE. «Terrorisme et transport international : pour une politique de sécurité fondée sur le risque.» Document OCDE/FIT, OCDE, 2009.
CENTRE DE RECHERCHE SUR LES DROITS FONDAMENTAUX ET LES EVOLUTIONS DU DROIT, Pouvoirs exceptionnels et droits fondamentaux, Cahiers de la Recherche sur les droits fondamentaux, n° 6, Caen, Presses universitaires de Caen, 2008
Les aspects juridiques du terrorisme international, Centre d’études et de recherche de droit international et de relations internationales, Académie de Droit international de La Haye, Martinus Nijhoff Publishers, Londres, 1989,

Rachid ELAÏDI, politique .
Fait à Rabat,le 22 février 2017

Définition d’un Coup d’Etat militaire

Toujours il y a trois causes pour tout coup d’État militaire ,abstraction faite sur les autres catégories de coup d’État (institutionnel, constitutionnel…). Première cause est l’essentielle car il est purement psychologique liée à l’individu ,au militaire et en particulier l’officier qu’il soit subalterne ou supérieur mais jamais dans le généralat car l’age pour un mouvement sur le terrain joue énormément n’empêche ,il existe depuis son jeune age ,si vous prenez le général chilien Pinochet déjà en 1968 lisait et influençait par mein kempf du Hitler et dans son jeune age c’était le général Franco espagnol comment il avait changé la société espagnol en une république franquiste.

La deuxième cause est liée à l’insuffisance de l’officier, de sa propre situation ; retard sur l’avancement en grade supérieur voire même pourquoi atteindre un age pour avoir le grade de général;exemple en France l’age du généralat est la cinquantaine au Nigeria la quarantaine… par exemple en Égypte Sadate était en retard sur son avancement avait accepté de participer de plein gré au coup d’État égyptien de 1952,lui-même avouait dans les années soixante-disait « je ne faisais rien contre l’Etat mais je faisais tout contre le roi »,même Nasser qui avait fait la guerre de 1948 demandait plus et avait vu les failles du système royaliste égyptien …

donc cette cause est due à la situation précaire de l’officier militaire . Et ce n’est qu’en troisième cause que les militaires se mobilisent pour un coup d’État militaire qui n’est rien d’autre lié à la situation du pays;la corruption fait rage, le salaire des citoyens civils est insuffisant (le ratio avec le niveau de vie est très disproportionné),l’injustice règne , le droit n’est plus qu’une simple formalité(de l’encre sur le papier!);une constitution non applicable et insuffisante car le droit ne se marie pas avec les citoyens et comme on dit « constitution sans culture constitutionnelle n’est que ruine du constitutionnalisme et j’ajoute sans cette culture la voie est grande ouverte à l’instabilité et donc aux coups d’État militaire et, je prend pour exemple tous les pays africains et asiatiques et arabe,latino-américains…;

il existe une disproportionnalité entre une culture du droit en général et du droit proprement dit;car d’un autre côté ces gens préfèrent la voie de la corruption pour régler leur différents et cette méthode est encouragée par le régime,dictatorial, en place et je ne passerais pas sous silence ,la fameuse phrase du maréchal Sissi qui disait je ne défends pas le régime mais l’État égyptien car les régimes dictatoriaux qui sont en général ficelé mènent le pays à une déstabilisation complète et tôt ou tard ,un printemps arabe ,précédait par une série de coup d’État militaire ,tout dépend du militaire en place ,sa psychologie et là en passe des trois causes cité plus haut à une classification des officiers militaires et cette classification n’est pas exhaustif .

D’abord ,il y a l’officier militaire qui est connu par ses pairs comme borné;même s’il atteint le grade de généralat ,on les appels parfois entre officiers ,comme officier bradaa(la charge posée sur le cheval ou l’âne…pour que le cavalier puisse s’asseoir convenablement)donc un simple objet que tout le monde peut en disposer…dans mon classement ,il s’agit d’une première catégorie d’officier( de tout ce qui est de banal, un ordre s’exécute et pour quoi pas ne pas faire un peu plus;hors ordre ( ici ,l’officier ne comprend pas)) ,dont une partie gravite les échelons depuis le grade du sergent. Une deuxième catégorie est connue de politique ,cette catégorie s’intéresse à la politique ,sans participation vue la neutralité du militaire face aux politiques,en général, se sont des officiers qui veulent prolonger la politique du pays par d’autres moyens et surtout avec les armes c’est le cas des pays africains et si on fait les statistiques plus de «37 pays sur 52 ont fait au moins deux fois le coup d’État militaire chez-eux et,

ceci montre l’insuffisance de cette catégorie à maintenir leurs coups et le rendre plus durable c-à-d rendre l’État purement démocratique aux civils. Enfin ,il existe, une troisième catégorie qui eux sont des stratèges qui ont une vue très lointaine(à peu près des visionnaires), cette catégorie là est dans toute une armée (qui contient 100 miles 200 miles…) se comptent sur les doigts d’une seule main. Cette dernière catégorie arrive rarement au pouvoir,pour exemple le général Washington aux États-Unis et le général De Gaulle en France en passant sous certaine conditions,par le général Mac Mahon en France… peut-on considérer le maréchal Sissi de cette catégorie, ,non ,pas pour l’instant;il est très maniable et s’adapte à merveille mais il n’est pas encore un penseur militaire politique.

Tous ces officiers militaires savent pertinemment que le pouvoir est au bout du fusil;du moment que l’instabilité règne ,les coups d’État militaire est une monnaie courante ,l’équipe miliaire derrière le maréchal Sissi avait l’intuition de retarder le défilé militaire pour qu’il ne soit pas perçu comme un coup d’État militaire…si c’est effectivement Sissi ,en personne ,derrière cette posture et s’il veut être de la troisième catégorie la voie est libre, mais cette phase dépendra de l’Éveil des égyptiens et que Sissi organisera ,par la suite,des élections libre avec une armée prête à intervenir ,car l’armée est le dernier refuge des touchés par la pauvreté ,la misère ,les sans abris,qui subissent la corruption ,l’injustice de l’État;la police ne les traite pas comme des êtres humains mais comme des animaux voire des cobayes, quand il y aura des vrai politiques et non des corrompus ,le maréchal Sissi devrait réaliser beaucoup de chose publique ,mais pour l’instant il fait ,il joue de la prudence mais il n’est pas suffisamment prudent comme ces officiers militaires de la troisième catégorie qui savent donner la valeur à tout ; de la liberté d’expression et d’être ferme là ou il faut l’être…

Un coup d’État militaire réussi est celui où ces officiers ou une partie avait subit déjà un échec dans une ancienne tentative ,car ces officiers ont plus d’expérience sur le terrain. Et delà ,il existe une cohabitation et coexistence avec les politiques civils non basé sur le profit mais l’État d’abord ,la sauvegarde de la société ,le bien être à commencer par la lutte acharnée contre la corruption, l’injustice, …le changement de comportement de ceux qui servent l’État et le citoyen ; il s’agit d’un travail de long haleine en passant par l’alphabétisation de toute une société ,d’un droit à un salaire décend en fonction de la cherté de la vie et donc un système collégiale militaire et civil dans le même ratio ,

si cette structure échoue le pays est à feu et à sang d’où comme Sissi doit réussir ,de même le général Chan o Cha en Thaïlande…ces pays qui ont une longue tradition des coups d’État militaire sont toujours instables et le colonisateur colonise ces pays par télécommande,de chez-eux?je prend pour exemple les pays arabes qui veulent normaliser et reconnaître Israël contre vent marée de leur population;car les psychopathes juifs peuvent osciller facilement leur trône ,du moment que le pouvoir et les milliards d’euro dont ils disposent sont de leur peuple qui vit en détresse …

le chemin donc ,le plus court pour ces potentats arabes et de calmer les psychopathes juifs en substances et donc reconnaissance politique mais les psychopathes sont d’une lâcheté extrême car ceci à leur vision qui ne dépasse pas le bout de leur ,des idiots ,car une fois le peuple participe au pouvoir il cherchera de l’argent ,des non reconnaissances d’annuler tout ce que le système dictatorial avait tracté en leur nom . Donc la situation est dans les 23 pays arabes ,les 52 pays africains…reste précaire et tributaire d’un système vraiment démocratique à l’arabe ,à l’africaine.

De ce qui est dit précédemment, on peut déduire un corollaire de Janowitz qui voyait 2 écoles militaires les absolutistes et les pragmatiques dont j’ajoute les s’en-foutismes ,concernant la première catégorie sont des officiers militaires qui sont pour la victoire militaire totale ,la seconde catégorie adapte les moyens aux objectifs militaire quant à la troisième catégorie sont des officiers militaires qui ont des préoccupations ailleurs ,autre que militaire;par exemple le monde des affaires par l’intermédiaire de la guerre (vente et achat de matériel de guerre par exemple,la guerre de 1948 où l’armée égyptienne cohabite et avec le palais royal et les politiques ,

d’où la défaite de l’armée égyptienne face à une poignée de psychopathe de juif). D’où le lemme qui dit que tout officier militaire a une tendance du conservatisme. Pour s’y faire ,le conservatisme militaire est à plusieurs niveau ,je me contente du politique et donc liée à la structure et sociale et culturelle . La culture sociale est dans laquelle baigne tout officier militaire de là découle la première catégorie des officiers et donc sa situation psychologique favorise ou contribue à la structure sociale car toute société est faite fondamentalement du consensus psychologique de ces citoyens(par exemple au sens premier du terme société :une caserne,…) et le pouvoir en place ,

dans les États dictatoriaux(une dictature avancée) cherche à limiter cette psychologie et de la rendre tributaire du régime même s’il s’agit d’une injustice sociale… le conservatisme est connu dans toutes les armées du monde par la défense du statu quo ,d’où l’intervention des officiers qui ont une culture politique de faire la part des choses publique et pose toujours la question sommes-nous capables d’améliorer le quotidien des pauvres citoyens ou encore d’opérer une ouverture politique ou de changer le système et donc une discontinuité du statu-quo… mais le conservatisme ne peut prendre effet que dans la continuité de politique antérieure au coup d’État et cela va de soi car tout militaire qui arrive à la haute magistrature est obligé de suivre certaine norme du régime ancien par exemple un maintien sous certaines conditions la répression policière car ce corps de police avait pris une mauvaise habitude de la fameuse carte blanche au nom de la sécurité de l’État et quand le nouveau régime veut s’imposer par exemple de vérifier de ces pseudos sécurité de l’État ,la police n’est pas prête à coopérer (soit le nouveau régime ,les laisse faire ,soit la police n’intervient pas et

laisse le bordel sans aucune intervention) ce qui nous mène à la proposition suivante la psychologie des gens(habitudes, les tics, les us et les abuses…) sont des formes qui évoluent très lentement vu la contre partie est faible à commencer par l’économie du pays qui a pour théorème que tout citoyen doit avoir un emploi décend . Ce qui est loin de la coupe aux lèvres . Cela suppose qu’à partir de 17 ans l’emploi existe et le salaire est tentant mais, pour y arriver il faut passer par une autre étape qui rendrait responsables ses jeunes face à la vie sociétale à savoir la conscription et pour l’homme et pour la femme ,aussi les travaux d’utilité publique. La conjoncture et nationale et internationale jouent comme valeurs déterminants sur la vérification de théorème car sans occupation réelle ,la société vit dans une instabilité de plus en plus exacerbée et désespérante car l’élément de la démographie bouscule toutes les donnes et le vase serait ,tôt ou tard ,débordé. Donc tout coup d’État militaire est tributaire de ces donnes ,pour ainsi dire qu’un tel coup a réussi ou non . Mais pour revenir au Général De Gaulle si on croit au livre de Mitterrand le coup d’État permanent , le général avait réussi à modeler la société française avec sa nouvelle constitution ,la cinquième qui avait mis fin à toutes les tergiversations de la quatrième république et pour preuve si Mitterrand avait la possibilité de présenter cette cinquième république avant le général De Gaulle, il l’aurait fait comme une lettre à la poste mais le milieu politique de l’époque qui datait de 1946 n’était pas prés et n’en voulait rien changer et seule les événements de l’Algérie qui avait donné ce coup de pousse au Général De Gaulle et comme

une preuve de nos jour ,le Liban comme l’Irak…vit la quatrième république française sans président,véritable, de la république ou émane avec un temps tellement long ,car les politiques préfèrent cette situation qui fait dégager des lobbys et donc des intérêts financiers …pour quoi donc se presser à rendre son pays une démocratie ,respectant ses institutions …vivable et le militaire dans ces pays est neutralisé donc le pays vit selon le bon vouloir de ces lobbys et de ces mafias derrières (ventes des armes(des contrats volumineux de l’Irak de la Russie ,des États-Unis…)seulement sur le papier et non d’achat effectif(la concussion totale)) , réalisations des infrastructures …)rien ne se fait dans le pays sans approbation de ces mafias politiques.

Ce qui nous mène à s’interroger sur le niveau intellectuel des officiers militaires;il faut faire la différence entre un diplôme qui est très réduit sur le plan intellectuel et l’intellectualisme où le diplôme n’est qu’un simple corollaire. Les généraux de Nigeria sont connus par la multitude de ces diplôme ; de docteurs en histoire,droit,…à l’age de la quarantaine. Actuellement selon Janowitz ,Huntington,Mills…les militaires intellectuels commence à concurrencer les civils et je pose la question a-t-on besoin d’un intellectuel militaire chez-lui ? Évidement Non, s’il ne met pas en pratique son savoir et

dans l’institution militaire et dans la société en même temps ,car le pouvoir dictatorial en place ne laisse pas ce genre d’intellectuel faire leur tache d’huile;ils sont suivi même après leur retraite et ce n’est pas les problèmes qui manquent et à lui de résoudre;l’officier militaire à une famille (attaquée) un chez-soi(attaqué) une ou deux affaires non corrompu (attaquées)…tout cela se passe devant les yeux des actifs et donc la méfiance au sein de l’armée existe et alarmante ,d’où les(et le )coups d’État qui se suivent et se ressemblent avec une non pratique de leur savoir intellectuel;car en général celui qui passe à l’action et non muni de ce savoir précieux et ne fait confiance qu’à sa catégorie et à lui-même .

Le colonialisme n’est jamais la raison fondamental des coups d’État militaire ,car les officiers de l’époque sont de deux catégories ,soit pro colonial soit nationaliste et pour qu’un coup d’État soit réussi ,il faut une probation des deux. Pour exemple ,le maréchal Sissi fait toujours attention à ne pas disculper les autres catégories dans l’armée égyptiennes (les frères musulmans, les coptes…) donc il a toujours cette phrase dans ces discours « si nous restons unis… » et sa vue est toujours dirigés vers les gens qui portent l’uniforme.

Le discours militaire est pratiquement le même;anti-corruption , contre le racisme, contre la pauvreté subit par tous les citoyens civils, la disproportionnalité entre le salaire et le niveau de vie,le chômage des jeunes et des seniors,anti dénigrement des campagnes internationales, la presse est aussi une cible ,la liberté d’expression des citoyens….l’Argentine s’est spécialisé dans ce genre de discours et les autres ont puisé de ces catégories de discours . Il y a le discours et le contre discours ,les putschistes utilisent le contre discours et le remet comme une défense/offense de leur coup d’État. En Espagne le général franquiste Mola ,en 1936 ,annonçait à la presse qui faisait l’écho des plans de propagande

des putschistes qu’il disposait de 4 colonnes et une cinquième qui ne portait ni uniforme ,ni insigne et ses agents de guerre de subversion sont brassés ,mélangés et évoluent dans la société et cette cinquième colonne est la plus redoutable ,il faut remarquer ,ici, il s’agit d’un discours d’après le coup d’État du général Franco car la situation n’étant pas encore claire et Franco avait justifié l’action des militaires afin de contrer l’expansion des communistes ,il s’agit d’un argument fort comme un autre et donc le discours des putschistes militaires ne varie pas selon les circonstances ,cousu au fil blanc n’importe pas ,d’ailleurs à cause de Franco l’Espagne n’avait pas de siège permanent à l’ONU,en 1946 soit dix ans plus tard et la France « collabo » car à la sortie de la seconde guerre mondiale ,la France était faible d’où le déclenchement du processus de la décolonisation…avait obtenu un siège). Mais , en 1936 ,tous les moyens étaient bon, il fallait le pouvoir pour pouvoir gérer l’Espagne autrement et c’était un socialiste qui a été mis à l’écart , même astuce a été utilisé par le général Pinochet 37 ans plus tard;le discours n’avait pas changé. Même chose avec le lieutenant-colonel Nasser ,mais cette fois-ci tourner contre les américains après 1956 .

il existe toujours chez les putschistes une alliance et une contre offense d’un système politique en expansion ,aujourd’hui c’est l’Iran et puis ,l’unité du pays «  nous sommes unis devant toute tentative qui vise à déstabiliser le pays et tout le pays(la presse,les politiques…) rentre dans une phase de paranoïa qui mène à unifier le discours pour exemple ,tous les pays non occidentaux , qui s’accrochent sur un système démocratique par peur, par ignorance, car le FMI ,la banque mondiale, les États occidentaux ,donateurs d’argent qui peuvent accorder des dettes …leur leitmotive est la démocratie mais ces pays sont loin de cette démocratie même à l’arabe …toute la presse appuie le discours du chef d’État et toute intervention tout discours contre est vite sanctionné. Et de là , les militaires établissent la cohabitation avec les civils en installant des lignes rouge à ce que aucun politique ne doit les franchir ,sinon ,les politiques sont attaqués et de 2 manières;soit le direct (des emprisonnements ,des jugements expéditifs…) soit indirect (suspension de leur salaire,arrêt des avancements ,des spy-caméras chez-eux avec une exploitation de leur vie privée…).

Il faut remarquer le coup d’État n’est lieu que quand la situation du pays ,surtout économique ,est dans l’impasse. Et comment le savoir ? L’armée est une voie de recours et, ces officiers ont une situation qui est la même que le reste de la population ,disait le commandant Hashad qui avait participé au coup d’État ,au Maroc de 1972, qu’il était conscient (comme ses collègues) que le peuple vit dans la souffrance,de toute sorte (alimentaire,de l’habitat…) et il était prés à participer à un coup d’État militaire et le commandant Hashad était un pilote de chasse , donc l’armée suit la situation du pays dans lequel ,il vit avec sa famille.

Benchenane avait fait une classification qui n’est pas exhaustive, de ces coups d’État militaire et,il a donné 5 catégories : compradore,conservateurs,manifestation d’une lutte des classes,révolutionnaire et enfin cause de transition bloquée . Concernant cette dernière la transition n’avait jamais existé,au Maroc,  pour qu’elle soit bloquée et donc je préfère dire une tétanisation ,l’œil de l’officier et sur la société et sur le palais royal ceci a été dit par le général Kettani à HassanII en 1963,ici ,il s’agit d’une simple interprétation d’abord tous les officiers militaires et marocain et des autres pays de l’époque avait prédit et encore aujourd’hui la même interprétation existe dans les rangs des officiers du monde entier, car il s’agit d’une des évidences et je ne fais relater (ni plus ni moins), sous une forme « diplomatico-militaire »(qui est la définition même de la diplomatie militaire ;

le général Kettani faisait partie de la troisième catégorie,vue plus haut) dans le conflit de Has al baida de 1963« Majesté si vous voulez faire votre prière ,le vendredi prochain à Alger ,nous y seront » et le Maroc venait d’offrir au monde entier un spectacle inouï le fameux procès de juillet 1963 montrant le palais royal comme victime d’une tentative de coup d’État militaire et donc le général Kettani avait averti(car il était malade) le palais royal par l’intermédiaire de Hassan II que ce dernier avait choisi des bouc-émissaires dans l’armée,car il s’agit d’une provocation énorme et d’abord à l’encontre du premier militaire de cette force encore neuve constituée en 1956 sous son autorité

,justement du général Kettani , l’armée donc rentrera tôt ou tard au palais royal,pour instaurer une première république marocaine,car ,il s’agit d’une simple interprétation que tous les officiers militaires du monde entier aurait donné cette interprétation (d’ailleurs Sadate,président en exercice d’Égypte, en 1972 , a fait cette remarque à Hassan II(vous pouvez faire un micro trottoire à tous ces putschistes qui sont au pouvoir ,vous aurez la même réponse)) . Et le général Kettani disait :si vous voulez ce vendredi cela signifie l’armée n’est pas pressée et donc lui donne d’effectuer un choix ,mais l’armée passerait à l’acte (nous y seront qui est une certitude et 1971 et 1972 et …ne sont que des étapes pour l’assaut final…) et prendrait la commande du pays et donc l’installation d’un pouvoir militaire qui sera sans état d’âme et c’est plus ou un autre visage que celui offert par les officiers égyptiens

;il faut ajouter le général Kettani était un pur arabe de chaouia et je ne fais pas le distinguo dans les rangs de l’armée mais tout simple d’appeler un chat un chat sans provocation ,d’ailleurs en 1971 tous les officiers arabes ou berbères avait tenté un coup d’État militaire et tenteront toujours …qui comprenait toutes les ethnies de l’armée berbère et arabe dans le respect de la déontologie militaire,général ,déjà général dans l’armée française et était à Baden-Baden en Allemagne et que l’armée française n’envoyait à ce poste en Allemagne que les élites;une personnalité militaire qui comprenait

parfaitement l’armée dans ces différentes compositions ethniques… j’ajoute d’autres classifications : expéditionnaire par exemple le Mali ,affairiste par exemple Ben Ali en Tunisie… ces deux dernières classifications ont un point commun qui n’est rien d’autre que le manque d’intellectualisme militaire ,d’utiliser l’armée pour des profits personnel et comme agent de l’extérieur par exemple le maréchal Bokassa(sergent dans l’armée française)au profit de la France à l’époque du général De Gaulle et c’est la France qui l’a destitué ,sous Giscard d’Estaing.

La question qui s’impose ,est-ce que les putschistes militaire à la différence de Hitler ou de Lénine qui n’étaient pas des militaires ,peuvent instaurer un État démocratique ? Oui ,pas tous, le général Washington ,le général De Gaulle qui aurait du transformer la France à feu et à sang et en 1958 ,il disait que ce n’est pas à 68 ans que je ferai un coup d’État militaire ,cela veut dire ,il n’y a pas d’age mais sur le terrain ,il faut des jeunes de 35 à 45 ans (capitaine au colonel) .

Donc pour avoir une retombée démocratique il faut qu’il existe des réalisations ,des grands chantiers…qui change le statu-quo en mode variable;l’emploi, une nouvelle relation avec les institutions de l’État,la lutte acharnée contre la corruption…mais avant ,il faut un nouveau service de contre espionnage militaire avec un zeste de civils;l’exemple est celui de Morsi (des frères musulmans) à la tête de l’Égypte après Moubarak , le coup était joué pendant son règne(problème du fuel,

la désobéissance de l’administration, des ministres…) qui avait donné l’impression qu’il est par défaut et donc un contre coup d’État supposé ou vrai fait par les frères musulmans et donc le maréchal avait tout préparé dans les moindres détails sauf une chose de sanctionner les coupables avec un procès équitable ,si les frères musulmans avaient fait du tort au peuple cela implique la sanction . Mais tout le monde aurait préféré un putsch militaire claire ,par le maréchal Sissi ou autre(qui ne dit son nom ni son rang militaire)et non cette tergiversation des officiers militaires égyptiens et maintenant ,à Sissi et d’établir une démocratie à l’égyptienne (il est sur une bonne voie ,pour l’instant ,lui qui cherche à imiter le général américain Schawrscof ,ancien commandant en chef , de la première guerre contre l’Irak, le salut ….et tout de suite.

L’histoire des coups d’État militaire est décrite selon les époques ,abstraction faite sur le 18 Brumaire:…dans le XVI ème siècle par Machiavel(ses conseils au Prince), le XVII ème siècle par Gabriel Naudé ,en 1930 par Malaparte et le coup d’État permanent de François Mitterrand. Pour Naudé ,son observation est que le tyran pour maintenir sa tyrannie ,il faut qu’il fasse en sorte que ses sujets s’accusent les uns les autres…cela veut dire la zizanie que crée le tyran pour que soit tranquille et cette déstabilisation de la société qui est un élément essentiel, nécessaire mais pas suffisant pour réaliser le coup d’État ,quoi que les appellations sont différentes selon les époques ,mais tyrannie veut dire aujourd’hui ,coup d’État militaire . parlait pour Naude comme pour Machiavel se sont des conseil au prince ou au pape de contrer ,tout coup d’État. Et Naudé disait dans son livre « …il faut aussi rendre pauvres les sujets,afin qu’il leur soit d’autant plus difficile de se soulever contre le Tyran…le Tyran doit aussi susciter des guerres parmi les sujets et même parmi les étrangers ,

afin qu’ils ne puissent négocier aucune chose contre lui. Les royaumes se maintiennent par le moyen des amis;mais un Tyran ne se doit fier à personne pour se conserver en la tyrannie… » étrange coïncidence avec se qui se passe aujourd’hui dans les 23 pays arabes ,car depuis 1639 date de ce livre ,beaucoup de gouvernant dictatoriaux ont puisé de ce livre et ils ont coïncide et le royaume et les républiques et le Tyran et donc, comme moyen d’attirer l’attention des putschistes et donc en particulier l’armée à se manifester. Et justement ,ces manifestations se classent en trois catégories ; la première est un pronunciamiento militaire et donc une sorte d’avertissement à celui qui tient réellement l’exécutif et donc le pouvoir (un gouvernement ou un palais présidentiel ou un palais royal) ce pronunciamiento peut échouer mais aussi peut réussir ,tout dépend de la force de la dictature en place ,c’est à dire le régime civil. La deuxième catégorie est justement un Putsch comme celui de Hitler en 1923 , sous certaine considération ,c’est l’armée qui ne voulait pas faire réussir un coup militaire et pour exemple Skhirat en 1971(car le roi était en échec complet…) et pour l’armée ,il s’agit d’un simple avertissement poussé afin que le pouvoir en place puisse faire les réformes nécessaires y compris une monarchie constitutionnelle, d’ailleurs pour anecdote ,le palais royal avait commencé à se tourner vers les démunis faire avancer en grade les officiers militaires à qui il avait gelé leur avancement…mais c’était juste une petite parenthèse qui s’est fermé très vite

en créant et en faisant d’une question un problème d’ordre international à savoir le Sahara. La troisième catégorie est justement le coup d’État militaire et qui veut dire une discontinuité avec l’ancien régime cela veut dire le royaume passe à une première république ,une première république passe à une deuxième ,etc. il faut signaler qu’un coup d’État militaire qui échoue n’est pas forcément un pronunciamiento militaire mais tout simplement ,un manque de préparation militaire(et une préparation

ne demande pas un temps illimité) et en ce qui concerne le Maroc surtout 1971 car 1972 était probablement un coup monté en toute pièce par le palais afin de ne plus avoir peur de l’armée et surtout de manipuler de l’intérieure cette armée guerrière… les putschistes de l’époque ne savaient encore réellement les intentions première du palais qui n’est pas une seule personne ,une psychologie individuelle;car le palais ne les laissait jamais s’approcher et à n’importe quel officier militaire;le palais comme tous les autres palais dans les 23 pays arabe est très méfiant de cette institution militaire que personne ne peut l’écarter et disait Lénine « on ne fait pas la guerre contre l’armée ».

donc une des raisons du coup d’État militaire peut se résume par ce film américain ou un manchot descendait du train dans un patelin perdu et ou existe un seul bistro , il voulait s’asseoir pour consommer sa bière et un habitué lui faisait savoir que le tabouret choisi par le manchot et sa place préférée et chaque fois que le manchot change ,le même vient lui faire la même remarque,finalement,le manchot lui demande de lui suggérer une place et en vain le manchot est passé

à l’acte avec une seule main et l’habitué ne lui dit plus rien. Cela signifie la chanson d’Oum Kaltoum وما نيل المطالب بالتمني ولكن تؤخذ الدنيا غلابا‬‎ . car quand on parle d’une dictature ,celle-ci commence par ceux qui tiennent le pouvoir ou qu’ils sont dans l’impasse économiquement ,politiquement,humainement…car quand une liberté d’expression gène ou encore quand la justice est télécommandée par des politiques ou le pouvoir exécutif en place , ou encore la constitution des réseaux qu’on peut schématiser par exemple un pouvoir central ou s’il s’agit d’une tête de mafia ont à leur disposition leur police (c’est -à-dire des polices à l’intérieure d’une seule unité(appelé en langage courant les têtes de série chaque policier fait partie d’un cercle de police) ,leur juge des tribunaux ,leurs gardiens de prisons , leurs société civile, leurs commerçants…si une personne est mis sur la sellette ,il passera en quatrième vitesse ce schéma (policier fait le rapport salé ,expédier le même jour vers un tribunal de première instance ,leur juge donne le droit ,il est vite en prison ,leurs gardiens à l’accueillir ,bénéficiant ensuite du pardon présidentiel ou royal ,selon le degré de rodage ,c-à-d ce qu’ils veulent faire de lui ,par exemple Daesh et ensuite il est envoyé en Syrie…et donc la société, toute la société connaît, par cœur ce schéma qui donne donc naissance à une société sclérosée,…c’est donc un schéma qui ressemble beaucoup à celui utiliser par la Gestapo pendant la deuxième guerre mondiale,c-à-d utilisant des fiches pas seulement pour les psychopathes juifs ,mais aussi pur les communistes,les Roms, monsieur et madame tout le monde ; il suffit qu’il existe une fausse dénonciation…

d’après la thèse de Cathérine Le Manach, Naudé distinguait un coup d’État offensif d’un autre défensif ,lu aujourd’hui par un coup d’État et un contre coup d’État qui favorise l’ancien régime ou pour un nouveau régime en faveur d’un autre(par exemple de maréchal Sissi ,vu plus haut). J’ajoute qu’il existe aussi une autre catégorie qui est le coup d’État permanent cité par Mitterrand où le pays ne connaîtra jamais une situation de stabilité.

Pour Machiavel se sont des conseils au principe ,qui ne sont pas gratuits car Machiavel voulait une place au soleil ,un poste d’ambassadeur…donc il disposait des astuces et pour le Prince et pour l’opposition;comment le Principe peut nommer un gouverneur pour venir à bout d’une insurrection populaire ,militaire et comment il faut éliminer par la suite ce gouverneur et récolter l’amour des citoyens ,alors avant le gouverneurs les citoyens n’en voulait plus de ce pouvoir en place ,donc mathématiquement le moins avec le moins donne le plus et c’est le résultat escompté. Il faut remarquer que ce genre d’astuce existe encore aujourd’hui l’organisation de Daesh ; celui qui arrivera à l’éliminer est celui qui l’avait crée.

Par contre Malaparte dans son livre éditer en 1931 ,faisait une description sur la révolution russe ,italienne. Et on se rend compte ,que le peuple non militaire peut réussir facilement un coup d’État, Trotski ,sa méthode était d’immobiliser les institutions de l’État avec le concours des haut fonctionnaires et le pouvoir en place engage une voie de négociation. Le printemps arabe voulait aller dans ce sens ,en Tunisie avec la fuite de Benali, ou Moubarak en Égypte …seule la Tunisie a pu trouver cette voie et non d’une façon certaine.

La prudence est comme disait Naudé devrait être considérée comme une vertu morale et politique . Car sans prudence , un coup d’État militaire avorté est effectivement avorté et par inexpérience et non préparation . La société militaire s’est imposée vers 1820 et donc la constitution des armées dont la toile de fond est la séparation des 2sociétés civile et militaire. Certes cette dernière dépend d’un pouvoir politique pour le budget de l’armée ,ses infrastructures,…mais à la longue ,beaucoup de politiques sont anti-militaire et ne veulent rien de cette institution même pas de défendre le pays ,en cas de besoin. D’après cette catégorie de politique ,la politique est le maître mot et tout politique devrait être chevronné avant de commencer sa carrière politique ,car effectivement,ils considèrent que la politique est une fonction donc,un salaire et une retraite. Qui n’est pas de l’avis des militaires est de plus de 90% de la population. Remarquer qu’il existe un pays en Amérique latine qui n’a pas d’armée et donc pas de coup d’État militaire mais d’autres formes de coup d’État existe ,par exemple le coup d’État constitutionnel.

La prudence mène toujours à la fameuse phrase ,utilisée souvent :les putschistes ou le chaos . Certes il y a quelque chose de vraie dans cette sentence qui veut dire s’il n’ y a plus d’armée ,la société est en guerre civile et que la division du pays est à l’ordre du jour ; pour exemple Syrie, Égypte,Yémen,…au fait les 23 pays arabes;même la Palestine est divisée en deux Gaza et Cisjordanie. Mais ,il ne faut pas exagérer ,car si un pays rentre en guerre civile c’est que l’unité de l’armée est mise en cause;d’où l’armée de libération,…mais l’armée est d’abord une organisation et dont l’État-major est l’élément

central ,s’il existe une instabilité quelconque au sein de l’armée cela implique automatiquement une guerre civile qui se profile à l’horizon et en général ceci est du à la relation qui existe et évolue négativement avec le pouvoir exécutif civil en place. D’ailleurs ,en 2010 ,J-M Lepen ,en France se mobilisait pour un coup d’État militaire sur l’Élysée(si on croit la presse) et il y avait beaucoup d’officier militaire pré/post retraite et, encore aujourd’hui beaucoup de militaires français se plaignent de la non gérance ,dans les règles de l’art, d’une politique étrangère de la France et dans une moindre mesure de la politique intérieure où le chômage a crevé tous les plafonds et sont au courant du nombre exacte des chômeurs car l’État français comme d’autres et encore plus dans les pays dits en voies de développement y compris les 23 pays arabes, qui cachent d’une façon implicite le nombre exacte en jouant sur le calcul de démembrement ,des statistiques …par exemple ,les seniors ne sont plus comptés, les non inscrits sont non-comptés ,celui qui travaille une fois et pour une courte période ne sont pas comptés et…

dans le chapitre 3 de Naudé titrait « en quelle occasion on doit pratiquer les coups d’État » et il écrivait « que ces coups d’État sont comme un glaive, duquel on peut user et abuser,comme la lance de Telephe qui peut blesser et guérir… » donc c’est à double tranchant . Mais je considère qu’un bon coup d’État militaire peut guérir une société d’un esclavagisme, d’une injustice, de la corruption qui fait rage , de l’isolement des citoyens car l’ancien système utilisait l’adage « diviser pour régner » et

donc pas de participation à la vie politique du pays et pas de nouer des relations d’amitié entre les citoyens car pour le système pourri toute union est un risque pour le pouvoir dictatorial…mais qu’appelle-t-on un bon coup d’État ? C’est celui ,ou la participation de la troisième catégorie existe et omniprésente dans toutes les étapes du coup d’État car cette catégorie d’intellectuel militaire qui ont des relations avec les civils intellectuels à travers les écrits savent préserver les acquis du coup d’État et mener le pays au bon port qui n’est rien d’autres qu’une conscience des politiques envers la chose publique et dans ce cas seulement la transition du pouvoir militaire vers un pouvoir civil ,mais cette transition est conditionnée par le contrôle de l’armée(qui doit former

ses hommes et ses femmes) de tous les rouages de l’État ,cela veut dire lui-même(l’officier )est contrôlé .voilà ce que j’appelle un bon coup d’État militaire en résumé ;il y a un avant(préparation) ,un pendant et un après . Par exemple le maréchal Sissi ou le général Chan O Cha en Thaïlande ou d’autres officiers à la tête des États doivent fixer un calendrier de leur gouvernance limité dans le temps ,sinon ,c’est la série des coups d’État militaire ,je ne sais pas qui est derrière Sissi pour le juger de la troisième catégorie ou non ,de même pour les autres.

Il existe et depuis toujours un débat sur la validité juridique du coup d’État militaire ; peut on considérer ou non qu’un coup d’État militaire est légal ? Donc qui dit légal veut dire devant quelle juridiction et s’il existe une ,c’est qu’il existe un droit sur quoi se base cette juridiction;un droit donc écrit et en l’occurrence la constitution de l’État . Quand le général De Gaulle intervenait en 1961 sur le pronunciamiento militaire de quarterons de généraux , il utilisait l’article XVI de la constitution dont il est le père fondateur de cette cinquième république française. Et donc par voie de conséquence, il préservait l’État de droit . Mais ceci ne nous permet pas de dire que le quarteron des généraux n’avait pas le droit de se manifester et si on utilise une démonstration par l’absurde et dire ce quarteron passait à l’acte ,d’un coup d’État militaire en Algérie qui était une simple colonie française cela veut dire De Gaulle devrait envoyait une armada pour déloger ces généraux ,

ce quarteron de généraux ont leurs frères d’arme et en France et en Algérie et si la discipline fonctionnait De Gaulle aurait tout le mal du monde à venir au bout de cette insurrection militaire ,dans ce cas quelle serait la valeur de la constitution et le fameux article XVI qui correspondait au prérogatives du chef d’État (d’ailleurs l’article XVII stipule que le président peut amnistier…) ? Donc cette constitution était taillée à sa mesure(à tous les présidents de la Vème république) qui serait donc nulle et non avenue . Au Pakistan ,chaque fois qu’il y a un coup d’État militaire ,l’ancienne constitution devient caduque. Et comme on dit l’histoire est écrite par les vainqueurs et les vivants ,seulement.

Et comme De Gaulle était vainqueur il pourrait utiliser sa constitution et passer le quarterons des généraux par une cour martiale ,car la cour a le droit de quoi se baser. Maintenant ,on essaye de voir plus loin et dire que le monde est un simple village et il existe des juridictions comme Nuremberg ou d’autres dans d’autres États ,rares mais existent que tout citoyen du monde entier peut porter plainte contre un régime en place et d’ailleurs ,après tout coup d’État militaire ,il y a des tractations (financières, des services,des investissements…) pour que le coup d’État ne soit pas condamnable par la société internationale . Donc ,il existe un droit international qui doit stipuler ,la condamnation de coup d’État militaire, mais pour s’y faire il y a deux voies;soit les États qui sont contre qui portent plainte et parce que leurs intérêts ont été menacé ou demandent plus ,soit par les citoyen de ce pays qui ont subit le coup d’État militaire. Mais dans les deux cas , là réside le savoir faire de la troisième catégorie des officiers .

Donc finalement ,un coup d’État militaire réussi ne peut être condamner ,car le droit n’est pas encore écrit par les putschistes et ne stipuleront en aucun cas et même s’il est stipulé ,il n’est pas appliqué ,comme le droit a ses limites car il s’agit d’une mission impossible ,…pour ainsi résumer ce raisonnement; tout coup d’État militaire n’est pas condamnable. Je suppose le contraire;cela veut dire le coup d’État militaire est condamnable et je suis arrivé qu’il ne peut être condamnable vue que les putschistes imposent une nouvelle constitution et donc l’ancienne( y compris celle porte un article qui condamne le coup d’État militaire) est caduque ,donc la supposition ne peut être tenue pour vraie et donc tout coup d’État militaire n’est pas condamnable et je conditionne sur le plan national.

L’effet du surprise chez les putschistes s’inscrit dans la prudence ,car il ne faut pas oublier ,l’armée est un magma et il y a du tout;les ethnies, les groupes sociaux issus du même milieu…et la surprise rentre dans le système de la préparation et cette surprise est une tactique et une stratégie, qui sert à déstabiliser le pouvoir en place ,dictatorial. Cette surprise est à la fois militaire et politique car l’objectif est le pouvoir exécutif. La surprise militaire s’inscrit dans les préparatifs du coup d’État militaire ,c-à-d ,elle a pour objet une préparation psychologie qui doit s’accompagner d’une omniprésence sur le terrain et qui ne peut être partager qu’avec les initiés ,sinon la surprise n’a pas d’effet de surprise et elle est tactique ,car elle sert pendant le mouvement à l’instant t…elle est stratégique car elle est préparée à l’avance est projetée ou exécutée à l’instant t. d’ailleurs tous les coups d’États militaire sont imprévisibles et ce de quoi les pouvoirs dictatoriaux ont peur ,d’ailleurs même les officiers militaires qui sont au pouvoir ,après un coup d’État militaire sont dans cet état d’esprit.

La société militaire se conjugue rarement avec la société dite de civils. Et c’est toujours le peuple qui tranche;s’il a mal il fait appel aux militaires ,sinon un dénigrement de la société militaire. Les coups d’État militaire ont pour objectif ,principal, les réformes et puis ils sont pris par le temps pour montrer leur valeur ,d’où les infrastructures (le canal de Suez fait par le maréchal Sissi, …) une bonne voie mais insuffisante d’autres ont besoin de participer à la société…et donc comment conjuguer les militaires et les civils. Un vaste chantier disait le général De Gaulle. Donc cette troisième catégorie de militaire ,intellectuel ,des penseurs militaires…qui trouve le moyen d’accès à cette société ,à l’ensemble politique, et à la gérance d’un pays dévasté par les corrompus politiques, …par l’analphabétisme, l’ignorance , la pauvreté, la misère des esprits …une constitution nouvelle est donc un État en état de marche reste le facteur toujours déterminant d’un autre quarterons qui prendrait les armes et se révolterait …cela veut dire un coup d’État militaire est conditionné pour qu’il puisse réussir dans le temps.

Un coup d’État militaire ,en général fait des dégâts . Et les leaders sont souvent des officiers de l’armée ; de 1952 et même avant en Syrie 1949, ces leaders militaires sont de l’institution militaire ou des civils mais placé ,comme pion, par la C.I.A.ou autre tel Mobutu et qui par la suite il se fait nommé maréchal ,car l’institution militaire est le foyer ou se mijote les coups d’État militaire ,avec un maréchal à sa tête ,l’armée est devant un handicape qui dépasse celui des pots versés aux officiers susceptibles de commettre un coup d’État. Nasser était un militaire de carrière ,

Boumédiane ne l’était pas mais faisait partie de l’armée de libération algérienne et comme ministre de la défense ,Ben bella ou l’équipe dirigeante ,lui ont donné le grade de colonel car il ne concevait un civil à la tête d’une institution militaire,donc à la limite ,Boumédiane était aussi militaire car pour tenir face à l’armée française ,il faut disposer d’un ensemble de connaissance militaire étudié seulement dans l’école d’État-major. Ensuite Bokassa , qui était aussi militaire de carrière, Oufkir et Chelouati…

étaient tous des militaires de carrière ,Mengistu ,Idi Amin Dada ,Pinochet…étaient aussi militaires de carrière …Ould Mohamed Vall était aussi militaire de carrière ,récement Sissi ,Chan O Cha…des militaires de carrière… et puis les pays qui subissent un coup d’État militaire sont censés le répéter encore une ou plusieurs fois ,abstraction faites sur la contagion qui touche les autres pays encore vierge. Si le coup d’État militaire est très préparé ,la tendance du nombre

des victimes serait nulle;aucune victime par exemple ,au Benin ,en 1988, le coup mené par le capitaine Hountoundji faisait zéro victime et en 1969 le leader était Souza et il avait fait plus 998 victimes. Ou encore, au Burundi ,en 1976, le leader était lieutenant colonel Bagaza et a fait 0 victime et en 1966 le leader était le capitaine Micombero avait fait 999 victimes. En Mauritanie, en 1980 le leader était le lieutenant colonel Ould Heydalla avait fait 999 victimes et en 2005 le leader était le colonel Ould Mohamed Vall a fait 0 victime. En 1985  au Nigéria le leader était le général Babangida avait fait 1 victime et en 1990 le leader était le major(commandant) Okar avait fait 10 victimes…si vous faites une enquête au prés de ces leaders militaire tous vous diront ,sans exception :tout est une question de préparation .

Il existe un autre point important est qu’en général les militaires disent qu’ils sont au pouvoir que momentanément ,un simple passage. Il faut les croire car de quoi il s’agit et pourquoi il s’éternise ,l’Égypte par exemple depuis 1952, c’est tout simplement la société faite de civils ne se métamorphose pas du jour au lendemain,car cela demande du temps et plus la voie prise par les putschistes à réformer la société est délicate ou sinueuse ,plus les réformes ne sont pas comprises ,car en général il n’y a pas de concret sur la terrain;le pauvre est toujours pauvre ,la misère règne en maître et donc le citoyen voit son quotidien perdurer et d’où l’adage pour les putschistes:

le provisoire ne fait que durer. Et là ,éventuellement ,le pouvoir militaire commence à utiliser les gros moyens ,doit-je les rappeler au Chili, en Argentine …aujourd’hui si on croit les chaînes de tv en général ils sont situées en Angleterre parlent des exactions commises par le Maréchal Sissi contre plus de 180 personnes du régime de Morsi (parlementaires, ministres ,conseillés politiques…) mais sans donner de preuve que Sissi avait donné l’ordre aux militaires,gardiens de prisons,de les éliminer à petit feu dans leur cellule, car si cela s’avère juste ,le maréchal suit donc l’exemple du général Pinochet

et donc tôt ou tard ,il sera suivi par la justice égyptienne sinon un boycotte de la société internationale à commencer par l’occident et sans aide de ces aides extérieures ,Sissi est donc condamné comme Pinochet…c’est pour cette raison ,entre autre , qu’il faut toujours dans l’entourage direct des putschistes ,des officiers militaires de la troisième catégorie. Il est certain ,Sissi fait les infrastructures importantes et nécessaires pour le pays ,donc il existe une partie de son travail transparent mais l ‘autre partie de l’Iceberg qui consiste à préparer la société politique à prendre le relève ou tout de moins à qu’ils s’expriment ,car qu’il soit frère musulman ou frère chrétiens sont tous des égyptiens et ont droit une place dans l’échiquier politique égyptien et maintenant qu’il existe une indépendance totale de l’institution judiciaire et donc la séparation totale des pouvoirs et législatif et judiciaire et politique et exécutif . Le défaut des putschistes est qu’ils n’arrivent pas à réaliser ce distinguo ,souvent ils mélangent les pattes .pour preuve ,hier l’union européenne encourageait Sissi ,aujourd’hui commence à prendre des mesures contre lui , il faut qu’il sache qu’il ne peut contrôler et surveiller les faux pas de la police sciément réalisés et comme la police

dispose d’une liberté absolue au nom de la sécurité , cette police non contrôlée sévèrement peut faire chavirer tout le pays dans le chaos complet;d’ailleurs tout ce printemps arabe vient de dysfonctionnement de cette unité de l’État et a de l’unité que le nom, qui dit espionnage dit contre espionnage ,donc le schéma vu plus haut sur la connivence et les formations des groupes qui contiennent obligatoirement:police,juge,gardien de prison,média,militaire…de telle sorte expéditivement d’une victime ou d’un coupable et vite bâclé. Et ceci est valable dans les 23 pays arabes…

Donc soudoyer(par l’Etat dictatorial) les officiers militaires ne changent rien à la donne ,ce phénomène qui existe dans tous les pays arabes ne fait que rapporter un coup d’État militaire et/ou populaire à un autre plus propice qui est tributaire de la conjoncture internationale qui veut le pseudo droit d’ingérence des autres États souverains sur la souveraineté de l’État dictatorial ,car par définition ces derniers ne sont jamais des États souverains ni dans leurs décisions ,ni dans leur politique intérieure/extérieure…les occidentaux les appellent souvent « pays modérés » par exemple:Maroc, Jordanie,…seule Tunisie n’est plus depuis la fuite de Benali…

Un coup d’État militaire peut en cacher un autre . D’où les putschistes ont intérêts à connaître tous les accords passés avec l’ancien système et non seulement mais aussi les accords internationaux(pour la culture des esprits);tels le traité de Versailles(p.127,§6 A titre d’avance immédiate, en compte sur les animaux …l’Allemagne s’engage à livrer…aux gouvernement français 500étalons,30.000 potiches…90.000vaches laitières…)d’où la seconde guerre mondiale ,de Locarno,les accords de Potsdam(chapitre IV intitulé réparations dues par l’Allemagne …) pour voir comment l’Allemagne a été traité par les vainqueurs aussi le Japon qui avait deux bombes nucléaires et traité par le général Mac Arthur comme pays esclave ,au point les japonnais empêchés par les américains de rentrer dans une industrie nucléaire et pas de développement militaire,

exactement le même traitement avec les allemands…même il faut connaître les traités anciens par exemple de Westphalie de 1648,suite à la guerre de trente ans. Cela signifie ,un coup d’État est préparation et non seulement le pouvoir au bout du fusil ,sinon , les putschistes seront vite écartés alors que le pays est toujours déstabilisé et exige un bon coup d’État militaire ,car les civils politiques et/ou l’exécutif ne sont pas intéressés par l’État réellement et pour x,y et z raisons.pour exemple qui peut les 23 pays arabes n’évolueront jamais dans la situation actuelle, basée sur le bergague ,il leur faut un général De Gaulle. Pourquoi un militaire ,pour la simple raison ,entre autres, contrer la politique régnante dans les pays arabes . Je vous donne un schéma :

une personne qui téléphone et parle tout bas est vite taxé par quelqu’un qui cache ,donc ils interviennent au prés des standards pour écouter d’abord sa conversation ,donc il parle et de deux savoir ce qu’il dit et de trois ,les bergagues passent à la deuxième phase qui consiste à spéculer négativement sur les dires téléphoniques ,maintenant le bergague cherche à savoir comment l’orienter ,donc utilise (puisque le bergague est une des institutions de l’État arabe),le bergague(ou les bergagues sont des simples laquais du en général à leur situation financières, psychologique(sans intellectualisme)…) existe en Europe déjà dans le XVème siècle ,mais l’Europe avait évoluer

et les pays dits du tiers monde pas encore… les psychologues, les psychiatres,les sorciers,les illusionnistes …disait Péres que les psychopathes de juifs sont arrivés au cerveau humain (des 23 pays arabes car les gouvernants arabes ont donné accès aux citoyens arabes qui sont donc devenus de simples cobayes car par définitions ces citoyens ne sont pas protégés par leur gouvernant et pour cause , ces pouvoirs n’ont aucun respect pour les droits de l’homme mais tous(ces gouvernants arabes) respectent les psychopathes juifs qui peuvent basculer facilement leur trône. Cette parade est douce qui ne peut être équilibré que par un esprit dur est celui d’un militaire qui a la possibilité de faire régner l’ordre et peut donc naviguer contre vent et marée par exemple

sans le général De Gaulle l’Algérie aurait fait au moins une dizaine d’année de plus et il fallait attendre les années soixante-dix pour qu’enfin la France reconnaîtra l’indépendance et la souveraineté de l’Algérie ,car dans les années soixante-dix le respect du droit international commence à se faire sentir et les décisions de l’ONU prises en compte ,donc la conjoncture international plus favorable. Le printemps arabe est vite passé car la conjoncture n’y est pas mais force est de constaté que rien n’est encore joué;les peuples ont toujours soifs de la démocratie ,de la justice, d’un salaire équivaut au niveau de vie ,d’un habitat décend et non comme au Caire les gens vivent dans les terrasses et les caves. Donc un militaire n’a pas le baguette magique ,mais de réorganiser l’État ,ses institutions ,les relations avec l’administration,analphabétisme par exemple rendre l’union dans les 23 pays arabes effective…

il existe évidement une logique militaire mais non soulignée par Luttwak dans son livre coup d’État ,en 1968 , qui n’est pas la consolidation de la structure étatique mais de transformer les institutions de l’État et donc le citoyen à travers relation équivoque et avec d’abord l’administration car il faut de l’ordre ou un certain degré fonction du niveau intellectuel du citoyen qui est censé faire des progrès avec la situation du coup d’État militaire …donc une nouvelle structure qui est en discontinue avec l’ancien régime ,si et seulement si les nouvelles conditions des putschistes mises à exécution et acceptées par la société et militaire et civile et de la populace (tout le monde dans une proportion raisonnable). Pour Luttwak il s’agit de la méthode trotskiste et donc non purement militaire à moins s’il existe comme aujourd’hui l’armée mélangée aux civils pour des préparation de pointe ,des objectifs ,en Irak pour libérer Mosul…sa méthode est utilisée partiellement par Sissi ,

arrestation des politiques de Morsi…qui à mon avis loin d’avoir une approbation de toute la société ,car tout sabotage été teinté de frères musulmans qui peut être vrai mais il n’ y a pas de preuve et manque de preuve signifie le doute qui des deux est juste. Donc l’armée n’a pas intérêt à utilisé cette méthode à la trotskiste ,l’armée devrait être dans la transparence. Certes le printemps arabe aurait pu utilisé cette méthode et à chaque fois au nom de la liberté des consciences,…Luttwak prend ceci de Malaparte que lui même de trotsky…

Déjà en 1891,Lyautey dans sa publication dans la revue des deux mondes que l’officier est à la fois instructeur et éducateur . La vérité ,l’officier militaire est ni l’un,ni l’autre ,mais un instrument pour rendre une justice aux démunis car il a la force des armes pour le faire . Maintenant ,si l’officier est de la troisième catégorie il est donc l’intellectuel militaire et donc il pense la société et cette dernière est par lui car il offre à la société une vision et une réalité sur le terrain et donc une démocratie ,une transparence …le citoyen ne peut être que satisfait. Donc instrument est intellectualisme et l’armée est le refuge de tous les pauvres citoyens qui constituent la majorité dans les pays arabes et pour les pays dits du tiers monde.si la Syrie…

Il me parait évident que tous les régimes militaire qui viennent au pouvoir après un cou p d’État militaire sont les mêmes de par les putschistes sont impavides devant les phobies des citoyens créaient par l’ancien système dictatorial et puis tous les citoyens qui ont subit des exactions du régimes dictatorial plus de 90%ont des mines dolentes, vite exploitées par les putschistes pour justifier plus le pourquoi de leur action; car issue de cette volonté nationaliste de corriger une dérive énorme d’une classe politique aux affaires de l’État. Ceci est conditionné que les putschistes ne sont pas des affairistes au sens de corrompre l’État. Et il y va de soi que non seulement l’Amérique latine qui ont vu naître des régimes autoritaire à l’extrême (Brésil,Chili,Uruguay,Argentine,Bolivie…)

mais aussi des pays africains et des pays arabes et des pays asiatiques (aujourd’hui le général Chan O Chan règne en Thaïlande dans le même style que la Birmanie(pas de liberté de la presse,pas de liberté d’expression, tout est contrôlé par la junte militaire) ,il me semble que le Maréchal est dans un style légèrement différent et si on croit la chaîne al hiwar tv ,située en Angleterre ,les gardes des prisons font subir une souffrance aigue aux prisonniers de l’ancien régime des frère musulmans , je fais remarquer la chaîne ne présente pas de preuve

,mais peut-être il s’agit d’un ordre donné aux militaires, gardiens pour éviter tout débordement religieux et de finir par lâcher la surveillance ,c’est cas similaire c’est produit au Maroc quand un juif marocain qui était emprisonné pour avoir donner raison aux Polisario ,il disait à ces gardiens « dieu vous pinira ,car dieu n’aime pas ce que vous faites comme sévérité à son encontre(pas de sommeil, les spy caméra dans sa cellule ,mauvaise nourriture…) et ces gardiens ont arrêté de harceler ,jusqu’à intervention du chef des gardiens pour leur faire savoir que Serfati n’est pas dans les secrets de dieu .

Ceci nous mène à dire un mot sur la pensée militaire qui s’exprime à travers leurs actes une fois au pouvoir n’est jamais avant le coup d’État militaire et pour cause ,la prudence est totale. Donc la pensée militaire (des putschistes) est une pensée purement politique avec une force de frappe qui est l’institution militaire et donc en général se sont des officiers qui avait fait de près ou de loin , l’école d’état-major est donc une instruction en bonne et du forme d’un savoir sur la géopolitique

qui constitue la vision militaire et sur la tactique et la stratégie, contraire à Luttwak qui considère dans son livre « le paradoxe de la stratégie » est un des fondements car la technique est la matière de base et aucune armée au monde ne peut ignorer ou ne pas utiliser la technique et sur quoi se base les putschistes pour avoir accès au blocage des institutions de l’État ,c-à-d les putschistes tiennent compte de quoi il dispose et oriente leur tactique vers espace complet qui contient tous les ingrédients donc la technique ,la question qui s’impose est existe-t-il une tactique sans utiliser le savoir faire technique ? La réponse est non ,donc le(a) technique n’est pas à être mentionner comme faisant partie d’une architecture militaire ,d’un autre côté la tactique et la stratégie …

sont des notions purement intellectuelles ; il faut réfléchir ,certes avec les moyens du bord ,pour ,par exemple arrêter une mitraillette automatique ou un robot militaire ou un drone …pour atteindre l’ennemi derrière car ce dernier peut créer d’autres situations vraisemblables qui dévient la pensée militaire et l’éloigne d’un affrontement direct avec l’ennemi; je prend pour exemple ,en situation de paix les militaires(qui ont une tête de putschiste

,même si c’est un semblant) se voir offrir par le pouvoir dictatorial des subsides ,des postes clés(tel la sûreté de l’État) … par les politiques qui sont dans l’exécutif et qui constituent avec les autres institution d’État ,un État dictatorial. En Afrique noire tous les officiers susceptibles de faire ,un coup d’État militaire ,ils sont sommés ,toujours par la même phrase du pouvoir dictatorial en place  « attention, on sait que vous mijoter un coup d’État militaire… » et d’un coup l’officier militaire est découragé dont il ne sait plus quoi dire devant une telle information alors il abandonne tout et à vrai dire ,le pouvoir en place n’avait fait que lui leurrer cette pseudo confirmation ,le pouvoir ne sait rien.

Pour résumer , Luttwak ou …font plus de classification de la stratégie or elle est unique ,qu’elle soit globale ou nationale ou régionale ,car pour les putschistes la stratégie est un processus qui englobe toutes les situations et dans l’espace et dans le temps;on ne peut pas réfléchir sur une stratégie nationale sans tenir compte d’une régionale et d’une internationale …d’où la pensée militaire dans sa simplicité est une complication pour les officiers militaires non averti ,mais il est très simple pour les officiers militaires de la troisième catégorie. Aussi il faut savoir que la pensée militaire fait état des prétexte par exemple le terrorisme et donc les putschistes sont là maintenir et chassé le terrorisme de pays ou encore en 1936 le communisme envahissant utilisé comme prétexte par le général Franco ,ou en Égypte les frères musulmans par le maréchal Sissi …

car ce qui différencie un prétexte d’une vérité est la preuve ou l’ensemble de preuve soumis au peuple et puis ce que les putschistes réalisent après le coup d’État militaire…dans cette même lancé viendra le jour ou les putschistes utiliseront un autre prétexte celui ,par exemple des extraterrestres qui nous envahissent(Orsen Wells en 1937) …car devant les putschistes ,les politiques qui sont civils et sont aux commandes se sont des dictateurs et le peuple qui doit trancher est analphabète dans sa totalité ,les quelques intellectuelles ne peuvent rien car et les politiques sont détournés et baignent dans la corruption jusqu’à la moelle et le peuple est ignorant;il ne comprend rien;par exemple ,une

manifestation au Maroc ,contre les propos de Ban Kimoun ,les manifestants sont en général des jeunes de 20 ans frappés par le chômage ,un diplôme dans des conditions inouï(pas de niveau réelle ,le copiage faisait rage…) ,ces manifestants n’auront rien du Sahara;ni amélioration de leur niveau de vie ,ni emploi, ni formation, ni instruction…et si vous faites un micro trottoir au Maroc ou dans les 23 pays arabes ,les manifestants sont contents de parler haut et fort et de se promener …ni plus ni moins ,alors que la récolte est prise ailleurs par des politiques corrompus, à la différence dans les pays occidentaux l’État est engagé à rendre à leurs manifestants une justice…se sont des situations dans les pays dits en voie de développement ,à vrai dire il n’y rien de tout cela et n’arrêtent de quémander

le FMI,la banque mondiale,l’union européenne…,que les putschistes se lancent dans les coup d’État militaire , mais comme les officiers de troisième catégorie n’y figure pas ,les coups d’Etat militaire sont à l’eau. Donc la pensée militaire est une pensée de l’instant et puis cette pensée est troublée par l’illusionnisme des dictateurs en place qui cachent et leur font refléter des erreurs d’optique ,au point que les officiers s’en foutent de la souffrance des pauvres qui n’ont rien d’autres comme sauveurs que cette institution militaire. Car d’un autre côté ,une bonne partie de la police travaillent sous les ordres injustes du pouvoir dictatorial;le citoyen est donc dans l’enfer terrestre.

Y-a-t- une différence entre , coup d’État militaire et révolution populaire ? Une insurrection populaire ou une émeute peut être exploiter par des putschistes et renverser le pouvoir dictatorial en place. Car l’erreur est justement de la dictature qui a mené cette émeute ou cette insurrection voire cette révolution qui se développe à grand échelle dans tout le pays ; le nombre de bergague est en exponentiel ,une courbe croissante, les spy caméra chez les citoyens, la propagande fait rage et l’honnête citoyen qui est à plus de 90 % de la population ,est victime de ces bonnes/mauvaises humeurs de bergagues chefs (car il y un classement) qui dépend sous forme de pyramide d’un seigneur de guerre (au palais royal,présidentiel…). Le printemps était et est toujours dans cette optique

de révolution populaire d’où les gens demandent et exigent des putschistes d’intervenir ,c’était le cas d’Égypte (sous un certain angle) et donc l’armée est devant un dilemme et aussi de la force de l’État dictatorial. Il faut savoir que le conservatisme militaire coïncide avec les attentes de tout un peuple du point de vue à savoir le nécessaire de base(manger et boire et avoir un logement et un travail qui donne une certaine rémunération fonction de la vie non comme à l’état actuelle des choses dans 23 pays arabe et 52 pays africain ,un salaire ne fait que le tiers du quotidien est la question qui s’impose pour les citoyens est d’où chercher les deux tiers manquant ,le proxénétisme même dans

l’administration de l’État par exemple dans les chaînes de télévisions égyptiennes . Une révolution qui n’est pas guidée par des politiques chevronnés ne peut réussir et se sont ces politiques que les putschistes ont besoin pour passer à l’acte . Mais un coup d’État militaire est souvent accueilli dans l’allégresse de tout un peuple pauvre et misérable. Une révolution populaire ne peut réussir que si l’armée est soit neutre soit du côté du peuple (en Tunisie…) et donc un coup d’État militaire

est une révolution populaire réussi et vise versa. Quand il y a échec d’une révolution populaire ,la guerre civile est le résultat ,encore faut-il que l’opposition affronte les tenants du pouvoir dictatorial (civils, des militaires,…qui sont pour le pouvoir en place d’autres et en proportion élevée ne le sont pas par exemple l’armée de libération en Syrie…). Quand la guerre civile s’installe ,elle est pour des décennies car la trace , la vengeance…sont omniprésentes chez une partie des citoyens et donc la patrie pardonne ,n’ a pas beaucoup d’impacts.

Seul le coup d’État militaire n’est pas condamnable ,mais au niveau international et sous conditions vues plus haut est condamnable. Les émeutes ,insurrection, populaire ,militaire, révolutions…qui n’arrivent pas à changer la constitution sont condamnables et en droit national et en droit international.

Je me permets de changer la donne est dire qu’un coup d’État militaire peut être mener par des simples lieutenants. En Argentine , le 6 septembre 1930 , un quarterons de jeunes cadets avait mener la révolution , cette révolution dite «  la révolution des lieutenants » donne l’exemple que des jeunes officiers militaires sont aussi à craindre et suivent la politique du pays et de cette jeunesse ,il y aura, certainement des officiers de troisième catégorie. Il est intéressent de comprendre

qu’un jeune officier doit faire les guerres pour pouvoir se concentrer sur un pouvoir militaire ,car ces expériences ,la troisième catégories sont tous passés par ces guerres ,qui avait forgé Nasser ,en Égypte c’était 1948, le général De Gaulle c’était la première guerre mondiale et la seconde sous une forme diplomatique, …

quand je parle du conservatisme militaire ,il n’est et en aucun cas limité ou s’approche du conservatisme politique ,par contre il s’approche du conservatisme social ,sous certaine conditions ,à savoir l’évolution d’une société et sa sécurité interne d’antan c-à-d ne pas affranchir le pas vers l’inconnue . Le conservatisme militaire est plutôt dans cette voie du visible vers l’invisible contraire à la stratégie de Sun Tzu (ou le ying et le yong). Donc si on peut donner une définition et dire le conservatisme militaire s’attache à l’ordre si il est corrompu ,l’armée n’a que le nom ,rien ne va quand l’officier donne l’ordre militaire aux sous-officiers pour transmettre l’ordre aux hommes de troupes ces derniers ne veulent rien faire car ils se justifient de leur présence dans l’armée par une fonction similaire à une autre fonction dans le civil et l’armée n’est qu’une simple entreprise comme une autre (plomberie, électricité…) cette fonction lui donne un salaire qui peut donc fonder une famille

,au Maroc ,l’armée ouvre une branche pour ceux qui veulent quitter l’armée à 45 ans qui à cette age il avait déjà une famille…de quoi se plaignent tous les putschistes arabes. C’est pour cette raison que les putschistes marocain de 1971 qui étaient des berbères de l’Atlas général Oufkir, le colonel Chelouati …ont utilisé les sous-officiers de leur patelin en utilisant même leur langue berbère qui est aussi valable pour les entreprises dans le civil tels les épiceries tenus par les Souss.

Et puis en 1971 ,le général Hammou a eu un refus catégorique de la base aérienne de Kénitra tenues par un autre berbère de rif le lieutenant colonel Amekrane (du Rif) qui ne répondait pas aux ordres de son général commandant de la région et les soldats de base étaient choisis pour exécuter un seul ordre celui d’Amekrane. Donc le conservatisme militaire qui n’est rien d’autre que l’ordre ne pourrait être respecté et de ce fait pas d’ordre pas de conservatisme et donc création d’un autre ordre est celui de la ruse ,des contre parties…l’armée algérienne avait fonctionné ,jusqu’à un degré dans les années 90 contre la mouvance islamique tout en sachant que l’armée contenait des éléments islamistes ou encore les militaires qui observaient les horaires de leur prières sans être attaché(implicite ou explicite) par un islam politique. Et pour détourner le non application de l’ordre militaire ,

l’état-major n’utilisait pas cette catégorie de militaire;donc il y a utilisation de la ruse pour que l’ordre puisse continuer à être appliqué par les subalternes. De même ,en Égypte ,le maréchal Sissi fait dépêcher des officiers aux bataillons et aux régiments tenus par des officiers qui ont des sympathies avec les frères musulmans, j’ajoute sur ce cas,riche de leçon, que c’est l’état-major qui avait choisi le général de corps Sissi(à l’époque de la gouvernance de Morsi) pour contrôler l’espace et

psychologique de Morsi et d’être très au courant sans lui prodiguer des conseils et d’un autre côté à une certaine faiblesse envers les synagogues, la juiverie (car peut-être il s’agit d’un défi psychologique envers ces psychopathes de juifs qui ont fait tant de mal à l’Égypte) donc pour l’état-major égyptien ,le général Sissi est un bon élément pour espionner et dire quand « l’heure de l’épée » et donc le coup d’État militaire cette fois-ci est celui d’un groupe d’officier à l’intérieur de l’État et qui ont préparé son avancement au grade de maréchal et puis le mettre à la retraite et le faire président de la république,

donc plus question pour Sissi de revenir à l’armée j’ajoute que c’est lui qui avait encouragé Morsi à mettre à la retraite le maréchal Tantaoui et toute l’ancienne caste militaire(le général d’armée Anan…) pour cause l’age;un faux prétexte car la démocratie n’avait pas fonctionné en Égypte. Donc l’ordre est une valeur du conservatisme militaire car les putschistes militaires ont démarré leur carrière avec l’ordre ,donc la base de leur savoir est justement savoir donner l’ordre qui constitue un chapitre important si ce n’est tous les autres cours et de l’académie militaire et surtout de toutes les écoles d’états-majors l’essentielle et le fondement de la troisième catégorie des officiers vue plus haut. L’ordre constitue donc le statu-quo qui n’est plus comme jadis ,il varie avec le temps et l’espace ,d’où les ruses ,les détournements …pour que l’ordre puisse passer et exécuter par les subalternes.

Maintenant ,il faut relativiser, le conservatisme militaire n’est pas une fin en soi, car pour les putschistes ,l’élément fondamental et de changer le système politique dictatorial en place et de s’accrocher sur une propagande populaire de juste remédier et laisser le système politique dictatorial inchangé ce qui permet à l’entreprise militaire de fonctionner sans entrave .mais quand les putschistes passent à l’acte;le coup d’État militaire, ils sont dans l’imprévisible qui leur ôte leur conservatisme ,car par définition ,le conservatisme ne se conjugue jamais avec l’imprévisible. Mais les putschistes sont doués d’un sixième sens est celui de la prudence qui a des

éléments dans le conservatisme mais dans l’invisible car utilisant les fonctions mathématiques du rapprochement le premier ordre assuré nous donne un deuxième mais pas le troisième et après avoir acquis le second ordre et avec le premier ordre acquis on peut acquérir le troisième et pas le quatrième et ainsi de suite jusqu’ à saturation de l’espace escompté.

D’où la révolution est à double tranche pour les putschistes et de la refuser s ‘elle ne considère pas les putschistes et donc toute révolution est réprimée et dont le politique qui se trouve dans l’exécutif assume toute la responsabilité ou la révolution est soutenue par les putschistes dans le cas où le peuple demande à l’armée de faire la transition entre le système dictatorial et un autre système à venir supposé démocratique. Dans tous les coups d’État militaire ,

les putschistes insérés cette dimension du peuple de leur côté . Maintenant ,une fois le coup d’État militaire réussi ,il faut à la junte militaire de rendre justice à cette populace , encore une fois ,en Égypte le maréchal Sissi fait de bon travail : canal de Suez ,distribution des terres (agriculture ,logement…), des infrastructures, créer des villes de grandes importances , des sites pour des entreprises étrangères qui veulent investir, faire le VRP au Japon, …

le général Chan O Cha en Thaïlande noue ces relations avec la junte militaire en Birmanie, lui, essaie de ce concentrer sur son plan national car la mentalité des arabes et 100 millions d’égyptien impose d’autre règle d’autres ouverture ,le général Chan O Cha connaît ces justes limites et connaît aussi la psychologie de ces concitoyens…

peut-on parler d’une guerre irrégulière ou asymétrique quand les putschistes passent à l’acte ? Non,car le pouvoir dictatorial en place à ces propres moyens et utilises souvent les élément de contre coup d’État militaire et qui ont une certaine efficacité (système de bergagues,…); les problème qu’affronter Morsi (plus de fuel dans les pompes à essences, problème d’électricité…)sont des moyens anti régime en place,un anti-coup d’État qui est un coup d’État est s’est avéré ,par la suite ,qu’il s’agit d’un coup d’État militaire et qui créerait une boule de neige et la contestation est énorme;

donc cela aboutit automatiquement à la chute du pouvoir en place, cette méthode est utilisée à merveille par les putschistes donc savent l’utiliser et la contrer ,en tout cas pour les putschistes contenant la troisième catégorie d’officier. Il s’agit donc d’une guerre parfaitement symétrique ; putschiste contre le pouvoir en place dictatorial .

La dictature militaire n’est issue que de l’ignorance des putschistes et là ils utilise à leur escient le conservatisme politique . Donc pour s’y faire la troisième catégorie est indispensable ,en Égypte ,il existe, non parfaite, cette catégorie ,d’où le provisoire qui ne fait que durer depuis 1952 . et donc c’est à l’armée de cultiver cette catégorie pour réussir qui veut dire …

je disais plus haut que les pouvoirs en place dictatoriaux et en particulier dans les 23pays arabes sont tous menacés par des troubles sociaux ,militaires,…et savent le foyer n’est rien d’autre que les psychopathes de juifs ,direct ou indirect ; et j’ajoute Israël aussi est menacé dans son existence ce qui est pire pour les lobbys juifs de par le monde.

Et les extrémistes n’y manquent pas une occasion ,mais qui dit extrémistes ou terroristes pour les uns sont des non-terroristes de l’autre côté . Quand Nasrallah dit toujours qu’il est en guerre contre Israël et avance l’idée d’une bombe nucléaire en bombardant les installations de gaz ou le centre Maïmona dans le désert de Negev ou politiquement la knesset…cela veut dire les choses sont dures…par contre quand il estime que les psychopathes de juif d’Israël ne sont pas des idiots

car il n’ont pas fait la guerre au Liban et cela à cause de son omniprésence,cela est complètement faux;cette catégorie de psychopathes de juifs sont des idiots car comment expliquer qu’ils pédalent dans le vide depuis 1948, et veulent un Israël qui va jusqu’à Casablanca au Maroc;ne pas aller à la guerre relève plus d’une incompétence ou à la limite d’une légère prudence car ils sont toujours aux ordres des lobbys américains;ils ne sont pas capables de faire la guerre encore moins la paix ,ils sont toujours sur le provisoire qui ne fait que durer

,mais Nasrallah possède des armes et son peuple a la volonté de détruire et d’utiliser à merveilles ces armes de toutes sortes(et quand Nasrallah dit la chose ,il le fait!)sur une riposte tôt ou tard contre ces avions israéliens qui n’arrêtent pas de l’espionner, car ils ne peuvent s’aventurer aux Liban car Nasrallah à de quoi riposter sans être tenu par des prorogatifs du droit international car il n’est pas un État, mais d’un autre le Liban est Nasrallah;il faut remarquer que Nasrallah a l’étoffe d’un putschiste mais pas un terroriste;il défend son pays et Al Quods car il disait qu’il s’accroche à l’Iran car ils ont le même ennemi(l’ennemi de mon ennemi est mon ami)

et puis d’où il peut chercher ses armes de destruction massive si ce n’est de l’Iran et donc il y a un donnant-donnant et pas question de chiite ou sunnite (chez Nasrallah il y a les deux) ,il faut remarquer la vision des putschistes ,Israël marche sur les œufs certes les armes sophistiquées viennent de l’Iran et pas seulement!comme quoi la force militaire est importante mais pas suffisante or les psychopathes juifs ne sont pas conscients ,ils ont vite oublié les menaces d’autre fois tous les juifs à la méditerranée.

Mais revenons à notre sujet ,les coups d’État sont aussi les fruits que récolte ,chaque fois l’ancien colonisateur (français,espagnol,allemand,portugais…) si je prends pour exemple les trois pays le Benin,Togo et Ghana ,était au début du XVIII siècle un seul pays d’où la théorie d’Ernest Gellner  « one culture ,one state »et puisqu’il existait une gérance des sages ,était donc un État et, à la conférence de 1885 il y a eu naissance de ces trois pays ,tout en sachant le cousin habite un pays et l’autre habite l’autre pays ,donc c’est une seule famille ,mais le colonisateur qui était misérable chez-lui en Europe

sa première vision et préoccupation était les richesses de cet espace géographique d’où les trois pays et pour y maintenir leur nez dans les affaires ,les militaires français avaient formé les anciens soldats noir aux coups d’État ,comme ils avaient formé d’autres officiers militaires de l’Amérique latine. Ainsi les coups d’État militaire sont devenus monnaies courantes ,aujourd’hui encore ; l’Afrique donc n’est jamais calme et les bases des institutions démocratiques ne sont pas . Un autre raisonnement africain qui dit toute démocratie est une dictature car

il y a un gagnant et un perdant et pour avoir la haute magistrature les choses semblent dans l’impasse cela veut dire « mission impossible »;car le pouvoir qui soit disant arrive à avoir les élections ,organise la société à ses objectifs et à sa guise, qui ne sont rien d’autres qu’à mettre les battons dans les roues de l’opposition ,entraver toute liberté d’expression, la chasse aux intellectuels opposants…mais alors que faire ? D’où le coup d’État militaire s’impose mais pour voir plus clair ,il faut que les militaires soient eux-mêmes d’abord convaincus d’un changement de système politique et doivent éviter d’être à la fois juge et parti pris et cette entreprise comme disait le général De Gaulle

a une infime probabilité d’exister car et la dictature à l’intérieur du pays et la démagogie des occidentaux sont omniprésentes et entravent toute entreprise militaire vers une véritable démocratie. Ceci dit ,si la volonté des officiers et donc de la troisième catégorie est forte avec un appui d’une partie de la population qui a soif de la justice et qui rejette le bergague et la corruption…la probabilité serait meilleure et un système qui englobe en premier une gérance militaire et ensuite civile peut voir le jour s’appellera par la suite « la troisième voie ».

je parle de la démagogie des occidentaux ,il suffit de voir comment les européens ont débarrassés des réfugiés(syriens,irakien…) en donnant juste un peu d’argent à la Turquie qui ne serait jamais intégrée dans l’union européenne mais sert de poubelle;notre débat n’est pas ici mais juste de montrer cette démagogie des européens et donc est la même vis-à-vis des coups d’État militaire de par le monde;certes , il faut libérer les peuples soumis mais de grâce la lutte est non seulement après coup mais aussi pendant les dictatures(Mitterrand rendait toujours visite aux opposants des autres pays) et savoir appeler un chat ,un chat.

J’ajoute que statistiquement les gens ,la populace, les gens qui ont subis les injustices de l’ancien système et sont plus de 98% ! de la populations sont favorables à un coup d’État militaire;un sondage qui a été effectué au Bénin et au Togo donnait déjà soit prés de 15% favorable ,en Égypte ,on peut déduire d’autres statistique ,par exemple l’emploi national issu de l’Armée(direct ou indirect) est de l’ordre de 20% donc par déduction artificielle

il existe au moins 35% favorable au coup d’État militaire Ce genre de sondage sont rares ,mais il suffit de voir le liesse des gens dans les rues devant les chars et les soldats armés et puis cette partie des revanchards qui couraient derrière les bergagues de l’ancien systèmes pour les juger à la vindicte,d’où pour la révolution française les années de terreur de Robespierre 1793…et chaque coup d’État militaire impose ces lois et l’ancien système est à la Mercie du nouveau(comment le président Do et ses bergagues ont été exécuté par le nouveau régime,…)

,s’il n’ y a pas d’accord ,il existe deux solutions soit d’accepter le jugement comme Howaïda le dernier premier ministre du Chah(exécuté dans un terrain de foot par un peuple soif de justice et donc par des coups de pied ,quoi que ce n’était pas lui qui était responsable mais le Chah et sa SAVAK…) soit de prendre la fuite ,mais concernant les pauvres gens qui faisaient le bon et le mauvais temps dans l’ancien système à savoir bergague sont condamnés et le nouveau système a une phrase pour se justifier : si l’ancien système ou vous avez exercé votre gymnastique de torturer les gens est-ce-que vous l’auriez fait à vos enfants ?

Il y va donc de soi que c’est l’État de siège qui prime juste après et pendant le coup d’État militaire et pas un État d’urgence car tout dépend des difficultés des dictateurs du systèmes de jadis . L’État de siège est géré par les putschistes en personnes et donc imposent des lois et des restrictions sur la société des horaires de libre circulation des citoyens au jugement ou tractations strictes avec l’ancien système ,à ne pas se leurrer car la dictature veut toujours revenir aux affaires de l’État et c’est la fermeté des putschistes qui doit se montrer. Et l’État de siège prend fin quand l’anéantissement de la dictature ancienne se fait sentir .

La femme est toujours pour l’ordre est glorifie l’homme qui en possède;il s’agit d’une nature humaine. Donc les putschistes ont une bonne presse au près des femmes qui constituent plus de la moitié de la population, quoique ces dernier temps ,elle commence à faire la part des choses et se justifie (pour ou contre) mieux avec des bases solides. Simone De Beauvoir dans son livre « le deuxième sexe » décrivait dans les années quarante comment la femme glorifiait le maréchal Tito ,ancien président de l’ex-Yougoslavie ,alors qu’il était un petit homme ,un monsieur tout le monde!à la différence des égyptiennes qui ne sont pas toutes pour

le maréchal Sissi ,autre temps, autres comportement. Et il s’agit d’un comportement symétrique de l’homme envers la femme ,psychologiquement parlant c’est atteindre l’abstrait ou l’imaginaire de l’autre sexe à travers ,un premier temps corporel et ensuite un imaginaire qui devient manipulable (dans le sens positif du terme) est donc une communication par les sens…donc les femmes en général, sont pour un changement de système vers un autre où le respect ,la transparence, la non-corruption, le plein emploi, pas besoin de journée de 8 mars pour rappeler l’existence du sexe faible, l’évolution de la société(au niveau de la technologie, de la science…),pas de système de bergagues…

Dans un autre registre, au Portugal,en 1974,il y avait un mouvement des forces armées qui était composé de jeunes officiers, justes des commandants et des capitaines ,en gros des officiers subalternes avaient pu réaliser un coup d’État militaire dont l’opération avait pour nom « Viragem historica » et toute cette opération ,qui était un coup d’État militaire était orchestrée par la presse ,en l’occurrence, la radio(défiant ainsi, les systèmes de censure,

il y en avait plusieurs et celui du gouvernement en place , du palais présidentiel ,des pauvres citoyens qui trouve la revanche de leur rancune à l’encontre des opposants alors qu’ils ne sont ni pour la majorité dictatoriale ni pour l’opposition car dans les deux systèmes ils sont marginalisés de par leur faiblesse intellectuel et dont le système dictatorial ,en profite énormément en les conservant ainsi ,alors qu’à vrai dire il n’ y a qu’un nouveau système démocratique qui peut leur donner espoir et

concrétisation…) pour établir la coordination au niveau national car le système dictatorial de jadis régnait depuis 1926 sur le Portugal est arrivé un point de neutraliser toutes les institutions de l’État ,la corruption faisait rage, le peuple souffrait énormément et la plus part émigrer surtout en France, et seul le système dictatorial qui profitait du soleil portugais.

Exactement ce qui se passe dans les 23 pays arabes ,en particulier. Donc l’issue est clairement définie et comme vous l’avez constaté c’étaient des jeunes officiers et pas de colonels ou des généraux à la différence du mouvement des cadets en Argentine « mouvement des lieutenants» les portugais ont une carrière militaire ,les argentins à peine commencer ,donc pour résumer;tous les mois de l’année sont bon pour un coup d’État militaire et tous les militaires ,en général,des officiers subalternes, supérieurs ou le généralat sont valables et peuvent faire un coup d’État militaire .

Une chose est sûr est qu’aucun putschiste n’est animé par une idéologie extrémiste ,d’ailleurs l’armée contient et évolue avec toutes les races ,les ethnies…donc ,pour les putschistes c’est l’état des lieux qui prime ,s’agissant de la troisième catégorie ,sinon tout est possible de l’enrichissement personnel aux divulgations et propagation d’autres idéologies.

Aux États-Unis l’armée à fait savoir aux politiques que l’armée n’est pas en mesure aujourd’hui de conquérir aucun pays ,c’est donc clair et les politiques tiennent compte de cette donne(d’où la Russie tient aujourd’hui le monopole …) ,qui donc gouverne l’armée ou le politique ? En ce qui nous concerne c’est l’armée car aucun calcul ne peut réaliser par les politiques et pourtant l’armée est aux ordres du politique à condition ,sinon le politique est sur le banc des accusés.

De même en Europe ,d’où les mouvements qui se font de plus en plus jour pour renverser les palais présidentiels;l’Élysée par exemple dont personne ne sait la véritable fonction de Hollande et de ces hommes d’ombre qui sont dans une dictature à la teinte démocratique;rien ne marche ,les citoyens se plaignent de plus en plus, les étrangers qui ont droit à la nationalité française pour les anciens combattants de l’armée française des anciennes colonies ,l’administration enregistre de plus en plus de retard, les chômeurs ne sont plus réellement compter dans les statistiques ,l’armée se plaigne d’engager ses enfants dans des guerres à outrance…

Le général français Abriel disait « il n’ y a pas de solution militaire pure ,mais nulle solution n’existe sans soutien militaire fort » de là , les putschistes savent pertinemment qu’un changement de régime vers une démocratie ne peut se faire sans une présence et militaire et civil. Donc le statut quo ante ne peut servir d’un conservatisme militaire ,certes , tout n’est pas mauvais ,mais il faut doser ou ajouter une nouvelle dose et donc une mutation de la société vers une meilleure.

Et donc toutes les pistes pour un coup d’État sont à explorer . L’intervention en plein parlement espagnol ,en 1981 ,d’un lieutenant colonel de l’armée espagnole n’était pas suffisante ,d’autant plus la société espagnole se démocratise (et donc un salaire équivaut au niveau de vie ,le respect du citoyen , la lutte contre la corruption,…) donc tout ou presque était en train de se réaliser le putsch militaire était déjà condamné par la société et par une bonne partie des officiers militaires car il n’ y avait pas d’Intérêt ,les circonstances de 1936, ne sont plus les mêmes et les citoyens en ont marre d’un système à la franquiste qui avait durée des décennies sans que le niveau de vie des espagnols soit amélioré de chouia ! Donc il peut y avoir une réussite d’un coup d’État militaire

mais un échec pour la faire durer car il faut faire ce que fait le maréchal Sissi aujourd’hui ,en clair il faut que le citoyen perçoit en substance les progrès et vis-à-vis de l’emploi, du salaire…Sissi fait une erreur de donner la nourriture aux pauvres alors qu’il faut qu’il leur trouve de l’emploi car c’est toujours le même exemple chinois qui il ne faut pas leur donner du poisson mais leur apprendre à pécher . Donc ,la force est nécessaire mais non suffisante ,d’ailleurs la société est faite de militaire et de civil. C’est pour cette raison les officiers militaires du troisième catégorie apprennent à conjuguer la société et donc comprendre les mouvements politiques ,la société en tant que telle …pour pouvoir dégager les manquements à une véritable démocratie .

Un coup d’État militaire est en soi une insurrection qui réussie dont les revendications sont tenues en compte par le pouvoir dictatorial en place. Et le pouvoir en place doit répondre sinon le prochain coup d’État militaire serait le bon ceci est considéré dans le cas ou le pouvoir en place dictatorial a de l’écoute et la voix militaire est une voie directe . Quand l’armée algérienne s’imposait depuis l’indépendance avec l’adjudant Ben Bella, le colonel Boumediane ,le colonel Chadli,le géneral à la retraite Zéroual, le commandant Bouteflika(quoi qu’il n’est plus dans l’armée depuis

l’indépendance)…les partis politiques savent en quoi s’en tenir et la société évolue au rythme des militaires donc le régime est purement militaire mais la solution n’est pas que militaire. Et là ,il s’agit du noyau faible qui dit que toute société gérée par les militaires a une probabilité de réussite mais la réussite n’est totale que si les civils participent non comme des marionnettes mais des réels politiques afin d’assurer l’épanouissement de toute une société ,sinon ,un coup d’État militaire peut en cacher un autre et ceci est la peur de tous les putschistes car l’armée est très diversifiée et des têtes chaudes qui sont capables, ils en existent dans toutes les armées du monde ,il suffit de les provoquer.

Donc appliqué aux Sahara occidental ou marocaine ,l’armée algérienne exprime son autorité et aucun politique ne peut se dévier. L’armée algérienne cherche sa vengeance de la guerre des sables de 1963 et de l’intervention du Maroc à la suite des élections des frères musulmans dans les années 90 de l’autre côté l’armée marocaine reste attentive à tout mouvement de l’Algérie militaire. D’où la question du Sahara n’a pas d’issue politique mais militaire quoi que l’Algérie ne se considère pas comme partie prenante dans cette affaire d’État et donc soit une provocation comme en 1963 soit wait and see…et donc un coup d’État militaire peut trouver des solutions ponctuelles à ce genre de question d’ordre régional ou de voisinage qui stipule une union des pays arabes

(Mauritanie,Maroc,Algérie,Tunisie…). La sécurité est le leitmotive des putschistes . Le budget de l’armée ,la vente des armes ,les interventions militaires sont au deuxième ordre car ce qui prime est la réussite du coup d’État militaire et ensuite le deuxième chapitre à savoir stabiliser l’État, faire fonctionner les institutions de l’État , le citoyen aura quelque chose sous la dent à manger à boire,habitat…car il faut des résultats pour éviter de condamner le coup d’État ,car du militaire engendre le coup d’État institutionnel,le coup d’État constitutionnel…la militarisation de l’État dite par Lasswell « État garnison » n’est valable que si les putschistes sont de la troisième catégorie des officiers car ils ont une vision qui dépasse et la stratégie et la tactique et donc pour exemple et dépend de chaque pays l’Algérie était conçue par ses officiers militaires de troisième catégorie

une socialisation ailleurs c’était le capitalisme ,ailleurs c’était le centrisme…ou une cinquième république en France ou autre … les politiques doivent avoir de l’imagination s’ils veulent se faire entendre sinon sont condamnés ou cherchent un coup d’État institutionnel …des insurrections ,des guérillas ,printemps arabe soutenu par des États …la raison d’État a ses priorités…

j’ajoute ,déjà susmentionné ,les putschistes peuvent provoquer un coup d ‘État militaire ,l’exemple le plus flagrant est celui de l’Égypte ; tout le monde n’en voulait plus de cette démocratie avec un président civil y compris ses ministres . Et pourtant tout a été déclenché comme vu dans les manuels de contrer un coup d’État militaire donc, ils ont supposé les frères musulmans avaient monté ,en toute pièce un coup d’État institutionnel( la fraude aux élections et leur coup de force à se maintenir au pouvoir ,tout en utilisant les éléments du pouvoir à savoir la police ,une partie de l’armée

et de la cinquième colonne comme disait le général franquiste Mola. Donc l’armée avait riposter par un autre coup d’État tout en tenant compte de l’atmosphère internationale qui n’est rien d’autre que le fameux mot la démocratie…le coup d’État est donc trouve une légitimité et la suivre ne se fait pas attendre (arrestation de tout le groupe innocent ou pas des frères musulmans) et le rétablissement des choses entravées ,tout donc fonctionne à nouveau!donc une légitimité issue du peuple(à peine le peuple demande à être protégé que le maréchal Sissi était debout et au garde-à-vous.

Donc le peuple dans sa totalité affronté à son alphabétisme ,ne sait faire la différence entre ce qui est de l’ordre du réel et ce qui est mijoté dans l’état-major militaire au Caire. Car d’un autre côté ,l’armée ne veut pas lâcher le pouvoir et rentrer aux casernes et depuis 1952, donc la question qui s’impose quand l’armée rentre aux garnisons ? Une réponse a été formuler par la maréchal Sissi quand l’État égyptien soit stable. Et donc pour combien de temps encore et est-ce que l’armée honorerait ses propres engagements ?

D’un autre côté ,l’armée pour l’instant est à sa place car la société civile et la populace ne sont pas encore près à exiger le pouvoir sans passer à la corruption , ou salir la société par des injustices …donc les putschistes égyptiens travaillent d’arrache-pied pour stabiliser l’État et améliorer le quotidien des citoyens y compris et surtout la sécurité . Donc ce qui est demandé aux putschistes égyptiens est de formuler un agenda sans mettre les battons dans les roues des politiques, tout en sachant que les politiques devraient avoir une vraie formation à savoir la conscience et de là savoir travailler l’intérêt général et non leur personne et leurs entourages qui est une tâche très difficile !

Donc un investissement et du civil et du militaire ,d’en contribuer aux actions civilo-militaire , il faut qu’ils se connaissent et noue des relations de l’intérêt de l’État d’Égypte ,ce qui n’est pas encore le cas aujourd’hui. Mais les putschistes égyptiens sont très en avance par rapport aux politiques;ils décomposent analytiquement leur mode opératoire:l’assistanat, les grandes infrastructures, la modernisation de l’armée , la cybernétique, …ils sont sur tous les plans y compris à magouiller et à tendre des pièges aux politiques et à la société civile (touts les télévisions

condamne-sans vergogne les frères musulmans et pas un mot sur le régime de Mubarrak…) donc une manipulation de grande envergure et là, les putschistes devraient savoir que le pouvoir n’est pas une fin en soi ,il faut démocratiser l’État , n’est plus ni moins;lutter contre la corruption ,contre les faux politiques, contre une administration à la traîne ,contre les emplois fictifs, assurer les besoins de bases pour tous les citoyens et donc l’emploi…assurer un État de droit.

Est-ce que l’armée peut instaurer un système démocratique ? La réponse est oui conditionné,car si les putschistes sont de la troisième catégorie des officiers militaires (vu plus haut) oui catégorique car leur pensée politico-militaire avait au préalable une théorisation de la question, arriver donc aux manettes de l’État par coup d’État militaire, ils manipulent correctement et démocratise les institutions de l’État et donc ils effectuent plus de 90% de la tâche d’un État vivable

et démocratique. L’exemple est celui du général Washington qui a jette les bases d’une démocratie et que le reste dépend de ceux qui sont à la maison blanche et aux congrès qui ont la possibilité d’orienter l’État négativement ou positivement. Donc si le maréchal Sissi est celui qui effectivement aux manettes et donc à lui de rendre l’Égypte démocratique positivement ou négativement car il serait tenté des dérives de la haute magistrature(passerel du navire avec le général d’armée Sebbahi…).

Il faut savoir que le léviathan du pouvoir est justement la sécurité des citoyen et de ne pas basculer vers une guerre civile. Qu’appelle-t-on donc la sécurité ? Pour les putschistes est de ne pas vaciller vers une guerre civile . D’où les attentes de tout un peuple doivent ,en majorité, exécuter . Le chômage est une insécurité ,les putschistes doivent trouver les emplois pour les jeunes et moins jeunes ,tout en sachant ,l’État ne peut proposer de l’emploi à tout le monde

(la police est limitée en nombre, l’armée aussi même l’effectif est en gros et au moins ,dix fois plus que la police, l’administration(des ministères et ses filières) est limitée…) donc il faut créer de l’emploi:le privé) donc ce léviathan que les putschistes attaquent est énorme que faire donc pour assurer cette sécurité ,j’ai parlé du chômage ,il y a d’autres chantier ; la sécurité des personnes et des biens, la sécurité des entreprises…la sécurité de la police(la police de la police) ,la sécurité militaire…

et donc il faut tendre vers l’absence de menace . La question qui s’impose les limites de l’État ? Par exemple , qui est responsable si un citoyen est observé par des spy caméra chez-lui ? Donc , l’État saute aux yeux ,car les troubles sociaux , les guerres civiles, les règlements de compte…ont pour point de déclenchement ce genre de comportement irresponsable (même s’il s’agit des provocations positives),car tout le monde est censé connaître la loi et l’analphabétisme n’est pas une excuse ,si l’État par ses outils à savoir la police, les militaires,l’administration…

ne peut pas faire son travail en interceptant ces dérapages qui peut donc le faire si ce n’est le citoyen lui-même et donc un non État de droit ? Tout en sachant qu’il ne faut encourager les citoyens à rendre justice par eux même(en France ,dans un auberge…) car il ne faut pas encourager les nihilistes ou encourager à intriquer tous les bouts de la société(serait donc difficile de les dénouer)sinon encourager Daesh qui ne fait que détruire la société dans sa profondeur et refonder

la société sur un modèle plus ancien, certes le post colonialisme ne peut plus se conjuguer avec les jeunes et moins jeunes ,d’aujourd’hui et dans les 23 pays arabes en particulier et même dans les pays européens…qui mène directement aux interventions des États ,aux déplacés, aux réfugiés ,…à la guerre civile . D’où les putschistes ,par tout dans le monde veille sur la sécurité des citoyens. Que le putsch échoue ce n’est pas une raison d’abandonner la partie, du moment que la société

et des civils et des politiques sont dans un état d’injustice , de corruption, d’insécurité sur tous les plans ,d’où les sociétés occidentales font en sorte d’un auto-contrôle de leur politique de l’État, un système qui se veut de loin efficace (et peut-être de près ,il ne l’est pas) . Instaurer donc le contrôle des politiques ,de l’État …le citoyen doit être respecté dans son élément est-ce difficile ?,non, il faut faire régner la loi. Et tout dérapage est censuré;si les citoyen entre-déchire ,c’est que l’État ne fonctionne pas assez et le pourquoi est tout un chapitre qui n’est pas l’objet de ce débat qui se veut incorruptible…et limité aux coup d’État et réussir un État viable réussi militairement et politiquement et socialement,…

il y a un point qui me semble aussi important est celui du maintien d’ordre et en l’occurrence le rôle de la police pendant et après le coup d’État militaire. Il faut souligner,tout de suite, que la police passe sous les ordres des militaires et donc sert le nouveau pouvoir. Et qui dit police dit sous un certain angle la gendarmerie quoiqu’au Burundi il n’ y a pas de gendarmerie(dissoute) si on croit certain rapport sur le pays. En état de pays ,par exemple dans le Burundi ,il y a 20000policiers (certes 800 gendarmes sont inclus mais ne représentent pas une force indépendante)

un policier sur 375 citoyens ,c’est très peu ,d’autant plus pratiquement est dans l’obscurité concernant l’analphabétisme car comment connaître la loi(comme obligation) si les citoyens n’ont pas un minimum de savoir lire et écrire. Dans toutes les polices il y a des bergagues appelés juridiquement dans certains pays « les personnels d’appui » ,ce qui est indispensable mais là ou le vase est débordé quand la dose est très supérieur au seuil car ils dépassent leur mission d’apporter l’information nécessaire à la police et deviennent une force de frappe

du pouvoir en place dictatorial et même à la disposition des privés riches;par exemple quand un dissident est pour une démocratie ,mettant pour une première république marocaine il y a vite un essaim de bergague qui se dirigent contre le dissident et lui rend la vie difficile ,voire impossible et donc qui sert d’exemple(national et international) aux autres dissidents…

D’autant plus ,ils ne sont pas contrôlés ou tout de moins ,le chef tire les ficelles et reste incognito. Et donc par voie de conséquence, les bergagues sont des terroristes potentiels et la base d’une guerre civile. Donc les putschistes militaires doivent les réglementer et en nombre et en action, la cinquième colonne du général Mola en Espagne était pour un temps jusqu’à 1939 et ensuite le pouvoir était dictatorial mais consommé ,transparent et savoir à qui s’adresser en cas des excès et des bavures…si dans le meilleur des cas un policier sur 100 citoyens combien de Bergague ,devrait y être ?

Si cette population est coopérante c’est donc la majorité car il existe une relation du respect entre le citoyen et la police cette dernière elle se considère comme l’épée Damoclès ,la police devient donc une milice et qui encourage à une guerre civile ,à une guérilla…contre cette force d’ordre ,car à force de provoquer les citoyens ces derniers tôt ou tard se tourneraient contre la police ,ce qui se passe aujourd’hui dans les pays dits du tiers monde où le terrorisme fait rage. D’où la création d’une autre unité de la police en sus des quatres polices à savoir:police pour la sécurité intérieure

,police judiciaire,police de l’Air et frontières et les étrangers,police pénitentiaire car la police se trouve dans tous les rouages de l’État qui est donc un excès il faut donc créer une police citoyenne qui n’est pas qu’une police de proximités ,qui reste à définir psychologiquement parlant et sociologiquement et administrativement ; l’état de la police d’aujourd’hui issu du colonialisme qui mettaient les barrières entre les gens colonisés et les colonisateurs ,l’idée émane purement des psychopathes juifs qui dans leur processus psychologique en dehors d’eux(le peuple élu!) tout le monde est esclave d’où la jungle dans leur comportement or tout simplement ces psychopathes juifs leur manque des cases comme disait l’école de psychiatrie suisse.

Et donc cette dimension de sécurité est de loin à ne pas être négligé . Le maréchal Sissi travaille dessus mais il n’ a toujours pas de solution car il devrait commencer par contrer les propagandes ou des vérités sur son système d’incarcération (des milliers de détenus politique, au droit à la parole…et ceux du droit commun du à leur ignorance de la loi(vu plus haut)même les présentatrices ne peuvent pas se marier si Sissi n’est pas d’accord !) , là il s’agit d’une forme que tous les putschistes(qui ne sont pas de la troisième catégorie d’officier) rencontre dans leur maintien de leur système militaire et donc chavirent malgré eux(de leurs bonnes intentions première qui est de rendre plus démocratique, plus de justice,pas de corruption…la société qu’ils investissent.

Donc le bergague est une dimension si dépasse un seuil de 3bergagues sur 200 personnes devient une puissance de nuisance et une cellule terroriste car ils ne se limitent pas d’aider la police mais constituent,carrément un contre-courant car ils évoluent négativement dans la déviation du discours(la tautologie existe afin de supplanter le pouvoir dictatorial du moment qu’il existe des convulsions nationales), de tendre les pièges, de constituer une société parallèle qui ont d’autre règle

d’autres mode de fonctionnement, une hiérarchie ou l’analphabète a plus de poids et d’ordre à donner , donc une déchirure de la société ou tissu social ,la société devient ou a une pensée soit oblique soit à contre sens. Et tout le monde les utilise pour garder le pays comme une arrière cours des autres pays et du pouvoir en place pour continuer à convoiter et use et abuse des richesses minérales…

du pays ,démonstration par l’absurde si le système de bergague est limité les gens peuvent évoluer et la démocratie peut voir le jour ou le respect mutuelle est donc assuré sinon …d’où les putschistes devraient avoir dans leur sein des officiers de la troisième catégorie si le système bergague n’est pas limité et on doit arriver au résultat faux qu’il faut donc le limiter, procédant ainsi il existe un petit patelin

avec une centaine de famille si il n’ y a pas de bergague ce patelin a de forte de chance qu’il soit déchirer;les coup bats et les contres coup…donc il faut mettre beaucoup de bergagues issues ou non du patelin en question ,ces bergagues s’organisent et donc des groupes au sein du même groupe ,se politisent dans le sens de leurs intérêts ,leur chef se subdivise car chaque connaît les failles de l’ autres (psychologique,…) le patelin fonctionne au rythme de bergague , le patelin n’a plus de

timbre(d’originalité) les bergagues décideront du patelin(mariage, divorce,achats,ventes…)tout ,le patelin d’origine devient le patelin des bargagues et donc à l’Etat central de trouver d’autres bergagues pour ce nouveau patelin et ainsi de suite ,donc on arrive à la conclusion que l’hypothèse qui dit le système de bergague n’est pas limité est fausse ,donc le système de bergague devrait être limité et circonscrit et en droit car il faut tout contrôler par le droit ,d’où l’État de droit . Appliquer ce raisonnement dans tous les rouages de l’État par exemple en Égypte(les chaînes de tv ) d’où une mentalité en…et dans les 23 pays arabes ,l’évolution de mijotage ,négativement et donc aux putschistes de corriger

Références électroniques ::

-l’ordre et la sécurité publics dans la construction de l’Etat, par Pélagie Chantal Beloma Essono 2010.Institut politique de Bordeaux

tel.archives-ouvertes.fr/tel-00306419

-le coup d’État du mouvement des forces armées du 25 avril 1974 ,au Portugal à partir des archives de la radio par Cristelle Canto

cairn.info/revue-bulletin-de-l-institut-politique-renonvino-2007-2-page-113.html

-militarisation et politique du genre par Andrée Michel

id.erudit.org/idrudit/057817.ar

-les appareils militaires dans ces formes par Robert V Andycke

id.erudit.org/iderudit/001823.ar

-l’armée et le pouvoir en Algérie 1962 à 1992 par Abdelkader Yefsah ,revue du monde musulman et de la méditerranée 1992/volume65 numéro 1 pp. 77À95

-fr.m.wikipedia.org/wiki/liste_de_coups_d%27Etat

-ifri.org/la surprise stratégique de la notion aux implications par Corentin Brastlein octobre 2008

-Systemicpeace.org/africa/ACPPAnnex2b.pdf

-mémoire de recherche par Mademoiselle Catherine Le Manach Institut d’études politiques de Toulouse,2010

-la qualification des conflits en droit international public par Katia Boustany

-au delà des luttes de pouvoir:répondre au coup d’État en Guinée-Bissau rapport Afrique de Crisis Group N°190 , 17 août 2012

-la typologie des coups d’État militaire unpan1.un.org>OFPA>unpan008953

-Burundi:les conséquences d’un coup d’État manqué par Agathe Planchut 21mai 2015

-comment on se doit gouverner par Lethenet Benoit ,2012,p.183…

LETHENET_Benoit_2012_ED519.pdf

-Etude sur les polices subsahariennes francophone par Yann-Cédric Quero , 2008,

Etude_sur_les_polices_en_Afrique_subsaharienn_FR.pdf

-La séparation des pouvoirs civil et militaire en droit comparé par Patrick Papazian , 2012 ,

theses.fr/2012PA020027

-Les rôles politiques des militaires fidjiens,2011, université de la Nouvelle-Caledonie par Hèlène Goiran

theses.fr/2011NCAL0036

-le pouvoir des élites militaires en Egypte : l’emprise de l’armée sur le complexe bureaucratico-économique depuis 1952

-dumas.ccsd.cnrs.fr par Youssef Saber Hanna

-la démocratie face à ses militaires par Jean Joana

cairn.info/revue-confluences-mediterranee-2011-4-page-67.html

-clio-texte.clionautes.org/1945-les-accords-de-Potsdam.html

-traité de versaille(1919) réparation p.127 p.79 partieVII sanctions

-armée et société dans le monde arabe:entre révolte et conservatisme par Jean François Daguzan

-analyse du système des valeurs militaires et des caractères conservateurs des armées Ecole doctorale 74

edoctorale74.univ-Lille2.fr>costelf02 Institut d’étude politique

-coup d’Etat permanent par François Mitterrand

Geocities ws>jupians>coudeta

-l’anti-coup d’État aeinstein.org

-la stratégie et l’espace une approche militaire Lucien Poirier

persee.fr/doc/espat_0339-3267_1984_num_26_1_3225

-gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62480431

-Mattelart Armand ideologie, information et Etat militaire

persee.fr/doc/homso_0018-4306_1978_num_47_1_1950

-politique-africaine.com/numeros/pdf/038040.pdf

l’armée et le pouvoir par A.Niandou Souley

-cairn.info/revue-bulletin-de-l-institut-pierre-renouvin-2007-2-page-113.html

Portugal ,Christelle Canto

-systemicpeace.org>ACPPAnnex2b

-shares/1YtgqZ

la surprise stratègique. De la notion aux applications

focus stratègique n°10 octobre 2008 par Corentin Brustlein

-memoire_LEMANACH-CATHERINE.pdf

fondement théorique:pas ou peu de théorisation du coup d’Etat

-thomassankara.net/spip.php?article175&date=2010-politique06

les raisons sociales d’un coup d’Etat (celui de 7novembre 1982)

-cairn.info/revue-francaise-de-sociologie-2007-1-page-133.html

la démocratie face à ses militaires par Jean Joana

-dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01087027

-clio-texte.clionautes.org/1945-les-accords-de-Potsdam.html

-persee.fr/doc/remmm_0997-1327_1992_num_65-1_1556

-erudit.org/revue/socsoc/1971/v3/n2/001823ar.html

par Robert Vandycke,1971 p.175-188

-id.erudit.org/iderudit/057817ar

militarisation et politique du genre , Andrée Michel 1995,p.15-34

-nuevomundo.revues.org/5385

armée et société dans le monde arabe:entre révolte et conservatisme, fevrier 2013

J.F.Daguzan note n°05/13, fondation pour la recherche stratègique

-analyse du système de valeurs militaires et des caractères conservateurs des armée , université LilleII droit et santé ,institut études politiques par Frederic Coste, 2002

-gallica.bnf.fr/ark/12148/bpt6k62480431

science des princes, ou considérations politiques sur les coups d’État, Gbriel Naudé, 1639

-les impasses de la contre-insurrection par Edward N.Luttwark,2006

cairn.info/revue-politique-etrangere-2006-4-page-849.html

-ifri.org/sites/default/files/atoms/files/Focus_Brustlein_Surprise_Stratégique.pdf

la surprise stratègique de la notion aux applications par Corentin Brustlein ,octobre 2008

-malaparte-coup-detat-the-technique-of-revolution-2004.pdf

par Cruzio Malaparte,1931 , the technique of revolution

-le coup d’État du 2decembre 1851

napoleon.org/fr/salle_lecture/articles/files/coup_Etat_2_decembre.asp

-l’exil chilien en France,du coup d’Etat à l’acceptation de l’exil ,entre violences et migrations. Revue ALHIM,2011

hal.archives-ouvertes.fr/hal-00940717

par Nicols Prognon ,2014

-Christopher Kinsey, le droit international et le contrôle des mercenaires et des compagnies militaires privées.

cultures&conflicts,2003 conflits.revues.org/981

-Bernard Vernier , l’évolution du régime militaire en Egypte

revue française de science politique ,n°3,1963 pp.601 à 623

persee.fr/doc/rfsp_0035-2950_1963_num_13_3_392732

-Ana Saldanha ,révolution des œillets:transition,sociopolitique et démocratisation au Portugal,2010,

ilcea.revues.org/872

-resmilitaris.net/index.php?ID=1012377

Morris Janowitz , the professional soldier : a social and political portrait, 1960

-David Garibay, des armes aux urnes , processus de paix et reinertion politiquedes anciennes guérillas en Colombie et au Salvador , institut d’études politiques de Paris

tel.archives-ouvertes.fr/tel-00241152  , 2008

-le syndicalisme militaire en Belgique par philippe Manigart, 1984 /6 n°1031 p.1 à 36

cairn.info/revue-courrier-hebdomadaire-du-crisp-1984-6-page-1.html

-Sun Tzu ,l’art de la guerre , suntzufrance.fr

-Carl von clausewitz,1831,

gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k865113.r=

-armes silencieuses pour guerres tranquilles.pdf

-chili 1973à 1988 : du coup d’État militaire à la fin de la dictature

-louvet_f.pdf

université lunmière lyon2, institut d’études politiques de Lyon ,2009 2010

place et évolutions des radios communautaires pendant la transition démocratique au Chili par Louvet Florianne

-le droit desobeissance.pdf

par Anne Simonin, 2012

-le stratège et l’espace:une approche militaire par Lucien Poirier , 1984. l’espace en société. Géographies d’aujourd’hui pp.103 à 112

persee.fr/doc/espat_0339-3267_1984_num_26_1_3225

-ideologie,information et Etat militaire par Armand Mattelart , l’Homme et la société .N47-50,1976 , massmedia et idéologie-imperialisme et fronts de lutte pp.3-49

persee.fr/doc/homso_0018-4306_1978_num_47_1_1950

-Jean Pierre Pabanel, les coups d’État militaires en Afrique noire

youscribe.com/catalogue/livres/education/manuels-scolaires/les_coups-d-etat-militaires-en-afrique-noire-181563

-le putsch militaire en Mauritanie et ses retombées sur la gouvernance démocratique , par Neldjingaye Kameldy ,octobre 2008

youscribe.com/catalogue/presentations/actualite-et-debat-de-societe/politique/leputsch-militaire-en-Mauritanie-et-ses -retombee-sur-la-358544

-la societe militaire par François Gresle 2003/4vol.44/pages 777 à 798

cairn.info/revue-francaise-de-sociologie-2003-4-page-777.html

-la démocratie face à ses militaires

l’institut militaire et son système de valeurs par Étienne Schweisguth

persee.fr/doc/rfsoc_0035_2969_1978_num_19_3_6913

-aux origines de la guerre révolutionnaire : le colonel Lacheroy parle, par Marie-Catherine et Paul Villatoux , revue historique des armées

rha.revues.org/7512

-ateliers.revues.org/8732

coups d’État ,guerres de survie,guerres de prédation, par Michel Adam

-voltairenet.org/article169649.html

la guerre secrète en Espagne ,par Danièle Gauser, 2011

-le maintien de l’ordre dans l’empire français , par Emmanuel Blanchard et Joel Glasman , presse universitaire de Rennes ,2012

-Etude sur les polices subsahariennes francophone par Yann-Cedric Quero, 2008

-les impasses de la contre-insurrection par Edward N.Luttwak , politique étrangère 2006/4 p.849 0 861

cairn.info/revue-politique-etrangere-2006-4-page-849.html

-démocratisation et renégociations sociales par Olivier Leservoisier

cairn.info/revue-politique-africaine-2009-2-page-24.html

politique africaine 2009/2 p.24 à 43

-Coup d’État ,a practical handbook ,par Edward N.Luttwak, 1967 , harvard university press

-l’état-major des armées, un outil d’exception ,par Yves Boyer

-rha.revues.org/1573

la genèse du poste du chef d’état-major des armées par philippe Vial

-afrilex.u-bordeaux4/manipulations-constitutionnelle.html?var_mode=calcul

par Matthieu Fan-Nougaret, manipulations constitutionnelles et coup d’Etat constitutionnel en Afrique noire

-général Aussaresses ,services spéciaux , Algérie , 1955 à 1957 , mon témoignage sur la torture

Aussaresses_Paul_-_Services_Spéciaux_Algérie_1955-1957.pdf

-droitconstitutionnel.org/congresParis/comC3/BesseTXT.pdf

par Magalie Besse , conférence nationale souveraine,un pouvoir constituant original

-Elimane Mamadou Kane

institutidrp.org/Niger2011

lecture et relecture du coup d’Etat du 18 fevrier au Niger

– études stratégique ,défense d’une discipline par Michel Fortmann, études internationales ,vol.17, n°4,1986 p.767 à 784

id.erudit.org/iderudit/702086ar

-de l’apport de la pensée militaire classique aux études stratégiques modernes par Michel Fortmann et Thierry Gongora ,etudes internationales ,vol.20 n°3, 1989 ,p.535 à 553

id.erudit.org/iderudit/702539ar

-les multiples facettes de la stratégie par Rémi Hypia , études internationales. Vol20 n°3, 1989 p.702 à 720

id.erudit.org/iderudit/702550ar

-violence politique, insécurité et résistance : le cas des femmes honduriennes après le coup d’État de 2009 par Christine Gervais et Jennifer Kilty, criminologie, vol.45, n°1, 2012, p.71 à 91

id.erudit.org/iderudit/1008377ar

-usurpation et coup d’État dans l’empire romain : nouvelles approches par Hermann Amon , cahiers d’histoire, vol.31, 2012 ,p.33 à 65

id.erudit.org/iderudit/1019283ar

-l’armée d’Italie par Gilles Candela ,

ahr.revues.org/12391

 

 

 

 

La question berbère au Maroc,Algèrie

Bibliographie :

Pouessel S 2010 « les identités amazighes au Maroc », Paris ,
reforme de la constitution marocaine ,pour une monarchie parlementaire collectif démocratie et modernité.

Introduction historique Daniel J. Schroeter.

Michel Abitbol , Paris : Édition Stavit, 1997 pp 169-187

traité pour l’organisation du protectorat français dans l »empire chérifien (Fez, 30 mars 1912)

La guerre chimique contre le Rif ,Rachid Raha ,Mimmoun Charqui, Ahmed El Hamdaoui Collection Histoire & anthropologie Éditions Amazighe.

Ibn Khaldoun ; Kitab al Ibar et l’histoire des berbères.

AMREC ,Tamaynout association de l’université d’été ,association Tilleli association culturelle du
Souss.

Tifawin à Tamazigh 2004 élaboré par l’IRCAM en collaboration avec le ministère de l’éducation nationale.

Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale

CERD/C/Add.1 10 juin 2002.

Les enjeux de l’amaziguité au Maroc Fadma Aït Mous Harmattan « confluences méditerranée »

2011/3 N°78 pages 121 à 131.

Charte des revendications amazighes à propos de la révision du texte constitutionnel traduit par Abdellatif Aghnouche.

Culture méditerranéenne fragmentée:revendication amazighe entre local(ité) et transnational(ité)

S.Pouessel http://halsh.archives-ouvertes.fr/halshs-00639179 submitted 8 nov 2011.

Maroc et le printemps arabe dans un monde en plein changement Bernabé Lopèz Garda ,IEMed,

EuroMeSCo.

Aux origines de la politisation de l’action culturelle Amazighe au Maroc El Khatir Aboulkacem

,IRCAM asinag 8 ,2013, p59-76.

Identité berbère est-elle transnationale ? Celline Bigi institut d’études politiques université de

droit;d’économie et des sciences sociales d’Aix-Marseille.

Rapport alternatif de l’observatoire amazigh des droits et libertés Rabat 21 nov 2011.

Question amazighe au Maroc Rapport alternatif de Tamazgha au comité pour l’élimination de la

Discrimination Raciale(CERD) Genève 3-21 mars 2003 TAMAZGHA(organisation non

Gouvernementale de défense des droits des Imazeghens (berbères).

Déclaration de principes au sujet du Sahara occidental Madrid 14 nov 1975.

Mouvement pour l’autonomie du RIF bureau politique.

Déclaration Taynzert pour l’autonomie du grand Souss.

Place de la langue tamazight dans les attitudes et représentations linguistiques des apprenants du

cycle moyen(cas de la wilaya de Tizi-Ouzou) Aït Mimoun Ourida mémoire de magistère

université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou.

État algérien et la question amazighe Rapport alternatif de Tamazgha au comité pour l’élimination de la discrimination raciale Genève 11 février au 1er mars 2013 Nation Unies.

Rapport alternatif de l’AMA aux nations unies ,au conseil économique et social ,à propos du:Pacte

international relatif aux droits Économiques,Sociaux et Culturels ; AMA est une ONG de défense

des droits du peuple amazighe ,assemblée mondiale amazighe le Maroc et les droits des amazighes.

Le piège de la guerre hybride Elie Tenenbaum Oct 2015 , focus stratégique n°63 ifri.

Inégalité ,soulèvements et conflits dans le monde arabe par Elena Ianchovichina ,Lili Mottaghi et

Shantayaman Devara Jan.

Plate-forme de revendications dite d’ El-Kseur 11 juin 2001 par wilayas Sétif,Bordg Bou

Arréridj,Bouira,Boumerdès,…

Prise de responsabilité politique des jeunes Flavie Boukhenoufa septembre 2015 master2 université
Rennes1.

Hélène Claudot-Hawad,ed.,berbères ou arabes ? Pierre Bonte p 225-228.

État marocain et la question amazighe 77ème session du CERD Genève 2au27 août2010.

Le collège d’ Azrou .la formation d’une élite civile et militaire au Maroc par Jacques Frémeaux;Outremers,tome 92,n°348-349,2e semestre 2005pp.301-302.

Les États du Maghreb face aux revendications berbères par Aït Kaki , politique étrangère ,n°1-2003 ,pp.103-118.

Manifeste berbère 1er mars 2000 Rabat Maohamed Chafik.

Conférence organisée par Tamazgha 28 juin 2003 Paris Abdellah Bounfour.

Charte d’ Agadir relative aux droits linguistiques et culturels ,Agadir ,05/08/91.

Le choix de la graphie tifinaghe pour enseigner apprendre l’amazighe au Maroc:conditions

,représentations et pratiques par Bouchra El Barkani université Jean Monnet Saint Etienne.

Amazighité du culturel au politique ,mémoire.

Dahir berbère 16 mai 1930.

France et Abdelkrim:de l’apaisement politique à l’action militaire (1920-1926) par Mbark Wanaïm

,cahiers de la méditerranée 85(2012).

Élaboration du dahir berbère du 16 mai 1930 par joseph Luccioni, revue de l’occident musulman et

de la méditerranée , n°38 ,1984 pp.75-81.

Question berbère dans le Maghreb contemporain:éléments de compréhension et de prospective par

Salem Chaker 2003.

Question berbère dans l’Algérie indépendante:la fracture inévitable ? Salem Chaker Revue du monde musulman et de la Méditerranée ,n°65 ,1992 ,l’Algérie incertaine pp.97-105.

Recherche et nouvelles sur l’État par joseph Maïla études internationales ,vol 21 ,n°1, 1990 p.165-
169.

Géopolitique des minorités par Couteaux Paul-Marie politique étrangère ,1984 volume !! n°3 p.697-698.

Religion des berbères par rené basset revue de l’histoire des religions paris ernest leroux 1910.

Comment reconnaître le juif p.64 ,les nouvelles éditions françaises paris dr George Montandon professeur à l’école d’anthropologie.

Psychologie des foules éditions Felix Alcan 9ème édition 1905 pp.192 Gustave le bon 1895

la civilisation arabe Gustave le bon 1884.

Théorie politique du conflit par Mariam Eabrasu 2007 université paris 8 Vincennes-Saint-Denis.

Processus de détermination d’une entité comme partie prenante par Jordan Mbani https ;//tel.archives-ouvertes.fr/tel-à1153198 2015.

Race et culture.les sciences sociales face au racisme par Mickaël vaillant 2006 institut politique de paris programme doctoral;pensée politique.

Déclaration du mouvement pour l’autonomie du Souss : http://fr.calameo.com/read/000855792c89a331f441b

Projet pour l’autonomie de la Kabylie: http://fr.calameo.com/read/000855792e2a2470fd08f

Déclaration de l’autonomie du grand Rif au Maroc: http://fr.calameo.com/read/00085579263ea31540978

Mouvement pour l’autonomie du Rif : http://fr.calameo.com/read/000855792a86f263f474d

Lettre d’Abdelkrim Al Khatabi à la ligue des nations 1922

http://www.youscribe.com/Search?quick_search=lettre+abdelkrim+al+khatabi

L’idée de nation par Hervé Beaudin ,université paris-Sorbonne,2012.

Les métamorphoses de la souveraineté par Pauline ,université d’Angers 2011.

Ni paix ni guerre ,philosophie de la désobéissance civile et politique de la non violence par Manuel Cervera-Marzal 2014 université libre de Bruxelles/université paris Diderot,Sorbonne .

Entre État de droit et droit de l’État , la difficile émergence de l’espace public au Maroc par thierry desrues , l’année du Maghreb 2005-2006 document accessible en ligne http://annemaghreb.revue.org /123.

L’État-nation ,une forme de fermeture sociale par Andreas Wimmer ,université de Zurich pp.163-179.

UNESCO sur les minorités juin 2005 Rabat ,engagement, ISESCO, ALECSO,organisation de la conférence islamique,le centre danois pour la culture et le développement euro-méditerranéenne.

L’institution judiciaire musulmane origines et évolutions par Serghini Ahmed 2007, université Strasbourg II.

Droits des minorités:normes internationales et indications pour leur mise en œuvre . Nations unies New York et Genève,2010 .

Droit européen des minorités et évolution des principes généraux du droit international par Ivan Boev, université Nancy 2, 2003.

Le problème des minorités dans l’Europe post-communiste par Stanislaw Pawlak , institut des relations internationales à Varsovie(Pologne).

La place de la langue arabe en France:l’exemple de la ville de Poitiers par Rabiha Sabhan Al-Baidhawe ,université Paris VIIIVincennes-Saint-Denis, 2007.

La recherche sociologique dans le monde arabe:approche thématique et évaluation méthodologique par Howaida Slaibi université Paul Verlaine Metz ,2009

les discriminations:une question des minorités visibles population et sociétés , n°466 Avril 2010.

il s’agit d’une base de compréhension je m’étalerais plus sur mon youtube.

Comme tout mouvement qui se respecte , l’autonomie ou la régionalisation a pour but l’indépendance . Et donc un État de peuple berbère ,ne peut voir le jour que s’il existe les ingrédients pour constituer un État ,souverain ou non est un autre débat. Dans tous les manuels de droit un État est d’abord un peuple ,une géographie dite territoire et enfin un gouvernement issu de ce peuple . Donc pour que les revendications de tout mouvement berbère au Maroc ou en Algérie là où il y a une densité forte ,il faut :

1- Une assise et politique et populaire au sens linguistique ,sociétal voire psychologique .

2-Abandonner toute constitutionnalité de la langue berbère au Maroc.

3-Assurer la survie du peuple berbère ,les plus pauvres et les plus démunis.

4-Arrêter l’immigration vers les grandes villes.

5-Création de l’espace purement berbère .

6-Création d’une justice berbère pour vos délinquants (d’ordre psychologique) et rendre justice aux arabes qui avaient subit toutes sortes de souffrance de la part des berbères (propagandes,les commerçants…).

7-Organiser un referendum régional pour donner une statistique du nombre d’habitants et de votants en age de vote(17ans) .

8-Montrer vos ressources financières ou richesse humaine en leur capacité à s’occuper juste de leur État ,dans le respect des voisins arabes.

9-Vos relations avec le monde et vos perspectives.

10-définir votre religion et votre comportement pour vos relations avec le monde extérieur et surtout avec vos voisins arabes.

11-le retour de votre diaspora au « bled » et évacuation de tous les commerçants qui se trouvent sur le territoire marocain arabe.

À partir de là vous pouvez accéder à une indépendance et choisir votre mode de vie , même raisonnement si le mouvement se limite à une simple autonomie ,une régionalisation.

La question berbère au Maroc ou dans toute l’Afrique du Nord est un point de litige politique pour tous les États concernés et en particulier le Maroc et l’Algérie. Deux courants qui se dégagent la globalisation ou le ponctuation du mouvement amazighe; l’unité des dialectes(une seule grammaire) et l’espoir d’un pan-berbère ,ou alors,chaque région à sa propre dialecte et donc une autonomie d’une région par exemple l’autonomie du Rif sans inclure les autres régions berbères. Il me semble les deux courants ont droit d’exister dans une certaine limite et sous conditions. J’y reviendrais sur les conditions nécessaires et suffisantes.

Nous essayons de traiter les deux courants séparément et individuellement selon le rythme de l’analyse.

Le cas du pan-berbère est une dimension dont son terme à l’ordre n est l’indépendance et la création d’un État à coté des États existants. Et donc un retour à mile ans auparavant de l’époque préislamique (Oukba Ibn Nafie,…) et à l’époque de Koussaila et Kahina car c’est à partir de ce moment la discorde entre arabe et berbère a commencé et dans les esprits des décideurs politiques de l’époque et dans les actes à repousser l’envahisseur arabe et sa religion musulmane . Alors pour une clarification historique le nombre des berbères de l’époque et de leur géographie ou leur lieu d’habitation n’étaient pas significatif ,du moment qu’il n’ y avait ni tracé de frontière ni unité de langue et encore moins une représentation d’un peuple puisque l’Islam avait été accepté par tout un peuple berbère et justement pas par leurs décideurs politiques comme chefs de tribus comme quoi ces décideur politiques ne représentaient pas l’ensemble du peuple berbère et un autre point me semble-t-il important l’Islam a été accepté de leur propre gré. Il ne faut pas non plus oublier que les berbères avaient déjà comme maître des juifs (syriens…) et ils avaient même enseigné le judaïsme dans leurs tribus et le refus de l’Islam émanait de ces maîtres et du judaïsme et de christianisme;un peuple berbère qui possédait déjà une désorientation religieuse car ils ne savaient plus à quel saint se fier. Et l’Islam dés ses débuts avait une dent contre les juifs non pas qu’ils avaient une religion mais parce qu’ils ont un comportement de domination de l’orgueil et pas seulement mais ces juifs avaient un pouvoir de nuisance qui relève de la psychiatrie et sont donc incompréhensible et de comportement et de leur philosophie de la vie et l’Islam est contre cet état d’esprit ,puisque l’Islam est «الأمر بالمعروف والنهي عن المنكر  » ; pour anecdote c’était une juive qui avait l’intention d’empoisonner le prophète Mahomet et ce dernier avait beaucoup souffert de ce plat présentait par cette juive: s’elle avait un atome d’intelligence , elle serait que les idées ou la prophétie ne peut être empoisonner ou tuée ni ce prophète est isolé (il y a des milliards ,aujourd’hui) . j’ajoute au passage le christianisme n’avait pas pour les berbères une influence capitale, même avec deux papes d’origine berbères.

À l’époque le pan-berbère n’existait pas non plus puisqu’il n’ y avait pas d’unité linguistique abstraction faite ,l’État berbère n’existait pas et puis ils étaient repartis dans un grand espace de l’Égypte « siwa » jusqu’ à l’Océan(aux îles Canaries). Donc il n’ y avait pas de structure d’un État qui englobait tous les berbères . Mais ce qui était certain est que les juifs étaient pour beaucoup dans le refus de l’Islam et les massacres et les déplacements des berbères dans d’autres géographies et montagneuse et vers la mer l’Océan:les Souss. Donc se sont des idées noires des juifs qui avaient causées beaucoup de dégâts à ces pauvres berbères;il est évident que ce peuple avait le droit de refuser l’Islam mais il se trouve c’étaient ces berbères de base(la populace ou le peuple berbère sans leurs chefs politiques judaïsé jusqu’à la moelle)qui avaient accepté l’Islam. Ce caractère prédomine l’état d’esprit des berbères et du Maroc et de l’Algérie à Tizi Ouzou.

Donc le pan-berbère est une chimère que des élites berbères tiennent tant,aujourd’hui, pour dégager un consensus politique qui donnerait naissance à un pseudo-État berbère . J’y reviendrais.

Alors que le cas d’une régionalisation ,le Rif est un exemple mais avec Abdelkrim Al Khatabi ,l’idée était tentante au départ et ensuite il avait la suite dans les idée avait passé vers une généralité mais pas un pan-berbère;seulement les autres tribus berbères marocains qui voulaient et s’identifiaient à la lutte politique d’Abdelkrim Al Khatabi ; jusqu’à 1926 c’était une république du Rif ni plus ni moins, une gérance berbère et qu’il avait exercé tout en luttant militairement et contre les espagnoles et les français. Donc une langue tarifit et un territoire tout le nord du Maroc et un gouvernement avec ses différents ministres sous présidence d’un seul homme Abdel Krim Alkhatabi(et qui ne cherchait pas à s’accrocher au pouvoir ,son idée était purement républicaine avec des élections présidentielles) donc ce dernier réclamait haut et fort un État car en tant que juriste savait les ingrédients pour constituer un État .

Le deuxième cas s’achemine tôt ou tard vers le premier cas(du particularisme vers une globalisation du mouvement ;un pan berbère). Et puis il faut signaler que les berbères tiennent beaucoup plus à leur indépendance et à la survie de la communauté berbère et en particulier de la langue berbère car de cette langue découle leur façon de pensée ,leur comportement …qui s’approche plus d’un judaïsme que d’un Islam ,ceci dit , le temps fait le reste et le changement s’opère progressivement vers un Islam ou vers un athéisme déclaré. En tout cas , pour l’instant c’est l’athéisme qui prime dans le comportement des berbères marocains et algériens et pour cela il suffit de discuter ou en faisant un micro trottoir sur ce qui leurs semblent plus réaliste et plus futuriste ,plus opportun plus vivable… l’Islam est vite relégué en deuxième position avec un zeste de judaïsme qui leur reste coller à la peau. Ils ne croient ni au saints marocains ni d’une morale noble à se comporter avec les arabes ni pour les mosquées et les monuments de l’Islam ni pour un comportement de démocratie avec les autres communautés et arabe en particulier …pour eux c’est la jungle ,même état d’esprit d’un juif et donc dans ce cas de figure ,il leur faut plus qu’une autonomie mais une indépendance ,l’ennui que les berbères ne peuvent pas vivre entre-eux ,ils ont besoin d’un milieu ambiant et qui n’est rien d’autre que la communauté arabe. Il existe donc une distanciation entre le souhait de leurs élites et la raison d’être de tout un peuple berbère. J’ajoute que le peuple berbère a l’oreille tendue vers leurs élites ; le peuple berbère suit les conseils de leurs intellectuels(ou pseudo;politique économique ,religieux…) même s’ils se font avoir par leurs élites . Maintenant ,la question qui s’impose existe-t-il un contre poids parmi eux qui peut contrer leurs élites ? Car si déluge est , la communauté berbère est sans abri;la pénétration de Islam en est l’exemple,comme quoi il existe une conscience de tout un peuple qui se diffère de leurs élites dans leurs décisions de survie ,d’existence et donc leurs élites n’est rien d’autres des « s’en-fout» qui reste esclave du judaïsme d’un autre temps. Il n’est pas étonnant que des juifs ont un sentiment d’être respectés(qui veut dire la communauté berbère est un simple pion) par les berbères et préfèrent cette communauté à la communauté arabe. Car d’un autre côté ,les juifs voient une trace de leur race ,très lointaine certes ,mais existe encore aujourd’hui et qui se traduit dans le comportement de l’un est le même ,à quelque degré prés, de l’autre;donc juifs et berbères s’entendent sur beaucoup de choses et cette entente n’existe pratiquement pas avec les arabes car sont deux mouvements opposés.

Maintenant ,on peut concevoir un Islam chez un peuple non arabe qui ne voulait pas de cette langue arabe. Tout en sachant ,pour comprendre l’Islam il faut apprendre la langue arabe sinon le peuple trouverait des lacunes et seul les élites de ce peuple peuvent leur faire comprendre, je pense à l’Iran,à l’Indonésie… par exemple à la différence des berbères leurs élites s’attachent énormément à l’Islam et ne dérivent pas leur peuple à la différence des berbères ,d’où le caractère juif chez les berbères qui prime à refuser l’Islam. Je n’extrapole pas .

Ceci étant ,on va essayer d’étudier les mouvements berbères ,une bibliographie sur quoi ce travail a été fondé se trouve en tête et non à la fin .cette bibliographie juste un aperçu est donc ,n’est pas exhaustive et je discute d’autres idées des autres livres non cités. J’avance les conditions nécessaires et me semble suffisante pour qu’un mouvement peut mener à une indépendance des berbères et voire la constitution d’un État berbère.

De prime abord, les revendications du début de 1990 étaient toutes liées et venaient avec la chute du mur de Berlin . L’union européenne a fait avancer des droits sur les minorités et vous pouvez lire
recommandation 1201(1993)qui avait ses débuts en 1989 ,à la chute du mur de Berlin, les revendications des berbères ,pratiquement point par point. À la différence ,des minorités berbères dites aussi visibles veulent passer de cet état vers une autonomie vers une indépendance . Donc les lois sur les minorités au Maroc ou Algérie ne servent qu’un seul objectif l’indépendance et la création des micros États berbères. On peut lire sur la recommandation 1201 à l’article 6 « toutes les personnes appartenant à une minorité nationale ont le droit de créer leurs propres organisations, y compris des partis politiques » . Or comme dans toutes les constitutions du monde qui se veulent démocratiques ,personne ne peut créer un parti politique sur la base d’une ethnie ou d’une religion sinon c’est la discorde sociétale. Les berbères avaient pour point d’appui cette recommandation européenne ensuite des organisations internationales à l’ONU.

La charte d’Agadir relative aux droits linguistiques et culturels est un premier pas vers des revendications plus importantes ,car il y toujours un début de tous les mouvements politiques:ils commencent par des revendications culturelles pour atterrir dans des revendications politiques. Donc on peut relever des illusions de cette charte d’Agadir ,comme je venais de l’expliquer plus haut ,le peuple berbère n’avaient pas une identité politique se sont des tribus,des nomades(au début!) et leur culture se déplace avec mais on ne peut pas lier l(identité berbère avec un pays le Maroc ou l’Algérie car ils sont des fuyards dans le sens de la lâcheté(pas tous!) sinon ils auraient du rester en Syrie étaient déloyaux envers leur roi Mannissa…certes,la survie demandait et exigeait un déplacement vers des terre fertiles …mais cette raison n’explique pas la vraie nature du caractère berbère et encore moins sur une identité réelle du berbère. Et si on fait le parallèle avec d’autres peuples qui ont exister à l’époque on s’aperçoit ,qu’ils avaient aussi une identité flottante mais non prégnante et se sont par la suite dissoutes(ces communautés) dans la majorité . Le berbère a un problème d’identité est dû aux élites berbères qui n’ont pas voulu de l’Islam comme nouvelle religion ,ajouté à cela ,leur nombre était minime par rapport à la superficie qu’ils avaient occupés et étaient donc des minorités de l’espace car comment peut-on concevoir une histoire d’un peuple si ce dernier n’existe pas ou d’une négligence importante. C’étaient des tribus dispersées et non un État constitué politiquement.

Leurs objectifs à atteindre dans cette charte d’Agadir ,la stipulation de la langue amazighe qui est une erreur car pourquoi pas ne pas stipuler aussi la langue juive ,ou d’autres langue minoritaire ,néanmoins ,il s’agissait d’un premier pas vers des revendications plus politiques. Le deuxième point sur la promotion de la langue amazighe est dit autrement l’arabe gène !! et pour cause ,les berbères n’ont ni l’arabe ni le berbère d’où la standardisation de la grammaire amazighe donc une organisation et instruction de tout un peuple berbère. Le point 5 exprime clairement la création d’un État ou sous État à l’intérieur d’un État dans sa portée car aujourd’hui il y a des canaux de télévision privées…des réseaux sociaux.

Je fais remarquer les revendications berbères ne sont pas partagées par les berbères de base qui constituent plus de 90% du peuple berbère.
Les neuves revendications signées en mars 2000 ,sous forme de manifeste, représentent un caractère fluctuant. La première revendication est la primauté à l’amazighité et non au panarabisme . Donc tant qu’à dire le Maroc n’est plus un pays arabe de même pour l’Algérie. Les statistiques et la civilisation arabe montre le contraire ,donc une revendication d’une minorité qui se veut majoritaire, c’est le complexe d’infériorité.
La deuxième revendication la reconnaissance officielle de la langue amazighe ,il s’agit de revendiquer un espace indépendant comme chez les flamands en Belgique et cette revendication ,s’est faite jour une fois la région flamande est devenue plus riche ,quelle idiotie car avec le temps ,si on peut faire une supposition réaliste du futur ,la région s’appauvrit(plus de diamant du Congo Kinshasa) et que faire avec de linguistique flamand et de la ségrégation en parallèle…

La troisième revendication ,le retard culturel des berbèrophones ,qui est dû surtout à la négligence et l’oubli des riches berbères qui ont délaissé les régions ou ils sont issues. L’État a une part de responsabilité mais ceci n’explique pas tout et la grande gueule qui avaient eux seules(les communautés berbères) à affronter le colonialisme est tout à fait faux ,si cela ne se tenait qu’à cela ,les berbères auraient constitués un État à eux puisque le Maroc était dans une phase seconde .
La quatrième revendication l’identité berbère est une chimère ; ils sont bilingues;l’arabe est omniprésente et beaucoup d’entre-eux ont une culture arabe surtout les élites ,car pour comprendre leur monde ,ils devraient se renseigner en langue ,les écrits sont en arabe . Mais cette identité berbère peut se reconstruire puisqu’elle était dans un passé de mile ans . En tout cas ,il s’agit d’un réveil berbère mais dans un mauvais espace ,car ce dernier est complètement occupé par les arabes.

Au passage je me permets de dire qu’il n’existe pas de chauvinisme arabe, cette idée est purement de l’ancien colonisateur et français et espagnol pour s’insérer dans la communauté marocaine et de là, le dahir berbère de 1934, car dit autrement si le chauvinisme existe et l’aurait une origine et qui n’est rien d’autre que la pénétration de l’Islam dans une société multilingue car à l’époque ,il n’y avait pas que la langue berbère ,il y avait aussi à juste d’exemple l’herbeux ,l’arabe(et oui!)et la caractéristique fondamentale dans tous les pays qui ont vu l’islam ,les califes comme les compagnons du prophète et même dans la charia que l’islam est une conviction et non une apparence et d’abord un Islam de cœur ,une paix de l’âme;sinon comment expliquer l’Iran ou l’Indonésie sont restés dans leur langue maternelle (avec tous les dialectes)?

La cinquième revendication il n’existe pas un une idée malsaine d’exclure la langue berbère de l’évolution d’un pays ,mais il faut s’y rendre à la realpolitik qui consistait et consiste toujours à dire que la langue arabe est la seule à même de suivre la technologie ,l’évolution scientifique du monde occidental car il existait une traduction des ouvrages occidentaux en arabe et pas en berbère et si les décideurs politiques du Maroc, de l’époque suivaient votre idée de la langue berbère d’abord ,nous aurions enregistré un temps énorme d’un retard que personne ne le ra trappe car d’autant plus avec la langue arabe il existe déjà un retard important(mais nettement moindre)… ce qu’il faut savoir qu’en politique ,il y a d’abord les grandes lignes et ensuite les lois et enfin l’application qui englobe le suivi ce qui implique les réformes et comme on dit dans toutes les écoles d’administration la réforme de l’État qui ne se termine jamais . Donc il existait un choix politique qui est certes au détriments de toutes les langues régionales et en particulier la langue ,mais alors il faut aussi comprendre que ces berbères n’étaient absents ni de la scène politique marocaine ni de la société, ils sont même omniprésents un vrai colonialisme de l’intérieur du pays. Alors de grâce ,pas de complexe d’infériorité ou des plaintes des enfants des non mûr;car c’est justement l’état d’esprit de ces berbères et au Maroc et en Algérie ,tout de moins plus de 90% de cette population berbère ont ce caractère.autre chose ,il n’existait pas d’idéologie dans le système éducatif marocain , car politiquement l’époque de Hassan II était anti socialiste ,anti Nasser et de Mohamed V (le socialisme arabe)était juste prononcé à prendre avec des pincettes car le système royal est plus compliqué pour se permettre un arabisme ,par-contre l’état d’esprit juif existait et en plein essors qui ne permettez pas l’accord entre arabe et berbère d’où l’idée de Dahir berbère était purement juive ,connue sous le nom « diviser pour régner ». donc l’ennemi est parmi vous (les berbères qui ont une relation très directe avec les juifs …), ceci dit je n’extrapole pas car d’abord le peuple est hors de ce jeux politique et, pour preuve tout un peuple berbère et dans le haut ou le moyen ou l’anti Atlas ne demande qu’à les secourir et du froid et de la faim et de la soif et même leur donner une éducation et peut importe le sauveur !

La sixième revendication les berbères qui ne connaissent ni la langue arabe ni les coutumes arabes ni la loi …pratiquement des sauvages et qui sont à la merci des premiers venus et en particuliers les commerçants berbères… sont au même titre qu’un européen qui débarque au Maroc sans rien connaître de la société marocaine ,à la différences les européens respectent les lois ,sans porter atteinte aux indigènes(quand il n’est pas colonisateur !) ,certes ils ont d’autres points négatifs mais cette basse besogne des berbères qui ne cherchent qu’à faire du mal aux arabes ,qu’à développer la régression sociale ,qu’à nuire aux progrès des arabes ,qu’à améliorer le système de « bergague » et quoi bon !!. donc ce sont eux qui formulent l’état d’étranger dans leur pays alors qu’eux limitent leur pays dans leur psychisme, à leur « patelin » . l’ennui sur ce caractère d’ignorance des berbères qui émigrent de leur tribu,ou village vers les grandes villes ,ils exécutent et croient à tout ce qu’en leur racontent et le raconteur  n’est rien d’autres que la police politique, le bergague qui ont des cibles à toucher les dissidents politiques ,par exemple ou ceux qui se réclament des droits de l’homme et de la femme…donc l’ignorance de ces berbères car leur communauté et comme celle des juives ne s’occupent pas de leur pauvres d’esprit ou de leur pauvre tout court(Israël est une politique spécifique des lobbys juifs ,d’avoir un foyer et depuis 1948 et d’accueillir tous les pauvres juifs du monde et pas seulement!,donc un simulacre car les élites juifs marchandent avec leur peuple juif pauvre…) ,d ‘autant plus l’État marocain ne fait aucun effort dans ce sens et ceci depuis l’indépendance . Certes , le politique marocain n’est pas au niveau et comment il peut l’être avec un palais qui domine tout et seule la politique vue et corrigée entre ,le sous-système du système,dont leur matière grise viennent des occidentaux et surtout des juives d’ailleurs ,des centres de recherche qui ont pour objectif de garder le niveau marocain en état d’une guerre civile ,sur la base ,sans eux le déluge.

Alors cette sixième revendication est carrément la création d’un État berbère et le rejet ,pure et simple de l’arabité et ceux qui veulent vivre au Maroc doivent comprendre le berbère et quelle idiotie !
La septième revendication est correcte ,l’art n’a pas de langue officielle;un tableau de Picasso est dans toutes les langues ,chacun l’interprète dans sa propre culture ,oui, l’ État ne fait pas assez pour promouvoir la place de la culture dans la société marocaine…
La huitième revendication n’est pas importante , il suffit de voir des pays ou les noms des rues sont des chiffres et des nombres ou autres , et il n’y a pas de provocation de l’administration marocaine, ce sont des ordres qui sont appliqués mais les noms berbères se sont les berbères qui devraient les entretenir ,les médias privés ,les facebook, ….réseaux sociaux,tout existe certes il y a des centaines et qui sont valables pour tous les marocains et quelque soit sa communauté.
La neuvième revendication est de trop qui est déjà cité dans la septième revendication.
En résumé ce manifeste de l’an 2000 et qui constitue une base de revendication berbère n’a ni l’esprit ni le corps d’un vrai manifeste qui doit être une étape vers une revendication plus générale à savoir les partis politiques berbères et en langue berbères ,la linguistique est importante dans les revendications politiques qui doit mener ensuite à gérer des gouvernements et enfin l’établissement d’un État berbère pur et simple . Ce manifeste ne représente pas tous les berbères et sur tout pas la populace(la majorité du peuple berbère) berbère ,si non c’est le parti politique berbère de Tizi-Ouzou qui en dehors de leur patelin et leur idiome ,il n’y a pas d’assise politique, néanmoins, il a le mérite d’exister et donne un état d’esprit d’une catégorie de berbère .

Ce manifeste est venu suite à la charte d’Agadir relative aux droits linguistiques et culturels de 1991 et dont nous essayons de trouver des points de litiges.
L’identité culturelle ne se définit pas par la falsification de l’histoire . Si il existe un groupe ethnique qui a vécu pendant des millénaires on ne peut pas dire aujourd’hui qu’il a une identité pure à cette culture car tout au long du temps passée ce groupe ethnique a subit plusieurs modifications dues aux guerres des religions(entre autres) ,des expansionnistes commerçants,…donc il existe un métissage et le groupe aujourd’hui n’est pas ce qu’il était il y a 10000 ans;il existe donc et une mutation mais aussi une somation donc on identifie aujourd’hui ce qu’il y a maintenant une centaine d’année au maximum 4 ou 5 siècles et encore …
La culture amazighe ,personne ne la conteste ,l’État non plus et toute culture qui se trouve sur le sol marocain a une reconnaissance et n’a pas besoin de publicité pour cela . Donc le deuxième point la culture amazighe n’a aucune signification d’être cité ,à moins qu’il s’agit d’une étape pour une revendication politique et c’est justement ce qui va se passer par la suite ; et dans les congrès berbères ,le manifeste de 2000,…
Le troisième point sur la langue amazighe;il existe une divergence de vue entre tous les berbères de siwa en Égypte jusqu’aux îles Canaries, sur l’unicité de la grammaire et il faut souligner sur le terrain, les berbères dans les montagnes et les vallées ,des berbères ne sont pas instruits et utilisent souvent leurs dialectes régionales.
Concernant le quatrième point était de la langue et de la culture amazighe inscrire la langue comme langue officielle était un tord fait à l’arabe et aux arabes comme communauté et il n’existe pas de relation de cause à effet de l’introduire dans la constitution d’autant plus une langue est vivante de par ce qu’elle apporte aux citoyens ,ici, les marocains ne se pressent pas pour l’apprendre et les berbères d’origines qui vivent dans les grandes villes où ils sont nés ont tendance à ne parler très peu sinon pas du tout ; le pouvoir en place qui avait introduit la langue berbère a tord politiquement parlant. Un simple exutoire de fumée.

Le cinquième point sur les perspectives de l’action culturelle amazighe il s’agit tout simple de forcer la main des citoyens marocains qui ne savent la langue berbère à l’apprendre et de forcer la main des arabes;il s’agit donc d’un non sens.
Les 4 points ;c’étaient les observations sur quoi découlent les objectifs suivants et , comme on dit en mathématique les hypothèses sont fausses la conclusion est peu ou pas crédible ; en voici :
premièrement la stipulation du caractère national de la langue amazighe à côté de l’arabe ,tant qu’à faire l’hébreu aussi . Non ce n’est pas sérieux et il faut attendre un nouveau système une autre tournure de l’histoire pour que les choses reprennent leur cours normal et pas question de mélanger les pattes . Si l’exemple est la langue flamande en Belgique ,il faut se demander pourquoi ils(les flamands) n’avaient pas manifesté leur autonomie sociale,linguistique,…en 1830 quand ils étaient pauvres et cette revendication se fait sentir de 1960 après avoir dévaliser une partie des diamants du Congo Kinshasa….
Le deuxième point est ,comme je viens de le dire plus haut est d’obliger les marocains à étudier une langue et la généraliser ,c’est un non sens.
Le troisième point l’intégration de la langue et de la culture amazighe dans les divers domaines ,même constat que le deuxième point.

Le quatrième point c’est juste mais aux même titre que les autres dialectes ou d’autres langues que l’arabe .
Le cinquième point le privé oui mais pas dans le public car l’État a une langue et pas deux.
Le sixième point oui

Le septième point est une répétition du deuxième point.
Il y a donc plusieurs mouvements des berbères dont on peut citer : les projets pour l’autonomie de la Kabylie ,la déclaration de l’autonomie du grand Rif au Maroc ,ou encore le mouvement pour l’autonomie du rif ,ensuite et la liste n’est pas exhaustif déclaration du mouvement pour l’autonomie du Souss . Commençons par celle de Souss dite aussi déclaration de Taynzert pour l’autonomie du grand Souss. Basée sur cette observation :

La première est fausse car dans un État comme le Maroc avec un système de bergague une centralisation de pouvoir (même si on parle dernièrement de l’autonomie et de décentralisation administrative) il est impensable que la fédération de Souss soit indépendante ,j’expliquerais sur ce point dans youtube.
La deuxième observation est juste mais pourquoi les soussi ne l’ont pas fait auparavant si ce n’est par d’autres moyens ,légaux de travailler leur région .est-ce qu’ils ont besoin d’une autorisation de l’État pour éradiquer la misère qui frappe tout l’anti-Atlas ?

La troisième observation quand on fait une politique on (les gouvernements en place) répartissent la richesse vers des endroits plus importantes que Souss ,mais ceci dit si les souss ne savent pas manifester comme les rifains …d’où l’importance de la décentralisation,en tout cas c’est la faute aux soussis et pas à l’État.
Le quatrième point est faux car ils(les berbères) sont aux palais royal ,partagent,à un certain point, le pouvoir à fond avec leur système de bergague basé sur le téléphone arabe et donc un suivi psychologique qui prend racine chez les psychopathes de juifs avant d’être appliquée au Maroc…
Le cinquième et le sixième point est une répétition du quatrième point.
Le huitième point il s’agit de refuser la langue arabe comme seul vecteur unificateur de la population marocaine.
Donc leur déclaration de vouloir une autonomie pour le grand Souss est nulle et non avenue pour les raisons citées plus haut.
Et cette déclaration est une copie conforme d’une autre déclaration des kabyles au pouvoir central d’Alger .

Abdelkrim Al Khatabi avait voulu et déclaré en1922 mais une république régionale et d’ailleurs les rifains d’aujourd’hui insiste sur le caractère régional .
D’où l’autre déclaration pour l’autonomie du Rif qui ne veut pas de standardisation de leur langue , cette déclaration de l’autonomie du grand Rif au Maroc c’était en 2007 aussi basée sur sept observations :
La première ; les grands leaders politiques n’attendaient rien du colonialisme espagnol ou autre et ceci depuis l’indépendance le Maroc se trouvait dépourvue de toutes ressources(il fallait recommencer l’exploitation des richesses naturelle du Maroc et former tout un peuple dans un analphabétisme…), car d’une part ,le colonisateur a tout dévalisé et le peu qui restait le nouveau colonisateur ,les décideurs politiques marocains de l’époque avaient volé le pays est devenu donc amorphe , un déséquilibre régional, une non répartition équitable et puis il fallait définir les priorités.
La deuxième observation est juste il faut une liberté individuel et de l’époque vivait sous la guerre froide et partout dans le monde les bouches étaient cousues mais il n’empêche qu’il devrait y avoir une liberté d’expression de pensée,…encore faut -il définir les limites qui sont difficiles d’être acceptées par tout le monde.

Le troisième point est juste

La quatrième observation est juste

La cinquième observation est juste mais sans rapport .

La sixième observation sans rapport.

La septième observation stipule seule l’autonomie…parfaitement d’accord mais sous conditions

La huitième observation est un bon point car il fait état d’un grand Maghreb et qui est en général arabe et donc on tient compte de la langue et de la culture arabe dominante ou majoritaire.

Les proclamations de ce grand Rif sont les suivantes :

article premier sur l’autonomie des régions et en particulier celle du Rif , oui, il s’agit d’une donne politique qu’à mon avis ,en tant que politique, il faut conditionner cette autonomie car elle peut déboucher sur une indépendance sinon une lutte armée.

Deuxième article est une répétition du premier article.

Article trois est aussi une répétition .

Article quatre aussi une répétition ,on parle du Rif non du Sahara occidental marocain ou non ,cette déclaration du grand Rif veut extrapoler la question de l’autonomie.

L’article cinq et donc il faut assumer les résultats d’un tel referendum supposé sain de toute fraude.

Le sixième article oui le grand Rif ce n’est pas de l’atlantique et peut-être il faut passer par une étape transitoire celle d’une future autonomie dans le temps il faut que l’État marocain évalue la construction de ce grand nord rifain et ensuite trouver les moyens ;une finance et en troisième lieu l’autonomie de tout le grand Rif sous conditions.

L’article sept le souverain ne peut pas tout faire car il y a ,entre autres des milliards d’euro à investir et l’État marocain et son souverain ne sont pas chaud à cette initiative donc au rifain et à leur diaspora de présenter les avantages et les plan d’étude pour cette région du grand Rif…

Ces déclaration du mouvement berbère se suivent et se ressemblent. Qui ont une identification dans les années soixante mais c’est le printemps de Kabyle ou encore berbère (Tizi-Ouzou,Algérie)de 1980 constitue donc le socle. En 2001 il y a eu une plate-forme de revendications dite d’El Kseur . D’emblée et sans observation ou introduction telle le mouvement se fait sentir pousser les ailes et adopte 15 revendications :

Premièrement l’aide de l’État algérien qui semble manquer à ses devoirs d’assister les personnes en danger et qui ont été victime des manifestations provoquaient par des élites berbères;donc ces berbère exigent de l’État algérien qu’il soit plus paternelle.

Deuxièmement de juger la force de l’ordre ceci est un non sens. Mais ,s’il existe des exactions avec preuve à l’appui dans ce cas seulement et la sentence est un dommage et intérêt et surtout une radiation de la police ou de la force de l’ordre envoyait pour cette mission.

Troisièmement des avantages !! car ces berbère se considèrent meilleur que tous les autres algériens ,c’est un sentiment juif;le peuple élu.

Quatrièmement est un point d’une revendication politique implicite car quand ces berbères exigent le départ des brigades de gendarmes et donc l’État. Cela veut dire politiquement une demande de leur indépendance d’Alger(décentralisation ,autonomie ou carrément un sous État voire un État kabyle).

Le cinquième point est une application du quatrièmement.

Sixièmement est un point juste à seule condition que ces berbères présentaient leurs justifications comme quoi l’État est tortionnaire ce qui est du domaine du harcèlement moral et physique des citoyens berbères.

Septièmement est une contradiction du sixièmement à moins si les commissions peuvent être constituer des berbères eux-même connus d’une impartialité.

Huitièmement la revendication devraient toujours passer par un referendum et comme langue officielle tamazight est une revendication qui n’a pas de sens dans un État comme l’Algérie ou le Maroc ,mais il a un sens dans le cas d’une indépendance ou tout simplement d’une régionalisation ,à l’échelle de la région et pas national.
Neuvièmement il s’agit d’une régionalisation.
Dixièmement il généralise à tout le peuple algérien qui lui ,ne se plaint pas autant que les berbères de Tizi-Ouzou ,donc il faut se limiter à la région.

Onzièmement est un point qui cache son nom l’indépendance de la région Kabyle ,pure et simple.

Douzièmement on ne demande pas le beurre et l’argent du beurre.

Treizièmement il s’agit d’un complexe d’infériorité ni plus ni moins;la « hogra ».

Quatorzièmement c’est coller à l’État algérien qui est un droit mais de grâce personne ne peut empreinter deux voies opposées.

Quinzièmement oui,l’État algérien doit répartir la richesse du pays vu que le pétrole coule à flot, néanmoins les « autonomistes » ou « les indépendants» devraient savoir ce qu’ils veulent.

Une autre déclaration pour l’autonomie de la Kabyle qui est venue après celle d’El Kseur sur la base de ces sept observations, conclut par une revendication ou la seule revendication celle de l’autonomie de la kabyle .

Première observation est la même observation des berbères marocain à savoir l’identité berbère et leur histoire .j’ai déjà formulé plus haut le pourquoi du comment.
La deuxième observation ,ces berbères se justifient de leur solidarité avec la communauté arabe dans la lutte contre le colonialisme français , ce n’est pas vrai et on(chez ceux qui avaient vraiment combattu le colonialisme) parlent même la complicité de ces berbères(pas les rifains d’Abdel Krim Al Khatabi ,qui est une exception historique de demander à la fois l’indépendance du colonisateur espagnole et une république) avec les français ,c’est une communauté très visible en France et très intégré dans les valeurs française voire contre l’Algérie et il existe même une connivence avec des juifs d’ailleurs Ferhat Meheni est pour Israël voire même admire et croit qu’il existe une démocratie en Israël et si on peut extrapoler ,une simple stipulation ,il est pour un colonisateur de cette mafia de juifs sionistes ,des psychopathes,ou peu importe ,donc pas d’indépendance d’esprit pour demande une indépendance de la Kabyle.
La troisième observation il s’agit d’un complexe d’infériorité ,l’État algérien ne fait pas d’amalgame entre communauté berbère et arabe , la loi est pour tout le monde,maintenant s’il existe un dysfonctionnement c’est possible mais ces berbères ont droit de demander à l’État réforme et réparation.
Je saute au sixième point ,une observation historique qui est une référence pour le mouvement berbère en Algérie est le congrès de la Soummam de 1956, qui est léger car le temps a changé depuis.
La septième observation , tenant compte de la charte des nations unies ,les droits universaux ,oui c’est une base ,encore il faut savoir s’il existe une relation de cause à effet.
La neuvième observation est l’émergence des revendications qui stipulent et insistent toutes sur l’autonomie qui n’est pas dépourvue d’autres arrières pensées.
La dixième observation , une comparaison avec ce qui se passe dans le monde qui est faux car toute comparaison n’est pas raison ,j’ai cité plus haut le cas flamand .
La onzième observation est une menace sur l’intégrité du territoire algérien
et suite à tout cela le congrès demande une autonomie de la Kabylie.

La constitutionnalité de l’amazighité comme langue ou d’autres applications ne constitue pas une équation d’équilibre mais vers une guerre civile et obliger tout le monde à apprendre une langue ,une sorte de dialecte à qui on(le pouvoir en place) lui a donné ses lettres de créances et donc il s’agit plus ,d’une mutation que d’une simple somation car avec le temps les berbères reprendraient le dessus et se substituer à la langue arabe ;mais pourquoi retarder toute une société à apprendre une langue qui n’est pas issue d’une civilisation et encore moins à une traduction dans le monde évolutif scientifique surtout ,il s’agit donc ,si la linguistique gagne du terrain d’un non sens et la non présence des politiques et marocains et algériens(car les autres États ou la «  berbèreité » existe n’ont pas cette exagération de mouvement berbère) n’ont la puissance la force politique et ne sont donc pas des chevronnés;se sont tout simplement des hommes et des femmes qui cherchent à s’enrichir ,et s’en foutent, de l’État Maroc ou Algérie,encore moins des conséquences qui en découlent et en particulier guerre civile qui se profile à l’horizon.
Je me permets de dire le seul leader qui a pu mouvementer ce mouvement berbère et lui a donné une envergure internationale car je pense que tout mouvement passe par deux phases parallèles ou fusionnées et lutte armée et lutte politique ,ces mouvement récents que j’ai cité plus haut n’ont aucune expérience sur le terrain ; car la lutte armée est d’abord connaître le terrain ,la géopolitique si on veut étaler ce mouvement sur plusieurs pays ,ou tout de moins connaître le peuple berbère au lieu de se cloisonner dans un bureau feutré et constitue des groupes ,des élites ,des intellectuels berbères ,cela ressemble à ce que disait le général de Gaulle des généraux « putschistes »d ‘Alger « ces quadras ». donc c’est Abdelkrim al Khatabi qui avait l’étoffe et qui faisait et la théorie en tant qu’intellectuel berbère et une lutte armée contre et le colonisateur et le système royaliste marocain de l’époque et était le deuxième dans le temps à proclamer ou demander avec force et insistance une première république marocaine(les premiers c’étaient les andalous en 1629 à 1668). Voici sa lettre adressait à la ligue des nations en 1922 qui montre un caractère avancé d’un révolutionnaire berbère(certes ,il était juriste en Espagne et avait vécu dans cette société européenne ,il savait donc parler à la conscience des pays civilisés ou pour être juste des pays puissants qui ont battit ce consortium la ligue des nations l’ancêtre de l’ONU d’aujourd’hui.

D’abord il parlait avec prudence car à l’époque le système de « bergague » existait déjà et c’étaient eux(bergagues sont l’arme d’une politique des psychopathes juifs au palais royal ,à l’époque il n’ y avait pas encore d’Israël) qui avaient créer le territoire dit de siba(anarchie) et, de ceux qui entravaient les gens honnêtes et empêcher de tout progrès ,dites des arriérés qui eux n’avancent pas ,n’évoluent pas et exploitent la classe pauvre et moyenne de la société ,exploite tout faible d’esprit dont la décision de faire ceci ou cela est commandée d’une façon forcer ou par une parole douce ou de faire croire aux faibles qu’il a aussi une reconnaissance sociales de telle sorte le bergague effectue la tâche avec aisance et surtout de son propre gré). Disait Abdelkrim Al Khatabi «… et nous ignorons si notre correspondance vous est parvenue » ,plus loin «… les rifains demandent:» est-ce que la réforme consiste à détruire des maisons en utilisant des armes interdites «  encore plus loin « …le soulèvement du Rif est le résultat de l’oppression et des abus de pouvoir … » « le rif ne s’oppose pas à la civilisation moderne…le Rif aspire à l’établissement d’un gouvernement local »(il n’avait pas confiance au pouvoir de Makhzen ,le pouvoir central. « sous le couvert de titres divers »(sir et autres titres de noblesse). » le Rif est soucieux d’établir un système de gouvernement pour lui seul,qui dépend uniquement de sa propre volonté;il veut établir ses propres lois et ses traités commerciaux afin d’être le protecteur de ses droits sur le plan intérieur et international » il s’agit d’une autonomie avancée et atterrit dans vaste terrain l’indépendance;puisque le Maroc était partagé encore en cette époque,les années vingt en terre de siba(l’anarchie complète) et la terre de Makhzen gérée par le palais royal ,mais siba et terre de Makhzen c’était un seul pays le Maroc. « … l’Europe ne cherche qu’à lutter contre tout le monde musulman »déjà le sentiment était criant l’Europe avait une dent contre les musulmans et ne cherche pas à partager ses valeurs de la démocratie mais juste à exploiter les richesses du pays colonisé et Al khatabi parle des armes interdites référence faite à l’arme chimique ,donc la rancune européenne utilise ces armes interdites. Et garde une confiance puisqu’il n’extrapolait pas ce sentiment et croyait qu’il existe des décideurs politiques qui sont de bonnes fois et ils ne sont pas au courant de se qui se passe dans le Rif.
Revenons en arrière déjà en 1914 le sultan dit moulay Hafid «  les berbères ne manifestent jamais et pourtant ce roi était un franc maçon ,il pensait la société . Et puis l’encerclement de Fez ancienne capitale du Maroc par les berbères avec(ou un prétexte, car le territoire siba gagné plus de terrain et donc une bonne manière de couper court et de choisir la France pour le protectorat ) encerclement réalisé par les berbères du haut et moyen Atlas et le dahir berbère était une idée du palais royal voire des juifs du palais qui cherchaient une suite dans leurs idées puisqu’ils sont là à faire le beau et la mauvais temps . . je prend d’abord le traité pour l’organisation du protectorat français (Fez 30 mars 1912),la conférence d’ Algésiras (au passage même endroit qu’Abdelkrim Al Khatabi entamait plus tard ,des discussion en1926) en 1906 à préserver l’intégrité …(référence faite aux maintiens d’ordre dans les terres dites de siba ,le makhzen … pratiquement cent ans plus tard 2012 une nouvelle constitution(contestée) faisait suite aux soulèvements populaires…le printemps arabe.
Maintenant le dahir berbère en 1930 a été corrigée en 1934 qui ne stipulait plus l’immixtion dans les affaires berbères ,leurs coutumes,traditions, administrativement parlant. Mais il faut dire ce dahir n’était en aucun cas discuté avec la populace berbère mais adopté en première lecture par les élites berbères qui en se dérangeaient pas de l’état d’esprit des berbères de base et sur impulsion des arabes marocains ,algériens égyptien du monde arabe que l’autorité française avait fait marche arrière donc le panarabisme a servi les berbères qui ne sont pas reconnaissant;les arabes avaient utilisé l’argument de l’Islam qui faisait peur aux européens . Mais le dahir faisait huit articles et l’application était progressive certes ,les arabes avaient commencé un autre combat puisqu’ils ont découvert les faiblesses des européens ,celle de l’indépendance et ,la question qui s’impose pourquoi les berbères de l’époque n’avaient pas créer de parti politique berbère et demander l’autonomie pour leur région car ces revendications ne touchaient en rien le traité de protectorat ?

Donc les revendications d’aujourd’hui a un sentiment d’attraper un temps passé. Par exemple le haut Atlas revendique très rarement sinon pas du tout autonomie à la différence du Rif et du Souss . Le mouvement berbère au Maroc ou en Algérie est très divisé. Mais ils ont tous ces mouvements une seule revendication ,l’autonomie pour leur région sinon une inspiration pour le grand pan berbère. .
L’Islam n’a rien fait ou exigé des berbères ,si ce n’est ces derniers sont considérés comme des musulmans ,en leur majorité mais avec un Islam léger ,pas d’obligation et de forcer les limites des musulmans ,les berbères peuvent ne pas faire le Ramadan ou manquaient à leur devoir de l’Islam,mais celui qui fait les choses à moitié ou pas du tout, se sont les berbères (par non conviction)donc un Islam léger c’est pour cette raison ils ne se sentent pas dans la mouvance islamiste et même lutte contre cette Islam en tendant des pièges aux musulmans ,aux arabes se croient malins ; mais il s’agit d’une façon de ne pas aimer l’Islam par contre ,ils adoptent l’attitude juive, c’est un choix. Encore une fois ,il y a des bons et des mauvais partout,donc il ne faut extrapoler. J’insistais sur leurs points qui semble à une grande population arabe de tendances négatifs par rapport à des normes des droits de l’homme et de la coexistence .

Rachid ELAÏDI

politique

cybernétique d’Etat dans les 23 pays arabes-Maroc,Algérie,…)

Le verbatim:

1
00:00:01,000 –> 00:00:02,000
Bonjour ; j’essaierais un petit essai sur une méthode que tous les pays dictatoriaux connaissent dans leur société;bien sûr en particulier la société marocaine ou la dictature fait rage ; avec les spys caméra dans les maisons des citoyens…ils veulent atteindre la psychologie de la personne. Avant c’était le côté physique maintenant c’est la psychologie.

2
00:00:02,000 –> 00:00:03,000
Alors j’essaierai d’exposer ici le cas sur une méthode comme il y en a d’autres. Il y a 8 à 9 que je puisse les partager ce que j’appelle une méthode utiliser par tous les bergagues qui « foutent la merde à tous les citoyens ». bien sûr , si on peut faire le parallèle avec se qui se passe aujourd’hui , c-à-d les alliances contre le Yémen on voit bien les États qui s’unissent ,se ressemblent et par voie de conséquence, il existe un fil conducteur qui mène tout ce monde à commettre …bien sûr personne n’est pour se qui se passe c-à-d ils tuent les enfants…ils peuvent attaquer ce qui ont la même c-à-d qui ont les moyens de riposter…;d’autant plus las alliances il y en a d’autres : Iran, Russe,Chine….

3
00:00:03,000 –> 00:00:04,000
il faut donc attaquer les gens qui ont quelque chose à reprocher réellement…quand les enfants sont tués (ciblés) ce n’est donc pas intéressant,à quoi bon ? L’opération «hazm» est d’abord les victimes; s’il existe au moins une victime ,toute l’opération est donc fausse ,mais enfin…L’objectif de ce posting est de tracer le processus : comment l’État utilise une populace(tout un peuple) ; les gens sont pauvres ,même s’ils possèdent villa,…car il reste pauvre d’esprit . Il y a des dissidences, le pouvoir ne les aime pas c-à-d il faut une première république marocaine ,une deuxième république algérienne,…

4
00:00:04,000 –> 00:00:05,000
donc les choses publiques ne sont pas encore dans un état stable,du moment il existe des courants et des contres courants…on a vu Sissi en Éthiopie ,il faut savoir que lui est un militaire(une certaine mentalité)et en face des civils politiques ,comme dans tous les pays du tiers monde la corruption prime et Sissi n’a pas de quoi payer, en monnaye trébuchante,donc l’exécution des accords serait difficile à se mettre en place et Sissi le savait…alors je reviens à la méthode;le premier point consiste à observer la personne(la victime), c-à-d les gens quand ils atterrissent dans un endroit dictatorial(le Maroc,…)

5
00:00:05,000 –> 00:00:06,000
ils sont obligés de faire les courses, donc un contact avec les commerçants qui sont au Maroc, dans la majorité absolue des Souss et dont l’origine paraît-il sont des juifs(de comportements…)ils sont donc d’esprit petit ,étriqué ce qu’on appelle en argot marocain  «يخاف ما يحشم»comme les juifs…ils sont habitué à démonter(fausse) à donner une certaine observation de la personne(fausse) et se sont des appréciations différentes et, la victime ne peut pas comprendre cette police de commerçants .

6
00:00:06,000 –> 00:00:07,000
Une fois observée on passe au deuxième point , si le pouvoir en place a besoin de cette observation pour nuire la victime , il va donc commencer par étudier toutes les observation faites par les commerçants Souss, de l’Atlas et de Touaregs(les noirs du palais royal), je présume qu’il existe une commission ou un comité d’État à l’intérieur de l’État par exemple au Maroc c’est le palais royal en Algérie le palais présidentiel …

7
00:00:07,000 –> 00:00:08,000
c-à-d il y a des gens qui sont spécialisés dans cette matière ; ils ne cherchent qu’ à foutre la merde aux autres citoyens : personne ne peut progresser ,personne ne peut rien faire …ils volent toutes les richesses du pays et il faut les laisser faire et s’il existe des gens qui ont une certaine résonance c’est par approbation du pouvoir en place…

8
00:00:08,000 –> 00:00:09,000
si donc, cette commission décide que cette personne soit mise en observation alors tout le monde (les citoyens ordinaires) a droit de faire ses observation sur la victime et qui constituent des fiches utilisées par ce comité …on entre donc dans deux phases : soit le côté sorcellerie ou illusionnisme , soit la cybernétique (ce qu’on appelle les agents cybernétiques) et ces agents sont de deux sortes 1) pensants ou 2) exécutants ,au Maroc je crois que ces agents exécutent seulement les ordres …,

9
00:00:09,000 –> 00:00:10,000
donc à quoi sert de nuire à la personne qui ne vous a rien fait du mal . S’il existe une dissidence c’est contre le régime en place et pas avec les citoyens or la misère ,la pauvreté les rend vulnérables , ils peuvent donc tout faire : du terrorisme,…et en particulier à nuire à la victime ,pour c’est un travail comme un autre;la délation au profit du pouvoir en place…

10
00:00:10,000 –> 00:00:11,000
maintenant si le pouvoir ne s’intéresse pas à la victime eh bien toutes ces observations sont à l’eau , mais le pouvoir s’intéresse à la moindre des choses . Troisième point ,il s’agit d’une mafia organisée et on ne sait plus qui est pour et qui est contre ;

11
00:00:11,000 –> 00:00:12,000
il y a même des gens qui sont contre la délation des citoyens mais ils ne peuvent rien ,soit dans la politique ,une pseudo car il n’existe pas des politiques au sens noble du terme:peuvent manifester les revendications ,les droits des citoyens…ce qui existe est donc le microcosme comme disait Raymond Barre…

12
00:00:12,000 –> 00:00:13,000
cette commission est constituée ,je suppose, des Souss ,des gens d’Atlas ,des Touaregs (les noirs… ) et bien sûr les juifs. D’ailleurs ces berbères sont d’origine juive(Ibn Khaldoun le philosophe arabe):leur mode de fonctionnement est au diapason avec le comportement juif ,ils ne sont pas gênés de leur méfaits …exactement des psychopathes et loin de l’Islam…

13
00:00:13,000 –> 00:00:14,000
c’est donc une même race et j’insiste comme toujours à ne pas extrapoler…Quatrième point est une démonstration de force : c’est du vol en plein jour…tout qui se mijote et s’exécute se fait et se passe sous forme d’une plaisanterie (on a fait que plaisanter avec la victime!) or la victime ne plaisante pas et a une propagande à son encontre difficile à éliminer : la victime ne peut se marier correctement ni avoir un travail … en l’empêche d’avoir un C.V. (car le monde du travail est le C.V.) …

14
00:00:14,000 –> 00:00:15,000
il faut dire que ce comité travaille énormément pour détruire les autres car il suffit de voir (entre autres) ce que le pouvoir en place (Maroc…) fait d’officiel ; avec 6 avions de chasse pour tuer les enfants au Yémen et ailleurs…il existe des rancunes ,au fond de ce pouvoir qui d’ailleurs l’avait dit dans un de ces discours «  nous savons ce que nous voulons et par quel moyen et comment atteindre nos objectifs et nos limites… » donc carrément de la mafia…

15
00:00:15,000 –> 00:00:16,000
autrement dit ,le pouvoir considère qu’il a droit de voler les citoyens ,de faire ce qu’il veut des citoyens qui sont donc des simples cobayes ; comme chantait Oum Kalthoum «هل رئ الحب سكارا» . le cinquième point est l’exploitation par n’importe quelle voie des observations minimes c-à-d la petite chose est exploitée même au niveau international et là se sont des psychopathes juifs qui soufflent sur la braise.;quel est donc leur intérêt ,

16
00:00:16,000 –> 00:00:17,000
il est d’abord le vol de l’État marocain, de l’État algérien…dans les 23 pays arabes et vous voyez les psychopathes de juifs touchent des milliards d’euros alors que les citoyens arabes n’ont pas de quoi manger correctement, donc il s’agit d’un des intérêts . Le sixième point ,la cybernétique de l’État;est-ce l’État avec ses institutions ou non ,

17
00:00:17,000 –> 00:00:18,000
car l’État existe dans une dictature qu’avec un sommet ,un dictateur comme disait dans une TV irakienne un analyste politique: quand il y avait Saddam ,l’État fonctionnait car le dictateur faisait bouger l’État et quand il n’ y a plus ,les gens non pas une culture d’État ; pas de compréhension de la constitution ,pas de  «فقه القانون» la jurisprudence, pas d’administration eh bien exactement au Maroc,…

18
00:00:18,000 –> 00:00:19,000
et dans les 23 pays arabes et donc par voie de conséquence la corruption fait rage…et ce qui est inconcevable par exemple au Maroc il y a le phosphate,le pétrole, en Algérie comme en Irak le pétrole est à flot…et les pauvres citoyens n’ont pas de quoi manger correctement…et qui n’ont même un vrai SMIC fonction de la cherté de la vie. Et si vous faites le micro-trottoir ,personne(plus de 98%) ne mange(viande,poissons,poulets…) à sa faim…

19
00:00:19,000 –> 00:00:20,000
c-à-d une alimentation riche qui influencerait positivement sur leur état psychologique. Donc les citoyens sont déséquilibrés. Ils utilisent la cyber attaque pour nuire à l’individu qui va parfois à lire les pensées des gens …comme disait Obama sur une question «  avez-vous quelque chose contre la personne de Natanyahou ?» ,Obama répondait non ,mais ce que Natanyahou est entrain de foutre comme politique(ou pseudo) Obama n’est pas pour cette politique des psychopathes juifs. Par contre Natanyahou a quelque chose contre Obama en personne ,car ces psychopathes attaque la personne qui a un pouvoir décisionnel comme Merkel…c’est ce qu’ils appelle la cybernétique.

20
00:00:20,000 –> 00:00:21,000
Je crois que la cybernétique passe au delà de cette étroitesse d’esprit qui est de détruire l’individu mais au contraire ,la cybernétique est de contrôler positivement ,dans le sens d’améliorer le système à ce qu’il devient plus productif et dans cette évolution les citoyens peuvent vivre à l’aise…le septième point : rien ne les arrêtent ; quand ils foutent la merde ,par exemple, ils ne cherchent pas à se déjuger…

21
00:00:21,000 –> 00:00:22,000
mais ils continuent dans la neutralité,par peur d’être attaqués…ils se retirent dans un sens car ils savent qu’il y que des mensonges : ils sont capables de foutre la merde mais incapable de se démerder ou démerder la victime…Le huitième point ; personne ne sait le pourquoi du comment ; quand il y a un suivi vous ne savez pas pourquoi : cela peut être économique ,politique…

22
00:00:22,000 –> 00:00:23,000
ou n’importe quoi, c’est ce qu’on appelle un système dictatorial , à l’inverse un système démocratique donne toujours les chefs d’accusation ,comme disait autrefois les russes « niet,mais quelle est votre question ». si vous rentrez dans cette phase ,vous ne vous trouvez plus tellement les hypothèses sont énormes. Autre chose ,il n’y a pas de délation au profit de la victime;les bouches sont cousues.

23
00:00:23,000 –> 00:00:24,000
Le neuvième point est la dictature ; nous sommes dans une dictature ,au sens propre du terme .

24
00:00:24,000 –> 00:00:25,000
Cette méthode me semble importante dans un contexte d’aujourd’hui « opération hazm » sur le Yémen;il s’agit d’un ensemble et puisque les gens sont divisés en deux :

25
00:00:25,000 –> 00:00:26,000
il y a la face que vous voyez comme disait Machiavel « très peu de personnes qui savent qui vous êtes » mais le reste des gens est loin de la vérité ; il disait cela il y a plus de 5 siècle et qui reste valable ,aujourd’hui. Car les gens sont toujours occupés à chercher leur quotidien(nourriture…),ils ne peuvent pas ,donc, penser sur la véracité d’une propagande et l’État ne les aide pas car l’État dictatorial a intérêt avoir des cobayes et non des personnes pensantes.

26
00:00:26,000 –> 00:00:27,000
C’est pour cette raison qu’en 1971 les officiers militaires marocains avaient compris ce maudit de système. Il existe donc deux sociétés au sens abstrait du terme ,l’une militaire et l’autre civile . Par exemple , en Égypte ,la société militaire gouverne ,tout n’est pas bon et tout n’est pas mauvais ,mais ces militaires ont un état d’esprit de travailler correctement le pays (pas de corruption…);

27
00:00:27,000 –> 00:00:28,000
ce que fait Sissi est bon (les infrastructures,l’eau,…)sa participation au Yémen peut être considérée comme un donnant-donnant vis des pays de la péninsule arabe (Sissi manque énormément d’argent pour faire fonction les projets d’État) …

28
00:00:28,000 –> 00:00:29,000
on peut parler de l’expansion de l’Iran ,à mon avis reste à savoir ,à clarifier ; admettant si l’Iran avait accepté les conditions américaines ,eh bien, il n’ y aura pas tout ce tintamarre contre l’Iran, car il serait une politique partagée ; évidement si l’Iran travaille dans ce sens alors personne n’est pour cette expansion ,mais l’Iran ne travaille pas dans ce sens ,comment donc, faut-il montrer,au grand monde ce que l’Iran fait, oui ,vous allez me dire que les «الحوثيين» sont du côté de l’Iran ,mais s’il existe une relation de cause à effet ,on aimerait qu’un peuple résout ses problèmes avec ses politiques…

29
00:00:29,000 –> 00:00:30,000
et après il faut chercher les alliances. Et dire qu’il s’agit d’emblée ,d’une expansion de l’Iran cela veut dire qu’en revient aux neufs points sus mentionnés, c-à-d la propagande;qui est une spécialité des psychopathes de juifs c-à-d de mettre la propagande dans un sens où tout le monde comprend sachant que les gens n’ont pas les moyens intellectuels de dépoussiérer …

30
00:00:30,000 –> 00:00:31,000
comme chantait Oum Kalthoum  «تذكر العهد وتصحو» c-à-d on voit (ou croire) ce qui se passe et on essaye de comprendre et de partager cette compréhension afin de créer un débat…d’où l’objectif de ce posting…la constitution d’une armée arabe ,oui, c’est une bonne chose cela veut dire les américains et les européens ne veulent plus s’immiscer dans les affaires arabes et puis cette armée peut être dirigée contre l’Iran et après avec une contribution de l’OTAN, …

31
00:00:31,000 –> 00:00:32,000
les russes et les chinois voient ce qui est entrain de se faire,mais est-ce une bonne chose cela me semble bizarre car même les 28 pays européens (tous démocratiques) n’arrivent pas à constituer une armée purement européenne et je présume encore plus difficile dans les 23n pays arabes qui ne sont pas des démocraties avec les questions légitimes qu’est-ce qu’il foutent les régimes en place, pourquoi les spy caméras chez les citoyens qui n’est donc pas protégé par l’État…

32
00:00:32,000 –> 00:00:33,000
seul l’Égypte semble progresser sous Sissi «أد وأدود» qui ne peut parfait que s’il trouve une solution aux frères musulmans…comment donc peut-on sortir des méfaits des États dictatoriaux si ce n’est qu’avec le printemps arabe qui a encore de l’influence (oui, il y a toujours des États derrières…)mais les pouvoirs arabes qui sont en place sont-ils conscients de cette lacune ;

33
00:00:33,000 –> 00:00:34,000
le non respect du citoyen…quand vous faites le micro-trottoir dans les 23 pays arabes ,tous les citoyens arabes ou des berbères libres vous diront non ,il n’y a pas de démocratie;pas de SMIC, pas de sécurité sociale,…les gens sont dans un état délabré…

34
00:00:34,000 –> 00:00:35,000
je ne suis pour personne ni Sissi ou autre mais pour une analyse objective. Quand je disais une sorte de conférence mondaine pour le renouveau d’un Islam qui s’adapte avec son temps ,je ne veux d’Alazhar car cette université n’est plus indépendante depuis la moitié du XX siècle pour x et y raisons…

35
00:00:35,000 –> 00:00:36,000
un renouveau comme cela a été initié par Mohamed Abdou et Alfagani au début du siècle dernier, qui serait suivi d’un concret et comme chantait Oum Kalthoum «لاتقول شئنا» j’espère avoir contribué dans ce sens merci .