RSS

2015 en révision

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2015 de ce blog.

En voici un extrait :

Un tramway de San Francisco peut contenir 60 personnes. Ce blog a été visité 1 100 fois en 2015. S’il était un de ces tramways, il aurait dû faire à peu près 18 voyages pour transporter tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 2, 2016 dans Uncategorized

 

La question berbère au Maroc,Algèrie

Bibliographie :

Pouessel S 2010 « les identités amazighes au Maroc », Paris ,
reforme de la constitution marocaine ,pour une monarchie parlementaire collectif démocratie et modernité.

Introduction historique Daniel J. Schroeter.

Michel Abitbol , Paris : Édition Stavit, 1997 pp 169-187

traité pour l’organisation du protectorat français dans l »empire chérifien (Fez, 30 mars 1912)

La guerre chimique contre le Rif ,Rachid Raha ,Mimmoun Charqui, Ahmed El Hamdaoui Collection Histoire & anthropologie Éditions Amazighe.

Ibn Khaldoun ; Kitab al Ibar et l’histoire des berbères.

AMREC ,Tamaynout association de l’université d’été ,association Tilleli association culturelle du
Souss.

Tifawin à Tamazigh 2004 élaboré par l’IRCAM en collaboration avec le ministère de l’éducation nationale.

Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale

CERD/C/Add.1 10 juin 2002.

Les enjeux de l’amaziguité au Maroc Fadma Aït Mous Harmattan « confluences méditerranée »

2011/3 N°78 pages 121 à 131.

Charte des revendications amazighes à propos de la révision du texte constitutionnel traduit par Abdellatif Aghnouche.

Culture méditerranéenne fragmentée:revendication amazighe entre local(ité) et transnational(ité)

S.Pouessel http://halsh.archives-ouvertes.fr/halshs-00639179 submitted 8 nov 2011.

Maroc et le printemps arabe dans un monde en plein changement Bernabé Lopèz Garda ,IEMed,

EuroMeSCo.

Aux origines de la politisation de l’action culturelle Amazighe au Maroc El Khatir Aboulkacem

,IRCAM asinag 8 ,2013, p59-76.

Identité berbère est-elle transnationale ? Celline Bigi institut d’études politiques université de

droit;d’économie et des sciences sociales d’Aix-Marseille.

Rapport alternatif de l’observatoire amazigh des droits et libertés Rabat 21 nov 2011.

Question amazighe au Maroc Rapport alternatif de Tamazgha au comité pour l’élimination de la

Discrimination Raciale(CERD) Genève 3-21 mars 2003 TAMAZGHA(organisation non

Gouvernementale de défense des droits des Imazeghens (berbères).

Déclaration de principes au sujet du Sahara occidental Madrid 14 nov 1975.

Mouvement pour l’autonomie du RIF bureau politique.

Déclaration Taynzert pour l’autonomie du grand Souss.

Place de la langue tamazight dans les attitudes et représentations linguistiques des apprenants du

cycle moyen(cas de la wilaya de Tizi-Ouzou) Aït Mimoun Ourida mémoire de magistère

université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou.

État algérien et la question amazighe Rapport alternatif de Tamazgha au comité pour l’élimination de la discrimination raciale Genève 11 février au 1er mars 2013 Nation Unies.

Rapport alternatif de l’AMA aux nations unies ,au conseil économique et social ,à propos du:Pacte

international relatif aux droits Économiques,Sociaux et Culturels ; AMA est une ONG de défense

des droits du peuple amazighe ,assemblée mondiale amazighe le Maroc et les droits des amazighes.

Le piège de la guerre hybride Elie Tenenbaum Oct 2015 , focus stratégique n°63 ifri.

Inégalité ,soulèvements et conflits dans le monde arabe par Elena Ianchovichina ,Lili Mottaghi et

Shantayaman Devara Jan.

Plate-forme de revendications dite d’ El-Kseur 11 juin 2001 par wilayas Sétif,Bordg Bou

Arréridj,Bouira,Boumerdès,…

Prise de responsabilité politique des jeunes Flavie Boukhenoufa septembre 2015 master2 université
Rennes1.

Hélène Claudot-Hawad,ed.,berbères ou arabes ? Pierre Bonte p 225-228.

État marocain et la question amazighe 77ème session du CERD Genève 2au27 août2010.

Le collège d’ Azrou .la formation d’une élite civile et militaire au Maroc par Jacques Frémeaux;Outremers,tome 92,n°348-349,2e semestre 2005pp.301-302.

Les États du Maghreb face aux revendications berbères par Aït Kaki , politique étrangère ,n°1-2003 ,pp.103-118.

Manifeste berbère 1er mars 2000 Rabat Maohamed Chafik.

Conférence organisée par Tamazgha 28 juin 2003 Paris Abdellah Bounfour.

Charte d’ Agadir relative aux droits linguistiques et culturels ,Agadir ,05/08/91.

Le choix de la graphie tifinaghe pour enseigner apprendre l’amazighe au Maroc:conditions

,représentations et pratiques par Bouchra El Barkani université Jean Monnet Saint Etienne.

Amazighité du culturel au politique ,mémoire.

Dahir berbère 16 mai 1930.

France et Abdelkrim:de l’apaisement politique à l’action militaire (1920-1926) par Mbark Wanaïm

,cahiers de la méditerranée 85(2012).

Élaboration du dahir berbère du 16 mai 1930 par joseph Luccioni, revue de l’occident musulman et

de la méditerranée , n°38 ,1984 pp.75-81.

Question berbère dans le Maghreb contemporain:éléments de compréhension et de prospective par

Salem Chaker 2003.

Question berbère dans l’Algérie indépendante:la fracture inévitable ? Salem Chaker Revue du monde musulman et de la Méditerranée ,n°65 ,1992 ,l’Algérie incertaine pp.97-105.

Recherche et nouvelles sur l’État par joseph Maïla études internationales ,vol 21 ,n°1, 1990 p.165-
169.

Géopolitique des minorités par Couteaux Paul-Marie politique étrangère ,1984 volume !! n°3 p.697-698.

Religion des berbères par rené basset revue de l’histoire des religions paris ernest leroux 1910.

Comment reconnaître le juif p.64 ,les nouvelles éditions françaises paris dr George Montandon professeur à l’école d’anthropologie.

Psychologie des foules éditions Felix Alcan 9ème édition 1905 pp.192 Gustave le bon 1895

la civilisation arabe Gustave le bon 1884.

Théorie politique du conflit par Mariam Eabrasu 2007 université paris 8 Vincennes-Saint-Denis.

Processus de détermination d’une entité comme partie prenante par Jordan Mbani https ;//tel.archives-ouvertes.fr/tel-à1153198 2015.

Race et culture.les sciences sociales face au racisme par Mickaël vaillant 2006 institut politique de paris programme doctoral;pensée politique.

Déclaration du mouvement pour l’autonomie du Souss : http://fr.calameo.com/read/000855792c89a331f441b

Projet pour l’autonomie de la Kabylie: http://fr.calameo.com/read/000855792e2a2470fd08f

Déclaration de l’autonomie du grand Rif au Maroc: http://fr.calameo.com/read/00085579263ea31540978

Mouvement pour l’autonomie du Rif : http://fr.calameo.com/read/000855792a86f263f474d

Lettre d’Abdelkrim Al Khatabi à la ligue des nations 1922

http://www.youscribe.com/Search?quick_search=lettre+abdelkrim+al+khatabi

L’idée de nation par Hervé Beaudin ,université paris-Sorbonne,2012.

Les métamorphoses de la souveraineté par Pauline ,université d’Angers 2011.

Ni paix ni guerre ,philosophie de la désobéissance civile et politique de la non violence par Manuel Cervera-Marzal 2014 université libre de Bruxelles/université paris Diderot,Sorbonne .

Entre État de droit et droit de l’État , la difficile émergence de l’espace public au Maroc par thierry desrues , l’année du Maghreb 2005-2006 document accessible en ligne http://annemaghreb.revue.org /123.

L’État-nation ,une forme de fermeture sociale par Andreas Wimmer ,université de Zurich pp.163-179.

UNESCO sur les minorités juin 2005 Rabat ,engagement, ISESCO, ALECSO,organisation de la conférence islamique,le centre danois pour la culture et le développement euro-méditerranéenne.

L’institution judiciaire musulmane origines et évolutions par Serghini Ahmed 2007, université Strasbourg II.

Droits des minorités:normes internationales et indications pour leur mise en œuvre . Nations unies New York et Genève,2010 .

Droit européen des minorités et évolution des principes généraux du droit international par Ivan Boev, université Nancy 2, 2003.

Le problème des minorités dans l’Europe post-communiste par Stanislaw Pawlak , institut des relations internationales à Varsovie(Pologne).

La place de la langue arabe en France:l’exemple de la ville de Poitiers par Rabiha Sabhan Al-Baidhawe ,université Paris VIIIVincennes-Saint-Denis, 2007.

La recherche sociologique dans le monde arabe:approche thématique et évaluation méthodologique par Howaida Slaibi université Paul Verlaine Metz ,2009

les discriminations:une question des minorités visibles population et sociétés , n°466 Avril 2010.

il s’agit d’une base de compréhension je m’étalerais plus sur mon youtube.

Comme tout mouvement qui se respecte , l’autonomie ou la régionalisation a pour but l’indépendance . Et donc un État de peuple berbère ,ne peut voir le jour que s’il existe les ingrédients pour constituer un État ,souverain ou non est un autre débat. Dans tous les manuels de droit un État est d’abord un peuple ,une géographie dite territoire et enfin un gouvernement issu de ce peuple . Donc pour que les revendications de tout mouvement berbère au Maroc ou en Algérie là où il y a une densité forte ,il faut :

1- Une assise et politique et populaire au sens linguistique ,sociétal voire psychologique .

2-Abandonner toute constitutionnalité de la langue berbère au Maroc.

3-Assurer la survie du peuple berbère ,les plus pauvres et les plus démunis.

4-Arrêter l’immigration vers les grandes villes.

5-Création de l’espace purement berbère .

6-Création d’une justice berbère pour vos délinquants (d’ordre psychologique) et rendre justice aux arabes qui avaient subit toutes sortes de souffrance de la part des berbères (propagandes,les commerçants…).

7-Organiser un referendum régional pour donner une statistique du nombre d’habitants et de votants en age de vote(17ans) .

8-Montrer vos ressources financières ou richesse humaine en leur capacité à s’occuper juste de leur État ,dans le respect des voisins arabes.

9-Vos relations avec le monde et vos perspectives.

10-définir votre religion et votre comportement pour vos relations avec le monde extérieur et surtout avec vos voisins arabes.

11-le retour de votre diaspora au « bled » et évacuation de tous les commerçants qui se trouvent sur le territoire marocain arabe.

À partir de là vous pouvez accéder à une indépendance et choisir votre mode de vie , même raisonnement si le mouvement se limite à une simple autonomie ,une régionalisation.

La question berbère au Maroc ou dans toute l’Afrique du Nord est un point de litige politique pour tous les États concernés et en particulier le Maroc et l’Algérie. Deux courants qui se dégagent la globalisation ou le ponctuation du mouvement amazighe; l’unité des dialectes(une seule grammaire) et l’espoir d’un pan-berbère ,ou alors,chaque région à sa propre dialecte et donc une autonomie d’une région par exemple l’autonomie du Rif sans inclure les autres régions berbères. Il me semble les deux courants ont droit d’exister dans une certaine limite et sous conditions. J’y reviendrais sur les conditions nécessaires et suffisantes.

Nous essayons de traiter les deux courants séparément et individuellement selon le rythme de l’analyse.

Le cas du pan-berbère est une dimension dont son terme à l’ordre n est l’indépendance et la création d’un État à coté des États existants. Et donc un retour à mile ans auparavant de l’époque préislamique (Oukba Ibn Nafie,…) et à l’époque de Koussaila et Kahina car c’est à partir de ce moment la discorde entre arabe et berbère a commencé et dans les esprits des décideurs politiques de l’époque et dans les actes à repousser l’envahisseur arabe et sa religion musulmane . Alors pour une clarification historique le nombre des berbères de l’époque et de leur géographie ou leur lieu d’habitation n’étaient pas significatif ,du moment qu’il n’ y avait ni tracé de frontière ni unité de langue et encore moins une représentation d’un peuple puisque l’Islam avait été accepté par tout un peuple berbère et justement pas par leurs décideurs politiques comme chefs de tribus comme quoi ces décideur politiques ne représentaient pas l’ensemble du peuple berbère et un autre point me semble-t-il important l’Islam a été accepté de leur propre gré. Il ne faut pas non plus oublier que les berbères avaient déjà comme maître des juifs (syriens…) et ils avaient même enseigné le judaïsme dans leurs tribus et le refus de l’Islam émanait de ces maîtres et du judaïsme et de christianisme;un peuple berbère qui possédait déjà une désorientation religieuse car ils ne savaient plus à quel saint se fier. Et l’Islam dés ses débuts avait une dent contre les juifs non pas qu’ils avaient une religion mais parce qu’ils ont un comportement de domination de l’orgueil et pas seulement mais ces juifs avaient un pouvoir de nuisance qui relève de la psychiatrie et sont donc incompréhensible et de comportement et de leur philosophie de la vie et l’Islam est contre cet état d’esprit ,puisque l’Islam est «الأمر بالمعروف والنهي عن المنكر  » ; pour anecdote c’était une juive qui avait l’intention d’empoisonner le prophète Mahomet et ce dernier avait beaucoup souffert de ce plat présentait par cette juive: s’elle avait un atome d’intelligence , elle serait que les idées ou la prophétie ne peut être empoisonner ou tuée ni ce prophète est isolé (il y a des milliards ,aujourd’hui) . j’ajoute au passage le christianisme n’avait pas pour les berbères une influence capitale, même avec deux papes d’origine berbères.

À l’époque le pan-berbère n’existait pas non plus puisqu’il n’ y avait pas d’unité linguistique abstraction faite ,l’État berbère n’existait pas et puis ils étaient repartis dans un grand espace de l’Égypte « siwa » jusqu’ à l’Océan(aux îles Canaries). Donc il n’ y avait pas de structure d’un État qui englobait tous les berbères . Mais ce qui était certain est que les juifs étaient pour beaucoup dans le refus de l’Islam et les massacres et les déplacements des berbères dans d’autres géographies et montagneuse et vers la mer l’Océan:les Souss. Donc se sont des idées noires des juifs qui avaient causées beaucoup de dégâts à ces pauvres berbères;il est évident que ce peuple avait le droit de refuser l’Islam mais il se trouve c’étaient ces berbères de base(la populace ou le peuple berbère sans leurs chefs politiques judaïsé jusqu’à la moelle)qui avaient accepté l’Islam. Ce caractère prédomine l’état d’esprit des berbères et du Maroc et de l’Algérie à Tizi Ouzou.

Donc le pan-berbère est une chimère que des élites berbères tiennent tant,aujourd’hui, pour dégager un consensus politique qui donnerait naissance à un pseudo-État berbère . J’y reviendrais.

Alors que le cas d’une régionalisation ,le Rif est un exemple mais avec Abdelkrim Al Khatabi ,l’idée était tentante au départ et ensuite il avait la suite dans les idée avait passé vers une généralité mais pas un pan-berbère;seulement les autres tribus berbères marocains qui voulaient et s’identifiaient à la lutte politique d’Abdelkrim Al Khatabi ; jusqu’à 1926 c’était une république du Rif ni plus ni moins, une gérance berbère et qu’il avait exercé tout en luttant militairement et contre les espagnoles et les français. Donc une langue tarifit et un territoire tout le nord du Maroc et un gouvernement avec ses différents ministres sous présidence d’un seul homme Abdel Krim Alkhatabi(et qui ne cherchait pas à s’accrocher au pouvoir ,son idée était purement républicaine avec des élections présidentielles) donc ce dernier réclamait haut et fort un État car en tant que juriste savait les ingrédients pour constituer un État .

Le deuxième cas s’achemine tôt ou tard vers le premier cas(du particularisme vers une globalisation du mouvement ;un pan berbère). Et puis il faut signaler que les berbères tiennent beaucoup plus à leur indépendance et à la survie de la communauté berbère et en particulier de la langue berbère car de cette langue découle leur façon de pensée ,leur comportement …qui s’approche plus d’un judaïsme que d’un Islam ,ceci dit , le temps fait le reste et le changement s’opère progressivement vers un Islam ou vers un athéisme déclaré. En tout cas , pour l’instant c’est l’athéisme qui prime dans le comportement des berbères marocains et algériens et pour cela il suffit de discuter ou en faisant un micro trottoir sur ce qui leurs semblent plus réaliste et plus futuriste ,plus opportun plus vivable… l’Islam est vite relégué en deuxième position avec un zeste de judaïsme qui leur reste coller à la peau. Ils ne croient ni au saints marocains ni d’une morale noble à se comporter avec les arabes ni pour les mosquées et les monuments de l’Islam ni pour un comportement de démocratie avec les autres communautés et arabe en particulier …pour eux c’est la jungle ,même état d’esprit d’un juif et donc dans ce cas de figure ,il leur faut plus qu’une autonomie mais une indépendance ,l’ennui que les berbères ne peuvent pas vivre entre-eux ,ils ont besoin d’un milieu ambiant et qui n’est rien d’autre que la communauté arabe. Il existe donc une distanciation entre le souhait de leurs élites et la raison d’être de tout un peuple berbère. J’ajoute que le peuple berbère a l’oreille tendue vers leurs élites ; le peuple berbère suit les conseils de leurs intellectuels(ou pseudo;politique économique ,religieux…) même s’ils se font avoir par leurs élites . Maintenant ,la question qui s’impose existe-t-il un contre poids parmi eux qui peut contrer leurs élites ? Car si déluge est , la communauté berbère est sans abri;la pénétration de Islam en est l’exemple,comme quoi il existe une conscience de tout un peuple qui se diffère de leurs élites dans leurs décisions de survie ,d’existence et donc leurs élites n’est rien d’autres des « s’en-fout» qui reste esclave du judaïsme d’un autre temps. Il n’est pas étonnant que des juifs ont un sentiment d’être respectés(qui veut dire la communauté berbère est un simple pion) par les berbères et préfèrent cette communauté à la communauté arabe. Car d’un autre côté ,les juifs voient une trace de leur race ,très lointaine certes ,mais existe encore aujourd’hui et qui se traduit dans le comportement de l’un est le même ,à quelque degré prés, de l’autre;donc juifs et berbères s’entendent sur beaucoup de choses et cette entente n’existe pratiquement pas avec les arabes car sont deux mouvements opposés.

Maintenant ,on peut concevoir un Islam chez un peuple non arabe qui ne voulait pas de cette langue arabe. Tout en sachant ,pour comprendre l’Islam il faut apprendre la langue arabe sinon le peuple trouverait des lacunes et seul les élites de ce peuple peuvent leur faire comprendre, je pense à l’Iran,à l’Indonésie… par exemple à la différence des berbères leurs élites s’attachent énormément à l’Islam et ne dérivent pas leur peuple à la différence des berbères ,d’où le caractère juif chez les berbères qui prime à refuser l’Islam. Je n’extrapole pas .

Ceci étant ,on va essayer d’étudier les mouvements berbères ,une bibliographie sur quoi ce travail a été fondé se trouve en tête et non à la fin .cette bibliographie juste un aperçu est donc ,n’est pas exhaustive et je discute d’autres idées des autres livres non cités. J’avance les conditions nécessaires et me semble suffisante pour qu’un mouvement peut mener à une indépendance des berbères et voire la constitution d’un État berbère.

De prime abord, les revendications du début de 1990 étaient toutes liées et venaient avec la chute du mur de Berlin . L’union européenne a fait avancer des droits sur les minorités et vous pouvez lire
recommandation 1201(1993)qui avait ses débuts en 1989 ,à la chute du mur de Berlin, les revendications des berbères ,pratiquement point par point. À la différence ,des minorités berbères dites aussi visibles veulent passer de cet état vers une autonomie vers une indépendance . Donc les lois sur les minorités au Maroc ou Algérie ne servent qu’un seul objectif l’indépendance et la création des micros États berbères. On peut lire sur la recommandation 1201 à l’article 6 « toutes les personnes appartenant à une minorité nationale ont le droit de créer leurs propres organisations, y compris des partis politiques » . Or comme dans toutes les constitutions du monde qui se veulent démocratiques ,personne ne peut créer un parti politique sur la base d’une ethnie ou d’une religion sinon c’est la discorde sociétale. Les berbères avaient pour point d’appui cette recommandation européenne ensuite des organisations internationales à l’ONU.

La charte d’Agadir relative aux droits linguistiques et culturels est un premier pas vers des revendications plus importantes ,car il y toujours un début de tous les mouvements politiques:ils commencent par des revendications culturelles pour atterrir dans des revendications politiques. Donc on peut relever des illusions de cette charte d’Agadir ,comme je venais de l’expliquer plus haut ,le peuple berbère n’avaient pas une identité politique se sont des tribus,des nomades(au début!) et leur culture se déplace avec mais on ne peut pas lier l(identité berbère avec un pays le Maroc ou l’Algérie car ils sont des fuyards dans le sens de la lâcheté(pas tous!) sinon ils auraient du rester en Syrie étaient déloyaux envers leur roi Mannissa…certes,la survie demandait et exigeait un déplacement vers des terre fertiles …mais cette raison n’explique pas la vraie nature du caractère berbère et encore moins sur une identité réelle du berbère. Et si on fait le parallèle avec d’autres peuples qui ont exister à l’époque on s’aperçoit ,qu’ils avaient aussi une identité flottante mais non prégnante et se sont par la suite dissoutes(ces communautés) dans la majorité . Le berbère a un problème d’identité est dû aux élites berbères qui n’ont pas voulu de l’Islam comme nouvelle religion ,ajouté à cela ,leur nombre était minime par rapport à la superficie qu’ils avaient occupés et étaient donc des minorités de l’espace car comment peut-on concevoir une histoire d’un peuple si ce dernier n’existe pas ou d’une négligence importante. C’étaient des tribus dispersées et non un État constitué politiquement.

Leurs objectifs à atteindre dans cette charte d’Agadir ,la stipulation de la langue amazighe qui est une erreur car pourquoi pas ne pas stipuler aussi la langue juive ,ou d’autres langue minoritaire ,néanmoins ,il s’agissait d’un premier pas vers des revendications plus politiques. Le deuxième point sur la promotion de la langue amazighe est dit autrement l’arabe gène !! et pour cause ,les berbères n’ont ni l’arabe ni le berbère d’où la standardisation de la grammaire amazighe donc une organisation et instruction de tout un peuple berbère. Le point 5 exprime clairement la création d’un État ou sous État à l’intérieur d’un État dans sa portée car aujourd’hui il y a des canaux de télévision privées…des réseaux sociaux.

Je fais remarquer les revendications berbères ne sont pas partagées par les berbères de base qui constituent plus de 90% du peuple berbère.
Les neuves revendications signées en mars 2000 ,sous forme de manifeste, représentent un caractère fluctuant. La première revendication est la primauté à l’amazighité et non au panarabisme . Donc tant qu’à dire le Maroc n’est plus un pays arabe de même pour l’Algérie. Les statistiques et la civilisation arabe montre le contraire ,donc une revendication d’une minorité qui se veut majoritaire, c’est le complexe d’infériorité.
La deuxième revendication la reconnaissance officielle de la langue amazighe ,il s’agit de revendiquer un espace indépendant comme chez les flamands en Belgique et cette revendication ,s’est faite jour une fois la région flamande est devenue plus riche ,quelle idiotie car avec le temps ,si on peut faire une supposition réaliste du futur ,la région s’appauvrit(plus de diamant du Congo Kinshasa) et que faire avec de linguistique flamand et de la ségrégation en parallèle…

La troisième revendication ,le retard culturel des berbèrophones ,qui est dû surtout à la négligence et l’oubli des riches berbères qui ont délaissé les régions ou ils sont issues. L’État a une part de responsabilité mais ceci n’explique pas tout et la grande gueule qui avaient eux seules(les communautés berbères) à affronter le colonialisme est tout à fait faux ,si cela ne se tenait qu’à cela ,les berbères auraient constitués un État à eux puisque le Maroc était dans une phase seconde .
La quatrième revendication l’identité berbère est une chimère ; ils sont bilingues;l’arabe est omniprésente et beaucoup d’entre-eux ont une culture arabe surtout les élites ,car pour comprendre leur monde ,ils devraient se renseigner en langue ,les écrits sont en arabe . Mais cette identité berbère peut se reconstruire puisqu’elle était dans un passé de mile ans . En tout cas ,il s’agit d’un réveil berbère mais dans un mauvais espace ,car ce dernier est complètement occupé par les arabes.

Au passage je me permets de dire qu’il n’existe pas de chauvinisme arabe, cette idée est purement de l’ancien colonisateur et français et espagnol pour s’insérer dans la communauté marocaine et de là, le dahir berbère de 1934, car dit autrement si le chauvinisme existe et l’aurait une origine et qui n’est rien d’autre que la pénétration de l’Islam dans une société multilingue car à l’époque ,il n’y avait pas que la langue berbère ,il y avait aussi à juste d’exemple l’herbeux ,l’arabe(et oui!)et la caractéristique fondamentale dans tous les pays qui ont vu l’islam ,les califes comme les compagnons du prophète et même dans la charia que l’islam est une conviction et non une apparence et d’abord un Islam de cœur ,une paix de l’âme;sinon comment expliquer l’Iran ou l’Indonésie sont restés dans leur langue maternelle (avec tous les dialectes)?

La cinquième revendication il n’existe pas un une idée malsaine d’exclure la langue berbère de l’évolution d’un pays ,mais il faut s’y rendre à la realpolitik qui consistait et consiste toujours à dire que la langue arabe est la seule à même de suivre la technologie ,l’évolution scientifique du monde occidental car il existait une traduction des ouvrages occidentaux en arabe et pas en berbère et si les décideurs politiques du Maroc, de l’époque suivaient votre idée de la langue berbère d’abord ,nous aurions enregistré un temps énorme d’un retard que personne ne le ra trappe car d’autant plus avec la langue arabe il existe déjà un retard important(mais nettement moindre)… ce qu’il faut savoir qu’en politique ,il y a d’abord les grandes lignes et ensuite les lois et enfin l’application qui englobe le suivi ce qui implique les réformes et comme on dit dans toutes les écoles d’administration la réforme de l’État qui ne se termine jamais . Donc il existait un choix politique qui est certes au détriments de toutes les langues régionales et en particulier la langue ,mais alors il faut aussi comprendre que ces berbères n’étaient absents ni de la scène politique marocaine ni de la société, ils sont même omniprésents un vrai colonialisme de l’intérieur du pays. Alors de grâce ,pas de complexe d’infériorité ou des plaintes des enfants des non mûr;car c’est justement l’état d’esprit de ces berbères et au Maroc et en Algérie ,tout de moins plus de 90% de cette population berbère ont ce caractère.autre chose ,il n’existait pas d’idéologie dans le système éducatif marocain , car politiquement l’époque de Hassan II était anti socialiste ,anti Nasser et de Mohamed V (le socialisme arabe)était juste prononcé à prendre avec des pincettes car le système royal est plus compliqué pour se permettre un arabisme ,par-contre l’état d’esprit juif existait et en plein essors qui ne permettez pas l’accord entre arabe et berbère d’où l’idée de Dahir berbère était purement juive ,connue sous le nom « diviser pour régner ». donc l’ennemi est parmi vous (les berbères qui ont une relation très directe avec les juifs …), ceci dit je n’extrapole pas car d’abord le peuple est hors de ce jeux politique et, pour preuve tout un peuple berbère et dans le haut ou le moyen ou l’anti Atlas ne demande qu’à les secourir et du froid et de la faim et de la soif et même leur donner une éducation et peut importe le sauveur !

La sixième revendication les berbères qui ne connaissent ni la langue arabe ni les coutumes arabes ni la loi …pratiquement des sauvages et qui sont à la merci des premiers venus et en particuliers les commerçants berbères… sont au même titre qu’un européen qui débarque au Maroc sans rien connaître de la société marocaine ,à la différences les européens respectent les lois ,sans porter atteinte aux indigènes(quand il n’est pas colonisateur !) ,certes ils ont d’autres points négatifs mais cette basse besogne des berbères qui ne cherchent qu’à faire du mal aux arabes ,qu’à développer la régression sociale ,qu’à nuire aux progrès des arabes ,qu’à améliorer le système de « bergague » et quoi bon !!. donc ce sont eux qui formulent l’état d’étranger dans leur pays alors qu’eux limitent leur pays dans leur psychisme, à leur « patelin » . l’ennui sur ce caractère d’ignorance des berbères qui émigrent de leur tribu,ou village vers les grandes villes ,ils exécutent et croient à tout ce qu’en leur racontent et le raconteur  n’est rien d’autres que la police politique, le bergague qui ont des cibles à toucher les dissidents politiques ,par exemple ou ceux qui se réclament des droits de l’homme et de la femme…donc l’ignorance de ces berbères car leur communauté et comme celle des juives ne s’occupent pas de leur pauvres d’esprit ou de leur pauvre tout court(Israël est une politique spécifique des lobbys juifs ,d’avoir un foyer et depuis 1948 et d’accueillir tous les pauvres juifs du monde et pas seulement!,donc un simulacre car les élites juifs marchandent avec leur peuple juif pauvre…) ,d ‘autant plus l’État marocain ne fait aucun effort dans ce sens et ceci depuis l’indépendance . Certes , le politique marocain n’est pas au niveau et comment il peut l’être avec un palais qui domine tout et seule la politique vue et corrigée entre ,le sous-système du système,dont leur matière grise viennent des occidentaux et surtout des juives d’ailleurs ,des centres de recherche qui ont pour objectif de garder le niveau marocain en état d’une guerre civile ,sur la base ,sans eux le déluge.

Alors cette sixième revendication est carrément la création d’un État berbère et le rejet ,pure et simple de l’arabité et ceux qui veulent vivre au Maroc doivent comprendre le berbère et quelle idiotie !
La septième revendication est correcte ,l’art n’a pas de langue officielle;un tableau de Picasso est dans toutes les langues ,chacun l’interprète dans sa propre culture ,oui, l’ État ne fait pas assez pour promouvoir la place de la culture dans la société marocaine…
La huitième revendication n’est pas importante , il suffit de voir des pays ou les noms des rues sont des chiffres et des nombres ou autres , et il n’y a pas de provocation de l’administration marocaine, ce sont des ordres qui sont appliqués mais les noms berbères se sont les berbères qui devraient les entretenir ,les médias privés ,les facebook, ….réseaux sociaux,tout existe certes il y a des centaines et qui sont valables pour tous les marocains et quelque soit sa communauté.
La neuvième revendication est de trop qui est déjà cité dans la septième revendication.
En résumé ce manifeste de l’an 2000 et qui constitue une base de revendication berbère n’a ni l’esprit ni le corps d’un vrai manifeste qui doit être une étape vers une revendication plus générale à savoir les partis politiques berbères et en langue berbères ,la linguistique est importante dans les revendications politiques qui doit mener ensuite à gérer des gouvernements et enfin l’établissement d’un État berbère pur et simple . Ce manifeste ne représente pas tous les berbères et sur tout pas la populace(la majorité du peuple berbère) berbère ,si non c’est le parti politique berbère de Tizi-Ouzou qui en dehors de leur patelin et leur idiome ,il n’y a pas d’assise politique, néanmoins, il a le mérite d’exister et donne un état d’esprit d’une catégorie de berbère .

Ce manifeste est venu suite à la charte d’Agadir relative aux droits linguistiques et culturels de 1991 et dont nous essayons de trouver des points de litiges.
L’identité culturelle ne se définit pas par la falsification de l’histoire . Si il existe un groupe ethnique qui a vécu pendant des millénaires on ne peut pas dire aujourd’hui qu’il a une identité pure à cette culture car tout au long du temps passée ce groupe ethnique a subit plusieurs modifications dues aux guerres des religions(entre autres) ,des expansionnistes commerçants,…donc il existe un métissage et le groupe aujourd’hui n’est pas ce qu’il était il y a 10000 ans;il existe donc et une mutation mais aussi une somation donc on identifie aujourd’hui ce qu’il y a maintenant une centaine d’année au maximum 4 ou 5 siècles et encore …
La culture amazighe ,personne ne la conteste ,l’État non plus et toute culture qui se trouve sur le sol marocain a une reconnaissance et n’a pas besoin de publicité pour cela . Donc le deuxième point la culture amazighe n’a aucune signification d’être cité ,à moins qu’il s’agit d’une étape pour une revendication politique et c’est justement ce qui va se passer par la suite ; et dans les congrès berbères ,le manifeste de 2000,…
Le troisième point sur la langue amazighe;il existe une divergence de vue entre tous les berbères de siwa en Égypte jusqu’aux îles Canaries, sur l’unicité de la grammaire et il faut souligner sur le terrain, les berbères dans les montagnes et les vallées ,des berbères ne sont pas instruits et utilisent souvent leurs dialectes régionales.
Concernant le quatrième point était de la langue et de la culture amazighe inscrire la langue comme langue officielle était un tord fait à l’arabe et aux arabes comme communauté et il n’existe pas de relation de cause à effet de l’introduire dans la constitution d’autant plus une langue est vivante de par ce qu’elle apporte aux citoyens ,ici, les marocains ne se pressent pas pour l’apprendre et les berbères d’origines qui vivent dans les grandes villes où ils sont nés ont tendance à ne parler très peu sinon pas du tout ; le pouvoir en place qui avait introduit la langue berbère a tord politiquement parlant. Un simple exutoire de fumée.

Le cinquième point sur les perspectives de l’action culturelle amazighe il s’agit tout simple de forcer la main des citoyens marocains qui ne savent la langue berbère à l’apprendre et de forcer la main des arabes;il s’agit donc d’un non sens.
Les 4 points ;c’étaient les observations sur quoi découlent les objectifs suivants et , comme on dit en mathématique les hypothèses sont fausses la conclusion est peu ou pas crédible ; en voici :
premièrement la stipulation du caractère national de la langue amazighe à côté de l’arabe ,tant qu’à faire l’hébreu aussi . Non ce n’est pas sérieux et il faut attendre un nouveau système une autre tournure de l’histoire pour que les choses reprennent leur cours normal et pas question de mélanger les pattes . Si l’exemple est la langue flamande en Belgique ,il faut se demander pourquoi ils(les flamands) n’avaient pas manifesté leur autonomie sociale,linguistique,…en 1830 quand ils étaient pauvres et cette revendication se fait sentir de 1960 après avoir dévaliser une partie des diamants du Congo Kinshasa….
Le deuxième point est ,comme je viens de le dire plus haut est d’obliger les marocains à étudier une langue et la généraliser ,c’est un non sens.
Le troisième point l’intégration de la langue et de la culture amazighe dans les divers domaines ,même constat que le deuxième point.

Le quatrième point c’est juste mais aux même titre que les autres dialectes ou d’autres langues que l’arabe .
Le cinquième point le privé oui mais pas dans le public car l’État a une langue et pas deux.
Le sixième point oui

Le septième point est une répétition du deuxième point.
Il y a donc plusieurs mouvements des berbères dont on peut citer : les projets pour l’autonomie de la Kabylie ,la déclaration de l’autonomie du grand Rif au Maroc ,ou encore le mouvement pour l’autonomie du rif ,ensuite et la liste n’est pas exhaustif déclaration du mouvement pour l’autonomie du Souss . Commençons par celle de Souss dite aussi déclaration de Taynzert pour l’autonomie du grand Souss. Basée sur cette observation :

La première est fausse car dans un État comme le Maroc avec un système de bergague une centralisation de pouvoir (même si on parle dernièrement de l’autonomie et de décentralisation administrative) il est impensable que la fédération de Souss soit indépendante ,j’expliquerais sur ce point dans youtube.
La deuxième observation est juste mais pourquoi les soussi ne l’ont pas fait auparavant si ce n’est par d’autres moyens ,légaux de travailler leur région .est-ce qu’ils ont besoin d’une autorisation de l’État pour éradiquer la misère qui frappe tout l’anti-Atlas ?

La troisième observation quand on fait une politique on (les gouvernements en place) répartissent la richesse vers des endroits plus importantes que Souss ,mais ceci dit si les souss ne savent pas manifester comme les rifains …d’où l’importance de la décentralisation,en tout cas c’est la faute aux soussis et pas à l’État.
Le quatrième point est faux car ils(les berbères) sont aux palais royal ,partagent,à un certain point, le pouvoir à fond avec leur système de bergague basé sur le téléphone arabe et donc un suivi psychologique qui prend racine chez les psychopathes de juifs avant d’être appliquée au Maroc…
Le cinquième et le sixième point est une répétition du quatrième point.
Le huitième point il s’agit de refuser la langue arabe comme seul vecteur unificateur de la population marocaine.
Donc leur déclaration de vouloir une autonomie pour le grand Souss est nulle et non avenue pour les raisons citées plus haut.
Et cette déclaration est une copie conforme d’une autre déclaration des kabyles au pouvoir central d’Alger .

Abdelkrim Al Khatabi avait voulu et déclaré en1922 mais une république régionale et d’ailleurs les rifains d’aujourd’hui insiste sur le caractère régional .
D’où l’autre déclaration pour l’autonomie du Rif qui ne veut pas de standardisation de leur langue , cette déclaration de l’autonomie du grand Rif au Maroc c’était en 2007 aussi basée sur sept observations :
La première ; les grands leaders politiques n’attendaient rien du colonialisme espagnol ou autre et ceci depuis l’indépendance le Maroc se trouvait dépourvue de toutes ressources(il fallait recommencer l’exploitation des richesses naturelle du Maroc et former tout un peuple dans un analphabétisme…), car d’une part ,le colonisateur a tout dévalisé et le peu qui restait le nouveau colonisateur ,les décideurs politiques marocains de l’époque avaient volé le pays est devenu donc amorphe , un déséquilibre régional, une non répartition équitable et puis il fallait définir les priorités.
La deuxième observation est juste il faut une liberté individuel et de l’époque vivait sous la guerre froide et partout dans le monde les bouches étaient cousues mais il n’empêche qu’il devrait y avoir une liberté d’expression de pensée,…encore faut -il définir les limites qui sont difficiles d’être acceptées par tout le monde.

Le troisième point est juste

La quatrième observation est juste

La cinquième observation est juste mais sans rapport .

La sixième observation sans rapport.

La septième observation stipule seule l’autonomie…parfaitement d’accord mais sous conditions

La huitième observation est un bon point car il fait état d’un grand Maghreb et qui est en général arabe et donc on tient compte de la langue et de la culture arabe dominante ou majoritaire.

Les proclamations de ce grand Rif sont les suivantes :

article premier sur l’autonomie des régions et en particulier celle du Rif , oui, il s’agit d’une donne politique qu’à mon avis ,en tant que politique, il faut conditionner cette autonomie car elle peut déboucher sur une indépendance sinon une lutte armée.

Deuxième article est une répétition du premier article.

Article trois est aussi une répétition .

Article quatre aussi une répétition ,on parle du Rif non du Sahara occidental marocain ou non ,cette déclaration du grand Rif veut extrapoler la question de l’autonomie.

L’article cinq et donc il faut assumer les résultats d’un tel referendum supposé sain de toute fraude.

Le sixième article oui le grand Rif ce n’est pas de l’atlantique et peut-être il faut passer par une étape transitoire celle d’une future autonomie dans le temps il faut que l’État marocain évalue la construction de ce grand nord rifain et ensuite trouver les moyens ;une finance et en troisième lieu l’autonomie de tout le grand Rif sous conditions.

L’article sept le souverain ne peut pas tout faire car il y a ,entre autres des milliards d’euro à investir et l’État marocain et son souverain ne sont pas chaud à cette initiative donc au rifain et à leur diaspora de présenter les avantages et les plan d’étude pour cette région du grand Rif…

Ces déclaration du mouvement berbère se suivent et se ressemblent. Qui ont une identification dans les années soixante mais c’est le printemps de Kabyle ou encore berbère (Tizi-Ouzou,Algérie)de 1980 constitue donc le socle. En 2001 il y a eu une plate-forme de revendications dite d’El Kseur . D’emblée et sans observation ou introduction telle le mouvement se fait sentir pousser les ailes et adopte 15 revendications :

Premièrement l’aide de l’État algérien qui semble manquer à ses devoirs d’assister les personnes en danger et qui ont été victime des manifestations provoquaient par des élites berbères;donc ces berbère exigent de l’État algérien qu’il soit plus paternelle.

Deuxièmement de juger la force de l’ordre ceci est un non sens. Mais ,s’il existe des exactions avec preuve à l’appui dans ce cas seulement et la sentence est un dommage et intérêt et surtout une radiation de la police ou de la force de l’ordre envoyait pour cette mission.

Troisièmement des avantages !! car ces berbère se considèrent meilleur que tous les autres algériens ,c’est un sentiment juif;le peuple élu.

Quatrièmement est un point d’une revendication politique implicite car quand ces berbères exigent le départ des brigades de gendarmes et donc l’État. Cela veut dire politiquement une demande de leur indépendance d’Alger(décentralisation ,autonomie ou carrément un sous État voire un État kabyle).

Le cinquième point est une application du quatrièmement.

Sixièmement est un point juste à seule condition que ces berbères présentaient leurs justifications comme quoi l’État est tortionnaire ce qui est du domaine du harcèlement moral et physique des citoyens berbères.

Septièmement est une contradiction du sixièmement à moins si les commissions peuvent être constituer des berbères eux-même connus d’une impartialité.

Huitièmement la revendication devraient toujours passer par un referendum et comme langue officielle tamazight est une revendication qui n’a pas de sens dans un État comme l’Algérie ou le Maroc ,mais il a un sens dans le cas d’une indépendance ou tout simplement d’une régionalisation ,à l’échelle de la région et pas national.
Neuvièmement il s’agit d’une régionalisation.
Dixièmement il généralise à tout le peuple algérien qui lui ,ne se plaint pas autant que les berbères de Tizi-Ouzou ,donc il faut se limiter à la région.

Onzièmement est un point qui cache son nom l’indépendance de la région Kabyle ,pure et simple.

Douzièmement on ne demande pas le beurre et l’argent du beurre.

Treizièmement il s’agit d’un complexe d’infériorité ni plus ni moins;la « hogra ».

Quatorzièmement c’est coller à l’État algérien qui est un droit mais de grâce personne ne peut empreinter deux voies opposées.

Quinzièmement oui,l’État algérien doit répartir la richesse du pays vu que le pétrole coule à flot, néanmoins les « autonomistes » ou « les indépendants» devraient savoir ce qu’ils veulent.

Une autre déclaration pour l’autonomie de la Kabyle qui est venue après celle d’El Kseur sur la base de ces sept observations, conclut par une revendication ou la seule revendication celle de l’autonomie de la kabyle .

Première observation est la même observation des berbères marocain à savoir l’identité berbère et leur histoire .j’ai déjà formulé plus haut le pourquoi du comment.
La deuxième observation ,ces berbères se justifient de leur solidarité avec la communauté arabe dans la lutte contre le colonialisme français , ce n’est pas vrai et on(chez ceux qui avaient vraiment combattu le colonialisme) parlent même la complicité de ces berbères(pas les rifains d’Abdel Krim Al Khatabi ,qui est une exception historique de demander à la fois l’indépendance du colonisateur espagnole et une république) avec les français ,c’est une communauté très visible en France et très intégré dans les valeurs française voire contre l’Algérie et il existe même une connivence avec des juifs d’ailleurs Ferhat Meheni est pour Israël voire même admire et croit qu’il existe une démocratie en Israël et si on peut extrapoler ,une simple stipulation ,il est pour un colonisateur de cette mafia de juifs sionistes ,des psychopathes,ou peu importe ,donc pas d’indépendance d’esprit pour demande une indépendance de la Kabyle.
La troisième observation il s’agit d’un complexe d’infériorité ,l’État algérien ne fait pas d’amalgame entre communauté berbère et arabe , la loi est pour tout le monde,maintenant s’il existe un dysfonctionnement c’est possible mais ces berbères ont droit de demander à l’État réforme et réparation.
Je saute au sixième point ,une observation historique qui est une référence pour le mouvement berbère en Algérie est le congrès de la Soummam de 1956, qui est léger car le temps a changé depuis.
La septième observation , tenant compte de la charte des nations unies ,les droits universaux ,oui c’est une base ,encore il faut savoir s’il existe une relation de cause à effet.
La neuvième observation est l’émergence des revendications qui stipulent et insistent toutes sur l’autonomie qui n’est pas dépourvue d’autres arrières pensées.
La dixième observation , une comparaison avec ce qui se passe dans le monde qui est faux car toute comparaison n’est pas raison ,j’ai cité plus haut le cas flamand .
La onzième observation est une menace sur l’intégrité du territoire algérien
et suite à tout cela le congrès demande une autonomie de la Kabylie.

La constitutionnalité de l’amazighité comme langue ou d’autres applications ne constitue pas une équation d’équilibre mais vers une guerre civile et obliger tout le monde à apprendre une langue ,une sorte de dialecte à qui on(le pouvoir en place) lui a donné ses lettres de créances et donc il s’agit plus ,d’une mutation que d’une simple somation car avec le temps les berbères reprendraient le dessus et se substituer à la langue arabe ;mais pourquoi retarder toute une société à apprendre une langue qui n’est pas issue d’une civilisation et encore moins à une traduction dans le monde évolutif scientifique surtout ,il s’agit donc ,si la linguistique gagne du terrain d’un non sens et la non présence des politiques et marocains et algériens(car les autres États ou la «  berbèreité » existe n’ont pas cette exagération de mouvement berbère) n’ont la puissance la force politique et ne sont donc pas des chevronnés;se sont tout simplement des hommes et des femmes qui cherchent à s’enrichir ,et s’en foutent, de l’État Maroc ou Algérie,encore moins des conséquences qui en découlent et en particulier guerre civile qui se profile à l’horizon.
Je me permets de dire le seul leader qui a pu mouvementer ce mouvement berbère et lui a donné une envergure internationale car je pense que tout mouvement passe par deux phases parallèles ou fusionnées et lutte armée et lutte politique ,ces mouvement récents que j’ai cité plus haut n’ont aucune expérience sur le terrain ; car la lutte armée est d’abord connaître le terrain ,la géopolitique si on veut étaler ce mouvement sur plusieurs pays ,ou tout de moins connaître le peuple berbère au lieu de se cloisonner dans un bureau feutré et constitue des groupes ,des élites ,des intellectuels berbères ,cela ressemble à ce que disait le général de Gaulle des généraux « putschistes »d ‘Alger « ces quadras ». donc c’est Abdelkrim al Khatabi qui avait l’étoffe et qui faisait et la théorie en tant qu’intellectuel berbère et une lutte armée contre et le colonisateur et le système royaliste marocain de l’époque et était le deuxième dans le temps à proclamer ou demander avec force et insistance une première république marocaine(les premiers c’étaient les andalous en 1629 à 1668). Voici sa lettre adressait à la ligue des nations en 1922 qui montre un caractère avancé d’un révolutionnaire berbère(certes ,il était juriste en Espagne et avait vécu dans cette société européenne ,il savait donc parler à la conscience des pays civilisés ou pour être juste des pays puissants qui ont battit ce consortium la ligue des nations l’ancêtre de l’ONU d’aujourd’hui.

D’abord il parlait avec prudence car à l’époque le système de « bergague » existait déjà et c’étaient eux(bergagues sont l’arme d’une politique des psychopathes juifs au palais royal ,à l’époque il n’ y avait pas encore d’Israël) qui avaient créer le territoire dit de siba(anarchie) et, de ceux qui entravaient les gens honnêtes et empêcher de tout progrès ,dites des arriérés qui eux n’avancent pas ,n’évoluent pas et exploitent la classe pauvre et moyenne de la société ,exploite tout faible d’esprit dont la décision de faire ceci ou cela est commandée d’une façon forcer ou par une parole douce ou de faire croire aux faibles qu’il a aussi une reconnaissance sociales de telle sorte le bergague effectue la tâche avec aisance et surtout de son propre gré). Disait Abdelkrim Al Khatabi «… et nous ignorons si notre correspondance vous est parvenue » ,plus loin «… les rifains demandent:» est-ce que la réforme consiste à détruire des maisons en utilisant des armes interdites «  encore plus loin « …le soulèvement du Rif est le résultat de l’oppression et des abus de pouvoir … » « le rif ne s’oppose pas à la civilisation moderne…le Rif aspire à l’établissement d’un gouvernement local »(il n’avait pas confiance au pouvoir de Makhzen ,le pouvoir central. « sous le couvert de titres divers »(sir et autres titres de noblesse). » le Rif est soucieux d’établir un système de gouvernement pour lui seul,qui dépend uniquement de sa propre volonté;il veut établir ses propres lois et ses traités commerciaux afin d’être le protecteur de ses droits sur le plan intérieur et international » il s’agit d’une autonomie avancée et atterrit dans vaste terrain l’indépendance;puisque le Maroc était partagé encore en cette époque,les années vingt en terre de siba(l’anarchie complète) et la terre de Makhzen gérée par le palais royal ,mais siba et terre de Makhzen c’était un seul pays le Maroc. « … l’Europe ne cherche qu’à lutter contre tout le monde musulman »déjà le sentiment était criant l’Europe avait une dent contre les musulmans et ne cherche pas à partager ses valeurs de la démocratie mais juste à exploiter les richesses du pays colonisé et Al khatabi parle des armes interdites référence faite à l’arme chimique ,donc la rancune européenne utilise ces armes interdites. Et garde une confiance puisqu’il n’extrapolait pas ce sentiment et croyait qu’il existe des décideurs politiques qui sont de bonnes fois et ils ne sont pas au courant de se qui se passe dans le Rif.
Revenons en arrière déjà en 1914 le sultan dit moulay Hafid «  les berbères ne manifestent jamais et pourtant ce roi était un franc maçon ,il pensait la société . Et puis l’encerclement de Fez ancienne capitale du Maroc par les berbères avec(ou un prétexte, car le territoire siba gagné plus de terrain et donc une bonne manière de couper court et de choisir la France pour le protectorat ) encerclement réalisé par les berbères du haut et moyen Atlas et le dahir berbère était une idée du palais royal voire des juifs du palais qui cherchaient une suite dans leurs idées puisqu’ils sont là à faire le beau et la mauvais temps . . je prend d’abord le traité pour l’organisation du protectorat français (Fez 30 mars 1912),la conférence d’ Algésiras (au passage même endroit qu’Abdelkrim Al Khatabi entamait plus tard ,des discussion en1926) en 1906 à préserver l’intégrité …(référence faite aux maintiens d’ordre dans les terres dites de siba ,le makhzen … pratiquement cent ans plus tard 2012 une nouvelle constitution(contestée) faisait suite aux soulèvements populaires…le printemps arabe.
Maintenant le dahir berbère en 1930 a été corrigée en 1934 qui ne stipulait plus l’immixtion dans les affaires berbères ,leurs coutumes,traditions, administrativement parlant. Mais il faut dire ce dahir n’était en aucun cas discuté avec la populace berbère mais adopté en première lecture par les élites berbères qui en se dérangeaient pas de l’état d’esprit des berbères de base et sur impulsion des arabes marocains ,algériens égyptien du monde arabe que l’autorité française avait fait marche arrière donc le panarabisme a servi les berbères qui ne sont pas reconnaissant;les arabes avaient utilisé l’argument de l’Islam qui faisait peur aux européens . Mais le dahir faisait huit articles et l’application était progressive certes ,les arabes avaient commencé un autre combat puisqu’ils ont découvert les faiblesses des européens ,celle de l’indépendance et ,la question qui s’impose pourquoi les berbères de l’époque n’avaient pas créer de parti politique berbère et demander l’autonomie pour leur région car ces revendications ne touchaient en rien le traité de protectorat ?

Donc les revendications d’aujourd’hui a un sentiment d’attraper un temps passé. Par exemple le haut Atlas revendique très rarement sinon pas du tout autonomie à la différence du Rif et du Souss . Le mouvement berbère au Maroc ou en Algérie est très divisé. Mais ils ont tous ces mouvements une seule revendication ,l’autonomie pour leur région sinon une inspiration pour le grand pan berbère. .
L’Islam n’a rien fait ou exigé des berbères ,si ce n’est ces derniers sont considérés comme des musulmans ,en leur majorité mais avec un Islam léger ,pas d’obligation et de forcer les limites des musulmans ,les berbères peuvent ne pas faire le Ramadan ou manquaient à leur devoir de l’Islam,mais celui qui fait les choses à moitié ou pas du tout, se sont les berbères (par non conviction)donc un Islam léger c’est pour cette raison ils ne se sentent pas dans la mouvance islamiste et même lutte contre cette Islam en tendant des pièges aux musulmans ,aux arabes se croient malins ; mais il s’agit d’une façon de ne pas aimer l’Islam par contre ,ils adoptent l’attitude juive, c’est un choix. Encore une fois ,il y a des bons et des mauvais partout,donc il ne faut extrapoler. J’insistais sur leurs points qui semble à une grande population arabe de tendances négatifs par rapport à des normes des droits de l’homme et de la coexistence .

Rachid ELAÏDI

politique

 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 10, 2015 dans Uncategorized

 

Le discours de Juncker sur l’état de l’union

 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 13, 2015 dans Uncategorized

 

cybernétique d’Etat dans les 23 pays arabes-Maroc,Algérie,…)

Le verbatim:

1
00:00:01,000 –> 00:00:02,000
Bonjour ; j’essaierais un petit essai sur une méthode que tous les pays dictatoriaux connaissent dans leur société;bien sûr en particulier la société marocaine ou la dictature fait rage ; avec les spys caméra dans les maisons des citoyens…ils veulent atteindre la psychologie de la personne. Avant c’était le côté physique maintenant c’est la psychologie.

2
00:00:02,000 –> 00:00:03,000
Alors j’essaierai d’exposer ici le cas sur une méthode comme il y en a d’autres. Il y a 8 à 9 que je puisse les partager ce que j’appelle une méthode utiliser par tous les bergagues qui « foutent la merde à tous les citoyens ». bien sûr , si on peut faire le parallèle avec se qui se passe aujourd’hui , c-à-d les alliances contre le Yémen on voit bien les États qui s’unissent ,se ressemblent et par voie de conséquence, il existe un fil conducteur qui mène tout ce monde à commettre …bien sûr personne n’est pour se qui se passe c-à-d ils tuent les enfants…ils peuvent attaquer ce qui ont la même c-à-d qui ont les moyens de riposter…;d’autant plus las alliances il y en a d’autres : Iran, Russe,Chine….

3
00:00:03,000 –> 00:00:04,000
il faut donc attaquer les gens qui ont quelque chose à reprocher réellement…quand les enfants sont tués (ciblés) ce n’est donc pas intéressant,à quoi bon ? L’opération «hazm» est d’abord les victimes; s’il existe au moins une victime ,toute l’opération est donc fausse ,mais enfin…L’objectif de ce posting est de tracer le processus : comment l’État utilise une populace(tout un peuple) ; les gens sont pauvres ,même s’ils possèdent villa,…car il reste pauvre d’esprit . Il y a des dissidences, le pouvoir ne les aime pas c-à-d il faut une première république marocaine ,une deuxième république algérienne,…

4
00:00:04,000 –> 00:00:05,000
donc les choses publiques ne sont pas encore dans un état stable,du moment il existe des courants et des contres courants…on a vu Sissi en Éthiopie ,il faut savoir que lui est un militaire(une certaine mentalité)et en face des civils politiques ,comme dans tous les pays du tiers monde la corruption prime et Sissi n’a pas de quoi payer, en monnaye trébuchante,donc l’exécution des accords serait difficile à se mettre en place et Sissi le savait…alors je reviens à la méthode;le premier point consiste à observer la personne(la victime), c-à-d les gens quand ils atterrissent dans un endroit dictatorial(le Maroc,…)

5
00:00:05,000 –> 00:00:06,000
ils sont obligés de faire les courses, donc un contact avec les commerçants qui sont au Maroc, dans la majorité absolue des Souss et dont l’origine paraît-il sont des juifs(de comportements…)ils sont donc d’esprit petit ,étriqué ce qu’on appelle en argot marocain  «يخاف ما يحشم»comme les juifs…ils sont habitué à démonter(fausse) à donner une certaine observation de la personne(fausse) et se sont des appréciations différentes et, la victime ne peut pas comprendre cette police de commerçants .

6
00:00:06,000 –> 00:00:07,000
Une fois observée on passe au deuxième point , si le pouvoir en place a besoin de cette observation pour nuire la victime , il va donc commencer par étudier toutes les observation faites par les commerçants Souss, de l’Atlas et de Touaregs(les noirs du palais royal), je présume qu’il existe une commission ou un comité d’État à l’intérieur de l’État par exemple au Maroc c’est le palais royal en Algérie le palais présidentiel …

7
00:00:07,000 –> 00:00:08,000
c-à-d il y a des gens qui sont spécialisés dans cette matière ; ils ne cherchent qu’ à foutre la merde aux autres citoyens : personne ne peut progresser ,personne ne peut rien faire …ils volent toutes les richesses du pays et il faut les laisser faire et s’il existe des gens qui ont une certaine résonance c’est par approbation du pouvoir en place…

8
00:00:08,000 –> 00:00:09,000
si donc, cette commission décide que cette personne soit mise en observation alors tout le monde (les citoyens ordinaires) a droit de faire ses observation sur la victime et qui constituent des fiches utilisées par ce comité …on entre donc dans deux phases : soit le côté sorcellerie ou illusionnisme , soit la cybernétique (ce qu’on appelle les agents cybernétiques) et ces agents sont de deux sortes 1) pensants ou 2) exécutants ,au Maroc je crois que ces agents exécutent seulement les ordres …,

9
00:00:09,000 –> 00:00:10,000
donc à quoi sert de nuire à la personne qui ne vous a rien fait du mal . S’il existe une dissidence c’est contre le régime en place et pas avec les citoyens or la misère ,la pauvreté les rend vulnérables , ils peuvent donc tout faire : du terrorisme,…et en particulier à nuire à la victime ,pour c’est un travail comme un autre;la délation au profit du pouvoir en place…

10
00:00:10,000 –> 00:00:11,000
maintenant si le pouvoir ne s’intéresse pas à la victime eh bien toutes ces observations sont à l’eau , mais le pouvoir s’intéresse à la moindre des choses . Troisième point ,il s’agit d’une mafia organisée et on ne sait plus qui est pour et qui est contre ;

11
00:00:11,000 –> 00:00:12,000
il y a même des gens qui sont contre la délation des citoyens mais ils ne peuvent rien ,soit dans la politique ,une pseudo car il n’existe pas des politiques au sens noble du terme:peuvent manifester les revendications ,les droits des citoyens…ce qui existe est donc le microcosme comme disait Raymond Barre…

12
00:00:12,000 –> 00:00:13,000
cette commission est constituée ,je suppose, des Souss ,des gens d’Atlas ,des Touaregs (les noirs… ) et bien sûr les juifs. D’ailleurs ces berbères sont d’origine juive(Ibn Khaldoun le philosophe arabe):leur mode de fonctionnement est au diapason avec le comportement juif ,ils ne sont pas gênés de leur méfaits …exactement des psychopathes et loin de l’Islam…

13
00:00:13,000 –> 00:00:14,000
c’est donc une même race et j’insiste comme toujours à ne pas extrapoler…Quatrième point est une démonstration de force : c’est du vol en plein jour…tout qui se mijote et s’exécute se fait et se passe sous forme d’une plaisanterie (on a fait que plaisanter avec la victime!) or la victime ne plaisante pas et a une propagande à son encontre difficile à éliminer : la victime ne peut se marier correctement ni avoir un travail … en l’empêche d’avoir un C.V. (car le monde du travail est le C.V.) …

14
00:00:14,000 –> 00:00:15,000
il faut dire que ce comité travaille énormément pour détruire les autres car il suffit de voir (entre autres) ce que le pouvoir en place (Maroc…) fait d’officiel ; avec 6 avions de chasse pour tuer les enfants au Yémen et ailleurs…il existe des rancunes ,au fond de ce pouvoir qui d’ailleurs l’avait dit dans un de ces discours «  nous savons ce que nous voulons et par quel moyen et comment atteindre nos objectifs et nos limites… » donc carrément de la mafia…

15
00:00:15,000 –> 00:00:16,000
autrement dit ,le pouvoir considère qu’il a droit de voler les citoyens ,de faire ce qu’il veut des citoyens qui sont donc des simples cobayes ; comme chantait Oum Kalthoum «هل رئ الحب سكارا» . le cinquième point est l’exploitation par n’importe quelle voie des observations minimes c-à-d la petite chose est exploitée même au niveau international et là se sont des psychopathes juifs qui soufflent sur la braise.;quel est donc leur intérêt ,

16
00:00:16,000 –> 00:00:17,000
il est d’abord le vol de l’État marocain, de l’État algérien…dans les 23 pays arabes et vous voyez les psychopathes de juifs touchent des milliards d’euros alors que les citoyens arabes n’ont pas de quoi manger correctement, donc il s’agit d’un des intérêts . Le sixième point ,la cybernétique de l’État;est-ce l’État avec ses institutions ou non ,

17
00:00:17,000 –> 00:00:18,000
car l’État existe dans une dictature qu’avec un sommet ,un dictateur comme disait dans une TV irakienne un analyste politique: quand il y avait Saddam ,l’État fonctionnait car le dictateur faisait bouger l’État et quand il n’ y a plus ,les gens non pas une culture d’État ; pas de compréhension de la constitution ,pas de  «فقه القانون» la jurisprudence, pas d’administration eh bien exactement au Maroc,…

18
00:00:18,000 –> 00:00:19,000
et dans les 23 pays arabes et donc par voie de conséquence la corruption fait rage…et ce qui est inconcevable par exemple au Maroc il y a le phosphate,le pétrole, en Algérie comme en Irak le pétrole est à flot…et les pauvres citoyens n’ont pas de quoi manger correctement…et qui n’ont même un vrai SMIC fonction de la cherté de la vie. Et si vous faites le micro-trottoir ,personne(plus de 98%) ne mange(viande,poissons,poulets…) à sa faim…

19
00:00:19,000 –> 00:00:20,000
c-à-d une alimentation riche qui influencerait positivement sur leur état psychologique. Donc les citoyens sont déséquilibrés. Ils utilisent la cyber attaque pour nuire à l’individu qui va parfois à lire les pensées des gens …comme disait Obama sur une question «  avez-vous quelque chose contre la personne de Natanyahou ?» ,Obama répondait non ,mais ce que Natanyahou est entrain de foutre comme politique(ou pseudo) Obama n’est pas pour cette politique des psychopathes juifs. Par contre Natanyahou a quelque chose contre Obama en personne ,car ces psychopathes attaque la personne qui a un pouvoir décisionnel comme Merkel…c’est ce qu’ils appelle la cybernétique.

20
00:00:20,000 –> 00:00:21,000
Je crois que la cybernétique passe au delà de cette étroitesse d’esprit qui est de détruire l’individu mais au contraire ,la cybernétique est de contrôler positivement ,dans le sens d’améliorer le système à ce qu’il devient plus productif et dans cette évolution les citoyens peuvent vivre à l’aise…le septième point : rien ne les arrêtent ; quand ils foutent la merde ,par exemple, ils ne cherchent pas à se déjuger…

21
00:00:21,000 –> 00:00:22,000
mais ils continuent dans la neutralité,par peur d’être attaqués…ils se retirent dans un sens car ils savent qu’il y que des mensonges : ils sont capables de foutre la merde mais incapable de se démerder ou démerder la victime…Le huitième point ; personne ne sait le pourquoi du comment ; quand il y a un suivi vous ne savez pas pourquoi : cela peut être économique ,politique…

22
00:00:22,000 –> 00:00:23,000
ou n’importe quoi, c’est ce qu’on appelle un système dictatorial , à l’inverse un système démocratique donne toujours les chefs d’accusation ,comme disait autrefois les russes « niet,mais quelle est votre question ». si vous rentrez dans cette phase ,vous ne vous trouvez plus tellement les hypothèses sont énormes. Autre chose ,il n’y a pas de délation au profit de la victime;les bouches sont cousues.

23
00:00:23,000 –> 00:00:24,000
Le neuvième point est la dictature ; nous sommes dans une dictature ,au sens propre du terme .

24
00:00:24,000 –> 00:00:25,000
Cette méthode me semble importante dans un contexte d’aujourd’hui « opération hazm » sur le Yémen;il s’agit d’un ensemble et puisque les gens sont divisés en deux :

25
00:00:25,000 –> 00:00:26,000
il y a la face que vous voyez comme disait Machiavel « très peu de personnes qui savent qui vous êtes » mais le reste des gens est loin de la vérité ; il disait cela il y a plus de 5 siècle et qui reste valable ,aujourd’hui. Car les gens sont toujours occupés à chercher leur quotidien(nourriture…),ils ne peuvent pas ,donc, penser sur la véracité d’une propagande et l’État ne les aide pas car l’État dictatorial a intérêt avoir des cobayes et non des personnes pensantes.

26
00:00:26,000 –> 00:00:27,000
C’est pour cette raison qu’en 1971 les officiers militaires marocains avaient compris ce maudit de système. Il existe donc deux sociétés au sens abstrait du terme ,l’une militaire et l’autre civile . Par exemple , en Égypte ,la société militaire gouverne ,tout n’est pas bon et tout n’est pas mauvais ,mais ces militaires ont un état d’esprit de travailler correctement le pays (pas de corruption…);

27
00:00:27,000 –> 00:00:28,000
ce que fait Sissi est bon (les infrastructures,l’eau,…)sa participation au Yémen peut être considérée comme un donnant-donnant vis des pays de la péninsule arabe (Sissi manque énormément d’argent pour faire fonction les projets d’État) …

28
00:00:28,000 –> 00:00:29,000
on peut parler de l’expansion de l’Iran ,à mon avis reste à savoir ,à clarifier ; admettant si l’Iran avait accepté les conditions américaines ,eh bien, il n’ y aura pas tout ce tintamarre contre l’Iran, car il serait une politique partagée ; évidement si l’Iran travaille dans ce sens alors personne n’est pour cette expansion ,mais l’Iran ne travaille pas dans ce sens ,comment donc, faut-il montrer,au grand monde ce que l’Iran fait, oui ,vous allez me dire que les «الحوثيين» sont du côté de l’Iran ,mais s’il existe une relation de cause à effet ,on aimerait qu’un peuple résout ses problèmes avec ses politiques…

29
00:00:29,000 –> 00:00:30,000
et après il faut chercher les alliances. Et dire qu’il s’agit d’emblée ,d’une expansion de l’Iran cela veut dire qu’en revient aux neufs points sus mentionnés, c-à-d la propagande;qui est une spécialité des psychopathes de juifs c-à-d de mettre la propagande dans un sens où tout le monde comprend sachant que les gens n’ont pas les moyens intellectuels de dépoussiérer …

30
00:00:30,000 –> 00:00:31,000
comme chantait Oum Kalthoum  «تذكر العهد وتصحو» c-à-d on voit (ou croire) ce qui se passe et on essaye de comprendre et de partager cette compréhension afin de créer un débat…d’où l’objectif de ce posting…la constitution d’une armée arabe ,oui, c’est une bonne chose cela veut dire les américains et les européens ne veulent plus s’immiscer dans les affaires arabes et puis cette armée peut être dirigée contre l’Iran et après avec une contribution de l’OTAN, …

31
00:00:31,000 –> 00:00:32,000
les russes et les chinois voient ce qui est entrain de se faire,mais est-ce une bonne chose cela me semble bizarre car même les 28 pays européens (tous démocratiques) n’arrivent pas à constituer une armée purement européenne et je présume encore plus difficile dans les 23n pays arabes qui ne sont pas des démocraties avec les questions légitimes qu’est-ce qu’il foutent les régimes en place, pourquoi les spy caméras chez les citoyens qui n’est donc pas protégé par l’État…

32
00:00:32,000 –> 00:00:33,000
seul l’Égypte semble progresser sous Sissi «أد وأدود» qui ne peut parfait que s’il trouve une solution aux frères musulmans…comment donc peut-on sortir des méfaits des États dictatoriaux si ce n’est qu’avec le printemps arabe qui a encore de l’influence (oui, il y a toujours des États derrières…)mais les pouvoirs arabes qui sont en place sont-ils conscients de cette lacune ;

33
00:00:33,000 –> 00:00:34,000
le non respect du citoyen…quand vous faites le micro-trottoir dans les 23 pays arabes ,tous les citoyens arabes ou des berbères libres vous diront non ,il n’y a pas de démocratie;pas de SMIC, pas de sécurité sociale,…les gens sont dans un état délabré…

34
00:00:34,000 –> 00:00:35,000
je ne suis pour personne ni Sissi ou autre mais pour une analyse objective. Quand je disais une sorte de conférence mondaine pour le renouveau d’un Islam qui s’adapte avec son temps ,je ne veux d’Alazhar car cette université n’est plus indépendante depuis la moitié du XX siècle pour x et y raisons…

35
00:00:35,000 –> 00:00:36,000
un renouveau comme cela a été initié par Mohamed Abdou et Alfagani au début du siècle dernier, qui serait suivi d’un concret et comme chantait Oum Kalthoum «لاتقول شئنا» j’espère avoir contribué dans ce sens merci .

 
Poster un commentaire

Publié par le mars 27, 2015 dans Uncategorized

 

géopolitique Syrie,Irak,…,Maroc

 
Poster un commentaire

Publié par le mars 10, 2015 dans Uncategorized

 

Reconnaissance de l’Etat Palestine par le parlement français

 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 4, 2014 dans Uncategorized

 

la constitution de la première république marocaineدستور الجمهورية الأولى المغربية

en PDF:

http://myreader.toile-libre.org/bataillon17.pdf

en texte brut:

Au Nom de Dieu Clément et Miséricordieux.

وقل اعملوا فسيرى الله عملكم ورسوله والمؤمنون

صدق الله العظيم

Les principes généraux:

Article 1: Le Maroc est une république laïque.

Article 2:Le Maroc est un État de droit.

Article 2-1:Le Maroc n’est pas un État militaire.

Article 2-2:Le Maroc n’est pas un État policier.

Article 1-1:La religion au Maroc est l’Islam. L’État doit tenir compte des préceptes du Coran et du « sunna » dans les législations.

Article 2:Le drapeau est un tricolore bleu(à gauche),rouge(au milieu),vert(à droite) et en position verticale.(voir ci-dessus).

Article 3:La langue officielle est l’arabe.

Article 3-1:Chaque région a le droit d’utiliser dans toute son administration ,leurs moyens de communication,l’Internet, la langue ethnique qui devrait être en deuxième position après la langue arabe.

Article 4:Le respect de toutes les minorités et vice versa envers la majorité arabe.

Article5:La liberté d’expression de toutes sortes y compris l’Internet est assurée à tous les citoyens marocains par l’État.

Article 5-1:L’État doit défendre tous les internautes marocains de tous les intrus qui troublent l’apprentissage des marocains sans poursuite judiciaires ,seuls les hackers vicieux sont punissables par la loi.

Article 5-2:L’État ne doit censurer aucun site et tout marocain(e) qui applique de mauvaise fois afin de troubler l’ordre publique ,il sera sanctionné selon la loi.

Article 6:Égalité de traitement entre l’homme et la femme en droit et en devoir.

Article 7:L’État est le garant principal.

Article 7-1:Tout marocain est libre de changer son argent en devise forte ou vise-versa ,ou d’envoyer de l’argent dans un autre pays .

Article 8:Tout(e) marocain(e) a droit de manger à sa faim et un droit au logement ,l’État doit assuré ces services de base.

Article 9:Toutes les institutions de l’État sont libres dans la gestion de leur administration. Toutefois l’État a droit de regard et doit assurer les services de base à tous les marocains. Les écoles ,les universités qui se basent sur un quota d’entrée doit libérer sans examens d’entrée 20% des places disponibles qui reviennent aux démunis marocain(e)s qui sont fixés par la loi. Avec une prise en charge de l’État progressive dans la construction interne des écoles et des universités et l’État doit faire un appel d’offre à l’extérieur du Maroc pour les postes de professeur et à moyen terme ,il n’ y aura pas de quota d’entrée ,l’objectif est l’accès libre sans examens,à toutes les écoles et les universités.

Article 9-1:Tous les élèves et les étudiants ont droit a un suivi par des professeurs en dehors des heures de travail .

Article 9-2: Les professeurs ou les plus avancés en tant qu’étudiants qui assurent cette révision sont rémunérés par les écoles et les universités à hauteur de 30% qui sont récupérables pour une partie par l’État et par un engagement de l’élève ou de l’étudiant sur des travaux de collectivité,et le reste est payé par le ministère de l’éducation nationale et le ministère de la recherche et des études supérieures.

Article 10:Le droit de grève et d’association est assuré par l’État.

Article 11:Le territoire marocain est indivisible.

Article 12:Les droits de l’homme sont assurés par l’État.

Article 12-1: Aucune personne ne peut être interpellée en dehors de la police dans les villes et de la gendarmerie dans les campagnes.

Article 12-2:Toute interpellation doit être justifiée et le policier ou le gendarme doit présenter sa carte d’identité de la police ou de la gendarmerie avec son nom et son numéro d’immatriculation et sa photo sur la carte,doit laisser l’interpellé relever son nom et son immatriculation.

Article 12-3: Aucune milice n’a le droit de s’imposer dans la société ,par ses interpellations ,ses suivis,ses présences dans les endroits publiques, ou par leurs perturbations avec des installations de caméra cachée dans les maisons des marocain(e)s, sinon ,la sanction s’impose à ces agents fussent de l’État fixées par la loi.

Article 12-4:Toute personne a droit de savoir sur le champ,pourquoi elle est interpellée . Ceci peut être signifiée par écrit ,par l’institution qui avait procédé à l’interpellation. Toutefois ,dans les cas stipulés par la loi ,en cas de trouble de l’ordre public,la police ou la gendarmerie ou dans des cas fixés par la loi,par l’armée, la signification peut se faire au poste de police ou de gendarmerie ou de l’armée et que cette justification ne soit pas un leurre ,sinon l’article 137-2-2 s’applique sur l’agent.

Article 12-5:Toute délation doit être explicite avec une présentation d’une photo copie de la carte d’identité du délateur.

Article 13:Tous les marocain(e)s ont droit à une sécurité sociale,médicale.

Article 14:L’age de la retraite est fonction de l’offre et de la demande et de la santé des marocains. Il n’ y a aucune limite d’age.

Article 15:L’État doit assurer le travail pour les jeunes et les seniors sans aucune distinction.

Article 15-1:L’État doit multiplier les agences d’emplois dans tout le territoire marocain et faire le suivi sans troubler l’ordre public par des impositions aux demandeurs de travail.

Article 16:Tout le monde a droit de choisir sa religion et de la pratiquer sans troubler l’ordre public.

Article 16-1:Les minorités n’ont pas le droit de troubler l’ordre publique avec des intentions et des pratiques mauvaises à l’encontre de la population arabe qui constitue la majorité. Sinon toute dérive est punissable par la loi en vigueur. Et vice-versa pour les arabes à l’encontre des minorités berbères.

Le président de la république:

Article 17: Le président de la république est issu d’un suffrage universel.

Article 18: Toute personne qui a au moins 35ans a le droit de se présenter aux élections présidentielles.

Article 19:Tous les partis et le mouvements politiques et les indépendants ont le droit de présenter un candidat.

Article 20:Tous les indépendants peuvent se présenter aux élections présidentielles.

Article 21:Tous les partis et mouvements politiques et indépendants ont droit à des subvenions fixées par la loi.

Article 22:Si le politique obtient 5% des suffrages exprimés ,a droit automatiquement à un remboursement partiel de ses frais de campagne.

Article 23:Un président élu (homme ou femme) doit faire le serment devant la nation pour la sauvegarde de la souveraineté nationale et dans le serment il engage sa responsabilité . Et il est susceptible d’être poursuivi en justice dans son mandat si une commission mixte fixée par la loi ,transparente dans ces conclusions publiées dans le site de la présidence de la république,et dans ce cas ,le président de la république fait appel aux élections anticipées et s’il ne veut pas l’armée rentre en action par un bulletin d’information et fait appel aux élections anticipées. Personne n’est au dessus de la loi.

Article 24:Le président est élu sur un programme politique .

Article 25:Le président élu doit nommer un premier ministre dans un délai d’un mois.

Article 26:Le premier ministre doit présenter son gouvernement au président élu dans un délai d’un mois.

Article 27:Le président est responsable de son premier ministre et de son gouvernement.

Article 28:Le président élu doit lui-même présenter la politique générale devant le parlement et discussion avant le vote de confiance . Sinon ,le président doit nommer un autre premier ministre dans un délai de 15 jours . Et après trois tentatives ,un appel automatique aux élections anticipées.

Article 29:Le parlement est élu avant les élections présidentielles et de la majorité le président élu, s’appuiera sur sa majorité.

Article 30:Le président travaille en collaboration directe avec son premier ministre à présenter l’ordre du jour ,des chantiers à lancer et des débats sur des projets politiques au parlement.

Article 31:Le président est responsable sur la politique extérieure du pays. Il peut être entendu par le parlement sur ses choix ,selon le règlement fixé par parlement .

Article 32:Le président est le chef suprême de l’armée ,de la police. Et en étroite collaboration avec l’armée et la police.

Article 33:Le président doit veiller aux respects des droits de l’Homme .

Article 34:Le président est le seul responsable devant la société de toutes exactions et doit répondre de ses actes ou de renommer d’autres responsables s’il s’avère que ses ordres institutionnels n’ont pas été respecté.

Article 35:Le président de la république n’ a pas d’autres charge que la présidence de la république.

Article 36: Le président de la république est élu pour un seul mandat non renouvelable et n’a plus le droit de se représenter personnellement.

Article 37:Le mandat présidentiel est de 5 ans.

Article 38: À la fin du mandat présidentiel ,le président doit présenter au moins 90% de son programme politique comme réussite sinon, il doit rendre les comptes au peuple devant un tribunal spécial et il est susceptible de la radiation de sa mouvance politique et d’autres amendements fixés par la loi.

Article 39: Le président doit faire sa déclaration de patrimoine avant son entrée en fonction et à la fin de son mandat et serait jugé par une commission spéciale sur la corruption ou sur les gains non légaux accumulés par lui ou par sa famille.

Article 40: Le salaire du président est fixé par une commission spéciale qui doit être transparente dans le barème appliqué ,tenant compte de la résidence présidentielle,et de toutes sortes de consommation.

Article 41:Le président est responsable sur le seuil de la corruption,fixé et défini par la loi, dans la fonction publique.

Article 42:Le président a droit de regard ,direct,sur le fonctionnement de l’État.

Article 43:Le président peut à tout moment présenter sa démission au parlement avec justifications. Et une enquête serait diligentée par le parlement et par une commission spéciale indépendante pour voir sur les justifications du président .

Article 44: Le président a droit à l’immunité pendant tout son mandat. Toutefois si la commission mixte rend ses conclusions négatives pour le président, la commission peut enlever l’immunité du président est sera justiciable comme tous les autres marocains. Et une élection anticipé sera tenu et le président de la cour constitutionnelle prendra l’intérim.

Article 45: Le président préside tous les conseils supérieurs de l’armée.

Article 46: Le président a droit de suivre le déroulement des forces sur le terrain et ces conseils d’ordre politique ,sont tenus compte par l’armée.

Article 47:Le président se soumet aux décisions de l’armée si le président commet une trahison de l’État,la grande trahison . Le coup d’État militaire sera valider par la cour suprême et les élections présidentielles anticipées se dérouleront dans un délais de 60 jours. Dans ce cas ,l’intérim se fait par un officier supérieur de l’armée.

Article 48:Le président doit présenter annuellement un bilan de ces actions au peuple marocain sur le site de la présidence.

Article 49: Le président choisi les ambassadeurs.

Article 50:Le président nomme tous les hauts fonctionnaires de l’État et son choix sera discuté à l’assemblée nationale.

Article 51:Le président a droit de regard sur toutes les institutions de la police et a droit de présider les conseils concernant la sécurité de l’État et le président est responsable de toutes exactions de la police.

Article 52:Le président n’intervient pas dans les promotions de l’armée ,de la police et de toute autre institution de l’État.

Article 53:Le président a droit d’amnistier à tout fonctionnaire qui demande la grâce présidentielle après consultation du dossier de l’intéressé et après avis d’un tribunal spécialisé.

Article 53-1:Le président a droit d’amnistier tous les condamnés par la loi,sauf des cas limites fixés par la loi.

Article 54:Le président a un salaire qui est égal à 6 fois le salaire minimum .

Article 55: Le président a une résidence principale de l’État et une résidence secondaire de l’État et a droit à une prise en charge par l’État de lui et de sa famille composée de sa conjointe et ses enfants. Ou si le président est une femme ,de son conjoint et de ces enfants.

Article 56:La présidence est géré par un responsable du choix du président et le président est responsable de toute dérive de son train de vie ou de sa famille ou des personnes qui travaillent à la présidence. L’État accorde à la présidence un budget à la présidence,calculé sur le pouvoir d’achat et sur une consommation moyenne.

Le gouvernement:

Article 57: Le gouvernement est composé d’un premier ministre et d’au plus 20 ministres .

Article 58: Le gouvernement doit avoir un ordre de jour ,tous les mercredis devant le président de la république.

Article 59:Le gouvernement se doit transparent et publie régulièrement ,une fois par semaine ses travaux effectués.

Article 60:Le gouvernement est responsable devant le président de la république,devant le parlement et devant le peuple.

Article 61: Le gouvernement doit sa légitimité du président de la république et du parlement.

Article 62: Le gouvernement a droit de regard sur tous les fonctionnements de l’État.

Article 63:Le gouvernement a droit de traduire en justice toute personne susceptible de corruption ou de versement quelconque en échange d’un service de l’État.

Article 64: Le gouvernement peut soumettre au parlement des questions litigieuses en vue d’une décision collégiale avec le parlement.

Article 65:Le gouvernement est responsable des droits de l’Homme et de toute exaction dont le citoyen marocain souffre.

Article 66: Le gouvernement peut faire appel a des conseillés spécialisés sur proposition du parlement pour faire avancer des travaux en suspens.

Article 67: Si le premier ministre démissionne pour n’importe quelle raison ,le président de la république nomme d’office un premier ministre sans délai.

Article 68: Le gouvernement applique le programme politique du président de la république et gère toutes les affaires d’État.

Article 69: Si le gouvernement ou un ministre est suivi par une justice ,pour les raisons non antérieure à leur nomination mais pour leur gestion en cours ,le ministre en question ou le gouvernement si l’ensemble s’est avéré parti pris ,la justice qui est la cour suprême de l’État tranchera et les ministres seront remplacés sur le champ.

Le parlement:

Article 70:L’assemblée nationale est constituée d’un nombre évolutif du députés selon la règle de découpage électorale : un député sur 100.000 habitants. Toute fois le découpage électoral doit tenir compte de la désertification des régions.

Article 71:Le député ne peut être suivi en justice pour les propos qu’il tient à l’assemblée nationale,néanmoins il doit respecter la déontologie fixé par la loi.

Article 71-1:Le député ont droit à une immunité parlementaire.

Article 72: Le député est responsable devant les électeurs et doit donc avoir un site officiel et tenir une lettre hebdomadaire montrant ce qu’il a pu faire .

Article 73: Personne ne peut suivre en justice un député sur ses travaux à l’assemblée nationale même après son mandat.

Article 74:Le parlement gère les questions au gouvernement et discute de la législation et mis en œuvre des lois applicables par la nation.

Article 75:Il n’existe qu’une seule assemblée nationale et pas de sénat.

Article 76:L’age minimum pour briguer un mandat de député est de 26 ans et avec un casier judiciaire vierge et de nationalité marocaine de naissance.

Article 77:Le député ne peut avoir faire le cumul de deux fonctions ,il est à temps plein pour le députation.

Article 78:Le député doit avoir un bureau de consultation dans sa circonscription et doit recevoir les électeurs.

Article 79:Le parlement doit débattre en public avec une transmission des séances 3 fois par semaine à raison d’une heure et demie par séance.

Article 79-1: Le parlement doit avoir une chaîne de télévision pour la transmission des séances et pour débattre avec les parlementaires.

Article 79-1-1 : L’État doit prendre en charge la télévision parlementaire et s’ouvre à des publicités pour améliorer le budget de cette télévisions. Toutefois ,les publicités sont interdites pendant les séances parlementaires et pendant les débats avec les députés.

Article 80:Les députés votent les lois organiques avec une majorité d’au moins un député.

Article 81:Les commissions sont organisées selon le règlement interne du parlement.

Article 82:Aucune loi n’est à l’abri et les députés ont droit de choisir un ordre de jour.

Article 83: L’ordre du jour est composé des propositions du gouvernement et des propositions des députés et des propositions des citoyens sur avis d’une commission spéciale qui valide les propositions citoyennes.

Article 84:Le parlement est responsable devant le gouvernement et le président de la république ,sur la gérance et le déroulement des séances et des commissions parlementaires.

Article 85:Si un député ne vient pas à 5 séances dans l’année ,il est averti et une élection peut se tenir dans sa circonscription.

Article 86:Il existe une commission spéciale sous présidence du président du parlement à voir sur la validité des justifications présentées par le député concernant ses absences. Cette commission doit valider ou non les justifications et de là avertissement et ensuite mis à pied du député.

Article 87:Le député a le droit de faire appel du jugement de cette commission de l’article 86 auprès d’une autre commission qui peut se constituer sous présidence du chef du groupe de l’opposition et de la majorité.

Article 88: À tout moment ,le gouvernement peut faire passer une loi sans le vote du parlement,en utilisant cet article 88. Toute fois , l’opposition peut demander les explications au gouvernement qui doit fournir les explications.

Article 88-1:Aucune loi n’est à l’abri et les lois passées par l’article 88 seront caduques dans la nouvelle majorité parlementaire qui a droit de tout remettre en cause ,quitte à rectifier ou changer et les faire passer sous l’article 88.

Article 88-2: L’article 88 n’est applicable que pendant les crises politiques ,économiques,sociales.

Article 88-3:Aucun gouvernement n’ a le droit d’utiliser l’article 88 pour des fins politiques qui concernent les élections en vue ou autres motifs de politique intérieur ou extérieure qui montre la mauvaise fois politique.

Article 88-4: À cet effet ,une commission mixte (des parlementaires(majorité et opposition) et de l’armée) sera constituée pour montrer la preuve de la mauvaise fois du gouvernement.

Article 88-5:Si la fraude s’est avérée le président de la république exige la démission du gouvernement et nommera un nouveau premier ministre dans les 48heures.

Article 88-6:Si le président de la république est dans le coup l’article 137-2-3 est applicable.

Relation entre gouvernement et parlement:

Article 89:Le gouvernement présente ses propositions et les députés voteront ou non ,selon leur conscience.

Article 90:Le gouvernement ne peut présenter un projet de loi qu’une seule fois.

Article 91: Le gouvernement respecte le vote des députés.

Article 92:Le gouvernement peut présenter le même projet de loi à conditions qu’il soit rectifié. Le gouvernement peut le présenter deux fois au maximum et rectifier à chaque fois.

Article 93: Les députés peuvent demander aux gouvernement la préparation d’un referendum sur un sujet de société ou de guerre. Et le gouvernement de même peut demander au parlement de voter une proposition de referendum sur un sujet qui tient toute la nation;par exemple la guerre, ou le sujets de société.

Article 94:Les députés doivent un respect aux membres du gouvernement.

Article 95:Les députés ne peuvent utiliser leur position de député pour quémander les ministres,tout est dans la transparence ,pas de catimini.

Article 96: Le parlement doit constituer une commission spéciale chargée de vérifier s’il existe de la corruption derrière une question posée par le député, cette commission est mixte de majorité et d’opposition. Le gouvernement doit à son tour vérifier les résultats de cette commission et s’il s’avère la commission ou un de ses membres manquait à son travail d’honnêteté ,le député en question ou les députés en question sont avertis et des élections anticipées sont tenues dans leur circonscription.

Article 97:Au moment du vote tous les députés devraient être présents et tout manquement ,l’article 85 sera appliqué ,même si le député n’avait jamais manqué de séance parlementaire, sauf dérogation.

L’armée:

Article 98: L’armée est une institution indépendante et gérée par un règlement interne.

Article 99:L’armée ne peut décider de la guerre seule.

Article 100:Seul le parlement peut décider ou non de rentrer en guerre sur proposition de l’État major militaire.

Article 101:Le ministre de la défense est un civil de la majorité présidentielle qui doit avoir et savoir les compétences de l’armée.

Article 102: Le ministre de la défense ne peut s’ingérer dans les règlements internes de l’armée.

Article 103:Le président de la république doit être toujours accompagné de son ministre de la défense pour les réunions supérieures de l’armée .

Article 104:Le ministre oriente les politiques de l’armée avec l’approbation de l’armée.

Article 105:Le ministre de la défense doit répondre aux doléances de l’armée.

Article 106:Le ministre défend le budget de l’armée au parlement avec un appui des officiers
militaires pour les questions techniques.

Article 107:L’armée a droit de faire un coup d’État militaire si la situation du pays se dégrade;pas de pouvoir d’achat pour les citoyens, pas d’infrastructure,pas de rentabilité économique, les caisses de l’État se vident,la corruption existe ,ou cette constitution n’est plus respectée.

Article 108: L’armée ,après le coup d’État militaire,dissout le parlement,appelle aux élections anticipées , les nouveaux députés élaborent une nouvelle constitution et passe au référendum.

Article 109:L’armée doit gérer le pays dans un délais court qui est le temps des élections présidentielles.

Article 110:L’armée doit juger et le président de la république et le gouvernement pour la situation dégradante qui a mené à un coup d’État militaire.

Article 111: La relation de l’armée est avec le président de la république directement et avec son ministre de la défense.

Article 112: Les services de renseignement de l’armée a un droit de regard sur la société civile à travers les niveaux supérieurs de la police, la division de la sécurité du territoire et les services de renseignements internes.

Article 113:L’armée doit présenter un rapport semestriel et un rapport annuel à la présidence de la république et au ministre de la défense.

Article 114:Les rapports donnent l’État d’avancement de l’armée.

Article 115: L’armée a droit de faire appel aux citoyens pour une conscription et le président de la république doit donner son approbation après avis du parlement.

Article 116:L’armée doit disposer en son sein des commissions chargées de suivre les politiques du gouvernement et la présidence de la république.

Article 117: L’armée doit accepter des commissions de contrôle du parlement pour les réalisations de l’armée.

Article 118: L’armée est responsable devant le parlement qui donnent accès libre à ces projets sous approbation des commissions mixtes ; parlementaires et armée.

Article 119: Le service militaire ,la conscription,est obligatoire pour tous les jeunes de 18 ans à 26 sauf pour les handicapés fixé par la loi.

Article 119-1:La durée du service militaire est de 18 mois.

Article 120:En cas de guerre l’État major militaire peut faire appel à tout citoyen âgé de plus de 18 ans ,à servir le pays ,avec autorisation du parlement et de la présidence de la république.

Article 121: L’armée ne peut pas intervenir dans les conflits extérieurs au Maroc. Toutefois , il peut participer au sein d’une alliance avec d’autres États stipulant , qu’un des États peut demander de l’aide militaire aux autres États ,pour différentes raisons. Le parlement doit donner son accord sur le nombre de militaire marocain a envoyer ,sous recommandation de l’armée marocaine.

Article 122: En cas de guerre la décision est politique ,traiter par le parlement, sur conseil de l’armée et sa capacité militaire ,cette recommandation est écrite est signé de l’État major militaire et des officiers supérieurs du ministère de la défense. Dans ce cas seulement le président de la république peut faire un discours à la nation sur l’État d’engagement du Maroc en guerre et doit préciser la durée estimée de cette guerre.

La cour constitutionnelle:

Article 123: La cour constitutionnelle est formée de 14 juges issus du parlement à égale entre l’opposition et la majorité et des indépendants. Le président de la cour constitutionnel est un choix du président de la république.

Article 123-1:La durée de fonction est de 5ans,non renouvelable.

Article 123-2:L’age des candidats est de 35 ans au minimum.

Article 124: La cour constitutionnelle donne son jugement,sur la validité de toutes les élections
,dans une durée d’au plus un mois.

Article 125: La cour constitutionnelle donne son jugement,sur la validité des lois issues du parlement et de toutes décisions de l’État.

Article 126: La cour constitutionnelle est souveraine dans ces jugements . Toutefois ,la cour constitutionnelle doit donner le pourquoi de son jugement.

Article 127: Le salaire des juges ne dépasse pas le salaire moyen plus 35% soit 4 fois le salaire minimum.

Les juridictions:

Articles 128:Personne n’est au dessus de la loi.

Article 129:Personne ne serait mis en prison sans jugement.

Article 130:La peine capitale est de 35ans.

Article 131:Tout le monde a droit à un procès équitable.

Article 131-1:Tout le monde a droit à un avocat .

Article 131-2:L’aide judiciaire est accordée selon les conditions fixées par la loi.

Article 132:Personne ne serait détenue sans sa volonté.

Article 132-1:Toute personne interpellée a droit à un avocat de son choix ou choisi s’il n’a pas les moyens de payement ,dés sa première heure de son interpellation et le questionnement commence avec l’arrivée de l’avocat.

Article 133: Tous les procès verbaux sont écrits avec signature de l’avocat de l’interpellé et signature de toutes les agents qui ont posé au moins une question.

Article 134:L’interpellé peut mettre en doute la défense de son avocat et un deuxième avocat serait nommé sur place .

Article 135: Toute mauvaise fois de la police et/ou de l’avocat serait à leur tour jugé par une juridiction administrative spéciale constituée sur le champ.

Article 136:Tout versement de corruption ,quelque soit sa nature ou sa valeur ou sa quantité serait une justification suffisante pour une radiation.

Article 137: Toute personne a droit à une protection de l’État.

Article 137-1:L’État assure la protection en silence.

Article 137-2:L’État est responsable de toutes exactions qu’un citoyen résident au Maroc peut subir de l’intérieur ou de l’extérieur du Maroc.

Article 137-2-1: L’État serait poursuivi en justice si le cas s’avère que l’État a manqué à son devoir de protection.

Article 137-2-2:La sanction est fixé par la loi qui peut aller jusqu’à la radiation des fonctionnaires ou de payement d’amende égale à 2ans de son salaire.

Article 137-2-3:Si la présidence de la république est dans le coup ,une élection anticipée serait appelée à se produire et le président est sanctionné selon la loi.

Article 137-2-4:Si un ou plusieurs membres du gouvernement sont dans le coup ,ils sont relevés de ses fonctions et sanctionnés selon la loi.

La politique étrangère:

Article 138: Le président oriente la politique étrangère du pays.

Article 139: Le ministre des affaires étrangères est nommé par le président de la république sous approbation et du parlement et de l’armée.

Article 140: Le ministre des affaires étrangères peut être convoqué par le parlement dont la présence de l’armée est indispensable quelque soit l’objet de la convocation.

Article 141:Le ministre doit avoir un site et doit s’exprimer régulièrement selon les événements ,un éditorial qui doit expliquer au grand publique les choix de sa politique ,la cadence est d’au moins une fois par semaine .

Article 142:La cellule de crise est constituée des partis et des mouvements politiques et des indépendants politiques.

Article 143: Le ministre est responsable devant le président de la république.

Article 144: Si le ministre manque à ses devoirs , le président de la république peut le démettre de ses fonctions et sera remplacé par un(e) autre sous approbation et du parlement et de l’armée.

Article 145:Le ministre ne peut pas être traduit en justice pendant l’exercice de ses fonction. Toutefois, si le manquement est grave par exemple corruption ou espionnage pour le compte d’un autre État ou une organisation, le ministre doit être traduit en justice accompagné de son avocat dans un délai qui ne peut excéder quelques jours ouvrables.

Article 145-1: La cour de l’État est seule compétente pour son jugement.

Article 146: Tous les ministres sont jugeables dans la haute cour de l’État. Seul le président de la république est jugé par une instance supérieure spéciale ,ouvrable ses séances au grand publique .

Article 146-1:L’instance supérieure spéciale est constituée de magistrat de l’opposition et de la majorité et des indépendants politiques et apolitiques.

Article 146-1-1: Le nombre de magistrat est de 26 qui sont constitués par appel à candidature et seront triés par une commission mixte constituée de parlementaires et de hauts officiers militaires,la décision de la commission sera justifiée et toutes contestations seraient vérifiées par une autre commission mixte parlementaire et militaire.

Article 146-2: La constitution de la commission ne peut excéder quelques jours ouvrables,sinon l’armée prendrait en charge le déroulement de jugement du président de la république et il sera jugé selon les règles fixés par la loi.

Article 146-3: Si le pays rentre dans une instabilité le coup d’État militaire s’impose.

Article 147:Le ministre des affaires étrangères ne doit signer aucun accord international sans l’approbation du parlement et de l’armée.

Article 147-1:Tout refus du parlement ou de l’armée doit être justifié .

Article 148: Tous les accords passés entre l’ancien régime et les autres pays ,sont révisables et tout accord doit être ratifié par le parlement et par l’armée. Toutefois ,le Maroc a droit de choisir son orientation politique, ou de couper les relations diplomatique avec les pays qui les considère contraire à son orientation. Néanmoins ,le Maroc doit signaler sa position dès avènement de la première république marocaine. Et doit avoir des bonnes relations avec tous les pays du monde;le « realpolitic » et les valeurs de la première république marocaine doivent primer.

Article 149:Le salaire du ministre ne peut dépasser le salaire moyen qui est 1.5 fois le salaire minimum, plus 26%calculé sur le mode de vie .

Article 149-1: Les déplacements du ministre des affaires étrangères et sa prise en charge sont approuvé par le parlement et par l’armée.

Article 149-2:Une commission spéciale évaluerait les dépenses du ministère des affaires étrangères.

Article 150:Le ministre des affaires étrangères a droit de faire des investigations avant de prendre des décisions.

Article 151:Le ministre des affaires étrangères ne peut créer des commissions ministérielles indépendante du parlement et de l’armée sur un projet précis et sous approbation du président de la république.

Article 152: La signature du ministre des affaires étrangères doit être accompagné du celle du président de la république et de l’armée.

Article 152-1: Toute autre signature du ministre engage personnellement le ministre des affaires étrangère.

Article 152-2 : personne n’ a droit de retarder sa signature ,sinon, une commission sera constitué à cet effet et remplacera la signature manquée à moins s’il existe une raison autre celle du retard et dans ce cas une explication s’impose.

La décentralisation de l’État et la régionalisation:

Article 153: Le Maroc est composé de 11 grandes régions selon les ethnies et les langues régionales.

Article 153-1:Il y a 4 ethnies berbères:Rif, Souss, Atlas et le sud-ouest. Et une majorité de territoire arabe divisée en 7: ceux du nord du Maroc ,ancienne colonie espagnole(côté arabe) et quatre du centre(centre-centre , centre-est , centre-sud , centre ouest) du Maroc et une région du sud du Maroc et enfin du Sahara occidental.

Article 154:La présence de l’État est obligatoire dans tout le territoire marocain.

Article 155:L’administration centrale située dans la capitale.

Article 155-1:Dans toutes les régions il existe une administration qui peut prendre des décisions autonomes par rapport à l’administration centrale.

Article 156: Chaque région correspond à une ethnie particulière.

Article 156-1: Chaque administration a une langue arabe officielle et une langue spécifique à la région.

Article 156-2:Tout acte est écrit en deux langues au moins, à savoir l’arabe et la langue de l’ethnie.

Article 157: Chaque région possède un parlement local dont les procès verbaux des séances sont en deux langues l’arabe et la langue de l’ethnie.

Article 158: Chaque région possède un haut conseil économique de toute la région en question.

Article 159: Chaque haut conseil est en relation directe avec le haut conseil national économique.

Article 160: Tous les actes économiques sont écrits en deux langues:l’arabe et la langue de la région.

Article 161: Chaque conseil de chaque région est indépendant de la capitale.

Article 162: Les conseils économiques sont un appui direct à la richesse de la région.

Article 163:Les conseils économiques peuvent avoir des aides étrangères des pays étrangers à condition que le conseil économique national donne son approbation qui lui même obtient l’approbation du parlement national.

Article 164:L’Internet ,l’administration électronique,doit faciliter l’accès à toutes les pièces administratives issues de la capitale et des autres régions.

Article 165:La région utilise ses enfants en priorité pour tout travail et ensuite fait un appel d’offre ou de travail dans les régions qui leurs conviennent.

Article 165-1: Quand l’appel d’offre ne trouve pas de travailleur marocain ,il sera alors possible de faire appel à une main d’œuvre étrangère ,sous conditions fixées par la loi.

Article 166:Aucun acte administratif ne peut être lié à la capitale du pays. Tous les actes peuvent être obtenus dans la région grâce à l’Internet et à la facilité de l’administration régionale.

Article 167:Les impôts ,les taxes et d’autres relevés sont prélevés dans la région qui prend 20% et 80% sont envoyés à la capitale du pays ,comme prélèvement régional au profil du prélèvement national.

Article 168: La région est responsable de toutes évolutions dans la région.

Article 168-1: La région est responsable devant le gouvernement ,le parlement national et l’armée.

Article 169:Le parlement régional traite les affaires de la région.

Article 169-1:Le parlement régional est responsable devant le parlement national ,le gouvernement et l’armée.

Article 170: L’armée a droit de regard dans les affaires intérieures de la région et ne peut prendre de sanction seule sur la politique de région . Toutefois les sanctions sont fixées par la loi sur toute dérive.

Article 171: La région possède sa propre police et ses centres de renseignements.

Article 171-1:Les règles et les lois régionales sont soumises à l’approbation du parlement national,la présidence de la république et de l’armée.

Article 172: La région peut demander du renfort (armée,police,douane)à la capitale du pays .cette demande serait étudiée par les services compétents et donneront une réponse dans ,le jour même.

Article 173:La région possède un budget voté par le parlement régional et soutenu par le parlement national.

Article 174:Les infrastructures sont à la charge de la région à hauteur de 63% et le reste à la charge de l’État.

Article 175:Toutes les régions sont responsables de leur budget et du payement et de l’avancement de leurs fonctionnaires.

Article 176: La présence de l’État est obligatoire et l’armée nationale a un droit de regard sur les régions.

Article 176-1:Ils n’existent pas de milices ou une autre forme d’armée ou une armée régionale. Toutefois ,il peut exister une organisation nationale sous approbation et du parlement et de la présidence de la république et de l’armée afin de poursuivre tous les fauteurs et les nostalgiques de l’ancien régime et de les traduire en justice ou de les convaincre de changer de métier.

Article 176-1: Les régions doivent posséder des caméra de surveillance et non chez les particuliers afin de prévoir tout trouble à l’ordre public.

Article 177:La région a deux composantes:économique et sécuritaire.

Article 178: La police régionale doit contrôler l’immigration interne et doit faire un rapport semestriel à la police nationale et de même au parlement ,au gouvernement et à l’armée.

Article 178-1:La police régionale devrait faire des contrôles intelligents ,par exemple recensement.

Article 178-2:La police régionale ne devrait pas troubler l’ordre publique par des contrôles aux faciès ou des contrôles systématiques des véhicules .

Article 179:Toutes infractions commises par un agent de police régionale est sanctionnée par sa radiation .

Article 179-1: La sanction régionale est soumise d’abord par une commission régionale ,une police de police et ensuite par le parlement national.

Article 180:La lutte contre la corruption devrait figurer dans les lois et les règles régionales et les sanctions qui s’en suivent.

Article 181: Le président du parlement régional jouit de la haute autorité régionale en collaboration avec les préfets de police et les chefs de l’armée au niveau de la région.

Article 182: Le salaire du président du parlement et des députés régionaux sont de l’ordre du salaire moyen de la région plus 20%.

Article 182-1 : Le salaire minimum national est valable dans toutes les régions. Toutefois ,la région peut élever ce salaire selon la richesse de la région .

Article 183:Le président du parlement régional est un député voté par l’assemblée régionale avec une majorité d’au moins une voix.

Article 184:Les députés régionaux et le président du parlement régional doivent faire une déclaration de leur patrimoine au début de leur fonction et à la fin.

Article 185; Toute personne de la région peut portée plainte contre un des députés régionaux si corruption est avéré ou s’il existe une entrave à des projets régionaux.

Article 185-1:Une commission spéciale de la région peut être constituée à cet effet et si entrave existe ,une commission sera constitué du parlement national.

Article 185-1:L’immunité parlementaire est levé par une commission parlementaire du parlement régional.

Article 185-2: Si le cas s’avère difficile une élection anticipée pour remplacer le député corrompu.

Article 186:L’armée nationale fait la conscription dans chaque région fixée par la loi nationale.

Article 187:Tous les services de l’État sont transparents et à la disposition de toutes les personnes de la région.

Article 188:Interdiction complète d’espionner les personnes chez-eux ou pendant leurs réunions ou dans toute vie privée.

Article 188-1: Obligation des caméras dans les rues ,ruelles,avenues ,les institutions de l’État et dans la vie publique.

Article 188-2:La vie publique est tout ce qui peut être vu par tout le monde sans exception et sans gènes pour les personnes ou ne pas atteindre la vie privée des personnes.

Article 188-3:Les images publiques enregistrées ne sont pas vendables ou exploitables à des fins de nuire à des personnes et tout acte différent par l’autorité régionale ,qui correspond à l’autorité nationale,sont susceptibles d’une amende lourde fixée par la loi et des sanctions des fonctionnaires qui peut être la radiation de la fonction publique et ceci quelque soit le niveau du fonctionnaire en question. Il est interdit même de mentionner ces images aux personnes par voie privée.

Article 189:La formation de la police régionale se fait dans la région et les candidats sont de la région sinon avec un appel d’offre du parlement régionale aux autres régions selon le choix du parlement régional.

Article 189-1:La formation est prise en charge par la région.

Article 190:Les entreprises qui s’installent dans la région doivent acquitter une charge fiscale à l’État après avoir donner gage qu’ils ont commencer à gagner de l’argent;l’impôt est fixé à 26% dont seulement 20% revient à l’État.

Article 191: Un tribunal administratif est installé dans chaque région avec un système d’appel dans le tribunal même.

Article 191-1: La haute cour administratif située dans la capitale du pays peut envoyer des juges pour trancher sur des affaires régionales.

Article 191-2:Les juges envoyés sont prises en charge par la région.

Article 192:L’État assure la liaison entre les régions;par exemple les infrastructures .

Article 192-1:L’État assure le financement à hauteur de 20% et le reste est partagé entre les régions concernées.

Article 193:Les régions sont douées d’avoir toutes sortes de juridictions et tous les services de l’État.

Article 194;Seule la cour de cassation se trouve dans la capitale du pays.

Article 194-1:Aucune restriction de visiter les régions.

Le cas Sahara du sud(ce cas est en litige politique à l’heure ou j’écris cette constitution et à la première république marocaine ce chapitre sera complété).

Le budget de l’État:

Article 195: Le budget de l’État est constitué des recettes et des dépenses.

Article 195-1:Les recettes de l’État sont des impôts sur tout qui se marchande,les impôts sur la fortune fixés par la loi,des richesses miniers, des richesses naturelles,des entreprises de l’État,des intérêts dus aux participations de l’État à l’intérieur du Maroc et à l’extérieur .

Article 196:Tout le monde contribue au budget de l’État,avec une politique de fiscalisation adaptée à toute personne se trouvant sur le sol marocain.

Article 197:Toutes les régions contribuent au budget de l’État à hauteur de 80% de leur budget régionale.

Article 198:Le budget de l’État est voté par le parlement national,dans un délai de 3 mois.

Article 199:L’armée a un budget évolutif dont l’évolution est estimée à hauteur de 5% chaque année de son budget principal.

Article 199-1:L’armée doit présenter son budget et les détails à l’assemblée nationale 2 mois avant la première lecture du budget de l’État à l’assemblée nationale.

Article 199-2:L’armée doit discuter son budget au prés d’une commission mixte(armée et parlementaires de la majorité et de l’opposition).

Article 200: La police doit présenter son budget au parlement et doit discuter son budget avec une commission mixte (police et parlementaires de la majorité et de l’opposition).

Article 201:L’État doit faciliter l’installation des entreprises marocaines ,mixtes et étrangères .

Article 201-1:La simplification des papiers administratifs et des enquêtes préliminaires rapides et une contribution progressive à l’impôt de l’État qui doit se fixer au bout de 3 ans selon les règles fixées par la loi ,à se stabiliser à l’impôt général payé par tout le monde.

Article 201-2: Toute entrave y compris psychologique montrée par une commission parlementaire et militaire,sur présentation des justifications de l’entreprise , ou toute entrave sous forme de corruption avant l’installation et pendant ,de l’entreprise ,est sanctionnée lourdement par la loi.

Article 201-3:Si un des fonctionnaires de l’État est de près ou de loin ,la cause de l’entrave il est sanctionné sur le champ par une radiation signée le jour même par le ministre compétant et si le ministre est la cause ,il est relevé de ses fonctions le jour même par le président de la république et si le président est la cause ,l’armée lui demande de présenter sa démission et des élections anticipées dans le mois qui suit.

Article 202: Le contrôle de l’État se fait par étape pour laisser l’entreprise faire son propre ménage administratif.

Article 203:Les contrôles inopiné,sans préavis est à cadence une fois tous les deux mois ,d’une durée d’une heure à l’intérieur de l’entreprise concernant le produit ,sa consommation et la gestion administrative ,comptabilité. La transparence est le mot d’ordre.

Article 203-1:Tout fonctionnaire qui utilise sa position pour extirper une quelconque corruption l’article 201-3 lui est appliqué sur le champ.

Article 203-2: Le comité de contrôle est constitué de fonctionnaire du ministre de finance,de l’armée et de parlementaire(de la majorité et de l’opposition).

Article 203-2-1:Le comité ne peut dépasser le nombre de 4.

Article 203-3:Le rapport final est signé par les 4. Le rapport ne mentionne pas un jugement.

Article 204:Si un membre de l’armée commet un acte de corruption il est sanctionné par son ministère de la défense et ne peut plus figurer dans n’importe quel comité .

Article 205:L’État donne toutes les autorisations nécessaires aux entreprises et leur facilite toutes les voies d’accès au marché intérieur et extérieur du Maroc.

Article 206:L’État contribue à l’installation de l’entreprise en accordant des transports aux ouvriers en payant 80% du prix du transport.

Article 207:L’État donne un délai raisonnable à l’entreprise pour régler sa facturation d’impôt sur le capital de l’entreprise . Ce délai lui est accordé par une commission constituée à cet effet pour gérer des cas litigieux .

Article 208:L’État doit avoir une prévision claire sur le bon déroulement des entreprises et celle qui sont animées par une mauvaise fois.

Article 208-1: L’État peut fermer une entreprise à la première année s’il s’avère l’entreprise est de mauvaise fois ou incapable.

Article 209:La cour des comptes doit présenter annuellement les dépenses de l’État.

Article 210:La cour des comptes est compétente dans tous les litiges en matière de dépense.

Article 211:Les entreprises de l’État doivent tenir à jour un cahier de charge.

Article 212:Les entreprises de l’État sont connues au grand publique.

Article 212-1: L’entreprise a le droit d’envoyer l’argent gagnées dans leur pays d’origine sans aucune entrave administrative ou judiciaire sauf s’il existe une fraude quelconque et serait notifiée par une juridiction.

Article 213:L’État qui participent aux actions des entreprises privées doivent être transparents et sur un site de ministère de l’économie et des finances ,il doit y avoir les taux de participation de l’État dans chaque entreprise.

Article 214: Le rapport annuel de la cour des comptes est une base de jugement au prés d’une juridiction pour toute dérive de l’État.

Article 215:Toute personne ou groupe peut présenter une plainte auprès d’une juridiction s’il estime qu’il existe une dérive de l’État. À cet effet une commission mixte de parlementaire et de l’armée doit voir sur la validité de la plainte avec une transparence du pourquoi d’un refus sur le site Internet du ministère de la justice.

Article 216: Toute infraction à la loi est sanctionnée par la loi.

Article 217:Toute fausse installation d’une entreprise pour bénéficier des aides de l’État est sanctionnée par la loi. Toutefois , l’entreprise peut faire appel.

Article 218: La détermination de la fraude peut se faire dans un état de transparence et tous les agents sont de l’État et toute intrusion par un ou des agents des éléments extérieurs de l’État est sanctionnée par l’article 201-3.

Article 219:Le salaire minimum ne peut être inférieur au pouvoir d’achat. Il est calculé selon les règles en vigueur. Il est fonction du budget de l’État ,des prix des produits à la consommation,le prix de la matière première. Il ne peut être inférieur à 5000dh/mois brute.

Article 219-1: Aucune pension ne peut être inférieure à 3000dh/mois brute ,quelque soit l’age du concerné.

Article 220: L’impôt sur le salaire est progressif de 10% à 26%.

article 220-1:L’impôt sur la fortune ne peut dépasser 35%.

Article 221: Tous les ans ,le salaire minimum et les pensions augmentent de 2%.

Immigration:

Article 222:Le Maroc est un pays de passage et non d’immigration pour l’instant.

Article 223:Toute personne étrangère doit régulariser sa situation avec un titre de séjours provisoire . Aucune entrave à cette régularisation avec un acquittement d’un timbre de 1000dh. Le titre est valable un an non renouvelable, sauf dans les cas fixés par la loi.

Article 224: Tout immigré qui désire une naturalisation peut faire la demande selon les règles fixées par la loi. Aucune entrave pour l’obtention de la carte d’identité marocaine et tout refus doit être justifié et dans ce cas l’intéressé peut faire appel auprès d’une juridiction compétente en la matière.

Article 225:Le nombre de naturalisé par an est fixé par la loi voté annuellement par le parlement national et réparti dans les différentes régions.

Article 226:La naturalisation ou la nationalité peut être demandée d’un autre pays et gérée administrativement par les règles fixées par la loi.

Article 227:Tout naturalisé ou ayant obtenu la nationalité marocaine doit rendre des services à l’État marocain.

Article 227-1: Pour les jeunes de 18ans à 26ans le service militaire est obligatoire pour une durée de 18 mois.

Article 227-2:Les autres ages doivent s’inscrire dans les organisations nationales publiques ou privées d’intérêt général ou selon sa fonction ,il peut offrir ses services pour une durée de 18 mois ou offrir 80% de son salaire pendant deux ans.

Article 228:La langue arabe est une des conditions sine-qua-non pour obtenir la carte d’identité marocaine.

Article 229:Tout naturalisé peut être déchu de la nationalité marocaine dans les cinq ans ,s’il est jugé par une juridiction et qui a annoncé un jugement de prison ferme.

Article 230:Les naturalisés sont obligés de remplir la carte de répartition d’immigration selon les régions demandeuses. Cette carte est établie par le ministère de l’intérieur.

Article 231: Tout naturalisé doit acquitter un timbre de 10000dh.

Article 232: Tout naturalisé doit être traité juridiquement comme les autres marocains. Il a droit et devoir.

Article 232-1: Tout naturalisé peut garder sa nationalité d’origine. Toute fois ,si une guerre se déclenche avec son pays d’origine ,il est engagé d’office dans la défense du Maroc et tout espionnage est condamnable selon l’article 130 sans appel.

Article 233:La naturalisation passe automatiquement au conjoint(e) et aux enfants.

Article 234:Si le naturalisé a des litiges avec son pays d’origine ou un autre pays sans prévenir par écrit l’administration chargée d’étudier son dossier , sa demande est nulle et non avenue et s’il avait obtenu la nationalité marocaine ,une commission serait constituée pour d’abord faire échoir la nationalité marocaine et voir les fonctionnaires qui avaient participé à cette fraude et seront jugés selon les articles 137-2-2 et 137-2-3 et 137-2-4.

Article 235:Le naturalisé peut envoyer de l’argent dans son pays natal sans aucune entrave.

Article 236:L’État veille sur la sécurité de tous les naturalisés.

Referendum:

Article 237: Le gouvernement doit consulter régulièrement le peuple par referendum,sur des questions sociales.

Article 238:Les régions doivent consulter leur population régulièrement sur les questions sociales qui concernent la région.

Article 239:Le rythme de la consultation est au maximum deux fois par an.

Article 240:Tout marocain ,association ou organisation ou groupe peut demander au gouvernement à travers leurs députés ,à consulter le peuple par referendum sur une question claire qui les préoccupent . Cette question peut être de n’importe quel ordre:politique ,économique,sociale.

Article 241:Le parlement peut demander au gouvernement de préparer un referendum dont le résultat serait pris en compte par les parlementaires afin d’élaborer une nouvelle loi organique. Cette loi référendaire serait acceptée sans passer ni par un vote ,ni par l’article 88.

Article 242:En cas de guerre, un referendum sur la conscription est organisé et dont le résultat est tenu en compte pour seulement 50% par l’armée qui doit disposer d’une liste de tous les appelés de 18 ans à 50 ans.

Article 242-1: 50% du résultat du referendum se traduit par une conscription de 50% de la liste dont l’armée à la charge.

Article 243:Un referendum doit concerner tous les marocain(e)s sans exception. Toute fois l’armée ,la police n’ont pas le droit de participer ni au referendum ni aux élections et n’importe quelle autre élection.

Annexes:

Article 244:Le Maroc peut devenir une confédération si un referendum donne plus de 50% de oui sur une participation de plus de 90% des marocains.

Article 244-1: Les régions peuvent opter pour une confédération si le résultat d’un referendum régional est positif à plus de 96% des votants. Toutefois ,l’armée reste nationale et donc droit au regard dans la région concernée y compris la conscription et l’installation des casernes. En sus, le drapeau national flotte toujours dans les institutions régionales.

Article 245: La décentralisation peut être forcée si les minorités des régions lointaines posent problèmes à la population dominante ,la sorcellerie,les fraudes, les mauvaises intentions,le non respect de la loi et toutes les raisons semblables ,l’État doit procéder par la séparation d’abord à l’amiable en leur offrant les propriétés dans leur département ethnique ou de remplir les régions désertées avec un accès à l’eau et à l’électricité et à un marché national et international de développer leurs activités commerciales. Pour les fonctionnaires de l’État ,la décentralisation est la solution;la mutation dans le même ministère dans son département ethnique. De même pour les arabes qui résident dans les régions non arabe. Et si l’amiable ne donne pas de résultat ,l’État doit procéder à la séparation forcée. Toutefois ,s’il existe un respect de la loi,de la personne , la coexistence est de mise .

Article 246: Le nombre d’heure de travail ne devrait pas dépasser 45heures par semaine .

Article 246-1:Le salaire minimum ne peut être inférieur à 50 Dirham /heure brut.

Article 247: 5 jours de la semaine sont ouvrables . Les congés hebdomadaires,deux jours par semaine, sont fixés par l’État le jeudi et le vendredi ou le vendredi et le Samedi ou le samedi et le dimanche.

Article 248: Aucune activité ne peut s’exercer dans le noir. Tous les ouvriers travaillent dans la pleine légalité du travail,avec une sécurité sociale,médicale.

Article 248-1:L’inspecteur de travail doit faire son rapport régulièrement sur l’ensemble des entreprises privées et de l’État sous sa responsabilité . L’ État doit contrôler les inspecteurs qui devraient être en nombre suffisant pour le bon déroulement du contrôle ,à cet effet ,le ministère de l’économie et des finances doit régulièrement organisés des concours avec un quota évolutif . À la longue les agents de contrôle devraient être embauchés sans concours.

Article 248-2:L’inspecteur de travail doit appliquer à la lettre le code du travail concernant: le salaire, le congé payé,la sécurité sociale,la sécurité médicale,les conditions du travail et l’évolution dans le salaire.

Article 249: Si l’inspecteur de travail s’est corrompu ,l’article 137-2-2 et l’article 201-3 sont applicables.

Article 250: La délation est tenue en compte dans la condition sine-qua-non de savoir l’identité du délateur et après vérification du contenu de la délation.

Article 250-1:L’État doit protéger le délateur,pour un temps limité.

Article 250-2: L’inspecteur de travail doit avoir connaissance de son procès verbal qui mentionne le(s) nom(s) de(s) délateur(s).

Article 251:L’État doit assurer un droit asile à toute personne étrangère qui en fait la demande.

Article 251-1:La loi fixe les conditions d’accès à ce droit d’asile.

Article 251-2:En aucun cas ,l’État ne doit accorder l’asile à un citoyen d’un État ennemi du Maroc.

Article 252:Les services secrets sont ceux de l’armée ,de la sécurité du territoire et de la sécurité extérieure du Maroc. Toute autre forme de service secret sont condamnables par des sanctions fixées par la loi.

Article 253: L’armée a droit de regard sur les autres services secrets.

Article 254: Les chartes sont approuvées par le parlement national et par l’armée y compris la charte extérieure de l’armée.

Article 255:Tous les services secrets sont sous commandement de la présidence de la république. Toutefois les ministres d’État ont droit à un rapport des activités des services secrets. Néanmoins ,quand un ministre d’État n’est plus en fonction ,les rapports ne lui sont plus dirigés.

Articles 256:Les sanctions des dérives des agents des services secrets sont fixés par la loi selon le degré de l’erreur commise volontaire ou non par l’agent.

Article 257: Les services secrets ont droit de nouer des relations avec des agents d’autres États sous condition ,l’agent doit présenter régulièrement un rapport sur ses activités et sur ses propres initiatives dont seul l’agent doit assumer toute la responsabilité . Il doit y avoir une commission mixte pour la sanction des agents .

Article 258:Les services secrets sont libres de se mouvoir et travaillent en toute indépendance.

Article 259:Si une personne de l’extérieur des services est objet d’une attaque d’un ou plusieurs agents secrets) et si une commission mixte qui doit exister tout le temps ,dit sa décision sur un tel harcèlement ,l’article 137-2-2 et l’article 201-3 sont applicables.

Article 260:Les agents secrets sont dans un anonymat complet sauf le directeur général qui doit dire dans un langage diplomatique le travail des services secrets ,sur un événement qui fait la une. La cadence doit être respecter pour assurer un degré de transparence.

Article 261: Les agents des services doivent tenir en secret toutes leurs activités ,rien ne se filtre,sinon l’article 137-2-2 et l’article 201-3 sont applicables aux agents qui manquent à leurs devoirs.

Article 262: Si un agents des services secrets est victime d’une calomnie ou d’un chantage ou toutes autres formes de harcèlement psychologique ou physique ,il est vite pris en charge par ses supérieurs et le harceleur est sanctionné selon la loi.

Article 263: L’État encourage les marocains à se politiser par la formation des partis ou des mouvements politiques ou toutes sortes d’associations politiques. Et tous les marocain(e)s peuvent s’exprimer librement dans tous les moyens de communication qu’ils leur conviennent ,sans aucune contrainte policière ou autres.

Article 263-1:Tous les partis et mouvements politiques ou toutes autres associations politiques sont libres de se mouvoir dans la société ,à condition de se respecter .

Article 264: La constitution d’un parti ou d’un mouvement politique est régit par la loi.

Article 264-1: Tout parti ou mouvement politique qui ne respecte pas la lettre de sa constitution présentée en 3 exemplaires au ministère de la justice et au ministère de l’intérieur et au ministère de la défense et dans laquelle doit figurer les objectifs politiques et le respect de la société et des personnes et pas d’escroquerie et le siège principale et les antennes , se voit des sanctions progressives prévues fixées par la loi . Toutefois , une juridiction peut prendre une décision de dissoudre le parti ou le mouvement politique dont les raisons et la raison principale est le trouble de l’ordre publique ,peut importe les moyens: encouragement de la corruption ,la distribution des armes ou appel à la guerre civile ou des mensonges à l’encontre de l’État ou des personnes ,seront notifiées par une note et en trois exemplaires dans les destinations citées plus haut. Néanmoins ,le parti ou le mouvement politique en question peut faire appel.

Article 265: Le harcèlement moral ou physique est condamnable par la loi.

Article 265-1:Le harcèlement est défini par la loi.

Article 266: L’État doit protéger tous les marocain(e)s ,sans aucune exception.

Article 266-1:L’État doit faire son travail de protection dans le plus grand secret et doit assurer une sécurité de l’entourage,dans la société ,à tous les marocain(e)s.

Article 266-2: Si une personne porte plainte ou se plaigne ,l’État doit corriger son fonctionnement sur la protection des marocain(e)s,car cela prouve l’État manque à ses devoirs de protection et d’assurer la sécurité à tous les marocain(e).

Article 267: Le gouvernement peut engager ses responsabilités devant le parlement national et peut obtenir ou non le vote de confiance . Dans ce dernier cas ,le président de la république démit d’office le premier ministre et nomme dans la semaine un nouveau premier ministre qui doit former un nouveau gouvernement,dans un délai de quelques jours.

Article 268:La responsabilité du gouvernement peut être déclenchée si le parlement vote à 80% cette mention de censure.

Article 268-1:Le gouvernement doit se défendre et doit répondre aux questions des députés et le vote conclurait la débat engagé dans le parlement.

Article 269: Les députés ont droit à un mois de congé payé et un mois répartit dans l’année.

Article 270: Le parlement commence ses séances ,à la première semaine de septembre et se termine à la dernière semaine du mois de juillet.

Article 271:Les députés ont les mêmes jours de repos attestés par tous les marocain(e)s.

Article 272:Les député ont un rythme de travail de 60heures par semaine au sein du parlement. Et doivent disposer d’au moins 2heures/jour ,pour les consultations dans leur bureau privé ,en dehors du parlement.

Article 273:Toutes les alliances sont approuvées par le parlement national et par la présidence de la république et par l’armée:les trois signatures doivent figurés à la fin de tous les documents officiels ,les traités,les alliances.

Article 274:L’État doit veiller sur les trois composantes de tous les traités militaires:la stratégie ,les armes, la formation.

Article 275: Toute alliance militaire ne peut se faire qu’avec des États voisins . Toute fois ,par stratégie ,l’alliance militaire peut se nouer avec des États voisins des voisins,une évolution excentrique.

Article 276: Toute alliance militaire doit contenir en son sein un article stipulant l’engagement des autres États à défendre le Maroc s’il demande assistance militaire.

Article 277:Toute alliance doit contenir un paragraphe citant la cadence des réunions ,les lieux de rencontres, les frais des déplacements à la charge de quel pays.

Article 278:Toute alliance militaire doit contenir les procédés à suivre pour la formation des militaires dans les pays qui forment l’alliance et les frais de prise en charge des militaires en formation.

Article 279:Toute alliance doit avoir un chapitre de désengagement du Maroc et peut se retirer de l’alliance.

Article 280:Toute alliance militaire doit stipuler sur la non obligation de l’achat des armes des autres États qui forment l’alliance.

Article 281:Toute alliance doit stipuler qu’il existe un champ libre pour le Maroc de faire sa politique de défense indépendamment des autres États de l’alliance y compris de nouer d’autres alliances avec d’autres États dont la condition sine-qua-non de ne pas porter préjudices aux États de l’alliance .

Article 282:Toute alliance militaire doit présenter un rapport au parlement et à la présidence de la république sur la nature des stratégies adoptées .

Article 283:Toute alliance militaire doit faire l’objet d’une consultation au préalable par les services secrets militaires .

Article 284:Toutes les alliances militaires ne peuvent être des entraves à toute action militaire.

Article 285:L’objectif principal de toutes les alliances militaires est la défense du territoire marocain.

Article 286: Le Maroc doit honorer ses engagements militaires envers les alliances avec qui il les noue.

Article 287: Il existe des formes d’alliance qui sont instantanées ,par exemple ,participation à une guerre lointaine du Maroc avec ou sans autres pays ,mais ce cas est étudié attentivement au sein du parlement et à l’État major militaire,si la proposition émane du président de la république et cette proposition peut obtenir ou non l’aval des militaires et/ou des politiques au sein du parlement.

Article 287-1: L’État major militaire a droit de veto;si les militaires refusent pour des raisons raisonnables aucune action militaire ne peut être actionner.

Article 287-2:Si les militaires approuvent ,la voix du président de la république vaut celle du parlement et l’action militaire peut être déclenchée.

Article 288:Les traités économiques avec les pays étrangers sont soumis au parlement par les ministres compétents et doivent obtenir approbation par vote .

Article 289:Le Maroc doit chercher ce genre d’alliance économique au niveau du Maghreb et au niveau du monde arabe et au niveau du monde islamique et au niveau de l’Europe.

Article 290: Le Maroc doit déclarer une situation de catastrophe si un événement surnaturel ,par exemple l’inondation, tremblement de terre. Et le Maroc doit accepter et distribuer les aides aux naufragés et toute personne a droit de porter plainte si la distribution ne s’est fait pas totalement .

Article 290-1:Une commission doit être constituée à cet effet.

Article 291:Le Maroc refuse la double nationalité à des marocains qui ne participent plus à l’évolution du Maroc . Pour s’y faire tous les marocains sont invités à régulariser leur situation en procédant par une aide au Maroc financière ,éducative,par les services qu’ils peuvent rendre à la nation . Toutefois cet article prime sur toute aide des marocain(e) qui ont au moins la double nationalité.

Article 292: Tout émigré marocain(e)qui n’a pas la nationalité de son pays d’accueil et qui est au chômage dans son pays d’accueil et qui a une durée de plus de 5ans sans donner de ses nouvelles ,il n’a plus le droit à la nationalité marocaine. Toute fois , s’il peut acquitter un timbre fiscal de 3000 dirham par an, son cas serait étudié favorablement et peut régulariser sa situation dans un consulat marocain.

Article 292-1 : Le Maroc ne reconnaît pas la double nationalité pour les marocain(e)s qui n’ apportent pas d’aides à la nation marocaine, en substance ou par des services .

Article 293:Le Maroc se garde le droit d’échoir la nationalité marocaine à tous les marocain(e)s qui ont au moins une double nationalité. Toutefois ,le Maroc doit présenter ses justifications de refus par lettre ou email à l’intéressé. Et ce dernier peut faire appel de cette décision auprès d’une juridiction marocaine ou reconnue par le Maroc.

Article 294:Tous les marocains qui ont une double nationalité et sont installés avec leur famille dans le pays d’accueil n’ont plus le droit à la nationalité marocaine.

Article 295:Les marocains à l’étranger doivent faire une déclaration sur l’honneur des avoirs et des biens au Maroc et dans leur pays d’accueil ,juste après avoir obtenu la nationalité du pays d’accueil. Et doivent s’y rendre aux consulats pour voir avec les fonctionnaires sur le genre d’aide qu’ils peuvent apporter à la nation marocaine.

Article 296: Tout marocain(e) à l’étranger a droit de s’exprimer sur ce qu’il manque dans son pays d’origine et comment il peut apporter une solution .

Article 297: Aucun(e) marocain(e) ne peut être suivi(e) par la police marocaine sauf dans les cas stipuler par la loi qui sont toutes sortes d’infractions ou de fraudes qui portent atteinte au Maroc.

Article 298:Aucune poursuite judiciaire ou policière ne peut être mener sur les marocain(e)s qui vivent dans leur pays d’accueil et que le Maroc reconnaît leur double nationalité.

Article 298-1: Tous ces marocain(e)s ont droit de s’exprimer comme ils entendent et par n’importe quel moyen de communication et sur tous les sujets qui concernent le Maroc et ils peuvent critiquer les politiques de la première république marocaine.

Article 299: La première république marocaine encourage les critiques constructives et appelle à une participation aux élections et aux débats qui animent la société marocaine.

Article 300: Tous les marocains ne sont pas obligés d’expliquer leur position politique à l’égard de la politique de la première république marocaine. Néanmoins, l’État encourage les marocain(e)s qui ont la double nationalité reconnue par le Maroc de s’exprimer plus librement.

Article 300-1:Pour les marocain(e)s dont la double nationalité n’est pas reconnue par le Maroc ,les juridiction de leur pays d’accueil seront saisies par une cellule du ministère des affaires étrangères marocaines constituée à cet effet. Toutefois ,si l’attaque ne touche pas ou de moindre effet sur l’honneur marocain ,l’auteur ne sera pas suivi du tout.

Article 301:La séparation des pouvoirs est assurée par l’État.

Article 302:Le culte au Maroc est libre . Personne n’ a le droit d’interférer dans les croyances des gens. L’État assure une protection totale.

Article 303: Toutes activités de sorcellerie est condamnable sévèrement par la loi:l’expulsion du sorcier(e) dans son département d’origine ou dans son pays d’origine s’il est étranger et de payement de lourde amende qui dépasse 100.000 dirham et d’une prison ferme selon le degré de ses méfaits.

Article 303-1: Toutes les personnes qui utilisent les illusions afin de robotiser ses victimes est condamnable au même titre:l’expulser de l’illusionniste(s) cela veut dire qui pratique les illusions, dans son département d’origine ou son pays d’accueil et de payement de lourde amende qui dépasse 100.000 dirham et d’une prison ferme selon le degré de ses(leurs) méfaits.

Article 304: Toute personne ou groupe de personne qui suivent des victimes pour des raisons de robotisme ou du vol des biens des autres ou pour s’insérer dans le milieu des victimes ou pour toutes autres raisons semblable ,l’article 303 est applicable par n’importe quelle juridiction et sur le champ.

Article 304-1: La police est chargée de veiller sur la tranquillité des gens et d’avoir une formation poussée pour monter facilement et dans un temps bref ce genre des filières ,de constituer lors de l’arrestation le procès ,le jour même ,soumis à une juridiction et dans la journée la condamnation est prononcée dans une procédure d’urgence et dont les tribunaux devraient s’organiser afin que ce genre de procédure d’urgence soit courante ,applicable dans des situations pareilles. Toutefois, le sorcier ou l’illusionniste a droit de faire appel.

Article 305:Aucun étranger n’ a le droit d’acheter des propriétés marocaines sauf dérogation auprès du ministère de l’intérieur et de la défense.

Article 306:L’État doit avoir le recours de tous les marocain(e)s en cas de situation de terrorismequi est défini selon la loi .La sécurité des marocain(e)s vient d’abord des marocain(e)s, sans créer une instabilité dans le pays. À cette raison, le président de la république doit prononcer un discours à la nation ,après approbation et de l’armée et du parlement nationales et des parlements régionaux ,stipulant le Maroc affronte le terrorisme et l’armée et la police chargées de recueillir les délations ,auprès des gens .

Article 306-1:Toute délation fausse est condamnable par la loi.

Article 307:Tous les achats de propriétés effectués dans l’ancien régime par des étrangers sont à renégocier voire l’État peut rembourser l’achat de la propriété si l’État estime qu’il existe une fraude ou le quota des étrangers qui ont droit d’acheter est dépassé selon les règles fixées par la loi ou s’il s’avère qu’il existe une forme de colonisation derrière l’achat.

Article 308:Les minorités non musulmanes et de nationalité marocaine ou non,ne devraient pas dépasser 2% de la population musulmane.

Article 308-1:Tout ajout est soumis à l’approbation du parlement national et/ou régional et de l’armée.

Article 309:Les étrangers résidents au Maroc doivent avoir un titre de séjours d’au plus un an.

Article 310:Tout étranger peut demander la nationalité marocaine.

Article 311:Les cafés ,les restaurants et les endroits publiques doivent être libre et aucune police n’investit les lieux sauf dans des cas de terrorisme.

Article 311-1:Toute personne qui s’estime être suivie ou observée ou victime des mauvaises fois des autres marocain(e)s a le droit à une protection de l’État et sa plainte serait pris en considération dont une équipe de police serait diligentée pour mener une enquête et de juger les responsables auprès d’une juridiction . Toute fois pour la transparence, une deuxième équipe ,la police de la police, doit vérifier les hypothèses de la première police et la victime s’il n’est pas satisfait il peut apporter son concours dés le début de l’enquête.

Article 312: L’État doit être vigilant et doit procéder avant la plainte de la victime. Néanmoins ,aucune présence manifeste de la police ou des institutions de l’État ne doit être flagrant.

Article 313:La presse au Maroc est libre de ses mouvements et des articles qu’elle publie.

Article 314: Aucune restriction ni censure à l’encontre de n’importe qui écrit avec payement ou gratuit.

Article 315:Tous les contacts;téléphones; email sont libres et ne sont pas objets d’aucune censure . Toutefois, si censure existe la justice doit notifier à l’intéressé(e) une justification et l’intéressé(e) peut contester la décision soit par écrit soit auprès d’une juridiction selon le choix établi par l’intéressé(e) et la justice doit donner une réponse chaque fois que l’intéressé(e) répond et la censure a un délai d’un mois ,progressif,selon le degré de la dérive. Néanmoins, les récidivistes sont punissables à 25% de plus de leur première condamnation.

Article 316:La presse a un conseil supérieur qui doit gérer la déontologie journalistique .

Article 316-1:Ce conseil est libre dans sa constitution et de ses choix.

Article 317:Le Maroc doit instaurer une visa d’entrée à tous les pays qui ont instauré une visa pour les marocains et aux autres pays ,sauf les pays arabes et qui ont d’autres conditions à remplir. Les conditions d’obtenir le visa pour le Maroc sont fixées par la loi,afin d’éviter les fraudes et les mauvaises fois .

Article 318:Les décisions de l’État marocain peuvent faire objet d’un appel auprès de la cour constitutionnelle et de la haute cours de l’État et auprès d’une juridiction au Maroc et/ou une juridiction reconnue par le Maroc.

Article 319: L’État doit répondre à toute doléance de n’importe quel marocain(e).

article 320:Tous les marocains ont droit à rectifier cette constitution par referendum ou la rejeter. La constitution doit avoir au moins 51% oui avec un nombre de participant qui doit dépasser 80% et pas plus de 20% d’abstention et des non exprimés. La constitution de la première république marocaine doit être approuvée par referendum populaire.

Signature:Rachid ELAÏDI,politique

fait à Rabat,le 14/08/2014

Editorial:

Toute constitution est d’abord fonction et de la société ,du pays concerné et de l’époque . La constitution d’un pays non démocratique n’est pas celle d’un pays démocratique. Ou encore la constitution d’un pays submergé par des guerres ou se situe dans un désert avec une non communication de tout un peuple ne ressemble pas à une constitution d’un pays civilisé,démocratique. Et ainsi de suite. Certes les grandes lignes sont incontournables à savoir : la présidence, le gouvernement et le parlement. Et ensuite le choix ,d’une république;parlementaire ou présidentielle,…

j’ai écris cette constitution de la première république marocaine,dans un esprit large. Car il me semble qu’une constitution devrait protéger plus le citoyen marocain de toute dérive de l’Etat et pour s’y faire et vu l’état d’esprit des marocains imbibé par une sorte de cybernétique de ce régime royaliste qui fait d’un marocain une espèce de robot manipulable et toujours dans le sens de nuire à l’autre marocain,d’être plus en détail et d’obliger l’État à se comporter avec une plus grande responsabilité. Je me base et ceci est valable dans le monde civilisé et donc démocratique ,qu’un citoyen est plus apte à apprendre les articles d’une constitution que des articles d’un code pénal ou civil. Pour exemple , en Europe ou dans le mode civilisé, tout le monde dit la liberté de la presse selon tel article de la constitution, mais rares ou seuls les juristes,qui sont en mesure de donner le même argument en se basant sur le code civil.

Il faut savoir qu’une constitution plus détaillé rend plus services au citoyen car de la sorte , cette constitution politise le citoyen et le rend plus juriste et comprendra mieux ses limites.

Il y va de soi ,cette constitution doit être approuvée par un referendum populaire et là il existe au moins trois cas de s ‘ y faire ,à savoir ,soit elle est rectifiée dans ses articles ,un travail de groupe n’est pas celui d’un individu et donc, il y aura des rajouts et/ou des suppressions d’articles. Soit en deuxième lieu , ,cette constitution sera adoptée telle quelle quitte à refaire une autre dans un autre temps ,avec plus de juristes ,de politiques…Soit en troisième lieu cette constitution est rejetée et sera remplacée par une autre , celle d’un groupe issu de la première république marocaine,des gens qui ont un point d’être des républicains.

À mon sens ,une constitution devrait plus protéger le marocain et donc cette constitution parle directement au citoyen et avec son langage . Elle traite succinctement sans rentrer dans les détails les entraves supposés ou apparaissent et dont tous les marocains en parle;par exemple ,la sorcellerie ,les illusionnistes…sont des phénomènes de cette société marocaine et depuis des lustres alors que le monde a changé ,le monde civilisé qui est comme par hasard le monde démocratique avance à un pas géant vers d’autres horizon;la découverte d’autres planètes, …et ce monde marocain comme dans les 23 pays arabes à des degrés différents sont encore à la boule de cristal ! L’ennui est que cette situation est encouragée par le pouvoir en place ,le système royaliste et derrière les psychopathes de juifs comme conseillés de près ou de loin. Cette constitution ouvre plus les yeux des marocains et devraient faire attention de tous les esclaves des juifs : les souss, les touaregues, une partie non négligeable de l’Atlas…et qui sont d’origine juive (voir le philosophe Ibn Khaldoun). Ceci dit je n’extrapole pas , il existe certainement des berbères qui sont irréprochables .

Il me semble ,le Maroc doit passer par une telle constitution , plus sévère , plus dure pour atteindre un objectif meilleur est celui d’un changement de mentalité. J’ai beaucoup voyagé ,par le passé et chaque fois , j’ai observé qu’une société qui tend vers une démocratie est celle dans les gens ont une loi implicite ,interne à la personne et qui s’exprime par le respect de l’autre et quelque soit cet autre. Il est évident qu’une des raisons est de supposer le non respect de l’autre implique et le non respect de soi par le soi-même donc un dérèglement interne et le non respect de soi par l’autre et là on est au Maroc rien ne s’avance tout se détruit:les gens n’ont pas de quoi manger(car ou c’est trop chère ou pas d’argent car pas de travail rémunéré qui tient compte d’un pouvoir d’achat ) , d’où l’idée géniale du colonel Chellouati en 1971 de faire une constitution qui ressemble beaucoup à celle-ci ,pour faire avancer le Maroc vers un État démocratique avec un pouvoir d’achat,une présence de l’État . Il s’en découle cette constitution est taillée pour des militaires qui ose suivre leurs anciens et pas pour les faibles. Néanmoins , il existe deux situations qui peuvent changer le Maroc d’un État d’aujourd’hui à un État de la première république marocaine , les événements de 2011 et donc des États étrangers qui soufflent sur la braise ou un coup d’État militaire. Le pouvoir en place d’aujourd’hui,au Maroc qui dit « nous savons qui nous sommes et de quoi sommes-nous capables et ce que nous voulons et les moyens pour atteindre nos objectifs » c’est un pouvoir de plus en plus faible ,inspiré des psychopathes juifs ,des pauvres gens, depuis 1948 ,ils n’ont pas pu faire un État juif pour la simple raison ,ils sont des « bergagues ».

Autre chose cette constitution a une condition sine-qua-non est celle de la première république marocaine .

La diva Oum Kalthoum chantait : « كان صرحا من خيالي » l’utopie d’hier est le réel d’aujourd’hui et tous les marocains sont opprimés et n’ont qu’un espoir est de se libérer de cette bande de psychopathe au pouvoir. Vive la première république marocaine.

 
Poster un commentaire

Publié par le août 14, 2014 dans Uncategorized

 
 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.